Informations Professionnelles (Café N° 61)

Version imprimable Version imprimable

- A la Une : La loi Fillon adoptée

- Vie scolaire

- Le système scolaire

- Vie scolaire

- Primaire

- Collège

- Lycée

- Enseignement professionnel

- Le Café

Édition du 07-04-2005

- François Jarraud -

- A la Une : La loi Fillon adoptée    [ Haut ]

L'Assemblée nationale a adopté jeudi 24 mars la loi Fillon et le Sénat devrait le faire dans la nuit de jeudi à vendredi. Le texte définitif de la loi, élaboré par la Commission mixte paritaire (CMP) est conforme au projet ministériel et intègre les amendements retenus au Sénat. Ainsi l'apprentissage de l'hymne national, la possibilité de choisir une "personnalité extérieure" comme président du conseil d'administration des L.T. et des L.P., l'accentuation de la liberté pédagogique des enseignants ont été maintenus par la CMP. Le rapport annexe maintient également les aspects les plus controversés : l'obligation de remplacement, le réexamen des décharges et des dédoublements, la nomination de PLP en collège et la réduction des options en lycée.

La loi d'orientation favorise une régression des pratiques pédagogiques, renforce les inégalités scolaires et encourage une sélection précoce des élèves. Elle ouvre la voie à d'importantes réductions de moyens dans les établissements. Son application pourra-t-elle se faire sans désordres et sans désorganisation ?
http://www.assemblee-nationale.fr/12/dos siers/avenir_ecole.asp
http://www.senat.fr/rap/l04-259/l04-259. html

Dédoublements en langues dès la rentrée
Selon l'AFP, F. Fillon a annoncé aux IPR de langues réunis le 30 mars que "le dédoublement de classes de langues des séries générales" serait mis en place "dès la rentrée prochaine". Il s'agit de la première langue vivante en terminale générale. Le dédoublement pourra avoir lieu en seconde langue "lorsque cela sera possible dans toute une académie" ce qui risque d'être rare. Pour le moment les TPE de terminale restent supprimés.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_050330154152.adkcam20.html


Réactions politiques

La loi Fillon devant le Conseil constitutionnel
Selon l'AFP, députés et sénateurs PS ont saisi le 30 mars le Conseil constitutionnel sur le projet de loi d'orientation pour l'avenir de l'école. Ils dénoncent une procédure irrégulière sur l'adoption de l'article 9 de la loi. En effet,le 17 mars, cet article avait été d'abord profondément modifié par un texte voté par le PS et des sénateurs UDF, puis rejeté par le Sénat à la demande expresse du gouvernement avant d'être finalement adopté mais dans une nouvelle rédaction conforme au projet gouvernemental (Cf. L'Expresso du 18 mars). Pour les élus PS, "le Sénat a remis en cause son propre vote sur un même article hors toute procédure constitutionnelle le permettant". Le PS demande aussi le retrait de l'article 12 qui approuve le rapport annexé. Ces échafaudages législatifs sont maintenant soumis au Conseil constitutionnel. S'il les casse la loi Fillon devra revenir devant le parlement ou être enterrée. Le conseil dispose d'un délai d'un mois pour rendre sa décision. Il peut cependant à la demande du gouvernement être réduit à une semaine.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_050330115240.ha7mlmk9.html
http://www.cafepedagogique.net/expresso/ index180305.php

Le PC dépose un contre projet de loi
Le groupe communiste du Sénat a déposé un contre projet de loi sur l'école. Le texte demande la scolarisation obligatoire de 3 à 18 ans, une formation rallongée de 2 à 3 ans pour les enseignants. Il envisage un système de "double légitimité" pour piloter le système : tout texte réglementaire ne serait effectif que s'il est approuvé par les assemblées politiques (parlement, conseil général etc.) et les conseils professionnels (conseil d'école, conseil d'administration…).
http://www.senat.fr/dossierleg/ppl04-276 .html


Réactions syndicales

30 à 60.000 manifestants samedi 2 avril
A l'appel de l'intersyndicale de l'éducation (Fsu, Sgen-Cfdt, Unsa-Education, Faen, Ferc-Cgt), des syndicats lycéens et de la Fcpe, 30 à 60.000 manifestants ont défilé dans 9 villes le 2 avril contre la loi Fillon. A Paris le cortège a accueilli 10 à 20.000 personnes.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_050402170135.n7pdhd7y.html
http://www.fcpe.asso.fr/article.aspx?id= 428
http://www.fcpe.asso.fr/article.aspx?id= 429

Une loi rétrograde pour le SE-Unsa
Dans un communiqué, le Se-Unsa déplore plusieurs amendements adoptés par le Sénat. Ainsi " en stipulant que le conseil pédagogique, nouvelle instance créée par la loi dans chaque établissement, ne peut porter atteinte à la liberté pédagogique de chacun , le législateur entrave le travail d’équipe et la pédagogie de projet, pourtant indispensables à la réussite de tous les élèves. Ainsi, ce projet de loi retrouve juste avant la ligne d’arrivée sa pente naturelle : celle d’une politique d’éducation rétrograde qui esquive les défis éducatifs et sociaux du XXIe siècle". Le texte pourrait être adopté par le Parlement jeudi 24 mars.
http://www.se-unsa.org/presse/comm/page. php?id=050323

Le Sgen attend toujours une réforme de l'Ecole
" L'École, les jeunes, les personnels, l'ensemble de la communauté éducative, mais aussi le pays tout entier, continuent d'avoir besoin d'une loi qui conduise à la transformation du système éducatif". Après le Se-Unsa, qui jugeait la loi "rétrograde" (Expresso du 24 mars), le Sgen-Cfdt dénonce les manques de la loi d'orientation."Le ministre François Fillon a réussi à ignorer le débat public, la commission Thélot, à escamoter le débat parlementaire; peu glorieuse stratégie pour aboutir à une piètre loi, fondamentalement conservatrice qui, loin de répondre à la nécessité de la lutte contre les inégalités scolaires, risque bien au contraire de les conforter".
http://www.sgen-cfdt.org/actu/article801 .html

