Informations Professionnelles (Café N° 22)

- François Jarraud -

- LE CAFE    [ Haut ]

Aidez le Café !
Vous avez été nombreux à répondre à notre appel et nous avons reçu en quelques jours plusieurs centaines d'adhésions individuelles à l'association éditrice du Café. Cependant, avec environ 7000 euros, nous sommes loin de ce qui est nécessaire à la survie du Café.
Un bon de commande est maintenant à la disposition des établissements scolaires (écoles, collèges, lycées, enseignement supérieur), des enseignants et parents, des personnes morales qui souhaitent nous aider à maintenir et développer le Café. Téléchargez-le !
http://www.cafepedagogique.net/divers/no usaider.php3

50.000
Le Café pédagogique a enregistré début juin son 50.000ème abonné.

Le comptoir
Le "comptoir" du Café est ouvert. C'est un lieu de discussion entre actuels et futurs enseignants, aides-éducateurs et parents.
http://www.cafepedagogique.net/forums

- LE BAC    [ Haut ]

Le bac : les sujets 2002
Vous êtes nombreux à nous demander les sujets du bac de Pondichéry et d'Amérique du Nord, zones où le bac est en avance sur la métropole. Deux sites les publient. En métropole, on peut obtenir sujets et corrigés en fonction du calendrier des épreuves sur les sites de TF1 et du Monde.
http://site.voila.fr/bacpondy2002
http://www.rochambeau.org/bac/bac2002/ba c2002.html
http://www.tf1.fr/examens/
http://www.lemonde.fr/education/bac_corr iges/

L'objet bac au centre des débats
A quelques jours du bac, le ministère a publié un dossier de presse qui présente l'épreuve-phare du système éducatif français. Le bac c'est d'abord 4 millions de copies à corriger pour plus de 600.000 candidats en terminale et 470.000 inscrits aux épreuves anticipées. Cette année le bac offre plusieurs nouveautés : les TPE, plébiscités par 39,55% des candidats et la nouvelle épreuve anticipée de français. Le bac a aussi une histoire : un taux de succès qui oscille entre 67 et 70% depuis les années 1970's, une proportion de bacheliers qui a enflé dans les années 1980 mais qui se maintient à grand peine depuis 1996.
Ce dossier a été commenté par X. Darcos qui a estimé que le projet de mener 80% d'une tranche d'âge au niveau du bac "n'était pas réaliste". Le taux actuel se situe à 62%, dans la moyenne d'une Union européenne où les pays nordiques, la Belgique se distinguent par des taux records.
Le ministre a défendu la nouvelle épreuve de français et annoncé "la possibilité de remettre un module de mathématiques en série littéraire" .
ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/pr esse/2002/bac.pdf
http://www.adobe.fr/products/acrobat/rea dstep.html
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_020606190027.rwii10qp.html
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_020606102152.v1jm81x7.html

Polémiques autour du bac
Les déclarations ministérielles, les premières épreuves du baccalauréat réveillent dans les médias le débat sur cet examen. Ainsi Le Monde du 12 juin rappelle les propos de X. Darcos le 6 juin. Le ministre estimait que l'objectif de 80% d'une tranche d'âge au bac n'était pas "réaliste". Le quotidien s'inquiète de la baisse du taux d'accès des bacheliers dans l'enseignement supérieur et de la pénurie de main d'oeuvre qualifiée. L'AFP rappelle la position de la PEEP : "Ce qui est important n'est pas que l'ensemble d'une classe d'âge ait le bac, mais qu'elle trouve un emploi... La priorité, c'est de multiplier les formations qualifiantes". Une position qui n'est pas partagée par la FCPE.
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,322 6--280041-,00.html
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_020612162726.rxixxhae.html

Encore et toujours le bac
Le Monde du 12 juin interroge le sociologue Stéphane Beaud sur la place du bac dans notre société. Pour lui, le système éducatif a partiellement échoué à favoriser la mixité sociale : "Les filles... réussissent à mettre le quartier entre parenthèses. Mais les garçons, souvent moins assurés scolairement, se protègent en restant entre eux". Et ils échouent dans les filières les moins recherchées des lycées. Finalement "le fonctionnement uniforme (de l'école) aggrave des inégalités". Au même moment, l'Union nationale lycéenne rappelle son attachement à l'objectif des 80% au niveau du bac : "Cet objectif reste réaliste et réalisable si on se donne les moyens, si on lutte contre l'échec, la démotivation, le décrochage, la déscolarisation".
http://www.lemonde.fr/article/0%2C5987%2 C3226--280040-%2C00.html
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_020613125423.a6rah4zb.html

- LE SYSTEME EDUCATIF    [ Haut ]

Hourtin : quels futurs ?
L'Université d'été de la communication aura lieu à Hourtin du 26 au 30 août. C'est le thème de la prospective qui sera le point de ralliement de 23ème U.E.C. "Il es temps d'éclaircir notre avenir et de formuler des réponses pour calmer nos angoisses" Alors, quel futur pour nos écoles ?
http://www.crepac.com/hourtin.asp

Médiateur : vers les 5000 réclamations
Le Médiateur de l'éducation nationale a remis le 4 juin son rapport d'activité annuel. Il marque une nette progression des réclamations : de 2387 en 1999, elles sont passées à 4936 en 2001. En même temps, la part des personnels de l'éducation dans l'origine des plaintes reste majoritaire mais régresse (62%) au bénéfice des plaintes émises par des parents ou des élèves. Les principaux motifs de ces réclamations concernent les erreurs de l'administration et les difficultés qu'elle a à les reconnaître et à les réparer et les difficultés à admettre les élèves handicapés ou malades. En 2001, encore un tiers des interventions du médiateur n'aboutissent pas.
http://www.education.gouv.fr/syst/mediat eur/rapport2001.htm

Comment réussir le B2i ?
Caroline d'Atabékian, rédactrice au Café pédagogique, signe la tribune mensuelle des Dossiers de l'ingénierie éducative sur le site du CNDP. Après avoir présenté les 5 conditions nécessaires à une mise en place effective du B2i, elle relève : "Certains projets d'envergure ont remué les foules ces dernières années : TPE, IDD. modifiaient la DHG et supposaient une organisation conséquente. Le B2i, lui, est passé presque inaperçu. Il faut dire qu'il ne dérange pas beaucoup : il ne menace pas les heures d'enseignement, et seuls les enseignants impliqués dans les nouvelles technologies se sont sentis concernés... On pourra s'interroger sur les objectifs qui ont présidé à l'élaboration de ce brevet : il est là pour " réduire la fracture numérique ", nous dit-on, et faire adopter aux élèves une attitude citoyenne face aux nouvelles technologies. Mais personne n'a jamais dit que le B2i était instauré pour favoriser l'usage des nouvelles technologies dans l'enseignement".
http://www.cndp.fr/tice/dossiersie/tribu ne200206.htm

