Cinéma - Audiovisuel (Café N° 34)

Version imprimable Version imprimable

- Dominique Coujard -

- A la Une : 56eme festival de cannes : le nouveau « prix cinema de l’education nationale »

De 1997 à 2002, dans le cadre de la manifestation « Cinécole » (destinée aux enseignants et aux lycéens) pilotée par l’Académie de Nice, un film, retenu dans la Sélection Officielle ou dans l’une des sélections parallèles du festival de Cannes, était primé comme lauréat du « Prix Education Nationale » par le public de professeurs et de lycéens. A partir de ce dispositif bien rôdé, mais au rayonnement pédagogique essentiellement régional, l’Académie de Nice et le Ministère de la Jeunesse, de l’Education nationale et de la Recherche ont décidé qu’ à compter du festival de Cannes 2003, ce prix entièrement revu dans ses modes de fonctionnement aurait une dimension nationale.
L’école est traditionnellement le lieu où se transmettent le savoir et le patrimoine. Par sa présence au festival de Cannes, l’école entend se tenir au plus proche de la culture telle qu’elle se vit aujourd’hui, et de l’art qui se développe au quotidien. Le « Prix Cinéma de l’Education nationale » devient, dans le cadre unique et prestigieux du Festival de Cannes, un moment majeur de la politique nationale de l’éducation à l’image au cinéma et à l’audiovisuel. Le film lauréat, choisi pour son intérêt cinématographique et pédagogique, ses qualités artistiques et sa dimension culturelle, sera primé dans la Sélection Officielle du Festival de Cannes (en compétition ou « Un Certain Regard »). Il fera l’objet d’un outil pédagogique national conçu en collaboration avec le réseau Scéren (CNDP et CRDP de Nice) et le CNC . Le premier « Prix Cinéma de l’Education nationale » sera officiellement remis, le samedi 24 Mai 2003, par le ministre, en présence des professionnels concernés des responsables du Festival de Cannes et de personnalités du monde du cinéma.

Rappel du palmarès depuis sa création en 1997
A consulter : les dossiers pédagogiques mis en ligne sur le site web de l'Académie de Nice !
1997
My son the fanatic, de Udayan PRASAD
Dossier pédagogique :
http://www.ac-nice.fr/culture/my_son/pri x_educ_nat.htm
1998
My name is Joe, de Ken LOACH
Dossier pédagogique :
http://www.ac-nice.fr/culture/joe/
1999
Amy, de Nadia TASS
Dossier pédagogique :
http://www.ac-nice.fr/culture/amy/
2000
Lista de Espera, de Juan Carlos TABIO
Dossier pédagogique :
http://www.ac-nice.fr/culture/lista_de_e spera/
2001
Shrek, de Vicky JENSON et Andrew ADAMSON
Dossier pédagogique :
http://www.ac-nice.fr/culture/shrek/
2002
Bowling for Columbine, de Michael MOORE
Dossier pédagogique :
http://www.ac-nice.fr/artsculture/columb ine/frame.htm

- Universite d'ete musique(s) et cinema(s)

Objectifs : Apporter aux spécialistes de l'image une culture et des clefs de lecture appropriées sur les dimensions du sonore au cinéma ; apporter aux spécialistes du son des références techniques et culturelles sur les multiples aspects de la création visuelle. échanger et capitaliser les regards complémentaires portés sur l'art cinématographique par les professeurs de différentes disciplines en charge des domaines d'enseignement concernés. Impulser une dynamique pluridisciplinaire associant les professeurs des différents domaines. Mutualiser les collaborations entre professeurs abordant les différents aspects de cette thématique.

Contenu : Histoire du cinéma au travers des relations images/sons ; analyse de films ; témoignages de professionnels (réalisateurs, compositeurs mais également monteurs, preneurs de sons, ingénieurs du son, bruiteurs, etc.) et de professeurs ; création en atelier de bandes son pour des extraits de films muets ou insonorisés, création d'images et de séquences filmées sur un matériau musical préexistant.

