Actualité des TICE (Café N° 63)

Version imprimable Version imprimable

- A la Une : La toile et ses pièges

- T.I.C.E.

- Internet et pouvoirs publics

- Internet et société

- Le Libre

- Informatique

- Sécurité et virus

Édition du 09-06-2005

- François Jarraud -

- A la Une : La toile et ses pièges    [ Haut ]

" L’internet est devenu le terrain d’action privilégié des « voleurs d’innocence. » Les pédocriminels usent des sites pour tisser leurs sordides filets ; ils profitent de l’anonymat des chats et des forums pour entrer en contact avec leurs jeunes - parfois très jeunes - victimes… Dès lors, il convient d’être irréprochable dans la mise en sécurité des élèves. A aucun moment, ceux-ci ne doivent être approchés par un quelconque racolage, pas plus qu’ils ne doivent être les destinataires de messages de haine ou de violence… Afin de ne pas être pris au dépourvus, ils doivent être éclairés sur les risques, ils doivent être en mesure de les décrypter pour mieux les esquiver". François Fillon rappelle les risques du net et lance mercredi 18 un plan de sensibilisation aux risques d'Internet, "Sur la toile méfies toi des pièges !".

De quoi s'agit-il ? "Le 25 mai prochain, lors de la Journée internationale des enfants disparus, chaque élève de CM2 recevra un tapis de souris assorti des dix commandements du jeune internaute prudent… Plus de 800 000 jeunes seront ainsi alertés des pièges de l’internet et responsabilisés à ses règles et ses usages". Une phrase pour le moins malheureuse. La distribution de tapis à souris dans les écoles doit avoir au moins la même efficacité pour l'éducation à Internet que les brumisateurs pour le sauvetage des personnes âgées en temps de canicule.

Certes, dans son discours, le ministre a rappelé l'existence du B2i. Mais cette campagne médiatisée semble davantage faite pour inquiéter d'abord, puis rassurer les parents que pour construire une politique sérieuse d'éducation à l'Internet. Pire encore, venant à la suite du déplorable "Tour de France des collèges", elle pourrait décrédibiliser le travail sérieux d'éducation aux médias qui est fait dans nombre d'établissements.

L'éducation aux médias est une affaire trop importante pour la limiter à la distribution de gadgets ornés des logos de grandes entreprises. Elle doit être faite par l'Ecole dans l'Ecole dans le respect des élèves et sans arrières pensées commerciales. Aujourd'hui, plusieurs années après son lancement, le B2i n'est encore mis en place que dans deux collèges sur trois pour le ministère, et plus probablement, selon l'enquête du Café, dans environ la moitié d'entre eux. C'est là, dans l'éducation nationale, que doit être porté l'effort.
http://www.education.gouv.fr/actu/elemen t.php?itemID=2005518932
http://www.cafepedagogique.net/disci/act utic/62.php
http://www.odebi.org/telecharger_guide.p hp

Sur la toile méfie-toi des marques
"En invitant les élèves à se méfier des pièges de l’Internet, le ministère les expose paradoxalement au piège du démarchage publicitaire… Pour le SE-UNSA, c’est incohérent, inacceptable et contraire au respect du principe de neutralité du service public d’éducation". Le Se-Unsa, avec le soutien de la FCPE, dénonce l'opération "Sur la toile méfie-toi des pièges", lancée par le ministère le 18 mai. Sous prétexte d'éduquer les écoliers aux risques d'Internet, le ministère demande aux enseignants de leur distribuer des tapis de souris portant des logos de marques et un message sur les risques. Le Se-Unsa invite les enseignants à découper la bande contenant les logos. L'opération ministérielle contribue à décrédibiliser l'éducation à Internet, une tâche qui devrait être prioritaire pour l'Ecole.
http://www.se-unsa.org/presse/comm/page. php?id=050527
http://www.cafepedagogique.net/expresso/ index190505.php

- T.I.C.E.    [ Haut ]