La Commission européenne va encourager les jumelages scolaires
Dans un communiqué publié le 4 juin, Viviane Reding, commissaire européen, a déclaré : "L'utilisation des nouvelles technologies de la communication à l'école, le développement d'une culture numérique et la modernisation en commun de nos systèmes éducatifs sont devenus des priorités de l'Union européenne... En proposant un scénario de généralisation des jumelages scolaires par Internet, comme le lui a demandé le Conseil européen de Barcelone, la Commission apporte une nouvelle contribution à la réussite du passage de nos économies et de nos sociétés européennes vers l'économie de la connaissance". Elle a ajouté que parmi ses "priorités politiques figure l'adoption dans les quelques mois qui viennent, d'un programme eLearning qui soutiendra notamment le développement de ces jumelages". La Commission demande également l'augmentation du nombre d'ordinateurs reliés à Internet (1 pour 15 élèves) et un budget supplémentaire pour les écoles mettant en place ces jumelages.
http://www.newspresspro.com/aff_comm.php ?communique=FR114422

Paris : vers une sectorisation ?
Dans le 3ème arrondissement de Paris, alors que quelques mètres seulement les séparent, le lycée Simone Weil et le lycée Charlemagne ont des publics scolaires totalement différents. Cette illustration des fortes inégalités entre établissements scolaires parisiens est donnée par Libération dans son numéro du 11 juin. Le quotidien montre les mécanismes qui expliquent cette situation et les efforts de l'académie pour assurer davantage d'égalité dans une ville qui ignore la carte scolaire. Il fait état également des résistances.
http://www.liberation.fr/page.php?Articl e=33989

La fuite des aides-éducateurs
Selon un numéro de la Note d'information du ministère, 16% des aides-éducateurs rompent leur contrat avant terme. En fait ce pourcentage n'a cessé d'augmenter de 1998 à 2000, à une époque où le chômage baissait. Les deux tiers des partants quittent l'école pour un emploi en CDI. Un quart abandonnent pour suivre des études.
ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/dp d/ni0228.pdf
Pour lire les fichiers PDF : http://www.adobe.fr/products/acrobat/read step.html

L'école face aux risques majeurs
Cette année encore, plusieurs établissements ont été victimes de risques naturels ou humains. Rappelons-nous par exemple l'explosion de Toulouse. Un numéro spécial du B.O. invite les établissements scolaires à concevoir un plan de mise en sûreté face aux risques majeurs. Des annexes précisent les consignes à donner aux élèves, la responsabilité des secours, les dispositifs d'information préventive.
http://www.education.gouv.fr/bo/2002/hs3 /som.htm

Y'a pas photo
Vives réactions de la Chambre syndicale de la photographie scolaire qui menace de supprimer 5000 emplois suite à la publication d'une note ministérielle rappelant l'interdiction des photos individuelles d'élèves. Une réaction peut-être un peu exagérée si l'on en juge par l'impact des circulaires antérieures. En effet, les photos individuelles sont interdites à l'école depuis une circulaire de 1927, régulièrement renouvelée...
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_020603150527.12bvtk6g.html

Evin connaît point
Dix ans après la loi Evin, l'OFDT a enquêté dans les lycées et collèges pour mesurer son application. Au collège, 6% des élèves fument quotidiennement, 8% occasionnellement. Au lycée les chiffres passent à 32 et 12%. "En fait pour les élèves fumeurs, le lycée est un des principaux lieux de consommation : 8 sur 10 fument dans l'établissement et 1 sur 4 en dehors des zones prévues".
http://www.drogues.gouv.fr/fr/actualites /comm_dossier_presse/comm_detail.asp?id=5 6

Ventre affamé n'a pas d'oreilles
En marge du congrès de la F.A.O., Le Monde du 11 juin donne la parole au champion olympique kenyan Paul Tergat. Né dans une famille pauvre, il explique combien il lui était difficile, le ventre vide, de suivre les leçons de l'instituteur et sa chance d'avoir bénéficié à l'âge de 8 ans d'une alimentation distribuée à l'école par le PAM (Programme alimentaire mondial de l'ONU). "L'alimentation scolaire peut sur-le-champ faire reculer la faim et améliorer sensiblement les taux d'assiduité et les résultats scolaires. Elle dédommage en outre les familles pauvres de la perte d'une partie de leur main-d'oeuvre. Les écoles qui servent des repas doublent souvent leurs effectifs en l'espace d'un an et les résultats scolaires de leurs élèves font un bond de l'ordre de 40 % en deux ans. L'alimentation scolaire est d'autant plus utile que, loin de créer une dépendance passive, elle libère le potentiel d'autonomie et d'épanouissement des enfants". Paul Tergat appelle les états européens à soutenir un programme américain de financement de l'alimentation scolaire.
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,323 2--279945-,00.html

- VIE PROFESSIONNELLE    [ Haut ]

Vers de nouvelles catégories d'enseignants ?
Dans un entretien accordé à Libération le 5 juin, Claude Thélot, président du Haut Conseil de l'évaluation de l'école appelle à une redéfinition du métier d'enseignant. Rappelant que 40% des enseignants vont quitter l'école dans les 10 années à venir, C. Thélot y voit une "chance historique pour faire évoluer l'école.. en instaurant une politique de diversification maîtrisée". Il ne s'agit pas temps de redéployer les moyens sur le territoire que de "mettre en adéquation des types de postes et des profils d'enseignants". C. Thélot allègue les différences entre enseigner en collège ou en lycée, en établissement de centre-ville et en ZEP, pour proposer des métiers différents avec des rémunérations différentes dans le cadre d'un statut unique. "La société est complexe, les attentes vis-à-vis de l'école variées : il faut offrir des réponses diversifiées.. dans un cadre national. L'école est trop uniforme".
http://www.libe.fr/page.php?Article=3236 6

