Histoire (Café N° 69)

Version imprimable Version imprimable

Pour le prof

Collège

Lycée

Sortir

Dossier spécial

Édition du 21-01-2006

- François Jarraud -

- A la Une : La Première Guerre Mondiale

Trois événements pour une nouvelle approche du conflit.

Naissance du CRID 14-18
Le Collectif de recherche international et de débat sur la Grande Guerre regroupe des historiens spécialistes de cette période. Il nous offre d'intéressantes ressources pédagogiques. Ainsi un "Petit répertoire critique des concepts de la Grande Guerre", réalisé par André Loez et Nicolas Offenstadt. Travailler les concepts c'est évidemment faire œuvre d'historiographie et les critiques portées par les auteurs nous permettent de mettre à jour nos connaissances sur le conflit. Impossible de citer tous les termes de ce "répertoire" mais il n'est pas inutile de voir critiqué les concepts de "brutalisation", "consentement", "citoyen-soldat", "ténacité" etc.

Autre apport important du CRID : un remarquable dossier sur Le Chemin des Dames qui permet de préparer une visite sur place.
http://www.crid1418.org/

Le colloque First World War and Popular Culture
Organisé du 31 mars au 2 avril par l'Université de Newcastle-upon-Tyne, ce colloque sera un point de rencontres d'historiens du monde entier travaillant sur les aspects culturels de la guerre. Parmi les thèmes évoqués : les femmes dans la guerre, la propagande et les œuvre de fiction, les blessés, le contrôle social, le tourisme etc.
http://www.ncl.ac.uk/niassh/fwwconf/registration.htm

Verdun
Un remarquable site interactif qui décrit la chronologie de la bataille mais qui sait aussi présenter la vie des combattants, leurs espoirs, leur vision de l'Allemand etc. Ce site de France 5 Education offre également ds fiches pédagogiques ainsi que des pages destinées aux parents.
http://education.france5.fr/verdun/

Pour le prof    [ Haut ]
- 27 janvier : Journée des victimes de l'Holocauste

Un dossier spécial est en ligne dans la rubrique Education civique – ECJS de ce numéro.

- Enseigner avec les TICE

Internet ça sert à quoi ? Caroline Tambareau explore trois réponses : l'accès à l'information, l'outil de communication, le support de publication. Elle nous offre une utile webographie.
http://www.ac-rouen.fr/pedagogie/equipes/hist_geo/site/arti[...]

- TICE : Clermont enquête

L'académie de Clermont-Ferrand enquête sur les usages des TICE en histoire-géographie : un inventaire du matériel et des ressources disponibles, quelques lueurs sur les usages et le B2i. Attention ! L'enquête sera close le 26 janvier.
http://www3.ac-clermont.fr/pedago/histgeo2/article.php?sid=[...]

- B2i et histoire-géographie

Quelques pistes pour la validation du B2i en histoire-géographie. Avec des résistances. "Il est difficile parfois d'intégrer certains items dans nos pratiques sachant qu'il est préférable… d'observer la plus grande simplicité dans les pratiques techniques auxquelles les élèves seront confrontés,la plus grande simplicité dans la démarche de recherche des élèves, ce qui exclue de fait toute recherche "au petit bonheur la chance" et donc certaines situations d'apprentissage du B2i"".
http://www.ac-limoges.fr/hist_geo/article.php3?id_article=5[...]

- SIG et Histoire

On connaît en France les travaux de Thierry Hatt sur Strasbourg. L'American Historical Association a tenu début janvier son 120ème congrès et un des nombreux ateliers était consacré aux SIG dans l'enseignement de l'histoire. Plusieurs exemples étaient abordés. Mais on appréciera plus particulièrement deux communications (J. Owens et A.K. Knowles) qui permettent un repérage international de l'utilisation des SIG en histoire. Repérage qui a ses limites : le travail de t. Hatt leur échappe !

Il faut signaler également une autre ressource : les atlas interactifs de Social Explorer. Ce site met en ligne petit à petit les données des recensements américains et les cartographie. Cela nous vaut déjà de grandes réalisations : les cartes ethniques interactives de New York ou Los Angeles depuis 1900, des animations sur ces villes, une animation réalisée par les directeurs de l'éducation de New York présentant l'évolution démographique de la ville et ses conséquences sur le système scolaire.
http://sirius.ac-strasbourg.fr/microsites/hist_geo01/r1789-[...]
http://sirius.ac-strasbourg.fr/microsites/hist_geo01/sig-st[...]
http://www.historians.org/annual/2006/06program/SessionDisp[...]
http://www.socialexplorer.com/pub/home/home.aspx

- Data on the Net

Où trouver des statistiques historiques ? Data on the net connaît près de 400 sites de référence.
http://odwin.ucsd.edu/idata/

- Le concours de la Résistance

Claudine Vidal a mis en ligne, sur le site du Crdp de Nice, une riche webographie sur "la Résistance en France".
http://www.crdp-nice.net/bouquet/ressources.php?rub_id=7&ss[...]

