Bibliographie (Café N° 60)

Version imprimable Version imprimable

Édition du 15-03-2005

- Bruno Devauchelle - François Jarraud -

- A la Une : Patrice Huerre, Fabienne Azire, Faut-il plaindre les bons élèves ?

Ayant fait déjà l'objet de nombreux articles (le monde de l'éducation, la croix) cet ouvrage mérite cependant que nous le proposions à la lecture des enseignants qui le souhaitent. En effet il est peu fréquent que l'on s'intéresse aux "bons élèves", mais aussi à leurs enseignants et à leurs parents de façon indirecte. Or dans l'imaginaire collectif de nombre d'entre nous (personnels d'éducation) la réussite scolaire de nos enfants est un élément particulièrement important de notre vie comme l'ont montré de nombreux travaux.
Les auteurs de ce travail se basent sur une approche psychanalytique pour nous proposer un regard sur les souffrances de certains de ces "bons élèves". Ainsi nous apprenons que nombre de ces élèves qui sont à l'image de ce que l'on attend d'eux (les enseignants, les parents, l'institution) ont en réalité d'autres aspirations que leur parcours scolaire leur a interdit de révéler. C'est alors que malgré la réussite, ils commencent à exprimer leur souffrance par des symptomes que malheureusement les adultes ont souvent du mal à percevoir. Cette forme de cécité se comprend dès lors que l'on s'aperçoit que le désir des adultes sur les jeunes d'une part, les manifestations ostensibles de la souffrance personnelle d'un jeune, sont deux facteurs qui sont très difficiles à déceler.

Refusant de désigner des coupables, ce qui serait absurde, les auteurs invitent les parents, mais aussi les enseignants et leur institution à examiner le quotidien qu'ils organisent pour tous ces jeunes dont les résultats scolaires excellents laissent penser qu'ils suffisent à dire qu'ils vont bien. Les petites phrases anodines prononcées par les adultes dans le quotidien de l'action prennent tout leur sens dès lors que l'on donne la parole aux jeunes. Or cette parole, souvent étouffée par le désir adulte, parfois bien intériorisé, est le seul moyen pour le jeune de marquer l'existence de son désir avant même de pouvoir l'assumer dans le quotidien.

Il n'est pas non plus question dans cet ouvrage de considérer que tout enfant qui souffre à l'école serait un "bon élève". Là n'est pas le propos, et on peut même considérer que les auteurs nous invitent à réfléchir à la séparation nécessaire du résultat scolaire d'avec le plaisir et le bien être personnel. Finalement cet ouvrage sera utile à tous ceux qui souhaitent prendre du recul par rapport à leur posture de parent ou d'enseignant dans un contexte d'enfants scolairement brillants.

Accessible, car il évite les trop grands détours théoriques, mais sérieux car il n'hésite pas à élever le niveau de réflexion, ce livre peut se lire en vue d'engager rapidement une réflexion collective dans un établissement scolaire qui souhaite réfléchir à la question des "bons élèves".

Bruno Devauchelle
CEPEC

Patrice Huerre, Fabienne Azire, Faut-il plaindre les bons élèves ?
Hachette Littératures 2005

- Dimet Bernard, Enseignants et ordinateurs à l'aube de la révolution Internet. Le cas de l'académie d'Amiens 1980-1997

Suite à sa thèse publiée l'an dernier, Bernard Dimet propose d'accéder à l'étude complète qu'il a menée en amont de sa thèse dans l'académie d'Amiens. Cet ouvrage constitue un corpus intéressant de données sur la façon dont les enseignants s'approprient l'ordinateur. Il permet d'identifier les mécanismes à l'oeuvre dans les pratiques quotidiennes de ceux qui se sont engagés dans l'utilisation de l'ordinateur à l'école. A l'aube d'Internet, cet ouvrage servira aussi à se repérer dans le temps pour comprendre comment s'est effectuée la lente montée des TIC en éducation.
On regrettera simplement que paraisse, en 2004 seulement, cet ouvrage qui repose sur des données anciennes et que l'on aurait souhaité voir réactualisées en vue justement de percevoir dans quelle mesure l'arrivée d'Internet dans les écoles est le fondement d'un changement radical ou si ce n'est que la reproduction d'attitudes connues antérieurement.