Journée Lycée mort le 7 avril
Le Snes appelle les enseignants à participer à la journée "lycéen mort" organisée contre la loi Fillon par la Coordination lycéenne. Des lycées ont encore été perturbés le 5 avril. A Paris 2 lycées étaient fermés, 7 bloqués. A Besançon les lycéens ont occupé une annexe du rectorat et 6 établissements étaient fermés sur 9. D'autres établissements auraient été perturbés à Mazamet et Castres.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_050405135817.54gty32h.html
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_050405142722.bwjvqf83.html
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_050405103655.pf1jtljm.html


En mars, la loi devant le Sénat

Le Sénat veut des profs conformes
"La nation fixe comme mission première à l'école de transmettre les connaissances et de faire partager les valeurs de la république. Dans l'exercice de leurs fonctions, les personnels concourant au service public de l'éducation nationale doivent respecter et mettre en oeuvre ces valeurs. Elles sont obligatoirement enseignées à l'école". Le Sénat a adopté cet amendement déposé par le sénateur UMP J. Legendre. Faudra-t-il prêter serment ?
http://ameli.senat.fr/amendements/2004-2 005/221/Amdt_369.html

Le socle commun.. de la discorde
Que doit contenir le "socle commun de connaissances" ? Un incident de séance montre les hésitations des sénateurs sur la loi Fillon. Drôle de journée au Sénat lors de l'examen de la loi d'orientation. En effet, le socle commun a fait l'objet de trois votes et deux définitions. Les sénateurs ont d'abord adopté une définition élargie du "socle commun de connaissances", un élément principal de la future loi. Un peu plus tard, à la demande du gouvernement, un second scrutin supprimait le "socle" adopté le matin puis un troisième vote rétablissait le texte gouvernemental initial. L'incident met en évidence les hésitations de l'UDF : le premier texte a été voté par la gauche et l'UDF, la suppression adoptée avec un tiers des voix de l'UDF; le texte définitif n'a été voté que par l'UMP, l'UDF s'abstenant. Enjeu de ces votes : rien de moins que la définition de la culture de base. L'UMP a exclu du socle commun par son vote l'éducation artistique, la culture technique, l'éducation physique et l'instruction civique, toutes disciplines intégrées dans la première version adoptée le matin. Le Sénat a adopté un amendement socialiste prévoyant un bilan scolaire d'étape à 15 ans : "dans l'année scolaire où l'élève atteint l'âge de 15 ans, un entretien d'étape peut lui être proposé afin de faire le point sur sa situation scolaire et personnelle, d'examiner les conditions de poursuite de sa scolarité et de réfléchir à son projet professionnel".
http://ameli.senat.fr/amendements/2004-2 005/221/Amdt_272.html
http://ameli.senat.fr/amendements/2004-2 005/221/Amdt_658.html
http://ameli.senat.fr/amendements/2004-2 005/221/Amdt_274.html

Le Sénat adopte la loi Fillon
Au terme d'un marathon législatif, le Sénat a adopté le 19 mars la loi d'orientation pour l'avenir de l'école. Le texte a été soutenu par l'UMP et la quasi-totalité de l'UDF, le PS et le PC votant contre. Cependant les sénateurs ont un peu modifié le texte. Des 663 amendements déposés, on retiendra quelques points.
Concernant le fonctionnement des établissements, les sénateurs ont maintenu les principaux points du projet : remplacement obligatoire des profs absents, projet d'établissement, conseil pédagogique par exemple. Mais ils atténuent le rôle de ce dernier en garantissant la liberté pédagogique des enseignants, ce qui devrait retirer beaucoup de valeur au projet pédagogique d'établissement. Dans les lycées technologiques et professionnels, ils rendent possible le choix de "personnalités extérieures" pour présider les conseils d'administration, comme si un établissement professionnel se gérait comme une entreprise et n'était pas une institution. Les sénateurs font entrer les "lycées des métiers" dans la loi.
Tout cela n'empêche d'ailleurs pas les sénateurs d'imposer des choix pédagogiques. A l'école, ils recommandent l'utilisation de la méthode syllabique. Au collège, ils demandent qu'un entretien – bilan ait lieu avec chaque élève l'année de ses 15 ans. Au lycée, ils exigent l'organisation de "partiels" en première et en terminale. Bien qu'ils aient retiré l'instruction civique du socle commun, les sénateurs demandent que les élèves apprennent la Marseillaise, sans précision de niveau scolaire : l'apprentissage concerne donc les lycéens comme les écoliers.
Un autre amendement attaque précisément les ZEP : " L'école doit donner les moyens de réussir aux élèves issus de quartiers socialement défavorisés, en recentrant le dispositif des zones d'éducation prioritaire sur les établissements les plus en difficulté, en liant l'obtention du statut de zones d'éducation prioritaire à un contrat d'objectifs et en permettant des mesures dérogatoires dans les établissements très difficiles". Des établissements zep pourraient donc perdre leurs moyens. De même, les Greta devraient faire l'objet d'un réexamen : "une réflexion sera engagée en vue de préciser le statut des groupements d'établissements (GRETA)".
Le Sénat et l'Assemblée doivent maintenant se concerter pour arriver au texte définitif de la loi. Celle-ci pourrait être adoptée le 2 avril.
http://www.senat.fr/dossierleg/pjl04-221 .html
http://ameli.senat.fr/publication_pl/200 4-2005/221.html

- Vie scolaire    [ Haut ]

Salaire : + 0,8%
Faute d'accord avec les syndicats, le ministre de la fonction publique a annoncé de façon unilatérale une hausse de 0,8% des salaires. Elle s'appliquera en 2 fois : +0,5% le 1er juillet et + 0,3% le 1er novembre.
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@ 2-3224,36-633175@51-627520,0.html

