Informations Professionnelles (Café N° 42)

- François Jarraud -

- A la Une : Le salon de l'éducation    [ Haut ]

Du 19 au 23 novembre, à Paris, le Salon de l'éducation est la principale manifestation du monde de l'éducation. Cette année, le Salon est organisé en trois espaces. Au niveau 3, les jeunes trouveront le Salon de l'étudiant, le salon international des langues, un vaste espace Orientation (avec l'ONISEP) et un espace central consacré aux métiers. Le niveau 2 réunit les acteurs de l'éducation (ministère, associations, mouvements, syndicats etc.), les acteurs locaux, les éditeurs, le sport. Au niveau 1 se tient Educatec qui accueille 250 entreprises fournisseurs de produits éducatifs. Cette année encore, vous pourrez rencontrer l'équipe du Café pédagogique, sur le stand JC22, Espace Jeunesse et citoyenneté, dans le hall 7.2 (niveau 2). L'entrée au Salon est gratuite et vous pouvez télécharger directement en ligne votre billet d'entrée. Les enseignants peuvent déposer une demande d'autorisation d'absence d'une journée auprès de leur académie pour se rendre au Salon.
http://www.salon-education.com/
http://www.salon-education.com/rubriques /rencontres/ren_fr.html
http://www.salon-education.com/rubriques /invitation/inv_fr.html

- Le système scolaire    [ Haut ]

Une seule école pour trois rêves
Enseignants, parents et élèves vivent-ils la même école ? La Croix a publié le 12 novembre un sondage réalisé auprès d'enseignants, d'élèves et de parents sur les attentes et la qualité de l'école. Il révèle des perceptions bien différentes. Signalons d'abord la forte méfiance des enseignants envers les jeunes. Alors que les deux tiers des élèves affirment qu'ils iraient spontanément à l'école si elle était facultative, seulement 15% des enseignants partagent cet avis. Presque la moitié des enseignants pense que les jeunes sont moins le goût d'apprendre que les générations précédantes, un taux qui devient majoritaire chez les jeunes profs, les enseignants de lettres et de sciences. Ce déclin est expliqué bien différemment par les uns et les autres. Un parent sur quatre met en cause les qualités pédagogiques des enseignants, 3 enseignants sur 4 accusent les parents... Même décalage pour les missions attribuées à l'école. Le élèves attendent de l'école une préparation à la vie professionnelle et des connaissances utiles pour les études. Les parents pensent que l'école devrait apporter une bonne culture générale. Les enseignants sont partagés entre l'apport culturel et l'apprentissage de la vie en société. Un tiers seulement pensent que l'école prépare à la vie professionnelle ou apporte des connaissances utiles. Les enseignants jugent négativement leur formation (71% des profs de lettres, 69% des profs du technique) et souvent les programmes (la moitié des profs de lettres et du technique). Quant aux nouvelles technologies elles paraissent aux yeux des adultes un bon moyen de mobiliser les jeunes. Mais pour deux élèves sur trois c'est hors de l'école qu'on en fait l'apprentissage. Les usages de l'école sont peut-être différents de ceux des jeunes.
http://www.la-croix.com/illustrations/Mu ltimedia/Actu/2003/Semaine46/2_mardi/appr endre.pdf
http://www.adobe.fr/products/acrobat/rea dstep2.html

Educ-Eval pour évaluer l'efficacité de l'Ecole
Comment connaître les résultats des évaluations nationales ? Quels sont les résultats des enquêtes PIRLS ou PISA ? Comment accéder aux banques d'exercices des évaluations nationales ? Le nouveau site ministériel Educ-Eval répond à ces questions. On y trouve les résultats des évaluations nationales, les bilans de fin d'école et fin de collège, des liens vers les grandes enquêtes internationales.
http://www.educ-eval.education.fr/

Sureffectifs en baisse dans l'enseignement
Devant le Sénat, Luc Ferry a promis de réduire le sureffectif d'enseignants. Il y a en 2002-2003, 2.437 enseignants en surnombre du fait de la baisse de la demande dans certaines disciplines. En affirmant que la bivalence permettrait d'améliorer la gestion des postes, le ministre a suscité les critiques des syndicats.
http://www.liberation.fr/page.php?Articl e=154084

Le supérieur a fait le plein en 2002
C'est "un niveau historique". L'enseignement supérieur français a accueilli 2% d'étudiants supplémentaires en 2002, un chiffre inattendu après des années de stagnation. Cette hausse ne résulte pas d'une classe d'âge plus nombreuse ou d'une arrivée massive de bacheliers. Elle s'est faite en second et troisième cycle, le premier cycle poursuivant son déclin. Elle résulte de l'augmentation des places en IUFM (+5.000), aux concours de la Santé (+9.000) et au développement des CPGE. "Le principal moteur de cette croissance est le meilleur accueil des étudiants étrangers".
ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/d pd/ni0355.pdf
http://www.adobe.fr/products/acrobat/rea dstep2.html

Le budget 2004 est adopté
L'Assemblée nationale a adopté le 4 novembre le budget 2004 de l'éducation nationale. Il représente 55,5 milliards d'euros. 1500 postes d'enseignants sont créés dans le primaire et autant de postes sont supprimés dans le secondaire. A cette occasion, X. Darcos a mis en doute l'intérêt scolaire de l'entrée à 2 ans en maternelle. Sur ce sujet les arguments du ministre rejoignent ceux du HCEE : "la pré-scolarisation des enfants de 2 ans ne répond pas à des besoins scolaires mais sociaux".
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_031104180534.o8cit5zx.html
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_031104150718.602nh4sn.html

Le budget épluché par la droite
Le site de l'Assemblée nationale vient de publier le rapport de Jean-Yves Chamard (UMP) sur le budget de l'éducation nationale. Un document riche d'informations et de statistiques mais également de remarques acerbes sur le système éducatif français. Le député dénonce ainsi "les innombrables exemples d'indifférence aux coûts", un système trop dispendieux : " l'enseignement secondaire français coûte 30 % plus cher qu'en moyenne dans les pays de l'OCDE. Il s'agit d'une véritable gabegie dont on connaît les causes, à savoir l'absence de contrôle et la multiplication des options et des réformes. Dans ces conditions, il convient de ne pas voter de crédits supplémentaires, si le Gouvernement s'avisait d'en proposer".
http://www.assemblee-nationale.fr/12/bud get/plf2004/b1110-30.asp
http://www.liberation.fr/page.php?Articl e=155276

Les priorités des contrats éducatifs locaux
Les pratiques éducatives périscolaires se sont multipliées depuis plusieurs années. Contrat éducatif local, contrat local d'accompagnement scolaire, CLSPD, tous ces dispositifs engagent plusieurs ministères et manquent parfois de cohérence. Le ministère publie une instruction sur les objectifs à privilégier dans ces dispositifs.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/41/ MENE0302412J.htm

La carte scolaire obstacle à la démocratisation de l'école ?
" "Ascenseur social"... chargée de vertus démocratiques par la suite (elle assure l'hétérogénéité sociale), la carte scolaire est peut-être devenue le plus sûr moyen d'empêcher l'école de jouer pour tous le rôle "d'ascenseur social" que lui attribue notre République.. Alors que tous les sondages montrent que les enseignants, notamment de collège, redoutent avant tout "l'hétérogénéité" dans leurs classes, on peut se demander si la défense bec et ongles de la carte scolaire ne constitue pas aujourd'hui le principal obstacle à la démocratisation de l'enseignement".. A l'appui de cette thèse, dans Libération du 8 novembre, Emmanuel Davidenkoff cite les travaux d'Eric Maurin. Selon lui, les familles riches et les familles instruites cherchent des établissements où leurs enfants sont protégés. Ainsi, dans certaines régions 40% des collégiens ne sont pas scolarisés dans l'établissement de leur secteur. Dans ce cas, la carte scolaire n'est plus une obligation que pour les familles les plus démunies culturellement et économiquement et participe de la discrimination.
http://www.liberation.fr/page.php?Articl e=156320