La responsabilité judiciaire des enseignants devant la Cour de Cassation
On se souvient du drame du Drac : à la suite d'un lâcher d'eau d'un barrage EDF, six écoliers et une adulte avaient trouvé la mort en 1995. L'institutrice et la directrice de l'école privée qui avaient organisé la sortie fatale sont poursuivis par les parents d'une des victimes et l'affaire arrive maintenant devant la Cour de Cassation. Elle pose une question de droit : les enseignantes ont-elles commises une faute caractérisée en exposant les enfants à un risque qu'elles auraient dû connaître ? Libération du 5 juin donne la parole aux deux parties mais conclue "comment une simple institutrice, à peine nommée, aurait-elle pu prendre d'emblée la mesure d'un danger qui avait échappé à toutes les autorités depuis des années ?"
http://www.libe.fr/page.php?Article=3237 8

381.400 profs à remplacer
La revue Education & Formations consacre son numéro 63 à une projection du système éducatif à dix ans. D'ici 2010, l'évolution démographique devrait se traduire par une hausse des effectifs élèves dans le primaire et une baisse sensible (-240.000) dans le secondaire. En même temps, un fort pourcentage des enseignants partira en retraite. Dans le primaire, 44% des enseignants quitteront l'école, soit 17.400 départs par an de 2003 à 2007. Dans le secondaire, 17.300 professeurs partiront en moyenne chaque année. Le système éducatif devra donc embaucher entre 16.980 et 19.500 professeurs par an.
http://www.education.gouv.fr/dpd/revue/r evue63/resuef63.htm

Année noire pour les concours
Cette fois-ci c'est à Nice que le concours de recrutement de professeur des écoles a posé problème. Au moment de distribuer les sujets de biologie, les surveillants se sont rendus compte que le nombre de sujets était inférieur au nombre de candidats. Une partie de ceux-ci ont travaillé sur des sujets photocopiés qui portaient des annotations. Le rectorat a annulé l'épreuve. C'est la septième annulation d'épreuve d'un concours de recrutement d'enseignants cette année.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_020613102156.f22ghkbz.html

Colloque du CEPEC
Le Cepec organise les 19 et 20 septembre des Journées d'étude sur la formation des enseignants aux TIC. Comment faire évoluer la formation des enseignants dans un contexte où les TIC ont pris une place nouvelle ? Quelle formation technique faut-il donner aux enseignants ? Comment les disciplines vont-elles évoluer compte tenu de la place prise par les TIC ? Les pratiques pédagogiques des professeurs changent-elles avec les TIC ? Ces journées seront suivies d'un colloque ouvert et à distance qui se tiendra tout au long de l'année.
http://www.cepec.org/

De la délicatesse dans la lutte contre les sectes
Le B.O. n°23 présente le dispositif mis en place dans l'éducation nationale pour lutter contre les sectes, essentiellement un réseau d'expertise. Le B.O. rappelle que le ministère a un devoir de surveillance des établissements scolaires, publics ou privés, et qu'il doit veiller à ce que l'enseignement "ne fasse pas l'objet d'un détournement de la part d'organisations à caractère sectaire". La circulaire rappelle également le devoir d'alerte qui s'impose aux personnels de l'éducation nationale... mais les appelle à la prudence : il n'est pas facile de distinguer entre une présence sectaire et l'exercice normal de la liberté de conscience.
http://www.education.gouv.fr/bo/2002/23/ ensel.htm

Les enseignants et la montée de l'extrême-droite
Le Monde du 4 juin présente les angoisses et le découragement des enseignants de Haute-Savoie après le 21 avril. La Haute-Savoie est un département qui a fortement voté pour Le Pen. "Un mois plus tard, si les uns pensent avoir pleinement tenu leur rôle face à la pensée exclusive de l'extrême-droite, les autres ont mesuré toutes les limites de leur métier". Le monde souligne également le "reflux de l'engagement" chez les enseignants.
http://elections.lemonde.fr/legislatives /0,,919622,00.html
http://elections.lemonde.fr/legislatives /0,,919624,00.html

- LES PARENTS    [ Haut ]

Election des parents d'élèves
Le B.O. n°24 fixe les dates des élections des représentants des parents d'élèves : elles auront lieu les 18 ou 19 octobre.
http://www.education.gouv.fr/bo/mentor/w ord//2002/bo24/r2.rtf
http://www.education.gouv.fr/bo/2002/24/ default.htm

211 millions d'enfants au travail
Selon Le Monde du 12 juin, c'est le chiffre auquel parvient l'Organisation Internationale du Travail : 211 millions d'enfants de 5 à 14 ans ont une activité professionnelle. Pour cette organisation, "il ne faut pas retirer des enfants de leur travail sans les scolariser ni trouver pour la famille une nouvelle source de revenu. Rien ne sert de taper tout le temps sur les employeurs, ce serait trop simple".
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,323 4--280051-,00.html

- PRIMAIRE    [ Haut ]

CAFIPEMF
Le B.O. du 13 juin publie une circulaire fixant l'organisation des épreuves de l'examen du certificat d'aptitude aux fonctions d'instituteur ou professeur des écoles maître formateur. Il comprend deux épreuves. L'épreuve d'admissibilité comprend une partie pratique (séquences en classe) et un entretien. L'épreuve d'admission se compose de la soutenance d'un mémoire d'une vingtaine de pages et d'une épreuve pratique.
http://www.education.gouv.fr/bo/mentor/w ord//2002/bo24/r3.rtf
http://www.education.gouv.fr/bo/2002/24/ default.htm

Reportage sur les langues à l'école
Comment enseigner une langue étrangère à des enfants du primaire ? Le CNDP nous montre, à travers deux reportages, les pratiques pédagogiques utilisées. Ainsi N. Buet fait découvrir la sorcière Winnie à travers chansons, vidéos, cahiers de vacances.
http://www.cndp.fr/ecole/langues/reporta ges/cm1.htm

Le 21 juin avec Eratosthène
Le Monde du 3 juin présente une expérience de La Main à la pâte, ce dispositif pédagogique ayant pour vocation de renforcer les sciences à l'école. Le 21 juin, 120 classes, de 17 pays, referont la démarche d'Eratosthène qui le premier calcula la dimension de la terre.
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,324 4--278486-,00.html