Ecoles vides lors de la Journée de solidarité
Le Gard, le Territoire-de-Belfort et la ville de Vic-Fezensac (Gers) testaient avant tout le monde la Journée de solidarité avec les personnes âgées imposée par le gouvernement. Selon l'AFP, dans les trois cas, les écoles ouvertes le lundi de Pâques ont été largement boudées. Dans le Gard, 80% des élèves du primaire étaient absents, 72% en collège et 60% en lycée. A Vic Fezensac 43 élèves sur 570 ont fréquenté les établissements de la ville. Selon la FCPE, la présence des élèves lors de cette journée ne peut être imposée.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_050328142014.go2l9jv4.html
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_050328090159.jw7gimy1.html

Le gaspillage de la Journée de solidarité
Damien Alary, président du conseil général du Gard, a demandé au premier ministre le retrait de la Journée de solidarité. Dans son département, l'absentéisme massif des élèves s'est traduit par un coût non négligeable pour le département. A titre d'exemple, le maintien du ramassage scolaire aurait coûté 100.000 euros pour seulement 2.000 élèves.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_050329174544.8ymo9bfa.html

P comme Pétition et Pentecôte
Le SE Unsa lance une pétition nationale pour demander la suspension de la Journée de solidarité le lundi de Pentecôte. " Cette mesure suscite en effet une incompréhension générale et un très fort mécontentement parmi les enseignants. Après l’expérience malheureuse du Gard et du Territoire de Belfort qui avaient retenu la suppression du caractère férié du lundi de Pâques, le SE-UNSA estime qu’il n’est pas trop tard pour que le gouvernement en tire toutes les conséquences".
http://www.se-unsa.org/presse/comm/page. php?id=050404

Le lundi de Pentecôte contesté
La FCPE rappelle sa position à propos de la journée de solidarité imposée le lundi de Pentecôte : "cette journée dite «de la solidarité» concerne les salariés, et pas les élèves. Elle demande aux familles de ne pas envoyer les enfants à l'école. La FSU appelle le premier ministre à revoir sa décision et pourrait envisager une action pour cette date.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_050330103514.1781vtq5.html
http://www.fcpe.asso.fr/article.aspx?id= 409&idT=5&idSt=

Concours IEN
119 postes sont offerts au concours de recrutement des IEN dont 95 en premier degré, 10 en enseignement technique et 9 en enseignement général.
http://www.education.gouv.fr/bo/2005/13/ MEND0500264A.htm

Le lycée de Rezé en grève contre son proviseur
Les enseignants et administratifs de deux lycées de Rezé (44) sont en grève. Ils protestent contre "l'autoritarisme" de leur proviseur.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_050315183803.k36q4lgd.html

Le capes de géométrie annulé
L'épreuve de géométrie du capes de maths a été annulée. En effet, dans le Nord, 86 candidats ont composé sans compas alors qu'il était autorisé dans les autres centres. Les 5137 candidats repasseront l'épreuve le 8 avril.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_050315154219.pnvv53q6.html

Une épreuve du Capes de lettres annulée
Après les maths c'est le français. Une erreur de distribution de sujets entraîne l'annulation d'une épreuve du capes de lettres modernes. Elle sera repassée le 31 mars.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_050316135322.pcdcvfsy.html

Affectation des stagiaires
Une note de service précise les modalités d'affectation à la rentrée scolaire des lauréats des concours de recrutement externes et internes de l'agrégation, du capes, capet, capeps, caplp, des concours de cpe, conseillers d'orientation, des concours des cycles d'accès au caplp, des lauréats des concours réservés, des examens professionnels, de professeurs d'eps, de PLP, ainsi que les lauréats des troisièmes concours.
http://www.education.gouv.fr/bo/2005/11/ MENP0500437N.htm

Candidature à une école européenne
Les écoles européennes, présentes dans 7 pays européens, recrutent des enseignants de la maternelle au lycée. Une note rappelle les conditions à remplir pour faire acte de candidature.
http://www.education.gouv.fr/bo/2005/11/ MENP0500450V.htm

Indemnités mensualisées
Un décret publié au J.O. du 22 mars mensualise de nombreuses indemnités versées au personnel enseignant ou éducatif : ISO, classes prépas, indemnité spéciale EREA etc.
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=MENF0500158D

Quand des profs cachent leur élève
Depuis décembre, Samuel, un collégien d'origine ghanéenne, est caché par ses professeurs pour échapper à une décision d'expulsion. Son cas devrait être examiné par la justice qui dira le 4 avril s'il est majeur et donc expulsable.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_050324150128.4366euqj.html
http://www.cafepedagogique.net/expresso/ express261204.php

Détachement de fonctionnaires dans un corps d'enseignants
Le B.O. du 25 mars rappelle les règles applicables pour le détachement de fonctionnaires dans un corps d'enseignants du second degré. Et oui, c'est possible !
http://www.education.gouv.fr/bo/2005/12/ MENP0500518C.htm

Enseignement privé
Le Journal Officiel publie trois textes qui intéresseront nos collègues du privé sus contrat. Deux arrêtés fixent le contingent de promotions à l'échelle de rémunération de professeur des écoles (527 postes au premier concours interne et 2987 par liste d'aptitude). Le dernier texte est plus rare : il fixe les conditions d'intégration des enseignants d'une école privée dans la fonction publique : il s'agit des enseignants du collège et lycée de Chazournes (Haute-Loire).
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=MENF0500386A
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=MENF0500387A
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=MENX0400299D

- Le système scolaire    [ Haut ]

Le rapport de la Cour des comptes
Le rapport de la Cour des comptes sur la gestion de l'éducation nationale est en ligne.
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/b rp/notices/054000188.shtml
http://www.cafepedagogique.net/expresso/ index140305.php

