Actualité des TICE (Café N° 67)

Version imprimable Version imprimable

- A la Une : Les régions s'inquiètent du désengagement de l'Etat

- T.I.C.E.

- Internet et pouvoirs publics

- Internet et société

- Internet

- Le Libre

- Sécurité et virus

Édition du 15-11-2005

- François Jarraud -

- A la Une : Les régions s'inquiètent du désengagement de l'Etat    [ Haut ]

"Comment les Régions peuvent-elles envisager d’investir plus avant dans les TICE alors même que l’Etat menace de s’en désengager ? L'Association des régions de France (ARF) lance un véritable cri d'alarme qui dénonce "la politique en dents de scie du gouvernement" en ce qui concerne les TICE. Les critiques des régions portent sur l'effondrement de l'accompagnement humain, le manque de soutien de l'Etat dans le déploiement des Espaces numériques de travail (ENT) et les errements pédagogiques du ministère.

" Les collectivités territoriales ont d’emblée entrepris un important effort pour mettre à la disposition des élèves et des enseignants le matériel nécessaire à cette évolution, effort largement soutenu par l’État" affirmait une circulaire récente du ministère. En effet, les régions ont réussi en quelques années à équiper les lycées en matériel informatique au point de hisser la France au dessus des moyennes européennes. Mais l'ARF rappelle le poids de l'accompagnement humain nécessaire pour la maintenance des ordinateurs des établissements et l'encadrement des élèves. Or "le maintien du dispositif – insuffisant – actuel est remis en cause par la volonté du Ministère de remettre les enseignants devant les élèves, et par le déclin des emplois jeunes. Comment les Régions peuvent-elles envisager d’investir plus avant dans les TICE alors même que l’Etat menace de s’en désengager ?" Les régions "seront vigilantes… au maintien d’un encadrement des TIC en établissement scolaire par des personnels enseignants, et globalement à la pérennité des ressources humaines consacrées à ces missions". Interrogé par le Café, Nicolas Chung, délégué à l'éducation de l'ARF, estime que "la maintenance ne peut pas reposer uniquement sur des jeunes en insertion", une allusion à un accord passé entre l'ARF et le ministère du Travail, "il faut des permanents, au moins un emploi par établissement en plus d'un contrat aidé". Pour lui, "les plates-formes d'assistance téléphonique payées par le ministère ne sont pas appropriées".

Actuellement une dizaine de régions sont engagées dans le déploiement d'Espaces numériques de travail, des plates-formes informatiques permettant l'échange d'informations et de contenus entre les établissements, les enseignants, les élèves et les parents. Le ministère a promis leur généralisation pour 2007. Or les régions mettent en préalable à leur développement "une visibilité réelle… sur l'engagement financier de l'Etat". Si elles "réaffirment leur intérêt pour les Espaces numériques de travail et l’importance de ces dispositifs pour la réduction de la fracture numérique, le renouvellement du lien entre les familles et l’Ecole, et la préparation des élèves aux outils qu’ils trouveront dans le monde professionnel comme dans la vie citoyenne", elles demandent "un accord avec l’Etat sur un partage durable des efforts humains et financiers, et dans la mesure où ces projets intégreront les priorités des Régions en matière d’éducation". Une allusion au souhait des collectivités locales de voir pris en charge leur souci de faciliter l'accès des ENT aux familles qui ne sont pas informatisées et de réduire la fracture numérique. Pour N. Chung, il est clair que "le rendez-vous de 2007 ne sera pas tenu".

Un autre point de friction concerne les choix pédagogiques de l'Etat, un domaine où pourtant les régions n'interviennent traditionnellement pas. A titre d'exemple, le document de l'ARF évoque les TPE : les régions " regrettent la décision unilatérale du gouvernement de supprimer les Travaux personnels encadrés des épreuves du baccalauréat, car, au-delà de son intérêt pédagogique, ce dispositif a un impact réel sur l’utilisation des TIC dans l’éducation". Elles appellent l’Etat à "renforcer ses programmes d’éducation critique aux médias et aux TIC, élément aujourd’hui indispensable d’une éducation citoyenne" et promettent de soutenir cet effort.

