Informations Professionnelles (Café N° 39)

- François Jarraud -

- A la Une : Ségrégation ethnique à l'école    [ Haut ]

C'est Le Monde du 8 septembre qui lève le voile. La Revue française de sociologie de septembre devrait publier une étude de Georges Felouzis (Bordeaux II), Françoise Liot et Joëlle Pérroton (Cadis / Lapsac) mettant en évidence des processus de ségrégation dans le système scolaire français. Le phénomène est connu mais l'enquête, menée à partir des prénoms des élèves, montre "une relégation scolaire (qui) s'ajoute aux inégalités sociales et urbaines dont sont victimes les élèves issus de l'immigration". Ainsi dans l'académie de Bordeaux, 10% des collèges scolarisent 40% des élèves ayant un prénom d'origine maghrébine, africaine ou turque. Cette situation résulte de la ségrégation urbaine et des stratégies des familles qui contournent la carte scolaire, aggravant la ségrégation.
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,322 6--333096-,00.html

- Le système scolaire    [ Haut ]

Le système éducatif en statistiques
L'édition 2003 des Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche vient de paraître. Cet ouvrage, intégralement en ligne, fournit les statistiques de base sur le système éducatif et son évolution. Elles ne sont pas forcément connues de tous les collègues. Ainsi le RERS montre la spectaculaire extension de la scolarisation depuis les années 1970 aussi bien en amont dans le préélémentaire que dans le supérieur et particulièrement les STS et les CPGE ou encore le triplement du taux de bacheliers sur la même période. Cela ne doit pas cacher le piétinement du système éducatif ces 10 dernières années, qu'il s'agisse des taux de succès a bac ou des sorties sans diplôme alors même que le budget de l'éducation nationale passait de 18 % de celui de l'Etat à 23%.
http://www.education.gouv.fr/stateval/re rs/repere.htm

Leçon de budget
Dans Libération du 8 septembre, Emmanuel Davidenkoff décrypte le budget de l'éducation nationale. En 2004, le nombre de postes d'enseignants devrait rester stable entre des créations dans le primaire (+1500) et un nombre équivalent de suppressions dans le secondaire. La hausse de 2,8% du budget correspond à la hausse automatique des salaires. Cette stabilité n'est que comptable. E. Davidenkoff montre la difficulté simplement à avoir un prof dans chaque classe pour une administration énorme, empêtrée dans ses règlements. Le strict maintien du nombre de postes pourrait se traduire par un manque réel de quelques milliers d'enseignants.
http://www.liberation.fr/page.php?Articl e=135418

La mixité menacée
"La non-mixité aide certains à mieux s'épanouir, d'où une chance supplémentaire d'obtenir de meilleurs résultats. Cela permet également de protéger les filles de quolibets, les préserver d'agressions réelles" Dans le Parisien du 8 septembre, le sociologue Michel Fize, critique la mixité à l'école au nom de la liberté et de l'égalité. "Séparer les garçons des filles permet le plus souvent une expression plus libre". Le retour à l'école de la IIIème République est présenté comme un progrès.
http://www.leparisien.com/home/info/fait jour/article.htm?articleid=206097866
http://www.leparisien.com/home/info/fait jour/article.htm?articleid=206097215

Le ministre défend la mixité
"Je ne souhaite absolument pas aller dans cette direction.. Le principe est très mauvais, ce serait à la limite de l'épuration ethnique. Ce serait une démission de la République devant le communautarisme" Luc Ferry a manifesté son désaccord avec la remise en question de la mixité. "Je suis tout à fait contre (le fait de séparer les filles et les garçons, . Je pense que la République doit régler ses problèmes et ce n'est pas en faisant de l'épuration ethnique" qu'elle y parviendra.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030914175104.6h2l57tp.html

ENT et ENS dévoilés à Hourtin
Du 25 au 29 août, l'université d'été d'Hourtin a abordé des thèmes importants : rôle des collectivités locales, mise en place d'un espace numérique des savoirs, installation de l'espace numérique de travail. Découvrez les comptes-rendus quotidiens du Café à Hourtin sur ces questions. A voir également le dossier du ministère qui fait le point sur ses projets.
http://www.cafepedagogique.net/divers/ho urtin2003
http://www.education.gouv.fr/actu/elemen t.php?itemID=20038261058

Les TOS transférés en janvier 2005
Selon le premier ministre, c'est en janvier 2005 que les TOS seront transférés aux régions. Selon une dépêche AFP, J.-P. Raffarin prévoit le vote de la loi dès octobre. " La rédaction du projet de loi a été vue ensemble. Le texte est désormais transmis au Conseil d'Etat et le projet de loi sera discuté au Sénat au début du mois d'octobre".
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030903183035.18u4w74p.html

Les lycéens veulent rester au centre du système
Dans le grand débat sur l'éducation, l'Union nationale des lycéens (UNL) défend les principes de la loi d'orientation de 1989. "Voir l'élève au centre du système éducatif devra de nouveau.. être inscrit et les moyens permettant d'y parvenir débloqués"
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030908103502.dxu3xccw.html

Publication du Rapport annuel de l'inspection générale
La Documentation française met en ligne le rapport annuel de l'inspection générale. Il regroupe les différentes études menées en 2003 par l'Inspection dont nous avons rendu compte à chaque parution : l'excellente enquête sur l'école et les réseaux numériques, celles sur la classe de 6ème, la réforme des lycées ou l'enseignement du français au collège par exemple.
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/b rp/notices/034000494.shtml

- Le débat national sur l'école    [ Haut ]

Un calendrier pour la réforme
Le ministre a annoncé, lundi 1er septembre, le calendrier de la réforme du système éducatif. Estimant que "la situation appelle un vrai débat sur les missions de l'école, missions dont les contours ne sont plus toujours perceptibles, dont le sens se brouille et n'est plus toujours partagé", Luc Ferry souhaite le mener en deux phases. De la rentrée au printemps 2004, il fera rédiger un diagnostic de la crise de l'école par le Haut conseil de l'évaluation de l'école. Une commission nationale animera le débat national qui se déroulera jusqu'en janvier dans les établissements scolaires, mais aussi dans des réunions publiques locales. A l'issue du débat, le gouvernement déposera un projet de loi d'orientation de l'école, remplaçant celle de 1989. Elle pourrait être votée à l'automne 2004.
http://www.education.gouv.fr/actu/elemen t.php?itemID=200391954

Le débat sur l'école bute sur la censure
Drôle de débat ! Après la censure de l'émission TV "Liberté, égalité, scolarité" par un groupe de manifestants le 8 septembre, Le Monde du 13 septembre annonce l'interdiction d'un ouvrage sur l'école rédigé conjointement, sous forme d'un débat, par P. Meirieu et X. Darcos. Selon Le Monde, le premier ministre aurait demandé à X. Darcos de reporter la publication de l'ouvrage. Philippe Meirieu "ne comprend pas l'attitude d'un gouvernement qui promeut un débat et censure un livre". Du coup, Le Monde publie de larges extraits de l'ouvrage où P. Meirieu évoque la réforme de l'éducation et le malaise enseignant. D'autres extraits paraîtront dans La Vie jeudi.
Ainsi, sur la réforme du collège, P. Meirieu estime nécessaire d'instaurer la bivalence des maîtres : "Pour réussir le collège, je suis partisan d'y réintroduire la polyvalence des enseignants, afin de diminuer progressivement le nombre de professeurs par élève, au moins en 6e et en 5e. La majorité d'entre eux y est aujourd'hui opposée, mais on pourrait proposer systématiquement aux volontaires de se former à une deuxième discipline. Et, progressivement, par un phénomène de tache d'huile, des professeurs enseigneraient, à un bon niveau d'exigence universitaire, plusieurs disciplines". Celle-ci existe dans les pays qui ont fait le choix d'une école primaire prolongée. P. Meirieu critique également l'orientation précoce souhaitée par L. Ferry : "L'hétérogénéité des niveaux des élèves ne pose jamais vraiment problème aux enseignants. Il n'est pas très difficile de s'occuper de quelques élèves plus lents ou plus en difficulté, s'ils ne perturbent pas le fonctionnement de la classe. Les maîtres de classe unique rurale y font face aisément dans le primaire. Les problèmes les plus graves sont liés à l'hétérogénéité des comportements, quand deux ou trois élèves absorbent 80 % de l'énergie psychique et pédagogique de l'enseignant. Je comprends les difficultés de mes collègues face à ces situations, mais je me refuse à ce que les empêcheurs de tourner en rond soient progressivement écartés, par un système de déversoirs successifs, vers des classes qui les prennent en charge d'une manière définitive... sans aucune possibilité de rémission, sans droit au retour.... Ne soyons pas dupes : quand on enlève le dernier wagon, il y a toujours un dernier wagon..." Une autre critique concerne le retour à l'autorité souhaité par Luc Ferry : " La crise de l'autorité dans notre société n'est pas simplement le fruit de la démission des adultes en général et des enseignants en particulier... Elle est un phénomène plus général. C'est le corollaire de la fin de toute théocratie : il n'y a plus d'idéologie qui s'impose à tous, ni dans le Ciel ni dans le Parti... Trop d'enseignants, légitimement sensibles à l'amour de leur discipline, vivent son refus ou son rejet par leurs élèves comme une blessure personnelle. Ils ont alors tendance à se durcir, voire à croire que l'autoritarisme et les sanctions sont les seuls remèdes. En les y encourageant, le gouvernement actuel les mène à l'échec. Il faudrait, au contraire, leur faire entendre quelles sont les exigences spécifiques de l'école." Sur la décentralisation, P. Meirieu plaide plutôt pour un centralisme des objectifs et une autonomie des établissements : " Pour moi, il y a dans la décentralisation telle qu'elle a été présentée une forme de régression par rapport à une autonomie régulée des établissements. Le risque est très grand qu'au lieu de rapprocher le service du public, elle rende plus confus et encore moins lisibles les services, multiplie les interlocuteurs et pénalise ceux et celles qui ne savent pas se débrouiller dans la jungle des administrations.... Aujourd'hui, nous sommes centralisateurs et autoritaires sur les procédures et totalement libéraux sur les objectifs. C'est évidemment l'inverse qu'il faut faire : être très ferme sur les objectifs et décentralisateur sur les méthodes."
Dans l'optique d'un réel débat d'opinion sur l'école, il est regrettable de ne pas disposer des réponses de X. Darcos à ces critiques. La commission sensée diriger le grand débat est nommée ce lundi. Elle mesure déjà l'étroitesse de sa mission.
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,322 6--333845-,00.html
http://medias.lemonde.fr/medias/divers_o bj/meirieu-extraits.rtf

Pour un débat sur l'école
Issu de "l'appel pour un débat national sur le collège unique", ce site propose les comptes-rendus de la conférence du 4 juin ainsi que des contributions.
http://www.collegeunique.org/

