Bibliographie (Café N° 31)

Version imprimable Version imprimable

- Bruno Devauchelle - François Jarraud - Caroline d'Atabekian - Marc Lohez - Pierre-Marie Lasseron - Christine Colomer -

- Communication et Mondialisation

Dominique Wolton publie un livre dont le titre ne doit pas tromper "l'autre mondialisation" (Flammarion, Paris 2003). En effet bien que d'an l'air du temps, le propos de D. Wolton vise à préciser en quoi la communication participe de la mondialisation et à nous aider à saisr les questions essentielles que cela pose. Le concept central que nous propose l'auteur est celui d'identité culturelle collective considérée comme un fait politique par opposition à l'identité culturelle individuelle. considérée comme un fait de société.
L'analyse que nous propose l'auteur nous permet de comprendre que la troisième mondialisation a d'autres conséquences sur la culture de chacun de nous car elle touche à la communication, c'est à dire à ce qui fait nos différences et nos ressemblances en tant qu'êtres humains. On voit bien que derrière cette analyse sociologique il s'agit d'une réflexion aussi bien politique qu'éthique. L'idée dominante est d'essayer de penser la cohabitation culturelle au sein d'une société de communication.
Dans sa conclusion, l'auteur évoque cinq ruptures qui peuvent constituer une base pour nos réflexions :
- l'importance du couple culture communication
- La nécessité de réguler au sein du triangle identité-culture-communication
- L'alliance tradition et modernité
- La maturité du concept de communication
- Le rapport pacifique et démocratique à l'autre

En dernier ressort on est ici invité à penser non plus une société de l'information, mais bien plutôt une société de communication. Pour l'éducateur, pour le spécialiste des TIC, pour l'amateur d'ordinateur il est nécessaire de dépasser nos préoccupations techniques et réinterroger nos pratiques en regard de la dimension communicationnelle qui s'impose désormais à nous.

Bruno Devauchelle
Cepec

Dominique Wolton, "l'autre mondialisation" Flammarion, Paris 2003

- Itinéraires à découvrir

Laurent Lemercier propose un ouvrage intitulé les itinéraires de découvertes : enseigner autrement
(Hachette éducation, didactiques Paris 2002). Cet ouvrage en trois parties, évolution, mise en place et évaluation des IDD, permet aux équipes enseignantes de se repérer dans ce dispositif. En effet les textes diffusés au début 2002 dans les collèges avaient créé des débats importants et un certain nombre de refus. Ici, resituant les IDD dans les choix plus globaux d'éducation, les auteurs prennent position "pour" et veulent, par leur ouvrage aider à atteindre l'objectif de mise en place de ces IDD.
On pourra penser que cet ouvrage reste un peu loin des questionnements des établissements. En effet la posture adoptée par les auteurs est plus celle d'un commentateur, facilitateur d'un texte officiel que celui d'un articulateur entre des pratiques de terrain et des textes officiels. Cette posture aurait supposé une forte enquête de terrain qui n'est pas présente ici, de même qu'une analyse des pratiques déjà en place. En en restant à un niveau plus global, pédagogique et organisationnel (cf le début du chapitre sur l'évaluation) et en proposant une multitude d'outils intéressants l'ouvrage risque de rebuter pas mal d'enseignants. Même si la quatrième de couverture parle d'exemples vécus sur lesquels s'appuie ce livre, on aurait apprécié une analyse réelle de ces expériences et pas seulement un propos prescipteur.

Saluons, au delà de ces remarques, le travail de synthèse présenté ici et la qualité des outils proposés. On suggérera au lecteur de repérer ici ou là les éléments qui vont concerner les questions qu'il se pose plutôt qu'une lecture linéaire de l'ouvrage.

Enfin signalons l'absence de quelques ouvrages de référence même si on trouve au bas de certaines pages des références éparses. Les débats actuels sur l'interdisciplinarité et les compétences en éducation méritaient peut-être quelques repères.