La déclaration de l'ARF souligne cruellement l'écart croissant entre les annonces médiatiques du ministère et les préoccupations éducatives. La récente circulaire sur "les technologies d’information et de communication dans l’enseignement scolaire", publiée au B.O. du 22 septembre, a beau assurer que "la “maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication” est l’une des cinq composantes (du) socle commun", l'absence de moyens humains dans les établissements, la dégradation de la formation, l'accent mis sur les pédagogies les plus traditionnelles et sur les "solutions" techniques plutôt que pédagogiques, expliquent le retard français en ce qui concerne les TICE. Le France demeure le pays du continent européen où les jeunes utilisent le moins les TICE en classe.

Les régions "sont prêtes à un rôle de co-production avec l’Etat et les établissements scolaires, dans une logique de mutualisation, de transfert des expériences positives, et de péréquation des moyens…. Elles appellent l’Etat à créer un véritable dispositif de concertation stratégique entre l’Etat, central et déconcentré, et les collectivités territoriales sur les politiques TIC pour l’éducation, qui se donnerait deux objectifs distincts : d’une part, mettre en cohérence des actions portant sur les compétences obligatoires de chaque partie ; d’autre part, favoriser l’émergence de partenariats portant sur d’autres actions".
http://www.arf.asso.fr/
Le communiqué de l'ARF
http://www.cafepedagogique.net/divers/arf.doc

- T.I.C.E.    [ Haut ]

Un blog pour les ENT
Quelles difficultés, quels usages, quel impact pour les ENT ? Un Espace Numérique de Travail est un espace de partage et d’échanges de données numériques pour tous les membres d’une communauté éducative : élèves, familles, personnels de l’établissement, partenaires (collectivités territoriales, associations, etc.). Lancés par le ministère en 2003, les ENT donnent lieu à plusieurs expérimentations dans le supérieur, le secondaire et le primaire. Le ministère a annoncé leur généralisation en 2007. En même temps, des établissements, des professeurs ont créé spontanément leur propre ENT. Tout indique que le moment est venu d'initier un échange entre les acteurs de terrain (enseignants, chefs d'établissement, responsables de projets etc.) impliqués dans ces projets afin qu'ils puissent rendre compte de leur réalité quotidienne.

C'est ce que souhaitent faire la Fing (Fondation Internet Nouvelle Génération) et le Café Pédagogique en lançant ensemble un blog. Il est nourri par des contributions provenant d'acteurs impliqués dans ces expérimentations. Ils rendent compte au jour le jour de leurs pratiques, des questions qu’elles soulèvent, des difficultés qu’ils rencontrent et des avancées de leur projet. Les articles publiés par les contributeurs offrent à d'autres acteurs engagés ou en cours de réflexion un retour d'expérience extrêmement concret, complémentaire des documents officiels ou des études plus « théoriques ». Ils constitueront progressivement un matériau d'une richesse incomparable et permettront de nourrir un bilan des premiers déploiements et d'alimenter les réflexions des acteurs publics territoriaux et nationaux, ainsi que des entreprises. Le blog des ENT vise enfin à susciter des échanges entre les contributeurs et tous ceux qui visiteront le site. Nous souhaitons qu'il permette une meilleure appropriation des enjeux et des questions que ces ENT adresseront à l'Ecole.
http://www.ent-leblog.net/
http://www.cafepedagogique.net/dossiers/ent_leblog/

Les blogs éducatifs
Blog et éducation peuvent faire bon ménage. C'est ce que montrent les exemples recueillis par le Café. Une rubrique du blog du Café présente une recension de sites et d'articles sur les blogs éducatifs. Vous pouvez y enregistrer votre blog personnel ou y découvrir ceux de votre discipline.
http://www.cafe-leblog.net/index.php?Blog

Le Blog Notes du Clémi
"On a copié mon blog qu'est ce que je peux faire ? Avec un bon pseudo je suis à l'abri…" Réalisé par le Clémi en partenariat avec l'académie et le Crdp de Versailles, le Blog Notes est destiné aux lycéens et collégiens. Il rappelle des points de droit et montre aussi qu'un blog peut être un bel outil de communication. Diffusé dans l'académie de Versailles, il pourrait circuler également dans d'autres académies.
http://www.clemi.org/mediasscolaires.html
blog et lycéens
http://www.cafepedagogique.net/disci/actutic/61.php#174

Sept projets retenus pour le Schène
La commission multimédia du ministère a retenu 7 projets qui devraient donner lieu à des productions diffusées dans le cadre de l'appel à propositions Schène. Ils concernent particulièrement l'histoire, la géographie, le français (la représentation théâtrale) et les sciences en classe de 4ème. Le ministère souhaite soutenir la réalisation de produits adaptés aux attentes des enseignements et faciliter l'utilisation des TICE.
http://tice.education.fr/educnet/Public/contenus/cmm?affdoc[...]