Le CNDP manifeste à Vanves
L'intersyndicale du CNDP refuse toujours le déménagement à Chasseneuil-du-Poitou. Elle manifeste le 4 novembre devant un bâtiment de l'Etat où pourrait s'effectuer le regroupement des services du CNDP : celui du CNED à Vanves.
http://www.nodeloc.net

Les défavorisés ont-ils leur place à Sciences-Po ?
La Cour administrative d'appel de Paris, qui intervient sur une plainte de l'UNI, va probablement demander l'annulation de l'accès spécifique ouvert depuis 2001 à Sciences-Po pour permettre l'entrée dans cette grande école de lycéens issus des ZEP. Cette initiative avait été saluée comme un succès à la fois pédagogique (un bon taux de réussite) et social. Elle arrive au moment où dans d'autres universités, à Dauphine par exemple, des voix se lèvent pour barrer la route aux lycéens des quartiers populaires.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_031023141532.8fsz41b8.html

- Le débat national sur l'école    [ Haut ]

Débats dans les établissements avec les parents
La circulaire organisant le débat national sur l'école dans les établissements est parue. Elle prévoit deux demi-journées de débat, dans une semaine choisie par le recteur, entre le 17 novembre et le 17 janvier . Le débat devrait comprendre une séance concernant le diagnostic sur l'école et une autre s'intéressant à la prospective. Les demi-journées retenues par chaque établissement devraient permettre l'expression des parents et la circulaire recommande le samedi matin et le mercredi après-midi. La circulaire précise les conditions de fonctionnement des débats et la remontée des voeux.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/39/ MENE0302304C.htm

Le site du débat national
Le site officiel du débat national sur l'avenir de l'école se développe. On y trouvera les outils chiffrés du débat : rapport et avis du HCEE, bibliographie et liens. Le 2 novembre les documents préparatoires au débat seront en ligne.
http://www.debatnational.education.fr/

22 sujets de débat
La commission Thélot a publié ce matin les 22 sujets qui encadreront le "débat national sur l'école". Chaque établissement choisira les thèmes qu'il veut aborder pour participer au débat national. Les thèmes abordent aussi bien la question des valeurs et des finalités de l'école que celle de la redéfinition des métiers de l'école.
http://www.debatnational.education.fr/pr esentation/a5.htm

Le bac dans le collimateur
Contrôle continu ou bachotage ? Le Figaro ouvre le débat sur le bac avec deux articles. Le quotidien signale le rétablissement du bac en Espagne où il remplace un contrôle continu institué en 1990. Le gouvernement Aznar veut "garantir les connaissances fondamentales de tous les élèves". Le nouveau bac ne remplace pas l'examen d'entrée en université qui demeure. Inversement Le Figaro signale également que la Suède ignore tout examen final et reste fidèle au contrôle continu des connaissances. Cela ne l'empêche pas d'avoir des résultats meilleurs que ceux de la France ou de l'Espagne aux évaluations internationales. Le journal donne aussi la parole à Alain Bentolila qui fustige "la supercherie" du bac : "comment expliquer qu'il y ait 80% de réussite au bac et 18% de quasi-illettrés en France ?" . Peut-être parce que le taux d'illettrés est assez faible en terminale...
http://www.lefigaro.fr/france/20031103.F IG0159.html
http://www.lefigaro.fr/france/20031103.F IG0161.html
http://www.cafepedagogique.net/dossiers/ bac2003/

La Ligue pour une refonte du collège
En préparation au débat national sur l'école, Eric Favey (Ligue de l'enseignement) appelle à un sursaut républicain. "L'Ecole ne peut être l'Ecole de la liberté, celle de la formation de la personne, du citoyen et du travailleur, qu'à la condition d'être celle de la justice sociale, de la fraternité. Le sursaut démocratique serait, en ce début de 21ème siècle, dans une société développée qui s'inscrit dans un cadre politique européen, de penser le collège pour tous dans la continuité de l'école primaire comme le temps et lieu où tous les jeunes de notre pays continuent à apprendre ensemble pour vivre ensemble. Cela suppose de redéfinir la nature et l'organisation des enseignements au collège et d'en modifier son fonctionnement, sans abandon d'exigences culturelles et éducatives. Le sursaut c'est de refuser le tri social et culturel : c'est un choix politique. C'est le choix de la Ligue de l'Enseignement".
http://www.collegeunique.org/ccu_efv.htm

Le grand débat de Jean-Claude Guérin
"Contrairement à ceux qui affirment sans rire que "résoudre les problèmes de l'école n'est pas compliqué, il faut seulement quelques "idées simples" (lire, écrire, compter) et en revenir à l'effort et au mérite", on doit craindre les diagnostics erronés sources de remèdes pires que le mal. Encore faut-il, justement, analyser cette crise qui est avant tout celle du sens (et de l'utilité) de l'Ecole, pour les élèves comme pour les enseignants, comme pour les parents et de la souffrance qui en résulte pour tous". Jean-Claude Guérin, Inspecteur général, ancien secrétaire national du SGEN, livre quelques réflexions sur le site d'Education & Devenir. D'abord pour rappeler que "le savoir auquel tout individu a droit, pour conquérir son autonomie, ne peut plus être simplement "présenté" ou "offert". Il doit.. être construit et approprié par l'enfant et l'adolescent dans un cadre d'échange et de coopération avec ses pairs mais aussi en relation avec les autres moments de la vie (famille, loisirs, sports, culture, activités...)". Pour J.-C. Guérin, "aujourd'hui le compagnonnage est la forme moderne de tout apprentissage et.. se traduit pour tous dans la notion d'accompagnement... Et un accompagnement qui doit s'appuyer sur, autant que susciter le travail d'équipe". Ensuite pour affirmer que tout projet éducatif renvoie à un projet de société : "c'est renouer avec Ferry (Jules) que de repenser l'Ecole en relation avec un projet de société...qui n'est pas obligatoirement le même".
http://education.devenir.free.fr/debatjc g.htm

- La question du voile    [ Haut ]

L'école et le communautarisme
"Aujourd'hui personne n'efface un graffiti antisémite dans une université en France, ce qui n'était pas le cas il y a trois ans". L'Union des Etudiants Juifs de France annonce une campagne de lutte contre le racisme, l'antisémitisme et le communautarisme à l'école. Selon l'AFP, la campagne serait parrainée par le ministre de l'éducation nationale, SOS Racisme, des élus de tous bords. L'UEJF se déclare contre les signes religieux à l'école. De son côté, le ministère de l'éducation nationale annonce la publication vendredi 14 d'un guide pratique de prévention et d'action face aux dérives communautaires. C'est que la question agite certaines salles de profs. Libération du 8 novembre montre, par exemple, les divisions entre enseignants du lycée Jean Jaurès de Montreuil. Les élèves voilées sont admises dans certains cours, rejetées systématiquement d'autres. Cet arbitraire rend-il nécessaire le vote d'un loi ?
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_031107150315.hefs0g5l.html
http://www.liberation.fr/page.php?Articl e=156276