Bruno Devauchelle
Cepec

Laurent Lemercier, les itinéraires de découvertes : enseigner autrement Hachette éducation, didactiques Paris 2002

- Les Dossiers de l'ingénierie éducative

Les Dossiers de l'ingénierie éducative publient un numéro 41, Décembre 2002, consacré aux "Communautés et réseaux locaux".
Ce numéro s'inscrit dans la continuité de la réflexion proposée dans la même collection sur les réseaux d'ordinateur. Il fait suite à deux autres numéros, le n°31 consacré au "réseau dans l'établissement" et au numéro 36 consacré aux communautés en ligne. Le fil conducteur de ces trois numéros est évidemment le lien que le réseau rend désormais possible dans et hors de l'établissement.
Ce numéro va nous permettre de comprendre comment sur un plan technique et pédagogique se développent ou peuvent se développer ces réseaux et leurs prolongements dans nos établissements.
Sur le plan des "outils" la part la plus importante est donnée au cartable électronique dont plusieurs expérimentations sont présentées nous permettant de commencer à évaluer ce qui relève du gadget ou ce qui relève de la véritable avancée pédagogique. On trouve aussi plusieurs articles sur des expériences de réseaux intra-inter-extranet... d'ailleurs fort bien visualisées par un schéma explicite et commenté permettant de comprendre les mots et les réalités qu'ils recouvrent.
Signalons que la nature même des Dossiers est de montrer ce qui peut se faire, mais que dès l'éditorial un propos distancé nous permet de comprendre qu'il y a vigilance de la part des responsables du dossier et non pas promotion systématique du dernier truc à la mode... On lira d'ailleurs avec attention la tribune libre (déjà en ligne sur Internet) que nous propose Daniel Charbonnier, IGEN au sujet d'un réseau d'aide à la scolarité en banlieue de Brest qui nous permet de mesurer l'écart entre l'intention et la réalisation....
Enfin le point d'actu de ce numéro va permettre de mieu comprendre ce qu'est ENEE Espace numérique d'éducation européen. En donnant la parole aux éditeurs, le propos est ici de nous permettre de comprendre les enjeux et les intérêts d'ouvrir nos établissements à des contenus en "respectant le droit" et la "propriété intellectuelle".
Bref un numéro à lire en lien avec les précédents écrits sur le même sujet pour comprendre qu'il constitue un "point d'étape".

Dossiers de l'ingénierie éducative, CNDP, Décembre 2002 N° 41
Les Dossiers
sur le Web:
http://www.cndp.fr/DOSSIERSIE/som41.htm
La tribune libre de Daniel Charbonnier :
http://www.cndp.fr/TICE/DossiersIE/tribun e200212.htm

- Les documents sur le B2i : le numéro d'ac-tice, le dossier du cepec

Le dernier numéro de la revue Ac-TICE est consacré au B2i c'est le numéro 28, on peut retrouver les informations sur cette revue à l'adresse http://www.ac-nancy-metz.fr/Ac-Tice/ (attention à ce jour le numéro 28 n'est pas encore présenté en ligne, seule la version papier est disponible pour les abonnés). Ce numéro présente particulièrement toutes les solutions informatiques pour aider à la gestion du B2i et surtout des résultats des élèves. On trouve quelques éléments complémentaires pour comprendre le B2i et illustrer certaines pratiques.

Le numéro 69 des dossiers du Cepec est intitulé "mettre en place le B2i dans l'établissement scolaire". Ce document a pour objectif d'aider les équipes qui sont en réflexion sur la mise en place du B2i. Proposant des outils et des fiches, ainsi que deux articles issus du dossier du café pédagogique (l'auteur est dans les deux structures) ce numéro se termine sur la présentation d'une expérience menée dans un établissement de Bondy et présenté par la documentaliste de cet établissement. info sur le site du cepec : http://www.cepec.org/Publications/dossier 69.htm

Bruno Devauchelle
Cepec

Revue Ac-tice N°28, académie de Nancy-Metz
Dossiers du Cepec N° 69, Cepec, Craponne

- Qui sont les nouveaux migrants ?