La loi sur le voile et les projets d'écoles musulmanes
Rendant compte de la Rencontre annuelle de l'Union des organisations islamiques de France, l'AFP relève la multiplication des projets d'établissements scolaires privés musulmans en métropole. Au établissements existants, un collège a Aubervilliers, un lycée à Lille, pourraient s'ajouter des écoles à Clermont-Ferrand, Pierrefite (93) et Moissy Cramayel (77), un collège à Toulouse, un lycée à Marseille.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_050327105718.ocj85uaj.html

Les écoles d'ingénieurs en hausse
L'effectif des écoles d'ingénieurs ne cesse de progresser avec une croissance de 3% en 2003-2004, établit une étude ministérielle. Parallèlement il se féminise et son recrutement s'ouvre. A coté des CPGE, les écoles d'ingénieurs recrutent de plus en plus à la suite d'un IUT ou d'une STS (14% des entrants).
ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/d pd/ni/ni2005/ni0514.pdf
http://www.adobe.fr/products/acrobat/rea dstep2.html

- Vie scolaire    [ Haut ]

SNPDEN : les chefs d'établissement connaissent leur métier
Dans un communiqué, le SNPDEN, syndicat des chefs d'établissement, proteste contre l'amendement à la loi Fillon déposé par le Sénat qui propose de faire présider les conseils d'administration des L.P. et des L.T. par des "personnalités extérieures", au lieu des chefs d'établissement. "Cette mesure est particulièrement humiliante pour les personnels de direction puisqu'elle est prise "pour mieux assurer la relation avec l'environnement économique" comme si nous ne connaissions pas notre métier" estime le Snpden.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_050321144437.qdzo25xs.html

Le SNPDEN condamne l'action lycéenne
Philippe Guittet, secrétaire général du syndicat national des personnels de direction de l'éducation nationale (Snpden) estime la situation intenable : "Les personnels sont sur la brèche en permanence, n'en peuvent plus. C'est insupportable. A jouer les veilleurs de nuit et les policiers sur le trottoir, on ne peut pas faire son travail normal de directeur d'établissement… Les proviseurs sont sur les dents, fatigués par des occupations qui sont le fait d'organisations minoritaires très politisées à l'extrême-gauche". La loi Fillon a été adoptée il y a maintenant une semaine. Les promesses du ministre ne sont toujours pas matérialisées. Ainsi l'évaluation des TPE en première annoncée par F. Fillon ne fait toujours l'objet d'aucun texte à quelques semaines du bac…
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_050401165816.ch811tl5.html
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_050402140616.mc6rnmvy.html
http://permanent.nouvelobs.com/social/20 050401.FAP5080.html?1803

Violence scolaire : où en est-on ?
Tout va bien ! Officiellement, selon les derniers chiffres des données collectées par le logiciel Signa, publiés le 29 mars par le ministère, la violence scolaire recule. En janvier-février 2005, les établissements ont déclaré 2,7 incidents, contre 3 en janvier-février 2004, ce qui correspond à un recul de 10%. Pour la période de septembre à février on assisterait à un recul de 4%. Une situation qui doit être nuancée selon les établissements : la baisse est sensible en Zep (-20%), en Zus (zone urbaine sensible) (-15%) , dans les lycées généraux et technologiques (-7%) et en collèges (-5%). Par contre les lycées professionnels connaîtraient une hausse (+ 4%). Au total, selon Signa, on aurait connu en janvier février 4441 violences physiques sans arme, 4164 insultes et menaces graves, 1735 vols, 236 violences à caractère sexuel, 37 incendies, 11 ports d'arme, 9 suicides, soit au total 16.176 faits recensés.

Mais ces chiffres font problème. D'une part parce qu'on peut imaginer une grande volatilité dans les actes recensés : ainsi que penser des 399 tags recensés en janvier – février ? D'autre part, et c'est plus sérieux, ces données ne coïncident pas avec les résultats d'une enquête de l'Inserm dévoilés récemment. Celle-ci, construite à partir de témoignages d'élèves, met en évidence une généralisation des violences : il n'y aurait plus grande différence entre collèges ruraux et urbains, établissements de zep et hors zep. La violence serait en hausse dans les lycées. La seule cohérence entre ces deux travaux c'est à la fois la montée de la violence dans les lycées professionnels et l'amélioration de la situation en zep. Cela donne à penser que les politiques mises en place en zep ne sont pas inutiles et qu'il y a des remèdes à ce fléau.
http://www.education.gouv.fr/stateval/si gna/communique.htm
http://www.cafepedagogique.net/expresso/ index240305.php
http://www.cafepedagogique.net/dossiers/ violence/index.php

Le 93 contre l'absentéisme
Comment lutter contre l'absentéisme ? Dans le 93 il est particulièrement important avec une moyenne de 7% et l'académie a déjà mis en place une politique de suivi. Selon l'AFP, le conseil général de Seine-Saint-Denis s'investit en publiant un guide destiné aux professeurs principaux et chefs d'établissement. Tiré à 10.000 exemplaires il détaille le traitement des absences.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_050330142549.s2arx9hw.html
http://www.ac-creteil.fr/ia93/scolarite/ objectifsrupture.html

Du blog à l'exclusion
Trois élèves du collège Matisse de Garges-les-Gonesse (95) ont été exclus de l'établissement pour avoir publié des photos et avoir insulté leurs professeurs sur leur blog. Les adolescents avaient hébergé leur site sur l'espace blog de la radio Skyrock, déjà cité il y a un an dans une affaire identique. Skyrock cible prioritairement les jeunes. Il y a deux mois, skyblog hébergeait de nombreux blogs qui mettaient en cause des enseignants. Le ménage a-t-il été fait ?
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_inf ormatique_050317135505.a8psyp86.html
http://www.cafepedagogique.net/expresso/ index3a64.php?express=313
http://www.cafepedagogique.net/disci/par ents/58.php