La commission Thélot mise en place
"Nous abordons un tournant historique pour l'école". Pour Claude Thélot "Il faut remonter à 1902 pour trouver une date où les Français ont eu à réfléchir sur les transformations fondamentales de leur système éducatif". Le nouveau président de la Commission du débat national sur l'avenir de l'école, mise en place le 15 septembre, dirige un groupe d'une soixantaine de membres. Si le débat sur l'école doit être "l'affaire de tous", elle est particulièrement celle des philosophes très nombreux dans la commission. On remarque aussi les absents... La commission dispose déjà d'un site Internet tout juste doté pour le moment d'une adresse de courriel. Un peu juste pour y faire débatrre les visiteurs.
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,322 6--334116-,00.html
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,322 6--334108-,00.html
http://www.debatnational.education.fr/

Une commission accueillie avec scepticisme
Les médias rendent compte avec scepticisme de la mise en place de la commission Thélot chargée de mener le grand débat sur l'école. Dans Le Monde, Luc Bronner souligne le manque de spécialistes dans la commission et évoque la longue liste des pédagogues écartés. Pour Luc Bronner, " l'animateur de télévision Jean-Luc Delarue n'a pas été retenu non plus" : il semble que son nom ait été évoqué par le premier ministre cet été. Dans Libération, Emmanuel Davidenkoff la commission pourrait être plus "explosive" que prévu, Claude Thélot ayant l'intention de débattre des moyens financiers de l'éducation.
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,322 6--334165-,00.html
http://www.liberation.fr/page.php?Articl e=136938

Autorité rime avec redoubler
Le ministre a tracé à grands traits ses conceptions éducatives lors de la réunion de rentrée. Il appelle à un déplacement en fin de cycle des évaluations. nationales " Une telle évolution en matière d'évaluation permettrait d'aborder sur de nouvelles bases la question du redoublement, de formuler plus explicitement les compétences exigibles des élèves en fin de cycle, de réfléchir à la façon de mettre en place en temps utile les procédures pédagogiques nécessaires et de fonder les éventuels redoublements sur un projet pédagogique adapté". Le ministre souhaite un suivi des "bonnes pratiques" : des "observatoires académiques des programmes et des enseignements" permettront leur diffusion.
http://www.education.gouv.fr/actu/elemen t.php?itemID=200391954

Les dispositifs transversaux menacés
Avant la publication du diagnostic sur l'école, Luc Ferry remet en question TPE, IDD, PPCP, mais aussi modules et aide individualisée. "Les professeurs constatent à l'expérience que ces dispositifs, quand ils sont institués sans prise en compte suffisante du contexte ou de façon trop rigide et systématique, ne permettent pas d'atteindre les résultats escomptés. Il ne s'agit pas de revenir sur l'existence même de ces dispositifs qui ont permis l'initiative pédagogique et dont de nombreux élèves ont pu profiter. Néanmoins, il ne faut pas confondre un dispositif avec son objet : la finalité est bien que les élèves s'approprient plus efficacement les contenus des programmes et qu'ils acquièrent de bonnes méthodes de travail. Ainsi, selon les lieux et les besoins des élèves, la marge de choix des équipes pédagogiques concernant la mise en place de ces dispositifs pourrait être accrue, par exemple par leur rapprochement (TPE et ECJS) ou par le passage de l'un à l'autre (des IDD à l'aide individualisée aux élèves)". Dans une interview accordée à Libération, il dit clairement que "les IDD doivent à mes yeux devenir facultatifs". Ces dispositifs ont permis d'adapter l'école à des jeunes hétérogènes et de recentrer la pédagogie sur leurs besoins.
http://www.education.gouv.fr/actu/elemen t.php?itemID=200391954
http://www.liberation.fr/page.php?Articl e=134081

Au secours Dany, Maigret occupe la Sorbonne !
Pour France 2, ce devait être le premier grand débat public sur l'école dans la perspective de la réforme de la loi d'orientation sur l'enseignement. Ce fut plutôt un tour d'échauffement. Sans surprise, Luc Ferry reprend les thèmes de sa "Lettre" : rétablissement de l'autorité professorale et orientation précoce. Il multiplie les gestes vers les enseignants les plus conservateurs : défense du redoublement, sensé résoudre les difficultés de lecture, et des conseils de discipline d'antan où les enseignants faisaient la loi. Il réaffirme son souhait de rendre bientôt facultatifs les itinéraires de découverte des collèges, les établissements pouvant disposer des moyens horaires afférents pour renforcer les cours disciplinaires. L'école de demain c'est celle de ses souvenirs d'écolier, évoqués avec une certaine nostalgie. "Nous n'étions pas comme cela" dit le ministre qui ne se reconnaît pas dans les collégiens d'aujourd'hui. Arrivé sur le tard, Jack Lang plaide pour les IDD et une école qui "tirerait vers le haut le système". Pour être fidèle aux clichés, il fallait que l'émission soit perturbée par des enseignants. Les téléspectateurs ont vu le ministre disparaître brutalement l'écran : selon l'AFP, des enseignants auraient saboté l'installation électrique de France 2. Symboliquement c'est la police avec un téléfilm de la série du commissaire Maigret, qui met fin pendant un quart d'heure au désordre en Sorbonne. Puis le débat reprend, encore une fois, sans donner la parole aux pédagogues et, pourquoi pas, aux élèves.
http://infos.aol.fr/info/ADepeche?id=194 489&cat_id=1

La FCPE condamne l'école à deux vitesses
" Luc Ferry a tenu des propos démagogiques à l'égard des enseignants et exposé sa vision rétrograde et réactionnaire de l'éducation, qui va dans le sens du poil des enseignants, en jouant l'exclusion des parents" Pour Georges Dupon-Lahitte, président de la FCPE, " son projet de rendre les itinéraires de découverte facultatifs introduit encore plus une notion d'école à deux vitesses". La fédération de parents d'élèves entend lutter pour maintenir l'enfant au centre du système scolaire. De son côté, le ministre a annoncé que la commission nationale de débat sur l'école sera nommée le 15 septembre.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030909135300.f69mtljp.html
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030909181310.g2gahzat.html

Le CRAP prend position
" Enseigner est certes un art, mais aussi un métier qui s'apprend... et qui se pratique en équipe, dans une dimension collective qui apparaît peu actuellement. Le ministère parle beaucoup de " retour à l'autorité ". Mais celui-ci est en fait illusoire. L'autorité de l'enseignant doit s'appuyer sur la responsabilisation des élèves, donc sur leur implication dans la vie de la classe et de l'établissement. Le " rappel à l'ordre " ne pourra être efficace sans cela, et sans le travail solidaire de tous les acteurs de l'établissement". Le CRAP estime qu'on peut réviser la loi d'orientation de 1989 mais que "son esprit doit être sauvegardé". L'école est faite pour les élèves.
http://www.cahiers-pedagogiques.com

Pour des débats locaux
La FCPE, la Ligue de l'enseignement et Education & Devenir appellent à multiplier les débats locaux et ouverts dans chaque département sur l'avenir de l'école. Pour ces associations, il s'agit " de donner un élan à la construction d'une Ecole démocratique qui, des classes de maternelle à l'université, soit tournée vers la réussite de chaque jeune".
http://www.fcpe.asso.fr/article.aspx?id= 305

Claude Allègre et le débat sur l'éducation
"Contrairement à une opinion répandue, l'enseignement français (jusqu'à la fin du collège) n'est pas le meilleur du monde, loin s'en faut... L'enseignement français est socialement l'un des plus injustes. C'est l'un de ceux qui permettent la moins bonne promotion des élèves issus des classes modestes, l'un de ceux pour lesquels l'aide de l'Etat contribue le moins à la redistribution sociale et à la promotion des classes sociales défavorisées. C'est un enseignement pour privilégiés". Ces fortes affirmations de l'ancien ministre dans L'Express s'appuient sur les résultats des enquêtes internationales, comme PISA. Celle-ci mettait au même niveau les systèmes éducatifs français et américains par exemple. Pour C. Allègre, le remède est vite trouvé : "L'une des principales causes de cette dégradation est l'importance exagérée d'un syndicalisme corporatiste morcelé, plus préoccupé du quantitatif que du qualitatif et qui, par un effet d'écran, empêche que s'exprime le désir d'évolution, d'amélioration et de proposition de la majorité du corps enseignant".
http://www.lexpress.fr/express/info/fran ce/dossier/educationnation/dossier.asp?id a=402735

La pédagogie exclue du débat sur l'école ?
C'est la question qui vient aux lèvres à la lecture des résultats du sondage réalisé par la Sofres et publié par Ouest-France. Les inquiétudes des parents envers l'école se portent d'abord sur la sécurité (un parent sur deux). Seulement 9% souhaiteraient un renouvellement des méthodes pédagogiques et 6% l'apprentissage des langues vivantes. Les attentes des parents portent sur l'apprentissage de la vie en société et la préparation à la vie professionnelle, bien avant l'acquisition d'une bonne culture générale.
http://www.ouest-france.fr/ofinfosgene.a sp?idDOC=93563&idCLA=3636

- Vie professionnelle    [ Haut ]

L'OCDE annonce la pénurie de profs
"Dans les années à venir, la pénurie d'enseignants risque de poser un grave problème aux responsables gouvernementaux d'un grand nombre de pays de l'OCDE, étant donné que les effectifs d'élèves augmentent alors que les enseignants âgés partent à la retraite et que les jeunes ne sont pas assez nombreux à s'orienter vers cette profession". Selon une dépêche AFP, l'OCDE, dans l'édition 2003 de "Regards sur l'éducation", relève que 12% des postes d'enseignants n'avaient pas trouvé preneur en 2002. L'organisation revient également sur les principaux enseignements de l'enquête internationale PISA. "Les dépenses ne sont pas le seul déterminant des résultats scolaires, il y a aussi et surtout l'organisation des établissements, leur taille, mais aussi ce que font les élèves en dehors des cours par exemple".
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030916135643.4xb80qmr.html
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030916151926.gbvhqeu7.html
http://www1.oecd.org/publications/e-book /9603071E.PDF

Les dates des concours
Le B.O. du 4 septembre publie la date des épreuves des concours : agrégation, capes, capet, capeps, caplp, CPE; celle d'inscription au concours réservé et à l'examen professionnel.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/32/ MENP0301422A.htm
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/32/ MENP0301428A.htm
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/32/ MENP0301429A.htm
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/32/ MENP0301430A.htm

Promotions à la hors classe
Les contingents 2003 sont fixés : 1401 agrégés, 5408 certifiés, 714 PEPS, 2268 PLP, 2651 PEGC.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/32/ MENP0301647A.htm
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/32/ MENP0301648A.htm