Du B2i au C2i
Qu'est ce que le B2i ? Quelles compétences sont attendues de l'école au lycée ? Educnet publie un dossier qui précise les objectifs et les publics de ces dispositifs et indique les sites officiels où trouver des ressources et des études.
http://www.educnet.education.fr/dossier/b2ic2i/
http://www.cafepedagogique.net/dossiers/b2i2004/index.php
http://www.cafepedagogique.net/dossiers/b2i/index.php

Quel coût pour développer un ENT ?
De janvier à juillet 2004, un groupe de travail de l'AMUE (Agence de mutualisation des universités et établissements) a regroupé des compétences financières et informatiques pour proposer une méthode de calcul de coût complet d’un projet de déploiement d’Espace Numérique de Travail (ENT). L’objectif assigné au groupe de travail n’était pas de produire un coût complet de déploiement d’un ENT en tant que tel mais bien de défricher le terrain des différents aspects à retenir pour appréhender le coût complet de déploiement d’un ENT.
http://www.amue.fr/telecharger/Publications/CCC_déploiementENT_AMUE.pdf

Le jeu vidéo a-t-il sa place à l'Ecole ?
"La technologie et les capacités des jeux ont atteint un point tel qu'ont ne peut plus ignorer leur puissance". Réuni à l'initiative de la Federation of American Scientists, le "Sommet sur les jeux éducatifs" a soutenu l'urgence d'un appel aux jeux vidéo pour relever le niveau éducatif des élèves. Selon Education Week, le sommet n'a pas levé les obstacles. Peut-on apprendre avec les jeux ? Oui si l'on en croit des réalisations concrètes : un jeu qui prépare les soldats à l'occupation en Irak, ou encore Discover Babylon, qui transforme les jeunes en apprentis archéologues. Mais le jeu vidéo a encore du chemin à faire pour pénétrer l'Ecole. D'une part, les districts scolaires restent réticents : pour eux le jeu reste une dépense inutile. D'autre part les industriels du secteur préfèrent développer des produits standards à la rentabilité assurée. Un phénomène pourrait débloquer la situation nous dit Education Week : la croissance du home schooling, ces millions de jeunes Américains qui suivent les cours à la maison. Les entreprises d'enseignement à distance sont intéressées par des supports ludiques.
http://www.edweek.org/ew/articles/2005/11/02/10games.h25.ht[...]

L'I génération
"Cette génération a fait tôt son nid dans le réseau des réseaux, comme s'il avait été inventé pour elle. L'interactivité satisfait sa soif de dialogue et d'authenticité. Formidable lieu d'échanges, la Toile tient de la cour de récréation et du défouloir. Elle encourage la mise en scène de soi, incite au marivaudage, désinhibe les timides, survolte les audacieux, tout cela sans grands risques. Accueillant, tolérant, virtuel, le Web autorise tous les faux-fuyants. Les "adulescents" apprécient". Dans Le Monde, Bertrand Le Gendre fait le portrait de nos grands élèves, nés avec l'informatique et grandis avec Internet.

Pour lui, "L'I-génération a du mal à admettre que la culture et l'information ont un coût. Pour elle, c'est un dû… Certains, comme la chercheuse américaine Christine Rosen dans un récent article de The New Atlantis, s'interrogent sur le sentiment de toute-puissance que les moyens modernes de communication donnent à l'I-génération. De l'exacerbation du moi qui en découle, un syndrome qu'elle nomme "egocasting".

