Histoire (Café N° 62)

Version imprimable Version imprimable

Pour le prof

Collège

Lycée

Bibliographie

Édition du 12-05-2005

- François Jarraud -

- A la Une : Un prof sur quatre utilise les TICE régulièrement

Paul Stouder, IPR, rend compte d'une enquête menée dans l'académie de Versailles. 22 établissements représentant 140 professeurs ont répondu en ligne à un questionnaire. Un quart d'entre eux utilisent les TICE régulièrement et 36% occasionnellement. " L'immense majorité des réponses montre que les TICE aident non seulement à la préparation de séquences pédagogiques mais aussi à leur illustration. Plus surprenant, et très encourageant, est le constat que trois quarts des réponses font état d'une utilisation par les élèves eux-mêmes du matériel en salle spécialisée. Ces tendances sont bien confirmées par les observations faites lors des visites d'établissement qui montrent que le travail sur CDRom ou sur des sites capturés ou non commence à pénétrer les pratiques". L'enquête révèle également l'importance de l'autoformation des enseignants.

Un point que montrait déjà l'enquête ministérielle parue en décembre 2004 sur l'utilisation des TICE par les enseignants. Par contre celle-ci est contredite sur son affirmation selon laquelle la moitié des professeurs d'histoire-géographie utiliseraient les TICE en cours, et même deux enseignants sur trois au lycée.

Ces travaux débouchent sur deux interrogations. D'abord pourquoi un aussi fort écart entre les utilisations des TICE "pour soi", qui concerneraient environ 8 profs sur dix, et un aussi faible taux d'utilisation en classe alors que l'équipement des établissements, l'enquête versaillaise le rappelle, est suffisant ? Comment ce taux pourrait-il monter si les dédoublements sont mis en question comme l'envisage la loi Fillon ?
http://www.ac-versailles.fr/pedagogi/gep hg/default.htm
ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/d pd/noteeval/ne0304.pdf

Pour le prof    [ Haut ]
- Culture républicaine et république coloniale

" La colonisation représente l’une des faces du fait républicain notamment pour la IIIème République, à la fois république et empire". Vincent Chambarlhac propose une lecture renouvelée du fait colonial qui fait écho à la fois aux difficultés ressenties dans plusieurs académies sur son enseignement et à la loi du 23 février 2005 qui évoque "le rôle positif de la présence française" dans les colonies. Abordé dans les programmes essentiellement sous l'angle des conquêtes en première et de la décolonisation en terminale, le fait colonial est traité ici comme "l'une des faces du fait républicain", autrement dit il est vu uniquement comme pesant sur la culture et le modèle républicain. Car, " On ne peut comprendre l’œuvre coloniale de la IIIème République sans se référer au déficit de légitimité dont elle souffre à sa naissance. Il faut aux républicains s’affirmer patriotes face aux concurrences politiques de la droite conservatrice comme devant la naissance d’une droite révolutionnaire, nationaliste. Il leur faut également composer avec la question de l’Armée, déterminante dans les crises de la République. Dans ce jeu politique, la colonisation permet aux républicains de fonder leur propre légitimité comme de réinscrire la France dans le champ des puissances internationales". V. Chambarlhac montre comment l'ensemble du dispositif républicain est mobilisé pour légitimer la colonisation et comment en retour il influe sur l'acculturation républicaine en métropole, par exemple pour les "classes dangereuses".
http://webpublic.ac-dijon.fr/pedago/hist geo/Former/Stages/Colonies/Republique_col oniale.pdf

- La mémoire de l'esclavage à l'école

Le Comité pour la mémoire de l'esclavage a remis au premier ministre son rapport. Il demande l'insertion de l'esclavage à une place significative dans les manuels scolaires et la création d'une semaine d'actions de sensibilisation, autour du 10 mai, dans les établissements.
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/b rp/notices/054000247.shtml

