Bibliographie (Café N° 39)

Version imprimable Version imprimable

- Caroline d'Atabekian - François Jarraud -

- Virgule, un mensuel de français et de littérature pour les 10-15 ans

Pas facile, de trouver le ton pour attirer les suffrages des collégiens vers une nouvelle revue qui ne parle que de littérature, de grammaire, de vocabulaire et d’orthographe. C’est le pari de Virgule, que vous avez peut-être trouvée dans votre casier la semaine dernière. Au menu, une sélection commentée de livres, BD, sites internet, des jeux littéraires ou linguistiques, quelques poèmes, une BD sur Ubu roi, mais surtout des dossiers qui se laissent lire avec plaisir pour leurs articles variés, leur richesse, leur mise en page de qualité et une iconographie sans concession mêlant dessins humoristiques, photographies documentaires, gravures ou tableaux de maîtres. Ainsi le dossier sur les interjections, et celui sur Molière, très bien pour découvrir sa personnalité à travers sa biographie, et le contexte historique de ses oeuvres.
La difficulté pour Virgule sera sans doute de trouver le ton idéal : peut-être faudra-t-il trancher entre un public de profs susceptibles de s’en servir en cours, et un public de jeunes à qui la revue serait exclusivement destinée, pour éliminer quelques éléments soit trop sérieux, soit trop puérils, plutôt que de s’en tenir à ce qui semble être un actuel compromis pour plaire à tous. Les jeunes seront-ils dupes en lisant les cours déguisés en articles, qui s’achèvent sur une évaluation finale en forme de jeu ? Les profs apprécieront-ils cette gravure de Charles-Nicolas Cochin représentant une femme qui se prend la tête danss les mains, affublée d'une bulle de BD lui faisant dire : "Mince ! J'ai encore pris trois kilos !" ? Gageons que les retours du premier numéro permettront à la revue d’asseoir un style plus sûr.

Le site de la revue Virgule :
http://www.virgule-mag.com

Caroline d'Atabekian

- Primaire : Photo + de Génération 5

Comment amener les enfants à ''l'utilisation raisonnée de l'image'' ? En leur donnant un appareil photographique performant et simple, accompagné d'un bon outil logiciel et d'un guide pédagogique. C'est ce que propose le coffret "Photo +" édité par Génération 5 en deux versions, pour l'école maternelle et l'école primaire.

Le coffret Photo + comprend un appareil photo numérique adapté aux enfants c'est à dire sans réglage et ergonomique. Il est également capable de filmer une courte séance vidéo et peut se déclencher automatiquement. L'astuce réside dans la communication avec l'ordinateur : l'appareil se branche très aisément sur un pied solide relié à une sortie USB de l'ordinateur. Les plus petits peuvent ainsi récupérer leurs photos pour les traiter.

Car le deuxième atout est dans le logiciel de traitement qui permet, sur PC exclusivement, de jouer avec les images. Il est bien conçu et les enfants s'y retrouvent aisément. Par exemple, ils peuvent facilement créer leur album de photo et agrémenter chaque vignette de texte et de son. D'un clic de souris, l'album devient une page web à mettre en ligne pour présenter la classe sur Internet ou un programme exécutable à envoyer par courriel à des correspondants. Voilà le maître déchargé d'une corvée informatique et les élèves devenus plus autonomes. Les enfants ont également la possibilité de déformer les photos, de créer un diaporama, d'habiller les photos de cadres ou de déguisement divers, ou encore d'effectuer des photo-montages. Ces capacités ludiques plaisent aux enfants (nous l'avons testé !) et peuvent s'inscrire dans des scénarios éducatifs.

Pour utiliser toutes ces fonctionnalités en classe, le coffret comprend un guide pédagogique, adapté à l'école élémentaire ou à la maternelle, offrant une quarantaine de fiches pédagogiques. Les auteurs donnent d'excellentes pistes pédagogiques pour apprendre à lire une image, travailler l'expression, inventer une histoire ou réaliser une création multimédia. Le guide, réalisé par des enseignants, n'oublie pas les aspects juridiques, par exemple en ce qui concerne le droit à l'image des enfants.