21 élèves par prof
Stabilité. C'est ce que montre l'évolution du ratio professeur élèves avec 20,9 élèves par structure. Les CPGE et la seconde sont les classes les plus chargées alors que les STS et le lycée professionnel connaissent les plus faibles taux d'élèves.
ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/d pd/ni0349.pdf
http://www.adobe.com/Acrobat/readstep.ht ml

La mauvaise surprise des prélèvements
500, 600 ou 700 euros : c'est, selon Le Monde du 4 septembre, ce qui a disparu de certaines payes du fait des prélèvements pour grève. Le quotidien donne en exemple ce professeur qui pense que "certains semblent avoir été particulièrement visés". Pour Le Monde, "la question du paiement des jours de grève est décisive aussi bien pour le ministère que pour les syndicats".
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,322 6--332618-,00.html
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,322 6--332619-,00.html

- Vie scolaire    [ Haut ]

Elections des parents d'élèves
Le B.O. confirme la semaine du 13 au 18 octobre pour l'élection des représentants des parents. La "semaine des parents à l'école" devrait être une occasion de dialogue entre parents et enseignants.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/32/ MENE0301669N.htm

Des instructions pour les ZEP et REP
" L'école doit permettre à tous les élèves l'acquisition des savoirs, la construction d'une culture commune, l'éducation à la citoyenneté et la formation en vue de l'insertion sociale. Il faut avoir pour les enfants des secteurs défavorisés en raison de leur environnement social, économique et culturel les mêmes exigences et ambitions que sur l'ensemble du territoire, dans le respect des textes généraux qui s'appliquent à tous". D'emblée cette circulaire, parue au B.O. du 11 septembre, montre la contradiction des établissements en ZEP ou REP. Son objectif est autre : fixer les grands objectifs de l'année pour ces établissements. Le texte appelle les enseignants à "centrer les activités sur la classe" plutôt que de consacrer du temps aux "activités périphériques" et à "assurer la maîtrise du langage". Il demande aussi une différenciation des démarches pédagogiques et confirme le développement des dispositifs en alternance en collège.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/33/ MENE0301905C.htm

Les dangers du cannabis
Alors que le gouvernement envisage de punir d'une amende les consommateurs de cannabis, le professeur Lagrue souligne les dangers du cannabis dans une dépêche AFP. "A faibles doses, le joint apporte plaisir, détente et favorise le sommeil, mais, à forte doses, il a des effets aigus, avec une distorsion des perceptions visuelles et auditives pouvant aboutir aux hallucinations et aux ivresses, et des troubles de la mémoire, de la concentration et de la vigilance sont alors fréquents". M. Lagrue invite les enseignants à informer les élèves sur la nocivité du cannabis. Pour lutter contre sa diffusion, il est important d'assurer "le respect des interdits dans tous les établissements scolaires, l'information sur les risques réels du cannabis et la mise en place de structures spécifiques d'aide à l'arrêt du tabac et du cannabis pour les adolescents".
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030915151119.4pirtdaz.html

Des chefs d'établissement critiquent la gestion ministérielle
Selon une dépêche AFP, le SNPDEN, syndicat des chefs d'établissement, déplore la façon dont sont mis en place les assistants d'éducation. " Nous n'avons rien contre le principe de la création de ces personnels pour suppléer aux surveillants et aides-éducateurs mais tout a été mis en oeuvre pour que l'embauche ne fonctionne pas et le dispositif de recrutement est une aberration juridique".
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030905134205.zaf6xeel.html

Toujours le bizutage
On le croyait disparu après des sanctions ministérielles. En fait il est toujours là, même s'il se camoufle souvent hors des établissements. Dans une dépêche AFP, le Comité National Contre le Bizutage dénonce plusieurs séances de soumission et d'humiliation commises durant cette rentrée.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030904152844.zllhjjhx.html
http://contrelebizutage.free.fr

Le gouvernement divisé sur le foulard
Deux dépêche AFP illustrent les hésitations gouvernementales sur la question du foulard islamique. Ainsi Luc Ferry se déclare hostile à une nouvelle loi : " pour régler dix cas de contentieux par an, c'est peut-être très lourd de faire une loi spécifique".. Inversement F. Fillon se déclare "favorable à une législation interdisant le port ostentatoire de tout signe religieux". Là au moins le débat est lancé.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030916113240.wxgb5g4d.html
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030916102737.jruyq1hu.html

Un cahier, un crayon pour l'Afrique de l'ouest
Une étude de l'Unesco établit qu'un enfant sur deux n'est pas scolarisé en Afrique de l'ouest. Pour amener les enfants à l'école, Solidarité laïque et la Camif lancent l'opération "Un cahier, un crayon". Jusqu'au 15 novembre, ils invitent les parents, les enfants, les enseignants à collecter du matériel scolaire neuf qui sera envoyé en Afrique de l'ouest. Les fournitures doivent être déposées dans les magasins Camif ou envoyés à Solidarité laïque.
http://www.solidarite-laique.asso.fr/ent er/actu.htm#

- Primaire    [ Haut ]

Nouvelle édition des programmes
Cette nouvelle édition préfacée par le ministre comprend les programmes de 2002 et leurs documents d'accompagnement, notamment le livret "Lire au CP".
http://www.education.gouv.fr/actu/elemen t.php?itemID=20038281139

Le jeu dans la classe de langues
C'est un appel au jeu et à l'amusement que lance ce nouveau dossier Thémadoc. Destiné aux enseignants en langue vivante à l'école, il montre l'importance du jeu dans les apprentissages : il permet de motiver les élèves, facilite l'appropriation et améliore les compétences de prononciation et de compréhension. Aussi le dossier propose de très nombreux jeux pour manipuler des structures de phrases, acquérir des repères culturels, reproduire des phonèmes ou construire du sens. Chacun fait l'objet d'une fiche pédagogique complète qui est une aide précieuse pour les enseignants.
http://www.educreuse23.ac-limoges.fr/cdd p_eile/thema/presentation.htm

Soutien à la lecture en CP

Le ministre a annoncé que 3800 CP de secteurs géographiques difficiles seront aidés soit par dédoublement, soit par renforcement par un maître ou un assistant d'éducation.
http://www.education.gouv.fr/actu/elemen t.php?itemID=200391954

La méthode globale condamnée
"Je déconseille vivement la méthode globale. Le fameux B.A. BA reste probablement la meilleure méthode" affirme Luc Ferry dans une dépêche AFP. Le ministre déconseille l'utilisation de cette méthode à l'école.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030909185137.dmf0o5ua.html

Bien lire
Autre événement de la rentrée, le lancement de "Bien(!)Lire", le site d'accompagnement du plan de prévention de l'illettrisme réalisé conjointement par la Direction de la technologie (MEN) et le CNDP. Le site met à disposition de tous les adultes, enseignants, parents, documentalistes, associations intervenant auprès des enfants et des jeunes un ensemble de ressources pour prévenir les difficultés en matière de lecture et écriture, voire y remédier. L'interface simple et efficace donne accès à cinq grandes rubriques :
- "l'atelier" présente des pratiques destinées aux différents publics ciblés ;
- "la médiathèque" présente des ressources documentaires (informations officielles, bibliographies...) et des documents plus distanciés des pratiques (articles, contributions plus théoriques, interviews) ;
- un "syndicat d'initiative" oriente l'internaute dans un carnet d'adresses, notamment un annuaire des ressources régionales, et vers un portail ;
- un "espace d'échanges" comportant une foire aux questions et une rubrique consacrée aux réactions des internautes ;
- une rubrique d'actualités informant sur les manifestations ou événements dans le domaine de la prévention de l'illettrisme.
Le site sera en ligne dans le courant de la journée du 1er septembre à cette adresse :
http://www.bienlire.education.fr

Eratosthène reprend du service
Il y a 2200 ans, Eratosthène a calculé le méridien terrestre réalisant une des plus importantes avancées scientifiques de son époque. Depuis 3 ans, des milliers d'élèves âgés de 8 à 14 ans revivent sa démarche dans le cadre de La Main à la pâte. Ils apprennent à observer le mouvement du soleil. Grâce à Internet, en lien avec des classes égyptiennes, ils reproduisent en direct l'expérience d'Eratosthène. L'expérience est proposée aux enseignants de CM1, CM2 ou collège.
http://www.inrp.fr/lamapphp/eratos/2004/ subscribe.php?lang=fr

"Pas touche à ma maternelle"
Selon une dépêche AFP, les syndicats enseignants, la FCPE et la PEEP se sont associés pour lancer une campagne d'information sur la maternelle. Ils entendent défendre le droit des familles à envoyer leur enfant à l'école maternelle. Cette campagne intervient au moment où de nombreux parents ont du mal à trouver une place en maternelle du fait de la croissance démographique.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030903111513.abld5zxr.html

La maternelle condamnée par une psychanalyste
"M. Darcos a raison de trouver que son fils de 2 ans et demi, qui "ne sait pas encore s'habiller seul, connaît à peine son âge et n'est pas capable d'avoir "une conversation scolaire"", n'est pas mûr pour l'école maternelle.
Scolariser les enfants de 2 ans comme ceux qui ont un an de plus, c'est comme si on les plongeait dans une piscine olympique au lieu d'une pataugeoire".
Pour Danielle Dalloz, psychanalyste, l'entrée en maternelle est un événement traumatisant qui déstructure l'enfant et a des " conséquences de violence sans fin. Sous prétexte de "faciliter son développement", on meurtrit l'enfant pour la vie".
http://www.liberation.fr/page.php?Articl e=135036

Génération non-fumeur
Les 17.000 écoliers de CM2 parisiens vont recevoir un agenda scolaire anti-tabac réalisé avec l'aide de la Ligue contre le cancer. Alors qu'un collégien sur trois fume, l'agenda veut sensibiliser les jeunes aux dangers du tabac à l'aide d'informations, de jeux et de slogans. Parce que "La cigarette c'est trop bête" .
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030910171552.irafwi67.html

Saint-Etienne sur Hudson
"Les parents qui se bousculent pour placer leur progéniture dans les jardins d'enfants huppés de Manhattan devraient bien s'inspirer des méthodes éducatives des écoles à classe unique de la France rurale". Leslie Cami, dans le New York Times, offre ce conseil à ses lecteurs à l'occasion de la diffusion du film "Etre et avoir" à New York. L'article donne la parole au réalisateur qui explique que dans la classe unique le maître se déplace entre les groupes d'enfants et que tous apprennent à travailler seuls. Après son succès en France, Etre et avoir débute une carrière américaine.
http://www.nytimes.com/2003/09/14/movies /14CAMH.html

- Collège    [ Haut ]