Intervenants : Universitaires, spécialistes de la relation image-son : Claude Bailble, Paris VIII - Jean-Pierre Dambricourt, Rouen - Gilles Mouellic, Rennes II ; professionnels des deux domaines artistiques concernés : réalisateurs, compositeurs, ingénieurs de son, monteurs, etc (Gréco Casadessus, compositeur, président de l'union des compositeurs de musique de film - Jean-Pierre Ruth et Laurent Lafran, ingénieurs du son...).
Modalités : Conférences (histoire du cinéma et de sa relation au sonore) ; exposés-témoignages (composer pour l'image, réaliser avec la musique, créer une atmosphère sonore) ; ateliers d'analyse sur des œuvres de référence ; ateliers de réalisation de courtes fictions originales ; ateliers pédagogiques (construire une bande son pour une séquence filmée) ; projections commentées.

Caractéristiques et prérequis du public : Professeurs d'éducation musicale et professeurs de toutes disciplines en charge de l'enseignement du cinéma-audiovisuel dans le second degré, IA-IPR d'éducation musicale et IA-IPR chargés du suivi des enseignements de cinéma-audiovisuel.
Durée en heures : 35
Dates : du 27-10-2003 (10 h) au 31-10-2003 (16 h)
Lieu : Centre "Loisir, vacances, tourisme", Île de Berder, 56870 Larmor-Baden (Morbihan)
Nombre de participants éducation nationale : 120
Modalités d'inscription :
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/16/ encart.htm

- Henri Cartier-Bresson à la BNF

Si en cinquante ans d’une incessante activité, Henri Cartier-Bresson s’est fait le témoin de son temps, il a également renouvelé la photographie par sa remarquable justesse dans la concordance du fond et de la forme qui font de chacune de ses images une évidence. Alliant l’intelligence à la finesse du regard, il investit et explore avec lucidité les grands mouvements artistiques, politiques et sociaux. A travers un parcours rythmé de " haltes " thématiques permettant de découvrir et comprendre les centres d’intérêt du photographe, riche de 350 œuvres (ses clichés les plus célèbres comme des inédits, des tirages anciens, des dessins, mais aussi des peintures, des sculptures, des publications, des objets divers et personnels), l’exposition réalisée par la Bibliothèque nationale de France et la fondation Henri Cartier-Bresson tend à dresser le portrait à la fois exhaustif et intimiste de l’une des figures majeures de la photographie contemporaine. 30 avril - 27 juillet 2003
http://www.bnf.fr/pages/cultpubl/expos.h tm#cartierbresson
Le dossier de Télérama
http://spectacles.telerama.fr/edito.asp? art_airs=M002121631%20&vrub=6&vpage=a_la_ une&srub=1

- Dossiers pédagogiques

Autour du film Etre et avoir de Nicolas Philibert
Un article d'Anne Brunswic
http://www.ac-nancy-metz.fr/cinemav/doc/ etreavoir.htm

Le dossier cinéma de Télédoc (Scéren CNDP)
Les Fantômes du chapelier. Film français de Claude Chabrol (1981).
"Entamant une soirée Thema d'Arte consacrée à Georges Simenon, le film de Claude Chabrol se révèle une des meilleures adaptations d'un roman de l'écrivain belge. L'atmosphère étouffante et délétère d'une petite localité de province, les portraits presque cliniques de personnages inquiétants, les secrets enfouis qui surgissent de la nuit noire en font un petit chef-d'œuvre du polar psychologique à la française. " jeudi 8 mai, 20 h 45 Rediffusions : dans la nuit du mercredi 14 au jeudi 15 mai,

- DVD Eden Cinéma

Deux nouveaux DVD dans la collection « Eden cinéma »