Enseigner en maternelle
Le ministère a organisé les 30 et 31 mai un séminaire national sur les perspectives de l'enseignement en maternelle. Le site de la Desco présente les thèmes des interventions et fournit quelques liens destinés aux formateurs.
http://www.eduscol.education.fr/D0033/se m_formmaternelle.htm

PragmaTICE, des logiciels pour l'école
PragmaTICE est une association qui souhaite promouvoir l'informatique à l'école. Pour cela, elle recense les logiciels éducatifs disponibles sur Internet pour toutes les plates-formes. Il s'agit souvent de réalisations d'enseignants. Un outil de recherche simple permet de s'y retrouver rapidement. PragmaTICE publie également "KitEcole", une sélection de logiciels gratuits adaptés à chaque niveau (maternelle et primaire) et chaque système d'exploitation (dos, Windows 3 et Windows 95-98). De quoi faire le plein de logiciels !
http://www.pragmatice.net

Clic 3
Clic 3 est un système auteur gratuit qui permet de créer des exercices interactifs à base de textes, d'images, de sons, de puzzles, de mots mêlés ou croisés, sous Windows (à partir de 3.1 !). Le site Clicapplic permet de mutualiser les applications crées par des enseignants (principalement primaire).
http://clicapplic.net

L'université de Médiamômes
Médiamômes regroupe des instituteurs utilisateurs de Mac et "toqués de pédagogie". Du 8 au 12 juillet, l'association proposera, en Beaujolais, des ateliers tournés vers les TICE et des activités de création.
http://www.mediamomes.net

- COLLEGE    [ Haut ]

Landes : un ordinateur par élève
Le conseil général des Landes fournira un ordinateur portable à chaque collégien de troisième ainsi qu'à leurs professeurs à la rentrée prochaine. Cette décision fait suite au test d'un "cartable électronique" dans 3 collèges du département. Cette opération sera étendue à tous les collèges.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_020603131318.wopljgnd.html

Le "bouffon" sous les projecteurs Educnet publie un entretien, réalisé par l'agence A.E.F., avec Hubert Brunou, qui signe un documentaire sur les "bouffons". Hubert Brunou montre comment une classe de cité se mobilise pour empêcher les bons élèves de progresser. " Quand on est un bon élève dans la cité, on est obligé de renier ce que l'on est, on sait qu'on va quitter son quartier, ses proches, là d'où l'on vient. Même si les parents disent qu'il faut apprendre. Le plus important, c'est la loi de la classe, pas ce que raconte le professeur. On rend d'abord des comptes à la classe avant d'en rendre au professeur. J'ai moi-même connu cela. J'ai dû me battre contre ma classe pour accéder au savoir, et je me suis servi de ma propre expérience pour faire le film. Ni la violence en milieu scolaire ni ce phénomène ne sont nouveaux, je les ai connus dans les années 60, en milieu rural".
http://bd.educnet.education.fr/aef/artic les/html/aef-26277.htm
Contact : distribution@lahuit.fr

Brevet
Oui, le Brevet en anglais, ça existe ! Sur le site d'anglais de l'Académie de Versailles, rubrique Collège, vous trouverez une page "Diplôme National du Brevet, Epreuve d'anglais destinée aux candidats libres" avec quelques sujets à télécharger. Ces sujets peuvent aussi servir aux collègues qui désirent évaluer leur classe de troisième en fin d'année. Car l'an prochain, il y aura une évaluation nationale en fin de troisième, qui remplacera celle de début de seconde, qui vient d'être supprimée....
http://www.ac-versailles.fr/pedagogi/ang lais

Un collège qui ne dit plus son nom
C'est un événement rare que signale Le Monde du 8 juin : un collège se mobilise pour changer de nom. En effet le collège porte le nom de Léon Bérard, homme de lettres catholique mais aussi ambassadeur de Vichy au Saint-Siège, où il défendit la politique antisémite du Maréchal. Le conseil d'administration de l'établissement a voté le 5 mars le changement de nom. Mais le conseil général fait la sourde oreille...
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,320 8--279468-,00.html

Course après la vie lycéenne
Au moment où les collégiens de troisième se préparent au brevet, une note ministérielle demande aux enseignants de les "sensibiliser" à la vie lycéenne, par exemple sur l'heure de classe, afin de les préparer à l'élection des délégués au Conseil de la Vie Lycéenne qui aura lieu dans les lycées à la rentrée prochaine. Pour cela un document sera envoyé dans les établissements. Arrivera-t-il avant le départ des élèves ?
http://www.education.gouv.fr/bo/2002/23/ ensel.htm

- LYCEE    [ Haut ]

Droit à l'erreur en seconde
La mesure avait été annoncée dans la circulaire de préparation de la rentrée. Une note de service crée dans des établissements expérimentaux un dispositif donnant la possibilité aux élèves de seconde de réviser leur choix d'orientation.
http://www.education.gouv.fr/bo/2002/23/ ensel.htm

Les lycéens condamnent le programme Fichant
L'Union nationale lycéenne justifie son vote négatif sur les nouveaux programmes de philosophie proposés par la commission Fichant. Pour l'UNL, "Nous n'avons pas voulu cautionner des programmes qui, loin d'être animés d'un esprit réformateur, consacrent le principe de l'encyclopédisme. Nous ne pouvons accepter que certains gardiens du temple continuent à prôner, au nom du conservatisme et du corporatisme, des programmes inaccessibles pour la plupart des lycéens... L'objectif n'est pas de former de grands philosophes mais de permettre à des jeunes qui n'auront peut-être plus jamais la possibilité d'aborder la réflexion philosophique de s'y initier". Une position qui devrait peu émouvoir les professeurs de philosophie qui avaient massivement collaboré au programme Fichant. Le ministre réunira le 12 juin les acteurs concernés par la réforme.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_020607143758.9i8m9qff.html

- François Jarraud -

- LE CAFE    [ Haut ]

Aidez le Café !
Vous avez été nombreux à répondre à notre appel et nous avons reçu en quelques jours plusieurs centaines d'adhésions individuelles à l'association éditrice du Café. Cependant, avec environ 7000 euros, nous sommes loin de ce qui est nécessaire à la survie du Café.
Un bon de commande est maintenant à la disposition des établissements scolaires (écoles, collèges, lycées, enseignement supérieur), des enseignants et parents, des personnes morales qui souhaitent nous aider à maintenir et développer le Café. Téléchargez-le !
http://www.cafepedagogique.net/divers/no usaider.php3