Le dernier numéro de V.E.I. Enjeux analyse les derniers flux migratoires apparus en France. C'est que de nouveaux modèles migratoires se développent posant de nouvelles questions pour l'intégration. Par exemple, A. Tarrius décrit de nouveaux réseaux de migrants nomades qui circulent du Maghreb à l'Italie via Marseille. Qu'on ne s'y trompe pas. Il ne s'agit pas de phénomènes marginaux mais de flux massifs, estimés par A. Tarrius à environ un million de passages, représentant des échanges massifs mais informels et de puissantes solidarités économiques. D. Diminescu analyse les migrants roumains en Europe occidentale et montre là aussi de nouvelles formes informelles d'intégration. H. Zakaria montre le lien entre le développement de l'école française aux Comores et l'immigration massive en France. D'autres exemples illustrent ainsi ces nouveaux modèles migratoires dans une planète en pleine mutation.

François Jarraud

VEI Enjeux, n°131, décembre 2002
http://www.cndp.fr/revueVEI/som131.htm

- Quand les élèves se mettent en danger

La défonce. Le jeu du foulard. Le suicide. Il y a bien des façons pour nos élèves de flirter avec la mort ou de se mettre en danger. Le numéro de février des Cahiers pédagogiques se penche sur ces conduites à risques. Que signifient-elles ? En quoi interpellent-elles enseignants et institution ? Que peut faire un enseignant ? On trouvera dans le dossier des regards croisés d'éducateurs, d'enseignants et de chercheurs. Mais aussi, il faut le souligner, de nombreuses participations d'élèves qui témoignent de leurs difficultés. C'est un apport tout à fait essentiel au dossier. Ce numéro ne peut laisser indifférent. Ce sera aussi le cas du numéro de mars, déjà annoncé. Il traitera des "souffrances de profs".

François Jarraud

Cahiers Pédagogiques, février 2002.
http://www.cahiers-pedagogiques.com

- Histoire : Les revues du mois

Historia : La CIA, l'Europe et la vague anti-américaine

Au moment où l'anti-américanisme a le vent en poupe, Historia titre sur le rôle des Etats-Unis dans la construction européenne. Ce qui, traduit en langage journalistique, devient "La CIA finance la construction européenne". L'article de R. Kauffer est fort sérieux et fait le point sur des liens qui sont déjà bien connus. Aussi souffre-t-il peut-être un peu de cette présentation. Sur le fond doit-on reprocher aux Etats-Unis d'avoir encouragé la construction européenne face à l'empire stalinien ? Que serait devenue la France sans l'aide américaine d'après-guerre ? Voilà des questions qui trouveront peut-être réponse dans un prochain numéro d'Historia...
Ce numéro s'illustre davantage avec un dossier sur le féminisme. L'émancipation féminine au XVIIeme siècle est éclairée d'un article de F. Kermina sur la conquête des abbayes par les bourgeoises.

Comme toujours, les articles du numéro sont intégralement en ligne sur le site d'Historia.

François Jarraud

Historia n°675, mars 2003

http://www.historia.presse.fr/sommaire.p hp3


L'Histoire : Florence, la Renaissance, la Bible, le Coran

La Renaissance a pris une place importante dans les programmes du collège et du lycée. L'Histoire nous propose un dossier d'une trentaine de pages sur Florence et la Renaissance italienne. P. Boucheron (Paris I) retrace l'histoire des Médicis et à travers elle celle de Florence. L'article est complété par celui de J.-F. Dubost (Paris Val de Marne) sur le "réseau Médicis", un réseau à la fois politique, diplomatique, financier et de barbouzes qui réussit à élever la famille sur le trône de France. P. Gilli (Montpellier II) présente le rôle éminent des intellectuels à cette époque. Tout le dossier permet d'illustrer les cours et montre comment la cité toscane s'est élargie au monde.

C'est à un sujet plus difficile que L'Histoire s'attaque par un long entretien avec A.-L. de Prémare, chercheur à l'Institut de recherches et d'études sur le monde arabe et musulman d'Aix-en-Provence. En effet, il soulève des tabous : qui a écrit le Coran ? Dans quelle mesure est-il l'héritier de la Bible ? Le premier intérêt de l'article c'est de reconstituer l'histoire du Coran, un texte qui a été écrit entre le 7ème et le 8ème siècle. Entre ces deux siècles, le Coran est "un texte composite et mouvant". Pourtant il reste un objet sacré qui ne souffre pas de lecture historique dans le monde musulman. On a là une différence fondamentale avec la bible qui, de tous temps, a été présentée comme une écriture humaine et historique.