- Les cafés historiques

En région Centre, les Cafés historiques proposent d'intéressants rendez-vous : à Blois, le 7/2, Jean Guiffan évoque "la perfide Albion", et à travers ce thème l'anglophobie; à Chartres le 9/2 Dominique Borne parlera de la religion et la politique à l'Ecole; à Châteauroux, le même jour, Chokri Ben Fradj interroge le fait migratoire en France du 19 au 20ème siècle; à Tours le 2/2 Laurent Douzou expliquera comment rendre compte des spécificités de la Résistance française.
http://www.cafeshistoriques.com/

- La caricature sur le net

Un nouveau site : "Les amis de Job". Il donne accès à de nombreuses caricatures de la presse française du milieu 19ème au milieu 20ème. On peut y accéder par titre (L'Assiette au beurre, Le Rire etc.) mais son principal intérêt est l'accès thématique : les militaires, Hitler, Dreyfus, le parlement etc.
http://www.lesamisdejob.com/

- Les 6èmes Rencontres de la Durance

Elles auront lieu les 1er et 2 février à Marseille sur le thème "Guerres et paix". Au programme : des conférences (Fabrice Virgili, Jean-Jacques Becker) et des ateliers pédagogiques : représenter la guerre, hommes et femmes dans les guerres, histoire, mémoires et citoyenneté, sorties de guerre etc.
http://www.histgeo.ac-aix-marseille.fr/durance/rencontr.htm

Collège    [ Haut ]
- La préao au collège

La présentation assistée par ordinateur est en train de pénétrer réellement les établissements qui s'équipent de vidéoprojecteurs ou de tableaux interactifs. Valery Zouari, Claude Martin et Laurent Resse montrent comment utiliser une préao au collège en situation frontale ou de façon autonome.
http://www.ac-rouen.fr/pedagogie/equipes/hist_geo/site/arti[...]

- 5ème : Le Château Gaillard

Caroline Tambareau propose une visite virtuelle interactive du château, croisant photos et vues perspectives du site. Son travail s'inscrit dans le projet européen Dakini qui vise à faire connaître des enseignants des outils géographiques numériques : images satellites, photos, cartes, données etc.
http://www.dakini.eu.com/fr/index.asp
http://www.dakini.eu.com/fr/download/vtChateauGaillard.asp

- 5ème : Le roman de chevalerie

Un joli travail croisé entre français et histoire. Les élèves du collège de Dormans ont effectué des recherches sur les châteaux, réalisé une exposition et appris les règles du roman de chevalerie. Ils proposent des récits qui réutilisent tout ce travail.
http://xxi.ac-reims.fr/collegedormans/enseignement/projets/[...]

- 3ème : L'Allemagne nazie

Une grosse préao (30 mo) de Stéphane Tourneur qui utilise des textes, des images mais aussi des vidéos pour faire découvrir la montée du nazisme et son idéologie.
http://clg-varlin-lehavre.ac-rouen.fr/public/spippublic/art[...]

Lycée    [ Haut ]
- US Trends

Réalisé par le US Census Bureau, cet ouvrage présente l'évolution démographique des Etats-Unis de 1902 à 2002. On peut ainsi suivre l'évolution de la distribution de la population, celle des jeunes et des vieux, des familles et maisonnées ou encore les différents groupes ethniques.
http://www.census.gov/prod/2002pubs/censr-4.pdf

- 1ère : Réinvestir ses connaissances

Voilà une difficulté pour nos élèves qui ont du mal à mobiliser et mettre en valeur leurs connaissances. Patricia Broussolle propose un exercice simple.
http://www.lyc-arsonval-brive.ac-limoges.fr/broussolle/arti[...]

