Ed. Civique - E.C.J.S. (Café N° 77)

Version imprimable Version imprimable

Pour le prof

Collège

Lycée

Bibliographie

Sortir

Édition du 12-11-2006

- François Jarraud -

- A la Une : Food Force, le jeu de la solidarité internationale

Conçu par le Programme alimentaire mondial, une agence de l'ONU, Food Force est un jeu, au graphisme superbe, qui simule la gestion d'une situation de crise alimentaire. A travers six séquences, les joueurs sont impliqués dans toutes les étapes de la gestion d'une crise : évaluation, transport; distribution de l'aide.

Food Force est conçu pour des enfants de 8 à 13 ans. Il les sensibilise à la faim dans le monde et a la solidarité internationale. En mai 2005, nous avions présenté ce jeu qui était alors disponible en anglais. Il vient d'être traduit et est proposé en téléchargement gratuit en français pour PC et Mac. Attention ! Il pèse près de 230 Mo.

Le jeu pourra être la base d'une réflexion sur la gestion de l'aide alimentaire qui pourra être approfondie grâce aux documents en ligne : photos, vidéos concernant des faits réels.
http://www.food-force.com/fr
http://www.cafepedagogique.net/disci/ecjs/62.php

Pour le prof    [ Haut ]
- Le colloque de Brive

Le colloque de Brive est devenu un rendez-vous annuel pour l'éducation civique. Cette année, le thème retenu est au cœur de la citoyenneté européenne.
http://www.centremichelet.org/colloque.htm

- Qui étaient les émeutiers de 2005 ?

On se souvient des déclarations du ministre de l'intérieur affirmant que les émeutiers étaient des voyous connus de services de police. On se souvient de ces articles qui accusaient les familles africaines d'être responsables des émeutes. Enfin, plus récemment, les tribunaux ont été accusés de laxisme.

Laurent Mucchielli et Aurore Delon étudient, dans le premier numéro de la revue Claris, les dossiers judiciaires des jeunes interpellés dans le 93. " En résumé, les émeutiers déferrés à Bobigny sont tous des garçons, sont majoritairement « d’origine étrangère », et principalement maghrébine, ont pour la plupart entre 16 et 18 ans, sont fragiles sur le plan scolaire, sont issus de familles stables mais précarisées sur le plan socio-économique, n’étaient pas des délinquants déjà connus pour la plupart d’entre eux". On est loin des clichés.

Ils montrent également que la justice n'a pas été laxiste. " Dans le contexte des émeutes, face à des procédures policières particulièrement fragiles, dans le respect des règles qui fondent l’état de droit et la démocratie, les juges ont fait leur travail. Ils ont relaxé la plupart des jeunes faute de preuves, ils ont condamné à des peines réparatrices ceux qui avaient commis des actes peu graves et qui n’avaient pas de passé judiciaire, et ils ont condamné à des peines de prison ceux qui étaient des délinquants récidivistes et avaient commis les actes les plus graves".
http://www.groupeclaris.org/IMG/pdf/Claris._La_revue_n1[...]

- Grégoire : droits de l'home et droit des gens

Organisé par les collectivités locales (conseil général de Meurthe et Moselle, conseil régional etc.) avec les universités de Paris 8, Nancy 2 et Metz, le 30 novembre à Metz, le colloque international Grégoire souhaite restituer toute la dimension d'un fondateur des droits de l'homme. Son rôle dans la Constituante, par exemple sur la question coloniale, son activité d'évêque de l'Eglise constitutionnelle, de fondateur de la République, seront évoqués par des historiens venus du monde entier.
http://www.cr-lorraine.fr/crlorraine/sites/crlorraine/f[...]

