Actualité des TICE (Café N° 53)

Version imprimable Version imprimable

Édition du 08-09-2004

- François Jarraud -

- A la Une : Cartable numérique : Les Actes de Moliets     [ Haut ]

Le 7 mai, le Conseil général des Landes, le Rectorat de Bordeaux et l'Inspection académique des Landes ont organisé, avec le concours du Café pédagogique et d'Education & Territoires, à Moliets (40), un colloque sur l'opération "un collégien, un ordinateur portable". Les actes du colloque sont maintenant téléchargeables gratuitement en ligne. Ils rendent compte du dispositif innovant impulsé par le département des Landes. Tous les collégiens de troisième y reçoivent un ordinateur portable.
http://www.landesinteractives.net/defaul t.asp?page=pageEdito.asp&args=%3FIDPAGE%3 D163&cnf=1|
http://www.cafepedagogique.net/dossiers/ landes04/index.php

- T.I.C.E.    [ Haut ]

Du cartable électronique aux E.N.T.
Publié par la Caisse des dépôts et consignations, cet ouvrage, dirigé par Daniel Kaplan (Fing) et Serge Pouts-Lajus (Education & territoires), arrive au moment où une dizaine de collectivités locales mettent en place un espace numérique de travail et où de nombreuses autres hésitent. L'ouvrage dresse un remarquable état des lieux des ENT en France et dans le monde qui permet au novice de comprendre ce qu'est un ENT et les raisons de ce déploiement. Il montre à la fois son évidence au moment où les grandes entreprises développent leur intranet et son intérêt pour les différents acteurs de l'école. C'est que l'ENT s'adresse autant aux parents qu'aux enfants, aux administratifs ou aux enseignants, sans publier des acteurs plus éloignés. Cette simple liste établit leur intérêt pédagogique : l'ENT peut faire communiquer l'école, l'ouvrir sur le monde et apporter aux élèves des supports pédagogiques adaptés à leur culture. Mais en même temps, les auteurs soulignent les déplacements de frontière : les ENT donnent une place nouvelle aux collectivités locales sur le terrain pédagogique par exemple. Les auteurs les invitent à multiplier les partenariats. Peut-être auraient-ils du insister davantage sur les enjeux sociaux et les risques liés à la généralisation des ENT. Comment concilier transparence de l'école et carte scolaire ? Comment faire évoluer les représentations professionnelles des enseignants sans impliquer les communautés enseignantes dans leur conception ? Dans quelle mesure les ENT mettent-elles en question le fonctionnement hiérarchique de l'école ? L'ouvrage est indispensable à tous ceux qui s'intéressent à ce nouvel espace scolaire.
http://www.fing.org/index.php?num=5062,1
http://www.ladocfrancaise.gouv.fr/catalo gue/9782110056061/index.shtml

ENT : Le bilan des Rencontres de l'Orme sur les ENT
"Quels défis pour les nouveaux espaces numériques d'éducation ?" Responsables ministériels, collectivités locales, parents et éditeurs ont débattu des enjeux et des interrogations liées au développement des ENT. Parmi les questions soulevées, celle de la répartition des rôles entre acteurs locaux et étatiques, l'ENT déplaçant les frontières traditionnelles. Une table-ronde était consacrée aux parents d'élèves et à leur place dans la communauté éducative virtuelle. Les parents de la FCPE ont revendiqué l'ENT comme "un outil levier pour ouvrir l'école". Mais pour le moment l'information dans les ENT va encore des établissements vers les parents. La communication dans l'autre sens est rare. Si la place des parents était particulièrement bienvenue dans ces débats, on remarquera l'absence d'enseignants de terrain, pourtant protagonistes irremplaçables de la mise en place des ENT ! Pourtant celle-ci ne pourra réussir que si la culture professionnelle évolue (l'exemple de la communication avec les parents l'illustre). Comment le faire sans les communautés virtuelles d'enseignants ?
http://www.orme-multimedia.org/r2004/pre sse/dossier_bilan_fin__nb_web.pdf
http://www.adobe.fr/products/acrobat/rea dstep2.html