François Jarraud

L'Histoire, n°274, mars 2003

http://www.histoire.presse.fr/

- Géographie : Revue TRAMES, nouvelle formule, N° 10/ 2002

La revue TRAMES, publiée par le Sceren / CRDP de Haute Normandie et l'IUFM de Rouen, a récemment changé de direction et de ligne éditoriales. Elle souhaite s'intéresser à la mise en oeuvre des nouveaux programmes. C'est dans cet esprit que le n° 10 (décembre 2002) consacre un épais dossier, coordonné par Jean-Paul Haghe, aux "frontières de l'eau".

Il s'articule en trois parties: les communications des journées de l'EHESS sur ce thème, des études de cas complémentaires et des pistes d'exploitation pédagogique (du dossier au site web). Ce dossier étudie le rapport entre l'eau et les territoires en observant particulièrement l'adéquation (ou non) entre les bassin hydrographiques et d'autres divisions territoriales.

Les territoires de l'eau

Le rôle des cours d'eau en tant que cadre territorial, comme frontière ou au contraire trait d'union, est étudié pour plusieurs pays: le Portugal et l'Espagne ont signé des traités qui utilisaient d'abord les fleuves comme une structure territoriale (ligne de séparation), puis (fin du 20ème siècle ) les considéraient comme un ressource internationale qui donnait des droits de regards à un pays sur l'autre: la ligne d'eau a alors cédé la place à la notion de bassin (étude de
Carine Gendrot). La communication de Marie-Vic Ozouf-Marignier sur les bassin hydrographiques et les divisions administratives en France évoque d'abord la création des départements où l'on a tantôt pris les cours d'eau comme des limites, tantôt comme des facteurs d'unité: le choix s'est fait sur le terrain. Mais la théorie des bassins fluviaux élaborée par les Buache père et fils au XVIIIème siècle va plus tard servir de support à des projets d'aménagements ferroviaires (Louis Chevalier) et surtout de découpages régionaux (les légitimistes, mais aussi Arisitide Briand qui s'appuie sur des études de ... Vidal de la Blache). Des notions qui sont réapparues depuis quelques décennies pour les mêmes raisons .

Dans un autre article, Bruno Lecoquierre fait le point sur ces "nouveaux territoires" que sont les bassins versants et où "des solidarités nouvelles devront émerger." Le cas complexe du bassin du Mékong est abordé par François Ternat: c'est un espace qui a oscillé entre une certaine unité (empire Khmer, empire colonial français) et un morcellement par les frontières (Chine, Laos, Cambodge, Vietnam). Le Mékong semble être aujourd'hui un espace de coopération pour l'aménagement du fleuve ou au contraire de routes transversales (ponts); mais l'unification d'une communauté des pays du Mékong est encore loin compte tenu des écarts économiques et socio-culturels entre ces pays.

On le voit, toutes ces études laissent bien peu de place au déterminisme géographique dans l'observation des cadres territoriaux marqués par les cours d'eau. Il s'agit au contraire d'observer les articulations entre ces cadres et les représentations ou l'utilisation des cours d'eau par les sociétés , de montrer l'évolution de ces articulations, tant l'histoire est ici inséparable de la géographie. Ainsi, en Irlande du Nord la rivère Foyle de Derry et le fleuve Lagan de Belfast opposent-ils catholiques et protestants dans l'espace mais selon des modalités très différentes qui dépendent des évolutions socio-économiques ou démographiques.