C'est qu'outre-Atlantique la question des effets des TICE sur les relations entre personnes, et singulièrement la relation pédagogique, interroge. Ainsi Jason L. Frand, professeur à l'UCLA, dans un article paru dans Educause en septembre 2000, signalé dans le Café 44, mettait en évidence de nouvelles attitudes intellectuelles. Quelques exemples ? Les jeux vidéo habituent les jeunes à expérimenter sans cesse. Il faut perdre de nombreuses vies pour gagner un jeu Nintendo. Quand il s'agit de faire l'apprentissage d'un logiciel, les jeunes ouvrent la boîte et découvrent le programme en l'utilisant. D'un côté cette démarche par tâtonnements peut être récupérée par certaines disciplines. De l'autre, elle met en danger des démarches analytiques. Signalons également le dossier de Jacques Nimier qui proposait trois points de vue sur ce sujet.
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3232,36-698893,0.html
http://www.cafepedagogique.net/disci/edito/44.php
http://www.educause.edu/pub/er/erm00/articles005/erm0051.pd[...]
http://perso.wanadoo.fr/jacques.nimier/dossier_outils.htm

Du podcast aux technologies du futur
"Le jeu changera-t-il l'enseignement supérieur ? Quelles nouvelles technologies sont susceptibles d'influer sur l'enseignement dans les mois à venir ? L'équipe d'Educause, une revue américaine spécialisée dans les TICE, en relève cinq et parmi elles, les jeux vidéo ce qui nous amène à continuer cette citation d'Educause. "Les sceptiques diront : "la télévision l'a-t-elle fait ? La radio ?" Non, la télévision et la radio n'ont pas changé l'enseignement supérieur. Mais nous pensons que le jeu vidéo est différent. Ces jeux sont interactifs et socialisants". Pour Educause, l'utilisation croissante des jeux vidéo par la génération actuelle forcera le changement. Et ils citent de nombreuses et prestigieuses universités (MIT, Ohio University mais aussi les universités de Hong-Kong ou de Bradford) qui les utilisent.

Pour ces experts, d'autres technologies semblent émerger. Ainsi les outils de travail collaboratif devraient être mis à la disposition des étudiants, ne serait-ce que parce qu'ils devront apprendre à travailler en équipe dans la vie professionnelle. Les capacités évolutives des portails promettent aussi un rapide développement. Ceux-ci savent maintenant s'adapter à l'utilisateur et l'orienter vers ses ressources favorites : il participe ainsi de sa construction, une capacité que les établissements d'enseignement devraient utiliser selon Educause.

Mais la technologie qui pourrait changer le plus les campus c'est le sans fil. "Le sans fil est au 21ème siècle ce que l'automobile a été au 20ème : une nouvelle forme de liberté, une nouvelle approche pour conquérir l'espace et le temps, une puissance industrielle et une des plus importantes technologies du siècle, influençant la nature de l'activité économique, du commerce, de l'éducation et de la société". Déjà un campus sur 5 est équipé en Wi-Fi. Les nouvelles normes devraient faciliter son déploiement et changer la vie des étudiants.

Au présent, une autre technologie retient l'attention d'Educause : le podcast. Pour Gardner Campbell, University of Mary Washington, "le podcast transporte un potentiel de vie et peut communiquer une forme d'intelligence vivante avec une immédiateté unusuelle". Il montre comment les établissements pourraient utiliser le podcast pour transmettre automatiquement des cours aux étudiants. Les nouvelles versions d'Itunes permettent une navigation par chapitre qui se prête bien à la transmission scolaire. L'étudiant pourrait ainsi transporter avec lui partout ses cours et les parcourir librement. L'école partout et tout le temps ?
http://www.educause.edu/ir/library/pdf/erm0560.pdf

En hommage à Gérard Weidenfeld
Gérard Weidenfeld est décédé durant le mois d’août avant d’atteindre sa soixantième année. C'était un pionnier reconnu dans les applications de l’informatique et des technologies associées en éducation et en formation, domaine dans lequel il travaillait depuis plus de 25 ans. Deux chercheurs qui ont travaillé avec lui, Eric Bruillard et Mohamed Sidir lui rendent hommage.
http://www.cafepedagogique.net/dossiers/gweidenfeld/