- Le fait religieux dans La Durance

La revue académique d'Aix-Marseille propose un copieux dossier sur l'enseignement du christianisme en 6ème et en 2de. Dossier assez contradictoire. En 6ème la démarche pédagogique se centre sur le personnage de Jésus. D. Santelli montre que l'étude de sa vie permet de situer le christianisme émergent dans son contexte et d'en définir les croyances. Inversement en 2de, Daniel Dalet souligne que le programme ne le mentionne pas. Plus globalement, " ce n’est pas la vie de Jésus qui nous intéresse, celle-ci a finalement peu d’intérêt en tant que telle, mais la façon dont les Evangiles la relatent, dans le contexte bien spécifique de ce paléochristianisme du 1er siècle. Comme tout texte narratif ou qui se prétend comme tel, les Evangiles nous renseignent davantage sur les préoccupations des évangélistes que sur les événements qu’ils déclarent relater. Ce n’est donc pas « l’individu Jésus » mais « le personnage Christ » qui est à la fois support et vecteur de la foi chrétienne, ce n’est pas la vie du premier mais l’histoire du second qu’il convient d’étudier, d’où la nécessité pédagogique de bien « présenter » les Evangiles : le contexte de rédaction, les opinions et intentions des auteurs". P. Parodi propose une étude documentaire sur la résurrection en seconde. Le dossier est complété par des synthèses de C. Martinaud dur la résurrection et Jésus. Des travaux intéressants qui montrent la difficulté à enseigner le fait religieux. D'autant que ces séquences ne prennent sens que dans la construction d'un savoir historique sur les religions dans l'Antiquité et sur la rédaction des textes sacrés. Elles ne sauraient également évacuer la question du procès de Jésus et des ses différentes lectures.
http://www.histgeo.ac-aix-marseille.fr/d urance/new_dur/num_060.htm
http://www.histgeo.ac-aix-marseille.fr/a /cma/d009.htm
http://www.histgeo.ac-aix-marseille.fr/a /cma/d010.htm

- Et sur le site versaillais

"L'écriture de l'histoire permet-elle de construire un discours sur les religions qui ne soit pas un discours religieux sur l'histoire ?" Paul Stouder, IPR, indique quelques pistes pour l'historien. "Il ne s'agit pas de se prononcer sur une croyance mais de la restituer dans un contexte, de la relier à une sensibilité, d'identifier les besoins spirituels d'une communauté ou d'une société. Dans cette perspective, le sujet de l'histoire n'est pas de savoir, par exemple, si Jésus a fait des miracles mais de comprendre pourquoi des gens y ont cru, continuent à le croire et comment ils ont modelé leur vie sur cette croyance". Le site académique propose trois séquences : les Hébreux, le peuple de la Bible, l'Islam dans sa diversité, étudier les textes religieux en classe de sixième : le déluge.
http://www.ac-versailles.fr/pedagogi/gep hg/pedagogie/doc/default.htm

- La Shoah

Comment enseigner Auschwitz ? Le site académique de Strasbourg revient sur un colloque tenu en publiant les comptes-rendus des conférences de Georges Bensoussan sur la problématique de la Shoah, Joël Kotek sur les génocides du XXème siècle et Jean-Marc Dreyfus sur les Juifs en Alsace.
http://www.ac-strasbourg.fr/sections/ens eignements/secondaire/pedagogie/les_disci plines/histoire-geographie/programmes_for matio/enseigner_auschwitz./view?no_cache= 1110438023.72

- Josef Breitenbach au Mémorial

Photographe et homme engagé, Josef Breitenbach illustre le combat des exilés allemands contre le régime de Hitler. Ami de Bertolt Brecht, Max Ernst, Wassily Kandinsky, son œuvre témoigne de la résistance des cercles de l'exil. Le mémorial de la Shoah présente 18 mai au 11 septembre plus de 150 œuvres : photographies, portraits, vues de Paris et New York, documents d'archives. Le Mémorial de la Shoah ouvre également les inscriptions à son université d'été qui aura lieu du 3 au 8 juillet. Elle s'adresse aux professeurs des lycées et des collèges et permet de réfléchir et se former, avec les meilleurs spécialistes, sur l'histoire de la Shoah. Inscription en ligne.
http://www.memorialdelashoah.org

