Actualité des TICE (Café N° 39)

Version imprimable Version imprimable

- François Jarraud -

- A la Une : Le Wi-Fi pour colmater la fracture numérique - Entretien avec Jacques Ancenay, ingénieur, société Fortel    [ Haut ]

Le développement actuel du Wi-Fi,- ou " réseau sans fil " à haut débit - sur le territoire français comporte deux enjeux principaux pour l'éducation : l'accès Internet au débit pour tous d'une part, la commodité des installations sans fil d'autre part. Pour quels prix ? Le WiFi est-il rentable, et va-t-il s'imposer à l'école ?

CdA. Le WiFi, c'est quoi ?

JA. Le terme Wi-Fi est la contraction du terme anglo-saxon Wireless Fidelity. Wireless pour définir la technique de communication sans fil, Fidelity pour qualifier ce principe de communication. Schématiquement, une installation Wi-Fi comporte un point d'accès (une antenne) qui fédéralise le réseau radio, et chaque ordinateur s'y connecte grâce à une carte de communication Wi-Fi (similaire à une carte réseau, mais sans fil). La zone de couverture Wi-Fi permet d'établir un réseau intranet comme cela se fait classiquement en câblage RJ45 avec hubs et switchs mais sans aucune liaison filaire : pas de fils, pas de prises, pas de goulottes, pas de percements de murs ni de plafond. En résumé, le Wi-Fi est un nouvel outil de communication permettant de supporter le protocole TCP/IP pour des communications haut débit sans fil par liaisons radio.

CdA. Actuellement quelle est son étendue à Paris ? En province ? En banlieue ? Quelle est l'activité de Fortel dans ce domaine ?

JA. Le grand public s'est pris d'engouement pour cette nouvelle technique qui permet de réaliser facilement, et à bon marché, un réseau intranet familial.
Le protocole Wi-Fi est particulièrement souple. Outre le schéma " normal " de fonctionnement avec une antenne (ou " AP ", " point d'accès ") fédérant plusieurs clients (mode de fonctionnement dit " infrastructure "), il permet d'interconnecter directement plusieurs ordinateurs sans élément fédérateur : c'est le mode adhoc. Tous les revendeurs de matériel informatique grand public proposent des AP et des cartes de communication Wi-Fi ( PCI, USB ou PCMCIA pour les PC portables). Il suffit de promener un portable Wi-Fi dans les rues de Paris pour capter les ondes porteuses d'une multitudes d'émissions Wi-Fi en provenance des habitations.

On trouve des zones de couvertures Wi-Fi dans la plupart des grands hôtels de Paris pour offrir l'accès Internet aux clients dans les salles de réunion et même dans les chambres. La Gare du Nord est entièrement couverte par une zone Wi-Fi. La RATP expérimente une zone Wi-Fi en extérieur le long de la ligne de bus n°8, avec des AP installés sur les entrées de métro. Plusieurs sociétés commerciales utilisent la technique Wi-Fi en appoint de leur réseau Ethernet existant.

La province est plus discrète, mais l'évolution du Wi-Fi y est tout aussi active. Nice a entièrement couvert son aéroport en Wi-Fi. Les grandes groupes hôteliers (Accord, Partouche...) essaiment le Wi-Fi dans leur parc hôtelier.
Le petit village de Montesquiou (290 habitants dans le Gers) expérimente la distribution de l'accès Internet à haut débit en Wi-Fi.
De nouveaux exemples apparaissent chaque jour. Une récent étude de Forrester Research table sur une explosion des hot spots en Europe, passant de 1 000 en 2002 à plus de 32 000 en 2007 (Gartner en prévoit de son coté 39 000 fin 2005).

En ce qui concerne Fortel , nous sommes une société spécialisée dans les télécommunications qui a équipé en fibre optique une grande partie des opérateurs nationaux pour les réseaux informatiques et de téléphonie. Il faut savoir que le haut débit couvre 74% de la population, et que les opérateurs ne sont pas intéressés par les 26% restant, qui ne sont pas rentables mais concernent tout de même 15 millions de Français. Fortel propose des solutions innovantes pour le Wi-Fi : outre la création de réseau informatiques d'entreprise et l'installation de couverture Wi-Fi dans les établissements hôteliers, nous travaillons actuellement sur un projet de diffusion de l'accès internet haut débit dans les régions non desservies par l'accès ADSL classique. En joignant la technique de connexion Internet par satellite avec une distribution par Wi-Fi, nous proposons aux collectivités locales une alternative pour réduire la fracture numérique.

