Allemand (Café N° 58)

Version imprimable Version imprimable

Dossier spécial

Édition du 18-01-2005

- Katrin Goldmann -

- A la Une : Célébration de la semaine d'amitié franco-allemande

Depuis les célébrations du 40ème anniversaire du Traité de l'Elysée, la promotion de la langue du partenaire dans le cadre d'une Europe plurilingue est devenue une priorité des gouvernements français et allemands. En effet, il est prévu de faire augmenter les effectifs de germanistes de 50% en 10 ans. Pour y parvenir, cela devra aussi passer par une augmentation des sections européennes et Abi-bac ainsi que des classes bilangues. La volonté de maintenir l'allemand sur tout le territoire français a été explicitement exprimée par les deux chefs d'état. C'est dans cette dynamique que s'inscrit le thème de la 2° journée franco-allemande qui s'étend sur une semaine entière de célébrations et de manifestation partout en France: l'allemand et le français, un atout pour des carrières en Europe. Les initiatives, grandes et petites, nationales et locales, sont accompagnées par la sortie de deux nouvelles campagnes publicitaires en faveur de l'apprentissage de l'allemand.
La campagne "on a tout à faire ensemble" en partenariat avec le Goethe Institut. Cette campagne a été adaptée au nouveau thème pour montrer des jeunes dans un contexte professionnel. La campagne "choisir l'allemand, ça paye" de l'université franco-allemande. Le Café Pédagogique consacre ce numéro à l'événement.

Dossier spécial    [ Haut ]
- Manifestations dans le cadre de la semaine franco-allemande

Lundi 17 janvier :
- Conférence de presse commune à Orléans pour la promotion de l'allemand, en présence du recteur de l'Académie d'Orléans/Tours, M. Lacroix, et de l'Ambassadeur de la République fédérale en France, M. Neubert.
- Conférence " Les métiers et les carrières en Europe " à Rennes
- Concert de Marén Berg, Paris mairie du XI° à 20h, réservation obligatoire au 01 47 34 54 37.
Mercredi 19 janvier :
- Colloque organisé par l'Académie de Versailles " le français et l'allemand, des atouts pour des carrières et des métiers en Europe " au lycée Leonard de Vinci à Levallois, en présence du recteur d'Académie, M. Boissinot, de l'Ambassadeur de la République fédérale en France, M. Neubert et de Max Claudet, secrétaire général de l’Office franco-allemand pour la jeunesse.
- Réunion d'information sur les stages et études en Allemagne à Angers, ISTIA, salle 117, 13h30.
Jeudi 20 janvier :
- Philosophie et mathématiques en Allemagne, deux conférences à l'université de Versailles - Saint-Quentin-en-Yvelines (45, avenue des États-Unis - Versailles) à 15h
- Parlement franco-germano-polonais des jeunes, Hôtel de ville de Versailles (pendant deux jours, le 20 et 21 janvier)
Vendredi 21 janvier :
- Colloque à l'initiative de Mme Claudie Haigneré, secrétaire générale de la coopération franco-allemande, au centre de congrès international du Ministère des Affaires étrangères à Paris sur " l'apprentissage de la langue du partenaire"
- Présentation officielle des actes du colloque sur les 40 ans du Traité de l'Elysée, publiés par l'Institut Historique Allemand (DHI), en présence de la ministre déléguée aux Affaires européennes, Mme Claudie Haigneré.
- Remise du prix De Gaulle-Adenauer aux comédiens Daniel Brühl (héros du film du " Good Bye, Lenin ! " et Audrey Tautou (héroïne du " Fabuleux destin d'Amélie Poulain "), en présence des secrétaires généraux pour la coopération franco-allemande, Mme Claudie Haigneré et M. Hans Martin Bury, au centre de congrès international du Ministère des Affaires étrangères à Paris.
- Table ronde " L'allemand, une clé pour la qualification professionnelle en Europe " à Villeurbanne, université Claude Bernard, Lyon I.
- Journée franco-allemande du rectorat de l'Académie de Grenoble, à Annecy.
- Invitation d'étudiants, de lycéens, de professeurs et de personnes intéressées à une " soirée thématique allemande " à Amiens, conférence " vie politique et culturelle ", table ronde avec des professionnels sur l'allemand dans le monde professionnel, échange de bilan d'étudiant ayant séjourné dans l'autre pays, projection de film.
- Repas allemand dans toutes les écoles primaires de la ville de Brest.
Samedi 22 janvier :
- " Journée franco-allemande de la société civile " à la Maison Heinrich Heine à Paris, en présence de l'Ambassadeur de la République fédérale en France, M. Neubert.
- Journée Portes Ouvertes à l'OFAJ; de 10h00 à 16h00 au 51, rue de l’Amiral Mouchez 75013 Paris,( chat de 14h00 à 15h00 ouvert sur http://www.ofaj.org)
- Fête franco-allemande à l'Ecole allemande de Saint-Cloud (Deutsche Schule Paris).
Lundi 24 janvier :
" Les 50 ans du Comité d'Etudes des Relations Franco-Allemandes (CERFA) " à l'Institut Français des Relations Internationales (IFRI).
Lundi 31 janvier :
- Action d'information sur les possibilités d'études et de formation dans le domaine allemand, à l'Université d'Aix en Provence/IEP, 18h30.

