L'actualité européenne (Café N° 79)

Version imprimable Version imprimable

- A la Une : L'Angleterre remet à sa place l'examen

- Angleterre

- Belgique

- Europe

Édition du 15-01-2007

- François Jarraud -

- A la Une : L'Angleterre remet à sa place l'examen    [ Haut ]

Décidément l'Angleterre ne finit pas de nous surprendre. Alors que la France s'englue dans la tradition, nos voisins expérimentent à tout va, presque furieusement, en matière éducative. On sait par exemple que les établissements scolaires dépensent 100 fois plus – oui 100 fois plus ! – en logiciels pédagogiques que les nôtres. On a vu Tony Blair investir l'Etat dans un domaine qui était jusque là le champ clos des autorités locales. On l'a vu inventer de nouvelles institutions scolaires et secouer la domination des Grammar Schools. On le voit tout récemment imaginer d'utiliser les TIC pour rapprocher les parents de l'Ecole.

Le gouvernement anglais a donc, lui, des idées. La plus récente peut se résumer ainsi : un examen n'est pas un concours. Le ministre de l'éducation anglais a annoncé que l'Angleterre expérimenterait pendant deux ans une réforme des examens de fin du primaire et du collège.

Aujourd'hui les écoliers anglais passent des tests nationaux à 7, 11 et 14 ans. L'idée avancée par le gouvernement est toute simple : au lieu d'attendre le fatidique troisième trimestre, les enseignants pourront présenter leurs élèves aux tests nationaux quand ils les estimeront prêts. Pour simplifier les choses et garder des tests indépendants de l'établissement, on pourra se présenter à l'examen en décembre et en juin.

Pour le ministre de l'éducation, Alan Johnson, il ne s'agit pas d'abaisser le niveau. "Je veux que les enfants puissent se présenter à un examen contrôlé de l'extérieur de l'établissement quand ils sont prêts plutôt qu'à la fin d'une longue période scolaire. Ca ne veut pas dire qu'on détruit les examens. Ca signifie que l'on s'assure que tous les élèves sont capables de réussir". Et les élèves en difficulté, L'Expresso l'avait signalé le 8 janvier, pourront bénéficier d'un accompagnement scolaire individuel gratuit pris en charge par l'Etat.

Simple aménagement donc ? Certainement pas. En instaurant l'examen à la carte, les autorités anglaises en déplacent la représentation. Elles affirment que l'examen n'est pas la sanction d'un cycle mais la reconnaissance de savoirs et de compétences. Ce faisant elles invitent à modifier radicalement, si l'on y réfléchit un peu, la façon d'enseigner. Au lieu que l'année, si ce n'est le cycle, soit conçue comme la préparation interminable d'un examen sanction, elle redevient une année de formation.

Mieux encore, dans un pays où un élève sur quatre échoue au GSCE, elles prétendent que tous peuvent réussir. Elles rappellent ainsi ce postulat fondamental de l'enseignement qui, on le sait, bénéficie d'abord aux enfants des classes populaires. Jamais sans doute les politiques éducatives n'auront été aussi opposées des deux cotés de la Manche.
http://education.guardian.co.uk/sats/story/0,,1985565,0[...]
http://education.guardian.co.uk/sats/story/0,,1985282,0[...]


- Angleterre    [ Haut ]

L'Angleterre abandonne son projet d'épreuve B2i
Alors que la France s'apprête à intégrer au brevet des collèges en 2008 la maîtrise des compétences du B2i, l'Angleterre annonce qu'elle renonce à un examen similaire qui devait être obligatoire pour les élèves âgés de 14 ans également en 2008.

Plusieurs motifs sont invoqués : le caractère vieillot des questions posées dans le test, la volonté d'intégrer les tice dans les disciplines plutôt que d'en faire une matière à part. Mais on retiendra le soulagement des chefs d'établissement débarrassés d'un nouvel enseignement à organiser. Au lieu d'être obligatoire, le test prévu ne sera plus qu'un outil d'évaluation parmi d'autres proposé aux enseignants.
http://news.bbc.co.uk/1/hi/education/6232207.stm

L'Angleterre offrira un accompagnement scolaire gratuit
Comment venir en aide aux élèves en difficulté en fin de primaire et début du secondaire ? Les parents font souvent appel à des cours particuliers, à l'exception des plus défavorisés. Selon BBC News, le gouvernement devrait lancer pour deux ans en avril 2007 une expérimentation de cours particuliers pris en charge par l'Etat pour les enfants des milieux populaires.
http://news.bbc.co.uk/1/hi/education/6235167.stm
http://www.cafepedagogique.net/dossiers/r2006/gen11.php

Le gouvernement offrira un accès Internet aux enfants défavorisés
"On ne va pas laisser la fracture digitale creuser les inégalités sociales et éducatives". Le ministre des écoles, Jim Knight, a annoncé un plan d'équipement pour les enfants défavorisés (près d'un million).

Le gouvernement leur offrira un accès Internet à domicile. Il a également décidé de porter à 1,2 milliard d'euros son effort d'équipement TIC des établissements scolaires cette année.
Article BBC News
http://news.bbc.co.uk/2/hi/uk_news/education/6245899.st[...]

Faut-il offrir des cours supplémentaire gratuits aux meilleurs élèves ?
La question se pose en Angleterre au moment où le gouvernement s'apprête à annoncer la mise en place de crédits spéciaux destinés aux élèves les plus doués.