Des portables pour le 13
Ce sont tous les collégiens de quatrième des Bouches-du-Rhône, soit 27.000 jeunes, qui recevront d'ici fin octobre un ordinateur portable prêté par le conseil général accompagné de logiciels et d'un accès internet totalement gratuit. Pour le conseil, il s'agit d'offrir "à chaque enfant la même opportunité de s'approprier l'outil informatique". Les Bouches-du-Rhône reproduisent à grande échelle l'opération qui a déjà eu lieu, avec un certain succès, dans les Landes. Elle illustre l'investissement des acteurs locaux dans l'éducation. L'année prochaine , le conseil général a prévu d'étendre l'expérience aux collégiens de 3ème.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030915145024.2102tn0r.html

Développement de l'alternance, les IDD facultatifs ?
Pour Luc Ferry, un collège sur 4 devra mettre en place des classes de 4ème et 3ème en alternance. Cela s'accompagnera d'une refonte de la classe de 3ème et des programmes de technologie, censés venir au secours de l'alternance. Le ministre a également souhaité voir les IDD devenir facultatifs.
http://www.education.gouv.fr/actu/elemen t.php?itemID=200391954

Accueil des collégiens en entreprise
Le JO du 29 août, publie un décret relatif à l'accueil des mineurs de moins de 16 ans en entreprise. Il concerne les visites en entreprise des élèves de 4ème et 3ème et les stages pour ceux qui suivent le nouvel enseignement alterné. Durant ces stages les élèves peuvent notamment utiliser les machines de l'entreprise.
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=MENE0301448D

- Lycée    [ Haut ]

Le Bac 2004
EduScol met en ligne les modifications apportées à l'organisation et au déroulement du bac en 2004. Des pages qui rendront service aux enseignants, aux élèves et à leurs parents.
http://www.eduscol.education.fr/D0056/ac tualitesessionexamen.htm

Déclin des STS, progrès des CPGE
Une étude ministérielle se penche sur les prévisions d'effectifs dans l'enseignement supérieur. Elle révèle le déclin des IUT et STS (-2 et -0,7%) en 2002 et l'attirance des CPGE, des IUFM et des écoles d'ingénieurs. La progression du nombre total d'étudiants devrait continuer en 2003 malgré la baisse démographique, du fait du développement des licences professionnelles.
ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/d pd/ni0350.pdf
http://www.adobe.com/Acrobat/readstep.ht ml

Les prépas, dernier château-fort des "héritiers" ?
Selon une dépêche AFP, les classes préparatoires "de proximité" crées dans les lycées de banlieue ont toujours du mal à recruter. "Les bons élèves de milieu modeste ou de quartiers défavorisés osent encore trop peu s'inscrire en classes préparatoires, y compris celles qui sont créées depuis peu en ZEP (zone d'éducation prioritaire), faute d'information mais surtout d'encouragement des enseignants". Car l'avis des professeurs reste déterminant pour les jeunes. Et ils tendent soit à détourner les lycéens des couches populaires des prépas soit à les diriger vers les lycées de centre-ville.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030902112356.bwauxfj0.html

Conserver ses notes au bac
Le B.O. du 4 septembre publie une nouvelle note portant sur le bénéfice des notes aux bacs généraux et technologique pour les candidats malades. Elle annule la note de 1996.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/32/ MENE0301752N.htm

EPS au bac
Le B.O. du 28 août publie une note relative à l'évaluation de l'option facultative d'EPS aux bacs généraux et technologiques. Celle-ci est sensiblement modifiée.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/31/ MENE0301583N.htm

Maths en série L
Le programme est paru au B.O.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/31/ MENE0301521A.htm

- Enseignement professionnel    [ Haut ]

Réforme de l'apprentissage
"L'apprentissage.. permet aux entreprises de trouver des personnels qualifiés et immédiatement employables et offre aux jeunes une formation ouvrant sur un diplôme, un emploi et à terme, une responsabilité entrepreneuriale. Pourtant, ce dispositif de formation semble marquer le pas et pâtit d'une image plutôt négative". Renaud Dutreil, secrétaire d'Etat aux PME, annonce une réforme de l'apprentissage. Il s'agit certes d'améliorer une image peut-être pas si dégradée si on en juge par ses progrès : 200.000 apprentis dans les années 1970, 400.000 aujourd'hui, souvent des jeunes qui l'utilisent pour acquérir de l'expérience (voir l'étude du CEREQ ci-dessous). La réforme vise également à changer l'image de l'entreprise chez les enseignants, à soutenir les dispositifs d'alternance en collège et à renforcer les liens entre CFA et entreprises, par exemple en les associant aux décisions sur les rythmes scolaires. Le projet va faciliter l'acquisition des diplômes en les fragmentant en unités capitalisables et aider matériellement les apprentis grâce à une bourse de "premier équipement". Mais il va aussi entraîner des modifications des lois sociales pour "permettre à l'apprenti de connaître le métier dans toutes ses composantes".
http://www.cereq.fr/cereq/b175.pdf
http://www.pme.gouv.fr/user/framegnale.p hp?var=11&rep=une&file=17

Accueil des collégiens en entreprise
Le JO du 29 août, publie un décret relatif à l'accueil des mineurs de moins de 16 ans en entreprise. Il concerne les visites en entreprise des élèves de 4ème et 3ème et les stages pour ceux qui suivent le nouvel enseignement alterné. Durant ces stages les élèves peuvent notamment utiliser les machines de l'entreprise.
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=MENE0301448D

Nouveaux CAP
Paraissent au J.O. les programmes des CAP de "service café brasserie" et "électricien d'aéronef" ainsi que "maintenance sur système d'aéronef".
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=MENE0301803A
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=MENE0301805A
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=MENE0301804A

CAP en forme progressive
Cette modalité est offerte aux candidats handicapés, venant de SEGPA ou d'EREA.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/32/ MENE0301603A.htm

L'épreuve de langue au bac pro
Un arrêté définit l'épreuve orale facultative de langue au bac pro : durée 20 minutes, sur liste de 8 textes.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/32/ MENE0301475A.htm

Etre documentaliste en L.P.
L'équipe de SavoirsCDI s'est enquise des attentes des documentalistes travaillant en LP. L'enquête est maintenant publiée. Au delà de ce qui est utile pour la gestion de Savoirs CDI, l'enquête montre des difficultés propres aux L.P. : difficulté à lier enseignement professionnel et général, à répondre aux besoins des élèves qui sont souvent basiques : maîtrise de la lecture par exemple. L'enquête témoigne également du succès de Savoirs CDI.
http://savoirscdi.cndp.fr/Tribune/enquet eLP/accueil.htm

La Lettre de l'enseignement technique
Le CRDP de Besançon publie une nouvelle édition de la Lettre de l'enseignement technologique et professionnel : 30 sites sont présentés et évalués en arts, électronique, économie, productique etc. Son rédacteur en chef, Yves Jobard, interrogé par SavoirsCDI, annonce le lancement d'un bureau virtuel et d'une plate-forme numérique.
http://crdp.ac-besancon.fr/crts/lettretp 1.htm
http://savoirscdi.cndp.fr/Fonds/Politiqu eAcquisition/Jobard/pnretp.htm

Validation des acquis de l'expérience
Une circulaire, publiée au B.O. d 4 septembre, établit la procédure de validation des acquis de l'expérience : conditions, jury etc.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/32/ MENE0301761C.htm

- Le Café     [ Haut ]

Notre dossier de Rentrée
Le Café vous propose un nouveau dossier "rentrée 2003". Vous y trouverez tout le nécessaire pour démarrer l'année : textes officiels, nouveaux programmes mais aussi conseils pour les stagiaires, débats en cours dans votre discipline etc. Le dossier est en ligne.
http://www.cafepedagogique.net/dossiers/ rentree2003/
http://www.cafepedagogique.net/dossiers/ rentree2003/rentree2003.pdf

Affichette du dossier
Vous pouvez télécharger et afficher dans votre salle des profs une affichette (format PDF) annonçant la publication du dossier "Rentrée 2003". En attendant l'édition intégrale.
http://www.cafepedagogique.net/pdf/aff-d ossier.pdf

Connaissez-vous la sélection TV ?
Le Café pédagogique réalise chaque semaine une sélection d'émissions télévisées pour les enseignants.
http://www.cafepedagogique.net/tv/index. php

Cache - cache Expresso
"Je suis abonnée à L'Expresso, je reçois quotidiennement l'ordre du jour et lorsque je clique sur le lien, j'arrive éternellement sur la page du flash du 30 juin dernier. Bizarre, bizarre..." C'est une question qu'on nous pose souvent au Café. Il s'agit d'un problème de cache. En cliquant sur le bouton "actualiser" du navigateur on fait afficher la page la plus récente.

Nous avons besoin de vous
Certains l'ont constaté mercredi : le Café a fermé toute une partie de la matinée. Cet arrêt imprévu est le fruit de notre croissance. En janvier 2003, le Café avait déménagé pour une bande passante plus spacieuse. Mais déjà il est à l'étroit et crève le plafond. Notre hébergeur nous l'a rappelé un peu brutalement mercredi. C'est que, pendant les 10 premiers jours de septembre, le Café a accueilli 106.745 visiteurs, affiché 545.799 pages et reçu 1.701.407 hits. C'est un grand encouragement pour toute l'équipe d'enseignants qui rédige le Café. Mais c'est aussi une charge financière croissante.
Le Café a besoin de votre soutien pour payer ce nouvel hébergement et faire face aux dépenses crées par sa croissance : matériel à renouveler, déplacements, frais de diffusion, soutien à l'équipe. La subvention ministérielle, en réduction cette année alors que notre audience est en train de tripler, ne nous permet pas, à elle seule, de vivre. Merci de nous apporter votre soutien financier. Vous pouvez faire abonner votre établissement ou adhérer personnellement à l'association éditrice du Café.
En soutenant le Café pédagogique vous n'achetez pas un service. Vous réalisez un acte militant. Vous misez sur le développement d'un Internet ni commercial, ni institutionnel. Vous participez à un mouvement pédagogique qui milite pour l'innovation. Et vous participez au développement d'un nouveau média pédagogique.
L'année dernière vous avez sauvé le Café. Nous comptons sur vous.
http://www.cafepedagogique.net/divers/no usaider.php3

- François Jarraud -

- A la Une : Ségrégation ethnique à l'école    [ Haut ]

C'est Le Monde du 8 septembre qui lève le voile. La Revue française de sociologie de septembre devrait publier une étude de Georges Felouzis (Bordeaux II), Françoise Liot et Joëlle Pérroton (Cadis / Lapsac) mettant en évidence des processus de ségrégation dans le système scolaire français. Le phénomène est connu mais l'enquête, menée à partir des prénoms des élèves, montre "une relégation scolaire (qui) s'ajoute aux inégalités sociales et urbaines dont sont victimes les élèves issus de l'immigration". Ainsi dans l'académie de Bordeaux, 10% des collèges scolarisent 40% des élèves ayant un prénom d'origine maghrébine, africaine ou turque. Cette situation résulte de la ségrégation urbaine et des stratégies des familles qui contournent la carte scolaire, aggravant la ségrégation.
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,322 6--333096-,00.html