- L'optimisme est justifié - l'allemand remontera !

Ce message de l'ambassade d'Allemagne, destiné aux professeurs d'allemand, en exclusivité dans le café pédagogique:
" La 40ième anniversaire de la signature du Traité de l'Elysée en 2003 a donné une nouvelle impulsion à la promotion des langues du partenaire dans nos deux pays au service du plurilinguisme en Europe. Depuis, les efforts pour la mise en oeuvre de mesures structurelles mais encore pour le renforcement de mesures d'information et de communication ont été multipliés. Le plan stratégique, présenté lors du conseil des ministres franco-allemand le 26 octobre à Berlin, et le projet de loi d'orientation pour l'avenir de l'école, ainsi que des mesures de communication inédites comme la diffusion de spots télé et l'affichage dans un espace public qui dépasse le seul milieu scolaire, en témoignent. Il est évident que la journée franco-allemande joue un rôle décisif dans ce contexte car elle constitue, à travers l'ensemble du pays, un forum important pour sensibiliser les jeunes en France et en Allemagne pour le pays partenaire, pour l'importance de nos relations bilaterales dans le cadre européen et pour les atouts de l'apprentissage de la langue de l'autre. Nous nous réjouissons de l'ampleur que prend cette opération en 2005. Personellement, je suis très optimiste qu'elle portera ses fruits."
Dieter Reinl
Conseiller culturel adjoint
Ambassade d'Allemagne