CdA. Quel serait l'intérêt de l'école pour le Wi-Fi ?

JA. Pour les établissements scolaires qui utilisent plusieurs machines non attribuées et qui voient défiler un très grand nombre d'utilisateurs, l'intérêt du Wi-Fi est d'avoir des postes sans 'fil à la patte', faciles à déplacer et de s'affranchir des inévitables problèmes de connectique. Dans une telle architecture de réseau intranet, il est aisé d'ajouter ou de supprimer des postes sans avoir de manipulations particulières à faire.

Mais c'est surtout pour les établissements en milieu rural que le Wi-Fi est intéressant. Avec un forfait ADSL classique de 40 Euros par mois, une école non desservie par le haut débit pourra malgré tout y accéder grâce au Wi-Fi.

CdA. A quel prix ? Les projets sont-ils soutenus par les collectivités locales ?

JA. Pour une école en ville répartie sur un étage par exemple, il faut compter la pose de deux antennes, ce qui revient environ à 1800 Euros au total. Ensuite, il n'y aura que les frais du forfait ADSL mensuel. Pour les écoles situées dans des zones où le haut-débit n'est pas encore disponible, tout reste à faire, et nous travaillons par exemple actuellement sur un projet en partenariat avec le conseil général de Savoie et un opérateur internet : il s'agit de faire venir le Wi-Fi sur toute la vallée de la Tarentaise grâce à un satellite. Le conseil général s'occuperait du recensement des utilisateurs et de leurs besoins, et du financement de la mise en place du réseau par satellite (7000 Euros pour 10.000 habitants). Il deviendrait lui-même opérateur de télécommunication pour cette zone, ce qui est désormais autorisé pour les collectivités.

CdA. Qu'en est-il au niveau de la sécurité ?

JA. Comme tout protocole de communication réseau, la norme Wi-Fi possède diverses procédure de contrôle des accès. Tout d'abord, le protocole TCP/IP porté par la Wi-Fi permet déjà de définir un domaine dans lequel les utilisateurs peuvent être reconnus. C'est le rôle de l'identifiant IP. Les points d'accès (AP) Wi-Fi sont fournisseurs DHCP. Toute carte de communication Wi-Fi (ou Ethernet) possède un numéro matériel. Les points d'accès (AP) Wi-Fi peuvent assurer un filtrage basé sur ces numéros. Les algorithmes de cryptage des données échangées sur le réseau Wi-Fi sont présents depuis l'origine de la norme IEEE 802.11b. Des processus de cryptage de plus en plus complexes sont implémentés actuellement pour offrir un niveau de sécurité comparable à ceux des réseau filaires Ethernet.

CdA. Etes-vous optimiste sur l'avenir du Wi-Fi ?

JA. Le Wi-Fi est appelé à remplacer tous les autres types de connexion. Aujourd'hui les cartes WiFi sont intégrées dans tous les ordinateurs. L'intérêt principal réside dans la facilité et le coté bon marché de la mise en réseau. Pour les particuliers, l'accès Internet peut être distribué sur l'ensemble du logement et même automatiquement partagé vers plusieurs machines fixes ou mobiles. Les émissions externes de Wi-Fi en norme IEEE 802.11b (2,4GHz) permettent de créer des réseaux entres voisins éloignés de quelques centaines de mètres : un nouveau lien social entre citadins. La constitution d'un réseau privé (familial) pour les jeux en réseau est immédiate, sans les inconvénients inesthétiques des câbles courants dans l'appartement.

Par extension, ces avantages sont d'autant plus intéressants que le nombre de machines à relier est important. Dans le cas d'un réseau d'entreprise, le Wi-Fi peut venir en remplacement ou en soutien d'un réseau filaire Ethernet. Couplé avec une ensemble souris/clavier utilisant aussi une liaison radio (BlueTooth), les bureaux sont soulagés des câbles. La problématique d'aménagement numérique du territoire national n'est plus du seul ressort des opérateurs de télécommunication et impose une redistribution des rôles entre l'Etat, les collectivités locales et les opérateurs : investissements dans les réseaux d'accès, formation et sensibilisation des usagers aux équipements terminaux, développement des applications à valeur ajoutée impulsées par les pouvoirs publics, etc.