ENS : Maigre premier bilan
Les premiers chiffres de consultation de l'Espace Numérique des Savoirs mis en place par le ministère montrent un faible impact sur les pratiques pédagogiques. Educnet publie les premiers chiffres d'utilisation de l'ENS portant sur près de 1500 établissements. On observe en moyenne une vingtaine de consultations mensuelles par établissement. Les ressources les plus utilisées, l'Encyclopédie Universalis et Hachette multimédia le sont en moyenne 4 fois par mois par établissement. Ces résultats s'expliquent en partie par des problèmes techniques inévitables pour un dispositif nouveau. Ainsi, en lycée, l'installation du logiciel de connexion a généralement pris plus de 6 heures. Dans le primaire, la moitié des écoles retenues ne disposent que d'un accès bas débit ce qui limite l'utilisation des ressources. Mais les données publiées sur Educnet montrent la fraîcheur de l'accueil dans les établissements : généralement moins de 10% des enseignants s'y sont intéressés et l'usage en classe est encore plus réduit. On remarquera également que les enseignants utilisateurs sont les plus âgés. Ces chiffres remettent-ils en question l'avenir de l'ENS ? A moyen terme, sans doute non. Le déploiement d'espaces numériques est inévitable. Ils posent peut-être la question de la sélection des ressources. A coup sur ils montrent la difficulté de l'institution à accompagner ce déploiement et à intervenir sur les pratiques pédagogiques. Des problèmes que les collectivités locales, invitées maintenant à financer le déploiement de l'ENS, devraient prendre en compte.
http://www.educnet.education.fr/ENS/eval -07-04.htm

Le ministère financera l'ENS en 2004-2005
Selon Educnet, 600 établissements, parmi les 1500 de l'expérimentation 2003-2004, bénéficieront d'une subvention de 1000 euros pour payer les contenus numériques de l'Espace Numérique des Savoirs. Les autres devront compter sur les collectivités locales ou mettre fin à l'expérimentation.
http://www.educnet.education.fr/aef/arti cles/html/aef-44834.htm

E.N.T. et acteurs locaux
"L'ENT brouille la partition simple qui régissait l'axe des compétences légales : à l'Etat les personnels et l'enseignement, aux collectivités le clos, le couvert et l'équipement. Posons la question crûment : est-il de la compétence d'une collectivité d'acheter et de fournir, si elle en a les moyens, un ENT aux établissements scolaires ?". Dans le numéro 38 d'Ac-Tice, Bernard Busser, directeur de l'éducation des Bouches-du-Rhône, montre quelques bouleversements apportés par les espaces numériques de travail. Il n'y a pas que le partage des rôles, figé par la loi de 1983, qui est remis en question : la pédagogie et les pratiques sont également bousculées.
http://www.ac-nancy-metz.fr/ac%2Dtice/


Le ePortfolio transforme le lien éducatif affirme Educause
Parmi les bonnes pages du numéro de juillet 2004 d'Educause, une revue américaine sur l'utilisation des TICE dans l'enseignement supérieur, Gary Greenberg (Northwestern University, Illinois) invite à réfléchir aux usages du portfolio électronique, le ePortfolio. G. Greenberg distingue trois types de ePortfolio : portfolio de présentation, qui est conçu après une réalisation, à l'image des portefeuilles d'artistes, le portfolio structuré, où l'organisation est un élément de l'œuvre et le portfolio d'apprentissage qui évolue avec le travail. Pour lui, l'utilisation du ePortfolio fait évoluer l'évaluation des étudiants en permettant de prendre en compte des capacités nouvelles, ce qui implique de modifier les cursus eux-mêmes. Mais il y voit surtout un outil pour la mise en place de nouvelles communautés d'apprentissage associant professeurs et pairs.
http://www.educause.edu/pub/er/erm04/erm 044.asp

Les images numériques, un nouveau numéro des D.I.E.
"Il existe bien une même image numérique dans m'enseignement d'abord parce que les forces fédératrices des techniques, des pratiques transversales et d'une culture encore en voie d'élaboration ne sont pas négligeables; ensuite parce que font alliance le souci de prendre de la distance face à l'image-reflet et celui de discipliner l'image dans une démarche scientifique". Ce nouveau Dossier de l'ingénierie éducative (n°47-48) montre pourtant la grande variété des usages. En arts d'abord, mais aussi en SVT, en maths, en physique, en EPS, en français, l'image numérique est l'objet de démarches pédagogiques qui aident les élèves à s'approprier une forme d'expression de leur univers.
http://www.cndp.fr/DossiersIE/accueil.as p?menu=sdl

