Informations Professionnelles (Café N° 31)

- François Jarraud -

- A la Une : F. Dubet défend la différence    [ Haut ]

Dans une tribune accordée au Monde du 6 février, François Dubet (sociologue EHESS) fustige de récentes études qui préconisent la séparation des sexes et rappelle les enjeux démocratiques de la mixité sociale. " Les fausses découvertes des différences, qui ne sont souvent que des truismes, introduisent doucement l'idée que l'on n'est bien qu'entre soi... Au lieu d'aménager l'école pour qu'elle accueille ensemble la diversité des élèves, qui n'est rien d'autre que la diversité de la société, on suggère de lever l'obstacle en séparant les élèves de façon à éviter toute contamination sociale... Les véritables différences ne sont pas collectives, mais individuelles, tous les élèves sont singuliers et le problème de l'école est double et paradoxal. Elle doit traiter chaque élève comme un individu singulier, unique et, en même temps, elle doit le considérer comme l'égal des autres, comme un semblable. C'est en tout cas ce que devrait faire une école démocratique. Pleine de bons sentiments et d'évidences bien senties, la "découverte" des différences entre les filles et les garçons tourne résolument le dos à ce projet. Dommage, car cette découverte aurait pu conduire vers des conclusions totalement opposées : les filles et les garçons ne sont pas identiques, et le rôle de l'école est de leur apprendre à vivre ensemble, sans les nier et sans les séparer".
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,323 2--308288-,00.html

Combien d'élèves par classe ?
Combien d'élèves comptent les classes françaises en moyenne ? Une étude ministérielle apporte des réponses précises. Et elle souligne de grandes inégalités. Ainsi le nombre moyen d'élèves devant un professeur varie géographiquement de 21 élèves à Limoges à 28 à Nice, les académies franciliennes se situant entre 26 et 27. L'écart est plus fort entre les filières : dans l'enseignement professionnel il se situe entre 9 (pour le bac pro en 3 ans) et 19 en BEP alors qu'il est de 23 au collège et 26 en lycée général et technologique. Mêmes écarts entre les matières : la technologie compte 16 élèves par professeur quand l'histoire-géographie monte à 29 et l'EPS à 30. Il sera intéressant de voir comment les restrictions budgétaires affecteront ces données en 2003.
ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/d pd/ni0309.pdf
http://www.adobe.fr/products/acrobat/rea dstep2.html

- LE SYSTEME EDUCATIF    [ Haut ]

Dix mesures contre les dérives communautaristes
Trois semaines après une tribune donnée au Monde où il dénonçait la montée de l'antisémitisme dans les établissements scolaires (voir L'Expresso du 6 février), Luc Ferry annonce 10 mesures pour prévenir "une éventuelle montée des affrontements communautaires". Il est vrai que le ministère reconnaît 455 actes racistes ou antisémites dans les établissements scolaires au premier trimestre 2002-2003, un chiffre probablement sous évalué tant les injures antisémites, par exemple, sont devenues banales.
Pour le ministre, "Il faut... rappeler clairement les principes qui doivent animer la vie commune dans nos établissements, à commencer par le premier d'entre eux, celui qui unit la laïcité à la tradition républicaine des droits de l'homme. Ces derniers, redisons le simplement, signifient que tout être humain doit être respecté en lui-même, abstraction faite de la communauté linguistique, culturelle, ethnique ou religieuse à laquelle il se sent appartenir. C'est au nom de cette conviction que la République française a su jusqu'à présent préserver son école des intrusions inacceptables du racisme, de l'antisémitisme et du communautarisme. Dans la même perspective, c'est la laïcité, selon laquelle aucune religion ne s'impose aux citoyens comme une idéologie officielle, qui a permis jusqu'à présent la coexistence pacifique des différentes confessions dans notre pays".
Aussi le ministre a renouvelé les consignes de fermeté données aux recteurs. Des "cellules de suivi des incidents" seront mises en place dans les académies. Enfin un guide pédagogique sera réalisé pour aider les enseignants à intervenir.
Même si le contexte local est sensiblement différent, rappelons le travail réalisé au Canada pour "faire face à la haine" par des jeux et des ressources pédagogiques.
http://www.education.gouv.fr/presse/2003 /racismedp.htm
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030227153312.mut9s2zw.html
http://www.media-awareness.ca/fre/haine/ hintro.htm

Le ministre mobilise contre l'antisémitisme
Dans un entretien accordé au Monde le 5 février, à deux semaines de la guerre contre l'Irak et après la répétition d'incidents antisémites depuis le début de l'année dans les établissements scolaires, Luc Ferry a exprimé nettement sa volonté de lutter contre les dérives communautaristes et particulièrement contre l'antisémitisme. "Je demande aux recteurs de veiller à ce qu'on réponde avec la dernière énergie et la plus grande fermeté à tout ce qui ressemblera à des actes antisémites ou racistes. J'ai l'exemple précis d'un élève qui a fini par quitter son collège tant l'environnement devenait intolérable. C'est rigoureusement inacceptable.. Il faut faire preuve de fermeté. Le pire serait d'importer le conflit du Proche-Orient dans les établissements, y compris dans les universités. Nous payons très cher une dérive de l'ensemble de la société française vers le communautarisme... Face à la montée des communautarismes, nous devons avoir trois types de réponses : une réaffirmation sans faiblesse des principes républicains (appuyée sur des sanctions appropriées lorsqu'ils sont bafoués) ; un dispositif de veille relayé dans chaque académie pour aider les enseignants à prévenir les situations de crise ou à les résoudre au mieux ; des enseignements qui remettent en valeur l'apport de la laïcité dans le contexte de tensions communautaires que nous connaissons. Cela veut dire qu'un individu est respecté indépendamment de ses appartenances communautaires quelles qu'elles soient". Le ministre a condamné à nouveau les votes de boycott de certaines universités. Très clairement il a condamné les nouvelles formes d'antisémitisme. "Je pense qu'il y a aujourd'hui trois formes d'antisémitisme en France. L'antisémitisme traditionnel, hitlérien, qui peut exister dans certains partis d'extrême droite. Il est aujourd'hui résiduel et en régression. Une deuxième sorte est en lien avec le conflit au Moyen-Orient ; c'est l'antisémitisme le plus inquiétant, lié à la présence d'une très forte communauté musulmane en France. Je ne dis évidemment pas que les musulmans sont antisémites : leur religion, bien comprise, s'oppose, au contraire, à toutes les formes de racisme. Mais force est de constater que cela n'empêche pas les dérives. C'est pour cette raison qu'un professeur d'histoire-géographie est parfois interrompu quand il donne un cours sur la Shoah. Il y a enfin une tentation antisioniste qui vire parfois à l'antisémitisme, bien qu'elle vienne souvent d'intellectuels de gauche, démocrates, mais en désaccord avec la politique d'Israël. Cet antisionisme d'extrême gauche dérape parfois et déculpabilise des pulsions politiques déplaisantes. Ce fut le cas, je crois, à Paris-VI. Il faut savoir, là aussi, y résister".
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,322 6--308102-,00.html

Sarkozy annonce un plan de sécurisation des collèges et lycées
A l'Assemblée nationale, le ministre de l'intérieur a annoncé la prochaine publication d'un plan de sécurité des établissements scolaires.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030205145447.9qib8jry.html

L'insulte coûte trois mois
Selon une dépêche AFP, deux lycéens majeurs de Villefranche-sur-Saône ont été condamnés à trois mois de prison avec sursis et une amende de 1000 euros de dommage et intérêts pour "outrage en réunion à une personne chargée d'une mission de service public". Ils avaient insulté leur professeur de mécanique pendant son cours.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030226111340.fzeo7uyw.html

Grève le 18 mars
L'intersyndicale CGT, FSU, CFDT, Unsa envisage une nouvelle grève le 18 mars.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030214112438.v19lx9v5.html

Le CNDP a manifesté le 28 février
Toujours opposés à leur délocalisation, qui leur apparaît comme le début d'un démantèlement du réseau CNDP, les agents du CNDP ont manifesté le 28 février devant Matignon.
Contact : intersyndicale@cndp.fr

Assistants d'éducation : le projet de loi est prêt
Le projet de loi sur les assistants d'éducation a été présenté au Conseil des ministres du 26 février.
http://www.premier-ministre.gouv.fr/fr/p .cfm?ref=381#1

Lettre ouverte syndicale sur les MI / SE
La Ligue de l'enseignement, les syndicats, l'UNL, la FIDL et l'UNEF ont envoyé une lettre ouverte au premier ministre lui demandant de retirer son projet de suppression de postes de surveillants et d'aides éducateurs.
http://www.unsen.cgt.fr/default_zone/doc uments/020-03_lettre_ouverte_raffarin.doc