En 3ème avec l'ordinateur
"Les avantages de ce travail sur Ordina 13 sont, pour l’enseignant, de pouvoir mettre en relation très facilement des documents de nature très différente. Il suffit de les avoir enregistré sur son portable ou sur une clé USB… De plus, la gestion de la classe diffère un peu de celle qui prévaut habituellement : il faut davantage circuler dans la salle, et passer beaucoup de temps au fond de la salle, et avec les élèves surtout. Le travail en équipe est ainsi facilité, non seulement entre les élèves, mais il inclut également, plus fortement me semble –t-il qu’un cours « classique », le professeur dans ce travail d’équipe : on réalise ensemble la procédure ; on tâtonne aussi ensemble parfois. Enfin, au début de mon expérience, mon niveau de formation en informatique était très élémentaire et il en résultait donc un relatif manque de confiance. Mais celui-ci a disparu assez rapidement, en constatant que le cours pouvait se dérouler correctement et que les élèves n’étaient pas forcément beaucoup plus habiles ! Cela a au contraire donné l’envie à tous, professeur et élèves, de tenter d’autres expériences : travail sur des sites Internet, ou à partir de la presse en ligne, exposition de travaux d’élèves sur le portail du collège". Le Conseil général des Bouches-du-Rhône a doté chaque collégien de 3ème d'un ordinateur portable dans le cadre d'"Ordina 13". Béatrice Tinelli présente une séquence complète de cours d'éducation civique sur la démocratie avec l'ordinateur et en tire les conclusions. Bilan très positif avec une classe. Elle ne cache pas le bilan plus négatif avec une autre classe où les problèmes de comportement empêchent l'investissement personnel et l'autonomie. Là l'ordinateur n'a pas fait de miracle.
http://www.histgeo.ac-aix-marseille.fr/a /bti/d001.htm

Etats-Unis : La télécommande au tableau noir
La télécommande va-t-elle résoudre l'échec scolaire ? Sans doute pas, mais Education Week nous apprend que son usage se répand aux Etats-Unis. Il s'agit en fait de systèmes de tests interactifs où les élèves réagissent à l'aide d'une télécommande à des tests pilotés par l'enseignant. Les élèves répondent en appuyant sur une touche de la télécommande. La machine enregistre les réponses et les affiche sur un tableau blanc interactif. Bien utilisé, le système donne à l'enseignant la possibilité de visualiser immédiatement les erreurs et d'y faire réfléchir la classe. Mais il peut aussi ramener l'enseignement au niveau du télé achat. Dans tous les cas il agit en renfort du bon vieux cours dialogué.
http://www.edweek.org/ew/articles/2005/0 5/11/36clickers.h24.html
http://www.h-itt.com/

Le portfolio numérique
Le portfolio numérique a séduit de nombreux pays. Quels sont ses enjeux ? Ses apports ? Ses limites ? Quels seront ses usages ? Un dossier documentaire particulièrement riche proposé sur Educnet aborde ces différents aspects
http://www.educnet.education.fr/dossier/ portfolio/default.htm
http://www.cafepedagogique.net/expresso/ indexb62e.php?express=34
http://www.cafepedagogique.net/disci/fra ncais/57.php

Enseigner avec les technologies
"Laisserons-nous les technologies décider à notre place ?" La question est un peu provocante mais suscite conférences et ateliers sur l'intégration des TICE dans l'enseignement supérieur. Les 2 et 3 juin, le Greco organise à Grenoble ses 6èmes Journées sur la question des usages et de l'appropriation des TIC dans l'enseignement supérieur français. Parmi les intervenants : R. di Cosmo, P. Flichy, M. Jaudeau, P. Moeglin, B. Oudet, N. Klotz, T. Stoehr, E. Bruillard, J. Rodet.
http://greco.grenet.fr/2005

Les quiz informatisés
" Réduire l’utilisation des quiz à ce système de notation rapide, n’y voir qu’un outil pour le professeur qui n’aime pas corriger les copies et souhaite y consacrer peu de temps, c’est passer à côté d’un instrument pédagogique important, surtout depuis l’apparition des quiz informatisés qui enrichissent considérablement le contenu des questions et permettent facilement de faire et refaire le questionnaire. Ludique, esthétique, varié (du texte, des images, des sons, des vidéos…), le quiz a tout pour séduire. Il permet de s’adresser autrement que par le discours à l’étudiant, favorise le dialogue, l’autonomie, l’implication". Le Grid Economie-gestion de l'académie de Créteil publie un intéressant dossier sur les quiz informatisés. Il montre que le quiz n'est pas qu'un outil d'évaluation mais aussi un instrument pour apprendre et consolider ses connaissances. Il analyse les différents logiciels disponibles ne montrant leurs potentialités.
http://www.ac-creteil.fr/economie-gestio n/FT/grid/Grid_01_quiz.pdf
http://www.cafepedagogique.net/dossiers/ logiciels/logicielsfe93.php?dis=quiz