- Les mesures décidées le 12 novembre

Le 12 novembre 2004 à Sarrebruck a eu lieu la rencontre recteurs d’académies français et des responsables des autorités scolaires allemandes en présence du ministre de l'Education national.
Voici la conclusion de la rencontre.
Les objectifs : augmenter de 50% le nombre d'apprenants de la langue partenaire en 10 ans.
Les mesures communes au deux pays:
1) Informer systématiquement et de façon continue les élèves, les parents et les professeurs sur les avantages liés à l’apprentissage de la langue du partenaire (en France, au niveau du CM2)
2) Offrir à tous les élèves des deux pays durant leur scolarité un apprentissage de la langue du partenaire et des possibilités d’échanges qui leur donnent tous les atouts nécessaires pour se former et trouver un emploi dans le pays partenaire.
Plus concrètement, cela se traduit par l'instauration d'une " certification de langue institutionnelle sur la base du Cadre européen commun de Référence, correspondant au niveau B1 (utilisateur indépendant, niveau seuil)." Cette certification sera proposée en France, à la fin du collège, soit en fin de 3°. La première délivrance de cette certification interviendra à la fin de l’année scolaire 2005/2006.
Par ailleurs, les possibilités d'échange et de séjour dans le pays partenaire seront facilités pour les élèves ayant obtenu la certification. La validation d'une année scolaire passé dans le pays partenaire est automatique si l'année a été validée par le pays d'accueil.
Les mesures spécifiques à la France:
1. Maintenir l’enseignement de l’allemand sur la totalité du territoire des académies.
2. Augmenter de 20% en 5 ans les effectifs d’élèves apprenant l’allemand à l’école primaire.
3. Assurer la continuité de l’enseignement de l’allemand dans le second degré partout où il est assuré dans le premier degré.
4. Augmenter le nombre de classes bi-langues anglais / allemand en 6ème de 50% en 5 ans.
5. Mettre en place dans une ou deux académies supplémentaires le modèle d’enseignement bilingue allemand-français proposé en Alsace-Moselle.
6. Augmenter le nombre de classes européennes en allemand de 20% en 5 ans.
7. Consolider la qualification des professeurs enseignant l’allemand en leur offrant la possibilité de faire un stage dans les établissements français ou franco-allemands en Allemagne ainsi que dans les établissements AbiBac.
8. Utiliser le Centre de formation aux Enseignements Bilingues de Guebwiller (CFEB) pour former des enseignants issus de l’ensemble du territoire national pour l’enseignement bilingue. Cette mesure sera appliquée au cours de l’année scolaire 2005/2006.
Les mesures communes transversales:
1. Utiliser la journée franco-allemande de façon intensive comme une plate-forme pour la promotion de nos langues, l'information des parents et la motivation des élèves – en associant tous les acteurs de la coopération franco-allemande. Les établissements seront invités à avoir recours aux services des associations de parents d’élèves, des comités de jumelage des villes et des écoles, aux associations professionnelles et aux entreprises du pays partenaire implantées localement ainsi qu’ aux médias.
2. Poursuivre la campagne de promotion en tirant les enseignements de la campagne « On a tout à faire ensemble » y compris dans les grands médias.
3. Développer le programme Deutsch- et FranceMobile avec si possible la participation des Régions et des Länder.
4. Elargir l’offre de formation à la langue du partenaire pour le public adulte et professionnel.
5. Etablir une coopération suivie entre les décideurs allemands et français de l’éducation. La réunion des recteurs et des hauts responsables de l’éducation des Länder prévue le 12 novembre 2004 à Sarrebruck est la première étape de ce processus.
6. Procéder à des échanges de cadres de l’éducation. On procédera à des échanges de cadres (administration centrale et rectorats côté français, KMK , ministères de l’éducation et de la culture des Länder et bureaux du plénipotentiaire côté allemand), tels qu’il en existe déjà dans d’autres administrations.
7. Enrichir et consolider l’offre internet franco-allemande d’information et de promotion de la langue.
8. Coopérer dans l’offre d’apprentissage de l’allemand et du français dans les pays tiers.
9. Etablir un argumentaire en faveur de la langue du partenaire.
Vous pouvez consulter l'intégralité de ce document sur eduscol:
http://eduscol.education.fr/D0156/all-pl an-langue.htm

- Le moral des professeurs d'allemand en hausse ?

La déprime des professeurs d'allemand peut toucher à sa fin. Voilà enfin les mesures "d'en haut" dont rêvaient les professeurs depuis longtemps. Le cadre institutionnel ne leur a jamais été aussi favorable. Enfin, des mesures officielles d'information systématique. La sortie du manuel franco-allemand d'histoire est un autre grand pas en avant, une première dans son genre. Idem pour la certification en fin de collège. Le renforcement des sections européennes, des classes bilangues et des sections AbiBac est également un point très positif. Tout ceci est accompagné par les nouvelles campagnes publicitaires dans le métro parisien, sur France Info et Skyrock et également par des spots télévisés. L'instauration du 22 janvier comme journée officielle de l'amitié franco-allemande permet à tous les collègues de mener une ou plusieurs actions dans leurs établissements afin de montrer que l'allemand existe et que l'allemand est une discipline dynamique. Les premières conséquences de ces mesures ne se traduiront peut-être pas immédiatement par des résultats chiffrés en nombre d'élèves à la rentrée 2005. Il est cependant clair que ce n'est pas le moment de baisser les bras. La France d'en haut est avec nous, les professeurs de la France d'en bas sont les multiplicateurs des mesures proposées. Bon courage!

- Pourquoi apprendre l'allemand?