L'accueil des mineurs hors temps scolaire
Le B.O. du 20 février fait le point sur la réglementation en vigueur concernant l'accueil des mineurs hors-temps scolaire. Celle-ci vient d'être modifiée de façon à accentuer la protection des mineurs. Ce texte ne concerne pas que les centres de loisirs. Il intéresse également les études surveillées, la pause méridienne, les clubs sportifs ou culturels (musique, théâtre, etc.), les garderies etc. A lire !
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/8/e ncart.htm

Santé scolaire : les étudiants en médecine à la rescousse
X. Darcos a présenté en conseil des ministres le nouveau plan pour la santé des jeunes à l'école. Le gouvernement souhaite améliorer le suivi des élèves et "souhaite" que les jeunes bénéficient de trois visites médicales, une à 5 ans, une en CM2 et une dernière en 3ème. Des actions seront initiées en faveur de l'éducation à la sexualité : les jeunes vont bénéficier de 3 séances annuelles d'éducation à la sexualité de l'école au lycée. D'autres mesures visent à lutter contre des fléaux sociaux. Ainsi le gouvernement entend lutter contre l'obésité qui frappe déjà 12% des enfants de 6 ans en région parisienne. Pour cela des fontaines à eau seront installés dans les établissements et les distributeurs de confiseries limités. En matière de lutte contre le tabac, les infirmières scolaires pourront donner des substituts nicotiniques aux élèves. La lutte contre la drogue se contente d'une mesure plus sommaire : exclusion et signalement judiciaire. Pour mener à bien cette politique, le ministre fera appel aux étudiants en médecine : 600 étudiants aideront les médecins scolaires.
http://www.education.gouv.fr/presse/2003 /sante/santedp.htm

La difficile scolarisation des handicapés
Une étude ministérielle fait le point sur la scolarisation des jeunes handicapés. Sur les 100.000 scolarisés, la moitié est intégrée dans une classe spécialisée. Il s'agit généralement de classes du primaire (CLIS) car les structures pédagogiques spécialisées sont très rares dans le secondaire. Environ 50.000 sont intégrés individuellement dans des classes ordinaires. Enfin près de 100.000 jeunes ne sont pas scolarisés. Cela résulte parfois de leur état, parfois aussi des carences du système éducatif.
ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/d pd/ni0311.pdf
http://www.adobe.fr/products/acrobat/rea dstep2.html

Premier bilan des classes - relais
Les classes relais accueillent des élèves déscolarisés ou en situation de rejet vis à vis de l'école avec comme mission de les rescolariser. Une étude ministérielle fait le bilan du fonctionnement de 180 classes. Et c'est un bilan positif : 60% des élèves se retrouvent dans un système ordinaire de formation, généralement collège. L'étude montre que trois profils d'élèves fréquentent les classes relais : des jeunes qui retournent très rapidement au collège, des élèves d'environ 15 ans qui séjournent plus longtemps et sont orientés en L.P., des élèves âgés, issus de segpa qui entrent dans des structures particulières.
ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/d pd/ni0307.pdf
http://www.adobe.fr/products/acrobat/rea dstep.html

Une insertion professionnelle des jeunes plus difficile en 2002
On le sait : depuis 1996, le niveau de formation des jeunes stagne, seules les formations de niveau CAP et BEP progressent, alors que le nombre de bacheliers régresse. Une étude ministérielle confirme cette évolution inquiétante en 2002. Hélas elle montre également qu'en 2002 l'insertion professionnelle des jeunes sortant du système éducatif s'est dégradée. C'est particulièrement net pour les garçons du fait à la fois de la fin du service national et de la crise qui frappe l'industrie.
ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/d pd/ni0305.pdf
http://www.adobe.fr/products/acrobat/rea dstep.html

Arts : Le rapport sur l'éducation aux arts et à la culture revoit à la baisse les classes PAC
Réalisé par C. Juppé-Leblond, G. Lesage, A. Chiffert et M.-M. Krynen pour les ministres de l'éducation et de la culture, ce rapport fait le point sur l'enseignement des arts à l'école. Il se conclue avec une trentaine de propositions tendant à renforcer la place de ces enseignements. Le rapport préconise une déclaration commune des ministres pour confirmer la place des arts et de la culture à l'ecole ainsi que la mise en place de plans locaux d'éducation artistique et culturelle, considérés comme de bons outils pour une généralisation. Il recommande le maintien des classes PAC dans le premier degré et en L.P., ce qui semble laisser de coté les autres niveaux.
http://www.education.gouv.fr/rapport/edu cartistique.pdf
http://www.adobe.fr/products/acrobat/rea dstep.html

Un collectif appelle à une autre réforme des IUFM
Au moment où le ministre annonce une réforme des IUFM, un collectif d'enseignants en IUFM publie une pétition demandant une formation de haut niveau pour les enseignants. Il dénonce la suppression de l'autonomie des IUFM, estime que " ce qui se prépare revient à abaisser le niveau de formation des enseignants alors que partout en Europe le niveau d'exigence passe à bac plus 5". Pour les signataires, le projet ministériel vide "le plus possible la formation des apports universitaires de la recherche ". Aussi ils demandent le maintien du mémoire professionnel et de l'épreuve sur dossier de première année, et le développement des dispositifs d'accompagnement professionnel.
Contact : dominique.bucheton@montpellier.iufm.fr

Inauguration de l'UVPL
L'"Université virtuelle en Pays de Loire ", inaugurée lundi 10 février, n'est pas une 4ème université ligérienne, numérique et régionale. Il s'agit tout d'abord d'un portail de mutualisation des ressources pédagogiques et
des formations en ligne fournies par les trois universités de la région et l'IUFM de l'académie qui vise à offrir des formations correspondant aux besoins économiques et sociaux de la région. L'un des objectifs est de diminuer le taux d'échec en premier cycle par le suivi que permettra l'université virtuelle. Le service fourni comprend en
effet des cours, des TD, des tests et un tutorat en ligne. L'autre objectif est de faire réfléchir les professeurs sur leurs cours : "le virtuel doit faire changer le présentiel" a -t-on plusieurs fois entendu lors de l'inauguration. Voir le reportage du Café sur la naissance de l'UVPL.
http://www.cafepedagogique.net/uvpl
http://www.uvpl.org

Lancement de l'Espace numérique des savoirs
Finalement ENEE, l'espace numérique européen, est rebaptisé "Espace numérique des savoirs". Mais le projet reste le même : mettre à disposition des enseignants des ressources numériques nombreuses et variées pour réussir l'intégration des TICE dans l'éducation. Près de 1500 établissements (écoles, collèges, lycées) ont été retenus pour expérimenter le portail . Xavier Darcos se rend 3 février l'ENS au collège Ausone au Bouscat pour inaugurer un espace. A cette occasion, le Café rendra compte de ce nouvel outil de travail qui devrait arriver dans tous les établissements en 2004.
http://www.educnet.education.fr/actua/ht ml/arts/G20030150.htm

- VIE PROFESSIONNELLE    [ Haut ]

Les journées de l'engagement du 17 au 31 mars
Le site ministériel fait le point sur le projet de promotion de "l'engagement " des jeunes. Le ministre souhaite ainsi aider les jeunes à construire leur personnalité et à s'intégrer dans la société. Pour préparer ces journées, un guide de l'engagement sera diffusé gratuitement aux collégiens et lycéens. Un site internet (www.envidedagir.fr) ouvrira le 12 mars. Enfin des journées de l'engagement seront organisées dans les établissements. Les enseignants sont invités à permettre aux élèves de rencontrer des partenaires associatifs, à insérer la vie associative dans la vie de l'établissement et à permettre l'information des élèves.
http://www.education.gouv.fr/presse/2003 /engagement/enviedagirdp.htm

Les postes aux concours
Le Journal Officiel du 2 février publie une série d'arrêtés qui établissent, conformément aux engagements pris par le ministre, le nombre de postes mis aux concours à la session 2003. Ainsi pour l'agrégation, il y a 2100 postes au concours externe, 900 à l'interne. Pour le Capes, on compte 8850 postes à l'externe, 1030 à l'interne, 370 au 3ème concours. Pour le Capet, les chiffres sont respectivement de 1025, 85 et 30. Pour l'EPS, le Capeps s'établit respectivement à 1330, 120 et 85. Un arrêté précise également le nombre de postes aux concours réservés : 495 pour l'enseignement général, 200 pour le technique, 95 pour l'EPS, 780 pour le PLP.
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=MENP0300231A
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=MENP0300232A
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=MENP0300233A