C2K, l'ENT de Hewlett Packard
Les responsables du projet C2K (Classroom 2000) étaient vendredi 13 mai à Paris, à l'invitation de Hewlett Packard, pour présenter leur projet d'ILE (Integrated Learning Environment, équivalent de nos environnements numériques de travail) en cours de déploiement dans 1217 écoles d'Irlande du Nord. Le projet revendique 350 000 utilisateurs (320 000 élèves et 30 000 enseignants) et une orientation pédagogique visant à favoriser le travail coopératif. HP est intervenu comme intégrateur d'une solution basée sur le portail de la société autrichienne HyperWave.
http://www.c2kni.org.uk
http://www.hyperwave.com

EIAH 2005
Organisé par le LIRMM de Montpellier, la conférence "Environnements informatiques pour l'apprentissage humain", aborde du 25 au 27 mai les environnements informatiques qui accompagnent l'apprentissage. Au programme, des interventions sur l'enseignement à distance, le rôle des listes de diffusion pédagogique, les aides logicielles à la compréhension de textes, etc.
http://www.lirmm.fr/~eiah2005/

Etats-Unis : A 5 ans 1 enfant sur 3 sur Internet
Selon les derniers chiffres du National Center for Education Statistics, 91% des élèves américains utilisent l'ordinateur et 59% Internet. Dès la maternelle, 32% des enfants surfent. En terminale les chiffres sont respectivement de 97 et 80 %. Mais Internet reste ségrégatif : si 67% de tous les écoliers blancs (de la maternelle au lycée) surfent sur Internet, c'est le cas de seulement 47% des noirs et 44% des hispaniques.
http://nces.ed.gov/pubsearch/pubsinfo.as p?pubid=2005111

- Internet et pouvoirs publics    [ Haut ]

Le rapport Thoraval
"Aujourd'hui la mauvaise connaissance par les parents des techniques de l'Internet ou encore le manque de référents communs avec les jeunes internautes obèrent les chances d'un dialogue au sein de la majorité des familles et… est propre à nourrir en retour un sentiment de défiance vis-à-vis d'un outil qui devient indispensable". En mettant l'accent sur le risque de rejet d'Internet et en présentant ses usages avant tout comme une pratique familiale et culturelle, le rapport remis par Joël Thoraval et Olivier Peraldi au ministre de la santé apporte une réflexion nuancée sur la "protection de l'enfant" sur Internet.

Les auteurs montrent d'abord l'écart qui existe entre la perception que les parents ont des usages des enfants et la réalité. Par exemple, selon une enquête réalisée en février 2005 par l'Ifop, les parents pensent que 18% des 12-17 ans chattent alors que le taux déclaré par les jeunes est de 48%. Une récente enquête britannique, citée dans Le Café 62, a confirmé ce grand écart outre-Manche : 4% des parents pensent que leur enfant a pu recevoir des sollicitations sexuelles alors que 4% des parents pensent que leur enfant a pu en être victime. Dernière contradiction française, 78% des parents déclarent surfer avec leurs enfants, ces derniers déclarent à 73% naviguer seuls ! Ajoutons encore quelques chiffres : un jeune sur trois a accès à Internet chez lui dans une pièce où il est seul, un sur cinq ne parle jamais d'Internet avec ses parents.

Un autre point fort du rapport c'est de montrer la variété des risques et de mettre en évidence les dérapages commerciaux. Il donne des exemples précis d'entreprises dont la stratégie commerciale (le teen marketing) cible les enfants pour garder les parents ou même propose aux parents des services qui les "remplace" : par exemple la lecture du soir suppléée par un fichier sonore quotidien (sur AOL). Aussi le rapport insiste-il sur la nécessité d'éduquer aux médias parents et enfants.

