Actualité européenne (Café N° 59)

Version imprimable Version imprimable

Édition du 11/02/2005

- François Jarraud -

- A la Une : Angleterre : Une télé pour les profs    [ Haut ]

"Teacher's TV apportera aux enseignants des idées. La chaîne montrera des centaines de classes à travers le pays, partageant les bonnes pratiques qui existent dans nos écoles". Depuis le 8 février, les enseignants anglais ont leur chaîne spécialisée, indépendante mais subventionnée par l'Etat. Le ministre en attend une évolution des pratiques pédagogiques.
http://education.guardian.co.uk/schools/ story/0,5500,1407756,00.html
http://www.teachers.tv/

- Belgique    [ Haut ]

Le médiateur : trop de plaintes sur l'enseignement
Le médiateur de la Communauté française de Belgique vient de publier son rapport d'activités 2004. L’enseignement est le principal domaine touché par les réclamations : équivalences de diplômes, allocations d’études et problèmes statutaires des enseignants absorbent une grande partie des efforts du médiateur. Il va jusqu'à recommander la réécriture du texte concernant leur ancienneté. Mais les élèves se plaignent aussi : passages de classe, exclusions scolaires et droits d’inscription suscitent également des contestations.
http://www.mediateurcf.be/ROOT/mediateur /rapports/rapports_annuels.html
http://www.cafepedagogique.net/disci/act u/52.php

L'école française réorientée
Parce que "trop peu d'élèves maîtrisent les savoirs de base, trop d'élèves connaissent des retards scolaires, trop d'élèves connaissent la relégation, trop d'inégalités existent entre les établissements", la ministre de l'enseignement de la Communauté française de Belgique annonce un "contrat stratégique pour l'Education" qui promet "plus de qualité, plus d'équité et plus d'efficacité". Ce programme courra jusqu'en 2013 et débutera par une large concertation. Tout cela nous rappelle quelque chose… Si ce n'est l'accent mis sur la lutte contre la relégation et le souci d'égalité dans le système éducatif. Le Contrat prévoit de recentrer l'école sur les apprentissages de base en améliorant l'encadrement en maternel et au primaire, la mise en place d'un tronc commun du maternel au premier degré du secondaire, la mise en place d'outils d'évaluation, le développement de la gratuité scolaire et de la mixité sociale. Pour assurer cela on ne lésine pas sur les moyens : moyens supplémentaires pour l'encadrement et les manuels scolaires, revalorisation salariale des enseignants, augmentation des moyens de fonctionnement des écoles. Un programme qui repose sur une philosophie différente de celui de la loi Fillon.
http://www.contrateducation.be

- Royaume - Uni    [ Haut ]

Prime aux loulous
Que faire des élèves indisciplinés et renvoyés de partout ? En faire une source de richesse ! C'est el raisonnement du ministre des enfants de Grande-Bretagne, Margaret Hodge, qui propose que les établissements qui les accueillent touchent des subventions spéciales. Objectif : éviter les ghettos scolaires.
http://education.guardian.co.uk/schools/ story/0,5500,1409199,00.html

Le débat sur les examens rebondit
Dissensions au sommet. Présentant son rapport annuel, David Bell, chef des inspecteurs anglais, a renouvelé son souhait de voir les examens anglais changer. Il défend le projet d'un examen à 4 niveaux pour remplacer les A-Levels et le GSCE actuels. Une déclaration qui s'oppose à la volonté de Tony Blair de les maintenir. D. Bell a insisté sur les progrès des écoles anglaises. "On est passé d'un système qui éduquait merveilleusement un petit nombre d'élèves à une école qui instruit très bien tout le monde". Cependant une école sur dix doit encore s'améliorer.
http://www.ofsted.gov.uk/publications/an nualreport0304/annual_report.htm
http://education.guardian.co.uk/ofsted/s tory/0,7348,1404014,00.html
http://www.cafepedagogique.net/disci/eur ope/56.php