Bruno Devauchelle
CEPEC

Dimet Bernard, Enseignants et ordinateurs à l'aube de la révolution Internet. Le cas de l'académie d'Amiens 1980-1997, L'Harmattan, Paris, 2004

- Amblard Henri, Bernoux Philippe, Herreros Gilles, Livian Yves-Frédéric, Les nouvelles approches sociologiques des organisations

Cet ouvrage collaboratif de référence sur la sociologie des organisations est fort heureusement et opportunément republié car il était épuisé. Mis à jour par un chapitre supplémentaire, ce livre sera un outil de travail essentiel pour ceux qui veulent connaître et comprendre l'étude des organisations. Le nouveau programme de STG qui aborde ces contenus incitera tous les enseignants de cette discipline à lire cet ouvrage bien fait, accessible et surtout qui tente de faire du lien entre des travaux qui souvent s'ignorent les uns les autres. On trouvera en particulier un travail sur l'approche des conventions (Boltanski et Thévenot) ainsi que celle de la traduction (Callon Latour), qui vient compléter un regard très large sur l'évolution des conceptions des organisations. Par organisation on ne pensera pas seulement aux entreprises ou à l'administration, mais à toute forme organisée, établissement scolaire et associations compris. L'importance actuelle de ce courant de la sociologie est telle que cet ouvrage est désormais un classique incontournable.

B. Devauchelle

Amblard Henri, Bernoux Philippe, Herreros Gilles, Livian Yves-Frédéric, Les nouvelles approches sociologiques des organisations, troisième édition augmentée, Seuil 2005.

- Bernoux Philippe. Sociologie du changement dans les entreprises et les organisations

Cet ouvrage peut être lu en complément du précédent. Il présente une analyse du changement que l'on peut illustrer par cette phrase : "L'idée est qu'on ne peut raisonner sur les comportements des individus ni seulement en terme d'intérêts individuels, ni seulement en termes de contraintes par les structures, mais qu'il faut prendre en compte les relations sociales concrètes, et le contexte social dans lesquels les individus sont impliqués" (p.26) Situant la racine du changement dans l'analyse des tensions entre l'environnement, l'institution et les acteurs, l'auteur inscrit son travail dans le cadre d'une théorie de l'action et nous rappelle que toute modélisation de l'organisation et du changement au sein de celle-ci qui ne prendrait pas en compte l'acteur, l'être humain serait incomplète. Même si un courant néo taylorien retrouve un certain succès dans l'analyse de surface des organisations, Philippe Bernoux nous rappelle que c'est la liberté de l'individu qui rend possible, in fine, la possibilité du changement.

B. Devauchelle

Bernoux Philippe. Sociologie du changement dans les entreprises et les organisations, Seuil 2004.

- D'autres ouvrages récents qui retiennent l'attention

Wangermée Robert, (sous la dir de) A l'école de la télé-réalité, Editions Labor, Bruxelles, 2004
Une somme d'analyses sur le phénomène de la téléréalité, document bienvenu par son caractère scientifique et orienté vers le monde scolaire qui manquait jusqu'à présent dans de nombreux ouvrages consacrés à ce thème.


Moeglin Pierre, Outils et médias éducatifs, Une approche communicationnelle, PUG, Grenoble, 2005
Ouvrage complexe et difficile pour le néophyte, ce texte de Pierre Moeglin me semble être particulièrement important. En effet, le travail de ce chercheur reconnu porte principalement sur l'industrialisation des outils et médias éducatifs. Autrement dit, Pierre Moeglin nous pose la question de l'industrialisation émergente de l'éducation.