Malheureusement cette riche réflexion débouche sur des propositions décevantes. Le rapport demande une "campagne de sensibilisation" et la création d'un "programme pédagogique destiné à une appropriation familiale de l'Internet" comme si distribuer un programme suffisait à changer la vie familiale. Pire encore il avance une idée, ancienne outre-atlantique, celle de l'estampillage des sites par un label "qualité – famille" délivré par un comité ad hoc.

S'il salue "le rôle stratégique de l'école", le mot B2i y apparaît une seule fois. A-t-on déjà renoncé à une véritable éducation à Internet ?
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/b rp/notices/054000312.shtml
http://news.bbc.co.uk/1/shared/bsp/hi/pd fs/28_04_05_childrenonline.pdf

Droit d'auteur : le texte est prêt
La Commission des lois de l'Assemblée nationale a adopté le 31 mai le projet de loi relatif au droit d'auteur. Le texte pourra donc prochainement être présenté au Parlement. Déposé en 2003, le projet de loi vise à adapter le droit d'auteur aux nouveaux usages liés aux TIC. Il protège légalement les dispositifs anti-copie : vouloir les contourner deviendra un délit. Une seule copie privée des œuvres acquises légalement sera autorisée.

Deux amendements importants ont été rejetés par la commission. Le premier, déposé par le député socialiste Christian Paul, prévoyait la création d'une "licence légale" : une taxe prélevée sur les Internautes aurait permis de rémunérer les auteurs en légalisant les échanges de fichiers sur Internet. Pour C. Paul, cet amendement " permettrait de légaliser les pratiques culturelles de près de 10 millions de Français, en fixant de nouvelles conditions de rémunération de la création musicale et cinématographique… L'histoire des droits d'auteurs a consisté, lors de chaque innovation technologique, à rechercher un compromis entre nouveaux modes de diffusion et nouvelles formes de rémunération… Compte tenu du nombre d'abonnés à internet, cela permettrait ainsi des financements nouveaux considérables pour la création, en général, et pour les artistes en particulier car il est techniquement envisageable de lier la rémunération au nombre de téléchargements de chaque titre réellement effectués. Il est donc faux de faire croire que le débat opposerait les partisans de la gratuité à ceux d'un système organisé et structuré. Au contraire, le groupe socialiste propose la mise en place d'un véritable système de financement de la culture alors que la situation actuelle est un déni de rémunération des artistes, que la solution proposée par le projet de loi ne modifiera pas".

Un autre amendement déposé par le député UMP Georges Fenech visait à exempter des droits les établissements d'enseignement supérieur. Il a été écarté également. Les établissements d'enseignement seront donc astreints au respect de ces droits alors que d'autres pays, le Canada par exemple, envisagent une exception.

Le projet de loi tranche la question du droit d'auteur des agents de l'administration pour des œuvres réalisées dans le cadre de leur fonction. Leur droit sera reconnu. Enfin il instaure un "dépôt légal Internet" qui permettra à la Bibliothèque nationale d'archiver la mémoire du Net français.
http://www.assemblee-nationale.fr/12/cr- cloi/04-05/c0405037.asp#P27_261
http://www.assemblee-nationale.fr/12/dos siers/031206.asp

Iran et Chine : toujours des cyberdissidents
L'AFP annonce la libération en Chine de Huang Qi, condamné pour avoir publié des informations politiques sur son site Internet. Il est astreint à résidence dans un village loin de sa femme. En Iran Mojtaba Saminejad vient d'être condamné à 2 ans de prison pour insulte envers le Guide Suprême. Selon l'ONG Reporters sans frontières "la Chine n'est malheureusement pas seule à traquer les messages dissidents sur la Toile. Du Viêt-nam à la Tunisie, les potentats - galonnés ou non - n'ont guère de goût pour cet espace d'échange et d'information qu'ils ont tant de mal à circonscrire. Dans cette trop longue liste des régimes liberticides, on retrouvera les habitués des violations des droits de l'homme - Birmanie, Ukraine, Biélorussie… - mais aussi ces destinations de rêve, mer bleue et sable blanc garantis, que les touristes occidentaux aiment fréquenter. Aux Maldives, par exemple, le verso de la carte postale est peu ragoûtant : deux internautes ont été condamnés… à la prison à vie pour avoir critiqué un pouvoir aux manettes de cette dictature paradisiaque depuis la bagatelle de quarante ans !". Dans son rapport "Internet sous surveillance 2004", RSF cite également Cuba et mentionne la montée du contrôle policier sur Internet dans les démocraties occidentales.
http://actu.voila.fr/Depeche/ext--franca is--ftmms--informatique/050606195951.fkp2 fmhf.html
http://actu.voila.fr/Depeche/ext--franca is--ftmms--informatique/050605032256.uf1q p5j5.html
http://www.rsf.org/rubrique.php3?id_rubr ique=432