L'Assemblée nationale pour une loi sur le voile à l'école
Aura-t-on une moi interdisant le port du voile à l'école ? Un nouveau pas en ce sens vient d'être fait avec la publication de l'avis de la commission chargée du sujet à l'Assemblée nationale. Réunissant des députés de droite et de gauche, elle est arrivée majoritairement au voeu d'une nouvelle loi : " Pour la très grande majorité des membres de la Mission, cette réaffirmation du principe de laïcité doit prendre la forme d'une disposition législative qui interdira expressément le port visible de tout signe d'appartenance religieuse et politique dans l'enceinte des établissements scolaires. Il s'agira, soit d'un projet de loi ou d'une proposition de loi spécifique, soit d'un amendement à un texte plus large concernant l'école". Les membres unanimes souhaitent l'application de cette loi aux établissements publics mais restent divisés pour les établissements sous contrat d'association avec l'Etat. Enfin, "un consensus s'est dégagé pour constater qu'il n'y avait pas lieu d'appliquer cette disposition aux départements d'Alsace-Moselle compte tenu de leur régime spécifique". Pour Luc Ferry, "interdire tout signe religieux à l'école... ne se situe pas dans la droite ligne de la conception française, républicaine, de la laïcité".
http://www.assemblee-nationale.fr/12/dos siers/laicite.asp
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_031112181907.es8c6114.html

Deux projets de loi sur la laïcité à l'école
Selon l'AFP, le groupe PS du Sénat a déposé un projet de loi interdisant le port apparent de signes religieux, politiques ou philosophiques à l'école. Le même texte établit un enseignement de l'histoire des religions dans le premier et le second degré assuré "dans le principe de neutralité" par les enseignants. Nicolas About, sénateur centriste, a de son côté déposé une " Proposition de loi visant à permettre le bon déroulement des disciplines enseignées et l'identification immédiate des élèves de l'enseignement primaire, secondaire et supérieur lorsque ceux-ci assistent aux cours ou passent des concours ou des examens" qui propose que "les élèves ne puissent pénétrer en cours que " la tête et les mains nues et à visage découvert ". Il convient en effet que les professeurs soient en mesure de les identifier immédiatement, dès leur entrée en salle de classe". Ainsi serait finement réglé le sort du voile sans toucher aux autres signes religieux... Sur les bancs opposés, la FSU "met en garde contre un loi dont le périmètre serait à ce point réduit qu'elle ne viserait implicitement que le port du foulard" et demande la suppression du statut d'Alsace-Lorraine.
http://www.senat.fr/dossierleg/ppl03-048 .html
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_031113150054.0fd7gfdk.html
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_031113203403.0vg8deu5.html

- Vie professionnelle    [ Haut ]

Modifications du calendrier des concours
Le B.O. du 13 novembre modifie le calendrier des concours en 2004 pour l'agrégation de maths, musique et EPS, le CP CAPLP, les épreuves d'admissibilité d'EPS, maths et musique et certaines sections industrielles (génie, bâtiment, coiffure, routiers, métiers de l'alimentation).
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/42/ MENP0301296-2.htm

Les mutations au B.O.
Quels sont les critères de classement pour les demandes de mutation ? Quel calendrier ? Le B.O. spécial n°8 précise les dates et modalités de dépôt des demandes de mutation et les règles du mouvement national à gestion déconcentrée.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/spe cial8/default.htm

Listes d'aptitude
Le même numéro précise les conditions d'accès par liste d'aptitude aux corps des agrégés, certifiés, les avancements de grade à la hors classe.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/spe cial8/default.htm

Echanges avec l'étranger
Le B.O. spécial du 6 novembre est totalement consacré aux actions de formation à l'étranger et aux échanges de poste dans le premier et le second degré. Par exemple : les échanges franco-allemands dans le premier degré, les séjours en Louisiane d'enseignants français etc.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/spe cial7/default.htm

Mutations à l'étranger
Le B.O. d 6 novembre publie une note de service rappelant les conditions de dépôt des candidatures aux postes d'enseignement (primaire et secondaire), d'éducation et de direction, dans les établissements de l'AEFE à l'étranger. La date limite d'envoi des candidature est fixée au 15 décembre. Les voeux doivent être saisis avant le 4 décembre pour le second degré.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/41/ MENP0302457N.htm

- Vie scolaire    [ Haut ]

Du 17 au 23 novembre, les Netd@ys
La grande opération européenne de promotion d'Internet revient cette année du 17 au 23 novembre. Deux thèmes ont été retenus pour 2003 : le dialogue interculturel et l'image. Les établissements scolaires sont invités à participer aux Netd@ys en présentant des projets ayant recours aux TICE et traitant de ces thèmes.
http://www.netdaysfrance.org/

Travail en équipe pédagogique
Pour travailler encore mieux avec notre (nos) CPE : un nouvel espace sur le site de Créteil : outils méthodologiques, fiches actions, annuaire, agenda, textes réglementaires. Un lien utile avec la vie scolaire pour toutes nos actions : les fiches projets vie scolaire peuvent être pour nous une source de réflexion.
http://www.ac-creteil.fr/cpe/TextesDeRef erence/TextesDeReference.htm
http://www.ac-creteil.fr/cpe

Le 20 novembre, Journée des droits de l'enfant
Depuis 1989, le 20 novembre commémore la Convention internationale des droits de l'enfant. A cette occasion, le B.O. publie les textes officiels relatifs à ces droits : loi sur les mauvais traitements, instruction sur la lutte contre les violences sexuelles etc., ainsi que des liens vers des ressources pédagogiques. A cette occasion, le Café pédagogique publiera, en partenariat avec le CIDEM, des pistes pédagogiques.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/42/ MENE0302464C.htm
http://www.cidem.org

- Primaire    [ Haut ]

L'université d'automne du SNUipp
" Qu'un syndicat majoritaire ne soit pas uniquement dans les revendications corporatistes est courageux, très courageux.". Pour Luc Bronner, dans Le Monde du 25 octobre, l'université d'automne organisée par le SNUipp est une réussite. Fait rare, 400 enseignants ont pu entendre et débattre avec des chercheurs : Philippe Meirieu, Elisabeth Bautier, Michel Fayol, Philippe Frémeaux, Jacques Bernardin, Joëlle Gonthier, Gérad Chauveau, Marie Duru-Bellat par exemple. L'édition primaire du Café y fera écho.
http://www.snuipp.fr/article1236.html
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@ 2-3226,36-339503,0.html

Création des "réseaux d'écoles"
Récemment "Etre et avoir" nous a plongé dans la nostalgie de la classe unique d'un village isolé. Si cette école a son charme, il faut bien dire qu'elle ne favorise pas l'apprentissage des TICE, des langues ou les activités artistiques. Or un tiers des communes françaises sont dans ce cas : elles ont de toutes petites écoles, peu de moyens financiers, et leurs écoliers sont désavantagés par rapport à ceux d'écoles plus riches. Pour assurer plus d'égalité et sans doute aussi pour renforcer l'encadrement pédagogique, le ministère a décidé de créer des réseaux d'écoles. Dans le cadre départemental, les inspecteurs d'académie devront établir un "schéma territorial des écoles" permettant d'établir la carte scolaire. La future loi sur les responsabilités locales accordera aux regroupements intercommunaux des compétences éducatives. Enfin chaque réseau disposera d'un "coordinateur" qui sera partiellement déchargé de cours pour animer son réseau et bénéficiera d'un "conseil de réseau". Le réseau ne fera disparaître ni l'individualité des écoles, avec chacune son directeur, ni la hiérarchie départementale avec son inspecteur mais ajoutera un nouveau degré à la pyramide administrative. Le ministre se fixe comme objectif 600 réseaux d'école en 2007. Les futurs coordinateurs ne sont pas sans rappeler les Direttori Didattici italiens qui encadrent plusieurs écoles avec une fonction essentiellement pédagogique.
http://www.education.gouv.fr/actu/elemen t.php?itemID=20031151638
http://www.ac-nancy-metz.fr/cefisem/docp rimo/systemeduc/sysital.htm