En joignant la technique de connexion Internet par satellite avec une distribution par Wi-Fi, nous proposons aux municipalités une alternative pour réduire la fracture numérique. Elles évitent ainsi le manque de rentabilité des équipements à faible volume, les coûts de mise en place des réseaux filaires classiques, câbles ou fibres optiques, qui nécessitent de très onéreux travaux de génie civil pour les enfouissements. Le Wi-Fi est un formidable moyen pour combler les défauts de la couverture haut débit.

Propos recueillis par Caroline d'Atabekian

- Informatique et éducation    [ Haut ]

Des portables pour le 13
Ce sont tous les collégiens de quatrième des Bouches-du-Rhône, soit 27.000 jeunes, qui recevront d'ici fin octobre un ordinateur portable prêté par le conseil général accompagné de logiciels et d'un accès internet totalement gratuit. Pour le conseil, il s'agit d'offrir "à chaque enfant la même opportunité de s'approprier l'outil informatique". Les Bouches-du-Rhône reproduisent à grande échelle l'opération qui a déjà eu lieu, avec un certain succès, dans les Landes. Elle illustre l'investissement des acteurs locaux dans l'éducation. L'année prochaine , le conseil général a prévu d'étendre l'expérience aux collégiens de 3ème.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_030915145024.2102tn0r.html

Normes et standards
De plus en plus les applications pédagogiques numériques sont exposées à des standards et des normes. Cette tendance va encore se renforcer avec la mise en place des environnements numériques de travail. La Direction de la technologie du ministère organise les 9 et 10 octobre, à Lyon, un séminaire national sur les normes et standards pour les activités numériques dans l'enseignement.
http://www.educnet.education.fr/actua/ht ml/arts/G20030826.htm

Oser la simulation à l'école
Les simulations ont largement pénétré notre vie. Nous en utilisons sur le net pour apprendre à nous servir d'un objet ménager. Les entreprises simulent des évolutions de C.A. en fonctions de différents critères avant de décider ou entraînent leur personnel par des programmes interactifs. Dans un entretien accordé à l'Université virtuelle du Michigan, Clark Aldrich, un analyste, annonce l'arrivée massive des simulations à l'école en 2010. Grâce à l'informatique, elles faciliteront les acquisitions de connaissances en rendant les cours plus concrets et elles permettront de mener des raisonnements complexes avec les élèves. Pour lui "tous ceux qui veulent participer au système éducatif à l'avenir doivent assimiler une parfaite connaissance de la philosophie des simulations". Pour cela, il invite les enseignants à jouer aux jeux vidéos... et à acquérir son logiciel de simulation adapté à l'enseignement, Virtual Leader.
http://www.simulearn.net/SimuLearn/simul earn_home_page.htm
http://ts.mivu.org/default.asp?show=arti cle&id=2032

- Le libre    [ Haut ]

L'édition électronique libre contre les brevets logiciels
Marin Dacos, responsable de Revues.org, Alexandre Gefen (Fabula.org), Pierre Mounier (ENS LSH) et d'autres éditeurs de revues scientifiques en ligne attirent l'attention des internautes sur les risques liés à la loi européenne sur la brevetabilité des logiciels. "Notre activité repose sur l'utilisation de nombreux logiciels libres (comme Cyberdocs, Eprints, Hal, Lodel, SDX et Spip), que nous pouvons adapter à nos besoins particuliers car les sources en sont disponibles et modifiables. Or, les brevets logiciels pourraient remettre en cause l'existence des logiciels libres, dont les plus célèbres sont Linux, Apache, Mysql et PHP. L'utilisation des logiciels libres garantit notre indépendance technologique parce qu'ils respectent les standards préconisés par la communauté internationale. Seule cette indépendance assure la pérennité à long terme des documents que nous publions aujourd'hui." Ils demandent aux députés européens de s'opposer aux brevets logiciels.
http://www.revues.org/brevetslogiciels.h tml

La grève contre le brevet logiciel
Le mouvement contre la brevetabilité des logiciels (voir L'Expresso du 10) gagne en ampleur. Plusieurs sites ont décidé d'afficher des pages blanches pour marquer leur opposition à une loi qui pourrait nuire au développement de l'internet associatif en supprimant les logiciels libres.
http://www.aful.org/index.html
http://swpat.ffii.org/