In memoriam Patrice Chéreau
Un cancer vient de l'emporter, trop vite, comme à chaque fois. Patrice Chéreau patron du projet Kerobas (un jeu de la citoyenneté sur Internet), nous a quitté. Il avait participé à l'aventure Thomson de l'Informatique Pour Tous en travaillant au développement des logiciels graphiques pilotés par le crayon optique (Colorcalc, etc... une performance compte tenu des machines de l'époque). Plus tard il avait été l'un des concepteurs du premier CD ROM commercial (Somewhere de la Redoute) qui avait été distribué gratuitement dans un numéro du journal ELLE et qui permettait d'acheter virtuellement des vétements.
C'est au moment où il est retourné vers l'éducation que je l'ai connu. Son projet qui prendra ensuite le nom de Kalliope avait pour ambition de permettre aux élèves d'écrire pour le web aussi facilement qu'avec un crayon. Derrière ce logiciel il y avait aussi l'ambition d'une encyclopédie mutualisée sur Internet qui rassemblerait ce que des élèves auraient rédigés dans le cadre de leurs apprentissages. Bien avant Wikipédia, l'idée était déjà là. Malheureusement le contexte économique de l'époque ne lui a pas permis de mener à bien ce projet. S'engageant de plus en plus dans la réalisations d'univers virtuels sur Internet, il avait mis au point avec son équipe un logiciel pour développer la citoyenneté chez les jeunes. Quelques collectivités territoriales étaient intéressées par le projet (Département du Var, région Picardie, commune de Grigny dans la banlieue de Lyon...). Il n'aura pas l'occasion de connaître le devenir de ce projet lui qui, comme en témoignent ceux qui l'ont connu, semblait pouvoir vaincre tous les obstacles, même ceux de l'infâme maladie.
Il a permis à nombre de passionnés de cette aventure des TIC en éducation de se rencontrer. Il a accompagné de son énergie et de sa joie de vivre cette évolution. Malgré les obstacles, les illusions et les désillusions, il faisait partager sa passion.
Nous tenons à saluer la mémoire de cet acteur des TICE et à exprimer nos pensées amicales à sa famille et à ses proches.
Bruno Devauchelle



- Internet et pouvoirs publics    [ Haut ]

Rencontres des ECM
La seconde rencontre des Espaces Culture Multimédia a lieu les 3 et 4 novembre à la Cité des sciences de Paris sur le thème des "solidarités numériques". C'est l'occasion de découvrir de nombreuses expériences municipales sollicitant la participation des habitants et promouvant la solidarité. C'est aussi un moment pour mieux connaître le Libre.
http://carrefour-numerique.cite-sciences.fr/rencontre-ecm20[...]

- Internet et société    [ Haut ]

Qui noyaute Wikipedia ?
"Qui donc travaille dans l'ombre à la rédaction des versions définitives ?" Dans Libération du 14 octobre, Daniel Schneidermann exprime ses inquiétudes devant le succès de Wikipedia. Si le projet d'une encyclopédie rédigée librement par les internautes lui semble aussi illusoire que sympathique, " cette séduction ne dissipe pas les inquiétudes que suscite l'émergence possible d'un nouvel organe de référence parfaitement anonyme, et donc vulnérable à toutes les manipulations". Et il donne quelques exemples qui donnent à penser à une véritable campagne de communication au profit de quelques groupes politiques.

Wikipedia a acquis une grande popularité dans le monde enseignant. Pourtant le Café constate également que certains articles sont inadmissibles pour des enseignants. Ainsi l'article "Philippe Pétain" omet de rappeler la participation de Vichy à la Shoah mais insinue qu'il a défendu les juifs, ce qui relève d'une véritable falsification de l'histoire. Il estime que "la culpabilité de Philippe Pétain pendant la seconde guerre mondiale ne fait pas une totale unanimité" et renvoie vers un seul site : celui d'une association pétainiste. La question de D. Schneidermann (qui noyaute dans l'ombre Wikipedia ?) nous semble fondée.