Les postes aux Concours (suite)
Le serveur ministériel publie la répartition exacte des postes mis aux concours, par type de concours, discipline, type d'établissement. Ainsi, s'agissant du Capes externe, les 8850 postes se répartissent ainsi : 1362 en lettres modernes, 320 en classiques, 1195 en maths, 1371 en anglais, 1060 en histoire-géographie, 733 en espagnol, 175 en allemand, 240 en documentation, 165 en arts plastiques, 280 en musique, 800 en physique-chimie, 855 en SVT.
http://www.education.gouv.fr/siac/siac2/ postes/poste.htm

Concours réservés
Le B.O. n°7 donne les instructions concernant les concours réservés de recrutement de personnels enseignants, d'éducation et d'orientation des lycées et collèges. Il fixe les modalités d'envoi du rapport support de l'épreuve orale (date limite le 17 mars) ainsi que le calendrier du concours.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/7/e ncart.htm

Va-t-on manquer de profs de sciences ?
Dans une tribune du Monde, trois scientifiques sonnent l'alarme : la France pourrait manquer d'enseignants de sciences. Actuellement, pour chaque poste au capes, il y a 4 candidats en maths, 3 en physique chimie. Ce déficit viendrait de la désaffection des étudiants pour les études scientifiques. Comment y remédier ? Les auteurs proposent de rétablir un système de rémunération des étudiants scientifiques, du type es anciens IPES. Il y a peu, un rapport officiel (le rapport Porchet) proposait plutôt une réforme de l'enseignement des sciences afin de les rendre plus séduisantes... Dans cet esprit, du 3 au 5 février, le Colloque National sur les Etudes Scientifiques Universitaires a réfléchi à Bordeaux sur l'adaptation de l'enseignement des sciences.
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,323 2--308244-,00.html
http://www.u-bordeaux1.fr/Colloque-Scien ces/
http://www.u-bordeaux1.fr/Colloque-Scien ces/RapportPorchet.pdf

Cessation d'activité
Hier L'Expresso parlait des retraites. Aujourd'hui c'est la CFA ! Parution au B.O. de la circulaire portant modification du congé de fin d'activités (voir un précédent Expresso). La CFA est proposée aux personnels justifiant d'au moins 37,5 années d'assurance (nés avant 1945) ou 40 ans (nés avant 1947).
http://www.education.gouv.fr/botexte/bo0 30206/MENF0300187C.htm

La reproduction culturelle
Qui donne naissance à la vie culturelle ? Un récent numéro d'Insee Première apporte des éléments de réponse. Il établit un lien statistique entre le niveau scolaire élevé et l'habitude précoce de pratiques culturelle et leur maintien à l'âge adulte. Actuellement 58% des adultes lisent au moins un livre et la moitié vont au cinéma au moins une fois par an. Mais ces taux montent à plus de 70% chez les bacheliers et les diplômés du supérieur. 41% des personnes qui n'avaient aucune activité culturelle enfant n'en ont pas adulte contre 20 % pour celles qui en pratiquaient au moins une. L'étude montre également que les pratiques culturelles progressent : les générations actuelles se distinguent positivement de leurs ainées, même si ce mouvement va plus vite chez le filles que les garçons. Reste que 20% des Français n'ont aucune activité culturelle.
http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/IP88 3.pdf

X. Darcos : "Généraliser l'éducation à l'environnement"
S'exprimant aux assises de la Charte pour l'environnement, X. Darcos a déploré qu'il " n'existe pas de véritable éducation à l'environnement dans notre système éducatif". Le ministre souhaite généraliser cette éducation sans remettre en question les découpages disciplinaires. " Le but n'est évidemment pas de créer une nouvelle discipline... L'objectif est de délimiter, dans le système éducatif, un " domaine " réservé à l'environnement, comme nous le faisons actuellement pour l'éducation civique. Il est surtout de définir une politique nationale d'éducation relative à l'environnement, avec des objectifs en termes de contenus et de méthodes, permettant de fixer de façon cohérente l'acquisition progressive d'une culture de l'environnement". Il la voit "transversale et interdisciplinaire" et étendue sur l'ensemble de la scolarité. Une demande qui sera sans doute entendue de la commission qui revoit actuellement les programmes.
http://www.education.gouv.fr/discours/20 03/environnement.htm

Les jeunes réinvestissent la radio
Selon Le Parisien du 25 février, près de trois millions d'adolescents se donnent rendez-vous chaque soir sur Skyrock, NRJ ou Fun. Ils écoutent les émissions de Difool, Maurad ou Max, des talks-shows qui alternent musique et témoignages en direct plus ou moins hards.
http://www.leparisien.com/home/info/perm anent/article.htm?articleid=195895472&the meid=510

Quand les élèves se mettent en danger
La défonce. Le jeu du foulard. Le suicide. Il y a bien des façons pour nos élèves de flirter avec la mort ou de se mettre en danger. Le numéro de février des Cahiers pédagogiques se penche sur ces conduites à risques. Que signifient-elles ? En quoi interpellent-elles enseignants et institution ? Que peut faire un enseignant ? On trouvera dans le dossier des regards croisés d'éducateurs, d'enseignants et de chercheurs. Mais aussi, il faut le souligner, de nombreuses participations d'élèves qui témoignent de leurs difficultés. C'est un apport tout à fait essentiel au dossier. Ce numéro ne peut laisser indifférent. Ce sera aussi le cas du numéro de mars, déjà annoncé. Il traitera des "souffrances de profs".
http://www.cahiers-pedagogiques.com

Un jeune sur 8 atteint de trouble mental
Selon une étude de l'Inserm, un enfant sur 8 souffre de trouble mental, des pathologies qui freinent les apprentissages scolaires. Les experts recommandent un meilleur suivi psychologique des enfants.
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,322 4--308223-,00.html

Les 10èmes JEM 2003 les 18 et 19 mars
C'est au Carroussel du Louvre que le CRDP de Versailles organise les 10èmes Journées Enseignement et Multimédia les 18 et 19 mars. Cette manifestation est la vitrine des réalisations pédagogiques de l'académie de Versailles. Une cinquantaine d'ateliers présentent les actions menées dans les établissements en matière de TICE. De nombreux professionnels présentent leurs réalisations. Le traditionnel Grand Débat évoquera cette année l'avenir de l'école avec la participation de J.-P. Cottet, directeur général de France 5, A. Chauveau (Paris X), P. Moeglin (Paris Nord) et D. Wolton (CNRS).
http://www.ac-versailles.fr/jem/

- PRIMAIRE    [ Haut ]

Les enfants du printemps réussissent plus souvent
Selon un article du Monde, une étude ministérielle, réalisée par l'inspecteur général J. Ferrier, montre l'importance du mois de naissance dans la réussite scolaire. "Comme l'école traite tous les élèves de la même façon, la différence de maturité entre enfants a un impact sur leur capacité à apprendre. Au cours préparatoire, un enfant de décembre a un écart de maturité important avec ses camarades du début de l'année. Au premier, on fixe des objectifs qui peuvent être excessifs compte tenu de son niveau de développement. Les seconds se trouvent, eux, probablement plus à l'aise. De nombreux enfants nés à la fin de l'année vivent mal leurs premières années à l'école : en décalage avec leurs camarades, ils intègrent l'idée qu'ils ne sont pas de bons élèves. Cette différence d'âge se retrouve dans les statistiques : un élève de la fin d'année a une plus grande probabilité d'être considéré comme un élève en difficulté pendant sa scolarité maternelle et élémentaire et donc de redoubler". J. Ferrier souligne les difficultés de l'école à adapter ses rythmes à des enfants différents. Ni le redoublement, ni le passage en avance ne sont la solution.
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,322 6--310424-,00.html
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,322 6--310425-,00.html

Documents d'accompagnement pour les sciences
La Main à la pâte publie les documents d'accompagnement du programme de sciences à l'école. L'ouvrage "Enseigner les sciences à l'école" propose 7 séquences du cycle 1 au cycle 3 dans le cadre des programmes de 2002. L'équipe de la MAP a largement contribué à sa réalisation. Il est téléchargeable, au format PDF, sur le site de La MAP.
http://www.inrp.fr/lamap/activites/da2/a ccueil.html

Les langues au cycle 3
De nouveaux documents d'accompagnement du programme de langues vivantes pour le cycle 3 viennent de paraître. Il sont proposés sur le site Primlangues pour l'espagnol, l'italien, le portugais, l'arabe. C'est l'occasion de rappeler que Primlangues est le site officiel de l'enseignement des langues au primaire et qu'il offre de nombreuses ressources pédagogiques. Vous pouvez, par exemple, utiliser Primlangues pour trouver des correspondants pour vos élèves.
http://www.primlangues.education.fr/php/ actualites.php