Les brevets logiciels européens en question
Le site Framasoft, qui a choisi son camp, propose aux non initiés une petite compilation de textes et de liens permettant selon lui d'en mieux saisir la problématique.
Pour mieux comprendre et appréhender les enjeux :
http://www.framasoft.net/article1939.htm l
http://www.framasoft.net/article1949.htm l

Les effets néfastes du projet de brevet sur les logiciels
Dans une tribune publiée par Libération, D. Foray (CNRS) et J. Mairesse (EHESS) montre que le projet de brevet pourrait nuire à l'innovation dans ce secteur." Les brevets logiciels, en élevant les coûts, ainsi que l'incertitude juridique, associés à l'assemblage de nombreux composants pour réaliser un programme complexe, seraient donc particulièrement désavantageux pour les stratégies d'innovation des PME, et pourraient compromettre le rôle central d'innovation qu'elles jouent en Europe dans le secteur des logiciels".
http://www.liberation.fr/page.php?Articl e=136768

Encore une année au fond de la classe pour le logiciel libre ?
Le site Framasoft s'étonne du peu de références aux logiciels libres et de l'absence de référence à Linux dans le "Guide pratique d'équipement pour les écoles" paru récemment sur Educnet.
http://www.framasoft.net/article1937.htm l

DotClear
Les blogs, tout le monde en parle. Pourquoi ne pas aussi en écrire ! DotClear vous propose un outil libre francophone à l'interface agréable et élégante vous permettant de mettre en ligne votre propre blog moyennant quelques connaissances de base en PHP.
http://www.dotclear.net/
http://www.dotclear.net/demo/

Les feuilles CSS
Créer des pages web en respectant les standards L'édition de pages Web se préoccupe beaucoup aujourd'hui du respect des normes telles que définies par le W3C. Les feuilles de style CSS se prêtent particulièrement à cela en séparant clairement contenant et contenu.
http://www.framasoft.net/article1933.htm l

Créer du PDF gratuitement
Le format PDF est devenu un standard du Web. Georges Silva, professeur des écoles et animateur TICE dans le 93, fait le point dans ce tutoriel conséquent (80 pages) sur les différentes manières de générer gratuitement des fichiers sous ce format et sous environnement Windows.
http://www.framasoft.net/article1361.htm l

- Logiciels    [ Haut ]

Des failles dans Office
Secuser.com, site spécialisé dans la sécurité informatique, signale la découverte de nouvelles failles dans des composants de Microsoft Office, comme Word 97 ou 2000, Excel, Powerpoint. Elles permettent une prise de contrôle à distance de la machine. Un correctif est disponible.
http://www.secuser.com/communiques/2003/ 030904_vulnoffice.htm

Coccinella
Un logiciel libre de communication, disponible pour Windows, Mac et Linux, qui propose un chat, une messagerie instantanée (compatible avec ICQ, IRC, MSN Messenger...), et un original "tableau blanc électronique" permettant d'écrire ou dessiner à plusieurs à la manière de Netmeeting. Ses fonctionnalités le rendent potentiellement pertinent dans le contexte d'un intranet scolaire.
http://hem.fyristorg.com/matben/

- Internet et éducation    [ Haut ]

ENT et ENS dévoilés à Hourtin
Du 25 au 29 août, l'université d'été d'Hourtin a abordé des thèmes importants : rôle des collectivités locales, mise en place d'un espace numérique des savoirs, installation de l'espace numérique de travail. Découvrez les comptes-rendus quotidiens du Café à Hourtin sur ces questions. A voir également le dossier du ministère qui fait le point sur ses projets.
http://www.cafepedagogique.net/divers/ho urtin2003
http://www.education.gouv.fr/actu/elemen t.php?itemID=20038261058