Comment bloquer les sites négationnistes ?
Selon l'AFP, le parquet de Paris a recommandé au juge des référés de demander aux fournisseurs d'accès d'empêcher les connexions au principal site négationniste francophone. Cet avis fait suite à la plainte déposée par 8 associations antiracistes devant le tribunal de Paris. Le site en question se prépare à cette mesure en expliquant à ses lecteurs comment détourner le filtrage. Ce dernier permettrait quand même d'en réduire fortement l'audience.
http://actu.voila.fr/Depeche/ext--franca is--ftmms--informatique/050530170855.mbsh hoh8.html
http://www.cafepedagogique.net/expresso/ index220405.php

Les FAI rejettent les demandes gouvernementales
Selon ZD Net, l'Association des fournisseurs d'accès à Internet rejette les critiques portées par le ministre de l'industrie et l'UFC Que Choisir sur leurs hot lines. Arguant que "les hot lines coûtent plus cher qu'elles ne rapportent" les FAI refusent de les rendre gratuites.
http://www.zdnet.fr/actualites/internet/ 0,39020774,39226390,00.htm


- Internet et société    [ Haut ]

La protection des mineurs ne doit pas oublier les mobiles
Selon une étude de l'ONG britannique NCH, 20% des 11-19 ans ont fait l'expérience de la brimade électronique par courriel, chat ou par téléphone mobile. Un jeune sur dix a été victime de photos déplacées prises par téléphone mobile. Seulement un sur quatre en a parlé à ses parents.

Pour NCH ces brimades sont particulièrement graves car, à la différence des brimades traditionnelles, elles poursuivent l'enfant hors de l'école pour l'atteindre dans l'intimité familiale. Elles le frappent également n'importe quand selon le caprice du brimeur. NCH craint une forte progression de ces atteintes : 4 millions de jeunes ont un téléphone avec appareil photo en Grande-Bretagne. Ils seront 8 millions en 2007.

L'ONG lance avec un opérateur téléphonique le site "Stoptextbully" qui donne des conseils précis aux jeunes victimes de ces harcèlements. Un répondeur SMS complète le dispositif.
http://www.nch.org.uk/information/index. php?i=237
http://www.stoptextbully.com/

Google et l'espace européen des savoirs
" Paradoxe, les bibliothèques, services publics, n'ont pas vraiment tenu compte de l'émergence du Web. Jusqu'ici suivistes et attentistes, elles se trouvent mises au pied du mur par l'initiative de Google. Il faut se poser la question : pourquoi sont-elles si conservatrices ? L'initiative de la bibliothèque virtuelle numérique est ancienne et a été menée partiellement par des personnes privées et des fondations avant d'être proposée par Google. Et de contraindre la BNF à réagir. Paradoxe encore, si la difficulté n'est pas de nature technologique mais humaine, est-il impossible pour de grandes institutions européennes de mobiliser quelques millions d'euros par an pour mettre leur patrimoine à la disposition de l'humanité?" Wladimir Mercouroff, secrétaire de la Fondation de l'ENS, et Dominique Pignon, CNRS, interrogent ainsi les institutions culturelles européennes dans Libération.