Comment s'amuser et s'instruire au 21ème siècle
Sous ce titre, Educause rend compte d'une table-ronde qui a réuni des universitaires et des créateurs de jeux vidéo pour l'industrie ou la défense américaine. Ils croient en l'invasion de l'école par les jeux. Pourquoi ? Parce que le permet l'appréhension de systèmes : "Vous installez une simulation et les gens jouent avec elle et, ce faisant, ils cherchent les règles sous-jacantes. Les simulations sont particulièrement adaptées quand vous enseignez des systèmes, par exemple en SVT ou en géographie" (J.C. Herz, New York University).
http://www.educause.edu/ir/library/pdf/e rm0454.pdf

Angleterre : Un rapport évalue l'utilisation des TICE à l'école
"Plus de 90% des enseignants sont des utilisateurs compétents des TIC. L'impact des TICE dans l'enseignement augmente lentement mais régulièrement". L'OFSTED, l'organisme public qui fixe les programmes scolaires, publie un rapport sur la diffusion des TIC dans le système éducatif anglais. Il montre de nets progrès : 90% des établissements secondaires ont un accès haut-débit, la moitié du primaire, dans 3 établissements sur 4 l'usage des TIC ont progressé. On nous dit même que la qualité des leçons où les TIC sont utilisées a augmenté : 59% des leçons seraient meilleures ce qui est très précis… Pour autant le rapport montre également le chemin qui reste à parcourir : "l'usage des TIC par les élèves reste sporadique et dépend de l'enseignant. Chaque jour, dans de nombreuses écoles, des opportunités d'exploiter les TIC dans toutes les matières se perdent". Le rapport recommande de continuer les efforts et particulièrement de développer les portfolios électroniques.
http://www.ofsted.gov.uk/news/index.cfm? fuseaction=news.details&id=1555

Angleterre : Les enseignants voient l'avenir dans les TICE
Selon une enquête réalisée par le General Teaching Council for England, un organisme professionnel créé par une loi de 1996, neufs enseignants anglais sur dix pensent que l'utilisation des TICE va croître dans les dix prochaines années et 55% trouvent cela bénéfique. Une grande majorité souhaite que l'Ecole prépare les élèves à trouver et utiliser l'information et développer une pensée critique. Les élèves restent la première motivation du métier.
http://www.gtce.org.uk/news/newsDetail.a sp?NewsId=1023

Intégrer les TICE, l'exemple belge
"La facilité de consultation et d'accès à l'information enligne laisse entière la question des moyens cognitifs dont disposent les individus pour replacer l'information dans son contexte et s'en servir… Actuellement l'enseignement et la formation professionnelle se focalisent beaucoup sur les compétences instrumentales, au risque de négliger les autres". Cette réflexion accompagne la série d'études sur la lutte contre la fracture numérique en Belgique, publiée par l'Esnet. 70 dispositifs, 200 initiatives de terrain, les politiques des différents systèmes éducatifs sont présentés et analysés. A ces exemples s'ajoutent des synthèses qui témoignent de la réflexion des responsables. Un travail à découvrir !
http://www.esnet.be/colloque-03-06-2004/ RapportColloque_e-inclusion.pdf
http://www.adobe.fr/products/acrobat/rea dstep2.html

- Internet et éducation    [ Haut ]

L'éducation dans la société de l'information
"La mutation du monde vers les sociétés de l’information a de profondes répercussions sur les systèmes éducatifs. On leur demande d’élargir, d’assouplir et d’améliorer leur pertinence et leur qualité, à tous les niveaux. Les TIC ont les moyens de relever ces défis. Certains observateurs affirment que les TIC offriront aux pays en développement une chance de rattraper les nations riches ; d’autres signalent le risque de voir s’approfondir le fossé numérique entre les riches en technologie du Nord et les pauvres en ce domaine, du Sud. Mais les technologies ne peuvent porter leurs fruits dans un contexte qui ne leur est pas propice. Elles donnent les meilleurs résultats dans des conditions de planification stratégique s’appuyant sur l’expérience et de coopération internationale. Il existe de nombreux cas qui montrent comment les TIC peuvent rendre l’apprentissage plus attrayant et les systèmes plus souples et diversifiés, surtout aux niveaux de l’enseignement secondaire, supérieur et de la formation permanente. Elles offrent aussi des chances sans précédent d’apprentissage collectif". Dans le cadre du Sommet mondial sur la société de l'information, l'Unesco soutient le développement des TIC dans l'éducation à condition que les défavorisés ne soient pas oubliés. Cette étude donne des exemples d'intégration réussie par exemple pour la formation des enseignants.
http://unesdoc.unesco.org/images/0013/00 1355/135528f.pdf