Le décrochage augmente
Que sont devenus 5% des jeunes lycéens anglais ? Le pourcentage de jeunes de 16-18 ans scolarisés diminue en Angleterre affirme BBC News. En 1994, 91% des jeunes de 16 ans étaient scolarisés, ils ne sont plus que 86%. Les efforts du gouvernement, qui était allé jusqu'à rémunérer la présence des lycéens défavorisés, n'ont pas porté leurs fruits.
http://news.bbc.co.uk/1/hi/education/422 3939.stm

L'Inspection critique les écoles musulmanes
"Les parents doivent pouvoir choisir comment leurs enfants seront éduqués… Mais la foi ne doit pas être aveugle. Je m'inquiète que de nombreux jeunes sont élevés dans la foi avec peu d'égards pour leurs responsabilités et leurs obligations envers la société britannique… Nous devons être intolérants avec l'intolérance". David Bell, Chief Inspector de l'Ofsted, l'organisme chargé des programmes scolaires, a appelé le gouvernement à surveiller de près les écoles religieuses, principalement les écoles musulmans scolarisant 14.000 élèves. Le président de l'association des écoles musulmanes a accusé M. Bell d'islamophobie et d'ignorance. Cette affaire fait suite à la publication d'une enquête sur l'éducation civique en Angleterre qui montre de sérieuses lacunes dans les écoles anglaises. Deux ans après que cet enseignement soit devenu obligatoire, une classe sur quatre continuerait à l'ignorer. Résultat : un quart des 14-16 ans ignore quel parti est au pouvoir. Seulement 2% des jeunes Anglais s'identifient comme européens.
http://www.ofsted.gov.uk/publications/in dex.cfm?fuseaction=pubs.summary&id=3822
http://www.ofsted.gov.uk/news/index.cfm? fuseaction=news.details&id=1654

Février mois de l'histoire homosexuelle
Shakespeare : un bisexuel. Florence Nightingale : une lesbienne. Les jeunes Anglais ne pourront plus l'ignorer. Février sera le premier "Mois de l'histoire homosexuelle". Cette initiative, calquée sur le "mois de l'histoire noire", sera lancée officiellement le 7 février avec le soutien du ministère de l'égalité et du ministère de l'éducation (School Standards). On ignore combien d'écoles participeront à cet événement.
http://education.guardian.co.uk/schools/ story/0,5500,1393102,00.html

Résistances contre l'autonomie des établissements
Tony Blair arrivera-t-il à faire passer sa réforme du statut des établissements ? Le plan de 5 ans souhaite augmenter le degré d'autonomie des écoles en court-circuitant les autorités locales dans l'attribution de fonds et en encourageant les écoles à changer de statut et à devenir des fondations. Six organisations représentant des chefs d'établissement et des conseils locaux invitent le gouvernement à revoir son projet. Principal argument : "sur des sujets importants, comme les admissions et les exclusions, les écoles ont besoin de travailler ensemble si les parents et les élèves veulent bénéficier d'un bon système".
http://education.guardian.co.uk/schools/ story/0,5500,1392459,00.html
http://www.cafepedagogique.net/disci/eur ope/57.php

Plus de pouvoir pour les profs
"Je veux que les enseignants puissent exclure les élèves indisciplinés de la salle de classe". Ruth Kelly, la nouvelle secrétaire d'Etat à l'éducation fait campagne sur la restauration de l'autorité professorale. Au point d'invoquer des soutiens originaux pour un ministre d'un gouvernement travailliste : "J'ai le soutien spirituel de l'Opus Dei" affirme-t-elle.
http://news.bbc.co.uk/1/hi/uk_politics/4 199535.stm

