Actualité des TICE (Café N° 73)

Version imprimable Version imprimable

- A la Une : Plagiat et profils d'étudiant : une étude de M. Bergadaà

- T.I.C.E.

- Internet et pouvoirs publics

- Internet et société

- Internet

- Matériel

- Logiciels

- Le Libre

- Sécurité et virus

Édition du 27-05-2006

- François Jarraud -

- A la Une : Plagiat et profils d'étudiant : une étude de M. Bergadaà    [ Haut ]

" Avec Internet, l’accès au travail des autres est beaucoup plus aisé et beaucoup moins coûteux en termes de temps, ce qui n’est pas négligeable… Tricher est devenu un acte très banalisé dans la société et cela n’a plus le caractère interdit qu’il a pu revêtir par le passé. C’est une façon d’arriver à un résultat au même titre que le travail par soi-même". "Grâce à Internet, en 2 mois j’ai rédigé mon mémoire de doctorat, enfin d’autres l’avaient fait pour moi, je n’ai fait que réunir les informations… Le fait de savoir que les personnes dont je recopie le document ont eu une note correcte me rassure sur le fait que moi aussi je peux m’en sortir avec le même travail, sans trop d’effort. La vie est belle, il y a tellement de choses dont il faut profiter… La plupart des cas, les profs liront à peine ma thèse de doctorat. Alors que ce soit moi ou un autre qui l’a écrite, qu’est-ce ça change ? … Oui, ce n’est pas bien ce que l’on fait. Mais dans un sens tout le monde le fait !" Michèle Bergadaà, université de Genève, a écouté ce que les étudiants du supérieur disent du plagiat par Internet.

Elle met ainsi en évidence 5 profils différents d'étudiants : le non plagieur, le "bricoleur"qui utilise la toile sans connaître les règles; le "tricheur" qui suit ses camarades; le "manipulateur" qui ne suit que ses propres règles; le "fraudeur" qui les enfreint sciemment.

Pour M. Bergadaà, " toute la solution ne réside pas dans le fait d’externaliser vers des moteurs de recherche la détection du plagiat et vers l’administration l’application de sanctions. Une judiciarisation de plus en plus grande ne peut que déboucher sur une lourdeur administrative de plus en plus déprimante… Il va donc nous falloir être créatifs pour imaginer, dans ce nouveau contexte de contact quotidien avec Internet, la mise en œuvre concrète de nos valeurs et de nos normes universitaires avec – et non contre – nos étudiants, et ce quel que soit leur profil".
http://responsable.unige.ch/ETAT-DE-LA%20SITUATION-SELON-LES-ETUDIANTS-jan2006.pdf
http://responsable.unige.ch/index.php

- T.I.C.E.    [ Haut ]

L'école tisse sa toile
"L'école doit prendre en charge le « devenir- auteur hypermédia » des enfants, comme Célestin Freinet avait pris en charge leur « devenir auteur » à travers la fabrication de journaux. Si hier tout le monde n'était pas appelé à écrire dans un journal, demain tout le monde aura plus ou moins à se mouvoir dans le milieu « téléinformatique »". Dans Fenêtre sur cours n°285, Jean-Louis Weissberg évoque les bouleversements pédagogiques initiés par l'irruption des TICE à l'école.

Mais les TICE ont aussi un impact politique qui va plus loin que l'apprentissage et le respect du droit d'auteur. " Il y a un enjeu éducatif, bien sûr, mais plus fondamentalement politique dans le sens où Internet, le travail en réseau construisent des formes symboliques nouvelles. Ces outils deviennent les modes d'expression de la vie collective en général et de la démocratie en particulier. Cette dimension doit être reconnue dans les politiques éducatives. L'enseignant est partie prenante de cette construction collective dans une communauté particulière".

Autour de ce témoignage, un dossier de ce numéro 285 présente plusieurs ressources pédagogiques importantes pour l'enseignement primaire.
http://www.snuipp.fr/IMG/pdf/fsc285.pdf

Intertice 2006
A première vue les deuxièmes rencontres Intertice 2006 organisées par les trois rectorats Créteil, Paris et Versailles sont un évènement important. Une simple promenade dans les stands dispersés dans plusieurs espaces thématiques a permis de se rendre compte qu'il est difficile de donner une unité à ce type de manifestation. Entre les exposants commerciaux, les enseignants qui viennent montrer comment ils travaillent avec les nouveaux matériels, les animations thématiques en accès libre et les conférences et tables rondes, il était très difficile de faire le lien.