- Les diaporamas en Histoire – Géographie

Sur le site des Clionautes, Caroline Jouneau-Sion offre un recensement des diaporamas utilisables au collège. A lire également l'article "les présentations assistées par ordinateur : pour quoi faire ?".
http://www.clionautes.org/article.php3?i d_article=789
http://www.clionautes.org/article.php3?i d_article=745

- Concours de la Résistance 2006

Le concours 2006 aura pour thème : "Résistance et monde rural". Le concours est ouvert aux lycéens et aux collégiens de troisième.
http://www.education.gouv.fr/bo/2005/15/ MENE0500664N.htm

- Les cafés historiques

En région Centre les Cafés historiques offrent chaque mois des rencontres avec des historiens. En mai et juin, par exemple, Blois accueillera Jean-Pierre Rioux sur le personnage de Jaurès, Chartres Denise Péricard-Méa sur les femmes en pèlerinage au Moyen-Age, Châteauroux Christine Bousquet sur l'étranger au Moyen-Age, Orléans François Cochet sur les Poilus et Tours Jean Delumeau qui tentera de répondre à la question "Comment devient-on historien du Paradis ?".
http://www.cafeshistoriques.com

- Archéologie : La bibliothèque numérique de la Maison de l'Orient et de la Méditerranée

La bibliothèque numérique de la Maison de l'Orient et de la Méditerranée offre une cinquantaine d'œuvres clés de l'archéologie méditerranéenne. Chaque ouvrage est numérisé en fac-similé. Parmi les œuvres saisies récemment : Ernest Antoine et Emile Desjardins, Géographie historique et administrative de la Gaule romaine (1876), Alex Russel, The natural history of Aleppo (1796)
http://www.mom.fr/bibliotheque/bibnum/

- Chantons sous l'occupation

De la Romance de Paris à Pour fêter ton retour, la France a aussi chanté sous l'occupation. Le Hall de la chanson met en ligne, avec le soutien du ministère de la Culture, un site bien documenté et très agréable à visiter. On y découvre l'histoire de la chanson en France de 1939 à 1945. Bien sur le site donne accès à plus de 50 titres. Mais ces airs sont mis dans leur contexte historique qui est également illustré par des témoignages et des extraits vidéo. Ainsi Lys Gauty chante mais raconte également son voyage en Allemagne. Un autre chapitre évoque la propagande à travers une chanson, des extraits de reportages, une vidéo et des sketchs reconstitués. D'autres chapitres évoquent les exclus (Mireille, Marie Dubac, Joséphine Baker etc.) ou encore l'ordre nouveau, avec le surprenant "Vive demain !". Une réussite !
http://www.lehall.com/galerie/occupation /index.htm

Collège    [ Haut ]
- 6ème : Roma Quadrata

Rome, ses différents quartiers, ses grands personnages : voilà ce que nous propose ce site d'un amateur. La navigation est aisée et le site est richement documenté. Il aborde également les faits de civilisation, comme, par exemple, les noms romains.
http://www.romaquadrata.com/

- 5eme : L'architecture religieuse médiévale

Caroline Tambareau propose une séquence pour faire découvrir l'architecture religieuse médiévale chrétienne. Pour cela elle utilise une fonction particulière d'Internet : les visites virtuelles. En s'appuyant sur quelques sites les élèves remplissent des questionnaires qui leur font définir les éléments caractérisant l'art roman et l'art gothique.
http://www.ac-rouen.fr/pedagogie/equipes /hist_geo/pdg/5h/archirel/index.htm

- 4ème : Faut-il utiliser les cahiers de doléances ?