Relaxe d'une enseignante après la mort d'un élève
Le 15 janvier 2001, un élève de 10 ans se tuait en descendant l'escalier de son école à califourchon pendant la récréation. L'enseignante chargée de la surveillance a été relaxée par le tribunal correctionnel. Elle a bénéficié de la loi du 10 juillet 2000 qui restreint les possibilités de condamnation pour des délits involontaires.
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@ 2-3226,36-340745,0.html
http://www.legifrance.gouv.fr/texteconso lide/PJEDJ.htm

Classe de mer
Ca saute au nez et aux oreilles et ça s'accroche aux recoins de la mémoire. C'est l'odeur de la mer, le roulement de l'océan et les souvenirs des classes de mer qu'évoque Libération du 6 novembre, Emmanuel Davidenkoff rappelle que les classes de mer ont 50 ans. Les instits militants disparaissent au grand dam des industriels du tourisme pour qui ces classes sont aussi un moyen d'initier de futurs clients. Le regard des enfants lui ne change pas.
http://www.liberation.fr/page.php?Articl e=155623
http://www.cafepedagogique.net/disci/pri maire/

Maternelle : "Apprends moi la rue" pour l'APER
Les accidents de la route sont la première cause de mortalité chez les jeunes. Avant 5 ans, le risque est très élevé chez les passagers d'automobile. A partir de 7 ans le premier pic de piétons tués apparaît. D'où la nécessité d'une éducation aux risques de la circulation aboutissant à la délivrance dans les écoles de l'APER, l'attestation de première éducation à la route. Pour y préparer, le ministère de l'éducation nationale et la M.A.E., la première mutuelle d'assurance scolaire, se sont associés pour développer le cédérom "Anastase". Créé par Françoise Brun, professeur des écoles, Anastase est un canard prudent qui permet une découverte ludique des dangers de la rue. Le cédérom est destiné aux 3-7 ans. Il propose des jeux mais aussi du matériel imprimable pour des activités sans ordinateur. Il met à la disposition du professeur un module d'évaluation des acquis à travers 6 tests interactifs. La M.A.E. diffusera le cédérom gratuitement dans toutes les écoles maternelles
http://www.mae.fr/

L'école en érosion
" C'était ici, hier, avant-hier. C'est un peu partout, en France, tous les jours. L'école va mal ? On essaie de la guérir. Ça ne se voit pas ? Achetez des lunettes à voir réaliste et regardez autour. C'est vraiment rageant ce que ces quelques petits riens peuvent causer de dégâts dans le moral, l'énergie et la motivation. Ils ne découragent pas. Ils érodent la confiance, émoussent l'enthousiasme, dépouillent la pédagogie au strict élémentaire et réduisent l'envie d'initiatives par crainte des retombées. Il ne faut pas. Il ne faut plus." Dominique Pelletier, directeur d'une école de Marseille, donne un beau témoignage des difficultés du métier en ZEP, entre la paperasserie, les petites bêtises des enfants et les grosses des adultes.
http://www.liberation.fr/page.php?Articl e=156312

Débat autour de la collation de 10 heures
Faut-il maintenir le goûter du matin ? Selon l'AFP, la question agite les écoles de Franche-Comté. Les médecins scolaires estiment que cette collation est superflue et qu'elle encourage l'obésité. Pour les enseignants, "il s'agit d'un moment éducatif où l'enfant apprend à se tenir à table".
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_031111083601.byjfk9sl.html

- Collège    [ Haut ]

Les dates du brevet
Les épreuves auront lieu à partir du 24 juin. Fin de session le 2 juillet.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/42/ MENE0302455N.htm

- Lycée    [ Haut ]

Calendrier du bac
Le B.O. du 13 novembre publie le calendrier des bacs. Les épreuves écrites du premier groupe sont fixées pour le bac général du 10 au 16 juin, du 10 au 18 juin pour le bac technologique. Les épreuves de maths-informatique, d'enseignement scientifique et de français auront lieu les 10 et 11 juin. Le B.O. publie aussi les dates du bac international, de l'Abitur, des épreuves orales et pratiques. Les résultats du premier groupe seront publiés à partir du 2 juillet. La session se terminera le 8 juillet.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/42/ MENE0302455N.htm

Bac en sections européennes ou de langues orientales
Une note de service définit l'organisation de l'évaluation spécifique des sections européennes ou de langue orientale. Elle comprend une épreuve orale de langue ainsi qu'une évaluation du travail effectué en DNL tout au long de l'année. Cette note st donnée par le professeur de la discipline non linguistique. Elle compte pour 20% de la note globale.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/42/ MENE0302456N.htm

- Enseignement professionnel    [ Haut ]

Calendrier du bac pro
Les épreuves écrites se dérouleront du 21 au 25 juin. Celles du brevet de technicien auront lieu du 1er au 4 juin.
La session se terminera le 8 juillet.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/42/ MENE0302455N.htm

Les réponses du ministre aux chefs d'établissement
Avec un an de délai, EduSCol publie les réponses apportées par Luc Ferry aux chefs d'établissement lors d'un visioconférence le 16 décembre 2002. Elles concernent essentiellement les 3ème PVP et l'orientation en L.P., le lycée des métiers, la réforme des bacs pros et du BEP et l'aménagement des BTS pour les élèves de L.P. Les échanges donnent une idée des réformes à venir dans la voie professionnelle par exemple en ce qui concerne la bac pro en 3 ans ou l'éventuel regroupement des BEP tertiaires. Sur ce sujet on pourra également consulter l'avis et le rapport du HCEE.
http://eduscol.education.fr/D0178/visioc onference16122002.htm
http://www.debatnational.education.fr/ou tilsdudebat/d1.htm

Parution de "La Lettre" de Besançon
La douzième édition de La Lettre de l'enseignement technique et professionnel vient de paraître. Au sommaire une cinquantaine de sites retenus et évalués par le CRDP de Besançon. Ils concernent les automatismes et l'électronique, la mécanique, l'informatique, la productique etc.
http://crdp.ac-besancon.fr/crts/lettretp 1.htm

CAP et Bacs pros
Le B.O. du 6 novembre publie l'arrêté du 22 octobre qui fixe la date limite d'inscription aux bacs pros au 21 novembre. Le même B.O. publie la circulaire sur l'évaluation de l'enseignement général au CAP. Elle précise les unités générales obligatoires et facultatives et les modalités d'évaluation.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/41/ MENE0302410C.htm
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/41/ MENE0302224V.htm

Concours général des métiers
Les candidats au concours général des métiers ont jusqu'au 14 janvier pour s'inscrire. Une circulaire établit les modalités d'organisation de l'édition 2004 du concours.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/41/ MENE0302356C.htm

- Le Café    [ Haut ]

Le Café : 75.000 abonnés
Au 25 octobre 2003, le Café pédagogique comptait 74.618 abonnés. Un chiffre en sensible augmentation : nous comptions 67.738 abonnés le 18 juin 2003. Un chiffre que nous comparons aux besoins financiers du Café... Merci de soutenir financièrement le Café : nous en avons réellement et rapidement besoin.
http://www.cafepedagogique.net/divers/no usaider.php3

Le Café au salon de l'éducation
Du 19 au 23 novembre, rencontrez l'équipe du Café pédagogique au Salon de l'éducation. Nous vous accueillerons au Hall 7.2, stand JC 22.
http://www.salon-education.org/rubriques /invitation/inv_fr.html

- François Jarraud -

- A la Une : Le salon de l'éducation    [ Haut ]