Photo + nous semble une parfaite réussite car parfaitement adapté aux enfants. Il leur ouvre de nouvelles perspectives et permet d'aborder de façon très agréable l'éducation à l'image tout en travaillant les fondamentaux. Il devrait facilement trouver sa place en classe. Nous le recommandons.

François Jarraud

Photo + maternelle
Photo + élémentaire
Diffusion Génération 5

http://www.generation5.fr/cataensei/fram e_mat.asp?id=106
http://www.generation5.fr/cataensei/fram e_prim.asp?id=105
http://www.generation5.fr/appareilphoto/
http://www.generation5.fr/appareilphoto/ en.htm


- Histoire : Le fait religieux

L'enseignement du fait religieux

"Enseigner le fait religieux permet aux jeunes d'accéder à innombrables chefs d'oeuvre du patrimoine de l'humanité... Enseigner le fait religieux consiste à rendre les élèves capables de comprendre le rôle que le religieux joue dans le monde contemporain". En ouverture du colloque, Xavier Darcos en fixait ainsi les objectifs et les limites.

Pour l'enseignant, l'ouvrage pourrait se diviser en deux parties. La première moitié du livre nous permet de réfléchir sur la laïcité et l'importance du phénomène religieux dans les sociétés humaines. Ainsi Claude Langlois montre comment le savoir s'est laïcisé au XIXème siècle. François Monnanteuil explique la particularité du fait religieux aux Etats-Unis. Nathalie Luca nous aide à définir les sectes. Avec Jean-Paul Willaine nous saisissons le particularisme laïc de la France en analysant croyances et pratiques en Europe.

La seconde moitié apporte des éclairages savants sur des points précis de l'enseignement du fait religieux. Ils sont d'autant plus précieux que la formation des enseignants est parfois sommaire en ce domaine et que le fait religieux est bien présent dans certains programmes (en histoire par exemple).

Ainsi des spécialistes expliquent comment se sont constitués les textes sacrés des 3 religions du Livre. D'autres montrent comment parler des prophètes : il s'agit de conseils précis. D'autres interventions abordent la question des représentations artistiques.

On trouvera dans cet ouvrage énormément d'informations et de réflexions. Le débat sur la laïcité est loin d'être clos. Ce livre nous permet d'y participer.

L'enseignement du fait religieux, Actes du séminaire national interdisciplinaire organisé à Paris les 5, 6 et 7 novembre 2002, CRDP de Versailles, 2003, 376 pages.

Présentation et extraits :
http://www.eduscol.education.fr/D0033/se m_faitsreligieux.htm
L'ouvrage
http://www.crdp.ac-versailles.fr/vitrine /produit.asp?id=99


Europe et islam, islams d'Europe.

"Il s'agit de sortir de l'amnésie relative pour penser, enfin, un islam européen depuis le califat de Cordoue jusqu'à nos banlieues". Jean-Pierre Rioux cadre ainsi les objectifs de cette université d'été organisée par l'inspection générale d'histoire-géographie.

L'ouvrage se compose d'une douzaine d'intervention à la fois sur l'histoire de l'islam (ainsi sur les rapports entre chrétienté médiévale et islam d'Occident sous la plume d'Henri Bresc) que sur sa géographie actuelle (ainsi sur l'islam au Royaume-Uni) ou son évolution actuelle (par exemple une présentation des islamistes par Olivier Roy). Plus contestable peut-être est l'intervention de Tariq Ramadan qui parle au nom d'un certain islamisme des rapports entre religion musulmane et sociétés européennes.

La seconde partie rend compte d'ateliers pédagogiques. Certains évoquent des points précis au programme : Byzance, le colonialisme etc. D'autres réfléchissent à l'enseignement de l'islam au lycée et aux rapports entre islam et école. C'est le cas notamment de ces collègues du 93 qui ont 99% d'élèves musulmans dans leur classe.

En partageant ainsi connaissances et expériences, les intervenants veulent aider à construire un rapport apaisé à l'islam.

Europe et islam, islams d'Europe. Actes de l'université d'été, Paris 28-30 août 2002, CRDP de Versailles, 2003, 222 p.