Les outils de type Wiki peuvent permettre le travail collaboratif et supporter des démarches pédagogiques de qualité. Il n'en est pas de même pour le Wikipedia français qui sert trop souvent des intérêts éthiquement inconciliables avec l'Ecole de la République.
http://www.liberation.fr/page.php?Article=330928

- Internet    [ Haut ]

Print Google en français
"Google s'est fixé pour mission d'organiser l'information mondiale". Le programme de bibliothèque universelle de Google arrive en France avec Google Print France. Le moteur de recherche renvoie vers des éditions libres de droits ou donne à voir des extraits quand l'ouvrage n'est pas dans le domaine public. " Les utilisateurs ne peuvent voir qu'une partie des livres disponibles dans Google Print, car la plupart de ces ouvrages sont encore sous droits d'auteur. Pour nous permettre de faire respecter ces restrictions, la consultation de certaines pages nécessite la connexion à un compte Google existant (un compte Gmail, par exemple) ou la création d'un compte… N'oubliez pas que le but de Google Print est de vous permettre de retrouver et de découvrir des livres. Il est donc possible que vous ne puissiez pas afficher toutes les pages auxquelles vous souhaitez accéder".

Les résultats sont encore modestes. Ainsi une recherche sur l'histoire de France revoie d'abord à des éditions très anciennes numérisées.
http://print.google.fr/
http://www.liberation.fr/page.php?Article=331914

- Le Libre    [ Haut ]

Sortie d'Open Office 2
Quelques semaines après la sortie de la version "Release Candidate", la version française officielle d'Open Office 2 est maintenant disponible. Parmi les nouvelles fonctionnalités de cette suite bureautique libre, l'utilisation de l'XML Oasis.
http://fr.openoffice.org/about-downloads.html
http://www.cafepedagogique.net/disci/stt/66.php

- Sécurité et virus    [ Haut ]

Trois failles dans Skype
Selon Secuser, trois failles permettent de prendre le contrôle à distance d'un ordinateur utilisant Skype. Un correctif est disponible. Skype est un logiciel très connu de téléphonie via Internet. Son usage a récemment été interdit par le fonctionnaire de défense du Ministère de l'éducation nationale.
http://www.secuser.com/communiques/2005/051025_skype.htm
http://www.cafepedagogique.net/expresso/index061005.php

Failles dans Quick Time et Flash
Secuser signale des failles dans ces deux programmes très utilisés par les internautes. Des correctifs sont disponibles,il faut les télécharger.
http://www.secuser.com/communiques/2005/051105_quicktime.ht[...]
http://www.secuser.com/communiques/2005/051105_flash.htm

Encore une faille dans Windows
Selon Secuser, trois failles ont été découvertes dans Windows XP, 2000 et 2003 Server. Elles permettent la prise de contrôle à distance de la machine. Des correctifs sont disponibles : il faut les installer.
http://www.secuser.com/communiques/2005/051108_windows.htm

Nouvelle mise à jour de Windows
Selon Secuser, 14 vulnérabilités ont été découvertes dans Windows et Internet Explorer. Elles permettent à un programme de s'exécuter automatiquement via le réseau, une page web ou un fichier vidéo piégé. Secuser invite à télécharger les mises à jour pour Windows XP, 2000, ME, 98, 2003 Server et Internet Explorer.
http://www.secuser.com/communiques/2005/051011_windows.htm
http://windowsupdate.microsoft.com

[ Haut ]

Archives de la rubrique Actualité des TICE :

Café  n°1 - n°2 - n°3 - n°4 - n°5 - n°6 - n°7 - n°8 - n°9 - n°10 - n°11 - n°12 - n°13 - n°14 - n°15 - n°16 - n°17 - n°18 - n°19 - n°20 - n°21 - n°22 - n°23 - n°24 - n°25 - n°26 - n°27 - n°28 - n°29 - n°30 - n°31 - n°32 - n°33 - n°34 - n°35 - n°36 - n°37 - n°38 - n°39 - n°40 - n°41 - n°42 - n°43 - n°44 - n°45 - n°46 - n°47 - n°48 - n°49 - n°50 - n°51 - n°52 - n°53 - n°54 - n°55 - n°56 - n°57 - n°58 - n°59 - n°60 - n°61 - n°62 - n°63 - n°64 - n°65 - n°66 - n°67 - n°68 - n°69 - n°70 - n°71 - n°72 - n°73 - n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78 -

 
  La rubrique Actualité des TICE dans les archives :
 • Les dernières éditions du Café :
n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78
 • Les archives complètes


 • Envoyer une info
 • Nous écrire


 • S'abonner à cette rubrique
 • Nous connaître
 • Nous aider
 • Version imprimable