Le ministère teste la classe virtuelle
EducNet rend compte de l'expérimentation de mars à juin 2003 de la plate-forme de formation à distance CentraOne. Elle a été testée par exemple pour suivre des élèves hospitalisés. Pour les experts de la direction de la technologie du ministère, "globalement l'outil a été jugé fiable, simple d'installation et accessible dans de bonnes conditions via une simple connexion téléphonique classique. Seuls le fait que la plate-forme ne fonctionne que sous un seul système d'exploitation et quelques problèmes de traduction ont été déplorés. L'expérimentation a montré également que l'adaptation des apprenants à l'utilisation de l'outil ne posait pas de difficultés et que les enseignants se l'appropriaient ainsi que ses différentes fonctionnalités sans trop de problèmes malgré quelques fois une remise en cause de leurs pratiques". L'expérimentation va continuer cette année avec comme objectif d'étudier de nouvelles modalités de formation. CentraOne est produit par une firme de Boston qui présente ainsi cet environnement : "Centra combine, de façon unique, documents, contenus Web, évaluations, FAQ, classes virtuelles, groupes de discussion, événements enregistrés... Chaque apprenant ou groupe d'apprenants a donc accés á une combinaison d'événements synchrones (classes, conférences, réunions) et de tâche asynchrones d'auto formation".
http://www.educnet.education.fr/actua/ht ml/arts/G20030917.htm
http://www.centra.com/French/index.asp

Cyberdocs, une plate-forme de publication libre
" La plate-forme Cyberdocs permet de structurer des documents issus de traitements de texte et de les publier sur Internet, à l'aide de la norme XML et la DTD TEI Lite. Elle est aujourd'hui principalement utilisée comme nouvelle plate-forme de traitement et de diffusion des thèses dans le cadre du projet Cyberthèses, un programme francophone d'archivage et de diffusion électronique des thèses, qui regroupe aujourd'hui de nombreuses institutions francophones ou non à travers le monde". Résultat d'une collaboration entre les universités de Lyon 2, Genève et Bamako, cette nouvelle plate-forme de publication est un logiciel libre sous licence GPL. Sa diffusion devrait permettre une meilleure diffusion du savoir.
http://sourcesup.cru.fr/cybertheses/

Larousse développe la plate-forme Akène
La montée en puissance du haut-débit, le développement de l'espace numérique de travail (ENT) par le ministère, amènent Larousse à proposer Akène. Il s'agit d'une plate-forme qui regroupe, via une interface web, les services communs aux produits numériques de Larousse : moteur de recherche, gestion de contenus et espace personnel de travail. Akène est conforme au schéma directeur des espaces de travail défini par le ministère de l'éducation nationale. Il intègre déjà les produits phares de Larousse : Larousse Expression, Encyclopédie universelle, Harrap's Unabridged Pro, Larousse multilingue et facilite le développement de nouveaux contenus. Akène est compatible avec les serveurs Microsoft.
http://www.crepac.com/presse/fichiers_pd f/larousseak_ne.pdf

- Internet et pouvoir public    [ Haut ]

Soutien au haut-débit en zone rurale
Lors du conseil interministériel du 2 septembre, le gouvernement a décidé d'appuyer le développement de technologies alternatives à l'ADSL dans les zones rurales : internet par le réseau électrique et par WiFi. Ces mesures se situent dans un programme plus général de désenclavement et de réduction de la fracture numérique.
http://www.premier-ministre.gouv.fr/fr/p .cfm?ref=40470

Programme Safer Internet
Le programme européen SIAP vise à promouvoir une utilisation plus sure d'internet en luttant contre les courriels à contenu illicite et préjudiciable.
http://www.telecom.gouv.fr/programmes/si ap/

- Internet et société    [ Haut ]

Haut-débit : un internaute sur 10
Selon Cyberpresse, le nombre d'abonnés au haut-débit dans le monde a augmenté de 72% en 2002. Ce sont les pays asiatiques qui arrivent en tête du taux d'équipement. Ainsi la Corée du sud compte 21 abonnés pour 100 habitants. Les Etats-Unis sont au 11ème rang, la France au 24ème. Cependant tous ces abonnés ne représentent que 1% de la population mondiale.
http://www.cyberpresse.ca/internet/artic le/1,150,1505,092003,430154.shtml

Des classe sous haute surveillance
Cela devait arriver. Une école pourtant tranquille du Mississippi est devenue la première ville américaine à équiper toutes ses classes d'un dispositif de webcams reliées à internet et accessible aussi bien à l'administration scolaire qu'à la police locale. Ils n'ont pas prévu pour le moment d'en permettre l'accès aux parents. Nous voici rassurés !
http://www.transfert.net/a9248