- L'ONU se mobilise contre les violences sur enfants

"L’OMS a estimé, sur la base de données nationales limitées, que 53 000 enfants ont été victimes d’homicide dans le monde en 2002… Lors de l’enquête mondiale sur la santé scolaire menée récemment dans un grand nombre de pays en développement, 20 à 65 % des enfants d’âge scolaire ont indiqué avoir été verbalement ou physiquement molestés dans les 30 jours précédents9. Ce type de mauvais traitement est également courant dans les pays industrialisés. Selon l’OMS, 150 millions de filles et 73 millions de garçons de moins de 18 ans auraient subi un rapport sexuel imposé ou d’autres formes de violence sexuelle en 2002. Selon une estimation de l’OMS, 100 à 140 millions de filles et de femmes dans le monde auraient subi une forme de mutilation génitale… Selon des estimations récentes de l’OIT, en 2004, 218 millions d’enfants ont dû travailler, dont 126 millions dans des emplois dangereux. Selon des estimations de 2000, 5,7 millions d’enfants étaient assujettis à un travail forcé ou en esclavage, 1,8 million étaient soumis à la prostitution et la pornographie et 1,2 million étaient victimes de la traite". C'est un nouveau tabou que soulève le secrétaire général de l'ONU en présentant à l'Assemblée une étude sur les violences sur enfants dans le monde.

Cette violence est universelle même si les enfants de pays à revenu faible courent deux fois plus de risques de mourir par homicide que ceux des pays à revenu élevé. Le sujet concerne également l'Ecole. Au moins 106 pays n'interdisent pas les châtiments corporels à l'école.

Le secrétaire "recommande que les États et la société civile s’efforcent de transformer les attitudes qui tolèrent ou banalisent la violence à l’encontre des enfants". Sur le plan scolaire, il demande de "de veiller à ce que les responsables et les enseignants se servent de méthodes d’enseignement et d’apprentissage non violentes et adoptent des mesures de gestion des classes et de discipline qui ne sont pas fondées sur la peur, les menaces, l’humiliation ou la force physique; de prévenir et de réduire la violence à l’école à l’aide de programmes spéciaux qui concernent l’ensemble de l’environnement scolaire, notamment en encourageant la création de compétences comme l’adoption de méthodes non violentes pour résoudre les conflits, en appliquant des politiques de lutte contre les brimades et en favorisant le respect de tous les membres de la communauté scolaire".
http://www.unviolencestudy.org/french

- Mortalité et emploi : un dernier tabou ?

"Encore trop peu d’informations sur le poids des facteurs professionnels sur la santé de la population sont actuellement disponibles en France. Afin de pallier en partie cette carence, le Département santé travail (DST) de l’Institut de veille sanitaire (InVS) développe divers systèmes de surveillance épidémiologique de la santé au travail, destinés à fournir régulièrement des indicateurs diversifiés concernant les risques professionnels dans la population française". L'étude " Analyse de la mortalité et des causes de décès par secteur d’activité de 1968 à 1999 à partir de l’Echantillon démographique permanent" vient pallier ces lacunes.

Rassurons d'abord les enseignants. Si le métier est connu pour le stress qu'il génère, "les hommes (et les femmes) ayant travaillé dans ce secteur d’activité présentent une nette sous-mortalité globale".

Mais il n'en va pas de même pour toutes les professions. Ainsi, " chez les hommes, le secteur industriel se distingue par une tendance à des excès de mortalité (sauf dans la construction électrique et électronique). Cette surmortalité concerne diversement les pathologies cancéreuses, non cancéreuses et les morts violentes selon l’industrie considérée. Dans le secteur tertiaire en revanche, les hommes présentent plutôt des taux comparables ou inférieurs à l’ensemble des autres secteurs. On notera des exceptions pour le commerce alimentaire et l’hôtellerie-restauration, secteurs dans lesquels on observe des excès de décès par cancer digestif et par certaines pathologies non cancéreuses et morts violentes". Des éléments à prendre en compte dans l'orientation des élèves ?
http://www.invs.sante.fr/publications/2006/rapport_cosm[...]

Collège    [ Haut ]
- 98% de reçus à l'ASSR

L'attestation scolaire de sécurité routière crève un plafond avec 99% de reçus à l'Assr 1, passée avant 14 ans, et 97% à l'Assr 2, passée avant 16 ans. Des taux records mais qui semblent marquer une certaine maturité pour des épreuves touchées par des oscillations importantes ces dernières années. En 2007 l'Assr devrait être passée sur Internet… si c'est possible.
http://eduscol.education.fr/D0162/resultats.htm

- Les symboles de la République

Francesco Belcastro propose une fiche d'activités qui définit les valeurs de la République (5ème à 3ème).
http://www.ac-strasbourg.fr/sections/enseignements/seco[...]