Le parti pris de cette manifestation, qui ressemble à celle de l'AQUOPS qui s'est récemment tenue au Québec, rend difficile la lisibilité de l'état des lieux des pratiques. Tout est intéressant, mais tout est difficile d'accès. La tentation est grande de réduire cette manifestation à un salon commercial. C'est l'impression qui a prévalu en première approche. Est-ce une réalité ? A discuter avec les enseignants qui étaient sur les stands on est tenté de dire que la ligne de partage n'est pas évidente. A écouter les conférences et tables rondes ou à voir les animations thématiques, on en est loin.

On comprendra donc aisément que cette manifestation a davantage rassemblé ceux qui sont déjà largement impliqués dans l'usage des TIC que ceux qui, hésitant, souhaitent y trouver leur place. Quant aux élèves, ils étaient présents ici ou là mais peut être un peu trop à l'écart.

On retiendra en particulier les propos de Monsieur Alain Desmarest, vice-président du conseil général du Val de Marne sur le lien entre l'école et le monde extérieur. Le dialogue qui s'est tenu en public avec les chefs d'établissements de la ville de Saint Denis a montré que s'il y avait encore un fossé, de nombreux liens restent à faire, des portes à ouvrir, des pratiques à mettre en oeuvre pour véritablement permettre une continuité école famille respectueuse des uns et des autres. On relèvera en particulier le témoignage d'actions concrètes de mise en place d'un espace de communication amélioré avec les familles sur Internet d'une part mais aussi des ouvertures de l'école aux élèves en dehors des temps de classes (école ouverte) et aussi aux parents (un espace parents dans l'enceinte de l'établissement dans lequel il y a un espace TIC). Ces échanges débouchant aussi sur l'affirmation de projets comme ceux des "maisons de l'éducation" (en cours d'élaboration) qui seraient des espaces ouverts à tous les acteurs de l'éducation, institutionnels ou non.

Une journée riche qui a permis des contacts variés et intéressants, mais dont on peut regretter la forme. C'est probablement la question des liens humains à construire qui est au coeur du développement des technologies qui ne posent, après tout, que des liens matériels, fussent-ils virtuels... (Bruno Devauchelle)
http://www.intertice.fr/index.php?go=programme

2èmes rencontres TICE Enseignement catholique
Organisées par le CEPEC (Centre d'études pédagogiques pour l'expérimentation et le conseil), les 11 12 et 13 mai 2006 à Angers (en partenariat avec la Direction diocésaine et l'institut de formation Notre Dame), ces rencontres présentent la particularité de faire vivre un moment de partage, de mutualisation, d'échanges et de rencontre entre des acteurs impliqués dans les TIC aussi bien dans les établissements scolaires que dans les structures institutionnelles. Chaque participant a pu présenter son activité, ses pratiques et partager ses questionnements avec les autres, expérience d'ENT, outils pour faire des sites dans les écoles, mise en place du B2i, e-portfolio etc...

Structurées autour de trois grandes thématiques, le B2i, le droit et le logiciel libre, ces rencontres ont permis aux participant de renforcer leur compréhension des évolutions actuelles de la place des TIC en éducation.

Marie Christine Milot de la SDTICE au ministère de l'Education a su, avec précision et simplicité mettre en évidence les qualités du B2i sans jamais refuser d'aborder les questions délicates de sa mise en oeuvre. Mme Milot a su faire percevoir combien il est délicat et difficile de tenter de concilier de nombreux points de vue sans jamais céder sur les finalités et le sens. Cette intervention est arrivée au bon moment puisque la veille, le projet de décret pour le socle commun avait été publié. Les participants ont pris conscience des articulations possibles, mais aussi du fait que le travail d'élaboration du nouveau B2i méritait encore quelques ajustements.