Un prof tabassé à Alès
Selon l'AFP, un professeur de français d'un collège d'Alès a été roué de coups, dans une salle de classe, par le frère d'une élève. L'élève n'avait pu participer à un voyage scolaire pour une raison administrative.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_050321175341.5v9wkt8m.html

La lutte contre les sectes concerne l'Ecole
" Les observateurs s’accordent en général à constater que l’action des grands mouvements se tasse… Les plaintes déposées auprès des procureurs en tout cas ne sont pas en expansion. En revanche, l’air du temps est propice au développement de toutes sortes de manifestations dont il est difficile de dire si elles sont de nature sectaire ou si elles relèvent du simple charlatanisme. La banalisation de l’ésotérisme et de l’occultisme assure le succès de livres et de produits kabbalistiques. Des stars y associent leur image. Les revues de psychologies, certaines sérieuses, d’autres moins, obtiennent des tirages records.. Au total, on peut dire que la France semble aujourd’hui mieux préservée que d’autres pays de débordements sectaires.". Dans son rapport annuel, la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) se félicite de la législation française qui apporte une certaine protection contre les sectes. Pour autant elle reste vigilante et annonce de nouvelles actions qui concernent directement les jeunes et le système éducatif. La mission demande un renforcement du contrôle de l'obligation scolaire. 40.000 élèves sont scolarisés dans des établissements hors contrat sans compter ceux qui sont instruits dans leur famille. "(Ils) échappent à tout contrôle. Or il peut s'agir précisément de l'enseignement dispensé par des communautés fermées ou intégristes. De même, la croissance du nombre d’"enfants indigos" (appellation inventée par un mouvement "angélique") et les liens avérés dans certains départements avec des pédagogies alternatives mériteraient une attention renforcée". La mission demande donc un renforcement des contrôles (il y en a eu 677 en 2004). Elle suit également de près l'évolution du mouvement "gothique" et ses liens avec la mouvance sataniste. Enfin, la Miviludes s'inquiète des facilités offertes par Internet dans le recrutement des adolescents par les sectes. La mission n'envisage pas une information spécifique à destination des enseignants : peut-être serait-elle nécessaire.
http://www.miviludes.gouv.fr/rubrique.ph p3?id_rubrique=89

La sécurité des mineurs au rapport
Comment améliorer la sécurité des mineurs ? Marie-Thérèse Hermange a remis au ministre de l'intérieur un rapport qui vise à "sortir du faux dilemme, du faux débat entre prévention et répression" et à "réhabiliter la sanction d'un point de vue éducatif". Le rapport préconise une aggravation des sanctions contre les auteurs de trafic et d'exploitation de mineurs en ciblant prioritairement l'excision, le mariage forcé et l'inceste. Une partie importante du texte concerne l'éducation nationale. M-T. Hermange préconise la création de "staffs de diagnostic, d'orientation et de soutien aux apprentissages fondamentaux (SDOSAF) chargés de suivre les enfants en difficulté associant éducation nationale, PMI et départements et le développement d'internats et de classes relais. Elle demande l'éradication de l'absentéisme par un contrôle strict et propose d'augmenter les formations communes enseignants – police – travailleurs sociaux. Un rapport qui n'est pas comparable à l'excessif rapport Bénisti mais qui privilégie les solutions répressives et les décideurs locaux.
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/b rp/notices/054000209.shtml
http://www.cafepedagogique.net/expresso/ index040205.php


- Primaire    [ Haut ]

Hausse des effectifs élèves en 2006 dans le primaire
Après une dizaine d'années de baisse, selon une étude ministérielle, la hausse du nombre d'élèves dans le premier degré devrait être sensible et continue en 2005 et en 2006. La rentrée 2005 devrait accueillir 54.400 enfants supplémentaires (+0,8%) et la rentrée 2006 49.900 (+0,8%). Ces estimations sont calculées à taux de scolarisation constante soit 27% pour les enfants de 2 ans. La hausse sera particulièrement sensible en Ile-de-France et dans un croissant allant de la Bretagne à l'académie de Grenoble.
ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/d pd/ni/ni2005/ni0511.pdf
http://www.adobe.fr/products/acrobat/rea dstep2.html

Concours internes professeurs des écoles
Un arrêté paru au J.O. du 24 mars fixe le nombre d'emplois de professeurs des écoles à pourvoir en 2005 par premiers concours internes à 3.089 postes et par listes d'aptitude à 17.506 postes. Un tableau établit la répartition par département (afficher le document pdf en bas de page).
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=MENP0500432A
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=MENP0500433A

Apprentissage de la lecture : Tribune de Roland Goigoux
"Preuve est faite désormais : l’excellence en mathématiques n’est en rien un gage de rigueur intellectuelle. Cette assertion, qui relevait jusqu’à présent de la seule intuition, vient d’être scientifiquement établie par sept éminents mathématiciens, membres de l’Académie des Sciences… Publiée dans un récent cahier de la Fondation pour l’innovation politique, un club de réflexion de l’UMP, leur démonstration sur l’apprentissage de la lecture touche au sublime. Elle repose sur une méthodologie d’investigation originale qui méritera à l’avenir d’être citée en exemple dans la formation des jeunes chercheurs : le ragot sauce Nobel". Dans cette vive tribune, Roland Goigoux, professeur des universités, dénonce une campagne idéologique contre l'école démocratique.
http://www.cafepedagogique.net/dossiers/ contribs/goigoux.php

Le goût de lire… hors de l'école ?
Qu'est ce qui donne le "goût de lire" ? Quel rôle peut jouer l'école ? Quel rapport la lecture entretient-elle avec la télévision ? Des questions abordées lors des 15ème Entretiens Nathan. Le Café en publie un compte-rendu.
http://www.cafepedagogique.net/dossiers/ contribs/nath.php