- Internet et pouvoirs publics    [ Haut ]

Le Conseil constitutionnel valide la loi informatique et libertés
La réforme de la loi informatique et libertés a été validée par le Conseil constitutionnel. L'enregistrement de données sensibles dans les fichiers de police est donc autorisé sans accord de la CNIL. Le Conseil a cependant annulé l'alinéa de la loi qui autorisait la création de casiers judiciaires privés mais a ouvert une porte aux entreprises pour qu'elles puissent créer des fichiers de pirates. Il y aura plus d'informatique, nettement moins de liberté…
http://www.silicon.fr/click.asp?id=5953
http://www.cafepedagogique.net/expresso/ index.php?express=387

La loi sur les fichiers est-elle liberticide ?
Le Sénat a adopté le 15 juillet en seconde lecture le projet de loi sur la protection des données personnelles. Pour la Ligue des droits de l'Homme, IRIS, le collectif DELIS "bien des aspects du texte adopté constituent une régression de la protection des citoyens jusqu'alors assurée par la loi "Informatique et libertés" de 1978". En effet le projet de loi autorise la création par les entreprises de fichiers nominatifs avec un simple contrôle interne, facilite la constitution de fichiers sensibles (données ethniques, religieuses, moeurs..) par les forces de sécurité et donne le droit aux " personnes morales victimes d'infraction" de créer des fichiers nominatifs encourageant ainsi la multiplication de casiers judiciaires privés, sans droit de regard ou de rectification. Le projet retire à la CNIL l'essentiel de son rôle de gardien des libertés sans la remplacer.
http://www.senat.fr/dossierleg/pjl01-203 .html
http://www.delis.sgdg.org/menu/transposi tion/CommuniquePresse20040716.htm
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@ 2-3226,36-372444,0.html

Les jeunes copieurs dans le collimateur du gouvernement
Selon Silicon.fr, pour la première fois un jeune mineur a été condamné à Nevers à un mois de prison avec sursis pour piraterie de jeux vidéo qui étaient ensuite revendus sur Internet. Cette mesure montre le durcissement de l'Etat sur cette question. A son incitation, l'industrie du disque et les fournisseurs d'accès Internet se sont mis d'accord pour déceler les pirates et clore leur accès Internet. Une philosophie qui n'est pas partagée par tous. Ainsi la Ligue de l'enseignement et plusieurs associations d'artistes se sont élevés "contre une logique purement répressive qui ne peut que détériorer durablement les relations entre les artistes et leur public.. contre une vision archaïque de l’Internet qui prétend éradiquer les échanges de fichiers (peer-to-peer) alors que ce mode de diffusion en plein développement peut être une source de progrès et de diversité pour le public mais aussi pour les artistes".
http://www.silicon.fr/click.asp?id=5816
http://www.laligue.org/laligue/rubriques /autres/sdp/comm/2004/040524_mus.htm
http://www.zdnet.fr/actualites/internet/ 0,39020774,39161410,00.htm

Did They Read It interdit en France ?
Did They Read It est un nouveau programme qui permet de s'assurer qu'un correspondant a bien reçu un courriel. Pour la Commission nationale informatique et liberté (CNIL), le procédé est contraire à la loi du 6 janvier 1978 qui interdit la collecte de données nominatives. Son usage en France est passible de 5 ans de prison et 300.000 euros d'amende.
http://www.didtheyreadit.com/
http://www.cnil.fr/index.php?id=1602&new s[uid]=177&news&cHash=5f39b9474d