Maître Lechien, spécialiste brestois du droit des médias et des TIC (www.lexic.fr), a brillamment mis en évidence ce que signifient les mots responsabilité, droit, risque, sécurité, filtre, etc... Sur une question aussi complexe il nous a montré l'importance de cette connaissance des textes et de leur jurisprudence de la part de tous les acteurs de l'établissement scolaire. Attirant notre attention sur l'article 227.24 du code pénal, il a fait comprendre les difficultés que la mise à disposition d'accès à Internet dans les établissements risque d'occasionner aux responsables scolaires.

Michèle Dreschler, IEN de Saint Avold (Moselle) a participé à la dernière demi journées de ces rencontres en mettant en évidence l'intérêt de la démarche du logiciel libre en éducation et en particulier dans l'école primaire. Après avoir rappelé le cadre de ce que l'on appelle le logiciel libre, elle a présenté les ressources disponibles pour les écoles primaires et enfin elle a présenté les réflexions et les initiatives prises dans le libre à propos des ENT.

A chacune de ces interventions ont fait suite des échanges nombreux avec la salle. Plus de 70 participants sont passés au cours de ces journées denses qui ont, du témoignage de chacun, permis des liens, des éclairages complémentaires grâce au niveau et à la qualité des intervenants ainsi qu'à la qualité des temps de mutualisation et de partage.

Compte rendu disponible dans les jours prochains sur le site http://www.cepec.org
http://www.cepec.org/article.php3?id_article=378

B2i : disciplinaire ou transdisciplinaire ?
"Si la discipline technologie est toujours celle qui en 2006 porte la responsabilité de 80% des apprentissages fondamentaux, même si son rôle a été diminué avec le nouveau programme de 6e, et puisque ses professeurs sont déjà responsables de la certification du B2i dans la majorité des collèges, alors il est de l’intérêt des responsables du système éducatif de profiter de la révision du B2i et du futur socle commun pour désigner cette discipline… comme coordinatrice de l’organisation de la certification du B2i". Sur le blog B2i du Café, Ignace Rak réfléchit au rapport entre la technologie et l'éducation aux TIC au collège.
Le blog B2i
http://www.cafe-b2i.net
Article I. Rak
http://www.cafe-b2i.net/index.php

Une thèse sur la lecture numérique
"La lecture numérique (donc « sur écran ») a entraîné un manque de concentration et une fatigue visuelle notamment avec NetLibrary. La Tablet PC, tout comme NetLibrary, a été perçue comme facile à utiliser mais pas toujours confortable, l’inconfort étant davantage manifeste dans NetLibrary". Zeïneb Gharbi a soutenu sa thèse sur "les pratiques de lecture sur livres électroniques chez les étudiants universitaires". Si les livres électroniques sont perçus comme "des outils pratiques pour le travail universitaire" ils comportent également des obstacles. Pour Z. Gharbi, "l’évaluation globale de l’expérience de lecture numérique… s’est avérée, dans l’ensemble, positive pour la Tablet PC et plutôt mitigée pour NetLibrary".
http://www.theses.umontreal.ca/theses/nouv/gharbi_z/these.p[...]

Déploiement des TIC : Robien compte sur les collectivités locales
" Il n'y aurait que des avantages à ce que les communautés de communes et d'agglomérations se saisissent de la compétence en TIC pour traiter avec les Conseils généraux et avec les Régions, comme cela se fait parfois, de la connexion des écoles par les réseaux haut débit… Je demande aux Recteurs de prendre des initiatives afin d'aboutir à une plus grande efficience de la commande publique et à une plus grande homogénéité entre primaire et secondaire". S'exprimant aux Assises nationales du Net et des TIC à Nice le 10 mai, Gilles de Robien a plaidé pour une accélération du déploiement des TIC dans l'enseignement primaire. Mais il n'a pas proposé l'aide de son ministère pour soutenir les communes dans leurs investissements.

Dans le secondaire, le ministre maintient le cap du déploiement des espaces numériques de travail dans la moitié des académies en 2007. " J’ai demandé à tous les recteurs qui ne l’avaient pas encore fait de se rapprocher des collectivités territoriales pour conclure des partenariats autour des espaces numériques de travail et, plus généralement, d’aboutir à un plan global TIC entre les rectorats et les collectivités".