Dans Le Figaro du 30 mai, le patron de Google propose justement de collaborer à une numérisation des œuvres européennes.
http://www.liberation.fr/page.php?Articl e=299973
http://www.lefigaro.fr/eco-medias/200505 30.FIG0103.html?201038

Les TIC et les compétences des adultes
"La vie d’aujourd’hui est caractérisée par le changement… Le changement est inévitable. Il oblige les personnes, les familles, les écoles, les entreprises et les nations à s’adapter. Les gens et les institutions qui ont la capacité de s’adapter sont « résilients », c’est-à-dire qu’ils survivent et ont une chance de s’épanouir. En revanche, ceux qui sont incapables de s’adapter deviennent vulnérables et dépendants. La capacité de s’adapter au changement dépend, dans une grande mesure, du réservoir de compétences auxquelles les personnes, les institutions et les nations peuvent avoir recours". C'est ce qui motive l'étude internationale "ELCA" menée par l'OCDE sur la littératie et les compétences des adultes. Elle porte sur la compréhension de textes, la numératie et la résolution de problèmes. L'OCDE publie les premiers résultats. Ils confirment que "beaucoup d’adultes ont du mal à composer avec les exigences liées aux capacités de littératie et de numératie qui sont courantes dans la vie et le travail d’aujourd’hui… Les adultes possédant des compétences faibles sont très nombreux dans tous les pays qui ont participé à l’enquête". Entre le tiers et les deux tiers des adultes n'atteignent pas le niveau de compétence 3 que les spécialistes considèrent comme nécessaire pour faire face aux exigences de la société de l'information. Un taux qui varie selon les pays, par exemple la Norvège se classe bien, et à l'intérieur des pays,par exemple aux Etats-Unis. Le genre a aussi sa place : les hommes ont un avantage en numératie, les femmes en compréhension de textes. Mas les différences ont aussi à voir avec les TIC : "Dans certains pays, les répondants ayant des compétences moyennes ou élevées en littératie étaient de deux à trois fois plus portés à être des utilisateurs intenses des TIC, ce qui peut engendrer dans l’avenir des inégalités de salaires étant donné le lien étroit entre littératie, utilisation intensive des TIC et revenus".
http://www.oecd.org/dataoecd/44/6/348674 66.pdf

L'ordinateur divise les Français
Selon un sondage de la Sofres, deux Français sur trois utilisent régulièrement un ordinateur. Mais cette proportion cache une énorme disparité entre jeunes et vieux et diplômés et sans diplôme : 80 à 90% des jeunes et des diplômés du supérieur allument tous les jours l'ordinateur et surfent sur Internet. C'est le cas de seulement une personne de plus de 65 ans sur 10 et un non-diplômé sur 10.
http://www.tns-sofres.com/etudes/pol/200 405_ordinateur_n.htm

Le phénomène blog
Le Monde et Libération analysent le même jour, le 24 mai, l'univers des blogs. Libération interroge un hébergeur de blogs français sur les tendances : il annonce à la fois l'arrivée de la pub et la multiplication des blogs citoyens. Bertrand Le Gendre, dans Le Monde, évoque ces "jouebs", des blogs d'information."Le journalisme de toujours est-il soluble dans la blogosphère ?" Il ne le pense pas : 'les blogs n'échappent pas aux écueils que la presse alternative rencontre presque toujours lorsqu'elle réussit : récupération, marchandisation et banalisation". Mais il reconnaît un nouvel écosystème de l'information.
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@ 2-3232,36-653226,0.html
http://www.liberation.fr/page.php?Articl e=298509
http://cyberportfolio.st-joseph.qc.ca/ma rio/

Du blog au bloc-notes
"Bloc-notes" : c'est le mot que la Commission générale de terminologie et néologie a retenu pour désigner le blog, selon le Journal Officiel.
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnT exteDeJorf?numjo=CTNX0508288K


- Le Libre    [ Haut ]

Rencontres mondiales du logiciel libre
Du 5 au 9 juillet, Dijon accueillera les 6èmes Rencontres mondiales du logiciel libre. Elles proposent des conférences autour d'une vingtaine de thèmes dont l'éducation : "pourquoi préférer des logiciels libres pour l'éducation ?".
http://rencontresmondiales.org/sections