Du 19 au 23 novembre, à Paris, le Salon de l'éducation est la principale manifestation du monde de l'éducation. Cette année, le Salon est organisé en trois espaces. Au niveau 3, les jeunes trouveront le Salon de l'étudiant, le salon international des langues, un vaste espace Orientation (avec l'ONISEP) et un espace central consacré aux métiers. Le niveau 2 réunit les acteurs de l'éducation (ministère, associations, mouvements, syndicats etc.), les acteurs locaux, les éditeurs, le sport. Au niveau 1 se tient Educatec qui accueille 250 entreprises fournisseurs de produits éducatifs. Cette année encore, vous pourrez rencontrer l'équipe du Café pédagogique, sur le stand JC22, Espace Jeunesse et citoyenneté, dans le hall 7.2 (niveau 2). L'entrée au Salon est gratuite et vous pouvez télécharger directement en ligne votre billet d'entrée. Les enseignants peuvent déposer une demande d'autorisation d'absence d'une journée auprès de leur académie pour se rendre au Salon.
http://www.salon-education.com/
http://www.salon-education.com/rubriques /rencontres/ren_fr.html
http://www.salon-education.com/rubriques /invitation/inv_fr.html

- Le système scolaire    [ Haut ]

Une seule école pour trois rêves
Enseignants, parents et élèves vivent-ils la même école ? La Croix a publié le 12 novembre un sondage réalisé auprès d'enseignants, d'élèves et de parents sur les attentes et la qualité de l'école. Il révèle des perceptions bien différentes. Signalons d'abord la forte méfiance des enseignants envers les jeunes. Alors que les deux tiers des élèves affirment qu'ils iraient spontanément à l'école si elle était facultative, seulement 15% des enseignants partagent cet avis. Presque la moitié des enseignants pense que les jeunes sont moins le goût d'apprendre que les générations précédantes, un taux qui devient majoritaire chez les jeunes profs, les enseignants de lettres et de sciences. Ce déclin est expliqué bien différemment par les uns et les autres. Un parent sur quatre met en cause les qualités pédagogiques des enseignants, 3 enseignants sur 4 accusent les parents... Même décalage pour les missions attribuées à l'école. Le élèves attendent de l'école une préparation à la vie professionnelle et des connaissances utiles pour les études. Les parents pensent que l'école devrait apporter une bonne culture générale. Les enseignants sont partagés entre l'apport culturel et l'apprentissage de la vie en société. Un tiers seulement pensent que l'école prépare à la vie professionnelle ou apporte des connaissances utiles. Les enseignants jugent négativement leur formation (71% des profs de lettres, 69% des profs du technique) et souvent les programmes (la moitié des profs de lettres et du technique). Quant aux nouvelles technologies elles paraissent aux yeux des adultes un bon moyen de mobiliser les jeunes. Mais pour deux élèves sur trois c'est hors de l'école qu'on en fait l'apprentissage. Les usages de l'école sont peut-être différents de ceux des jeunes.
http://www.la-croix.com/illustrations/Mu ltimedia/Actu/2003/Semaine46/2_mardi/appr endre.pdf
http://www.adobe.fr/products/acrobat/rea dstep2.html

Educ-Eval pour évaluer l'efficacité de l'Ecole
Comment connaître les résultats des évaluations nationales ? Quels sont les résultats des enquêtes PIRLS ou PISA ? Comment accéder aux banques d'exercices des évaluations nationales ? Le nouveau site ministériel Educ-Eval répond à ces questions. On y trouve les résultats des évaluations nationales, les bilans de fin d'école et fin de collège, des liens vers les grandes enquêtes internationales.
http://www.educ-eval.education.fr/

Sureffectifs en baisse dans l'enseignement
Devant le Sénat, Luc Ferry a promis de réduire le sureffectif d'enseignants. Il y a en 2002-2003, 2.437 enseignants en surnombre du fait de la baisse de la demande dans certaines disciplines. En affirmant que la bivalence permettrait d'améliorer la gestion des postes, le ministre a suscité les critiques des syndicats.
http://www.liberation.fr/page.php?Articl e=154084

Le supérieur a fait le plein en 2002
C'est "un niveau historique". L'enseignement supérieur français a accueilli 2% d'étudiants supplémentaires en 2002, un chiffre inattendu après des années de stagnation. Cette hausse ne résulte pas d'une classe d'âge plus nombreuse ou d'une arrivée massive de bacheliers. Elle s'est faite en second et troisième cycle, le premier cycle poursuivant son déclin. Elle résulte de l'augmentation des places en IUFM (+5.000), aux concours de la Santé (+9.000) et au développement des CPGE. "Le principal moteur de cette croissance est le meilleur accueil des étudiants étrangers".
ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/d pd/ni0355.pdf
http://www.adobe.fr/products/acrobat/rea dstep2.html

Le budget 2004 est adopté
L'Assemblée nationale a adopté le 4 novembre le budget 2004 de l'éducation nationale. Il représente 55,5 milliards d'euros. 1500 postes d'enseignants sont créés dans le primaire et autant de postes sont supprimés dans le secondaire. A cette occasion, X. Darcos a mis en doute l'intérêt scolaire de l'entrée à 2 ans en maternelle. Sur ce sujet les arguments du ministre rejoignent ceux du HCEE : "la pré-scolarisation des enfants de 2 ans ne répond pas à des besoins scolaires mais sociaux".
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_031104180534.o8cit5zx.html
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_031104150718.602nh4sn.html

Le budget épluché par la droite
Le site de l'Assemblée nationale vient de publier le rapport de Jean-Yves Chamard (UMP) sur le budget de l'éducation nationale. Un document riche d'informations et de statistiques mais également de remarques acerbes sur le système éducatif français. Le député dénonce ainsi "les innombrables exemples d'indifférence aux coûts", un système trop dispendieux : " l'enseignement secondaire français coûte 30 % plus cher qu'en moyenne dans les pays de l'OCDE. Il s'agit d'une véritable gabegie dont on connaît les causes, à savoir l'absence de contrôle et la multiplication des options et des réformes. Dans ces conditions, il convient de ne pas voter de crédits supplémentaires, si le Gouvernement s'avisait d'en proposer".
http://www.assemblee-nationale.fr/12/bud get/plf2004/b1110-30.asp
http://www.liberation.fr/page.php?Articl e=155276

Les priorités des contrats éducatifs locaux
Les pratiques éducatives périscolaires se sont multipliées depuis plusieurs années. Contrat éducatif local, contrat local d'accompagnement scolaire, CLSPD, tous ces dispositifs engagent plusieurs ministères et manquent parfois de cohérence. Le ministère publie une instruction sur les objectifs à privilégier dans ces dispositifs.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/41/ MENE0302412J.htm

La carte scolaire obstacle à la démocratisation de l'école ?
" "Ascenseur social"... chargée de vertus démocratiques par la suite (elle assure l'hétérogénéité sociale), la carte scolaire est peut-être devenue le plus sûr moyen d'empêcher l'école de jouer pour tous le rôle "d'ascenseur social" que lui attribue notre République.. Alors que tous les sondages montrent que les enseignants, notamment de collège, redoutent avant tout "l'hétérogénéité" dans leurs classes, on peut se demander si la défense bec et ongles de la carte scolaire ne constitue pas aujourd'hui le principal obstacle à la démocratisation de l'enseignement".. A l'appui de cette thèse, dans Libération du 8 novembre, Emmanuel Davidenkoff cite les travaux d'Eric Maurin. Selon lui, les familles riches et les familles instruites cherchent des établissements où leurs enfants sont protégés. Ainsi, dans certaines régions 40% des collégiens ne sont pas scolarisés dans l'établissement de leur secteur. Dans ce cas, la carte scolaire n'est plus une obligation que pour les familles les plus démunies culturellement et économiquement et participe de la discrimination.
http://www.liberation.fr/page.php?Articl e=156320

Le CNDP manifeste à Vanves
L'intersyndicale du CNDP refuse toujours le déménagement à Chasseneuil-du-Poitou. Elle manifeste le 4 novembre devant un bâtiment de l'Etat où pourrait s'effectuer le regroupement des services du CNDP : celui du CNED à Vanves.
http://www.nodeloc.net