Pour une "culture de l'eau"

Dans une étude sur les nouveaux manuels de seconde, J.P. Hahge remarque la surreprésentation de la "rareté" de l'eau et la préférence pour l'irrigation en régions sèches, alors que les régions humides et les problèmes de "surrabondance de l'eau" sont nettement moins présents. C'est pour compenser ce déséquilibre que le dossier propose des études de cas et des pistes d'utilisation pédagogiques. Compte-tenu du lieu de production de ce dossiers, les exemples sont évidemment normando-séquaniens, mais il sont formateurs pour tous: A travers l'analyse de trois territoires de l'eau aux échelles différentes (marais Vernier, vallée du commerce et la Seine), J.P. Haghe explique comment on peut utiliser en classe le concept d'hydrosystème de Jacques Béthemont (et l'on remarquera que l'hydrosystème du Marais Vernier pour les chasseurs, n'est pas le même que celui des agriculteurs: toujours ce lien entre les territoires de l'eau et les sociétés qui constituent la marque de ce dossier). Bernard Jeanne soigne la nécessaire culture de l'eau des élèves en montrant qu'un espace d'abondance de l'eau (la région de Préaux) nécessite néanmoins une gestion complexe : l'adduction régulière d'une eau de qualité explique son coût malgré l'abondance; elle doit être surveillée contre les pollutions issues des agricultures environnantes, ce qui n'est pas sans prix. Il faut enfin entretenir un système moderne et efficace d'évacuation et de traitement des eaux usées pour cette zone périurbaine qui a connu une forte croissance démographique. Un site web d'école primaire et une "classe de l'eau" en collège vont dans ce même sens d'une compréhension du cycle de l'eau et de l'adduction des eaux fondée sur l'enquête de proximité.

Géopolitique de l'eau

Malgré ce rééquilibrage, les grands aménagements du Tiers Monde et sa "géopolitique de l'eau" n'ont pas été oubliés: une communication d'Yves Lacoste explique le retard pris dans la protection du Bangladesh contre les colères de l'eau par son appartenance, jusqu'en 1971, à un état Pakistanais en deux morceaux, dont la partie occidentale avait surtout des soucis d'irrigation. Quant à l'abandon du projet colossal d'endiguement de Jacques Attali et François Mitterrand, elle est due selon Yves Lacoste aux campagnes d'ONG anglo-saxonnes et à la particularité d'une initiative française dans cette zone d'influence anglo-saxonne. Yves Lacoste replace aussi l'absence de protection du Delta dans le contexte des pressions écologistes qui ont poussé la banque mondiale à ne plus participer au financement des grands barrages. Cette situation se retrouve dans l'étude de François Ternat sur le Mékong, même si les problèmes écologiques et sociaux créés par les barrages sont ici évoqués (déclin des prises de poisson pour la pêche locale ...). La poudrière aquatique moyen-orientale est rappelée par Patrick Ribau qui expose la nécessité de l'application d'un doit international de la protection de la ressource en eau, de la relance des négociations multilatérales. Celles ci sont indispensables pour sortir d'une exploitation de l'eau au nom de la souveraineté voire de la stratégie qui empêche ce que Patrick Ribau apelle "la sécurité des égaux".

On trouvera enfin, dans la partie consacrée à la formation des enseignants un très utile texte de synthèse sur la question de l'eau. Il s'agit de la correction de l'épreuve professionnelle du CAPES de documentaliste où les candidats doivent réaliser un dossier de documentation. Mais c'est un texte qui pourra rendre bien des services aux enseignants de géographie également.

Au total, cet exemplaire de la revue TRAMES est un outil bien utile pour se préparer à traiter ces questions de l'eau grâce aux problématiques et aux pistes pédagogiques proposées.


Marc Lohez

Revue Trames, IUFM de Rouen
http://www.rouen.iufm.fr/publication/som maires.htm

- Primaire

Thomas Aigle Bleu Père Castor Flammarion Multimedia 1995 de Gay Matthaei et Jewel Grutman

Pour reprendre le thème "vivre ensemble" et sans donner de leçon, ce CDROM est un excellent support a une approche du processus d'acculturation et de la difficulté de préserver son identité.
Thomas Aigle Bleu est l'Indien aux deux histoires. Ce CDrom présente en 5 activités distinctes le choc des cultures blanche et indienne au XIXème siècle. La présentation est poétique mariant esthétiquement musiques, graphismes et textes.
Le cahier :
On écoute le périple de Thomas Aigle Bleu un jeune Indien Lakota (Sioux) avec en arrière plan les bruits de la plaine et la musique indienne.
la peau à peindre :
en utilisant les graphismes du Cdrom on peut créer son propre environnement qui ensuite s'anime.
les contes d'hiver :
Bras de fer le père de Thomas raconte l'histoire de la tribu. Cette histoire est mise en parallèle avec la presse d'époque. Cette partie du CD peut servir de support à des séances d'histoires croisées.
L'école de Carslisle :
école créée par les Blancs pour les Indiens. Le lieu de rencontre pour Thomas de la culture des Blancs
Le conteur :
Pour construire ses propres contes à la manière indienne et ensuite les imprimer.