La pédagogie passe par Spip !
Sur Framasoft, Patrice Hardouin, professeur de biotechnologies, montre l'intérêt pédagogique d'un intégrateur de contenus comme Spip. Spip permet de monter rapidement et facilement un site et de le partager avec les élèves pour suivre un projet ou simplement une année scolaire.
http://www.framasoft.net/article.php3?id _article=1669

Quatre outils libres présentés au Préau
Le Préau, un service de la Chambre de commerce et d'industrie de Paris, présente jeudi 26 mai à 17 h quatre outils libres pour la formation et l'éducation. On pourra découvrir Dokeos, une plate-forme LMS (Learning Management System) en open source et ses fonctionnalités (chat, éditeur e contenus, etc.); Mambo, un système de création de contenu (Content Management System) et deux plate formes de travail collaboratif (Computer Supported Collaborative Learning) : PicoLibre et ProGET. Il reste quelques places.
Le programme
http://www.preau.ccip.fr/actu/jeudi/jeud is.php#prochain

Croquis et cartes animés avec Diap'OOo.HG
Comment réaliser efficacement des objets numériques animés (cartes, croquis, chronologies, graphiques, exercices au format Flash ? Gilles Badufle propose Diap'OOo, un module qui utilise l'outil de présentation de la suite bureautique libre Open Office.
http://ooo.hg.free.fr/



- Informatique    [ Haut ]

Apple rejoint la famille Intel
C'est un changement de stratégie qu'a annoncé Apple lors de l'Apple's Worldwide Developer Conference 2005 . L'entreprise californienne a décidé d'équiper ses ordinateurs de processeurs Intel. A partir de 2007 ils remplaceront les Power PC. Une version du système d'exploitation OS X Tiger tournant sur processeur Intel a été présenté à la presse le 6 juin. C'est un pas vers une unification du monde des micro-ordinateurs. Microsoft ne s'y trompe pas en annonçant une version d'Office tournant à la fois sur Power PC et Intel. Apple a également dévoilé une nouvelle version de Quick Time Pro pour Windows. Elle prend en charge le format H.264 et 24 canaux audio.
http://www.apple.com/fr/

Un PC contrôlé par la pensée
Contrôler son ordinateur par la force de sa seule pensée ! Ce fantasme d'informaticien une équipe singapourienne de l'Agency for Science, Technology and Research, est en train de le réaliser. Elle a conçu une interface, la "NeuroComm plateform", qui permet le pilotage de l'ordinateur grâce aux signaux électriques émis par le cerveau. L'équipe a réussi à réduire fortement le taux d'erreur (par exemple de 50% pour la reconnaissance de caractères) ce qui laisse envisager des développements prometteurs par exemple pour l'assistance aux personnes handicapées.
http://www.a-star.gov.sg/astar/sciengr/a ction/sciengr_project_details.do?id=0f682 7c13bKN
http://www.bulletins-electroniques.com/a ctualites/28053.htm

Le chaînon manquant entre papier et numérique
Le Nouvel Observateur présente les "cahiers intelligents" inventés par deux grandes marques du marché scolaire : Oxford et Clairefontaine. Il s'agit en fait de matériel de saisie de prise de notes qui permettent de faire entrer le contenu de ses notes manuscrites dans son ordinateur. Présentée comme "le chaînon manquant entre le papier et le numérique", ces systèmes ont-ils réellement un avenir dans une école appelée à se numériser ?
http://www.nouvelobs.com/articles/p2116/ a269238.html

- Sécurité et virus    [ Haut ]

Le virus Bagle.BO
Signalé par Secuser, Bagle.BO se présente sous la forme d'un message dont le titre est vide et qui contient un fichier joint au format ZIP. S'il est ouvert le virus désactive les antivirus et empêche la connexion à leur site puis installe une porte dérobée sur la machine.
http://www.secuser.com/alertes/2005/bagl ebo.htm
http://www.secuser.com/antivirus/index.h tm

Le virus Mytob.BI
Mytob.BI se propage par le réseau et par message. Exploitant une faille de Windows, il peut infecter automatiquement un ordinateur qui n'est pas à jour dans ses correctifs. Une fois installé il ouvre une porte dérobée sur votre machine, désinstalle les antivirus et en empêche la mise à jour.
http://www.secuser.com/alertes/2005/myto bbi.htm
http://www.secuser.com/antivirus/index.h tm