- La justice

"Nul n'est censé ignorer la loi". La formule prend un peu plus de réalité avec le nouveau site que propose France 5 Education. Il présente brièvement l'organisation de la justice française, la justice des mineurs, les métiers de la justice et propose des liens pour plus d'information. Des pistes pédagogiques sont proposées.
http://education.france5.fr/justice/

- La justice des mineurs

Ce guide, édité par le Ministère de la justice, téléchargeable, présente de façon synthétique les juridictions pour mineurs, les mesures confiées à la PJJ, les services de la PJJ. Il peut aider les enseignants à mieux connaître ces services.
http://www.justice.gouv.fr/publicat/gjusticemineurs.pdf

- Les Justes

C'est l'histoire vraie de Maurice Arnoult et Joël Krolik. "J'ai aujourd'hui 98 ans", dit M. Arnoult. "Pendant la guerre, j'ai sauvé Joël sans savoir que j'étais un "héros". Un demi-siècle plus tard, le magazine "Je lis des histoires vraies", qui s'adresse aux 8-12 ans, consacre son numéro de novembre à l'histoire de Maurice et Joël.

Le 25 juillet 1942, quelques jours après la grande rafle du 16 juillet, Joël Krolik, un enfant juif de 11 ans, est mis à l'abri par Maurice Arnoult, son voisin de Belleville. Ses parents sont arrêtés le 25 juillet et seront déportés à Auschwitz. Seule sa sœur survivra à la guerre.

Evoquer la Shoah avec les élèves, et particulièrement avec des écoliers ou de jeunes collégiens, n'est pas chose facile. Ce court récit réussit à rendre compte de l'antisémitisme de cette époque et du génocide sans enfermer les enfants dans l'horreur. Au contraire il les invite à découvrir la solidarité d'un quartier ouvrier.

L'ouvrage propose des pistes pour approfondir ses connaissances : reportages mais aussi lien Internet vers d'excellents sites (celui de D. Natanson, Le grenier de Sarah etc.). Nous le recommandons chaudement.
http://www.info-presse.fr/fiches/je-lis-histoires_329_g[...]
http://www.cafepedagogique.net/dossiers/shoah2004/index[...]
http://www.cafepedagogique.net/dossiers/shoah06/index.p[...]

Lycée    [ Haut ]
- L'ECJS en L.P. : webographie

Claudine Vidal a collecté une abondante sitographie autour de trois thèmes abordés en lycée professionnel : les femmes sur le marché du travail, l'accès des jeunes au travail, l'alcool et les jeunes. Elle permet à la fois d'accéder à des sources d'information et de prendre connaissance de travaux réalisés dans les classes.

Certains thèmes, comme le travail, concernent également le programme d'ECJS en seconde. Enfin on appréciera la dizaine de liens sur la pédagogie de l'oral en ECJS particulièrement précieux.
http://www.crdp-nice.net/bouquet/ressources.php?rub_id=[...]

- S'inscrire sur les listes électorales

C'est le moment ou jamais ! Tous les jeunes ne bénéficient pas de l'inscription automatique sur les listes électorales. Si l'on souhaite pouvoir participer à l'élection du président de la République, il faut s'inscrire avant le 30 décembre 2006.
http://www.service-public.fr/actualites/00358.html
http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/N362.xh[...]
http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_votre_service/e[...]

- Votation citoyenne pour le droit de vote pour tous les résidents

"Dans l’Union européenne, 17 pays sur 25 ont une législation plus avancée que la France : l’Espagne s’apprête à faire un pas en avant, la question est débattue en Italie. En Belgique, les résidents étrangers extra-communautaires vont participer le 8 octobre, pour la première fois, aux élections municipales. La France sera-t-elle le dernier pays de l’Union à donner le droit de vote et d’éligibilité à tous les résidents quelle que soit leur nationalité ?" A l'appel d'un collectif regroupant la Ligue des droits de l'Homme, des associations (Mrap, Attac, Fédération Léo Lagrange, Fcpe etc.), des syndicats (Fsu, Sgen-Cfdt, Unef, Unsa), des partis de gauche (Ps, Pcf, Verts etc.), un vaste référendum a été organisé du 16 au 22 octobre.

Vous êtiez appelé à vous prononcer pour ou contre le droit de vote et d'éligibilité aux élections locales de tous les résidents quelle que soit leur nationalité. Le nombre de votants déterminera le succès ou l'échec de cette consultation. Notons qu'on a là un magnifique sujet de débat pour les cours d'ECJS.
http://www.ldh-france.org/actu_derniereheure.cfm?idactu[...]