Le ministre annonce de nouvelles modalités de formation des maîtres. " Actuellement la formation des enseignants est en cours de redéfinition ; eh bien je puis vous dire que le nouveau cahier des charges des IUFM prendra en compte les TIC. En effet : l’utilisation des TIC doit faire partie des savoir faire de base d’un enseignant. Elle sera donc un des éléments du cahier des charges de la formation ; elle pourra ainsi entrer dans le champ des compétences validées en fin de formation initiale des professeurs stagiaires".

Mais comment faciliter l'introduction des TICE dans les pratiques pédagogiques ? "Il convient évidemment que tous les enseignants connaissent les ressources numériques qu’ils peuvent utiliser dans leur cours. Cette information est indispensable et en particulier en direction des nouveaux professeurs. Aujourd'hui une simple clé USB d'un coût modique peut contenir la quasi-totalité d'un cours multimédia. Il me paraîtrait utile que dès la sortie des IUFM les futurs enseignants en soient à l’avenir systématiquement dotés" demande le ministre…

Pour le moment c'est le Café qui contribue, sans aide ministérielle, à l'information des enseignants.
Sur Educnet
http://www.educnet.education.fr/actu/actualite.php?th=actu#[...]
Rappel : Rapport Bérard sur les TIC et l'Ecole
http://www.cafepedagogique.net/expresso/index280306.php

Usages pédagogiques des ENT
"A travers l'Espace Numérique de Travail le professeur dispose de chez lui d'un accès complet à l'ensemble des ressources partagées de la classe. Il peut préparer chez lui l'exploitation des documents collectés par ses élèves. Il peut aussi en classe, à l'aide d'un vidéo-projecteur, faire très facilement de multiples allers-retours entre les notions étudiées en cours et les observations de terrain. La mutualisation des documents qui ont été collectés sur le terrain est accessibles aux élèves depuis leur domicile". C'est un des usages pédagogiques des E.N.T. repérés par le ministère.

Cinq grands types d'activités sont envisagés par les espaces numériques de travail (ENT) : informer, échanger, mettre à disposition des ressources, publier des travaux d'élèves, travailler en collaboration.
Présentation
http://tice.education.fr/educnet/Public/services/bureau_vir[...]
Fiches pédagogiques
http://www2.educnet.education.fr/sections/secondaire/ent?af[...]
Rappel : le blog des ENT
http://www.ent-leblog.net/

"Enjeux" pour développer les jeux éducatifs
Développé au Québec, le projet Enjeux-s (Environnement multimédia évolué de jeux éducatifs et de simulations en ligne) vise " le développement et l’utilisation accélérés des jeux éducatifs et des simulations par les enseignants et les formateurs… et l’amélioration de la qualité de l'enseignement et des pratiques de recherche". Il devrait se terminet en décembre 2006. A suivre !
http://www.savie.qc.ca/enjeux/

Un blog pour les PLP
Déjà quatre articles... : aléas et bonheurs des sorties théâtrales, rencontres avec un auteur. Comment impliquer nos élèves dans une oeuvre ? Comment susciter l'intérêt des élèves ? C'est à travers un blog que se poursuit le dialogue pédagogique entre Michelle Calonne, inspectrice, et des professeurs PLP Lettres Histoire de l'académie de Lille. L'outil se prête à cet échange et à une formation continue, informelle, volontaire, quasi horizontale. Une belle aventure !
http://blog-plp-lhg-lille.blogspot.com/

Le guide de La Vitrine
Le Guide 2006 de la Vitrine Technologie Education, une structure québécoise, propose plus de 600 ressources pédagogiques dans les différentes disciplines. Son principal point fort : pour chacune le Guide fait connaître des scénarios pédagogiques (environ une centaine). Un positionnement un peu décalé par rapport aux usages français mais très intéressant.
http://www.ntic.org/prospecter/guideinternet.pdf


- Internet et pouvoirs publics    [ Haut ]