La charte anti-pirates
Le 28 juillet, les fournisseurs d'accès à Internet (FAI) et les professionnels de la musique ont signé une charte prévoyant de luter contre le téléchargement de musique sur Internet. Cet accord prévoit également le développement d'une offre légale de musique sur le net. La charte est vivement critiquée. Ainsi pour l'UFC Que Chosir, " Le texte ne va pas changer grand-chose. Les réseaux P2P ne vont pas disparaître, loin de là. Il y aura peut-être, dans un premier temps, un ralentissement, à cause de l'effet dissuasif, mais ils continueront à croître. A moyen terme, seules les solutions de rétribution alternatives sont viables, comme le modèle de la rémunération sur la copie privée. Et cette licence légale, d'ici deux ou trois ans, va s'imposer d'elle-même. Les sociétés d'artistes l'ont compris depuis longtemps.
http://www.liberation.fr/pdf/charte.pdf
http://www.liberation.fr/page.php?Articl e=226902
http://www.laligue.org/laligue/rubriques /autres/sdp/comm/2004/040524_mus.htm

- Internet et société    [ Haut ]

Marasme du secteur de l'innovation
"Après trois ans de crise et de marasme dans les secteurs technologiques, qui ont pesé sur la dynamique de l'innovation en France, des premiers signes de reprise économique ont commencé à apparaître au second trimestre 2003". Cette affirmation du nouveau Tableau de bord de l'innovation, édité par le ministère de l'industrie, s'appuie sur quelques feux verts : la hausse des créations d'entreprises dans les secteurs innovants et la croissance de l'industrie informatique liée à une demande croissante des ménages. Mais elle oublie les feux rouges. Ainsi les fonds investis dans le capital-risque continuent leur chute : ils sont passés d'un milliard d'euros en 2000 à 493 millions en 2002 et 341 en 2003. Malgré la reprise de l'industrie informatique, le chiffre d'affaire des secteurs innovants prolonge son déclin : -2,7% en 2003. Le secteur des services informatiques connaît pour la première fois un recul (-2,9%). De ce marasme émergent les ventes d'ordinateurs (41% des ménages français sont équipés) et la progression d'il y aurait en décembre 2003 21,9 millions d'internautes en France, soit 3,7 millions de plus qu'en 2002. 28% des ménages sont connectés à leur domicile. Le nombre d'ordinateurs hôtes en France a beaucoup augmenté : +28%. Mais le rattrapage ne se fait pas : la croissance mondiale est de 36%.
http://www.industrie.gouv.fr/observat/in nov/pdf/tbi11.pdf
http://www.adobe.fr/products/acrobat/rea dstep2.html

L'Internet en famille
Où va se loger Internet dans les foyers ? Quel impact a-t-il sur la vie de famille ? La revue Réseaux consacre son numéro 123 à l'analyse des usages familiaux du réseau. Ainsi Anne-Sylvie Pharabod montre que "la gestion familiale des équipements est fortement liée.. aux relations entre leurs membres". Internet révèle plus la nature des liens familiaux qu'il ne les casse. Une analyse tout aussi intéressante est portée par Céline Metton sur les usages de l'internet par les collégiens. "Bien plus qu'un loisir ou une simple source d'information, (les usages de l'Internet) participent à leur processus de socialisation et de construction identitaire… Par l'Internet, les plus jeunes découvrent d'autres mondes que l'univers familial.. L'Internet offre une modalité de communication complémentaire particulièrement fluide, qui permet de s'extraire des difficultés pour mieux les affronter par la suite".
http://reseaux.e-revues.com/

- Internet    [ Haut ]

1ères Rencontres CPL
C'est une technologie encore naissante mais prometteuse : Internet peut aussi circuler sur les réseaux électriques, on parle alors de "courants porteurs en ligne" (CPL). Le CNIT accueillera le 16 novembre les premières rencontres CPL. De quoi faire le point sur cette technologie.
http://www.rencontrescpl.com/com/cpl07.h tml

L'ICANN adopte IPV6
L'ICANN, l'organisme qui gère les noms de domaine sur Internet, vient d'ajouter IPv6 sur ses machines. Ce nouveau protocole permettra de créer les milliards d'adresses nouvelles dont l développement économique et social vont avoir besoin. Cette décision permet également d'assurer des adresses pour tous les pays aujourd'hui et demain.
http://www.liberation.fr/page.php?Articl e=225088
http://www.admi.net/cgi-bin/wiki?IPv6