Pourquoi apprendre l'allemand alors que l'anglais, indispensable, semble suffire pour pouvoir communiquer et travailler avec les autres Européens et avec le monde ? Le français et l'allemand sont les deux langues maternelles les plus parlées en Europe. L'allemand est la langue maternelle de 96 millions d'Européens, le français de 65 millions. Depuis longtemps, la France et l'Allemagne sont l'une pour l'autre le premier partenaire économique. 2700 entreprises allemandes sont implantées en France et 1400 entreprises françaises en Allemagne. En France, l'allemand est la deuxième langue la plus utilisée à l'exportation, derrière l'anglais. Aussi, sa connaissance constitue-t-elle un atout décisif pour tout jeune Français sur le marché du travail européen. Car s'il est vrai que l'anglais peut éventuellement suffire pour acheter , il n'est pas de même si l'on désire vendre à un partenaire... Parler allemand permet aussi de profiter de multiples opportunités d'échanges et de stages en Allemagne, ou encore de formations qui confèrent un profil très recherché par les entreprises, même en dehors d'un contexte franco-allemand proprement dit. Car pratiquer une langue, vivre dans un pays étranger, c'est aussi découvrir sa culture, et apprendre à s'adapter à un univers nouveau, des compétences transversales recherchées partout. Aucun autre pays n'offre autant d'opportunités d'échanges que l'Allemagne. En somme, si l'anglais est vital, l'allemand offre un " plus " parfois décisif sur le plan professionnel, et un apport culturel très enrichissant dans l'Europe d'aujourd'hui. Car c'est bien de l'Europe et de la sauvegarde de sa diversité qu'il s'agit à travers le plurilinguisme.

- Choisir l'allemand, ça paye

Tel est le slogan de la nouvelle campagne de promotion lancée par l'université franco-allemande. Son objectif : mettre en exergue les atouts de l'apprentissage du français et de l’allemand, notamment d’un point de vue économique. Les arguments: tôt ou tard, l’allemand s’avère être l’atout « qui paye ». Les connaissances scolaires peuvent servir tout au long de la vie, que ce soit au niveau des études supérieures ou plus tard, dans la vie professionnelle. Ainsi, les participants de cursus franco-allemands sous l’égide de l’Université franco-allemande effectuent leurs études aussi bien en France qu’en Allemagne. Les compétences professionnelles, interculturelles et linguistiques acquises durant les études sont des avantages que les cursus nationaux ne peuvent offrir. Expérience à l'étranger, flexibilité et maîtrise de langues étrangères – telles sont les caractéristiques primordiales sur le marché du travail international. Maîtriser l’anglais paraît évident. La langue anglaise est un « must » dans la plupart des professions, y compris pour les débutants, et non un atout supplémentaire ni même un critère de qualité. Grâce à la maîtrise d’une seconde, voire d’une troisième langue vivante, les candidats bénéficient d’un avantage professionnel sur le marché du travail européen. L’allemand figure parmi les principales langues européennes. Maîtriser la langue du voisin ouvre des perspectives dans la recherche d’un emploi en France, en Europe et dans le monde entier.
Les affiches et dépliants vous seront expédiés gratuitement sur demande.
http://linux.dfh-ufa.org/cmsm36/dummy-3. 6.2/Commander_des_brochures.298+M52087573 ab0.0.html

- Campagne de sursaut - le Goethe Institut lance une nouvelle promotion

A l’occasion de la semaine franco-allemande du 17 au 22 janvier, le Goethe-Institut relance sa campagne de promotion de l’allemand en France. Après les campagnes lancées en janvier 2004 "Marie apprend l'allemand" ou "Pierre apprend l'allemand" où l'on voyait deux visages de jeunes amoureux en gros plan, cette fois-ci c'est "Etienne" qui est montré dans une situation professionnelle. De nouvelles affiches - mieux réussies, il faut le dire! - et de nouveaux arguments. En 2005, la campagne change de mot
d'ordre. Elle se concentre sur les atouts que représentent l’allemand et le français en termes de métiers et de carrières. De quoi donner de l'espoir à l'ensemble des professeurs d'allemand qui ont perdu plus de 90 postes à la rentrée 2004 sur toute la France.
Par ailleurs, l’une des nouveautés est la publication d’une brochure, «L’allemand, passeport pour l’Europe», diffusée à 800 000 exemplaires dans les écoles primaires françaises et tirée en 1 Million d’exemplaires. Elle réunit tous les arguments susceptibles d’encourager les élèves et les parents qui ont à faire le choix d'une langue (fin du CE1, du CM2 ou de la 5ème) à opter pour l’allemand. Cette brochure doit rectifier l’image traditionnelle d’une langue difficile et austère.
Pour toucher un maximum de jeunes, le Goethe-Institut innove aussi avec la diffusion de messages en faveur de l'allemand sur Skyrock et France Info, et, en collaboration avec le DAAD, de spots télévisés sur France 3 et ARTE.
Toute l'information avec le dossier de presse et la documentation téléchargeable sur:
http://www.goethe.de/fr/par/fr220105.htm