Deux milliards pour les filles
"Eduquer les filles des pays en voie de développement peut changer leurs chances de trouver un emploi mieux payé, d'élever une famille et de prévenir la diffusion de maladies comme le Sida". Le ministre britannique du développement a promis 2 milliards d'euros sur trois ans pour soutenir des actions en faveur des 58 millions de filles qui ne vont pas à l'école : gratuité de la scolarité, adaptation des locaux, repas gratuits, embauche de femmes professeurs. Cette aide sera donnée à des partenaires dont l'Unicef.
http://education.guardian.co.uk/schoolsw orldwide/story/0,14062,1398924,00.html

Faut-il enseigner l'histoire ?
Après la géographie, l'enseignement de l'histoire est critiqué en Angleterre. "Rien n'est plus important pour la survie de la nation britannique que la compréhension par sa jeunesse de l'héritage commun et de la nature des combats qui ont préservé ses libertés". Pour Tim Collins, le M. Education des conservateurs, il est urgent de rendre obligatoire l'enseignement de l'histoire jusqu'à 16 ans. En effet, celui-ci est facultatif à partir de 14 ans. Et les conservateurs sont blessés du manque de connaissances des élèves. Cette question prend particulièrement de l'importance au moment où on commémore le Journée de la Shoah. "Oublions-nous l'inoubliable ?" s'interroge BBC News.
http://news.bbc.co.uk/1/hi/education/420 9075.stm
http://news.bbc.co.uk/1/hi/magazine/4206 441.stm
http://www.cafepedagogique.net/expresso/ index190105.php

Édition du 11/02/2005

- François Jarraud -

- A la Une : Angleterre : Une télé pour les profs    [ Haut ]

"Teacher's TV apportera aux enseignants des idées. La chaîne montrera des centaines de classes à travers le pays, partageant les bonnes pratiques qui existent dans nos écoles". Depuis le 8 février, les enseignants anglais ont leur chaîne spécialisée, indépendante mais subventionnée par l'Etat. Le ministre en attend une évolution des pratiques pédagogiques.
http://education.guardian.co.uk/schools/ story/0,5500,1407756,00.html
http://www.teachers.tv/

- Belgique    [ Haut ]

Le médiateur : trop de plaintes sur l'enseignement
Le médiateur de la Communauté française de Belgique vient de publier son rapport d'activités 2004. L’enseignement est le principal domaine touché par les réclamations : équivalences de diplômes, allocations d’études et problèmes statutaires des enseignants absorbent une grande partie des efforts du médiateur. Il va jusqu'à recommander la réécriture du texte concernant leur ancienneté. Mais les élèves se plaignent aussi : passages de classe, exclusions scolaires et droits d’inscription suscitent également des contestations.
http://www.mediateurcf.be/ROOT/mediateur /rapports/rapports_annuels.html
http://www.cafepedagogique.net/disci/act u/52.php

L'école française réorientée
Parce que "trop peu d'élèves maîtrisent les savoirs de base, trop d'élèves connaissent des retards scolaires, trop d'élèves connaissent la relégation, trop d'inégalités existent entre les établissements", la ministre de l'enseignement de la Communauté française de Belgique annonce un "contrat stratégique pour l'Education" qui promet "plus de qualité, plus d'équité et plus d'efficacité". Ce programme courra jusqu'en 2013 et débutera par une large concertation. Tout cela nous rappelle quelque chose… Si ce n'est l'accent mis sur la lutte contre la relégation et le souci d'égalité dans le système éducatif. Le Contrat prévoit de recentrer l'école sur les apprentissages de base en améliorant l'encadrement en maternel et au primaire, la mise en place d'un tronc commun du maternel au premier degré du secondaire, la mise en place d'outils d'évaluation, le développement de la gratuité scolaire et de la mixité sociale. Pour assurer cela on ne lésine pas sur les moyens : moyens supplémentaires pour l'encadrement et les manuels scolaires, revalorisation salariale des enseignants, augmentation des moyens de fonctionnement des écoles. Un programme qui repose sur une philosophie différente de celui de la loi Fillon.
http://www.contrateducation.be