Présentation de l'ouvrage :
http://www.crdp.ac-versailles.fr/vitrine /produit.asp?id=100

François Jarraud

- En kiosque

L'Histoire septembre 2003

"Enfermé dans une mythologie du sacrifice, pour "l'avenir radieux", Julius Rosenberg a choisi la mort et la gloire du martyr". Stéphane Courtois analyse la culpabilité des époux Rosenberg, condamnés il y a 50 ans, au regard des sources nouvelles. Leur dossier est lu sous l'angle de la culpabilité, prouvée, et de l'idéologie communiste qui poussa les époux à sacrifier leur vie pour la victoire de la cause. Un article qui devrait susciter quelque polémique.

L'essentiel du numéro est consacré aux "guerres du pétrole". Pierre Milza les situe dans l'histoire de l'or noir au XXème siècle. C'est Jacques Marseille qui apporte un regard nouveau sur la "crise pétrolière" en partant... du nouveau programme de terminale. "Jusqu'à avant hier, le "krach" pétrolier de 1973 marquait toujours la date de rupture décisive mettant fin à la croissance des "Trente Glorieuses" et inaugurant l'ère de la "crise". Aujourd'hui tout se passe comme si cette version noir et blanc du second XXème siècle devait être corrigée... Le "krach" pétrolier serait réduit au rang de simple péripétie". L'historien évoque "les nouvelles Trente Glorieuses" 1973-2003 : ainsi de 1973 à 1998 le PIB par habitant français passait de 13.123 $ à 19.558 $ soit une forte croissance. Le mouvement touche tous les pays... à l'exception de ceux de l'OPEP. Jacques Marseille conclue : "c'est qu'en longue durée, la principale des richesses n'est ni le métal jaune ni l'or noir mais la matière grise".

Enfin L'Histoire nous fait découvrir l'histoire de la lettre volée de Robert d'Ardrissel, fondateur de l'ordre de Fontevraud au XIIème siècle, racontée sur un site Internet développé par le CNRS ( http://www.lettrevolee.irht.cnrs.fr ). A l'occasion de son procès de canonisation, une lettre accusatrice disparaît à Vendôme.

Le site de L'Histoire : http://www.histoire.presse.fr

L'Histoire numéro 279, septembre 2003.


Historia - septembre 2003

Voilà un numéro qui devrait plaire à nos élèves. Historia de septembre s'intéresse aux résultats scolaires des personnages historiques. Et bien sur ils ne sont pas toujours bons. Ainsi de Gaulle est "très moyen", Louis XIV "peu brillant", Napoléon nul en orthographe. Il y a de l'espoirs pour les têtes blondes... à condition qu'elles ne suivent pas ces exemples. Le même dossier revient sur l'histoire de l'école et de sa laïcité.

Comme toujours, le texte intégral de ce numéro est publié en ligne.

Historia, numéro 681, septembre 2003.
http://www.historia.presse.fr/sommaire.p hp3


La Recherche septembre 2003

Le bio est-il meilleur sur le plan nutritionnel ? Garantit-il contre les risques alimentaires ? Est-il meilleur pour l'environnement ? En France, déjà 2% des terres cultivées sont réservées au cultures "bio". L'expansion de ce secteur a conduit l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments à mener, pour la première fois, une évaluation des aliments bio. Le constat est clair : rien ne permet d'affirmer que le bio soit bienfaisant ou meilleur. Sur le plan environnemental le bio pourrait faciliter la propagation des parasites.

La recherche se penche également sur les déchets nucléaires : qu'en faire ? La solution pourrait être le stockage profond, une technique critiquée.

Enfin La Recherche publie de remarquables images de la sonde Galileo qui s'abîmera le 21 septembre dans l'atmosphère de Jupiter.

La recherche, n°367, septembre 2003
http://www.larecherche.fr

François Jarraud

- Lus...

Les processus de déscolarisation
Le programme interministériel de recherche sur les processus de déscolarisation met en ligne des recherches de grande qualité sur ce phénomène. Ainsi, par exemple, E. Bautier et J.-P. Terrail analysent le décrochage scolaire, J. Costa-Lascoux les processus de déscolarisation à Corbeil et Grigny. Ces études montrent à la fois les moments forts (par exemple la sixième) et les différentes formes du décrochage.
http://cisad.adc.education.fr/descolaris ation/