- Aller en classe en Allemagne

Il existe deux programmes d'échange individuel pour les élèves du secondaire. Ces programmes sont financés par l'OFAJ.
Le programme Voltaire, uniquement pour les élèves de 2d, sur une durée de 6 mois, à priori de mars à août pour les élèves français. Les candidatures se font toujours avant le 30 novembre. Les informations relatives aux candidatures sont publiées dans un B.O. du mois de septembre octobre mais en général, les modalités ne changent pas:
- les deux derniers bulletins scolaires de l'année précédente;
- le bulletin scolaire du trimestre en cours ;
- une courte lettre de motivation de l’élève à l’attention de l’administration ;
- un courrier de présentation plus personnel du candidat adressé à son futur partenaire et à sa famille d’accueil rédigée, si possible, en partie dans la langue du partenaire;
- l’accord parental ;
- une lettre de motivation rédigée par le ou les parents du candidat
- la fiche de candidature du B.O. en quatre exemplaires
Le B.O. pour la campagne 2005:
http://www.education.gouv.fr/bo/2004/34/ MENC0401988N.htm
Des informations générales sur le programme:
http://www.ac-versailles.fr/pedagogi/all emand/prof/p-info/tr_voltaire.htm
Des témoignages d'anciens élèves Voltaire:
http://www.ac-versailles.fr/pedagogi/all emand/prof/p-info/voltaire/temoin.htm
Moins connu, le programme Brigitte Sauzay s'adresse aux élèves de la 4° à la 1°. La durée est plus courte que pour le programme Voltaire, en général elle est de trois mois dont impérativement six semaines pendant lesquelles l'élève assiste au cours en Allemagne! Les documents nécessaires à la constitution du dossier sont fournis par le Rectorat d’Académie. C’est le chef d’établissement qui, ensuite, transmet le dossier au Rectorat et à l’instance scolaire allemande compétente.
Les deux échanges sont basés sur le principe de la réciprocité. L'élève français est hébergé à titre gracieux en Allemagne, dans la famille de son correspondant, puis il reçoit à son tour le jeune Allemand.
http://www.ofaj.org/page.php?nav=fr/medi a/dossier/sauzay.htm

- Manuel franco-allemand d'histoire

Les deux gouvernements ont donné suite à la proposition d’un manuel franco-allemand d’histoire que le parlement franco-allemand des jeunes réuni à Berlin le 23 janvier 2003 avait faite au président de la République française Jacques Chirac et au chancelier de la République fédérale d’Allemagne, Gerhard Schröder.
Le projet a été confirmé par la conférence des ministres-présidents allemands le 26 juin 2003 à Berlin, puis à l’occasion de la rencontre des régions françaises et des Länder allemands, les 27 et 28 octobre 2003 à Poitiers, en présence du premier ministre Jean-Pierre Raffarin et du plénipotentiaire de la République fédérale d’Allemagne pour les affaires culturelles dans le cadre du Traité sur la coopération franco-allemande, le ministre-président de la Sarre Peter Müller. Un groupe de travail bilatéral, composé de représentants des ministères et des administrations concernés, de membres de la conférence permanente des ministres de l’éducation des Länder ainsi que d’historiens des deux pays, a été chargé de la conception de l’ouvrage. Il s’est réuni alternativement en France et en Allemagne, sous la responsabilité, en France, du ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, en Allemagne du ministère des affaires étrangères.
Les conseils des ministres franco-allemand du 13 mai 2004 à Paris et du 26 octobre 2004 à Berlin ont confirmé et précisé les conditions de réalisation d’un manuel franco-allemand d’histoire dont le contenu serait le même dans les deux pays. L’ouvrage doit être proposé à partir de l’année scolaire 2006/2007 dans une version française et une version allemande identiques comme manuel classique « usuel » aussi bien en France qu’en Allemagne. La version française est destinée aux élèves des classes du second cycle des lycées d’enseignement général et technologique (seconde, première et terminale) en France, la version allemande aux trois classes du second cycle du « Gymnasium » en Allemagne. Le manuel sera publié en trois volumes par un ou plusieurs tandem(s) franco-allemand(s) d’éditeurs. Le cahier des charges sera adressé aux éditeurs français et allemands fin octobre 2004 Cet ouvrage donne vie à un projet d’une grande et forte portée symbolique, qui invite les nouvelles générations d’élèves à un débat concret avec le pays voisin. Il encourage un dialogue approfondi sur la base d’une identité commune qui n’ignore cependant pas les différences.