- 24 heures contre la censure sur Internet avec RSF

" Plus de 60 cyberdissidents sont actuellement emprisonnés dans le monde pour avoir tenté de s’exprimer sur Internet. Ce qui semble simple à tout un chacun dans la plupart des pays du monde est interdit dans 13 Etats. En Chine, en Tunisie, en Egypte, donner son avis sur un blog ou sur un site peut conduire en prison. Pour refuser la censure et sensibiliser le plus grand nombre à cette situation, Reporters sans frontières lance, pour la première fois, une grande opération : 24 heures contre la censure sur Internet. Le grand public, les Internautes, les blogueurs, les journalistes, les étudiants sont invités à dénoncer la censure d’un simple clic". Du 7 novembre 11 heures au 8 novembre 11 heures les internautes pourront cliquer pour manifester leur opposition aux 13 ennemis du net.
http://www.rsf.org/article.php3?id_article=19559

- L'Europe en vidéo

Europe en images propose de courtes séquences vidéo, de qualité professionnelle, qui permettent une découverte des institutions et de l'action de l'Union. On pourra les utiliser efficacement pour aider les élèves à comprendre ce qu'est la construction européenne et son fonctionnement. "L´Union Européenne est mal connue. Parfois accusée de tous les maux, parfois encensée á outrance‚ elle ne mérite sans doute ni l´un‚ ni l´autre".
http://www.europeenimages.net/

- Le travail forcé en Allemagne nazie

Le Cercle d'étude de la déportation et de la Shoah organise le 29 novembre à Paris une conférence débat sur le travail forcé pour l'Allemagne nazie. L'événement comporte un triple intérêt : écouter Raphaël Spina, doctorant, spécialiste du STO, rencontrer d'anciens déportés à Auschwitz, dont Gilbert Michlin, auteur de "Aucun intérêt au point de vue national" et s'appuyer sur l'expérience et les conseils des enseignants du Cercle. Ajoutons-y un dernier intérêt : une webographie et bibliographie tout à fait intéressante.
http://lyc-edgar-quinet.scola.ac-paris.fr/quinetshoah/t[...]

- Les trois exils de Benjamin Stora

"Le dernier ouvrage de Benjamin Stora (Les trois exils, juifs d'Algérie, Stock) s’ouvre sur une dédicace : « A mes parents ». « Mais où sont les juifs d’Algérie ? » s’interroge l’auteur. Le lecteur sera vite rassuré. Dans cet aller retour entre souvenirs familiaux et recherche historique le spécialiste du Maghreb ne s’égare pas. Il nous invite à un magistral cours d’histoire grâce auquel la connaissance plus précise d’un passé troublé permet de mieux percevoir la complexité de l’époque actuelle". Philippe Bleuzé montre tout l'intérêt de cet ouvrage qui retrace le parcours des juifs d'Algérie d'abord arrachés à l'indigénat, puis exclus de la nation française par Vichy, enfin obligés de fuir l'Algérie. Trois exils où les juifs arrivent à faire le passage tout e préservant leur identité.
http://www4.ac-lille.fr/~heg/article.php?id_article=237

- S.D.F.

Trois petites lettres pour regrouper une population très mal connue. La revue Economie et statistique de l'Insee (octobre 2006) leur est consacrée. Plusieurs articles analysent les conditions de l'entrée au sein des SDF. D'autres se penchent sur leur santé. Ces articles remettent souvent en cause les stéréotypes. C'est le cas par exemple de l'alcoolisme : la dépendance est liée aux situations de précarité les plus marquées. Cécile Brousse analyse le rapport au logement : elle met en évidence un phénomène beaucoup plus large : la difficulté d'accès un logement correct pour toute une partie de la population.
http://www.insee.fr/fr/ppp/publications/ficsom_frame.as[...]