Loi DADVSI : L'exception pédagogique adoptée par le Sénat
"La représentation ou la reproduction de courtes oeuvres ou d'extraits d'oeuvres, autres que des oeuvres elles-mêmes conçues à des fins pédagogiques, à des fins exclusives d'illustration ou d'analyse dans le cadre de l'enseignement et de la recherche, à l'exclusion de toute activité ludique ou récréative, et sous réserve que le public auquel elles sont destinées soit strictement circonscrit au cercle des élèves, étudiants, enseignants et chercheurs directement concernés, que leur utilisation ne donne lieu à aucune exploitation commerciale, et qu'elle soit compensée par une rémunération négociée sur une base forfaitaire nonobstant la cession du droit de reproduction par reprographie mentionnée à l'article L. 122-10". Lors de la discussion sur le projet de loi sur le droit d'auteur dans la société de l'information, le 4 mai le Sénat a adopté un nouvel amendement créant une exception "pédagogique " au droit d'auteur. Il s'appliquerait au 1er janvier 2009 et devrait permettre aux enseignants d'intégrer ces extraits dans les cours.
Dossier législatif
http://www.senat.fr/dossierleg/pjl05-269.html
Amendement
http://ameli.senat.fr/amendements/2005-2006/269/Amdt_1.html

La loi DADVSI adoptée au Sénat
"Les sénateurs ont poursuivi leur massacre, à toute vitesse, du texte de loi, avec pour certains un manque de courage politique faisant parfois mal à la citoyenneté". C'est l'analyse d'un bloggeur. Pourquoi cette colère ? Les sénateurs ont adopté un texte qui menace toute copie privée puisqu'une "autorité indépendante" est chargée de fixer le nombre de copies autorisé en fonction du type d'œuvre… sans qu'un nombre minimal ait été fixé ! Le téléchargement reste interdit et passible de sanctions. Ils ont adopté "l'amendement Vivendi" qui interdit la diffusion des logiciels de P2P. C'est donc une version très dure envers les internautes et très favorable aux éditeurs qui a été votée par le Sénat. Il ne reste plus qu'une étape pour que le texte devienne définitif : son passage en commission mixte paritaire fin mai.
http://www.senat.fr/dossierleg/pjl05-269.html
http://eucd.info/index.php?le-fil&PHPSESSID=c4d34b5512f0d51[...]
http://pasunblog.org/article.php3?id_article=33

Sarko face à la Cnil
"Les récentes campagnes de communication par courrier électronique menées par l’UMP ont soulevé le mécontentement d’internautes qui estiment ne jamais avoir autorisé l’UMP à utiliser leur adresse de courrier électronique, assimilant ainsi ces messages à du «spam»". La Commission nationale informatique et libertés relève que la campagne lancée par l'Ump utilise des méthodes commerciales et fait appel à des prestataires privés. " L’utilisation du courrier électronique pour des opérations de prospection politique, pratique utilisée dans d’autres pays européens (Italie, Allemagne) est tout à fait acceptable à condition que de telles opérations s’effectuent dans la transparence lors de la collecte de données : les personnes devraient être informées que leur adresse peut être utilisée à des fins de prospection politique ; lors de la réception du message : les personnes devraient être informées de l’origine de la base de donnée utilisée dans laquelle figure leur adresse afin de pouvoir, si elles le souhaitent, exercer leur droit d’opposition et le message devrait préciser qu’en aucun cas le parti à l’origine de l’envoi du message ne dispose des adresses utilisées. Enfin, les personnes démarchées doivent pouvoir exercer de manière simple et efficace leur droit d’opposition. L’application de ces principes donnent actuellement lieu à des discussions entre la CNIL, la Fédération des entreprises de vente à distance (FEVAD) et le Syndicat National de la Communication Directe (SNCD)". En attendant le spam continue…
Communiqué
http://www.cnil.fr/index.php?id=1991&news[uid]=340&cHash=01850bd116

- Internet et société    [ Haut ]

Le patron de Google défend l'Internet culturel
"En quelques années, Internet est passé d'un phénomène marginal à un média "incontournable", au coeur de notre existence. C'est la technologie de communication qui a le plus bouleversé notre vie depuis l'invention de la télévision. De ce fait, on oublie facilement que le Web en est encore à ses balbutiements : aujourd'hui, 10 % seulement de l'information mondiale est disponible en ligne". Eric Schmidt, PDG de Google, livre ses réflexions sur l'avenir de l'Internet dans une tribune du Monde.