Marquet Pascal, Informatique et enseignement : progrès ou évolution, Mardaga, Sprimont, 2004
Reprenant en partie des travaux menés dans le même cadre que celui du livre d'Alain Jaillet (voir biblio Décembre), cet ouvrage plus difficile d'accès pose la question de l'évolution des conceptions du recours à l'informatique en éducation : technicisée, médiatisée puis instrumentée.


Natkin Stéphane, Jeux vidéos et médias du XXIè siècle. Quels modèles pour les nouveaux loisirs numériques ? Vuibert, Paris, 2004
Etonnant ouvrage que celui-ci qui va introduire à une approche des jeux en réseau à partir d'une mise en pratique menée réellement dans le cadre d'un DESS. Mais au delà c'est la similitude que l'on peut détecter désormais entre le jeu coopératif multijoueur virtuel et une certaine forme de travail coopératif par équipe dans la réalité. Comme si, à la suite de cette lecture on pouvait penser qu'il y a continuité et non rupture. On retrouve ainsi les traces posées dès le début des années 1960 lorsque Jean Marie Albertini travaillait à la mise au point des jeux de simulation pour la formation des cadres de l'administration.

Bruno Devauchelle
CEPEC

- P Stouder : Clés pour l'enseignement de l'Histoire

"L'ambition de cet ouvrage est… de contribuer à une réflexion d'ensemble sur ce qu'implique et signifie aujourd'hui enseigner l'histoire dans le deuxième cycle". L'ouvrage réalisé par Paul Stouder, IPR IA, et ses collaborateurs, s'articule donc en deux grandes parties : une réflexion épistémologique et, "considérant qu'il n'y a pas de pédagogie qui vaille sans une solide culture disciplinaire", un large chapitre historiographique.

C'est d'abord en rappelant l'histoire de l'enseignement de l'histoire que l'ouvrage amène à réfléchir à ses finalités, à ses modèles culturels et à ses méthodes. Le professeur trouvera de là des bases sérieuses pour problématiser ses cours. En s'appuyant sur les conseils des collègues co-auteurs il mobilisera mieux les méthodes liées à cet enseignement. Ainsi P. Stouder nous rappelle que "le document ne doit plus être ni la finalité exclusive de l'enseignement de l'histoire ni un simple support d'entractes récréatifs". Il doit s'inscrire dans un projet intellectuel qui initie les élèves à la rigueur des analyses et enrichit leur culture historique. Un autre chapitre concerne l'utilisation des TICE. Et on ne peut que partager l'avis de P. Stouder quand il invite à ne pas en faire un instrument de pédagogie frontale qui "consisterait à mettre les élèves devant un écran pour regarder et écouter et relever des informations. La tentation est grande, en effet, d'utiliser ces outils pour occuper les élèves ou illustrer un cours. Au contraire, les Tice participent d'une vraie pédagogie de projet". Une recommandation qui donne de l'espoir au moment où la pédagogie de projet est décriée rue de Grenelle… Ajoutons que ce chapitre montre également comment construire une programmation et une leçon, comment articuler une sortie scolaire et le cours et comment préparer les élèves aux épreuves des examens.

Le second chapitre couvre l'ensemble des programmes du secondaire. Pour chaque thème il propose une mise au point historiographique à la fois brève et rigoureusement à jour. On peut ainsi remettre à jour ses connaissances sur la Renaissance, la citoyenneté grecque, les totalitarismes ou l'âge industriel. Chaque thème est traité en 3 ou 4 pages, suivies d'une bibliographie assez succincte pour être utilisable et suffisamment récente.