Les écoles auraient l'obligation de détecter les élèves les plus capables. Elles recevraient des fonds spéciaux pour leur offrir des leçons et des activités supplémentaires le week-end ou durant les vacances d'été. Ce nouveau système pourrait démarrer dès la prochaine rentrée.

L'idée est moins choquante en Angleterre où la différenciation est banale et où il est admis que les élèves puissent faire en classe des exercices différents comme le rappelait récemment Maroussia Raveaud dans un article donné au Café. Cependant des voix s'élèvent contre le projet et critiquent déjà le principe de la détection. L'élève doué ne risque-t-il pas d'être souvent l'élève le plus sage ?
http://education.guardian.co.uk/schools/story/0,,197980[...]
http://news.bbc.co.uk/1/hi/education/6214407.stm
http://www.cafepedagogique.net/disci/article/77.php

L'Angleterre mise sur les TIC pour rapprocher les parents défavorisés de l'école
"Nous voulons voir si nous pouvons utiliser les TIC pour entrer en contact avec les parents difficiles à contacter de telle sorte qu'ils s'engagent davantage dans la scolarité de leur enfant". Selon BBC News, le ministre de l'éducation britannique devrait annoncer début 2007 le lancement de nouveaux services pour rapprocher les parents et l'Ecole.

Pas de structure lourde. Ce qui est prévu c'est d'utiliser le SMS, des blogs, du podcast, des courriels pour envoyer aux parents des informations scolaires, voire des devoirs. Des séances de chats seraient également organisées mensuellement avec les cadres éducatifs. Toutes choses qui peuvent s'appuyer sur l'équipement déjà en place dans les écoles.

Pour le ministre "Nous ne voulons pas améliorer le service pour les classes moyennes. Nous cherchons de nouveaux moyens pour entrer en contact avec les gens qui travaillent".
http://news.bbc.co.uk/1/hi/education/6214675.stm

Calcul : En Angleterre on mise sur le PDA
Comment faire faire des maths aux écoliers ? Selon une étude publiée par BBC News, les ordinateurs de poche (les PDA) font merveille. Les élèves faibles de l'école St Jude de Wolverhampton ont reçu un ordinateur de poche avec accès Internet. Résultat : leurs progrès en mathématiques et sciences sont plus rapides.

Miracle de la technique ? Sûrement pas. Mais l'ordinateur renforce l'estime de soi, donne envie d'aller à l'école. L'absentéisme diminue fortement. Et ça c'est bon pour les apprentissages.
Article BBC News
http://news.bbc.co.uk/2/hi/uk_news/education/6247853.st[...]

L'Angleterre va peut-être renoncer à sa base élèves
Selon le Guardian, le projet de créer une base de données unique des jeunes élèves soulève un tollé. En effet une étude a montré la majorité des écoles ne mettent pas leurs fichiers informatiques en sécurité. Un tiers des fichiers finissent au domicile du directeur, un dixième dans un tiroir fermé à clé et carrément un sur vingt reste accessible sur le bureau du directeur. Seulement 34% des écoles prendraient des mesures effectives de sécurité. Or les fichiers élèves comprennent des informations sensibles.
http://education.guardian.co.uk/schools/story/0,,197467[...]

- Belgique    [ Haut ]

Plus de moyens pour l'Ecole
Malgré un budget serré, syndicats et gouvernement de la Communauté française sont tombés d'accord pour un nouvel effort éducatif. L'accord limite la taille des classes et le délai de remplacement des enseignants dans le secondaire. Dans le supérieur, l'accord facilitel'accès de tous aux études supérieures.
http://www.7sur7.be/hlns/cache/fr/det/art_330733.html?w[...]

- Europe    [ Haut ]

Un portail pour les systèmes éducatifs européens
Fit for Europe fournit des informations sur l’éducation, les études et l’emploi dans 31 pays européens. D'un clic il permet de découvrir les systèmes éducatifs, de connaître l'organisation des études, leur coût, la reconnaissance des qualifications. Le portail indique des ressources enlignes complémentaires.
http://www.fit-for-europe.info

[ Haut ]

Archives de la rubrique L'actualité européenne :

Café  n°1 - n°2 - n°3 - n°4 - n°5 - n°6 - n°7 - n°8 - n°9 - n°10 - n°11 - n°12 - n°13 - n°14 - n°15 - n°16 - n°17 - n°18 - n°19 - n°20 - n°21 - n°22 - n°23 - n°24 - n°25 - n°26 - n°27 - n°28 - n°29 - n°30 - n°31 - n°32 - n°33 - n°34 - n°35 - n°36 - n°37 - n°38 - n°39 - n°40 - n°41 - n°42 - n°43 - n°44 - n°45 - n°46 - n°47 - n°48 - n°49 - n°50 - n°51 - n°52 - n°53 - n°54 - n°55 - n°56 - n°57 - n°58 - n°59 - n°60 - n°61 - n°62 - n°63 - n°64 - n°65 - n°66 - n°67 - n°68 - n°69 - n°70 - n°71 - n°72 - n°73 - n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78 -

 
  La rubrique L'actualité européenne dans les archives :
 • Les dernières éditions du Café :
n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78
 • Les archives complètes


 • Envoyer une info
 • Nous écrire


 • S'abonner à cette rubrique
 • Nous connaître
 • Nous aider
 • Version imprimable