- Le Libre    [ Haut ]

IPinfo
IPinfo est un logiciel open source dédié à la formation à l'information. A la fois intranet pédagogique et plate-forme d'apprentissage coopératif, IPinfo remplit à des fonctions de gestion de projets, de travail coopératif, de mutualisation des connaissances et de gestion de références bibliographiques.
http://ipinfo.univ-poitiers.fr/

Un exemple de contrat de licence libre
Afin d'encourager la diffusion des logiciels libres, le CEA, le CNRS, l'INRIA proposent CeCILL : un modèle de licence de logiciel libre respectant le droit français et les principes de diffusion du libre (accès au code source, droits des utilisateurs etc.).
http://www.sg.cnrs.fr/daj/3propriete/doc s/Licence_CeCILL-V1_VF.pdf

Le libre, un projet économique
"Les nouvelles pratiques permises par Internet, comme le téléchargement ou la diffusion et la multiplication rapide des oeuvres, ont radicalement modifié les règles économiques en vigueur. Certains (les tenants du logiciel libre) ont su s’y adapter, d’autres essayent encore d’appliquer les antiques méthodes du marché au nouveau monde qui s’ouvre devant eux" Sur Framasoft, une tribune tente de montrer pourquoi le logiciel libre peut apparaître comme une alternative économique viable.
http://framasoft.net/article2870.html

Du nouveau chez Star Office et Open Office
Deux nouvelles versions de ces logiciels de bureautique gratuits sont disponibles. Pour Open Office il s'agit de 1.1.2. Star Office 7, qui s'appuie sur Open Office , est également disponible en version Windows, Linux et Solaris
http://sunsolve.sun.com/pub-cgi/show.pl? target=patches/xprod-StarOffice&nav=pub-p atches
http://www.openoffice.org/

5èmes Rencontres du Libre
Du 6 au 10 juillet, se tiendra à Talence la 5ème édition des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre. A notre de nombreuses conférences sur les usages du Libre dans l'éducation : présentations de Framasoft, Slaes, Spip etc. par exemple.
http://rencontresmondiales.org

- Sécurité et virus    [ Haut ]

Le nouveau Service Pack de Microsoft
Sensé apporter "des technologies de sécurité actives qui permettent à Windows XP de se défendre plus efficacement contre les virus, les vers et autres intrusions", le nouveau Service Pack 2 pour Windows XP est maintenant disponible gratuitement auprès Microsoft. D'après ZD Net, cette nouvelle version pour développeurs pose cependant des problèmes de compatibilité avec près de 200 logiciels dont Office XP Standard, certains outils Symantec etc. Il convient donc peut-être d'attendre un peu avant de l'installer. Depuis le 2 septembre, Microsoft invite tous les utilisateurs de Windows XP à l'installer gratuitement.
http://www.microsoft.com/france/windows/ xp/sp2/default.mspx
http://www.microsoft.com/downloads/detai ls.aspx?displaylang=fr&FamilyID=049c9dbe- 3b8e-4f30-8245-9e368d3cdb5a
http://www.zdnet.fr/actualites/technolog ie/0,39020809,39166571,00.htm

Virus et correctifs
Microsoft propose un nouveau correctif d'Internet Explorer 5.01, 5.5 et 6.0 pour Windows. Il comble certaines failles utilisées par des virus et nous en recommandons le téléchargement. Secuser signale l'apparition d'une nouvelle variante de Mydoom, un virus qui se diffuse par fichier joint et qui installe une porte d'accès dérobée sur votre oridnateur.
http://windowsupdate.microsoft.com/
http://www.secuser.com/alertes/2004/mydo omm.htm