- La faim reste un fléau mondial

"En novembre 1996, tous les regards étaient tournés vers Rome, où les chefs d’État et de gouvernement de plus de 180 pays participant au Sommet mondial de l’alimentation (SMA) ont déclaré leur intention d’éradiquer l’un des pires fléaux pesant sur la conscience collective de la société: la faim. En vue de réaliser ce noble objectif, trop longtemps différé, les dirigeants de la planète se sont engagés à atteindre ce qu’ils ont considéré comme une étape intermédiaire, ambitieuse certes, mais réalisable: réduire de moitié, en 2015 au plus tard, le nombre de personnes sous-alimentées au niveau mondial, en prenant pour base le niveau de 1990. Dix ans plus tard, nous sommes confrontés à une triste réalité: aucun progrès n’a été réellement accompli en la matière". Ce constat Jacques Diouf, directeur général de la FAO, l'agence des Nations Unies chargées des questions alimentaires, va diplomatiquement l'adoucir. "Comparé à la période 1990-92, le nombre de personnes souffrant de la faim dans les pays en développement n’a reculé que de trois millions, nombre tellement faible qu’il peut être assimilé à une erreur statistique…. Dans ce tableau d’ensemble, on note toutefois des signes encourageants. Malgré la réduction décevante du nombre de personnes souffrant de la faim, celle ci touche désormais un pourcentage plus faible des populations des pays en développement qu’en 1990-92, soit 17 pour cent contre 20 pour cent. En outre, les projections de la FAO montrent que la proportion de personnes souffrant de la faim dans les pays en développement en 2015 pourrait être inférieure de moitié à celle observée en 1990-92, soit une chute de 20 à 10 pour cent selon les estimations".

En clair : la faim a reculé mais reste, compte tenu de la forte croissance démographique, un des plus urgents problèmes mondiaux. Qui est concerné ? 212 millions d'Indiens, 162 millions d'Asiatiques hors Inde et Chine, 150 millions de Chinois, 206 millions d'Africains et 38 millions de personnes vivant au Proche Orient et en Afrique du nord.

Si la faim a reculé proportionnellement an Afrique de l'Ouest et de l'est, en Chine, en Inde, c'est aujourd'hui en Afrique centrale, en Amérique centrale et dans les pays arabes qu'elle progresse le plus rapidement.
Que faire contre elle ? "Une réduction efficace de la faim passe par la mise en place de politiques cohérentes. La priorité doit être accordée au financement de l’agriculture et du développement rural. Cependant, la paix, la stabilité et une «bonne gouvernance» sont cruciales". La faim ne touche pas également tous les membres d'une même société. Par suite pour la FAO, elle ne dépend pas que d'une situation économique elle est aussi liée à des facteurs politiques.

La première urgence pour la FAO c'est de lutter sur "deux fronts". "Des politiques à plus long terme visant à améliorer les capacités de production doivent être associées à d’autres politiques répondant aux besoins immédiats des pauvres confrontés à l’insécurité alimentaire. Les premières doivent surtout mettre l’accent sur l’agriculture et le développement rural au profit des plus pauvres. Elles doivent également s’efforcer de créer des emplois et de faciliter l’accès des pauvres aux ressources productives, qu’il s’agisse de ressources matérielles, humaines ou financières. Les deuxièmes, quant à elles, doivent inclure la protection sociale, les transferts financiers en espèces, les interventions sanitaires et les programmes nutritionnels et alimentaires".
http://www.fao.org/docrep/009/a0750f/a0750f00.htm

- L'égalité des chances, fétiche de la République

" On ne sera pas assez naïf pour croire qu'il suffirait d'avoir un entendement bien fait pour se débarrasser de l'égalité des chances. Les bénéfices qu'elle rend à la République sont trop précieux pour qu'on puisse en disposer à son aise : notamment la légitimation des inégalités et la naturalisation des rapports sociaux au nom du travail, du mérite et des dons personnels. Erigée en statue du commandeur, elle fait partie du fond archaïque et sacré de notre imaginaire politique. Vouloir y toucher, à droite comme à gauche, serait commettre un sacrilège. Mais déjà ne pas se raconter et raconter n'importe quoi ouvre un espace pour penser et agir autrement". Bruno Mattei offre une remarquable tribune à Libération où il démonte avec brio le concept d'égalité des chances.
Article de Libération
http://www.liberation.fr/opinions/rebonds/215406.FR.php

- Les nanosciences

" L’essor de l’exploration, comme de la manipulation, de la matière à l’échelle atomique est perçu par beaucoup comme une révolution aux perspectives passionnantes, mais parfois inquiétantes. Le Comité d’éthique du CNRS (COMETS) formule un Avis, proposant à l’institution et à ses chercheurs pistes de réflexion et recommandations".