Un "Cartables" tout neuf
Le site mutualiste "Cartables" prend un coup de neuf. La nouvelle présentation est superbe et facilite la circulation dans le site. Quand au contenu, il est bine connu des enseignants du primaire. Cartables reste le portail de l'enseignement primaire en France. C'est aussi une véritable réussite de l'esprit mutualiste des enseignants.
http://cartables.net

Les apports des TICE
Educnet a mis à jour son site consacré à l'utilisation des TICE dans le primaire (maternelle et élémentaire). Vous y trouverez de nombreux exemples de pratiques pédagogiques, centrées sur la lecture et l'écriture, l'éducation artistique, les sciences, le travail en réseau ou l'interdisciplinarité, utilisant avec bonheur les nouvelles technologies. Une mine d'idées qui témoigne que l'innovation se développe au primaire.
http://www.educnet.education.fr/primaire /pratiques.htm

- COLLEGE    [ Haut ]

Les diplômes du collège
Une nouvelle page d'EduScol fait le point sur les diplômes et attestations délivrés au collège : brevet, CFG, ASSR et B2i.
http://www.eduscol.education.fr/D0071/r_ diplomes.htm

Casimir un outil pour la remédiation
Dans le dernier numéro des Dossiers de l'ingénierie éducative (CNDP), Caroline d'Atabekian montre, en s'appuyant sur les échanges de la liste de discussion Profs-Fr, le scepticisme des enseignants devant les outils nationaux d'évaluation. Pourtant ils ne servent pas qu'à établir des statistiques. "Bien exploitées, les données extraites de Casimir aident non seulement à repérer des difficultés spécifiques graves de certains élèves, à propos desquelles il incombe alors à toute l'équipe pédagogique - et non au logiciel ! - de réfléchir à un protocole de remédiation approprié, mais elles permettent surtout au professeur de français d'élaborer une progression sur l'année qui prenne en compte avec rigueur les difficultés propres à sa classe, les caractéristiques de son hétérogénéité, et qui sera susceptible de prévenir au mieux l'échec scolaire en s'adaptant au groupe auquel il s'adresse".
http://www.cndp.fr/tice/dossiersie/tribu ne200302.htm

- LYCEE    [ Haut ]

Maths : Nouveaux horaires en série L
Le J.O. du 25 février publie un arrêté modifiant l'horaire de maths en série L. A côté de l'enseignement de maths - informatique obligatoire est créé un enseignement obligatoire au choix en première à compter de la rentrée 2003 et un enseignement de spécialité en terminale à compter de la rentrée 2004. L'horaire est 3 heures hebdomadaires. L'option facultative de 3 heures sera supprimée en 2003 en 1ère et 2004 en terminale.
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=MENE0300390A

Formulaires de maths au bac
Le B.O. du 13 février publie les formulaires de maths autorisés aux épreuves des séries ES et S au bac. Ils devront être distribués avec les sujets lors de l'examen.
http://www.education.gouv.fr/botexte/bo0 30213/MENE0300185N.htm

Menus changements du règlement du bac
Deux arrêtés paraissent au J.O. du 18 février. Ils modifient certains détails du règlement d'examen : absence, dispenses d'épreuves.
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=MENE0300295A
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=MENE0300296A

Le bac dans les DOM
Les dates des bacs généraux et technologiques dans les DOM sont parues au BO.
http://www.education.gouv.fr/botexte/bo0 30220/MENE0300288N.htm

Tertiaire : Les nouveaux BTS commerciaux
La rénovation des BTS commerciaux est entrée dans une nouvelle phase puisque le projet de BTS "Management des unités commerciales" (ex "Action commerciale") a été approuvé par le C.P.C. Il devrait donc entrer en application en septembre 2004. C'est le cas également du projet de rénovation du BTS "Force de vente", qui s'appellera "négociation et relation client" à partir de la rentrée 2004. Le site du Centre de ressources de Nancy-Metz met en ligne le rapport du groupe de travail piloté par R. Maniak, inspecteur général, ainsi que les deux projets des nouveaux BTS. Chacun est sensiblement remanié.
http://www.ac-nancy-metz.fr/enseign/ste/ CRM/RENOVBTS/RENOVBTS.HTM

BTS CGO : modification du dossier d'examen
Un arrêté paru au J.O. du 19 février modifie le contenu du dossier d'examen du BTS Comptabilité et gestion des organisations. C'est applicable dès cette année.
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=MENS0300320A

- ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL    [ Haut ]

Concours 2003
Pour les PLP, il y a 3105 postes à l'externe, 250 à l'interne et 265 au 3ème concours.
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=MENP0300234A

Pourquoi les abandons en cours de formation ?
C'est surtout au 3ème trimestre que les élèves décrochent et abandonnent leur formation en L.P. Une étude ministérielle en a cherché les causes. C'est surtout (63%) pour des raisons liées à la formation ou à l'établissement que les élèves abandonnent. Souvent la formation ne correspond pas aux attentes des jeunes. Après avoir quitté le lycée, 61% ont un emploi, 10% sont sans formation ni emploi.
ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/d pd/ni0308.pdf

Modification du règlement du BEP
Le J.O. publie un décret modifiant le règlement du BEP sur le point particulier des absences à certaines épreuves. Il est applicable dès 2003. Il stipule : " Lorsqu'un candidat est déclaré absent à une ou plusieurs épreuves, le diplôme ne peut lui être délivré. Toutefois, en cas d'absence justifiée, la note zéro lui est attribuée pour chaque épreuve manquée et le diplôme peut être délivré si les conditions prévues au premier alinéa du présent article sont remplies. Dans le cas où le diplôme n'a pu lui être délivré, le candidat se présente à des épreuves de remplacement, dans les conditions fixées à l'article 17. " Le décret est paru au B.O. du 20 février.
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=MENE0300114D
http://www.education.gouv.fr/botexte/bo0 30220/MENE0300114D.htm

Création du CAP conduite de systèmes industriels
Annoncé dans L'Expresso du 20 janvier après sa publication au J.O., le CAP "conduite de systèmes industriels" est publié au B.O. du 13 février. La première session d'examen aura lieu en 2005.
http://www.education.gouv.fr/botexte/bo0 30213/MENE0203078A.htm

L'ascenseur, un partenaire pour monter
Pendant les 15 ans à venir, le secteur des ascenseurs embauchera 800 personnes qualifiées par an. Le ministère de l'éducation nationale et la fédération des ascenseurs ont signé le 17 février un accord de partenariat de façon à mettre en place les formations nécessaires à cette demande (BEP, bac pro, BTS de maintenance des systèmes industriels). Parallèlement seront développées les sections d'apprentissages et les formations type Greta.
http://www.education.gouv.fr/presse/2003 /ascenseurscp.htm

Promotion du BTP
Le ministère de l'éducation nationale et le Comité central de coordination de l'apprentissage du bâtiment et des travaux publics viennent de signer une convention. Venant après l'accord avec la fédération des ascenseurs, elle vise à mieux informer les jeunes sur les métiers du bâtiment et à assurer une coordination pédagogiques avec les CFA de la profession.
http://www.education.gouv.fr/botexte/bo0 30220/MENE0300321X.htm

Le Mondial des métiers
Il aura lieu à Lyon du 13 au 16 février et permettra de présenter les métiers aussi bien aux chômeurs qu'aux lycéens et collégiens. (près de 40.000 en 2002). Cette année, le Mondial met en avant deux thèmes : les métiers de la bouche et la mixité au travail.
http://www.mondial-metiers.com

L'équipe de France des métiers
Près de 500 jeunes candidats, représentant 47 formations professionnelles s'affrontent à Tours pour désigner l'équipe française qui participera aux Olympiades des métiers. C'est l'occasion de montrer que l'enseignement professionnel est aussi terre d'excellence. La finale aura lieu samedi et les Olympiades des métiers se tiendront en juin en Suisse.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030205142606.doa1x3h8.html

- François Jarraud -

- A la Une : F. Dubet défend la différence    [ Haut ]