L'Agiem et le débat sur la scolarisation à 2 ans
"La scolarisation à deux ans ne peut être traitée sous le seul angle de la pathologie. Elle peut être bénéfique à certains enfants. Cela suppose des conditions d'accueil et de scolarisation adaptées, une réelle formation des enseignants et un dialogue organisé avec les familles". L'Agiem, Association générale des institutrices et instituteurs des écoles et classes maternelles publiques, avec le soutien de plusieurs syndicats, dénonce le colloque de l'Association française de psychiatrie qui voit dans la scolarisation dès deux ans "une fausse bonne idée".
http://www.agiem.fr/actu/communiq_31_03_ 05.pdf
http://www.cafepedagogique.net/disci/pri maire/57.php#294

F. Fillon met en débat la scolarisation à deux ans
F. Fillon va-t-il supprimer la scolarisation à deux ans ? " La loi de 1989 prévoyait que la scolarisation des enfants de moins de trois ans serait développée en particulier dans les zones d’éducation prioritaire… C'est un sujet complexe sur lequel la réflexion doit aller plus loin… Je proposerai l'an prochain d'organiser une conférence sur ce sujet afin de définir une position consensuelle." a déclaré le ministre le 16 mars au Sénat. En effet, la scolarisation à deux ans est au centre d'un débat auquel participent psychiatres, pédagogues, et responsables éducatifs. L'enjeu est important sur le plan du développement personnel des enfants mais aussi sur le plan institutionnel. Ainsi un avis du HCEE avait chiffré le "poids" financier de cette scolarisation critiquée et l'avait mis en parallèle avec les besoins financiers incontestables des universités… Le Se-Unsa interroge dans "Dossiers de l'enseignant" Agnès Florin, qui enseigne la psychologie à Nantes, sur l'intérêt de cette scolarisation. "Tous les travaux scientifiques réalisés, avec des méthodologies pourtant différentes, et un suivi de milliers d'enfants pendant plusieurs années mettent en évidence un gain dans les apprentissages liés à la scolarisation précoce ; notamment pour le développement du langage, en particulier pour les enfants de milieu défavorisé, mais aussi pour des enfants de milieu favorisé. Parler de retard dans les apprentissages, c'est méconnaître les travaux disponibles sur le sujet… Dans mon équipe, un suivi est en cours sur le développement social des enfants. Il montre que l'expérience de collectivité favorise l'attribution d'un état mental à autrui (la capacité à prendre en compte le point de vue d'autrui) et facilite le contact avec les autres enfants".
http://www.se-unsa.org/page_dossier.html
http://www.cafepedagogique.net/disci/pri maire/57.php#294
ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/d pd/revue66/question1.pdf

La Map rénove son site
Jeudi 7 avril, La Main à la pâte, un des plus célèbres projets pédagogiques français, lance un site rénové. Le nouveau site facilitera l'accès aux ressources et le travail collectif.
http://www.inrp.fr/lamap
http://www.inrp.fr/lamap/pilote

L'Unapei lance l'opération CP
L'Unapei, qui regroupe 750 associations représentant 180.000 personnes handicapées, veut sensibiliser l'ensemble des classes de CP au handicap mental. Le 10 mai les enseignants de CP recevront un kit pédagogique comportant un livret sur l'intégration scolaire des enfants handicapés mentaux ainsi que des exemplaires du Petit Quotidien à distribuer aux enfants de leur clase. Ce numéro spécial, tiré à plus d'un million d'exemplaires, évoquera le handicap mental.
http://www.unapei.org/e-docs/00/00/11/CA /document_actualite.md

- Collège    [ Haut ]

3ème découverte professionnelle
Le B.O. du 17 mars publie les deux textes d'orientation pour le module de découverte professionnel et l'option facultative découverte professionnelle. Il s'agit d'un nouveau dispositif destiné à faire découvrir l'univers professionnel et, de fait à pré-orienter vers la voie professionnelle, dès la 3ème.
Ainsi les classes qui proposeront le module (6 heures) seront implantées prioritairement en L.P. Le module " a pour but d’apporter aux élèves une connaissance du monde professionnel,… de les aider à retrouver le sens d’un projet scolaire en construisant leur projet personnel par la connaissance des voies et des parcours de formation… Pris en charge par une équipe pluridisciplinaire (comprenant notamment les conseillers d’orientation psychologues), le module de découverte professionnelle permet de développer des compétences et connaissances générales et d’aborder des savoirs relatifs au monde professionnel. En prenant appui sur une pédagogie de projet et en particulier sur des réalisations, il permet aux élèves de construire de nouveaux apprentissages à partir de situations concrètes et en favorisant une comparaison avec le monde du travail". Le module propose des activités variées axées sur les activités professionnelles parfois menées en entreprise. Un livret individuel de suivi accompagne l'élève auprès des différents intervenants. L'évaluation du module entre dans le brevet. Si l'orientation pédagogique semble particulièrement ouverte et attractive, ce dispositif a été critiqué à la fois parce qu'il oriente précocement les jeunes et parce que l'orientation vers la voie professionnelle est encore présentée davantage comme un remède à l'échec scolaire que comme un véritable projet d'orientation.
L'option facultative de découverte professionnelle (3 h) sera proposée à tous les collégiens de 3ème dès la rentrée 2006. Elle " conduit à présenter des métiers à tous niveaux de qualification… L’option est prise en charge par une équipe pédagogique pluridisciplinaire à laquelle peuvent se joindre d’autres membres de l’équipe éducative (professeur documentaliste, conseiller d’orientation psychologue, conseiller principal d’éducation...)".
http://www.education.gouv.fr/bo/2005/11/ MENE0500302A.htm
http://www.education.gouv.fr/bo/2005/11/ MENE0500301A.htm