Les défavorisés ont-ils leur place à Sciences-Po ?
La Cour administrative d'appel de Paris, qui intervient sur une plainte de l'UNI, va probablement demander l'annulation de l'accès spécifique ouvert depuis 2001 à Sciences-Po pour permettre l'entrée dans cette grande école de lycéens issus des ZEP. Cette initiative avait été saluée comme un succès à la fois pédagogique (un bon taux de réussite) et social. Elle arrive au moment où dans d'autres universités, à Dauphine par exemple, des voix se lèvent pour barrer la route aux lycéens des quartiers populaires.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_031023141532.8fsz41b8.html

- Le débat national sur l'école    [ Haut ]

Débats dans les établissements avec les parents
La circulaire organisant le débat national sur l'école dans les établissements est parue. Elle prévoit deux demi-journées de débat, dans une semaine choisie par le recteur, entre le 17 novembre et le 17 janvier . Le débat devrait comprendre une séance concernant le diagnostic sur l'école et une autre s'intéressant à la prospective. Les demi-journées retenues par chaque établissement devraient permettre l'expression des parents et la circulaire recommande le samedi matin et le mercredi après-midi. La circulaire précise les conditions de fonctionnement des débats et la remontée des voeux.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/39/ MENE0302304C.htm

Le site du débat national
Le site officiel du débat national sur l'avenir de l'école se développe. On y trouvera les outils chiffrés du débat : rapport et avis du HCEE, bibliographie et liens. Le 2 novembre les documents préparatoires au débat seront en ligne.
http://www.debatnational.education.fr/

22 sujets de débat
La commission Thélot a publié ce matin les 22 sujets qui encadreront le "débat national sur l'école". Chaque établissement choisira les thèmes qu'il veut aborder pour participer au débat national. Les thèmes abordent aussi bien la question des valeurs et des finalités de l'école que celle de la redéfinition des métiers de l'école.
http://www.debatnational.education.fr/pr esentation/a5.htm

Le bac dans le collimateur
Contrôle continu ou bachotage ? Le Figaro ouvre le débat sur le bac avec deux articles. Le quotidien signale le rétablissement du bac en Espagne où il remplace un contrôle continu institué en 1990. Le gouvernement Aznar veut "garantir les connaissances fondamentales de tous les élèves". Le nouveau bac ne remplace pas l'examen d'entrée en université qui demeure. Inversement Le Figaro signale également que la Suède ignore tout examen final et reste fidèle au contrôle continu des connaissances. Cela ne l'empêche pas d'avoir des résultats meilleurs que ceux de la France ou de l'Espagne aux évaluations internationales. Le journal donne aussi la parole à Alain Bentolila qui fustige "la supercherie" du bac : "comment expliquer qu'il y ait 80% de réussite au bac et 18% de quasi-illettrés en France ?" . Peut-être parce que le taux d'illettrés est assez faible en terminale...
http://www.lefigaro.fr/france/20031103.F IG0159.html
http://www.lefigaro.fr/france/20031103.F IG0161.html
http://www.cafepedagogique.net/dossiers/ bac2003/

La Ligue pour une refonte du collège
En préparation au débat national sur l'école, Eric Favey (Ligue de l'enseignement) appelle à un sursaut républicain. "L'Ecole ne peut être l'Ecole de la liberté, celle de la formation de la personne, du citoyen et du travailleur, qu'à la condition d'être celle de la justice sociale, de la fraternité. Le sursaut démocratique serait, en ce début de 21ème siècle, dans une société développée qui s'inscrit dans un cadre politique européen, de penser le collège pour tous dans la continuité de l'école primaire comme le temps et lieu où tous les jeunes de notre pays continuent à apprendre ensemble pour vivre ensemble. Cela suppose de redéfinir la nature et l'organisation des enseignements au collège et d'en modifier son fonctionnement, sans abandon d'exigences culturelles et éducatives. Le sursaut c'est de refuser le tri social et culturel : c'est un choix politique. C'est le choix de la Ligue de l'Enseignement".
http://www.collegeunique.org/ccu_efv.htm

Le grand débat de Jean-Claude Guérin
"Contrairement à ceux qui affirment sans rire que "résoudre les problèmes de l'école n'est pas compliqué, il faut seulement quelques "idées simples" (lire, écrire, compter) et en revenir à l'effort et au mérite", on doit craindre les diagnostics erronés sources de remèdes pires que le mal. Encore faut-il, justement, analyser cette crise qui est avant tout celle du sens (et de l'utilité) de l'Ecole, pour les élèves comme pour les enseignants, comme pour les parents et de la souffrance qui en résulte pour tous". Jean-Claude Guérin, Inspecteur général, ancien secrétaire national du SGEN, livre quelques réflexions sur le site d'Education & Devenir. D'abord pour rappeler que "le savoir auquel tout individu a droit, pour conquérir son autonomie, ne peut plus être simplement "présenté" ou "offert". Il doit.. être construit et approprié par l'enfant et l'adolescent dans un cadre d'échange et de coopération avec ses pairs mais aussi en relation avec les autres moments de la vie (famille, loisirs, sports, culture, activités...)". Pour J.-C. Guérin, "aujourd'hui le compagnonnage est la forme moderne de tout apprentissage et.. se traduit pour tous dans la notion d'accompagnement... Et un accompagnement qui doit s'appuyer sur, autant que susciter le travail d'équipe". Ensuite pour affirmer que tout projet éducatif renvoie à un projet de société : "c'est renouer avec Ferry (Jules) que de repenser l'Ecole en relation avec un projet de société...qui n'est pas obligatoirement le même".
http://education.devenir.free.fr/debatjc g.htm

- La question du voile    [ Haut ]

L'école et le communautarisme
"Aujourd'hui personne n'efface un graffiti antisémite dans une université en France, ce qui n'était pas le cas il y a trois ans". L'Union des Etudiants Juifs de France annonce une campagne de lutte contre le racisme, l'antisémitisme et le communautarisme à l'école. Selon l'AFP, la campagne serait parrainée par le ministre de l'éducation nationale, SOS Racisme, des élus de tous bords. L'UEJF se déclare contre les signes religieux à l'école. De son côté, le ministère de l'éducation nationale annonce la publication vendredi 14 d'un guide pratique de prévention et d'action face aux dérives communautaires. C'est que la question agite certaines salles de profs. Libération du 8 novembre montre, par exemple, les divisions entre enseignants du lycée Jean Jaurès de Montreuil. Les élèves voilées sont admises dans certains cours, rejetées systématiquement d'autres. Cet arbitraire rend-il nécessaire le vote d'un loi ?
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_031107150315.hefs0g5l.html
http://www.liberation.fr/page.php?Articl e=156276

L'Assemblée nationale pour une loi sur le voile à l'école
Aura-t-on une moi interdisant le port du voile à l'école ? Un nouveau pas en ce sens vient d'être fait avec la publication de l'avis de la commission chargée du sujet à l'Assemblée nationale. Réunissant des députés de droite et de gauche, elle est arrivée majoritairement au voeu d'une nouvelle loi : " Pour la très grande majorité des membres de la Mission, cette réaffirmation du principe de laïcité doit prendre la forme d'une disposition législative qui interdira expressément le port visible de tout signe d'appartenance religieuse et politique dans l'enceinte des établissements scolaires. Il s'agira, soit d'un projet de loi ou d'une proposition de loi spécifique, soit d'un amendement à un texte plus large concernant l'école". Les membres unanimes souhaitent l'application de cette loi aux établissements publics mais restent divisés pour les établissements sous contrat d'association avec l'Etat. Enfin, "un consensus s'est dégagé pour constater qu'il n'y avait pas lieu d'appliquer cette disposition aux départements d'Alsace-Moselle compte tenu de leur régime spécifique". Pour Luc Ferry, "interdire tout signe religieux à l'école... ne se situe pas dans la droite ligne de la conception française, républicaine, de la laïcité".
http://www.assemblee-nationale.fr/12/dos siers/laicite.asp
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_031112181907.es8c6114.html