- UFA - double cursus et cursus trinationaux

L'université franco-allemande (UFA) dont le siège est à Sarrebruck, propose une centaine de filières doubles et quelques programmes trinationaux. Sur simple demande, en ligne, par fax ou par téléphone, vous pouvez obtenir un tableau récapitulatif des formations proposées avec les adresses des universités et grandes écoles partenaires. De très nombreuses filières sont proposées et des études franco-allemandes sont possibles sur pratiquement tout le territoire français! Ces bi-cursus ne sont pas réservés aux étudiants en lettres ou futurs professeurs d'allemand. De nombreuses filières scientifiques sont proposées.
Caractéristiques d'un cursus franco-allemand avec double diplôme:
- la durée des études est repartie de manière équitable entre les deux établissements et donc en France et en Allemagne
- à l'issue des examens, chacun des établissements délivre un diplôme, l'étudiant aura donc un diplôme français et un diplôme allemand
Les avantages:
- l'étudiant obtient deux diplômes nationaux
- un soutien et un suivi particuliers pendant les études et au-delà grâce aux associations des anciens etc.)
- acquisition et renforcement de compétences linguistiques dans un contexte professionnel et donc immédiatement exploitable pour une carrière
Bien qu'un surcroît de travail existe, l'expérience démontre que les étudiants terminent leurs études sans prolongation
Les diplômes délivrés :
- en Allemagne : Magister, Diplom-Ingenieur, Diplom-Kaufmann etc.
- en France : Maîtrise (bac + 4) et/ou DEA/DESS (bac + 5); le diplôme de fin d'études d'une Grande Ecole
Le site de l'UFA:
http://www.dfh-ufa.org
La carte interactive des universités associées à l'UFA:
http://linux.dfh-ufa.org/cmsm36/dummy-3. 6.2/Guide_des_etudes.studienfuehrer+M5208 7573ab0.0.html
Les formations en Ile de France:
http://linux.dfh-ufa.org/cmsm36/dummy-3. 6.2/821+M5cfc4d45013.0.html

- Dans les établissements

Les projets et actions se multiplient dans les établissements. De nombreuses initiatives locales sont publiées sur les différents sites académiques.
Les plus répandues:
- décoration de l'établissement
- menu allemand à la cantine
- exposition dans le hall et/ou au CDI
- projection de films
- dégustation de pâtisseries allemandes
Les plus originales:
- afficher des messages en allemand dans tout l'établissement
- organisation de concours
- atelier pâtisserie animé par le cuisinier
- un concert rock par un groupe allemand
Notre coup de coeur:
S'habiller dans les couleurs du drapeau allemand