Dans une tribune accordée au Monde du 6 février, François Dubet (sociologue EHESS) fustige de récentes études qui préconisent la séparation des sexes et rappelle les enjeux démocratiques de la mixité sociale. " Les fausses découvertes des différences, qui ne sont souvent que des truismes, introduisent doucement l'idée que l'on n'est bien qu'entre soi... Au lieu d'aménager l'école pour qu'elle accueille ensemble la diversité des élèves, qui n'est rien d'autre que la diversité de la société, on suggère de lever l'obstacle en séparant les élèves de façon à éviter toute contamination sociale... Les véritables différences ne sont pas collectives, mais individuelles, tous les élèves sont singuliers et le problème de l'école est double et paradoxal. Elle doit traiter chaque élève comme un individu singulier, unique et, en même temps, elle doit le considérer comme l'égal des autres, comme un semblable. C'est en tout cas ce que devrait faire une école démocratique. Pleine de bons sentiments et d'évidences bien senties, la "découverte" des différences entre les filles et les garçons tourne résolument le dos à ce projet. Dommage, car cette découverte aurait pu conduire vers des conclusions totalement opposées : les filles et les garçons ne sont pas identiques, et le rôle de l'école est de leur apprendre à vivre ensemble, sans les nier et sans les séparer".
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,323 2--308288-,00.html

Combien d'élèves par classe ?
Combien d'élèves comptent les classes françaises en moyenne ? Une étude ministérielle apporte des réponses précises. Et elle souligne de grandes inégalités. Ainsi le nombre moyen d'élèves devant un professeur varie géographiquement de 21 élèves à Limoges à 28 à Nice, les académies franciliennes se situant entre 26 et 27. L'écart est plus fort entre les filières : dans l'enseignement professionnel il se situe entre 9 (pour le bac pro en 3 ans) et 19 en BEP alors qu'il est de 23 au collège et 26 en lycée général et technologique. Mêmes écarts entre les matières : la technologie compte 16 élèves par professeur quand l'histoire-géographie monte à 29 et l'EPS à 30. Il sera intéressant de voir comment les restrictions budgétaires affecteront ces données en 2003.
ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/d pd/ni0309.pdf
http://www.adobe.fr/products/acrobat/rea dstep2.html

- LE SYSTEME EDUCATIF    [ Haut ]

Dix mesures contre les dérives communautaristes
Trois semaines après une tribune donnée au Monde où il dénonçait la montée de l'antisémitisme dans les établissements scolaires (voir L'Expresso du 6 février), Luc Ferry annonce 10 mesures pour prévenir "une éventuelle montée des affrontements communautaires". Il est vrai que le ministère reconnaît 455 actes racistes ou antisémites dans les établissements scolaires au premier trimestre 2002-2003, un chiffre probablement sous évalué tant les injures antisémites, par exemple, sont devenues banales.
Pour le ministre, "Il faut... rappeler clairement les principes qui doivent animer la vie commune dans nos établissements, à commencer par le premier d'entre eux, celui qui unit la laïcité à la tradition républicaine des droits de l'homme. Ces derniers, redisons le simplement, signifient que tout être humain doit être respecté en lui-même, abstraction faite de la communauté linguistique, culturelle, ethnique ou religieuse à laquelle il se sent appartenir. C'est au nom de cette conviction que la République française a su jusqu'à présent préserver son école des intrusions inacceptables du racisme, de l'antisémitisme et du communautarisme. Dans la même perspective, c'est la laïcité, selon laquelle aucune religion ne s'impose aux citoyens comme une idéologie officielle, qui a permis jusqu'à présent la coexistence pacifique des différentes confessions dans notre pays".
Aussi le ministre a renouvelé les consignes de fermeté données aux recteurs. Des "cellules de suivi des incidents" seront mises en place dans les académies. Enfin un guide pédagogique sera réalisé pour aider les enseignants à intervenir.
Même si le contexte local est sensiblement différent, rappelons le travail réalisé au Canada pour "faire face à la haine" par des jeux et des ressources pédagogiques.
http://www.education.gouv.fr/presse/2003 /racismedp.htm
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030227153312.mut9s2zw.html
http://www.media-awareness.ca/fre/haine/ hintro.htm

Le ministre mobilise contre l'antisémitisme
Dans un entretien accordé au Monde le 5 février, à deux semaines de la guerre contre l'Irak et après la répétition d'incidents antisémites depuis le début de l'année dans les établissements scolaires, Luc Ferry a exprimé nettement sa volonté de lutter contre les dérives communautaristes et particulièrement contre l'antisémitisme. "Je demande aux recteurs de veiller à ce qu'on réponde avec la dernière énergie et la plus grande fermeté à tout ce qui ressemblera à des actes antisémites ou racistes. J'ai l'exemple précis d'un élève qui a fini par quitter son collège tant l'environnement devenait intolérable. C'est rigoureusement inacceptable.. Il faut faire preuve de fermeté. Le pire serait d'importer le conflit du Proche-Orient dans les établissements, y compris dans les universités. Nous payons très cher une dérive de l'ensemble de la société française vers le communautarisme... Face à la montée des communautarismes, nous devons avoir trois types de réponses : une réaffirmation sans faiblesse des principes républicains (appuyée sur des sanctions appropriées lorsqu'ils sont bafoués) ; un dispositif de veille relayé dans chaque académie pour aider les enseignants à prévenir les situations de crise ou à les résoudre au mieux ; des enseignements qui remettent en valeur l'apport de la laïcité dans le contexte de tensions communautaires que nous connaissons. Cela veut dire qu'un individu est respecté indépendamment de ses appartenances communautaires quelles qu'elles soient". Le ministre a condamné à nouveau les votes de boycott de certaines universités. Très clairement il a condamné les nouvelles formes d'antisémitisme. "Je pense qu'il y a aujourd'hui trois formes d'antisémitisme en France. L'antisémitisme traditionnel, hitlérien, qui peut exister dans certains partis d'extrême droite. Il est aujourd'hui résiduel et en régression. Une deuxième sorte est en lien avec le conflit au Moyen-Orient ; c'est l'antisémitisme le plus inquiétant, lié à la présence d'une très forte communauté musulmane en France. Je ne dis évidemment pas que les musulmans sont antisémites : leur religion, bien comprise, s'oppose, au contraire, à toutes les formes de racisme. Mais force est de constater que cela n'empêche pas les dérives. C'est pour cette raison qu'un professeur d'histoire-géographie est parfois interrompu quand il donne un cours sur la Shoah. Il y a enfin une tentation antisioniste qui vire parfois à l'antisémitisme, bien qu'elle vienne souvent d'intellectuels de gauche, démocrates, mais en désaccord avec la politique d'Israël. Cet antisionisme d'extrême gauche dérape parfois et déculpabilise des pulsions politiques déplaisantes. Ce fut le cas, je crois, à Paris-VI. Il faut savoir, là aussi, y résister".
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,322 6--308102-,00.html

Sarkozy annonce un plan de sécurisation des collèges et lycées
A l'Assemblée nationale, le ministre de l'intérieur a annoncé la prochaine publication d'un plan de sécurité des établissements scolaires.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030205145447.9qib8jry.html

L'insulte coûte trois mois
Selon une dépêche AFP, deux lycéens majeurs de Villefranche-sur-Saône ont été condamnés à trois mois de prison avec sursis et une amende de 1000 euros de dommage et intérêts pour "outrage en réunion à une personne chargée d'une mission de service public". Ils avaient insulté leur professeur de mécanique pendant son cours.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030226111340.fzeo7uyw.html

Grève le 18 mars
L'intersyndicale CGT, FSU, CFDT, Unsa envisage une nouvelle grève le 18 mars.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030214112438.v19lx9v5.html

Le CNDP a manifesté le 28 février
Toujours opposés à leur délocalisation, qui leur apparaît comme le début d'un démantèlement du réseau CNDP, les agents du CNDP ont manifesté le 28 février devant Matignon.
Contact : intersyndicale@cndp.fr

Assistants d'éducation : le projet de loi est prêt
Le projet de loi sur les assistants d'éducation a été présenté au Conseil des ministres du 26 février.
http://www.premier-ministre.gouv.fr/fr/p .cfm?ref=381#1

Lettre ouverte syndicale sur les MI / SE
La Ligue de l'enseignement, les syndicats, l'UNL, la FIDL et l'UNEF ont envoyé une lettre ouverte au premier ministre lui demandant de retirer son projet de suppression de postes de surveillants et d'aides éducateurs.
http://www.unsen.cgt.fr/default_zone/doc uments/020-03_lettre_ouverte_raffarin.doc

L'accueil des mineurs hors temps scolaire
Le B.O. du 20 février fait le point sur la réglementation en vigueur concernant l'accueil des mineurs hors-temps scolaire. Celle-ci vient d'être modifiée de façon à accentuer la protection des mineurs. Ce texte ne concerne pas que les centres de loisirs. Il intéresse également les études surveillées, la pause méridienne, les clubs sportifs ou culturels (musique, théâtre, etc.), les garderies etc. A lire !
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/8/e ncart.htm