L’évangile selon Saint Matthieu
" Ce DVD vidéo du film de Pier Paolo Pasolini retrace la vie de Jésus. Pasolini, tout en restant fidèle au texte de l’Évangile, donne une interprétation personnelle du personnage du Christ. Vient ensuite un document en noir et blanc de quarante minutes, construit à partir de textes écrits par le cinéaste, lus par un comédien et illustrés par des citations du film. Un parcours à travers le film de Pasolini permet de donner aux plus jeunes un accès à cette œuvre. Un portfolio présente, pour terminer, soixante-quinze peintures de toutes époques et de tous pays qui représentent la vie du Christ."
http://www.cndp.fr/lesScripts/bandeau/ba ndeau.asp?bas= http://www.cndp.fr/produits/Detail.asp?ID =39275

Les Glaneurs et la Glaneuse
" Ce DVD vidéo propose deux documentaires d’Agnès Varda, « Les Glaneurs et la glaneuse », film de 78 minutes découpé en 41 chapitres qui permettent à ceux qui le désirent, de voir ou de revoir une tranche du film et « Deux ans après », un inédit de 64 minutes, qui a pour point de départ l’important courrier qu’Agnès Varda a reçu à la suite du film. On rencontre de nouveaux glaneurs, des récupérateurs-artistes et on retrouve certains personnages du premier film pour un complément d’enquête ou pour savoir ce qu’ils sont devenus. Suivent un petit musée des glaneuses commenté par Agnès Varda, des informations sur le droit de glaner, un hommage de trois minutes à la chatte Zgougou, et pour finir un post-filmum et une filmographie d'Agnès Varda."
http://www.cndp.fr/lesScripts/bandeau/ba ndeau.asp?bas= http://www.cndp.fr/produits/Detail.asp?ID =38808

- A LIRE

Le premier ouvrage de l'Exception est disponible en librairie - Collection "réfléchir le cinéma" - Editions Gallimard
Retrouvez en annexe du Banquet imaginaire, trois articles La Nouvelle Vague, un événement moderne, La Nouvelle Vague : quelle influence aujourd'hui ?, Le cinéma à l'épreuve des jeux vidéo et l'étude sur le DVD intitulée Pratiques et économie du DVD.
http://www.lexception.org/

La comédie musicale
"Après avoir dressé et analysé le portrait d’un genre qui se situe entre rêve et réalité, l’auteur propose un historique de la comédie musicale aux Etats-Unis et dans le reste du monde. Il montre ainsi que la comédie musicale sert à exprimer toute une diversité de sentiments et d’idées. Des documents, des textes, des analyses de séquences et une chronologie proposant les principaux titres de comédies musicales complètent cette synthèse. "
Auteur : Chion Michel
Éditeur(s) : CNDP, Cahiers du cinéma
http://www.cndp.fr/Produits/detailsimp.a sp?Ref=755D0016

Le documentaire
Quelle définition et quelle identité pour le film documentaire ? Après avoir dressé un historique du documentaire, qui remonte aux frères Lumières, l’auteur revient sur les différentes approches de ce genre - qui recouvre des pratiques fort différentes - et s’attarde sur l’œuvre des principaux cinéastes.
Un accent particulier est mis sur l’influence prégnante de l’évolution des techniques dans l’histoire du documentaire.
Auteur : Breschand Jean
Éditeur(s) : CNDP, Cahiers du cinéma
http://www.cndp.fr/Produits/detailsimp.a sp?Ref=755D0017

- Ouvrir le cinema : le geste, la parole, le penser : detour(s) par le(s) cinema(s)