- 1ère : Une journée au Luxembourg

Manèges, patins à glace, bascules, marionnettes, musique : le Sénat fait revivre le jardin du Luxembourg sous la Troisième République. Une évocation qui nous introduit dans le quotidien d'une ville de la fin 19ème.
http://www.senat.fr/evenement/archives/D41/une.html

- 1ère : La propagande républicaine

Dans cette Préao, B. Jacquet analyse "le triomphe de la République", une célèbre gravure de 1875.
http://artic.ac-besancon.fr/histoire_geographie/BJacquet/Co[...]%20rép.pps

- Tale : La naissance d'Israël

Avec cette animation Flash, Christophe Hilairet fait prendre conscience aux élèves des racines du problème israélo-palestinien et de son ancrage.
http://www.ac-poitiers.fr/hist_geo/ressources/chhpalestine/[...]

- Tale : Documents du Conseil de sécurité

Le Conseil de sécurité de l'ONU publie les plus célèbres de ses résolutions.
http://www.un.org/Depts/dhl/dhlf/landmark_sc/index.html

- Tale : Le système politique américain

Un schéma vierge à remplir par les élèves.
http://www.ac-poitiers.fr/hist_geo/ressources/chhpolitusa/i[...]

- CAP : Un travail interdisciplinaire en CCF

Des activités qui associent l'histoire, la géographie,le français et la documentation en vue du contrôle en cours de formation du cap.
http://savoirscdi.cndp.fr/pedago/Initiatives/RabelaisCCF/

Sortir    [ Haut ]
- La Trahison

Ce film de Philippe Faucon sortira en salles le 25 janvier. Il présente la guerre d'Algérie à travers l'histoire d'un jeune officier appelé et de ses hommes dans le sud algérien. Il met l'accent sur la particularité de cette guerre où sont engagés aussi bien des métropolitains (le sous-lieutenant) que des Algériens (les "Français de Souche Nord-Africaine"). Trahisons croisées : des FNSA envers la France ou l'Algérie, de l'armée française envers l'Algérie etc. Le film permet donc de sensibiliser aux mémoires sur ce conflit. Plusieurs dossiers pédagogiques sont disponibles. L'Agence éducation cinéma publie un modèle de questionnaire et les réponses d'un appelé. Avec Zéro de conduite et l'APHG un dossier d'accompagnement pédagogique apporte des documents supplémentaires, une chronologie et des pistes d'exploitation en classe. L'académie de Limoges publie un entretien avec Claude Sales, auteur du livre dont est tiré le film. Pour les Clionautes, Marie-Noëlle Gairaud-Deschamps est allée voir le film. Est-il utilisable avec les élèves ? " Le parti pris du réalisateur m’a semblé se centrer sur l’implicite (d’où des dialogues très courts), implicite qui vire bientôt au doute voire au soupçon eu égard à l’histoire elle-même… Pour un public plus jeune et peu renseigné sur la guerre d’Algérie (je pense plus particulièrement à mes élèves de 3e), je n’ai qu’un regret à exprimer : ce choix de l’implicite peut s’avérer peut-être parfois hasardeux pour la compréhension". http://www.zerodeconduite.net/latrahison/
http://www.ac-limoges.fr/IMG/pdf/La_trahison_dossier_.pdf
http://cinehig.clionautes.org/article.php3?id_article=196


Dossier spécial    [ Haut ]
- Colonisation, histoire et mémoire

L'article 4 de la loi du 23 février 2005 aura au moins eu un effet positif : éveiller l'intérêt pour l'histoire du colonialisme et de la colonisation, faire réfléchir aux rapports entre histoire et mémoire.

De pétitions en commissions
Rappelons que cet article de loi invite les enseignants à professer les aspects positifs de la colonisation française. Une injonction repoussée par de nombreux citoyens, historiens et enseignants à travers plusieurs pétitions demandant son abrogation (voir la rubrique Histoire du numéro 68 du Café). La pétition lancée par les partis de gauche a obtenu plus de 40 000 signatures et a été remise au président de la République fin décembre.

Mais le 13 décembre est apparu un nouveau texte "contre la vérité officielle". "L'histoire n'est pas un objet juridique. Dans un Etat libre, il n'appartient ni au Parlement ni à l'autorité judiciaire de définir la vérité historique. La politique de l'Etat, même animée des meilleures intentions, n'est pas la politique de l'histoire. C'est en violation de ces principes que des articles de lois successives ­ notamment lois du 13 juillet 1990, du 29 janvier 2001, du 21 mai 2001, du 23 février 2005 ­ ont restreint la liberté de l'historien, lui ont dit, sous peine de sanctions, ce qu'il doit chercher et ce qu'il doit trouver, lui ont prescrit des méthodes et posé des limites. Nous demandons l'abrogation de ces dispositions législatives indignes d'un régime démocratique".