Liens sur les actions locales qui nous ont été communiquées:
- Aix-Marseille
http://www.allemand.ac-aix-marseille.fr/ accueil.htm
- Amiens
http://www.ac-amiens.fr/pedagogie/allema nd/journeefrancoallemande.htm
- Caen
http://www.discip.crdp.ac-caen.fr/allema nd/a1.htm
- Nice
http://www.ac-nice.fr/allemand/05_evenem /22janvier04/idees22.htm
- Paris
http://crdp.ac-paris.fr/Semaine%20franco -allemande_fichiers/selectionCRDP.htm
- Poitiers
http://www.ac-poitiers.fr/allemand/frall .htm
- Reims
http://www.ac-reims.fr/datice/allemand/p romo_all/default.htm
- Strasbourg
http://www.fplusd.de/main/homepage/berei ch/rubrik/artikel/index_html?mpId=1&artic le_id=463&mySelected=2
- Toulouse
http://pedagogie.ac-toulouse.fr/allemand /bloc-notes/JAF.html
- Versailles
dossier spécial :
http://www.ac-versailles.fr/pedagogi/all emand/jfa.htm
manifestations dans les établissements:
http://www.ac-versailles.fr/pedagogi/all emand/22janvier/kalender05.htm

- Les sites et institutions à connaître

- Site officiel France-Allemagne
http://www.france-allemagne.fr/public/in dex.php
- Portail langues franco-allemand - FplusD
http://www.fplusd.de
- OFAJ, Office Franco-Allemande pour la Jeunesse
http://www.ofaj.org/
- Goethe Institut Paris
http://www.goethe.de/fr/par/frindex.htm
- L'université franco-allemande
http://www.dfh-ufa.org
- ADEAF - l'association pour le développement de l'allemand en France
http://www.ac-nancy-metz.fr/enseign/alle mand/adeaf/
- DAAD - office allemand pour l'échange universitaire
http://paris.daad.de/
- Site de l'ambassade d'Allemagne
http://www.amb-allemagne.fr/
- DeutschMobil
http://www.deutschmobil.com/
- ALLES - action pour l'allemand dans le supérieur
http://paris.daad.de/alles/
- Chambre Franco-Allemande de Commerce et Industrie
http://www.francoallemand.com/
- Forum franco-allemand de l'emploi
http://www.forum-franco-allemand.org/
- Deutschfans
http://www.deutsch-fans.fr/
- Paris-Berlin, le magazine franco-allemand
http://www.magazine-paris-berlin.com/ind ex.php3
- Karambolage - le magazine TV franco-allemand
http://www.arte-tv.com/fr/connaissance-d ecouverte/karambolage/104016.html
- Connexion emploi - deutsch-französische Jobbörse
http://www.connexion-emploi.com/
- AFASP - association franco-allemande des stagiaires professionnels
http://www.afasp.net/
- ORFACE - Observatoire des Relations franco-allemande pour la Construction européenne
http://www.orface.org/Sommaire.htm
- BILD - Bureau International de Liaison et de Documentation
http://perso.wanadoo.fr/bild-guez/
- Fédération des associations franco-allemandes pour l'Europe
http://www.fafa.fr.eu.org/
- Dossier spécial du CNDP
http://www.cndp.fr/franco-all/

[ Haut ]

Archives de la rubrique Allemand :

Café  n°1 - n°2 - n°3 - n°4 - n°5 - n°6 - n°7 - n°8 - n°9 - n°10 - n°11 - n°12 - n°13 - n°14 - n°15 - n°16 - n°17 - n°18 - n°19 - n°20 - n°21 - n°22 - n°23 - n°24 - n°25 - n°26 - n°27 - n°28 - n°29 - n°30 - n°31 - n°32 - n°33 - n°34 - n°35 - n°36 - n°37 - n°38 - n°39 - n°40 - n°41 - n°42 - n°43 - n°44 - n°45 - n°46 - n°47 - n°48 - n°49 - n°50 - n°51 - n°52 - n°53 - n°54 - n°55 - n°56 - n°57 - n°58 - n°59 - n°60 - n°61 - n°62 - n°63 - n°64 - n°65 - n°66 - n°67 - n°68 - n°69 - n°70 - n°71 - n°72 - n°73 - n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78 -

 

Office Franco-Allemand pour la Jeunesse

 • La sélection des meilleurs sites
 • Dossier Bac et Brevet : préparation, entraînement, auto-évaluation
 • Le point pour la rentrée 2004
  La rubrique Allemand dans les archives :
 • Les dernières éditions du Café :
n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78
 • Les archives complètes


 • Envoyer une info
 • Nous écrire


 • S'abonner à cette rubrique
 • Nous connaître
 • Nous aider
 • Version imprimable