- Le système scolaire    [ Haut ]

Le système éducatif en statistiques
L'édition 2003 des Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche vient de paraître. Cet ouvrage, intégralement en ligne, fournit les statistiques de base sur le système éducatif et son évolution. Elles ne sont pas forcément connues de tous les collègues. Ainsi le RERS montre la spectaculaire extension de la scolarisation depuis les années 1970 aussi bien en amont dans le préélémentaire que dans le supérieur et particulièrement les STS et les CPGE ou encore le triplement du taux de bacheliers sur la même période. Cela ne doit pas cacher le piétinement du système éducatif ces 10 dernières années, qu'il s'agisse des taux de succès a bac ou des sorties sans diplôme alors même que le budget de l'éducation nationale passait de 18 % de celui de l'Etat à 23%.
http://www.education.gouv.fr/stateval/re rs/repere.htm

Leçon de budget
Dans Libération du 8 septembre, Emmanuel Davidenkoff décrypte le budget de l'éducation nationale. En 2004, le nombre de postes d'enseignants devrait rester stable entre des créations dans le primaire (+1500) et un nombre équivalent de suppressions dans le secondaire. La hausse de 2,8% du budget correspond à la hausse automatique des salaires. Cette stabilité n'est que comptable. E. Davidenkoff montre la difficulté simplement à avoir un prof dans chaque classe pour une administration énorme, empêtrée dans ses règlements. Le strict maintien du nombre de postes pourrait se traduire par un manque réel de quelques milliers d'enseignants.
http://www.liberation.fr/page.php?Articl e=135418

La mixité menacée
"La non-mixité aide certains à mieux s'épanouir, d'où une chance supplémentaire d'obtenir de meilleurs résultats. Cela permet également de protéger les filles de quolibets, les préserver d'agressions réelles" Dans le Parisien du 8 septembre, le sociologue Michel Fize, critique la mixité à l'école au nom de la liberté et de l'égalité. "Séparer les garçons des filles permet le plus souvent une expression plus libre". Le retour à l'école de la IIIème République est présenté comme un progrès.
http://www.leparisien.com/home/info/fait jour/article.htm?articleid=206097866
http://www.leparisien.com/home/info/fait jour/article.htm?articleid=206097215

Le ministre défend la mixité
"Je ne souhaite absolument pas aller dans cette direction.. Le principe est très mauvais, ce serait à la limite de l'épuration ethnique. Ce serait une démission de la République devant le communautarisme" Luc Ferry a manifesté son désaccord avec la remise en question de la mixité. "Je suis tout à fait contre (le fait de séparer les filles et les garçons, . Je pense que la République doit régler ses problèmes et ce n'est pas en faisant de l'épuration ethnique" qu'elle y parviendra.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030914175104.6h2l57tp.html

ENT et ENS dévoilés à Hourtin
Du 25 au 29 août, l'université d'été d'Hourtin a abordé des thèmes importants : rôle des collectivités locales, mise en place d'un espace numérique des savoirs, installation de l'espace numérique de travail. Découvrez les comptes-rendus quotidiens du Café à Hourtin sur ces questions. A voir également le dossier du ministère qui fait le point sur ses projets.
http://www.cafepedagogique.net/divers/ho urtin2003
http://www.education.gouv.fr/actu/elemen t.php?itemID=20038261058

Les TOS transférés en janvier 2005
Selon le premier ministre, c'est en janvier 2005 que les TOS seront transférés aux régions. Selon une dépêche AFP, J.-P. Raffarin prévoit le vote de la loi dès octobre. " La rédaction du projet de loi a été vue ensemble. Le texte est désormais transmis au Conseil d'Etat et le projet de loi sera discuté au Sénat au début du mois d'octobre".
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030903183035.18u4w74p.html

Les lycéens veulent rester au centre du système
Dans le grand débat sur l'éducation, l'Union nationale des lycéens (UNL) défend les principes de la loi d'orientation de 1989. "Voir l'élève au centre du système éducatif devra de nouveau.. être inscrit et les moyens permettant d'y parvenir débloqués"
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030908103502.dxu3xccw.html

Publication du Rapport annuel de l'inspection générale
La Documentation française met en ligne le rapport annuel de l'inspection générale. Il regroupe les différentes études menées en 2003 par l'Inspection dont nous avons rendu compte à chaque parution : l'excellente enquête sur l'école et les réseaux numériques, celles sur la classe de 6ème, la réforme des lycées ou l'enseignement du français au collège par exemple.
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/b rp/notices/034000494.shtml

- Le débat national sur l'école    [ Haut ]

Un calendrier pour la réforme
Le ministre a annoncé, lundi 1er septembre, le calendrier de la réforme du système éducatif. Estimant que "la situation appelle un vrai débat sur les missions de l'école, missions dont les contours ne sont plus toujours perceptibles, dont le sens se brouille et n'est plus toujours partagé", Luc Ferry souhaite le mener en deux phases. De la rentrée au printemps 2004, il fera rédiger un diagnostic de la crise de l'école par le Haut conseil de l'évaluation de l'école. Une commission nationale animera le débat national qui se déroulera jusqu'en janvier dans les établissements scolaires, mais aussi dans des réunions publiques locales. A l'issue du débat, le gouvernement déposera un projet de loi d'orientation de l'école, remplaçant celle de 1989. Elle pourrait être votée à l'automne 2004.
http://www.education.gouv.fr/actu/elemen t.php?itemID=200391954

Le débat sur l'école bute sur la censure
Drôle de débat ! Après la censure de l'émission TV "Liberté, égalité, scolarité" par un groupe de manifestants le 8 septembre, Le Monde du 13 septembre annonce l'interdiction d'un ouvrage sur l'école rédigé conjointement, sous forme d'un débat, par P. Meirieu et X. Darcos. Selon Le Monde, le premier ministre aurait demandé à X. Darcos de reporter la publication de l'ouvrage. Philippe Meirieu "ne comprend pas l'attitude d'un gouvernement qui promeut un débat et censure un livre". Du coup, Le Monde publie de larges extraits de l'ouvrage où P. Meirieu évoque la réforme de l'éducation et le malaise enseignant. D'autres extraits paraîtront dans La Vie jeudi.
Ainsi, sur la réforme du collège, P. Meirieu estime nécessaire d'instaurer la bivalence des maîtres : "Pour réussir le collège, je suis partisan d'y réintroduire la polyvalence des enseignants, afin de diminuer progressivement le nombre de professeurs par élève, au moins en 6e et en 5e. La majorité d'entre eux y est aujourd'hui opposée, mais on pourrait proposer systématiquement aux volontaires de se former à une deuxième discipline. Et, progressivement, par un phénomène de tache d'huile, des professeurs enseigneraient, à un bon niveau d'exigence universitaire, plusieurs disciplines". Celle-ci existe dans les pays qui ont fait le choix d'une école primaire prolongée. P. Meirieu critique également l'orientation précoce souhaitée par L. Ferry : "L'hétérogénéité des niveaux des élèves ne pose jamais vraiment problème aux enseignants. Il n'est pas très difficile de s'occuper de quelques élèves plus lents ou plus en difficulté, s'ils ne perturbent pas le fonctionnement de la classe. Les maîtres de classe unique rurale y font face aisément dans le primaire. Les problèmes les plus graves sont liés à l'hétérogénéité des comportements, quand deux ou trois élèves absorbent 80 % de l'énergie psychique et pédagogique de l'enseignant. Je comprends les difficultés de mes collègues face à ces situations, mais je me refuse à ce que les empêcheurs de tourner en rond soient progressivement écartés, par un système de déversoirs successifs, vers des classes qui les prennent en charge d'une manière définitive... sans aucune possibilité de rémission, sans droit au retour.... Ne soyons pas dupes : quand on enlève le dernier wagon, il y a toujours un dernier wagon..." Une autre critique concerne le retour à l'autorité souhaité par Luc Ferry : " La crise de l'autorité dans notre société n'est pas simplement le fruit de la démission des adultes en général et des enseignants en particulier... Elle est un phénomène plus général. C'est le corollaire de la fin de toute théocratie : il n'y a plus d'idéologie qui s'impose à tous, ni dans le Ciel ni dans le Parti... Trop d'enseignants, légitimement sensibles à l'amour de leur discipline, vivent son refus ou son rejet par leurs élèves comme une blessure personnelle. Ils ont alors tendance à se durcir, voire à croire que l'autoritarisme et les sanctions sont les seuls remèdes. En les y encourageant, le gouvernement actuel les mène à l'échec. Il faudrait, au contraire, leur faire entendre quelles sont les exigences spécifiques de l'école." Sur la décentralisation, P. Meirieu plaide plutôt pour un centralisme des objectifs et une autonomie des établissements : " Pour moi, il y a dans la décentralisation telle qu'elle a été présentée une forme de régression par rapport à une autonomie régulée des établissements. Le risque est très grand qu'au lieu de rapprocher le service du public, elle rende plus confus et encore moins lisibles les services, multiplie les interlocuteurs et pénalise ceux et celles qui ne savent pas se débrouiller dans la jungle des administrations.... Aujourd'hui, nous sommes centralisateurs et autoritaires sur les procédures et totalement libéraux sur les objectifs. C'est évidemment l'inverse qu'il faut faire : être très ferme sur les objectifs et décentralisateur sur les méthodes."
Dans l'optique d'un réel débat d'opinion sur l'école, il est regrettable de ne pas disposer des réponses de X. Darcos à ces critiques. La commission sensée diriger le grand débat est nommée ce lundi. Elle mesure déjà l'étroitesse de sa mission.
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,322 6--333845-,00.html
http://medias.lemonde.fr/medias/divers_o bj/meirieu-extraits.rtf

Pour un débat sur l'école
Issu de "l'appel pour un débat national sur le collège unique", ce site propose les comptes-rendus de la conférence du 4 juin ainsi que des contributions.
http://www.collegeunique.org/

La commission Thélot mise en place
"Nous abordons un tournant historique pour l'école". Pour Claude Thélot "Il faut remonter à 1902 pour trouver une date où les Français ont eu à réfléchir sur les transformations fondamentales de leur système éducatif". Le nouveau président de la Commission du débat national sur l'avenir de l'école, mise en place le 15 septembre, dirige un groupe d'une soixantaine de membres. Si le débat sur l'école doit être "l'affaire de tous", elle est particulièrement celle des philosophes très nombreux dans la commission. On remarque aussi les absents... La commission dispose déjà d'un site Internet tout juste doté pour le moment d'une adresse de courriel. Un peu juste pour y faire débatrre les visiteurs.
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,322 6--334116-,00.html
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,322 6--334108-,00.html
http://www.debatnational.education.fr/