Rappelant que les cahiers de doléances sont présents dans les manuels et généralement utilisés, S. Gomanne relève leur absence dans les documents indiqués par le programme. C'est que " les programmes actuels ont une lecture plus politique que sociale de la Révolution. Or, les cahiers de doléances facilitent certes la prise en compte de la société mais pas celle des transformations politiques". Aussi il se demande s'il ne faut pas " réserver l’approche par les cahiers de doléances aux classes de seconde ? Les clivages que l’on cerne, les attentes différentes des groupes sociaux sont à la fois des éléments de la « rapide présentation de la France en 1789 » mais aussi la clé de la lecture politique attendue : « comment et par quelles forces sociales les principes de la Révolution sont mis en œuvre », puis « la façon dont les principes ont été conservés ou remis en cause »... Les cahiers de doléances font surgir les acteurs et leurs idées... Alors qui parle ? de quoi ?et quand ? Un tel document nous fait toucher du doigt la question de la coordination des approches en collège et en lycée ?"
http://www4.ac-lille.fr/~heg/article.php 3?id_article=52

- 4ème : Les aventures de Marie Isnard

Partant d'un document historique, l'interrogatoire, sous la Terreur, d'une jeune couturière, Marie Isnard, les élèves ont étudié la période et rédigé des récits et des fausses minutes du procès. Ils ont également fabriqué des objets souvenirs de Marie Isnard. Un joli projet qui associe l'histoire, le français et les Arts plastiques.
http://www.ac-nice.fr/picasso/matieres/h istoire/marie_isnard/marie_isnard.html

- 4ème : La révolution industrielle

Signalé sur le site des Clionautes, le musée des arts et métiers a mis en ligne de nombreuses vidéos sur les inventions du XIXème siècle.
http://www.arts-et-metiers.net/magic.php ?P=191&lang=fra&flash=f

- 4ème : L'Europe et le monde au XIXème

Ce cours d'Hugues Marquis sur le colonialisme européen propose une bibliographie et une webographie.
http://www.ac-poitiers.fr/hist_geo/menu. asp?p=ressources/HMmde19me/index.htm

- 3ème : Anne Frank

Anne Frank illustre le destin des milliers d'enfants juifs victimes de l'antisémitisme durant la seconde guerre mondiale. La Fondation Anne Frank ouvre un site en français où les écoliers de cycle 3 et les collégiens peuvent trouver une riche documentation pour une éducation contre le racisme et l'antisémitisme.
http://www.annefrank.org/

- 3ème : Le brevet

Le dossier bac – brevet 2005 du Café donne des pistes pour réviser et s'autoévaluer.
http://www.cafepedagogique.net/dossiers/ bb2005/index.php

Lycée    [ Haut ]
- 2de : La Joconde

Qui est véritablement la Joconde ? Qu'a voulu communiquer Léonard de Vinci avec ce tableau ? Guy Brangier propose un dossier interactif qui permet d'aborder l'époque, le peintre et le tableau et amène à un croquis d'interprétation.
http://www.ac-poitiers.fr/hist_geo/menu. asp?p=ressources/GBjoconde/sommaire.htm

- 1ère : Le socialisme

A l'occasion des 100 ans du P.S., Radio France met en ligne un copieux dossier webographique qui raconte l'histoire du socialisme français.
http://www.radiofrance.fr/rf/documentati on/dossiers/liens/

- 1ère : Cinéma et guerre d'Espagne

Michel Antony a réalisé un copieux dossier sur la guerre et la révolution espagnole 1936-1939. Il présente les films qui offrent une vision générale du conflit, le cinéma du front populaire espagnol et le cinéma franquiste.
http://artic.ac-besancon.fr/histoire_geo graphie/HGFTP/autres/Cinema/cineespa.doc

- 1ère : Déportations

Deux sites d'amateurs permettent d'illustrer les déportations durant la seconde guerre mondiale. Jean-Yves Baxter évoque son grand-père Georges Bossuges déporté politique à Neuengamme. Le site contient de nombreux documents qui montrent le travail de la police de Vichy et la vie dans les camps en France et en Allemagne. Isaac Levendel a écrit un ouvrage qui retrace l'histoire de sa famille victime de l'antisémitisme de Vichy. Le site contient de remarquables documents sur cette période comme ces lettres de dénonciation accompagnées des suites données par la préfecture et la police.
http://geneabax.free.fr/etd/02.html
http://www.levendel.com/