50.000
Le Café pédagogique a enregistré début juin son 50.000ème abonné.

Le comptoir
Le "comptoir" du Café est ouvert. C'est un lieu de discussion entre actuels et futurs enseignants, aides-éducateurs et parents.
http://www.cafepedagogique.net/forums

- LE BAC    [ Haut ]

Le bac : les sujets 2002
Vous êtes nombreux à nous demander les sujets du bac de Pondichéry et d'Amérique du Nord, zones où le bac est en avance sur la métropole. Deux sites les publient. En métropole, on peut obtenir sujets et corrigés en fonction du calendrier des épreuves sur les sites de TF1 et du Monde.
http://site.voila.fr/bacpondy2002
http://www.rochambeau.org/bac/bac2002/ba c2002.html
http://www.tf1.fr/examens/
http://www.lemonde.fr/education/bac_corr iges/

L'objet bac au centre des débats
A quelques jours du bac, le ministère a publié un dossier de presse qui présente l'épreuve-phare du système éducatif français. Le bac c'est d'abord 4 millions de copies à corriger pour plus de 600.000 candidats en terminale et 470.000 inscrits aux épreuves anticipées. Cette année le bac offre plusieurs nouveautés : les TPE, plébiscités par 39,55% des candidats et la nouvelle épreuve anticipée de français. Le bac a aussi une histoire : un taux de succès qui oscille entre 67 et 70% depuis les années 1970's, une proportion de bacheliers qui a enflé dans les années 1980 mais qui se maintient à grand peine depuis 1996.
Ce dossier a été commenté par X. Darcos qui a estimé que le projet de mener 80% d'une tranche d'âge au niveau du bac "n'était pas réaliste". Le taux actuel se situe à 62%, dans la moyenne d'une Union européenne où les pays nordiques, la Belgique se distinguent par des taux records.
Le ministre a défendu la nouvelle épreuve de français et annoncé "la possibilité de remettre un module de mathématiques en série littéraire" .
ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/pr esse/2002/bac.pdf
http://www.adobe.fr/products/acrobat/rea dstep.html
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_020606190027.rwii10qp.html
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_020606102152.v1jm81x7.html

Polémiques autour du bac
Les déclarations ministérielles, les premières épreuves du baccalauréat réveillent dans les médias le débat sur cet examen. Ainsi Le Monde du 12 juin rappelle les propos de X. Darcos le 6 juin. Le ministre estimait que l'objectif de 80% d'une tranche d'âge au bac n'était pas "réaliste". Le quotidien s'inquiète de la baisse du taux d'accès des bacheliers dans l'enseignement supérieur et de la pénurie de main d'oeuvre qualifiée. L'AFP rappelle la position de la PEEP : "Ce qui est important n'est pas que l'ensemble d'une classe d'âge ait le bac, mais qu'elle trouve un emploi... La priorité, c'est de multiplier les formations qualifiantes". Une position qui n'est pas partagée par la FCPE.
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,322 6--280041-,00.html
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_020612162726.rxixxhae.html

Encore et toujours le bac
Le Monde du 12 juin interroge le sociologue Stéphane Beaud sur la place du bac dans notre société. Pour lui, le système éducatif a partiellement échoué à favoriser la mixité sociale : "Les filles... réussissent à mettre le quartier entre parenthèses. Mais les garçons, souvent moins assurés scolairement, se protègent en restant entre eux". Et ils échouent dans les filières les moins recherchées des lycées. Finalement "le fonctionnement uniforme (de l'école) aggrave des inégalités". Au même moment, l'Union nationale lycéenne rappelle son attachement à l'objectif des 80% au niveau du bac : "Cet objectif reste réaliste et réalisable si on se donne les moyens, si on lutte contre l'échec, la démotivation, le décrochage, la déscolarisation".
http://www.lemonde.fr/article/0%2C5987%2 C3226--280040-%2C00.html
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_020613125423.a6rah4zb.html

- LE SYSTEME EDUCATIF    [ Haut ]

Hourtin : quels futurs ?
L'Université d'été de la communication aura lieu à Hourtin du 26 au 30 août. C'est le thème de la prospective qui sera le point de ralliement de 23ème U.E.C. "Il es temps d'éclaircir notre avenir et de formuler des réponses pour calmer nos angoisses" Alors, quel futur pour nos écoles ?
http://www.crepac.com/hourtin.asp

Médiateur : vers les 5000 réclamations
Le Médiateur de l'éducation nationale a remis le 4 juin son rapport d'activité annuel. Il marque une nette progression des réclamations : de 2387 en 1999, elles sont passées à 4936 en 2001. En même temps, la part des personnels de l'éducation dans l'origine des plaintes reste majoritaire mais régresse (62%) au bénéfice des plaintes émises par des parents ou des élèves. Les principaux motifs de ces réclamations concernent les erreurs de l'administration et les difficultés qu'elle a à les reconnaître et à les réparer et les difficultés à admettre les élèves handicapés ou malades. En 2001, encore un tiers des interventions du médiateur n'aboutissent pas.
http://www.education.gouv.fr/syst/mediat eur/rapport2001.htm

Comment réussir le B2i ?
Caroline d'Atabékian, rédactrice au Café pédagogique, signe la tribune mensuelle des Dossiers de l'ingénierie éducative sur le site du CNDP. Après avoir présenté les 5 conditions nécessaires à une mise en place effective du B2i, elle relève : "Certains projets d'envergure ont remué les foules ces dernières années : TPE, IDD. modifiaient la DHG et supposaient une organisation conséquente. Le B2i, lui, est passé presque inaperçu. Il faut dire qu'il ne dérange pas beaucoup : il ne menace pas les heures d'enseignement, et seuls les enseignants impliqués dans les nouvelles technologies se sont sentis concernés... On pourra s'interroger sur les objectifs qui ont présidé à l'élaboration de ce brevet : il est là pour " réduire la fracture numérique ", nous dit-on, et faire adopter aux élèves une attitude citoyenne face aux nouvelles technologies. Mais personne n'a jamais dit que le B2i était instauré pour favoriser l'usage des nouvelles technologies dans l'enseignement".
http://www.cndp.fr/tice/dossiersie/tribu ne200206.htm