Nouvelle vulnérabilité dans Firefox et Mozilla
Secuser signale 4 nouvelles vulnérabilités dans Firefox et Mozilla qui permettent une prise de contrôle à distance. Un correctif est disponible. Secuser signale également une vulnérabilité grave dans Windows 2000.
http://www.secuser.com/communiques/2005/ 050512_mozilla_firefox.htm
http://www.secuser.com/communiques/2005/ 050511_windows.htm
http://www.secuser.com/antivirus/index.h tm

Sober.Q inonde le net
C'est un programme particulièrement nuisible. Sober.Q est automatiquement exécuté par les machines sous Windows contaminées par Sober.O depuis le 14 mai. Il inonde le s boîtes aux lettres de messages politiques en allemand.
http://www.secuser.com/alertes/2005/sobe rq.htm
http://www.secuser.com/antivirus/index.h tm

Sober.Q virus publicitaire
ZD Net a fait une trouvaille. Le virus Sober.Q, annoncé dans L'Expresso du 17 mai, transporte un fichier qui annonce ses intentions de spam : "je ne suis pas un spammeur mais je pourrais bine le devenir" affirme-t-il. Pour ZD Net "il s'agit certainement de proposer aux spammeurs l'utilisation du réseau des machines infectées par Sober afin qu'ils diffusent leurs propres messages publicitaires".
http://www.zdnet.fr/actualites/informati que/0,39040745,39224712,00.htm
http://www.cafepedagogique.net/expresso/ index170505.php

Vulnérabilités dans Netscape
Une nouvelle version de Netscape, la 8.01, est disponible : elle corrige 41 vulnérabilités du navigateur.
http://secuser.com/communiques/2005/0505 19_netscape.htm
http://browser.netscape.com/ns8/download /

Une faille dans les antivirus ZoneLabs et Computer Associates
Selon Secuser, une faille dans les antivirus Computer Associates et ZoneLabs permet une exécution automatique de certains virus ou une prise de contrôle à distance. Il est important de mettre à jour son logiciel.
http://www.secuser.com/communiques/2005/ 050523_vet_ca.htm

Escroquerie et virus
Le "phishing", cette technique qui utilise les courriels pour obtenir des informations bancaires, utilisait jusque là les noms de banques américaines. Depuis ce week-end circule un courriel qui se présente comme un message émanant de banques françaises. Il demande au destinataire de cliquer sur un lien pour accéder à son compte en ligne. Si vous le faites vous êtes redirigé sur un faux site qui enregistrera vos codes d'accès. Une nouvelle version de Mydoom est en circulation : elle installe une porte dérobée et empêche de se connecter chez son fournisseur antivirus.
http://www.secuser.com/communiques/2005/ 050527_phishing_banques.htm
http://www.secuser.com/alertes/2005/mydo ombu.htm
http://www.secuser.com/antivirus/index.h tm

[ Haut ]

Archives de la rubrique Actualité des TICE :

Café  n°1 - n°2 - n°3 - n°4 - n°5 - n°6 - n°7 - n°8 - n°9 - n°10 - n°11 - n°12 - n°13 - n°14 - n°15 - n°16 - n°17 - n°18 - n°19 - n°20 - n°21 - n°22 - n°23 - n°24 - n°25 - n°26 - n°27 - n°28 - n°29 - n°30 - n°31 - n°32 - n°33 - n°34 - n°35 - n°36 - n°37 - n°38 - n°39 - n°40 - n°41 - n°42 - n°43 - n°44 - n°45 - n°46 - n°47 - n°48 - n°49 - n°50 - n°51 - n°52 - n°53 - n°54 - n°55 - n°56 - n°57 - n°58 - n°59 - n°60 - n°61 - n°62 - n°63 - n°64 - n°65 - n°66 - n°67 - n°68 - n°69 - n°70 - n°71 - n°72 - n°73 - n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78 -

 
  La rubrique Actualité des TICE dans les archives :
 • Les dernières éditions du Café :
n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78
 • Les archives complètes


 • Envoyer une info
 • Nous écrire


 • S'abonner à cette rubrique
 • Nous connaître
 • Nous aider
 • Version imprimable