Une commission accueillie avec scepticisme
Les médias rendent compte avec scepticisme de la mise en place de la commission Thélot chargée de mener le grand débat sur l'école. Dans Le Monde, Luc Bronner souligne le manque de spécialistes dans la commission et évoque la longue liste des pédagogues écartés. Pour Luc Bronner, " l'animateur de télévision Jean-Luc Delarue n'a pas été retenu non plus" : il semble que son nom ait été évoqué par le premier ministre cet été. Dans Libération, Emmanuel Davidenkoff la commission pourrait être plus "explosive" que prévu, Claude Thélot ayant l'intention de débattre des moyens financiers de l'éducation.
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,322 6--334165-,00.html
http://www.liberation.fr/page.php?Articl e=136938

Autorité rime avec redoubler
Le ministre a tracé à grands traits ses conceptions éducatives lors de la réunion de rentrée. Il appelle à un déplacement en fin de cycle des évaluations. nationales " Une telle évolution en matière d'évaluation permettrait d'aborder sur de nouvelles bases la question du redoublement, de formuler plus explicitement les compétences exigibles des élèves en fin de cycle, de réfléchir à la façon de mettre en place en temps utile les procédures pédagogiques nécessaires et de fonder les éventuels redoublements sur un projet pédagogique adapté". Le ministre souhaite un suivi des "bonnes pratiques" : des "observatoires académiques des programmes et des enseignements" permettront leur diffusion.
http://www.education.gouv.fr/actu/elemen t.php?itemID=200391954

Les dispositifs transversaux menacés
Avant la publication du diagnostic sur l'école, Luc Ferry remet en question TPE, IDD, PPCP, mais aussi modules et aide individualisée. "Les professeurs constatent à l'expérience que ces dispositifs, quand ils sont institués sans prise en compte suffisante du contexte ou de façon trop rigide et systématique, ne permettent pas d'atteindre les résultats escomptés. Il ne s'agit pas de revenir sur l'existence même de ces dispositifs qui ont permis l'initiative pédagogique et dont de nombreux élèves ont pu profiter. Néanmoins, il ne faut pas confondre un dispositif avec son objet : la finalité est bien que les élèves s'approprient plus efficacement les contenus des programmes et qu'ils acquièrent de bonnes méthodes de travail. Ainsi, selon les lieux et les besoins des élèves, la marge de choix des équipes pédagogiques concernant la mise en place de ces dispositifs pourrait être accrue, par exemple par leur rapprochement (TPE et ECJS) ou par le passage de l'un à l'autre (des IDD à l'aide individualisée aux élèves)". Dans une interview accordée à Libération, il dit clairement que "les IDD doivent à mes yeux devenir facultatifs". Ces dispositifs ont permis d'adapter l'école à des jeunes hétérogènes et de recentrer la pédagogie sur leurs besoins.
http://www.education.gouv.fr/actu/elemen t.php?itemID=200391954
http://www.liberation.fr/page.php?Articl e=134081

Au secours Dany, Maigret occupe la Sorbonne !
Pour France 2, ce devait être le premier grand débat public sur l'école dans la perspective de la réforme de la loi d'orientation sur l'enseignement. Ce fut plutôt un tour d'échauffement. Sans surprise, Luc Ferry reprend les thèmes de sa "Lettre" : rétablissement de l'autorité professorale et orientation précoce. Il multiplie les gestes vers les enseignants les plus conservateurs : défense du redoublement, sensé résoudre les difficultés de lecture, et des conseils de discipline d'antan où les enseignants faisaient la loi. Il réaffirme son souhait de rendre bientôt facultatifs les itinéraires de découverte des collèges, les établissements pouvant disposer des moyens horaires afférents pour renforcer les cours disciplinaires. L'école de demain c'est celle de ses souvenirs d'écolier, évoqués avec une certaine nostalgie. "Nous n'étions pas comme cela" dit le ministre qui ne se reconnaît pas dans les collégiens d'aujourd'hui. Arrivé sur le tard, Jack Lang plaide pour les IDD et une école qui "tirerait vers le haut le système". Pour être fidèle aux clichés, il fallait que l'émission soit perturbée par des enseignants. Les téléspectateurs ont vu le ministre disparaître brutalement l'écran : selon l'AFP, des enseignants auraient saboté l'installation électrique de France 2. Symboliquement c'est la police avec un téléfilm de la série du commissaire Maigret, qui met fin pendant un quart d'heure au désordre en Sorbonne. Puis le débat reprend, encore une fois, sans donner la parole aux pédagogues et, pourquoi pas, aux élèves.
http://infos.aol.fr/info/ADepeche?id=194 489&cat_id=1

La FCPE condamne l'école à deux vitesses
" Luc Ferry a tenu des propos démagogiques à l'égard des enseignants et exposé sa vision rétrograde et réactionnaire de l'éducation, qui va dans le sens du poil des enseignants, en jouant l'exclusion des parents" Pour Georges Dupon-Lahitte, président de la FCPE, " son projet de rendre les itinéraires de découverte facultatifs introduit encore plus une notion d'école à deux vitesses". La fédération de parents d'élèves entend lutter pour maintenir l'enfant au centre du système scolaire. De son côté, le ministre a annoncé que la commission nationale de débat sur l'école sera nommée le 15 septembre.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030909135300.f69mtljp.html
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030909181310.g2gahzat.html

Le CRAP prend position
" Enseigner est certes un art, mais aussi un métier qui s'apprend... et qui se pratique en équipe, dans une dimension collective qui apparaît peu actuellement. Le ministère parle beaucoup de " retour à l'autorité ". Mais celui-ci est en fait illusoire. L'autorité de l'enseignant doit s'appuyer sur la responsabilisation des élèves, donc sur leur implication dans la vie de la classe et de l'établissement. Le " rappel à l'ordre " ne pourra être efficace sans cela, et sans le travail solidaire de tous les acteurs de l'établissement". Le CRAP estime qu'on peut réviser la loi d'orientation de 1989 mais que "son esprit doit être sauvegardé". L'école est faite pour les élèves.
http://www.cahiers-pedagogiques.com

Pour des débats locaux
La FCPE, la Ligue de l'enseignement et Education & Devenir appellent à multiplier les débats locaux et ouverts dans chaque département sur l'avenir de l'école. Pour ces associations, il s'agit " de donner un élan à la construction d'une Ecole démocratique qui, des classes de maternelle à l'université, soit tournée vers la réussite de chaque jeune".
http://www.fcpe.asso.fr/article.aspx?id= 305

Claude Allègre et le débat sur l'éducation
"Contrairement à une opinion répandue, l'enseignement français (jusqu'à la fin du collège) n'est pas le meilleur du monde, loin s'en faut... L'enseignement français est socialement l'un des plus injustes. C'est l'un de ceux qui permettent la moins bonne promotion des élèves issus des classes modestes, l'un de ceux pour lesquels l'aide de l'Etat contribue le moins à la redistribution sociale et à la promotion des classes sociales défavorisées. C'est un enseignement pour privilégiés". Ces fortes affirmations de l'ancien ministre dans L'Express s'appuient sur les résultats des enquêtes internationales, comme PISA. Celle-ci mettait au même niveau les systèmes éducatifs français et américains par exemple. Pour C. Allègre, le remède est vite trouvé : "L'une des principales causes de cette dégradation est l'importance exagérée d'un syndicalisme corporatiste morcelé, plus préoccupé du quantitatif que du qualitatif et qui, par un effet d'écran, empêche que s'exprime le désir d'évolution, d'amélioration et de proposition de la majorité du corps enseignant".
http://www.lexpress.fr/express/info/fran ce/dossier/educationnation/dossier.asp?id a=402735

La pédagogie exclue du débat sur l'école ?
C'est la question qui vient aux lèvres à la lecture des résultats du sondage réalisé par la Sofres et publié par Ouest-France. Les inquiétudes des parents envers l'école se portent d'abord sur la sécurité (un parent sur deux). Seulement 9% souhaiteraient un renouvellement des méthodes pédagogiques et 6% l'apprentissage des langues vivantes. Les attentes des parents portent sur l'apprentissage de la vie en société et la préparation à la vie professionnelle, bien avant l'acquisition d'une bonne culture générale.
http://www.ouest-france.fr/ofinfosgene.a sp?idDOC=93563&idCLA=3636

- Vie professionnelle    [ Haut ]

L'OCDE annonce la pénurie de profs
"Dans les années à venir, la pénurie d'enseignants risque de poser un grave problème aux responsables gouvernementaux d'un grand nombre de pays de l'OCDE, étant donné que les effectifs d'élèves augmentent alors que les enseignants âgés partent à la retraite et que les jeunes ne sont pas assez nombreux à s'orienter vers cette profession". Selon une dépêche AFP, l'OCDE, dans l'édition 2003 de "Regards sur l'éducation", relève que 12% des postes d'enseignants n'avaient pas trouvé preneur en 2002. L'organisation revient également sur les principaux enseignements de l'enquête internationale PISA. "Les dépenses ne sont pas le seul déterminant des résultats scolaires, il y a aussi et surtout l'organisation des établissements, leur taille, mais aussi ce que font les élèves en dehors des cours par exemple".
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030916135643.4xb80qmr.html
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030916151926.gbvhqeu7.html
http://www1.oecd.org/publications/e-book /9603071E.PDF

Les dates des concours
Le B.O. du 4 septembre publie la date des épreuves des concours : agrégation, capes, capet, capeps, caplp, CPE; celle d'inscription au concours réservé et à l'examen professionnel.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/32/ MENP0301422A.htm
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/32/ MENP0301428A.htm
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/32/ MENP0301429A.htm
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/32/ MENP0301430A.htm

Promotions à la hors classe
Les contingents 2003 sont fixés : 1401 agrégés, 5408 certifiés, 714 PEPS, 2268 PLP, 2651 PEGC.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/32/ MENP0301647A.htm
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/32/ MENP0301648A.htm

21 élèves par prof
Stabilité. C'est ce que montre l'évolution du ratio professeur élèves avec 20,9 élèves par structure. Les CPGE et la seconde sont les classes les plus chargées alors que les STS et le lycée professionnel connaissent les plus faibles taux d'élèves.
ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/d pd/ni0349.pdf
http://www.adobe.com/Acrobat/readstep.ht ml

La mauvaise surprise des prélèvements
500, 600 ou 700 euros : c'est, selon Le Monde du 4 septembre, ce qui a disparu de certaines payes du fait des prélèvements pour grève. Le quotidien donne en exemple ce professeur qui pense que "certains semblent avoir été particulièrement visés". Pour Le Monde, "la question du paiement des jours de grève est décisive aussi bien pour le ministère que pour les syndicats".
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,322 6--332618-,00.html
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,322 6--332619-,00.html