Microsoft publie un correctif de sécurité, mais…
Microsoft a mis en ligne des correctifs de sécurité pour Windows 98, Me, NT 4.0, 2000, XP et 2003. Ils ont l'avantage de rendre inefficace le virus Scob mais n'empêche pas son installation : la faille reste active. Nous vous recommandons vivement de télécharger ces mises à jour. Secuser signale la diffusion d'une nouvelle version du virus Bagle. Elle se présente sous la forme d'un message au titre aléatoire avec un fichier joint en .com, .cpl, .exe, .hta, .scr, .vbs, .vbs ou .zip. Mettez à jour votre anti-virus et méfiez-vous des pièces jointes et des fichiers partagés. Rappelons que Secuser propose également un outil de nettoyage de votre ordinateur gratuit en ligne.
http://www.secuser.com/communiques/2004/ 040713_vulnwin.htm
http://windowsupdate.microsoft.com/
http://www.secuser.com/alertes/2004/bagl eaf.htm

Un patch à appliquer
Selon Secuser.com, Microsoft met enligne un correctif qui comble une faille d'Internet Explorer qui était utilisée par le virus Scob (alias Download Jet) et des spywares pour pénétrer un ordinateur sous Windows à l'insu de son utilisateur. Le programme, pour Windows NT, 2000 et XP, fait environ 100ko. Nous en recommandons le téléchargement.
http://www.secuser.com/communiques/2004/ 040702_patchtmp.htm
http://download.microsoft.com/download/e /5/5/e55bbf16-ae16-4d58-8f75-3233ec146255 /Windows-KB870669-x86-ENU.exe

Une nouvelle version de Bagle
Selon Secuser, la nouvelle version du virus Bagle installe comme les précédentes une porte dérobée sur votre ordinateur et désactive les protections. Bagle L se propage par un courriel, dont le texte est "new price" et qui est accompagné d'une pièce attachée au format .zip.
http://www.secuser.com/alertes/2004/bagl eal.htm

PNG, piégé !
ZDNet signale une faille dans le format d'image PNG qui permet d'utiliser une simple image pour exécuter du code sur une machine.
http://www.zdnet.fr/actualites/technolog ie/0,39020809,39164490,00.htm

Une faille dans Mozilla
Selon ZDnet, sous Windows, Mozilla, un navigateur open source, connaît lui aussi une faille de sécurité qui permet d'exécuter à distance un programme sur le système. Cela concerne les versions 1.7 de Mozilla, le logiciel de courrier Thunderbird 0.9.1 et Firefox 0.7.1.
http://www.zdnet.fr/actualites/internet/ 0,39020774,39160666,00.htm

Le virus Scob, alias Download Ject
La télévision nous fait trembler à l'annonce du nouveau virus Downloade Ject ou Scob. C'est que, sous Windows, il espionne les touches frappées sur l'ordinateur et mémorise les informations intéressantes (passes, numéros de carte de crédit). Pour cela le virus installe un programme sur votre ordinateur simplement quand vous visitez un site internet infecté, sans que vous ne fassiez aucune manipulation. Mais pour Secuser le risque est faible. D'une part depuis jeudi le site des pirates est fermé et donc les informations ne sont plus récoltées. D'autre part les antivirus sont efficaces contre Scob. Secuser propose un outil gratuit de désinfection en ligne.
http://www.secuser.com/alertes/2004/scob .htm

[ Haut ]

Archives de la rubrique Actualité des TICE :

Café  n°1 - n°2 - n°3 - n°4 - n°5 - n°6 - n°7 - n°8 - n°9 - n°10 - n°11 - n°12 - n°13 - n°14 - n°15 - n°16 - n°17 - n°18 - n°19 - n°20 - n°21 - n°22 - n°23 - n°24 - n°25 - n°26 - n°27 - n°28 - n°29 - n°30 - n°31 - n°32 - n°33 - n°34 - n°35 - n°36 - n°37 - n°38 - n°39 - n°40 - n°41 - n°42 - n°43 - n°44 - n°45 - n°46 - n°47 - n°48 - n°49 - n°50 - n°51 - n°52 - n°53 - n°54 - n°55 - n°56 - n°57 - n°58 - n°59 - n°60 - n°61 - n°62 - n°63 - n°64 - n°65 - n°66 - n°67 - n°68 - n°69 - n°70 - n°71 - n°72 - n°73 - n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78 -

 
  La rubrique Actualité des TICE dans les archives :
 • Les dernières éditions du Café :
n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78
 • Les archives complètes


 • Envoyer une info
 • Nous écrire


 • S'abonner à cette rubrique
 • Nous connaître
 • Nous aider
 • Version imprimable