Les menottes aux troisièmes B
Deux élèves de troisième, mineurs, ont été arrêtés et menottés par la police en plein cours, dans leur classe du au collège Sévigné de Roubaix. "On ne peut que regretter les modalités de ces interpellations sur le temps scolaire" a déclaré l'inspecteur d'académie.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_050317151618.vc04rzax.html

- Lycée    [ Haut ]

Les résultats des lycées
Le ministère publie les indicateurs de résultat des lycées. Outre les données brutes de réussite aux examens, ils permettent d 'évaluer "l'effet établissement" c'est-à-dire la "valeur ajoutée" par établissement. Les indicateurs ont fait l'objet de critiques récentes et devraient prochainement être modifiés.
http://indicateurs.education.gouv.fr/
http://www.cafepedagogique.net/expresso/ index150305.php

Premiers sujets du bac 2005 !
Quelles sont les grandes tendances du bac 2005 ? Les sujets du bac 2005 sont en ligne. Certes ce ne sont que ceux de Pondichéry (Inde), le premier centre français à organiser le bac 2005. Sur le site du lycée, grâce à la diligence de Dimitri Jacquier-Roux, on peut consulter les sujets de philosophie, histoire-géo, math, anglais des séries générales ainsi que ceux de physique-chimie de S et littérature de L. Les autres sujets suivront. En série STT COG et ACA on peut consulter ceux de philosophie, étude de cas, math et LV1. Bien entendu, ces sujets ne sont pas ceux qui seront utilisés lors des épreuves métropolitaines. Mais ils constituent un bon entraînement et donnent des indications sur les orientations des jurys de cette année. Ainsi en 2003, l'épreuve de math de Pondichéry annonçait la "surprenante" épreuve métropolitaine.
Le site a été mis à jour le 5 avril avec la publication des sujets de l'épreuve anticipée de français , de nouvelles épreuves de spécialité et de LV2. A noter également la publication d'un corrigé de l'épreuve de STT sur le site de H. Sliwak.
http://www2.ac-toulouse.fr/lyc-francais- pondichery/
http://stgcreusot.com/

Le bac 2004
Le ministère publie les chiffres définitifs de la session 2004 du baccalauréat. Avec 79,7% de reçus, 2004 est en retrait par rapport à 2003 mais en progression légère au regard de 2002 et 2001. 62% d'une génération a obtenu le bac, 32% pour le bac général. On observe un écart important entre académies (71% de reçus à Créteil, 86% à Rennes) et entre les sexes (82% pour les filles; 77% pour les garçons) mais ces différences s'atténuent.
ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/d pd/ni/ni2005/ni0509.pdf
http://www.adobe.fr/products/acrobat/rea dstep2.html

Calendrier du bac dans les DOM
Le B.O. du 31 mars publie le calendrier des épreuves du bac 2005 en Guadeloupe, Guyane, Martinique et Réunion. Le bac général commencera le 8 juin dans l'atlantique et le 10 à lla Réunion. Le bac technologique, le 7 et le 9.
http://www.education.gouv.fr/bo/2005/13/ MENE0500542N.htm

Réformer le bac, pourquoi faire ?
"Moderniser, pour moi, ça signifie changer les modes d’évaluation. Mais qui dit changer les modes d’évaluation dit changer la pédagogie : l’un ne va pas sans l’autre. On change les modes d’évaluation pour suivre les évolutions dans les démarches pédagogiques". Dans un entretien accordé aux Dossiers de l'enseignant, une publication du Se-Unsa, André Legrand, ancien directeur des lycées et collèges, explique pourquoi il faut faire évoluer le bac.
"De nouveaux modes d’évaluation comme le contrôle en cours de formation appellent une modification de la relation enseignant-enseigné. Ce processus de «modernisation» doit donc s’accompagner d’une réflexion globale sur l’ensemble du fonctionnement du système, à la fois sur la relation pédagogique, les objectifs poursuivis, les contenus pour les atteindre et les moyens les plus adéquats pour mesurer si les élèves ont atteint ces objectifs... On le voit, cette «modernisation» des baccalauréats ne peut pas être seulement une réflexion organisationnelle et structurelle qui serait motivée par des impératifs pratiques et financiers. On passerait alors complètement à côté d’une «modernisation» levier de changement. On réforme le bac parce qu’on a une vision pédagogique, pas pour faire des économies !"
http://www.se-unsa.org/page_dossier.html

Les séries ES championnes de la réussite en licence
Une note ministérielle reprend les travaux de P. Girardot, D. Prouteau, C. Teissier et M. Tomasini, présentés dans L'Expresso du 14 février. "Parmi les bacheliers généraux, les lauréats d'un baccalauréat ES réussissent davantage en un an (leur licence) que les bacheliers L ou S." Des résultats qui varient cependant selon les disciplines d'inscription et les universités : les écarts entre elles sont très importants. A noter en page 4 un intéressant tableau qui affiche la probabilité de réussite de la licence en un an selon la discipline et le type de bac.
ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/d pd/ni/ni2005/ni0508.pdf
http://www.cafepedagogique.net/expresso/ index140205.php
http://www.adobe.fr/products/acrobat/rea dstep2.html

Les CPGE intégrées aux universités ?
Selon Le Monde, la Conférence des présidents d'université propose d'intégrer aux universités les clases préparatoires aux grandes écoles aujourd'hui en lycée. Parmi les enjeux : la reconnaissance universitaire des formations CPGE et… les moyens importants dont disposent les CPGE.
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@ 2-3226,36-629087@51-629156,0.html

- Enseignement professionnel    [ Haut ]

Une indemnité de rentrée spéciale ?
" D'après les études disponibles, le montant de l'Allocation de Rentrée Scolaire est inférieur aux frais occasionnés par la rentrée des élèves qui suivent un enseignement technique ou professionnel. En effet, l'achat de fournitures et les frais de rentrée scolaire dans ces établissements sont plus élevés que dans les établissements d'enseignement général. C'est pourquoi, une majoration de l'allocation de rentrée scolaire pour les enfants suivant un enseignement technique ou professionnel, permettrait une meilleure adéquation entre les dépenses occasionnées lors de la rentrée scolaire et le montant de l'ARS" . Yannick Favennec a déposé une proposition de loi en ce sens à l'Assemble nationale.
http://www.assemblee-nationale.fr/12/pro positions/pion2083.asp