Il y voit la démocratisation du savoir, particulièrement entre Nord et Sud, grâce à la numérisation des bibliothèques.
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3232,36-775456,0.html

Université d'été de la Fing
"Un blog de plus par seconde ; 100 millions de photos partagées sur Flickr ; 8 millions de contacts professionnels partagés au travers des "logiciels sociaux" ; 3 millions d'articles dans les 214 langues de Wikipedia... Une immense conversation est née sur l’internet. Elle rassemble des millions de personnes qui ne se connaissent pas et n’ont pas nécessairement conscience de s’y trouver réunies ; en général elle ne produit rien qui mérite qu’on en parle, mais d’autres fois, il en sort un électrochoc qui bouleverse les médias, ou la politique, ou une grande entreprise, ou une communauté…". Ce phénomène, ces pratiques nouvelles c'est ce que la Fing (Fondation Internet Nouvelle Génération) appelle "L'EntreNet".

Les 8 et 9 juin, elle organise à Aix-en-Provence sa 4ème université. Au programme des ateliers pour interpréter et découvrir ces pratiques et mesurer les enjeux de l'EntreNet.
http://www.fing.org/universite/

- Internet    [ Haut ]

Tout Google en une page
Thot résume en une page les principales commandes de Google.
http://thot.cursus.edu/rubrique.asp?no=24191

La frontière Internet passera par la bureautique
"Il y a quelques années j'étais parmi les sceptiques quant à la perspective de voir un jour des applications Internet en mesure de mettre fin au monopole de la suite Microsoft Office pour la bureautique. J'ai changé d'avis depuis, et voici pourquoi". Dans Libération, Pierre Chappaz analyse l'évolution du web. Il montre ici comment la bureautique pourrait se déplacer sur le web.
http://www.liberation.fr/page.php?Article=381533

Un Français sur quatre
Selon l'Insee, " aujourd'hui, plus d'un Français sur deux a déjà utilisé internet au moins une fois dans sa vie ; en 2001, un sur trois. La quasi-totalité des jeunes, des cadres et des diplômés de l'enseignement supérieur sont aujourd'hui initiés à l'usage du web. En 2005, une personne sur quatre s'est connectée quotidiennement". Si Internet progresse, il le fait toujours plus lentement que chez nos voisins : Suédois, Danois, Britanniques, Allemands sont nettement devant nous.
Etude Insee (pdf)
http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/IP1076.pdf


- Matériel    [ Haut ]

Intel lance un ordinateur pour le Tiers-Monde
Intel a annoncé le lancement d'EduWise, un ordinateur portable à 400 dollars destiné aux pays du Tiers-Monde. L'appareil est communiquant et équipé d'un programme de pilotage à distance qui permet au professeur de lancer des programmes sur les machines des élèves. Il sera distribué dès la fin de l'année à 300 000 enseignants mexicains formés par Intel. Rappelons que d'autres projets d'ordinateurs pour le Tiers Monde sont lancés, tel celui de Media Lab.
Communiqué Intel
http://www.intel.com/pressroom/archive/releases/20060503cor[...]
Media Lab
http://www.cafepedagogique.net/expresso/index051005.php

- Logiciels    [ Haut ]

SCT pour protéger les PC de l'établissement
Comment simplifier la maintenance des ordinateurs de l'établissement ? Pour protéger ses ordinateurs des modifications apportées par les élèves on utilise souvent des cartes, efficaces mais coûteuses à la fois pour le budget et en temps (quand il s'agit par exemple d'installer un nouveau programme). Il y a maintenant plus simple. Microsoft propose un nouveau programme gratuit et efficace : Shared Computer Toolkit (SCT) pour les ordinateurs sous Windows XP.

Une fois installé sur la machine il la protège de tout changement effectué par les utilisateurs ou des programmes hostiles (virus, chevaux de Troie etc.). A chaque redémarrage, l'ordinateur repart avec sa configuration originale et toutes les modifications apportées par l'utilisateur précédent sont effacées. SCT permet aussi de configurer les durées de session et d'empêcher l'utilisateur d'utiliser des programmes non autorisés. On peut aussi interdire l'accès à certains paramétrages de l'ordinateur (le registre par exemple). Et comme on redémarre à zéro à chaque fois, l'ordinateur ne garde aucune trace des utilisations précédentes : par exemple de mots de passe ou d'historiques internet.