Disons le simplement : en articulant à la fois la réflexion pédagogique et la connaissance scientifique, cet ouvrage rend de grands services aux enseignants. Il répond précisément aux attentes des professeurs qui doivent suivre les nouveaux programmes, veulent adapter leurs pratiques à des publics d'élèves plus exigeants et souhaitent en même temps maintenir une grande qualité scientifique à leur enseignement. Réalisé par une équipe associant IPR et professeurs connaissant parfaitement le terrain et ses besoins, cet ouvrage est réellement ce qu'il affiche : des clés pour l'enseignement de l'histoire. Il rendra à tous de grands services et nous en recommandons vivement l'acquisition.

Paul Stouder (dir) Ollivier Golliard, Laurent Le Mercier, Jocelyne Mériaux, Clés pour l'enseignement de l'Histoire , Scerén, CRDP de l'académie de Versailles, décembre 2004. 260 pages.

F. Jarraud

Présentation et commande :
http://www.crdp.ac-versailles.fr/vitrine /produit.asp?id=120
Un chapitre est accessible sur le site de Versailles :
http://www.ac-versailles.fr/pedagogi/gep hg/pedagogie/terminales/demopopconf.htm

- Les TPE en partage

"Ce petit livre a pour seule ambition de dresser un bilan personnel d'une année d'expérimentation des TPE et de trois ans de pratique… Il nous a semblé opportun de dresser un bilan de ce travail, d'abord pour nous-mêmes, pour mieux comprendre nos échecs ou nos réussites, et peut-être faire partager les réponses à nos collègues…, signaler les écueils les plus évidents et quelques façons de les éviter". Modeste, ce petit livre écrit par deux documentalistes, Suzanne Favard et Suzanne Jeanguyot, est un guide très intéressant justement parce qu'il montre très concrètement comment les TPE ont été vécu par ces enseignantes. Par exemple, elles décrivent leur procédé pour amener les élèves à dégager un sujet puis une réelle problématique de TPE. Leurs conseils sont aussi précieux pour l'apprentissage de la recherche documentaire et l'accompagnement des élèves. Nos deux documentalistes nous proposent des fiches concrètes que chacun pourra adapter à sa pratique.

Ce petit ouvrage ne remplace pas des analyses plus poussées, comme celle de Raoul Pantanella. Mais il aidera les enseignants à être plus efficaces dans cette formation aussi innovante et nécessaire que maltraitée par le ministre.

F. Jarraud

Suzanne Favard et Suzanne Jeanguyot, Travaux personnels encadrés. Partage d'une expérience, CRDP de Grenoble, 2005, 80 pages.
http://www.crdp.ac-grenoble.fr/scripts/v el/vel.dll/voir?CHOIX=2&CLE=380IN003
http://www.cafepedagogique.net/dossiers/ tpe/index.php


[ Haut ]

Archives de la rubrique Bibliographie :

Café  n°1 - n°2 - n°3 - n°4 - n°5 - n°6 - n°7 - n°8 - n°9 - n°10 - n°11 - n°12 - n°13 - n°14 - n°15 - n°16 - n°17 - n°18 - n°19 - n°20 - n°21 - n°22 - n°23 - n°24 - n°25 - n°26 - n°27 - n°28 - n°29 - n°30 - n°31 - n°32 - n°33 - n°34 - n°35 - n°36 - n°37 - n°38 - n°39 - n°40 - n°41 - n°42 - n°43 - n°44 - n°45 - n°46 - n°47 - n°48 - n°49 - n°50 - n°51 - n°52 - n°53 - n°54 - n°55 - n°56 - n°57 - n°58 - n°59 - n°60 - n°61 - n°62 - n°63 - n°64 - n°65 - n°66 - n°67 - n°68 - n°69 - n°70 - n°71 - n°72 - n°73 - n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78 -

 
  La rubrique Bibliographie dans les archives :
 • Les dernières éditions du Café :
n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78
 • Les archives complètes


 • Envoyer une info
 • Nous écrire


 • S'abonner à cette rubrique
 • Nous connaître
 • Nous aider
 • Version imprimable