- Royaume - Uni    [ Haut ]

Prime aux loulous
Que faire des élèves indisciplinés et renvoyés de partout ? En faire une source de richesse ! C'est el raisonnement du ministre des enfants de Grande-Bretagne, Margaret Hodge, qui propose que les établissements qui les accueillent touchent des subventions spéciales. Objectif : éviter les ghettos scolaires.
http://education.guardian.co.uk/schools/ story/0,5500,1409199,00.html

Le débat sur les examens rebondit
Dissensions au sommet. Présentant son rapport annuel, David Bell, chef des inspecteurs anglais, a renouvelé son souhait de voir les examens anglais changer. Il défend le projet d'un examen à 4 niveaux pour remplacer les A-Levels et le GSCE actuels. Une déclaration qui s'oppose à la volonté de Tony Blair de les maintenir. D. Bell a insisté sur les progrès des écoles anglaises. "On est passé d'un système qui éduquait merveilleusement un petit nombre d'élèves à une école qui instruit très bien tout le monde". Cependant une école sur dix doit encore s'améliorer.
http://www.ofsted.gov.uk/publications/an nualreport0304/annual_report.htm
http://education.guardian.co.uk/ofsted/s tory/0,7348,1404014,00.html
http://www.cafepedagogique.net/disci/eur ope/56.php

Le décrochage augmente
Que sont devenus 5% des jeunes lycéens anglais ? Le pourcentage de jeunes de 16-18 ans scolarisés diminue en Angleterre affirme BBC News. En 1994, 91% des jeunes de 16 ans étaient scolarisés, ils ne sont plus que 86%. Les efforts du gouvernement, qui était allé jusqu'à rémunérer la présence des lycéens défavorisés, n'ont pas porté leurs fruits.
http://news.bbc.co.uk/1/hi/education/422 3939.stm

L'Inspection critique les écoles musulmanes
"Les parents doivent pouvoir choisir comment leurs enfants seront éduqués… Mais la foi ne doit pas être aveugle. Je m'inquiète que de nombreux jeunes sont élevés dans la foi avec peu d'égards pour leurs responsabilités et leurs obligations envers la société britannique… Nous devons être intolérants avec l'intolérance". David Bell, Chief Inspector de l'Ofsted, l'organisme chargé des programmes scolaires, a appelé le gouvernement à surveiller de près les écoles religieuses, principalement les écoles musulmans scolarisant 14.000 élèves. Le président de l'association des écoles musulmanes a accusé M. Bell d'islamophobie et d'ignorance. Cette affaire fait suite à la publication d'une enquête sur l'éducation civique en Angleterre qui montre de sérieuses lacunes dans les écoles anglaises. Deux ans après que cet enseignement soit devenu obligatoire, une classe sur quatre continuerait à l'ignorer. Résultat : un quart des 14-16 ans ignore quel parti est au pouvoir. Seulement 2% des jeunes Anglais s'identifient comme européens.
http://www.ofsted.gov.uk/publications/in dex.cfm?fuseaction=pubs.summary&id=3822
http://www.ofsted.gov.uk/news/index.cfm? fuseaction=news.details&id=1654

Février mois de l'histoire homosexuelle
Shakespeare : un bisexuel. Florence Nightingale : une lesbienne. Les jeunes Anglais ne pourront plus l'ignorer. Février sera le premier "Mois de l'histoire homosexuelle". Cette initiative, calquée sur le "mois de l'histoire noire", sera lancée officiellement le 7 février avec le soutien du ministère de l'égalité et du ministère de l'éducation (School Standards). On ignore combien d'écoles participeront à cet événement.
http://education.guardian.co.uk/schools/ story/0,5500,1393102,00.html