- Vie scolaire    [ Haut ]

Elections des parents d'élèves
Le B.O. confirme la semaine du 13 au 18 octobre pour l'élection des représentants des parents. La "semaine des parents à l'école" devrait être une occasion de dialogue entre parents et enseignants.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/32/ MENE0301669N.htm

Des instructions pour les ZEP et REP
" L'école doit permettre à tous les élèves l'acquisition des savoirs, la construction d'une culture commune, l'éducation à la citoyenneté et la formation en vue de l'insertion sociale. Il faut avoir pour les enfants des secteurs défavorisés en raison de leur environnement social, économique et culturel les mêmes exigences et ambitions que sur l'ensemble du territoire, dans le respect des textes généraux qui s'appliquent à tous". D'emblée cette circulaire, parue au B.O. du 11 septembre, montre la contradiction des établissements en ZEP ou REP. Son objectif est autre : fixer les grands objectifs de l'année pour ces établissements. Le texte appelle les enseignants à "centrer les activités sur la classe" plutôt que de consacrer du temps aux "activités périphériques" et à "assurer la maîtrise du langage". Il demande aussi une différenciation des démarches pédagogiques et confirme le développement des dispositifs en alternance en collège.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/33/ MENE0301905C.htm

Les dangers du cannabis
Alors que le gouvernement envisage de punir d'une amende les consommateurs de cannabis, le professeur Lagrue souligne les dangers du cannabis dans une dépêche AFP. "A faibles doses, le joint apporte plaisir, détente et favorise le sommeil, mais, à forte doses, il a des effets aigus, avec une distorsion des perceptions visuelles et auditives pouvant aboutir aux hallucinations et aux ivresses, et des troubles de la mémoire, de la concentration et de la vigilance sont alors fréquents". M. Lagrue invite les enseignants à informer les élèves sur la nocivité du cannabis. Pour lutter contre sa diffusion, il est important d'assurer "le respect des interdits dans tous les établissements scolaires, l'information sur les risques réels du cannabis et la mise en place de structures spécifiques d'aide à l'arrêt du tabac et du cannabis pour les adolescents".
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030915151119.4pirtdaz.html

Des chefs d'établissement critiquent la gestion ministérielle
Selon une dépêche AFP, le SNPDEN, syndicat des chefs d'établissement, déplore la façon dont sont mis en place les assistants d'éducation. " Nous n'avons rien contre le principe de la création de ces personnels pour suppléer aux surveillants et aides-éducateurs mais tout a été mis en oeuvre pour que l'embauche ne fonctionne pas et le dispositif de recrutement est une aberration juridique".
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030905134205.zaf6xeel.html

Toujours le bizutage
On le croyait disparu après des sanctions ministérielles. En fait il est toujours là, même s'il se camoufle souvent hors des établissements. Dans une dépêche AFP, le Comité National Contre le Bizutage dénonce plusieurs séances de soumission et d'humiliation commises durant cette rentrée.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030904152844.zllhjjhx.html
http://contrelebizutage.free.fr

Le gouvernement divisé sur le foulard
Deux dépêche AFP illustrent les hésitations gouvernementales sur la question du foulard islamique. Ainsi Luc Ferry se déclare hostile à une nouvelle loi : " pour régler dix cas de contentieux par an, c'est peut-être très lourd de faire une loi spécifique".. Inversement F. Fillon se déclare "favorable à une législation interdisant le port ostentatoire de tout signe religieux". Là au moins le débat est lancé.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030916113240.wxgb5g4d.html
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030916102737.jruyq1hu.html

Un cahier, un crayon pour l'Afrique de l'ouest
Une étude de l'Unesco établit qu'un enfant sur deux n'est pas scolarisé en Afrique de l'ouest. Pour amener les enfants à l'école, Solidarité laïque et la Camif lancent l'opération "Un cahier, un crayon". Jusqu'au 15 novembre, ils invitent les parents, les enfants, les enseignants à collecter du matériel scolaire neuf qui sera envoyé en Afrique de l'ouest. Les fournitures doivent être déposées dans les magasins Camif ou envoyés à Solidarité laïque.
http://www.solidarite-laique.asso.fr/ent er/actu.htm#

- Primaire    [ Haut ]

Nouvelle édition des programmes
Cette nouvelle édition préfacée par le ministre comprend les programmes de 2002 et leurs documents d'accompagnement, notamment le livret "Lire au CP".
http://www.education.gouv.fr/actu/elemen t.php?itemID=20038281139

Le jeu dans la classe de langues
C'est un appel au jeu et à l'amusement que lance ce nouveau dossier Thémadoc. Destiné aux enseignants en langue vivante à l'école, il montre l'importance du jeu dans les apprentissages : il permet de motiver les élèves, facilite l'appropriation et améliore les compétences de prononciation et de compréhension. Aussi le dossier propose de très nombreux jeux pour manipuler des structures de phrases, acquérir des repères culturels, reproduire des phonèmes ou construire du sens. Chacun fait l'objet d'une fiche pédagogique complète qui est une aide précieuse pour les enseignants.
http://www.educreuse23.ac-limoges.fr/cdd p_eile/thema/presentation.htm

Soutien à la lecture en CP

Le ministre a annoncé que 3800 CP de secteurs géographiques difficiles seront aidés soit par dédoublement, soit par renforcement par un maître ou un assistant d'éducation.
http://www.education.gouv.fr/actu/elemen t.php?itemID=200391954

La méthode globale condamnée
"Je déconseille vivement la méthode globale. Le fameux B.A. BA reste probablement la meilleure méthode" affirme Luc Ferry dans une dépêche AFP. Le ministre déconseille l'utilisation de cette méthode à l'école.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030909185137.dmf0o5ua.html

Bien lire
Autre événement de la rentrée, le lancement de "Bien(!)Lire", le site d'accompagnement du plan de prévention de l'illettrisme réalisé conjointement par la Direction de la technologie (MEN) et le CNDP. Le site met à disposition de tous les adultes, enseignants, parents, documentalistes, associations intervenant auprès des enfants et des jeunes un ensemble de ressources pour prévenir les difficultés en matière de lecture et écriture, voire y remédier. L'interface simple et efficace donne accès à cinq grandes rubriques :
- "l'atelier" présente des pratiques destinées aux différents publics ciblés ;
- "la médiathèque" présente des ressources documentaires (informations officielles, bibliographies...) et des documents plus distanciés des pratiques (articles, contributions plus théoriques, interviews) ;
- un "syndicat d'initiative" oriente l'internaute dans un carnet d'adresses, notamment un annuaire des ressources régionales, et vers un portail ;
- un "espace d'échanges" comportant une foire aux questions et une rubrique consacrée aux réactions des internautes ;
- une rubrique d'actualités informant sur les manifestations ou événements dans le domaine de la prévention de l'illettrisme.
Le site sera en ligne dans le courant de la journée du 1er septembre à cette adresse :
http://www.bienlire.education.fr

Eratosthène reprend du service
Il y a 2200 ans, Eratosthène a calculé le méridien terrestre réalisant une des plus importantes avancées scientifiques de son époque. Depuis 3 ans, des milliers d'élèves âgés de 8 à 14 ans revivent sa démarche dans le cadre de La Main à la pâte. Ils apprennent à observer le mouvement du soleil. Grâce à Internet, en lien avec des classes égyptiennes, ils reproduisent en direct l'expérience d'Eratosthène. L'expérience est proposée aux enseignants de CM1, CM2 ou collège.
http://www.inrp.fr/lamapphp/eratos/2004/ subscribe.php?lang=fr

"Pas touche à ma maternelle"
Selon une dépêche AFP, les syndicats enseignants, la FCPE et la PEEP se sont associés pour lancer une campagne d'information sur la maternelle. Ils entendent défendre le droit des familles à envoyer leur enfant à l'école maternelle. Cette campagne intervient au moment où de nombreux parents ont du mal à trouver une place en maternelle du fait de la croissance démographique.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030903111513.abld5zxr.html

La maternelle condamnée par une psychanalyste
"M. Darcos a raison de trouver que son fils de 2 ans et demi, qui "ne sait pas encore s'habiller seul, connaît à peine son âge et n'est pas capable d'avoir "une conversation scolaire"", n'est pas mûr pour l'école maternelle.
Scolariser les enfants de 2 ans comme ceux qui ont un an de plus, c'est comme si on les plongeait dans une piscine olympique au lieu d'une pataugeoire".
Pour Danielle Dalloz, psychanalyste, l'entrée en maternelle est un événement traumatisant qui déstructure l'enfant et a des " conséquences de violence sans fin. Sous prétexte de "faciliter son développement", on meurtrit l'enfant pour la vie".
http://www.liberation.fr/page.php?Articl e=135036

Génération non-fumeur
Les 17.000 écoliers de CM2 parisiens vont recevoir un agenda scolaire anti-tabac réalisé avec l'aide de la Ligue contre le cancer. Alors qu'un collégien sur trois fume, l'agenda veut sensibiliser les jeunes aux dangers du tabac à l'aide d'informations, de jeux et de slogans. Parce que "La cigarette c'est trop bête" .
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030910171552.irafwi67.html

Saint-Etienne sur Hudson
"Les parents qui se bousculent pour placer leur progéniture dans les jardins d'enfants huppés de Manhattan devraient bien s'inspirer des méthodes éducatives des écoles à classe unique de la France rurale". Leslie Cami, dans le New York Times, offre ce conseil à ses lecteurs à l'occasion de la diffusion du film "Etre et avoir" à New York. L'article donne la parole au réalisateur qui explique que dans la classe unique le maître se déplace entre les groupes d'enfants et que tous apprennent à travailler seuls. Après son succès en France, Etre et avoir débute une carrière américaine.
http://www.nytimes.com/2003/09/14/movies /14CAMH.html

- Collège    [ Haut ]

Des portables pour le 13
Ce sont tous les collégiens de quatrième des Bouches-du-Rhône, soit 27.000 jeunes, qui recevront d'ici fin octobre un ordinateur portable prêté par le conseil général accompagné de logiciels et d'un accès internet totalement gratuit. Pour le conseil, il s'agit d'offrir "à chaque enfant la même opportunité de s'approprier l'outil informatique". Les Bouches-du-Rhône reproduisent à grande échelle l'opération qui a déjà eu lieu, avec un certain succès, dans les Landes. Elle illustre l'investissement des acteurs locaux dans l'éducation. L'année prochaine , le conseil général a prévu d'étendre l'expérience aux collégiens de 3ème.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030915145024.2102tn0r.html