Livre : "Apprenons à vivre ensemble" - Editions La Cigale

Cette publication propose différentes progressions dédiées au "Vivre Ensemble " sur l'ensemble du Cycle I. La partie "Pour en savoir plus" présente de façon très claire les aspects psychologiques et bibliographie échelonnée.
Cinq séries sont développées autour d'objectifs progressifs, présentant en détail des séquences hebdomadaires et les remarques de collègues "testeurs" :
- Apprendre à se connaître, à connaître l'autre ( avec un travail autour de la famille)
- Intégrer le respect de l'autre et réfléchir sur notre envie de toute puissance (notamment à partir d'un conte sur CD adapté aux MS/GS)
- Comprendre la nécessité des règles pour vivre ensemble
- Prendre conscience des différences de chacun et de notre égalité face à la Loi
- "Faire vivre, voir, sentir la notion de respect".
Le matériel (images, CD audio, comptines,fiches...) est à chaque fois fourni.
http://www.editions-cigale.com/catalogue /ave_ma/

Pierre-Marie Lasseron - Christine Colomer

- Collèges de France

Collèges de France
Chroniques d'une jeune prof en poste en Seine-Saint-Denis, petites histoires qui cherchent d'abord à se positionner entre les Mythologies et les fragments d'un discours haineux (références barthiennes dès les premiers sous-titres : "Leçon inaugurale à mon collège de France", "Mythologies") mais dont le style spontané et volontairement vulgaire de la jeune intellectuelle désabusée l'éloigne du maître. Cette suite d'anecdotes et de portraits corrosifs où chacun en prend pour son grade : les profs, les CPE, les parents, et surtout les élèves, a obtenu un succès important chez le grand public et dans les médias parce qu'il exploite un thème inépuisable en s'inscrivant dans le grand discours misérabiliste des banlieues, tout en dénonçant la démagogie et l'indifférence des profs. Mais la violence de l'écriture traduit surtout le mal-être d'une jeune prof qui n'a pas encore réussi à se positionner entre "une fermeté souple" et "une rigidité molle", et qui cherche l'autorité en se blindant derrière l'armure de la sévérité. Un livre facile.

Caroline d'Atabekian

Collèges de France, Mara Goyet, Ed. Fayard.

[ Haut ]

Archives de la rubrique Bibliographie :

Café  n°1 - n°2 - n°3 - n°4 - n°5 - n°6 - n°7 - n°8 - n°9 - n°10 - n°11 - n°12 - n°13 - n°14 - n°15 - n°16 - n°17 - n°18 - n°19 - n°20 - n°21 - n°22 - n°23 - n°24 - n°25 - n°26 - n°27 - n°28 - n°29 - n°30 - n°31 - n°32 - n°33 - n°34 - n°35 - n°36 - n°37 - n°38 - n°39 - n°40 - n°41 - n°42 - n°43 - n°44 - n°45 - n°46 - n°47 - n°48 - n°49 - n°50 - n°51 - n°52 - n°53 - n°54 - n°55 - n°56 - n°57 - n°58 - n°59 - n°60 - n°61 - n°62 - n°63 - n°64 - n°65 - n°66 - n°67 - n°68 - n°69 - n°70 - n°71 - n°72 - n°73 - n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78 -

 
  La rubrique Bibliographie dans les archives :
 • Les dernières éditions du Café :
n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78
 • Les archives complètes


 • Envoyer une info
 • Nous écrire


 • S'abonner à cette rubrique
 • Nous connaître
 • Nous aider
 • Version imprimable