Santé scolaire : les étudiants en médecine à la rescousse
X. Darcos a présenté en conseil des ministres le nouveau plan pour la santé des jeunes à l'école. Le gouvernement souhaite améliorer le suivi des élèves et "souhaite" que les jeunes bénéficient de trois visites médicales, une à 5 ans, une en CM2 et une dernière en 3ème. Des actions seront initiées en faveur de l'éducation à la sexualité : les jeunes vont bénéficier de 3 séances annuelles d'éducation à la sexualité de l'école au lycée. D'autres mesures visent à lutter contre des fléaux sociaux. Ainsi le gouvernement entend lutter contre l'obésité qui frappe déjà 12% des enfants de 6 ans en région parisienne. Pour cela des fontaines à eau seront installés dans les établissements et les distributeurs de confiseries limités. En matière de lutte contre le tabac, les infirmières scolaires pourront donner des substituts nicotiniques aux élèves. La lutte contre la drogue se contente d'une mesure plus sommaire : exclusion et signalement judiciaire. Pour mener à bien cette politique, le ministre fera appel aux étudiants en médecine : 600 étudiants aideront les médecins scolaires.
http://www.education.gouv.fr/presse/2003 /sante/santedp.htm

La difficile scolarisation des handicapés
Une étude ministérielle fait le point sur la scolarisation des jeunes handicapés. Sur les 100.000 scolarisés, la moitié est intégrée dans une classe spécialisée. Il s'agit généralement de classes du primaire (CLIS) car les structures pédagogiques spécialisées sont très rares dans le secondaire. Environ 50.000 sont intégrés individuellement dans des classes ordinaires. Enfin près de 100.000 jeunes ne sont pas scolarisés. Cela résulte parfois de leur état, parfois aussi des carences du système éducatif.
ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/d pd/ni0311.pdf
http://www.adobe.fr/products/acrobat/rea dstep2.html

Premier bilan des classes - relais
Les classes relais accueillent des élèves déscolarisés ou en situation de rejet vis à vis de l'école avec comme mission de les rescolariser. Une étude ministérielle fait le bilan du fonctionnement de 180 classes. Et c'est un bilan positif : 60% des élèves se retrouvent dans un système ordinaire de formation, généralement collège. L'étude montre que trois profils d'élèves fréquentent les classes relais : des jeunes qui retournent très rapidement au collège, des élèves d'environ 15 ans qui séjournent plus longtemps et sont orientés en L.P., des élèves âgés, issus de segpa qui entrent dans des structures particulières.
ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/d pd/ni0307.pdf
http://www.adobe.fr/products/acrobat/rea dstep.html

Une insertion professionnelle des jeunes plus difficile en 2002
On le sait : depuis 1996, le niveau de formation des jeunes stagne, seules les formations de niveau CAP et BEP progressent, alors que le nombre de bacheliers régresse. Une étude ministérielle confirme cette évolution inquiétante en 2002. Hélas elle montre également qu'en 2002 l'insertion professionnelle des jeunes sortant du système éducatif s'est dégradée. C'est particulièrement net pour les garçons du fait à la fois de la fin du service national et de la crise qui frappe l'industrie.
ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/d pd/ni0305.pdf
http://www.adobe.fr/products/acrobat/rea dstep.html

Arts : Le rapport sur l'éducation aux arts et à la culture revoit à la baisse les classes PAC
Réalisé par C. Juppé-Leblond, G. Lesage, A. Chiffert et M.-M. Krynen pour les ministres de l'éducation et de la culture, ce rapport fait le point sur l'enseignement des arts à l'école. Il se conclue avec une trentaine de propositions tendant à renforcer la place de ces enseignements. Le rapport préconise une déclaration commune des ministres pour confirmer la place des arts et de la culture à l'ecole ainsi que la mise en place de plans locaux d'éducation artistique et culturelle, considérés comme de bons outils pour une généralisation. Il recommande le maintien des classes PAC dans le premier degré et en L.P., ce qui semble laisser de coté les autres niveaux.
http://www.education.gouv.fr/rapport/edu cartistique.pdf
http://www.adobe.fr/products/acrobat/rea dstep.html

Un collectif appelle à une autre réforme des IUFM
Au moment où le ministre annonce une réforme des IUFM, un collectif d'enseignants en IUFM publie une pétition demandant une formation de haut niveau pour les enseignants. Il dénonce la suppression de l'autonomie des IUFM, estime que " ce qui se prépare revient à abaisser le niveau de formation des enseignants alors que partout en Europe le niveau d'exigence passe à bac plus 5". Pour les signataires, le projet ministériel vide "le plus possible la formation des apports universitaires de la recherche ". Aussi ils demandent le maintien du mémoire professionnel et de l'épreuve sur dossier de première année, et le développement des dispositifs d'accompagnement professionnel.
Contact : dominique.bucheton@montpellier.iufm.fr

Inauguration de l'UVPL
L'"Université virtuelle en Pays de Loire ", inaugurée lundi 10 février, n'est pas une 4ème université ligérienne, numérique et régionale. Il s'agit tout d'abord d'un portail de mutualisation des ressources pédagogiques et
des formations en ligne fournies par les trois universités de la région et l'IUFM de l'académie qui vise à offrir des formations correspondant aux besoins économiques et sociaux de la région. L'un des objectifs est de diminuer le taux d'échec en premier cycle par le suivi que permettra l'université virtuelle. Le service fourni comprend en
effet des cours, des TD, des tests et un tutorat en ligne. L'autre objectif est de faire réfléchir les professeurs sur leurs cours : "le virtuel doit faire changer le présentiel" a -t-on plusieurs fois entendu lors de l'inauguration. Voir le reportage du Café sur la naissance de l'UVPL.
http://www.cafepedagogique.net/uvpl
http://www.uvpl.org

Lancement de l'Espace numérique des savoirs
Finalement ENEE, l'espace numérique européen, est rebaptisé "Espace numérique des savoirs". Mais le projet reste le même : mettre à disposition des enseignants des ressources numériques nombreuses et variées pour réussir l'intégration des TICE dans l'éducation. Près de 1500 établissements (écoles, collèges, lycées) ont été retenus pour expérimenter le portail . Xavier Darcos se rend 3 février l'ENS au collège Ausone au Bouscat pour inaugurer un espace. A cette occasion, le Café rendra compte de ce nouvel outil de travail qui devrait arriver dans tous les établissements en 2004.
http://www.educnet.education.fr/actua/ht ml/arts/G20030150.htm

- VIE PROFESSIONNELLE    [ Haut ]

Les journées de l'engagement du 17 au 31 mars
Le site ministériel fait le point sur le projet de promotion de "l'engagement " des jeunes. Le ministre souhaite ainsi aider les jeunes à construire leur personnalité et à s'intégrer dans la société. Pour préparer ces journées, un guide de l'engagement sera diffusé gratuitement aux collégiens et lycéens. Un site internet (www.envidedagir.fr) ouvrira le 12 mars. Enfin des journées de l'engagement seront organisées dans les établissements. Les enseignants sont invités à permettre aux élèves de rencontrer des partenaires associatifs, à insérer la vie associative dans la vie de l'établissement et à permettre l'information des élèves.
http://www.education.gouv.fr/presse/2003 /engagement/enviedagirdp.htm

Les postes aux concours
Le Journal Officiel du 2 février publie une série d'arrêtés qui établissent, conformément aux engagements pris par le ministre, le nombre de postes mis aux concours à la session 2003. Ainsi pour l'agrégation, il y a 2100 postes au concours externe, 900 à l'interne. Pour le Capes, on compte 8850 postes à l'externe, 1030 à l'interne, 370 au 3ème concours. Pour le Capet, les chiffres sont respectivement de 1025, 85 et 30. Pour l'EPS, le Capeps s'établit respectivement à 1330, 120 et 85. Un arrêté précise également le nombre de postes aux concours réservés : 495 pour l'enseignement général, 200 pour le technique, 95 pour l'EPS, 780 pour le PLP.
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=MENP0300231A
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=MENP0300232A
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=MENP0300233A

Les postes aux Concours (suite)
Le serveur ministériel publie la répartition exacte des postes mis aux concours, par type de concours, discipline, type d'établissement. Ainsi, s'agissant du Capes externe, les 8850 postes se répartissent ainsi : 1362 en lettres modernes, 320 en classiques, 1195 en maths, 1371 en anglais, 1060 en histoire-géographie, 733 en espagnol, 175 en allemand, 240 en documentation, 165 en arts plastiques, 280 en musique, 800 en physique-chimie, 855 en SVT.
http://www.education.gouv.fr/siac/siac2/ postes/poste.htm