Développement de l'alternance, les IDD facultatifs ?
Pour Luc Ferry, un collège sur 4 devra mettre en place des classes de 4ème et 3ème en alternance. Cela s'accompagnera d'une refonte de la classe de 3ème et des programmes de technologie, censés venir au secours de l'alternance. Le ministre a également souhaité voir les IDD devenir facultatifs.
http://www.education.gouv.fr/actu/elemen t.php?itemID=200391954

Accueil des collégiens en entreprise
Le JO du 29 août, publie un décret relatif à l'accueil des mineurs de moins de 16 ans en entreprise. Il concerne les visites en entreprise des élèves de 4ème et 3ème et les stages pour ceux qui suivent le nouvel enseignement alterné. Durant ces stages les élèves peuvent notamment utiliser les machines de l'entreprise.
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=MENE0301448D

- Lycée    [ Haut ]

Le Bac 2004
EduScol met en ligne les modifications apportées à l'organisation et au déroulement du bac en 2004. Des pages qui rendront service aux enseignants, aux élèves et à leurs parents.
http://www.eduscol.education.fr/D0056/ac tualitesessionexamen.htm

Déclin des STS, progrès des CPGE
Une étude ministérielle se penche sur les prévisions d'effectifs dans l'enseignement supérieur. Elle révèle le déclin des IUT et STS (-2 et -0,7%) en 2002 et l'attirance des CPGE, des IUFM et des écoles d'ingénieurs. La progression du nombre total d'étudiants devrait continuer en 2003 malgré la baisse démographique, du fait du développement des licences professionnelles.
ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/d pd/ni0350.pdf
http://www.adobe.com/Acrobat/readstep.ht ml

Les prépas, dernier château-fort des "héritiers" ?
Selon une dépêche AFP, les classes préparatoires "de proximité" crées dans les lycées de banlieue ont toujours du mal à recruter. "Les bons élèves de milieu modeste ou de quartiers défavorisés osent encore trop peu s'inscrire en classes préparatoires, y compris celles qui sont créées depuis peu en ZEP (zone d'éducation prioritaire), faute d'information mais surtout d'encouragement des enseignants". Car l'avis des professeurs reste déterminant pour les jeunes. Et ils tendent soit à détourner les lycéens des couches populaires des prépas soit à les diriger vers les lycées de centre-ville.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030902112356.bwauxfj0.html

Conserver ses notes au bac
Le B.O. du 4 septembre publie une nouvelle note portant sur le bénéfice des notes aux bacs généraux et technologique pour les candidats malades. Elle annule la note de 1996.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/32/ MENE0301752N.htm

EPS au bac
Le B.O. du 28 août publie une note relative à l'évaluation de l'option facultative d'EPS aux bacs généraux et technologiques. Celle-ci est sensiblement modifiée.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/31/ MENE0301583N.htm

Maths en série L
Le programme est paru au B.O.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/31/ MENE0301521A.htm

- Enseignement professionnel    [ Haut ]

Réforme de l'apprentissage
"L'apprentissage.. permet aux entreprises de trouver des personnels qualifiés et immédiatement employables et offre aux jeunes une formation ouvrant sur un diplôme, un emploi et à terme, une responsabilité entrepreneuriale. Pourtant, ce dispositif de formation semble marquer le pas et pâtit d'une image plutôt négative". Renaud Dutreil, secrétaire d'Etat aux PME, annonce une réforme de l'apprentissage. Il s'agit certes d'améliorer une image peut-être pas si dégradée si on en juge par ses progrès : 200.000 apprentis dans les années 1970, 400.000 aujourd'hui, souvent des jeunes qui l'utilisent pour acquérir de l'expérience (voir l'étude du CEREQ ci-dessous). La réforme vise également à changer l'image de l'entreprise chez les enseignants, à soutenir les dispositifs d'alternance en collège et à renforcer les liens entre CFA et entreprises, par exemple en les associant aux décisions sur les rythmes scolaires. Le projet va faciliter l'acquisition des diplômes en les fragmentant en unités capitalisables et aider matériellement les apprentis grâce à une bourse de "premier équipement". Mais il va aussi entraîner des modifications des lois sociales pour "permettre à l'apprenti de connaître le métier dans toutes ses composantes".
http://www.cereq.fr/cereq/b175.pdf
http://www.pme.gouv.fr/user/framegnale.p hp?var=11&rep=une&file=17

Accueil des collégiens en entreprise
Le JO du 29 août, publie un décret relatif à l'accueil des mineurs de moins de 16 ans en entreprise. Il concerne les visites en entreprise des élèves de 4ème et 3ème et les stages pour ceux qui suivent le nouvel enseignement alterné. Durant ces stages les élèves peuvent notamment utiliser les machines de l'entreprise.
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=MENE0301448D

Nouveaux CAP
Paraissent au J.O. les programmes des CAP de "service café brasserie" et "électricien d'aéronef" ainsi que "maintenance sur système d'aéronef".
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=MENE0301803A
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=MENE0301805A
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=MENE0301804A

CAP en forme progressive
Cette modalité est offerte aux candidats handicapés, venant de SEGPA ou d'EREA.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/32/ MENE0301603A.htm

L'épreuve de langue au bac pro
Un arrêté définit l'épreuve orale facultative de langue au bac pro : durée 20 minutes, sur liste de 8 textes.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/32/ MENE0301475A.htm

Etre documentaliste en L.P.
L'équipe de SavoirsCDI s'est enquise des attentes des documentalistes travaillant en LP. L'enquête est maintenant publiée. Au delà de ce qui est utile pour la gestion de Savoirs CDI, l'enquête montre des difficultés propres aux L.P. : difficulté à lier enseignement professionnel et général, à répondre aux besoins des élèves qui sont souvent basiques : maîtrise de la lecture par exemple. L'enquête témoigne également du succès de Savoirs CDI.
http://savoirscdi.cndp.fr/Tribune/enquet eLP/accueil.htm

La Lettre de l'enseignement technique
Le CRDP de Besançon publie une nouvelle édition de la Lettre de l'enseignement technologique et professionnel : 30 sites sont présentés et évalués en arts, électronique, économie, productique etc. Son rédacteur en chef, Yves Jobard, interrogé par SavoirsCDI, annonce le lancement d'un bureau virtuel et d'une plate-forme numérique.
http://crdp.ac-besancon.fr/crts/lettretp 1.htm
http://savoirscdi.cndp.fr/Fonds/Politiqu eAcquisition/Jobard/pnretp.htm

Validation des acquis de l'expérience
Une circulaire, publiée au B.O. d 4 septembre, établit la procédure de validation des acquis de l'expérience : conditions, jury etc.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/32/ MENE0301761C.htm

- Le Café     [ Haut ]

Notre dossier de Rentrée
Le Café vous propose un nouveau dossier "rentrée 2003". Vous y trouverez tout le nécessaire pour démarrer l'année : textes officiels, nouveaux programmes mais aussi conseils pour les stagiaires, débats en cours dans votre discipline etc. Le dossier est en ligne.
http://www.cafepedagogique.net/dossiers/ rentree2003/
http://www.cafepedagogique.net/dossiers/ rentree2003/rentree2003.pdf

Affichette du dossier
Vous pouvez télécharger et afficher dans votre salle des profs une affichette (format PDF) annonçant la publication du dossier "Rentrée 2003". En attendant l'édition intégrale.
http://www.cafepedagogique.net/pdf/aff-d ossier.pdf

Connaissez-vous la sélection TV ?
Le Café pédagogique réalise chaque semaine une sélection d'émissions télévisées pour les enseignants.
http://www.cafepedagogique.net/tv/index. php

Cache - cache Expresso
"Je suis abonnée à L'Expresso, je reçois quotidiennement l'ordre du jour et lorsque je clique sur le lien, j'arrive éternellement sur la page du flash du 30 juin dernier. Bizarre, bizarre..." C'est une question qu'on nous pose souvent au Café. Il s'agit d'un problème de cache. En cliquant sur le bouton "actualiser" du navigateur on fait afficher la page la plus récente.

Nous avons besoin de vous
Certains l'ont constaté mercredi : le Café a fermé toute une partie de la matinée. Cet arrêt imprévu est le fruit de notre croissance. En janvier 2003, le Café avait déménagé pour une bande passante plus spacieuse. Mais déjà il est à l'étroit et crève le plafond. Notre hébergeur nous l'a rappelé un peu brutalement mercredi. C'est que, pendant les 10 premiers jours de septembre, le Café a accueilli 106.745 visiteurs, affiché 545.799 pages et reçu 1.701.407 hits. C'est un grand encouragement pour toute l'équipe d'enseignants qui rédige le Café. Mais c'est aussi une charge financière croissante.
Le Café a besoin de votre soutien pour payer ce nouvel hébergement et faire face aux dépenses crées par sa croissance : matériel à renouveler, déplacements, frais de diffusion, soutien à l'équipe. La subvention ministérielle, en réduction cette année alors que notre audience est en train de tripler, ne nous permet pas, à elle seule, de vivre. Merci de nous apporter votre soutien financier. Vous pouvez faire abonner votre établissement ou adhérer personnellement à l'association éditrice du Café.
En soutenant le Café pédagogique vous n'achetez pas un service. Vous réalisez un acte militant. Vous misez sur le développement d'un Internet ni commercial, ni institutionnel. Vous participez à un mouvement pédagogique qui milite pour l'innovation. Et vous participez au développement d'un nouveau média pédagogique.
L'année dernière vous avez sauvé le Café. Nous comptons sur vous.
http://www.cafepedagogique.net/divers/no usaider.php3

[ Haut ]

Archives de la rubrique Informations Professionnelles :

Café  n°1 - n°2 - n°3 - n°4 - n°5 - n°6 - n°7 - n°8 - n°9 - n°10 - n°11 - n°12 - n°13 - n°14 - n°15 - n°16 - n°17 - n°18 - n°19 - n°20 - n°21 - n°22 - n°23 - n°24 - n°25 - n°26 - n°27 - n°28 - n°29 - n°30 - n°31 - n°32 - n°33 - n°34 - n°35 - n°36 - n°37 - n°38 - n°39 - n°40 - n°41 - n°42 - n°43 - n°44 - n°45 - n°46 - n°47 - n°48 - n°49 - n°50 - n°51 - n°52 - n°53 - n°54 - n°55 - n°56 - n°57 - n°58 - n°59 - n°60 - n°61 - n°62 - n°63 - n°64 - n°65 - n°66 - n°67 - n°68 - n°69 - n°70 - n°71 - n°72 - n°73 - n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78 -

 
  La rubrique Informations Professionnelles dans les archives :
 • Les dernières éditions du Café :
n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78
 • Les archives complètes


 • Envoyer une info
 • Nous écrire


 • S'abonner à cette rubrique
 • Nous connaître
 • Nous aider
 • Version imprimable