Les TIC et la croissance économique
Sous ce titre, l'OCDE publie un rapport qui analyse l'impact des TIC sur la croissance et essaie de l'estimer. Après les fous espoirs des années 90, le rapport est prudent et avance ses prévisions à pas comptés. Il estime que "l'utilisation des TIC peut aider les entreprises à élargir leur gamme de produits, à personnaliser les services... et à mieux répondre à la demande, c'est à dire à innover... Les TIC peuvent aider à réduire les stocks ou aider les entreprises à intégrer des activités sur l'ensemble de la chaîne de valeur". Mais tous ces gains "font partie d'un ensemble plus vaste de changements qui contribuent à améliorer la performance". Cependant "les TIC ne sont pas une solution miracle" : il faut du temps pour s'y adapter. L'OCDE recommande d'améliorer la sécurité et la réglementation.
http://www1.oecd.org/publications/e-book /9203032E.PDF
http://www.adobe.fr/products/acrobat/rea dstep2.html

Le rapport Charié sur TIC et PME
Le rapport Charié se veut optimiste et dynamique en visant "100 PME championnes par jour d'ici 2007". Au-delà du style, quasi agit-prop, il fixe les enjeux de la maîtrise des TIC par les PME : les hôtels doivent apprendre à faire leurs réservation sur le net, les garages à lire l'informatique embarquée, la presse à se numériser, etc. Ce que propose J.-P. Charié c'est de rattraper le retard français et de faire faire aux PME un bond culturel. Avec quels moyens ? Des incitations fiscales, une agence spécifiques, des emplois-jeunes PME championnes, et un esprit de collaboration entre administration et PME.
http://www.telecom.gouv.fr/documents/rap _charie.htm

- Internet    [ Haut ]

Le net relance la bataille du téléphone
Le Monde du 5 septembre faisait écho à l'association de France Telecom avec TPS pour développer une offre de télévision par l'ADSL. De son côté, le fournisseur d'accès Free s'attaque à France Telecom en proposant gratuitement sa "Freebox" à ses abonnés ADSL. Elle donne accès au réseau téléphonique et permet d'appeler tout abonné en France métropolitaine gratuitement jusqu'à la fin de l'année, et à faible prix ensuite. A terme, le mariage technique du téléphone, de l'informatique, de la télévision et d'Internet devrait permettre de redistribuer les cartes entre les acteurs économiques. Une nouvelle bataille s'amorce.
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,323 6--332732-,00.html
http://www.free.fr

- Virus et sécurité    [ Haut ]

C'est aussi la rentrée des virus
Incontestablement ils sont tous rentrés : le mail explose sous la multiplication des messages porteurs de virus. C'est maintenant que se fait sentir l'impact des virus de l'été. Si vous avez manqué les alertes précédentes, il est recommandé de mettre à jour votre antivirus et de vous méfier de tout fichier attaché inattendu.
http://www.secuser.com/

De nouveaux virus à venir
On se remet à peine de Lovsan, le virus qui exploite une faille de sécurité dans le protocole RPC de Windows, que de nouvelles failles dans ce protocole ont été mises en évidence. Selon Secuser, dans les jours à venir, de nouveaux virus devraient voir le jour pour exploiter ces failles. Un correctif est disponible et conseillé.
http://www.secuser.com/communiques/2003/ 030911_winrpc.htm


[ Haut ]

Archives de la rubrique Actualité des TICE :

Café  n°1 - n°2 - n°3 - n°4 - n°5 - n°6 - n°7 - n°8 - n°9 - n°10 - n°11 - n°12 - n°13 - n°14 - n°15 - n°16 - n°17 - n°18 - n°19 - n°20 - n°21 - n°22 - n°23 - n°24 - n°25 - n°26 - n°27 - n°28 - n°29 - n°30 - n°31 - n°32 - n°33 - n°34 - n°35 - n°36 - n°37 - n°38 - n°39 - n°40 - n°41 - n°42 - n°43 - n°44 - n°45 - n°46 - n°47 - n°48 - n°49 - n°50 - n°51 - n°52 - n°53 - n°54 - n°55 - n°56 - n°57 - n°58 - n°59 - n°60 - n°61 - n°62 - n°63 - n°64 - n°65 - n°66 - n°67 - n°68 - n°69 - n°70 - n°71 - n°72 - n°73 - n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78 -

 
  La rubrique Actualité des TICE dans les archives :
 • Les dernières éditions du Café :
n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78
 • Les archives complètes


 • Envoyer une info
 • Nous écrire


 • S'abonner à cette rubrique
 • Nous connaître
 • Nous aider
 • Version imprimable