- Tale : Les consignes du bac

L'Inspection générale a formulé ses recommandations pour la correction des épreuves du bac général. Elle précise pour chaque type d'épreuve ce qui doit être évalué. A noter que " l’épreuve d’histoire-géographie concourt également à apprécier la qualité de l’expression écrite du candidat, ainsi que la maîtrise de son jugement par l’exercice critique de lecture, analyse et interprétation de documents de sources et de natures diverses… L’évaluation de la copie de chaque candidat est globale et doit utiliser tout l’éventail des notes : de zéro à vingt. La répartition des points, 12 pour la première partie et 8 pour la seconde, peut guider les correcteurs". Rappelons que le dossier Bac 2005 du Café pédagogique indique aux candidats des pistes pour revoir ses cours et s'auto-évaluer avant l'épreuve.
http://www4.ac-lille.fr/~heg/article.php 3?id_article=57
http://www.cafepedagogique.net/dossiers/ bb2005/index.php

- Tale : L'oral en STT

Comment préparer les lycéens à une épreuve orale ? Quels sujets donner le jour du bac ? Comment évaluer ? Le site versaillais rend compte d'une réunion d'enseignants qui ont abordé ces questions. Ils recommandent l'organisation d'examens blancs pour préparer les élèves. Ils indiquent des types de sujets à proscrire le jour du bac : par exemple les sujets comparatifs ou trop étroits. Ils proposent des critères d'évaluation.
http://www.ac-versailles.fr/pedagogi/gep hg/default.htm

- Tale : L'Allemagne et l'Europe depuis 1945

Comment l'Allemagne s'inscrit-elle dans l'histoire européenne depuis 1945 ? Bernard Jacquet propose une étude de documents conforme aux nouvelles instructions.
http://artic.ac-besancon.fr/histoire_geo graphie/BJacquet/DS/3.04.05/sujet.htm

Bibliographie    [ Haut ]
- Les revues de la quinzaine

Les croisades, Historia Thématique n°95
Au moment où sort un film sur les Croisades, Historia publie sur ce sujet un numéro thématique. Signalons l'effort pour rendre les articles et la période accessibles : chronologies, lexiques sont d'une grande aide. Le numéro évoque l'Orient et l'Occident à la fin du XIème siècle et présente à travers de nombreux articles les faits d'armes des croisés. Les conséquences sont évoquées à partir de trois articles seulement. M.-A. Nielen traite des échanges culturels qui lui semblent peu importants alors qu'A. Bernet montre au contraire leur richesse. Enfin H. el-Ghissassi évoque la mémoire des croisades en Orient : l'occident reste perçu comme une menace.

Rappelons que le texte complet de ce numéro est consultable en ligne.
http://www.historia.presse.fr/somm_them. php3


L'Histoire, n°298 mai 2005
Le numéro de mai propose un dossier sur les Palestiniens. Il donne la parole à la représentante de l'OLP en France et évoque la géopolitique de l'état palestinien.
http://www.histoire.presse.fr/product.as p?sku=298

- Paul Reynaud par Thibault Tellier

L'histoire avait retenu de Paul Reynaud l'image d'un homme politique particulièrement clairvoyant et actif, un ennemi des concessions qui aurait lutté jusqu'au bout contre les erreurs, les abandons et les lâchetés qui ont conduit le pays à la défaite de 1940.

Thibault Tellier, maître de conférences à Lille III, tient une thèse qui éclaire différemment le personnage de Paul Reynaud, tout en reconnaissant sa place unique dans la vie politique française. Il analyse en détail son activité politique et reconstitue avec efficacité le climat et les débats politiques français. Ce qui l'amène à écorner l'icône.

Paul Reynaud fut-il un "dur" lors de la crise de Munich ? Après un discours très ferme en faveur de la guerre à Leeds au début de la crise, T. Tellier signale son silence après la conférence et particulièrement au conseil des ministres, où seul Mandel s'exprima contre l'accord.

Mais la période la plus déterminante est celle où, après le déclanchement d'une guerre que Paul Reynaud avait eu le courage d'annoncer aux français, il se trouve aux affaires d'abord comme ministre de finances puis comme président du conseil.