La Commission européenne va encourager les jumelages scolaires
Dans un communiqué publié le 4 juin, Viviane Reding, commissaire européen, a déclaré : "L'utilisation des nouvelles technologies de la communication à l'école, le développement d'une culture numérique et la modernisation en commun de nos systèmes éducatifs sont devenus des priorités de l'Union européenne... En proposant un scénario de généralisation des jumelages scolaires par Internet, comme le lui a demandé le Conseil européen de Barcelone, la Commission apporte une nouvelle contribution à la réussite du passage de nos économies et de nos sociétés européennes vers l'économie de la connaissance". Elle a ajouté que parmi ses "priorités politiques figure l'adoption dans les quelques mois qui viennent, d'un programme eLearning qui soutiendra notamment le développement de ces jumelages". La Commission demande également l'augmentation du nombre d'ordinateurs reliés à Internet (1 pour 15 élèves) et un budget supplémentaire pour les écoles mettant en place ces jumelages.
http://www.newspresspro.com/aff_comm.php ?communique=FR114422

Paris : vers une sectorisation ?
Dans le 3ème arrondissement de Paris, alors que quelques mètres seulement les séparent, le lycée Simone Weil et le lycée Charlemagne ont des publics scolaires totalement différents. Cette illustration des fortes inégalités entre établissements scolaires parisiens est donnée par Libération dans son numéro du 11 juin. Le quotidien montre les mécanismes qui expliquent cette situation et les efforts de l'académie pour assurer davantage d'égalité dans une ville qui ignore la carte scolaire. Il fait état également des résistances.
http://www.liberation.fr/page.php?Articl e=33989

La fuite des aides-éducateurs
Selon un numéro de la Note d'information du ministère, 16% des aides-éducateurs rompent leur contrat avant terme. En fait ce pourcentage n'a cessé d'augmenter de 1998 à 2000, à une époque où le chômage baissait. Les deux tiers des partants quittent l'école pour un emploi en CDI. Un quart abandonnent pour suivre des études.
ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/dp d/ni0228.pdf
Pour lire les fichiers PDF : http://www.adobe.fr/products/acrobat/read step.html

L'école face aux risques majeurs
Cette année encore, plusieurs établissements ont été victimes de risques naturels ou humains. Rappelons-nous par exemple l'explosion de Toulouse. Un numéro spécial du B.O. invite les établissements scolaires à concevoir un plan de mise en sûreté face aux risques majeurs. Des annexes précisent les consignes à donner aux élèves, la responsabilité des secours, les dispositifs d'information préventive.
http://www.education.gouv.fr/bo/2002/hs3 /som.htm

Y'a pas photo
Vives réactions de la Chambre syndicale de la photographie scolaire qui menace de supprimer 5000 emplois suite à la publication d'une note ministérielle rappelant l'interdiction des photos individuelles d'élèves. Une réaction peut-être un peu exagérée si l'on en juge par l'impact des circulaires antérieures. En effet, les photos individuelles sont interdites à l'école depuis une circulaire de 1927, régulièrement renouvelée...
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_020603150527.12bvtk6g.html

Evin connaît point
Dix ans après la loi Evin, l'OFDT a enquêté dans les lycées et collèges pour mesurer son application. Au collège, 6% des élèves fument quotidiennement, 8% occasionnellement. Au lycée les chiffres passent à 32 et 12%. "En fait pour les élèves fumeurs, le lycée est un des principaux lieux de consommation : 8 sur 10 fument dans l'établissement et 1 sur 4 en dehors des zones prévues".
http://www.drogues.gouv.fr/fr/actualites /comm_dossier_presse/comm_detail.asp?id=5 6

Ventre affamé n'a pas d'oreilles
En marge du congrès de la F.A.O., Le Monde du 11 juin donne la parole au champion olympique kenyan Paul Tergat. Né dans une famille pauvre, il explique combien il lui était difficile, le ventre vide, de suivre les leçons de l'instituteur et sa chance d'avoir bénéficié à l'âge de 8 ans d'une alimentation distribuée à l'école par le PAM (Programme alimentaire mondial de l'ONU). "L'alimentation scolaire peut sur-le-champ faire reculer la faim et améliorer sensiblement les taux d'assiduité et les résultats scolaires. Elle dédommage en outre les familles pauvres de la perte d'une partie de leur main-d'oeuvre. Les écoles qui servent des repas doublent souvent leurs effectifs en l'espace d'un an et les résultats scolaires de leurs élèves font un bond de l'ordre de 40 % en deux ans. L'alimentation scolaire est d'autant plus utile que, loin de créer une dépendance passive, elle libère le potentiel d'autonomie et d'épanouissement des enfants". Paul Tergat appelle les états européens à soutenir un programme américain de financement de l'alimentation scolaire.
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,323 2--279945-,00.html

- VIE PROFESSIONNELLE    [ Haut ]

Vers de nouvelles catégories d'enseignants ?
Dans un entretien accordé à Libération le 5 juin, Claude Thélot, président du Haut Conseil de l'évaluation de l'école appelle à une redéfinition du métier d'enseignant. Rappelant que 40% des enseignants vont quitter l'école dans les 10 années à venir, C. Thélot y voit une "chance historique pour faire évoluer l'école.. en instaurant une politique de diversification maîtrisée". Il ne s'agit pas temps de redéployer les moyens sur le territoire que de "mettre en adéquation des types de postes et des profils d'enseignants". C. Thélot allègue les différences entre enseigner en collège ou en lycée, en établissement de centre-ville et en ZEP, pour proposer des métiers différents avec des rémunérations différentes dans le cadre d'un statut unique. "La société est complexe, les attentes vis-à-vis de l'école variées : il faut offrir des réponses diversifiées.. dans un cadre national. L'école est trop uniforme".
http://www.libe.fr/page.php?Article=3236 6

La responsabilité judiciaire des enseignants devant la Cour de Cassation
On se souvient du drame du Drac : à la suite d'un lâcher d'eau d'un barrage EDF, six écoliers et une adulte avaient trouvé la mort en 1995. L'institutrice et la directrice de l'école privée qui avaient organisé la sortie fatale sont poursuivis par les parents d'une des victimes et l'affaire arrive maintenant devant la Cour de Cassation. Elle pose une question de droit : les enseignantes ont-elles commises une faute caractérisée en exposant les enfants à un risque qu'elles auraient dû connaître ? Libération du 5 juin donne la parole aux deux parties mais conclue "comment une simple institutrice, à peine nommée, aurait-elle pu prendre d'emblée la mesure d'un danger qui avait échappé à toutes les autorités depuis des années ?"
http://www.libe.fr/page.php?Article=3237 8