Construire des équipes éducatives
"Qu'est-ce qu'un établissement scolaire ? Dans quelle mesure les établissements peuvent-ils devenir des lieux de travail collectif et de construction locale de projet collectif ?" Dans cette étude du GIRSEF (Louvain-la-Neuve), Vincent Dupriez analyse les systèmes de relations sociales dans les établissements. Ils sont marqués souvent par le désinvestissement. L'implication peut aussi se faire autour d'un chef charismatique sans réel projet collectif. Rares sont les exemples de construction d'équipes. Pour faciliter celle-ci, "il serait logique de redéfinir... la charge horaire des enseignants,.. l'architecture de sétablissements scolaires, les formations".
http://www.girsef.ucl.ac.be/cahier%2023% 20-%20VD.pdf
http://www.adobe.com/Acrobat/readstep.ht ml

Les Cahiers analysent nos pratiques
" A répéter que les enseignants ne se forment que sur le terrain on risque fort de les voir immergés dans des écoles et des établissements toujours plus difficiles, sans accompagnement et sans possibilité de développer leurs compétences professionnelles. La survie n'est pas toujours formatrice et l'analyse de pratiques ne doit pas devenir une formation palliative visant le simple maintien dans la fonction". Ce nouveau numéro des Cahiers pédagogiques pose la question des pratiques pédagogiques. "L'analyse contribue-t-elle à l'amélioration des pratiques ? Quelle place pour les enseignants, et notamment pour les débutants, dans cette inflation d'interrogations sur leurs pratiques ? Sont-ils les seuls concernés par une analyse qui devrait permettre à une profession de construire ses repères pour l'action ? Quelles méthodes convient-il de mettre à l'œuvre pour un perfectionnement professionnel ?". Un numéro particulièrement riche, qui met en perspective la formation des enseignants et fait écho au débat éducatif lancé cette année et à ses ambiguïtés. En témoigne, parmi les articles complémentaires publiés en ligne, cette réflexion d'une documentaliste à l'issue d'une conférence où les pédagogies actives étaient présentées comme suppôts du libéralisme : "C'est étrange et navrant de penser que nous avons pu faire grève ensemble sur des bases aussi divergentes. Il est temps d'avoir un vrai débat sur les missions de l'école".
http://www.cahiers-pedagogiques.com/

Le système éducatif en statistiques
L'édition 2003 des Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche vient de paraître. Cet ouvrage, intégralement en ligne, fournit les statistiques de base sur le système éducatif et son évolution. Elles ne sont pas forcément connues de tous les collègues. Ainsi le RERS montre la spectaculaire extension de la scolarisation depuis les années 1970 aussi bien en amont dans le préélémentaire que dans le supérieur et particulièrement les STS et les CPGE ou encore le triplement du taux de bacheliers sur la même période. Cela ne doit pas cacher le piétinement du système éducatif ces 10 dernières années, qu'il s'agisse des taux de succès a bac ou des sorties sans diplôme alors même que le budget de l'éducation nationale passait de 18 % de celui de l'Etat à 23%.
http://www.education.gouv.fr/stateval/re rs/repere.htm


François Jarraud

[ Haut ]

Archives de la rubrique Bibliographie :

Café  n°1 - n°2 - n°3 - n°4 - n°5 - n°6 - n°7 - n°8 - n°9 - n°10 - n°11 - n°12 - n°13 - n°14 - n°15 - n°16 - n°17 - n°18 - n°19 - n°20 - n°21 - n°22 - n°23 - n°24 - n°25 - n°26 - n°27 - n°28 - n°29 - n°30 - n°31 - n°32 - n°33 - n°34 - n°35 - n°36 - n°37 - n°38 - n°39 - n°40 - n°41 - n°42 - n°43 - n°44 - n°45 - n°46 - n°47 - n°48 - n°49 - n°50 - n°51 - n°52 - n°53 - n°54 - n°55 - n°56 - n°57 - n°58 - n°59 - n°60 - n°61 - n°62 - n°63 - n°64 - n°65 - n°66 - n°67 - n°68 - n°69 - n°70 - n°71 - n°72 - n°73 - n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78 -

 
  La rubrique Bibliographie dans les archives :
 • Les dernières éditions du Café :
n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78
 • Les archives complètes


 • Envoyer une info
 • Nous écrire


 • S'abonner à cette rubrique
 • Nous connaître
 • Nous aider
 • Version imprimable