Les sages du Comets formulent 8 recommandations dont la communication auprès des chercheurs sur les questions d'éthique.
http://www.cnrs.fr/fr/presentation/ethique/comets/docs/[...]

- 1ère : Les symboles de la République

Une fiche d'activité réalisée pour les élèves de 1ère STI, STL, SMS par A. Tresgots.
http://www.lycee.clionautes.org/article.php3?id_article[...]

Bibliographie    [ Haut ]
- L'élève : Vous avez dit justice ?

"Que dit la loi sur le cannabis ? J'ai été racketté à l'école, que faire ? Comment porter plainte ? Qui va s'occuper de moi si mes parents se séparent ? Qui paye la pollution ? Peut-on franchir une frontière sans papiers ? Qu'est ce qu'un crime contre l'humanité ? " Ecrit par deux magistrats, très agréablement illustré par Muzo, "Vous avez dit justice" apporte des réponses aux questions que les adolescents peuvent se poser sur leurs droits et la justice.

L'ouvrage très concret s'appuie sur des exemples et fait découvrir la Justice en action. Il présente la chaîne pénale et le fonctionnement d'un tribunal. Il apporte des réponses claires aux questions qui peuvent faire l'objet de débats en classe et particulièrement en ECJS. Au-delà il apporte des informations utiles sur des points qui ne seront jamais abordés en classe. L'humour qui parsème l'ouvrage participe à sa façon à la clarification du droit.
Marie Brossy Patin, Xavier Lameyre, Muzo, Vous avez dit justice? 150 questions/réponses pour comprendre les rouages de la justice, Paris, La Documentation française, 2006, 176 pages.
Commander
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/catalogue/978202[...]


Sortir    [ Haut ]
- Fait religieux et laïcité au Salon de l'éducation

Quel bilan pour l’enseignement du fait religieux et de la philosophie laïque à l'Ecole ? Quelle est la situation depuis la remise, en février 2002, du rapport de Régis Debray sur "l’enseignement du fait religieux dans l’Ecole laïque " ? Comment les propositions du Rapport Debray ont-elles été mises en œuvre ? Peut-on mettre en perspective l’ " inculture religieuse " avec l’inculture dans d’autres domaines ? Comment l’Education nationale promeut-elle la laïcité ? Vendredi 17 novembre, de 14h à 15h 15, la Ligue de l'enseignement organise une table ronde avec Jean-Paul Willaime, directeur de l'Institut Européen en Sciences des Religions (IESR), Jean-Louis Auduc, directeur adjoint de l'IUFM de Créteil et Alain Bondeelle, président de l'Association Religions Laïcité Citoyenneté (ARELC).
http://www.salon-education.org/articles.php?lng=fr&pg=7[...]
Télécharger une invitation gratuite
http://www.salon-education.org/articles.php?lng=fr&pg=8[...]

[ Haut ]

Archives de la rubrique Ed. Civique - E.C.J.S. :

Café  n°1 - n°2 - n°3 - n°4 - n°5 - n°6 - n°7 - n°8 - n°9 - n°10 - n°11 - n°12 - n°13 - n°14 - n°15 - n°16 - n°17 - n°18 - n°19 - n°20 - n°21 - n°22 - n°23 - n°24 - n°25 - n°26 - n°27 - n°28 - n°29 - n°30 - n°31 - n°32 - n°33 - n°34 - n°35 - n°36 - n°37 - n°38 - n°39 - n°40 - n°41 - n°42 - n°43 - n°44 - n°45 - n°46 - n°47 - n°48 - n°49 - n°50 - n°51 - n°52 - n°53 - n°54 - n°55 - n°56 - n°57 - n°58 - n°59 - n°60 - n°61 - n°62 - n°63 - n°64 - n°65 - n°66 - n°67 - n°68 - n°69 - n°70 - n°71 - n°72 - n°73 - n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78 -

 
indispensables

Dossier Bac et Brevet : préparation, entraînement, auto-évaluation

Le point pour la rentrée 2006

  La rubrique Ed. Civique - E.C.J.S. dans les archives :
 • Les dernières éditions du Café :
n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78
 • Les archives complètes


 • Envoyer une info
 • Nous écrire


 • S'abonner à cette rubrique
 • Nous connaître
 • Nous aider
 • Version imprimable