Concours réservés
Le B.O. n°7 donne les instructions concernant les concours réservés de recrutement de personnels enseignants, d'éducation et d'orientation des lycées et collèges. Il fixe les modalités d'envoi du rapport support de l'épreuve orale (date limite le 17 mars) ainsi que le calendrier du concours.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/7/e ncart.htm

Va-t-on manquer de profs de sciences ?
Dans une tribune du Monde, trois scientifiques sonnent l'alarme : la France pourrait manquer d'enseignants de sciences. Actuellement, pour chaque poste au capes, il y a 4 candidats en maths, 3 en physique chimie. Ce déficit viendrait de la désaffection des étudiants pour les études scientifiques. Comment y remédier ? Les auteurs proposent de rétablir un système de rémunération des étudiants scientifiques, du type es anciens IPES. Il y a peu, un rapport officiel (le rapport Porchet) proposait plutôt une réforme de l'enseignement des sciences afin de les rendre plus séduisantes... Dans cet esprit, du 3 au 5 février, le Colloque National sur les Etudes Scientifiques Universitaires a réfléchi à Bordeaux sur l'adaptation de l'enseignement des sciences.
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,323 2--308244-,00.html
http://www.u-bordeaux1.fr/Colloque-Scien ces/
http://www.u-bordeaux1.fr/Colloque-Scien ces/RapportPorchet.pdf

Cessation d'activité
Hier L'Expresso parlait des retraites. Aujourd'hui c'est la CFA ! Parution au B.O. de la circulaire portant modification du congé de fin d'activités (voir un précédent Expresso). La CFA est proposée aux personnels justifiant d'au moins 37,5 années d'assurance (nés avant 1945) ou 40 ans (nés avant 1947).
http://www.education.gouv.fr/botexte/bo0 30206/MENF0300187C.htm

La reproduction culturelle
Qui donne naissance à la vie culturelle ? Un récent numéro d'Insee Première apporte des éléments de réponse. Il établit un lien statistique entre le niveau scolaire élevé et l'habitude précoce de pratiques culturelle et leur maintien à l'âge adulte. Actuellement 58% des adultes lisent au moins un livre et la moitié vont au cinéma au moins une fois par an. Mais ces taux montent à plus de 70% chez les bacheliers et les diplômés du supérieur. 41% des personnes qui n'avaient aucune activité culturelle enfant n'en ont pas adulte contre 20 % pour celles qui en pratiquaient au moins une. L'étude montre également que les pratiques culturelles progressent : les générations actuelles se distinguent positivement de leurs ainées, même si ce mouvement va plus vite chez le filles que les garçons. Reste que 20% des Français n'ont aucune activité culturelle.
http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/IP88 3.pdf

X. Darcos : "Généraliser l'éducation à l'environnement"
S'exprimant aux assises de la Charte pour l'environnement, X. Darcos a déploré qu'il " n'existe pas de véritable éducation à l'environnement dans notre système éducatif". Le ministre souhaite généraliser cette éducation sans remettre en question les découpages disciplinaires. " Le but n'est évidemment pas de créer une nouvelle discipline... L'objectif est de délimiter, dans le système éducatif, un " domaine " réservé à l'environnement, comme nous le faisons actuellement pour l'éducation civique. Il est surtout de définir une politique nationale d'éducation relative à l'environnement, avec des objectifs en termes de contenus et de méthodes, permettant de fixer de façon cohérente l'acquisition progressive d'une culture de l'environnement". Il la voit "transversale et interdisciplinaire" et étendue sur l'ensemble de la scolarité. Une demande qui sera sans doute entendue de la commission qui revoit actuellement les programmes.
http://www.education.gouv.fr/discours/20 03/environnement.htm

Les jeunes réinvestissent la radio
Selon Le Parisien du 25 février, près de trois millions d'adolescents se donnent rendez-vous chaque soir sur Skyrock, NRJ ou Fun. Ils écoutent les émissions de Difool, Maurad ou Max, des talks-shows qui alternent musique et témoignages en direct plus ou moins hards.
http://www.leparisien.com/home/info/perm anent/article.htm?articleid=195895472&the meid=510

Quand les élèves se mettent en danger
La défonce. Le jeu du foulard. Le suicide. Il y a bien des façons pour nos élèves de flirter avec la mort ou de se mettre en danger. Le numéro de février des Cahiers pédagogiques se penche sur ces conduites à risques. Que signifient-elles ? En quoi interpellent-elles enseignants et institution ? Que peut faire un enseignant ? On trouvera dans le dossier des regards croisés d'éducateurs, d'enseignants et de chercheurs. Mais aussi, il faut le souligner, de nombreuses participations d'élèves qui témoignent de leurs difficultés. C'est un apport tout à fait essentiel au dossier. Ce numéro ne peut laisser indifférent. Ce sera aussi le cas du numéro de mars, déjà annoncé. Il traitera des "souffrances de profs".
http://www.cahiers-pedagogiques.com

Un jeune sur 8 atteint de trouble mental
Selon une étude de l'Inserm, un enfant sur 8 souffre de trouble mental, des pathologies qui freinent les apprentissages scolaires. Les experts recommandent un meilleur suivi psychologique des enfants.
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,322 4--308223-,00.html

Les 10èmes JEM 2003 les 18 et 19 mars
C'est au Carroussel du Louvre que le CRDP de Versailles organise les 10èmes Journées Enseignement et Multimédia les 18 et 19 mars. Cette manifestation est la vitrine des réalisations pédagogiques de l'académie de Versailles. Une cinquantaine d'ateliers présentent les actions menées dans les établissements en matière de TICE. De nombreux professionnels présentent leurs réalisations. Le traditionnel Grand Débat évoquera cette année l'avenir de l'école avec la participation de J.-P. Cottet, directeur général de France 5, A. Chauveau (Paris X), P. Moeglin (Paris Nord) et D. Wolton (CNRS).
http://www.ac-versailles.fr/jem/

- PRIMAIRE    [ Haut ]

Les enfants du printemps réussissent plus souvent
Selon un article du Monde, une étude ministérielle, réalisée par l'inspecteur général J. Ferrier, montre l'importance du mois de naissance dans la réussite scolaire. "Comme l'école traite tous les élèves de la même façon, la différence de maturité entre enfants a un impact sur leur capacité à apprendre. Au cours préparatoire, un enfant de décembre a un écart de maturité important avec ses camarades du début de l'année. Au premier, on fixe des objectifs qui peuvent être excessifs compte tenu de son niveau de développement. Les seconds se trouvent, eux, probablement plus à l'aise. De nombreux enfants nés à la fin de l'année vivent mal leurs premières années à l'école : en décalage avec leurs camarades, ils intègrent l'idée qu'ils ne sont pas de bons élèves. Cette différence d'âge se retrouve dans les statistiques : un élève de la fin d'année a une plus grande probabilité d'être considéré comme un élève en difficulté pendant sa scolarité maternelle et élémentaire et donc de redoubler". J. Ferrier souligne les difficultés de l'école à adapter ses rythmes à des enfants différents. Ni le redoublement, ni le passage en avance ne sont la solution.
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,322 6--310424-,00.html
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,322 6--310425-,00.html

Documents d'accompagnement pour les sciences
La Main à la pâte publie les documents d'accompagnement du programme de sciences à l'école. L'ouvrage "Enseigner les sciences à l'école" propose 7 séquences du cycle 1 au cycle 3 dans le cadre des programmes de 2002. L'équipe de la MAP a largement contribué à sa réalisation. Il est téléchargeable, au format PDF, sur le site de La MAP.
http://www.inrp.fr/lamap/activites/da2/a ccueil.html

Les langues au cycle 3
De nouveaux documents d'accompagnement du programme de langues vivantes pour le cycle 3 viennent de paraître. Il sont proposés sur le site Primlangues pour l'espagnol, l'italien, le portugais, l'arabe. C'est l'occasion de rappeler que Primlangues est le site officiel de l'enseignement des langues au primaire et qu'il offre de nombreuses ressources pédagogiques. Vous pouvez, par exemple, utiliser Primlangues pour trouver des correspondants pour vos élèves.
http://www.primlangues.education.fr/php/ actualites.php

Un "Cartables" tout neuf
Le site mutualiste "Cartables" prend un coup de neuf. La nouvelle présentation est superbe et facilite la circulation dans le site. Quand au contenu, il est bine connu des enseignants du primaire. Cartables reste le portail de l'enseignement primaire en France. C'est aussi une véritable réussite de l'esprit mutualiste des enseignants.
http://cartables.net