Dix-neuf historiens (Jean-Pierre Azéma, Jean-Jacques Becker, Marc Ferro, Jacques Julliard, Jean Leclant, Pierre Milza, Mona Ozouf, Antoine Prost, René Rémond, Maurice Vaïsse, Jean-Pierre Vernant, Paul Veyne, Pierre Vidal-Naquet, Michel Winock etc.) ont lancé cette pétition qui vise à supprimer toutes les lois encadrant les travaux historiques. La loi du 29 janvier 2001 concerne la reconnaissance du génocide arménien de 1915. Celle du 21 mai 2001 tend à la reconnaissance de la traite et de l'esclavage en tant que crime contre l'humanité. La loi du 13 juillet 1990 est la célèbre loi Gayssot qui punit le négationnisme. Si la loi du 23 février 2005 est malheureuse, faut-il pour autant désarmer la justice face aux nostalgiques des génocides ?

A cette question, Claude Lanzmann répond négativement dans une tribune du 10 janvier. "Il y a, c'est ma conviction, une universalité des victimes comme des bourreaux ­ elles se ressemblent toutes, ils se ressemblent tous. Cela ne veut nullement dire qu'il faille comparer les événements de l'histoire. A cet égard, on ne peut qu'être surpris par la publication d'un manifeste intitulé «Liberté pour l'histoire», signé par un aréopage d'historiens de renom, qui ajoute à la confusion là où on serait en droit d'attendre, de leur part, clarté et distinction… Comment ne pas voir que la loi Gayssot diffère par nature de celle qui exalte la colonisation et en quoi son abolition serait une régression infiniment grave ?... La loi Gayssot, qui porte sur le désastre le plus paradigmatiquement antihumain du XXe siècle, est aussi une garantie et une protection pour toutes les victimes… La loi Gayssot n'est pas une limitation de la liberté de l'historien, mais se déduit au contraire de la rigueur propre à sa discipline : elle n'est rien d'autre que le rappel de l'obligation de vérité. Plus encore, je n'hésiterais pas à dire que c'est elle qui rend indéfendable et inepte la loi sur les bienfaits de la colonisation : il est absolument contraire à l'universalité de l'humain que l'ex-colonisateur fasse de son propre chef le bilan du passé, se décerne des bons points et décrète avoir fait du bien aux peuples à qui il a peut-être apporté écoles, chemins de fer, structures administratives, vaccins, une langue même, mais que par ailleurs il a brimés, humiliés, méprisés, exploités, torturés. Il s'agit là d'une disposition à la Orwell, qui réécrit l'histoire en fonction des intérêts du pouvoir. La loi Gayssot, c'est tout autre chose, car le négationnisme n'est pas, comme on veut nous le faire croire, le fait de quelques illuminés inoffensifs qu'on pourrait facilement museler en déléguant aux historiens «sérieux», pour reprendre un mot de madame Chandernagor, le soin de dire le vrai. Le négationnisme fut le moteur et l'arme du crime nazi, qui effaçait ses propres traces à l'instant et au coeur même de son accomplissement. En un sens, le crime parfait a été accompli et ceux qui disent qu'il n'a pas eu lieu sont les héritiers directs des tueurs. La loi Gayssot n'opprime personne, n'exerce nulle contrainte, elle défend des valeurs consubstantielles à la démocratie".

Dans une curieuse annonce, sous l'angle de la séparation des pouvoirs, Jacques Chirac a annoncé le 4 janvier que l'article serait "réécrit". Il a chargé Jean-Louis Debré de la direction d'une mission sur le rôle du Parlement face à l'Histoire. Le ministre de l'intérieur a aussitôt créé sa propre commission chargée de réfléchir à "la loi, l'histoire et le devoir de mémoire", ajoutant ainsi au désordre.

Le point sur les prises de position
http://www.communautarisme.net/A-propos-des-lois-memorielle[...]
La pétition des 19
http://www.liberation.fr/page.php?Article=344464
La réponse de Lanzmann
http://www.liberation.fr/page.php?Article=350126


Enseigner le fait colonial

Les 5èmes Rencontres de la Durance
Organisées par l'Inspection pédagogique régionale d'Aix-Marseille quelques jours avant le fameux article 4, ces Rencontres ont porté sur "colonisations, développement, mondialisation". Ils mêlent communications scientifiques et ateliers pédagogiques.