Deux projets de loi sur la laïcité à l'école
Selon l'AFP, le groupe PS du Sénat a déposé un projet de loi interdisant le port apparent de signes religieux, politiques ou philosophiques à l'école. Le même texte établit un enseignement de l'histoire des religions dans le premier et le second degré assuré "dans le principe de neutralité" par les enseignants. Nicolas About, sénateur centriste, a de son côté déposé une " Proposition de loi visant à permettre le bon déroulement des disciplines enseignées et l'identification immédiate des élèves de l'enseignement primaire, secondaire et supérieur lorsque ceux-ci assistent aux cours ou passent des concours ou des examens" qui propose que "les élèves ne puissent pénétrer en cours que " la tête et les mains nues et à visage découvert ". Il convient en effet que les professeurs soient en mesure de les identifier immédiatement, dès leur entrée en salle de classe". Ainsi serait finement réglé le sort du voile sans toucher aux autres signes religieux... Sur les bancs opposés, la FSU "met en garde contre un loi dont le périmètre serait à ce point réduit qu'elle ne viserait implicitement que le port du foulard" et demande la suppression du statut d'Alsace-Lorraine.
http://www.senat.fr/dossierleg/ppl03-048 .html
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_031113150054.0fd7gfdk.html
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_031113203403.0vg8deu5.html

- Vie professionnelle    [ Haut ]

Modifications du calendrier des concours
Le B.O. du 13 novembre modifie le calendrier des concours en 2004 pour l'agrégation de maths, musique et EPS, le CP CAPLP, les épreuves d'admissibilité d'EPS, maths et musique et certaines sections industrielles (génie, bâtiment, coiffure, routiers, métiers de l'alimentation).
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/42/ MENP0301296-2.htm

Les mutations au B.O.
Quels sont les critères de classement pour les demandes de mutation ? Quel calendrier ? Le B.O. spécial n°8 précise les dates et modalités de dépôt des demandes de mutation et les règles du mouvement national à gestion déconcentrée.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/spe cial8/default.htm

Listes d'aptitude
Le même numéro précise les conditions d'accès par liste d'aptitude aux corps des agrégés, certifiés, les avancements de grade à la hors classe.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/spe cial8/default.htm

Echanges avec l'étranger
Le B.O. spécial du 6 novembre est totalement consacré aux actions de formation à l'étranger et aux échanges de poste dans le premier et le second degré. Par exemple : les échanges franco-allemands dans le premier degré, les séjours en Louisiane d'enseignants français etc.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/spe cial7/default.htm

Mutations à l'étranger
Le B.O. d 6 novembre publie une note de service rappelant les conditions de dépôt des candidatures aux postes d'enseignement (primaire et secondaire), d'éducation et de direction, dans les établissements de l'AEFE à l'étranger. La date limite d'envoi des candidature est fixée au 15 décembre. Les voeux doivent être saisis avant le 4 décembre pour le second degré.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/41/ MENP0302457N.htm

- Vie scolaire    [ Haut ]

Du 17 au 23 novembre, les Netd@ys
La grande opération européenne de promotion d'Internet revient cette année du 17 au 23 novembre. Deux thèmes ont été retenus pour 2003 : le dialogue interculturel et l'image. Les établissements scolaires sont invités à participer aux Netd@ys en présentant des projets ayant recours aux TICE et traitant de ces thèmes.
http://www.netdaysfrance.org/

Travail en équipe pédagogique
Pour travailler encore mieux avec notre (nos) CPE : un nouvel espace sur le site de Créteil : outils méthodologiques, fiches actions, annuaire, agenda, textes réglementaires. Un lien utile avec la vie scolaire pour toutes nos actions : les fiches projets vie scolaire peuvent être pour nous une source de réflexion.
http://www.ac-creteil.fr/cpe/TextesDeRef erence/TextesDeReference.htm
http://www.ac-creteil.fr/cpe

Le 20 novembre, Journée des droits de l'enfant
Depuis 1989, le 20 novembre commémore la Convention internationale des droits de l'enfant. A cette occasion, le B.O. publie les textes officiels relatifs à ces droits : loi sur les mauvais traitements, instruction sur la lutte contre les violences sexuelles etc., ainsi que des liens vers des ressources pédagogiques. A cette occasion, le Café pédagogique publiera, en partenariat avec le CIDEM, des pistes pédagogiques.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/42/ MENE0302464C.htm
http://www.cidem.org

- Primaire    [ Haut ]

L'université d'automne du SNUipp
" Qu'un syndicat majoritaire ne soit pas uniquement dans les revendications corporatistes est courageux, très courageux.". Pour Luc Bronner, dans Le Monde du 25 octobre, l'université d'automne organisée par le SNUipp est une réussite. Fait rare, 400 enseignants ont pu entendre et débattre avec des chercheurs : Philippe Meirieu, Elisabeth Bautier, Michel Fayol, Philippe Frémeaux, Jacques Bernardin, Joëlle Gonthier, Gérad Chauveau, Marie Duru-Bellat par exemple. L'édition primaire du Café y fera écho.
http://www.snuipp.fr/article1236.html
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@ 2-3226,36-339503,0.html

Création des "réseaux d'écoles"
Récemment "Etre et avoir" nous a plongé dans la nostalgie de la classe unique d'un village isolé. Si cette école a son charme, il faut bien dire qu'elle ne favorise pas l'apprentissage des TICE, des langues ou les activités artistiques. Or un tiers des communes françaises sont dans ce cas : elles ont de toutes petites écoles, peu de moyens financiers, et leurs écoliers sont désavantagés par rapport à ceux d'écoles plus riches. Pour assurer plus d'égalité et sans doute aussi pour renforcer l'encadrement pédagogique, le ministère a décidé de créer des réseaux d'écoles. Dans le cadre départemental, les inspecteurs d'académie devront établir un "schéma territorial des écoles" permettant d'établir la carte scolaire. La future loi sur les responsabilités locales accordera aux regroupements intercommunaux des compétences éducatives. Enfin chaque réseau disposera d'un "coordinateur" qui sera partiellement déchargé de cours pour animer son réseau et bénéficiera d'un "conseil de réseau". Le réseau ne fera disparaître ni l'individualité des écoles, avec chacune son directeur, ni la hiérarchie départementale avec son inspecteur mais ajoutera un nouveau degré à la pyramide administrative. Le ministre se fixe comme objectif 600 réseaux d'école en 2007. Les futurs coordinateurs ne sont pas sans rappeler les Direttori Didattici italiens qui encadrent plusieurs écoles avec une fonction essentiellement pédagogique.
http://www.education.gouv.fr/actu/elemen t.php?itemID=20031151638
http://www.ac-nancy-metz.fr/cefisem/docp rimo/systemeduc/sysital.htm

Relaxe d'une enseignante après la mort d'un élève
Le 15 janvier 2001, un élève de 10 ans se tuait en descendant l'escalier de son école à califourchon pendant la récréation. L'enseignante chargée de la surveillance a été relaxée par le tribunal correctionnel. Elle a bénéficié de la loi du 10 juillet 2000 qui restreint les possibilités de condamnation pour des délits involontaires.
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@ 2-3226,36-340745,0.html
http://www.legifrance.gouv.fr/texteconso lide/PJEDJ.htm

Classe de mer
Ca saute au nez et aux oreilles et ça s'accroche aux recoins de la mémoire. C'est l'odeur de la mer, le roulement de l'océan et les souvenirs des classes de mer qu'évoque Libération du 6 novembre, Emmanuel Davidenkoff rappelle que les classes de mer ont 50 ans. Les instits militants disparaissent au grand dam des industriels du tourisme pour qui ces classes sont aussi un moyen d'initier de futurs clients. Le regard des enfants lui ne change pas.
http://www.liberation.fr/page.php?Articl e=155623
http://www.cafepedagogique.net/disci/pri maire/