Création de trois nouveaux CAP
Le Journal Officiel du 1er avril annonce la création des CAP "cordonnerie multiservice", qui remplace "cordonner réparateur", "métier du pressing", qui remplace "entretien d'articles textile", "projectionniste de cinéma", qui remplace "projectionniste audiovisuel". Première session en 2007.
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=MENE0500565A
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=MENE0500562A
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=MENE0500563A

Modification du CAP photographe
Le Cap "photographe" est redéfini par un arrêté paru au J.O. du 1er avril 2005. Première session en 2007.
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=MENE0500564A

CAP petite enfance
Le B.O. du 31 mars publie le référentiel et les conditions de délivrance du nouveau CAP "Petite enfance". Première session du CAP rénové en 2007. Nous l'avions annoncé dans L'Expresso du 14 mars.
http://www.education.gouv.fr/bo/2005/13/ MENE0500401A.htm
http://www.cafepedagogique.net/expresso/ index140305.php

Suppression de 4 CAP
Le J.O. du 11 mars a publié 4 arrêtés portant suppression de CAP : "agent autoroutier", "construction de lignes caténaires", "conduite d'installations thermiques" et "construction en thermique industrielle". Le B.O. du 24 mars publie ces textes (voir L'Expresso du 15 mars).
http://www.education.gouv.fr/bo/2005/12/ default.htm

De nouveaux CAP abrogés
Les Cap "installation en télécommunications et courants faibles", "équipement connectique contrôle", électrobobinage, "production automatisée de câbles de transport d'énergie et de télécommunication", "monteur raccordeur de réseaux de télécommunications et vidéocommunication" sont abrogés par un arrêté du 15 mars. Dernière session en 2006.
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=MENE0500344A

Agricole : Nouveaux horaires de 4ème et 3ème
Deux arrêtés parus au Journal Officiel du 5 avril, publient les horaires applicables en 4ème et 3ème des établissements agricoles à partir de la rentrée 2005.
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=MENE0500595A
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=MENE0500596A

Nouveau projet pour les MFR
Les Maisons Familiales Rurales, 436 associations locales, environ 55.000 élèves dépendant en général de l'enseignement agricole, tiennent leur congrès national les 1er et 2 avril à Clermont-Ferrand. A cette occasion, les MFR se dotent d'un nouveau projet et d'une charte d'engagement. Si la charte met l'accent sur l'accompagnement des jeunes et les relations entre la MFR et les familles et le monde professionnel, le projet décline un maître mot : la responsabilité. " A l’heure de la généralisation des contraintes juridiques, administratives, scolaires, il importe de se centrer sur l’essentiel : l’acte éducatif est d’abord un acte de responsabilisation… Insister sur la responsabilité, c’est souligner la part que chaque Maison Familiale et que chacun de ses membres peut prendre pour apporter sa pierre à la construction d’une société plus équilibrée et plus humaine".
http://www.mfr.asso.fr/

Ralentissement dans les Greta
Selon une étude ministérielle, les Greta ont accueilli en 2003 480.000 stagiaires soit 1% de moins qu'en 2002. 2% des candidats reçus au CAP et 3% des BTS sont passés par un Greta.
ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/d pd/ni/ni2005/ni0510.pdf
http://www.adobe.fr/products/acrobat/rea dstep2.html


L'apprentissage à l'université
"En 10 ans l'apprentissage a trouvé sa place à l'université. Toute la palette des diplômes, de bac +2 à bac +5, est proposée par la voie de l'apprentissage. L'Onisep publie un nouveau numéro, 212, d'Infosup qui présente les secteurs qui recrutent des apprentis.
http://www.onisep.fr/national/librairie/ html/consultation/detailtitre.asp?Referen ce=9782273002653&action=rien&menu=tout_ca talogue&code_domaine=&libelle_domaine=


- Le Café    [ Haut ]

Sophie et Philippe : 100.000ème abonné du Café
Le 100 000ème abonné du Café est un homme. Non, en fait, c'est une femme. Non, en fait, ils sont deux. Mari et femme. Le Café aurait voulu arranger le coup qu'il n'aurait pas pu mieux faire. Jugez-en…
http://www.cafepedagogique.net/divers/ab on/index.php

[ Haut ]

Archives de la rubrique Informations Professionnelles :

Café  n°1 - n°2 - n°3 - n°4 - n°5 - n°6 - n°7 - n°8 - n°9 - n°10 - n°11 - n°12 - n°13 - n°14 - n°15 - n°16 - n°17 - n°18 - n°19 - n°20 - n°21 - n°22 - n°23 - n°24 - n°25 - n°26 - n°27 - n°28 - n°29 - n°30 - n°31 - n°32 - n°33 - n°34 - n°35 - n°36 - n°37 - n°38 - n°39 - n°40 - n°41 - n°42 - n°43 - n°44 - n°45 - n°46 - n°47 - n°48 - n°49 - n°50 - n°51 - n°52 - n°53 - n°54 - n°55 - n°56 - n°57 - n°58 - n°59 - n°60 - n°61 - n°62 - n°63 - n°64 - n°65 - n°66 - n°67 - n°68 - n°69 - n°70 - n°71 - n°72 - n°73 - n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78 -

 
  La rubrique Informations Professionnelles dans les archives :
 • Les dernières éditions du Café :
n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78
 • Les archives complètes


 • Envoyer une info
 • Nous écrire


 • S'abonner à cette rubrique
 • Nous connaître
 • Nous aider
 • Version imprimable