Bien documenté, cet utilitaire semble particulièrement bien adapté aux salles en libre service. Il est proposé en téléchargement gratuit.
http://www.microsoft.com/france/education/admin/info/info.a[...]

Ludovia
Du 5 au 7 juillet, Saint-Lizier, dans l'Ariège, accueillera une université d'été dédiée au multimédia ludo-éducatif. Au programme : un colloque scientifique sur les interfaces des médias numériques ludiques, la réunion nationale des porteurs de projets ENT, une dizaine d'ateliers et de tables rondes regroupant plus de 300 professionnels.
http://www.ludovia.org/


- Le Libre    [ Haut ]

7èmes Rencontres mondiales du Libre
Les 7es Rencontres Mondiales du Logiciel Libre (RMLL) se tiendront du 4 au 8 juillet 2006 à Vandoeuvre-les-Nancy. Cette manifestation est le rendez-vous mondial des développeurs et des acteurs importants du Logiciel Libre. C'est pour les participants une occasion unique pour se rencontrer, présenter leurs travaux, partager leurs connaissances et échanger avec les utilisateurs en dehors de tout cadre commercial. Le programme 2006 n'est pas encore arrêté.
http://www.rmll.info/

- Sécurité et virus    [ Haut ]

Nouvelle faille dans Internet Explorer
Selon Secuser, une nouvelle faille a été découverte dans Internet Explorer. Elle permet une prise de contrôle de l'ordinateur. Aucun correctif n'est disponible.
Communiqué Secuser
http://www.secuser.com/communiques/2006/060425_iexplorer.ht[...]

Failles dans Quicktime
Secuser signale la découverte de 12 failles dans le lecteur Quicktime. Elles permettent une prise de contrôle de la machine. Une nouvelle version du logiciel est disponible.
http://www.secuser.com/communiques/2006/060512_quicktime.ht[...]

Nouvelles failles dans Windows
Selon Secuser, de nouvelles failles ont été découvertes dans Windows Xp, 2000 et 2003 Server. Elles permettent de provoquer à distance le blocage du service MSDTC de Windows. Un correctif est disponible.
http://www.secuser.com/communiques/2006/060509_windows.htm

Attention aux fichiers Word
Secuser signale une faille dans Word. Elle permet de prendre le contrôle à distance d'une machine grâce à un fichier Word piégé. Aucun correctif n'est disponible mais les éditeurs d'antivirus auraient mis à jour leur logiciel.
Communiqué
http://www.secuser.com/communiques/2006/060519_word.htm

Faille dans Firefox
Selon Secuser, une nouvelle faille a été découverte dans Firefox. Un correctif est disponible.
Communiqué
http://www.secuser.com/communiques/2006/060503_firefox.htm

[ Haut ]

Archives de la rubrique Actualité des TICE :

Café  n°1 - n°2 - n°3 - n°4 - n°5 - n°6 - n°7 - n°8 - n°9 - n°10 - n°11 - n°12 - n°13 - n°14 - n°15 - n°16 - n°17 - n°18 - n°19 - n°20 - n°21 - n°22 - n°23 - n°24 - n°25 - n°26 - n°27 - n°28 - n°29 - n°30 - n°31 - n°32 - n°33 - n°34 - n°35 - n°36 - n°37 - n°38 - n°39 - n°40 - n°41 - n°42 - n°43 - n°44 - n°45 - n°46 - n°47 - n°48 - n°49 - n°50 - n°51 - n°52 - n°53 - n°54 - n°55 - n°56 - n°57 - n°58 - n°59 - n°60 - n°61 - n°62 - n°63 - n°64 - n°65 - n°66 - n°67 - n°68 - n°69 - n°70 - n°71 - n°72 - n°73 - n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78 -

 
  La rubrique Actualité des TICE dans les archives :
 • Les dernières éditions du Café :
n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78
 • Les archives complètes


 • Envoyer une info
 • Nous écrire


 • S'abonner à cette rubrique
 • Nous connaître
 • Nous aider
 • Version imprimable