Appel a candidatures 2003-2004
L'image n'est pas seulement ce spectacle qui est là, dans mon champ de vision. C'est aussi l'image, qui m'habite, qui participe à ce qui fait de moi un 'Sujet', qui institue ma relation aux autres 'Sujets'. Le rapport à l'image est forcément passionnel.
Pour qu'une « éducation artistique » ou une « éducation à l'image » puissent assurer leur efficacité, il faut aussi, en contrepoint, s'engager dans une voie qui n'est pas à proprement parler une 'éducation' puisqu'il s'agit simplement de prendre conscience de ce qui se 'trame' dans notre relation à l'image. Pour l'instant, nous appellerons cette voie, une voie 'anthropologique'. Elle nous concerne tous, que nous soyons petits ou grands, spectateurs-voyants ou créateurs d'images.
Si, comme nous l'a souvent répété Godard, l'image pense, nous, les êtres humains, pensons en image. Penser, c’est activer, simultanément, deux registres. L’un, logique, analytique, opératoire. L’autre, analogique, propice à une appréhension globale, associatif, qui est celui-là même de l’image.
Dans la culture occidentale, sous le poids notamment de notre écriture alphabétique, la pensée logique a affaibli la pensée associative, la pensée du montage. Paradoxalement, c'est la plupart du temps en privilégiant le logique et l’analytique que nous abordons l'image. En d'autres termes, nous la soumettons à des règles qui lui sont étrangères.
Ouvrir le cinéma est un lieu où se retrouvent enseignants, intervenants, étudiants, de toutes disciplines, pour s'exercer, caméra en main, à penser avec l'image et découvrir ensemble ce qui se trame entre elle et nous.
Ouvrir le cinéma est un lieu de formation, dans son sens le plus fort : on y travaille pour être transformé, — par sa propre expérience, par la découverte de l’expérience des autres —. Ce serait un peu ça la genèse de la transmission …
Si vous vous sentez concernés par cette démarche, visitez le site pour en savoir davantage : http://ouvrir.le.cinema.free.fr

- Festivals

Les rencontres ornaises du cinema
Les 29,30 et 31 mai à ALENCON sur le thème du cinéma d'AFRIQUES.
Contatct : Francoise.Arsicaud@ac-caen.fr

Le festival des tres courts
Le site du festival des Très Courts
http://trescourt.com/festival/palmares.h tml
Un des films présentés au Festival des Très Courts
Road kill de Jeroen Annokkeé
Haut débit :
http://sonix.sdv.fr:8080/ramgen/arte/cou rt/festival_trescourt2003/Road_Kill_HD.rm
Bas débit :
http://sonix.sdv.fr:8080/ramgen/arte/cou rt/festival_trescourt2003/Road_Kill_BD.rm

[ Haut ]

Archives de la rubrique Cinéma - Audiovisuel :

Café  n°1 - n°2 - n°3 - n°4 - n°5 - n°6 - n°7 - n°8 - n°9 - n°10 - n°11 - n°12 - n°13 - n°14 - n°15 - n°16 - n°17 - n°18 - n°19 - n°20 - n°21 - n°22 - n°23 - n°24 - n°25 - n°26 - n°27 - n°28 - n°29 - n°30 - n°31 - n°32 - n°33 - n°34 - n°35 - n°36 - n°37 - n°38 - n°39 - n°40 - n°41 - n°42 - n°43 - n°44 - n°45 - n°46 - n°47 - n°48 - n°49 - n°50 - n°51 - n°52 - n°53 - n°54 - n°55 - n°56 - n°57 - n°58 - n°59 - n°60 - n°61 - n°62 - n°63 - n°64 - n°65 - n°66 - n°67 - n°68 - n°69 - n°70 - n°71 - n°72 - n°73 - n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78 -

 
 • La sélection des meilleurs sites
 • Dossier Bac et Brevet : préparation, entraînement, auto-évaluation
 • Le point pour la rentrée 2004
  La rubrique Cinéma - Audiovisuel dans les archives :
 • Les dernières éditions du Café :
n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78
 • Les archives complètes


 • Envoyer une info
 • Nous écrire


 • S'abonner à cette rubrique
 • Nous connaître
 • Nous aider
 • Version imprimable