Les apports des TICE
Educnet a mis à jour son site consacré à l'utilisation des TICE dans le primaire (maternelle et élémentaire). Vous y trouverez de nombreux exemples de pratiques pédagogiques, centrées sur la lecture et l'écriture, l'éducation artistique, les sciences, le travail en réseau ou l'interdisciplinarité, utilisant avec bonheur les nouvelles technologies. Une mine d'idées qui témoigne que l'innovation se développe au primaire.
http://www.educnet.education.fr/primaire /pratiques.htm

- COLLEGE    [ Haut ]

Les diplômes du collège
Une nouvelle page d'EduScol fait le point sur les diplômes et attestations délivrés au collège : brevet, CFG, ASSR et B2i.
http://www.eduscol.education.fr/D0071/r_ diplomes.htm

Casimir un outil pour la remédiation
Dans le dernier numéro des Dossiers de l'ingénierie éducative (CNDP), Caroline d'Atabekian montre, en s'appuyant sur les échanges de la liste de discussion Profs-Fr, le scepticisme des enseignants devant les outils nationaux d'évaluation. Pourtant ils ne servent pas qu'à établir des statistiques. "Bien exploitées, les données extraites de Casimir aident non seulement à repérer des difficultés spécifiques graves de certains élèves, à propos desquelles il incombe alors à toute l'équipe pédagogique - et non au logiciel ! - de réfléchir à un protocole de remédiation approprié, mais elles permettent surtout au professeur de français d'élaborer une progression sur l'année qui prenne en compte avec rigueur les difficultés propres à sa classe, les caractéristiques de son hétérogénéité, et qui sera susceptible de prévenir au mieux l'échec scolaire en s'adaptant au groupe auquel il s'adresse".
http://www.cndp.fr/tice/dossiersie/tribu ne200302.htm

- LYCEE    [ Haut ]

Maths : Nouveaux horaires en série L
Le J.O. du 25 février publie un arrêté modifiant l'horaire de maths en série L. A côté de l'enseignement de maths - informatique obligatoire est créé un enseignement obligatoire au choix en première à compter de la rentrée 2003 et un enseignement de spécialité en terminale à compter de la rentrée 2004. L'horaire est 3 heures hebdomadaires. L'option facultative de 3 heures sera supprimée en 2003 en 1ère et 2004 en terminale.
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=MENE0300390A

Formulaires de maths au bac
Le B.O. du 13 février publie les formulaires de maths autorisés aux épreuves des séries ES et S au bac. Ils devront être distribués avec les sujets lors de l'examen.
http://www.education.gouv.fr/botexte/bo0 30213/MENE0300185N.htm

Menus changements du règlement du bac
Deux arrêtés paraissent au J.O. du 18 février. Ils modifient certains détails du règlement d'examen : absence, dispenses d'épreuves.
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=MENE0300295A
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=MENE0300296A

Le bac dans les DOM
Les dates des bacs généraux et technologiques dans les DOM sont parues au BO.
http://www.education.gouv.fr/botexte/bo0 30220/MENE0300288N.htm

Tertiaire : Les nouveaux BTS commerciaux
La rénovation des BTS commerciaux est entrée dans une nouvelle phase puisque le projet de BTS "Management des unités commerciales" (ex "Action commerciale") a été approuvé par le C.P.C. Il devrait donc entrer en application en septembre 2004. C'est le cas également du projet de rénovation du BTS "Force de vente", qui s'appellera "négociation et relation client" à partir de la rentrée 2004. Le site du Centre de ressources de Nancy-Metz met en ligne le rapport du groupe de travail piloté par R. Maniak, inspecteur général, ainsi que les deux projets des nouveaux BTS. Chacun est sensiblement remanié.
http://www.ac-nancy-metz.fr/enseign/ste/ CRM/RENOVBTS/RENOVBTS.HTM

BTS CGO : modification du dossier d'examen
Un arrêté paru au J.O. du 19 février modifie le contenu du dossier d'examen du BTS Comptabilité et gestion des organisations. C'est applicable dès cette année.
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=MENS0300320A

- ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL    [ Haut ]

Concours 2003
Pour les PLP, il y a 3105 postes à l'externe, 250 à l'interne et 265 au 3ème concours.
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=MENP0300234A

Pourquoi les abandons en cours de formation ?
C'est surtout au 3ème trimestre que les élèves décrochent et abandonnent leur formation en L.P. Une étude ministérielle en a cherché les causes. C'est surtout (63%) pour des raisons liées à la formation ou à l'établissement que les élèves abandonnent. Souvent la formation ne correspond pas aux attentes des jeunes. Après avoir quitté le lycée, 61% ont un emploi, 10% sont sans formation ni emploi.
ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/d pd/ni0308.pdf

Modification du règlement du BEP
Le J.O. publie un décret modifiant le règlement du BEP sur le point particulier des absences à certaines épreuves. Il est applicable dès 2003. Il stipule : " Lorsqu'un candidat est déclaré absent à une ou plusieurs épreuves, le diplôme ne peut lui être délivré. Toutefois, en cas d'absence justifiée, la note zéro lui est attribuée pour chaque épreuve manquée et le diplôme peut être délivré si les conditions prévues au premier alinéa du présent article sont remplies. Dans le cas où le diplôme n'a pu lui être délivré, le candidat se présente à des épreuves de remplacement, dans les conditions fixées à l'article 17. " Le décret est paru au B.O. du 20 février.
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=MENE0300114D
http://www.education.gouv.fr/botexte/bo0 30220/MENE0300114D.htm

Création du CAP conduite de systèmes industriels
Annoncé dans L'Expresso du 20 janvier après sa publication au J.O., le CAP "conduite de systèmes industriels" est publié au B.O. du 13 février. La première session d'examen aura lieu en 2005.
http://www.education.gouv.fr/botexte/bo0 30213/MENE0203078A.htm

L'ascenseur, un partenaire pour monter
Pendant les 15 ans à venir, le secteur des ascenseurs embauchera 800 personnes qualifiées par an. Le ministère de l'éducation nationale et la fédération des ascenseurs ont signé le 17 février un accord de partenariat de façon à mettre en place les formations nécessaires à cette demande (BEP, bac pro, BTS de maintenance des systèmes industriels). Parallèlement seront développées les sections d'apprentissages et les formations type Greta.
http://www.education.gouv.fr/presse/2003 /ascenseurscp.htm

Promotion du BTP
Le ministère de l'éducation nationale et le Comité central de coordination de l'apprentissage du bâtiment et des travaux publics viennent de signer une convention. Venant après l'accord avec la fédération des ascenseurs, elle vise à mieux informer les jeunes sur les métiers du bâtiment et à assurer une coordination pédagogiques avec les CFA de la profession.
http://www.education.gouv.fr/botexte/bo0 30220/MENE0300321X.htm

Le Mondial des métiers
Il aura lieu à Lyon du 13 au 16 février et permettra de présenter les métiers aussi bien aux chômeurs qu'aux lycéens et collégiens. (près de 40.000 en 2002). Cette année, le Mondial met en avant deux thèmes : les métiers de la bouche et la mixité au travail.
http://www.mondial-metiers.com

L'équipe de France des métiers
Près de 500 jeunes candidats, représentant 47 formations professionnelles s'affrontent à Tours pour désigner l'équipe française qui participera aux Olympiades des métiers. C'est l'occasion de montrer que l'enseignement professionnel est aussi terre d'excellence. La finale aura lieu samedi et les Olympiades des métiers se tiendront en juin en Suisse.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030205142606.doa1x3h8.html

[ Haut ]

Archives de la rubrique Informations Professionnelles :

Café  n°1 - n°2 - n°3 - n°4 - n°5 - n°6 - n°7 - n°8 - n°9 - n°10 - n°11 - n°12 - n°13 - n°14 - n°15 - n°16 - n°17 - n°18 - n°19 - n°20 - n°21 - n°22 - n°23 - n°24 - n°25 - n°26 - n°27 - n°28 - n°29 - n°30 - n°31 - n°32 - n°33 - n°34 - n°35 - n°36 - n°37 - n°38 - n°39 - n°40 - n°41 - n°42 - n°43 - n°44 - n°45 - n°46 - n°47 - n°48 - n°49 - n°50 - n°51 - n°52 - n°53 - n°54 - n°55 - n°56 - n°57 - n°58 - n°59 - n°60 - n°61 - n°62 - n°63 - n°64 - n°65 - n°66 - n°67 - n°68 - n°69 - n°70 - n°71 - n°72 - n°73 - n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78 -

 
  La rubrique Informations Professionnelles dans les archives :
 • Les dernières éditions du Café :
n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78
 • Les archives complètes


 • Envoyer une info
 • Nous écrire


 • S'abonner à cette rubrique
 • Nous connaître
 • Nous aider
 • Version imprimable