381.400 profs à remplacer
La revue Education & Formations consacre son numéro 63 à une projection du système éducatif à dix ans. D'ici 2010, l'évolution démographique devrait se traduire par une hausse des effectifs élèves dans le primaire et une baisse sensible (-240.000) dans le secondaire. En même temps, un fort pourcentage des enseignants partira en retraite. Dans le primaire, 44% des enseignants quitteront l'école, soit 17.400 départs par an de 2003 à 2007. Dans le secondaire, 17.300 professeurs partiront en moyenne chaque année. Le système éducatif devra donc embaucher entre 16.980 et 19.500 professeurs par an.
http://www.education.gouv.fr/dpd/revue/r evue63/resuef63.htm

Année noire pour les concours
Cette fois-ci c'est à Nice que le concours de recrutement de professeur des écoles a posé problème. Au moment de distribuer les sujets de biologie, les surveillants se sont rendus compte que le nombre de sujets était inférieur au nombre de candidats. Une partie de ceux-ci ont travaillé sur des sujets photocopiés qui portaient des annotations. Le rectorat a annulé l'épreuve. C'est la septième annulation d'épreuve d'un concours de recrutement d'enseignants cette année.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_020613102156.f22ghkbz.html

Colloque du CEPEC
Le Cepec organise les 19 et 20 septembre des Journées d'étude sur la formation des enseignants aux TIC. Comment faire évoluer la formation des enseignants dans un contexte où les TIC ont pris une place nouvelle ? Quelle formation technique faut-il donner aux enseignants ? Comment les disciplines vont-elles évoluer compte tenu de la place prise par les TIC ? Les pratiques pédagogiques des professeurs changent-elles avec les TIC ? Ces journées seront suivies d'un colloque ouvert et à distance qui se tiendra tout au long de l'année.
http://www.cepec.org/

De la délicatesse dans la lutte contre les sectes
Le B.O. n°23 présente le dispositif mis en place dans l'éducation nationale pour lutter contre les sectes, essentiellement un réseau d'expertise. Le B.O. rappelle que le ministère a un devoir de surveillance des établissements scolaires, publics ou privés, et qu'il doit veiller à ce que l'enseignement "ne fasse pas l'objet d'un détournement de la part d'organisations à caractère sectaire". La circulaire rappelle également le devoir d'alerte qui s'impose aux personnels de l'éducation nationale... mais les appelle à la prudence : il n'est pas facile de distinguer entre une présence sectaire et l'exercice normal de la liberté de conscience.
http://www.education.gouv.fr/bo/2002/23/ ensel.htm

Les enseignants et la montée de l'extrême-droite
Le Monde du 4 juin présente les angoisses et le découragement des enseignants de Haute-Savoie après le 21 avril. La Haute-Savoie est un département qui a fortement voté pour Le Pen. "Un mois plus tard, si les uns pensent avoir pleinement tenu leur rôle face à la pensée exclusive de l'extrême-droite, les autres ont mesuré toutes les limites de leur métier". Le monde souligne également le "reflux de l'engagement" chez les enseignants.
http://elections.lemonde.fr/legislatives /0,,919622,00.html
http://elections.lemonde.fr/legislatives /0,,919624,00.html

- LES PARENTS    [ Haut ]

Election des parents d'élèves
Le B.O. n°24 fixe les dates des élections des représentants des parents d'élèves : elles auront lieu les 18 ou 19 octobre.
http://www.education.gouv.fr/bo/mentor/w ord//2002/bo24/r2.rtf
http://www.education.gouv.fr/bo/2002/24/ default.htm

211 millions d'enfants au travail
Selon Le Monde du 12 juin, c'est le chiffre auquel parvient l'Organisation Internationale du Travail : 211 millions d'enfants de 5 à 14 ans ont une activité professionnelle. Pour cette organisation, "il ne faut pas retirer des enfants de leur travail sans les scolariser ni trouver pour la famille une nouvelle source de revenu. Rien ne sert de taper tout le temps sur les employeurs, ce serait trop simple".
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,323 4--280051-,00.html

- PRIMAIRE    [ Haut ]

CAFIPEMF
Le B.O. du 13 juin publie une circulaire fixant l'organisation des épreuves de l'examen du certificat d'aptitude aux fonctions d'instituteur ou professeur des écoles maître formateur. Il comprend deux épreuves. L'épreuve d'admissibilité comprend une partie pratique (séquences en classe) et un entretien. L'épreuve d'admission se compose de la soutenance d'un mémoire d'une vingtaine de pages et d'une épreuve pratique.
http://www.education.gouv.fr/bo/mentor/w ord//2002/bo24/r3.rtf
http://www.education.gouv.fr/bo/2002/24/ default.htm

Reportage sur les langues à l'école
Comment enseigner une langue étrangère à des enfants du primaire ? Le CNDP nous montre, à travers deux reportages, les pratiques pédagogiques utilisées. Ainsi N. Buet fait découvrir la sorcière Winnie à travers chansons, vidéos, cahiers de vacances.
http://www.cndp.fr/ecole/langues/reporta ges/cm1.htm

Le 21 juin avec Eratosthène
Le Monde du 3 juin présente une expérience de La Main à la pâte, ce dispositif pédagogique ayant pour vocation de renforcer les sciences à l'école. Le 21 juin, 120 classes, de 17 pays, referont la démarche d'Eratosthène qui le premier calcula la dimension de la terre.
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,324 4--278486-,00.html

Enseigner en maternelle
Le ministère a organisé les 30 et 31 mai un séminaire national sur les perspectives de l'enseignement en maternelle. Le site de la Desco présente les thèmes des interventions et fournit quelques liens destinés aux formateurs.
http://www.eduscol.education.fr/D0033/se m_formmaternelle.htm

PragmaTICE, des logiciels pour l'école
PragmaTICE est une association qui souhaite promouvoir l'informatique à l'école. Pour cela, elle recense les logiciels éducatifs disponibles sur Internet pour toutes les plates-formes. Il s'agit souvent de réalisations d'enseignants. Un outil de recherche simple permet de s'y retrouver rapidement. PragmaTICE publie également "KitEcole", une sélection de logiciels gratuits adaptés à chaque niveau (maternelle et primaire) et chaque système d'exploitation (dos, Windows 3 et Windows 95-98). De quoi faire le plein de logiciels !
http://www.pragmatice.net