Résistances contre l'autonomie des établissements
Tony Blair arrivera-t-il à faire passer sa réforme du statut des établissements ? Le plan de 5 ans souhaite augmenter le degré d'autonomie des écoles en court-circuitant les autorités locales dans l'attribution de fonds et en encourageant les écoles à changer de statut et à devenir des fondations. Six organisations représentant des chefs d'établissement et des conseils locaux invitent le gouvernement à revoir son projet. Principal argument : "sur des sujets importants, comme les admissions et les exclusions, les écoles ont besoin de travailler ensemble si les parents et les élèves veulent bénéficier d'un bon système".
http://education.guardian.co.uk/schools/ story/0,5500,1392459,00.html
http://www.cafepedagogique.net/disci/eur ope/57.php

Plus de pouvoir pour les profs
"Je veux que les enseignants puissent exclure les élèves indisciplinés de la salle de classe". Ruth Kelly, la nouvelle secrétaire d'Etat à l'éducation fait campagne sur la restauration de l'autorité professorale. Au point d'invoquer des soutiens originaux pour un ministre d'un gouvernement travailliste : "J'ai le soutien spirituel de l'Opus Dei" affirme-t-elle.
http://news.bbc.co.uk/1/hi/uk_politics/4 199535.stm

Deux milliards pour les filles
"Eduquer les filles des pays en voie de développement peut changer leurs chances de trouver un emploi mieux payé, d'élever une famille et de prévenir la diffusion de maladies comme le Sida". Le ministre britannique du développement a promis 2 milliards d'euros sur trois ans pour soutenir des actions en faveur des 58 millions de filles qui ne vont pas à l'école : gratuité de la scolarité, adaptation des locaux, repas gratuits, embauche de femmes professeurs. Cette aide sera donnée à des partenaires dont l'Unicef.
http://education.guardian.co.uk/schoolsw orldwide/story/0,14062,1398924,00.html

Faut-il enseigner l'histoire ?
Après la géographie, l'enseignement de l'histoire est critiqué en Angleterre. "Rien n'est plus important pour la survie de la nation britannique que la compréhension par sa jeunesse de l'héritage commun et de la nature des combats qui ont préservé ses libertés". Pour Tim Collins, le M. Education des conservateurs, il est urgent de rendre obligatoire l'enseignement de l'histoire jusqu'à 16 ans. En effet, celui-ci est facultatif à partir de 14 ans. Et les conservateurs sont blessés du manque de connaissances des élèves. Cette question prend particulièrement de l'importance au moment où on commémore le Journée de la Shoah. "Oublions-nous l'inoubliable ?" s'interroge BBC News.
http://news.bbc.co.uk/1/hi/education/420 9075.stm
http://news.bbc.co.uk/1/hi/magazine/4206 441.stm
http://www.cafepedagogique.net/expresso/ index190105.php

[ Haut ]

Archives de la rubrique Actualité européenne :

Café  n°1 - n°2 - n°3 - n°4 - n°5 - n°6 - n°7 - n°8 - n°9 - n°10 - n°11 - n°12 - n°13 - n°14 - n°15 - n°16 - n°17 - n°18 - n°19 - n°20 - n°21 - n°22 - n°23 - n°24 - n°25 - n°26 - n°27 - n°28 - n°29 - n°30 - n°31 - n°32 - n°33 - n°34 - n°35 - n°36 - n°37 - n°38 - n°39 - n°40 - n°41 - n°42 - n°43 - n°44 - n°45 - n°46 - n°47 - n°48 - n°49 - n°50 - n°51 - n°52 - n°53 - n°54 - n°55 - n°56 - n°57 - n°58 - n°59 - n°60 - n°61 - n°62 - n°63 - n°64 - n°65 - n°66 - n°67 - n°68 - n°69 - n°70 - n°71 - n°72 - n°73 - n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78 -

 
  La rubrique Actualité européenne dans les archives :
 • Les dernières éditions du Café :
n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78
 • Les archives complètes


 • Envoyer une info
 • Nous écrire


 • S'abonner à cette rubrique
 • Nous connaître
 • Nous aider
 • Version imprimable