Paul Reynaud a-t-il su préparer économiquement la victoire ? On sait que ce fut la thèse d'un ouvrage publié par Reynaud peu de temps après sa sortie de captivité. Il y explique que les commandes françaises ont permis à l'industrie de guerre américaine d'apparaître. Si le ministre est très actif avant septembre 1939 et fait passer des textes fondamentaux, il semble ne plus s'intéresser qu'à la conduite de la guerre après septembre. Pour Alfred Sauvy, qui fut un de ses conseillers, "Paul Reynaud était plutôt incliné par son esprit vers des méthodes libérales. Dans la drôle de guerre il n'était plus bien à son affaire". Et on voit en effet Reynaud freiner les commandes de l'état-major, particulièrement celles des avions aux Etats-Unis.

Comme président du conseil, Reynaud eut à affronter la débâcle de juin 1940. De Gaulle, qui fut son ministre, l'a présenté comme un défenseur inflexible de la résistance face aux capitulards. T. Tellier a beau jeu de monter que Reynaud s'en entoure pourtant, le plus célèbre étant bien sur Pétain, qu'il fait entrer au conseil, mais d'autres noms sont importants : de Villelume, Weygand, Beaudouin par exemple. Le 16 juin, lors du conseil qui allait entraîner la nomination de Pétain, Reynaud a démissionné sans avoir fait voter les ministres sur l'armistice. Il n'est pas certain qu'il aurait été minoritaire et dans tous les cas il pouvait compter sur les présidents des chambres pour constituer un autre gouvernement. Pour T. Tellier, "à l'heure des choix, Paul Reynaud ne sut se muer en chef".

Comment l'expliquer cela alors que la lucidité de P. Reynaud est totale ? Pour T. Tellier la formation d'avocat de Reynaud le poussait davantage à se mettre en plaideur qu'en arbitre. Plus profondément, P. Reynaud a toujours agi en combattant solitaire, il n'a jamais su devenir un homme de parti. "Comment concilier l'indépendance en politique et la mise en œuvre de ses idées" s'interroge T. Tellier. Enfin Reynaud semble avoir été prisonnier des usages de la IIIème République même dans ses jours les plus sombres.

L'ouvrage de T. Tellier va donc bien au-delà de la vie de Reynaud. Il reconstitue un demi-siècle de vie politique française. Il apporte un éclairage intéressant sur la question de l'incroyable défaite. Il montre que l'histoire biographique est nécessaire à l'historien.

Thibault Tellier, Paul Reynaud. Un indépendant en politique. 1878-1966, Paris, 2005, Fayard, 888 pages.

[ Haut ]

Archives de la rubrique Histoire :

Café  n°1 - n°2 - n°3 - n°4 - n°5 - n°6 - n°7 - n°8 - n°9 - n°10 - n°11 - n°12 - n°13 - n°14 - n°15 - n°16 - n°17 - n°18 - n°19 - n°20 - n°21 - n°22 - n°23 - n°24 - n°25 - n°26 - n°27 - n°28 - n°29 - n°30 - n°31 - n°32 - n°33 - n°34 - n°35 - n°36 - n°37 - n°38 - n°39 - n°40 - n°41 - n°42 - n°43 - n°44 - n°45 - n°46 - n°47 - n°48 - n°49 - n°50 - n°51 - n°52 - n°53 - n°54 - n°55 - n°56 - n°57 - n°58 - n°59 - n°60 - n°61 - n°62 - n°63 - n°64 - n°65 - n°66 - n°67 - n°68 - n°69 - n°70 - n°71 - n°72 - n°73 - n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78 -

 

L'association des Clionautes

indispensables

Dossier Bac et Brevet : préparation, entraînement, auto-évaluation

Le point pour la rentrée 2006

  La rubrique Histoire dans les archives :
 • Les dernières éditions du Café :
n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78
 • Les archives complètes


 • Géographie
 • ECJS
 • Actualité professionnelle
 • Actualité pédagogique
 • IDD, TPE, PPCP


 • Envoyer une info
 • Nous écrire


 • S'abonner à cette rubrique
 • Nous connaître
 • Nous aider
 • Version imprimable