Clic 3
Clic 3 est un système auteur gratuit qui permet de créer des exercices interactifs à base de textes, d'images, de sons, de puzzles, de mots mêlés ou croisés, sous Windows (à partir de 3.1 !). Le site Clicapplic permet de mutualiser les applications crées par des enseignants (principalement primaire).
http://clicapplic.net

L'université de Médiamômes
Médiamômes regroupe des instituteurs utilisateurs de Mac et "toqués de pédagogie". Du 8 au 12 juillet, l'association proposera, en Beaujolais, des ateliers tournés vers les TICE et des activités de création.
http://www.mediamomes.net

- COLLEGE    [ Haut ]

Landes : un ordinateur par élève
Le conseil général des Landes fournira un ordinateur portable à chaque collégien de troisième ainsi qu'à leurs professeurs à la rentrée prochaine. Cette décision fait suite au test d'un "cartable électronique" dans 3 collèges du département. Cette opération sera étendue à tous les collèges.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_020603131318.wopljgnd.html

Le "bouffon" sous les projecteurs Educnet publie un entretien, réalisé par l'agence A.E.F., avec Hubert Brunou, qui signe un documentaire sur les "bouffons". Hubert Brunou montre comment une classe de cité se mobilise pour empêcher les bons élèves de progresser. " Quand on est un bon élève dans la cité, on est obligé de renier ce que l'on est, on sait qu'on va quitter son quartier, ses proches, là d'où l'on vient. Même si les parents disent qu'il faut apprendre. Le plus important, c'est la loi de la classe, pas ce que raconte le professeur. On rend d'abord des comptes à la classe avant d'en rendre au professeur. J'ai moi-même connu cela. J'ai dû me battre contre ma classe pour accéder au savoir, et je me suis servi de ma propre expérience pour faire le film. Ni la violence en milieu scolaire ni ce phénomène ne sont nouveaux, je les ai connus dans les années 60, en milieu rural".
http://bd.educnet.education.fr/aef/artic les/html/aef-26277.htm
Contact : distribution@lahuit.fr

Brevet
Oui, le Brevet en anglais, ça existe ! Sur le site d'anglais de l'Académie de Versailles, rubrique Collège, vous trouverez une page "Diplôme National du Brevet, Epreuve d'anglais destinée aux candidats libres" avec quelques sujets à télécharger. Ces sujets peuvent aussi servir aux collègues qui désirent évaluer leur classe de troisième en fin d'année. Car l'an prochain, il y aura une évaluation nationale en fin de troisième, qui remplacera celle de début de seconde, qui vient d'être supprimée....
http://www.ac-versailles.fr/pedagogi/ang lais

Un collège qui ne dit plus son nom
C'est un événement rare que signale Le Monde du 8 juin : un collège se mobilise pour changer de nom. En effet le collège porte le nom de Léon Bérard, homme de lettres catholique mais aussi ambassadeur de Vichy au Saint-Siège, où il défendit la politique antisémite du Maréchal. Le conseil d'administration de l'établissement a voté le 5 mars le changement de nom. Mais le conseil général fait la sourde oreille...
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,320 8--279468-,00.html

Course après la vie lycéenne
Au moment où les collégiens de troisième se préparent au brevet, une note ministérielle demande aux enseignants de les "sensibiliser" à la vie lycéenne, par exemple sur l'heure de classe, afin de les préparer à l'élection des délégués au Conseil de la Vie Lycéenne qui aura lieu dans les lycées à la rentrée prochaine. Pour cela un document sera envoyé dans les établissements. Arrivera-t-il avant le départ des élèves ?
http://www.education.gouv.fr/bo/2002/23/ ensel.htm

- LYCEE    [ Haut ]

Droit à l'erreur en seconde
La mesure avait été annoncée dans la circulaire de préparation de la rentrée. Une note de service crée dans des établissements expérimentaux un dispositif donnant la possibilité aux élèves de seconde de réviser leur choix d'orientation.
http://www.education.gouv.fr/bo/2002/23/ ensel.htm

Les lycéens condamnent le programme Fichant
L'Union nationale lycéenne justifie son vote négatif sur les nouveaux programmes de philosophie proposés par la commission Fichant. Pour l'UNL, "Nous n'avons pas voulu cautionner des programmes qui, loin d'être animés d'un esprit réformateur, consacrent le principe de l'encyclopédisme. Nous ne pouvons accepter que certains gardiens du temple continuent à prôner, au nom du conservatisme et du corporatisme, des programmes inaccessibles pour la plupart des lycéens... L'objectif n'est pas de former de grands philosophes mais de permettre à des jeunes qui n'auront peut-être plus jamais la possibilité d'aborder la réflexion philosophique de s'y initier". Une position qui devrait peu émouvoir les professeurs de philosophie qui avaient massivement collaboré au programme Fichant. Le ministre réunira le 12 juin les acteurs concernés par la réforme.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_020607143758.9i8m9qff.html

[ Haut ]

Archives de la rubrique Informations Professionnelles :

Café  n°1 - n°2 - n°3 - n°4 - n°5 - n°6 - n°7 - n°8 - n°9 - n°10 - n°11 - n°12 - n°13 - n°14 - n°15 - n°16 - n°17 - n°18 - n°19 - n°20 - n°21 - n°22 - n°23 - n°24 - n°25 - n°26 - n°27 - n°28 - n°29 - n°30 - n°31 - n°32 - n°33 - n°34 - n°35 - n°36 - n°37 - n°38 - n°39 - n°40 - n°41 - n°42 - n°43 - n°44 - n°45 - n°46 - n°47 - n°48 - n°49 - n°50 - n°51 - n°52 - n°53 - n°54 - n°55 - n°56 - n°57 - n°58 - n°59 - n°60 - n°61 - n°62 - n°63 - n°64 - n°65 - n°66 - n°67 - n°68 - n°69 - n°70 - n°71 - n°72 - n°73 - n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78 -

 
  La rubrique Informations Professionnelles dans les archives :
 • Les dernières éditions du Café :
n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78
 • Les archives complètes


 • Envoyer une info
 • Nous écrire


 • S'abonner à cette rubrique
 • Nous connaître
 • Nous aider
 • Version imprimable