Maternelle : "Apprends moi la rue" pour l'APER
Les accidents de la route sont la première cause de mortalité chez les jeunes. Avant 5 ans, le risque est très élevé chez les passagers d'automobile. A partir de 7 ans le premier pic de piétons tués apparaît. D'où la nécessité d'une éducation aux risques de la circulation aboutissant à la délivrance dans les écoles de l'APER, l'attestation de première éducation à la route. Pour y préparer, le ministère de l'éducation nationale et la M.A.E., la première mutuelle d'assurance scolaire, se sont associés pour développer le cédérom "Anastase". Créé par Françoise Brun, professeur des écoles, Anastase est un canard prudent qui permet une découverte ludique des dangers de la rue. Le cédérom est destiné aux 3-7 ans. Il propose des jeux mais aussi du matériel imprimable pour des activités sans ordinateur. Il met à la disposition du professeur un module d'évaluation des acquis à travers 6 tests interactifs. La M.A.E. diffusera le cédérom gratuitement dans toutes les écoles maternelles
http://www.mae.fr/

L'école en érosion
" C'était ici, hier, avant-hier. C'est un peu partout, en France, tous les jours. L'école va mal ? On essaie de la guérir. Ça ne se voit pas ? Achetez des lunettes à voir réaliste et regardez autour. C'est vraiment rageant ce que ces quelques petits riens peuvent causer de dégâts dans le moral, l'énergie et la motivation. Ils ne découragent pas. Ils érodent la confiance, émoussent l'enthousiasme, dépouillent la pédagogie au strict élémentaire et réduisent l'envie d'initiatives par crainte des retombées. Il ne faut pas. Il ne faut plus." Dominique Pelletier, directeur d'une école de Marseille, donne un beau témoignage des difficultés du métier en ZEP, entre la paperasserie, les petites bêtises des enfants et les grosses des adultes.
http://www.liberation.fr/page.php?Articl e=156312

Débat autour de la collation de 10 heures
Faut-il maintenir le goûter du matin ? Selon l'AFP, la question agite les écoles de Franche-Comté. Les médecins scolaires estiment que cette collation est superflue et qu'elle encourage l'obésité. Pour les enseignants, "il s'agit d'un moment éducatif où l'enfant apprend à se tenir à table".
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_031111083601.byjfk9sl.html

- Collège    [ Haut ]

Les dates du brevet
Les épreuves auront lieu à partir du 24 juin. Fin de session le 2 juillet.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/42/ MENE0302455N.htm

- Lycée    [ Haut ]

Calendrier du bac
Le B.O. du 13 novembre publie le calendrier des bacs. Les épreuves écrites du premier groupe sont fixées pour le bac général du 10 au 16 juin, du 10 au 18 juin pour le bac technologique. Les épreuves de maths-informatique, d'enseignement scientifique et de français auront lieu les 10 et 11 juin. Le B.O. publie aussi les dates du bac international, de l'Abitur, des épreuves orales et pratiques. Les résultats du premier groupe seront publiés à partir du 2 juillet. La session se terminera le 8 juillet.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/42/ MENE0302455N.htm

Bac en sections européennes ou de langues orientales
Une note de service définit l'organisation de l'évaluation spécifique des sections européennes ou de langue orientale. Elle comprend une épreuve orale de langue ainsi qu'une évaluation du travail effectué en DNL tout au long de l'année. Cette note st donnée par le professeur de la discipline non linguistique. Elle compte pour 20% de la note globale.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/42/ MENE0302456N.htm

- Enseignement professionnel    [ Haut ]

Calendrier du bac pro
Les épreuves écrites se dérouleront du 21 au 25 juin. Celles du brevet de technicien auront lieu du 1er au 4 juin.
La session se terminera le 8 juillet.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/42/ MENE0302455N.htm

Les réponses du ministre aux chefs d'établissement
Avec un an de délai, EduSCol publie les réponses apportées par Luc Ferry aux chefs d'établissement lors d'un visioconférence le 16 décembre 2002. Elles concernent essentiellement les 3ème PVP et l'orientation en L.P., le lycée des métiers, la réforme des bacs pros et du BEP et l'aménagement des BTS pour les élèves de L.P. Les échanges donnent une idée des réformes à venir dans la voie professionnelle par exemple en ce qui concerne la bac pro en 3 ans ou l'éventuel regroupement des BEP tertiaires. Sur ce sujet on pourra également consulter l'avis et le rapport du HCEE.
http://eduscol.education.fr/D0178/visioc onference16122002.htm
http://www.debatnational.education.fr/ou tilsdudebat/d1.htm

Parution de "La Lettre" de Besançon
La douzième édition de La Lettre de l'enseignement technique et professionnel vient de paraître. Au sommaire une cinquantaine de sites retenus et évalués par le CRDP de Besançon. Ils concernent les automatismes et l'électronique, la mécanique, l'informatique, la productique etc.
http://crdp.ac-besancon.fr/crts/lettretp 1.htm

CAP et Bacs pros
Le B.O. du 6 novembre publie l'arrêté du 22 octobre qui fixe la date limite d'inscription aux bacs pros au 21 novembre. Le même B.O. publie la circulaire sur l'évaluation de l'enseignement général au CAP. Elle précise les unités générales obligatoires et facultatives et les modalités d'évaluation.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/41/ MENE0302410C.htm
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/41/ MENE0302224V.htm

Concours général des métiers
Les candidats au concours général des métiers ont jusqu'au 14 janvier pour s'inscrire. Une circulaire établit les modalités d'organisation de l'édition 2004 du concours.
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/41/ MENE0302356C.htm

- Le Café    [ Haut ]

Le Café : 75.000 abonnés
Au 25 octobre 2003, le Café pédagogique comptait 74.618 abonnés. Un chiffre en sensible augmentation : nous comptions 67.738 abonnés le 18 juin 2003. Un chiffre que nous comparons aux besoins financiers du Café... Merci de soutenir financièrement le Café : nous en avons réellement et rapidement besoin.
http://www.cafepedagogique.net/divers/no usaider.php3

Le Café au salon de l'éducation
Du 19 au 23 novembre, rencontrez l'équipe du Café pédagogique au Salon de l'éducation. Nous vous accueillerons au Hall 7.2, stand JC 22.
http://www.salon-education.org/rubriques /invitation/inv_fr.html

[ Haut ]

Archives de la rubrique Informations Professionnelles :

Café  n°1 - n°2 - n°3 - n°4 - n°5 - n°6 - n°7 - n°8 - n°9 - n°10 - n°11 - n°12 - n°13 - n°14 - n°15 - n°16 - n°17 - n°18 - n°19 - n°20 - n°21 - n°22 - n°23 - n°24 - n°25 - n°26 - n°27 - n°28 - n°29 - n°30 - n°31 - n°32 - n°33 - n°34 - n°35 - n°36 - n°37 - n°38 - n°39 - n°40 - n°41 - n°42 - n°43 - n°44 - n°45 - n°46 - n°47 - n°48 - n°49 - n°50 - n°51 - n°52 - n°53 - n°54 - n°55 - n°56 - n°57 - n°58 - n°59 - n°60 - n°61 - n°62 - n°63 - n°64 - n°65 - n°66 - n°67 - n°68 - n°69 - n°70 - n°71 - n°72 - n°73 - n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78 -

 
  La rubrique Informations Professionnelles dans les archives :
 • Les dernières éditions du Café :
n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78
 • Les archives complètes


 • Envoyer une info
 • Nous écrire


 • S'abonner à cette rubrique
 • Nous connaître
 • Nous aider
 • Version imprimable