Ainsi Colette Dubois (Aix Marseille 1) analyse les politiques de développement en Afrique noire durant la colonisation. "Non seulement les colonies ne doivent rien coûter, mais encore les populations colonisées doivent supporter leur propre développement, tout en soutenant celui des métropoles". Ce qui entraîne la perception d'impôts, le travail forcé. Même si, plus tard, le colonisateur accentue son effort, les effets négatifs l'emportent. Ainsi "l'Etat colonial crée l'école moderne, mais en limite son accès à une infime minorité : il apporte le savoir… mais en limite la circulation. Sur tous ces plans, la colonisation a exprimé des promesses, mais ne les a pas réalisées".

Gérald Attali, IPR de Lille, rend compte des ateliers pédagogiques et montre les carences de l'enseignement du "fait colonial". "La tradition scolaire, qui préfère le terme de colonisation, conduit à majorer le processus de conquête de terres lointaines et l'installation de colons au détriment de l'étude des effets du système colonial qui obligerait à donner davantage de place à la perception de la colonisation par les colonisés et donnerait une dimension politique au cours". Il fait donc quelques propositions pédagogiques : favoriser l'étude du fait colonial, construire des études de cas, rendre visible les femmes. "L'histoire de la colonisation reste une histoire délicate à enseigner… La mise à jour des connaissances et la réflexion didactique doivent seules rester garantes d'une étude raisonnée du passé".. Sans nul doute, ces Actes y contribuent.
http://www.histgeo.ac-aix-marseille.fr/durance/brochure2005[...]

Des séquences pédagogiques
La Café en avait fait le recensement dans un dossier spécial du numéro 66. On peut y ajouter les travaux réalisés par l'association des Clionautes. D'une part elle propose une recension qui inclut des documents audiovisuels. D'autre part elle publie les témoignages d'un administrateur de la Haute-Volta (1951-57) et de sa femme : des documents tout à fait intéressants. L'académie de Reims publie un dossier "Indochine", réalisé par Gilles Eloy, Jean-François Martini et David-Pierre Roou, qui propose une webographie, un commentaire de document, un cours et de nombreux documents iconographiques et textuels.
http://www.cafepedagogique.net/disci/histoire/66.php#96
http://www.clionautes.org/article.php3?id_article=915
http://www.clionautes.org/article.php3?id_article=934
http://www.ac-reims.fr/datice/hist-geo/dossier/site_indochi[...]
http://clioweb.free.fr/dossiers/colonisation/colonisation.h[...]

Sur Le site.tv
Le site.tv offre de remarquables documents d'archive qui permettent de travailler sur l'idéologie coloniale de la France, les mémoires de la colonisation, la femme indigène et la propagande coloniale : autant d'approches prometteuses. Pour chacune Le site.tv propose un extrait vidéo accompagné d'une fiche pédagogique.
http://www.lesite.tv/index.cfm?nr=2&f=0000.0807.00

Histoire et mémoires
Quelles mémoires doit-on enseigner ? Que signifie enseigner la mémoire aujourd'hui ? Mémoire et judiciarisation du passé : Jean-Pierre Husson partage ses analyses sur un site qui reste une référence. A voir également sur le site de D. Letouzey : les comptes-rendus du colloque "Histoires coloniales", tenu à la BPI les 18 et 19 novembre. Benjamin Stora, Claude Liauzu, Catherine Coquery-Vidrovitch, Daniel Hemery, Sandrine Lemaire etc. : deux journées d'une grande richesse.
http://www.crdp-reims.fr/memoire/enseigner/memoire_histoire[...]
http://clioweb.free.fr/dossiers/colonisation/colonisation.h[...]

En Angleterre
"Nous avons besoin d'apprendre à dire notre histoire de telle façon qu'elle explique pourquoi tant de gens ont leurs racines dans d'autres parties du monde". Pour la Fabian Society, un club de réflexion "left of the center", l'histoire scolaire doit faire sa place aux mémoires de l'empire britannique. Le QCA, l'autorité qui surveille les diplômes, estime également que les Tudors et l'histoire du 20ème siècle prennent trop de place aux dépens de l'histoire coloniale.
http://news.bbc.co.uk/1/hi/uk/4541610.stm



[ Haut ]

Archives de la rubrique Histoire :

Café  n°1 - n°2 - n°3 - n°4 - n°5 - n°6 - n°7 - n°8 - n°9 - n°10 - n°11 - n°12 - n°13 - n°14 - n°15 - n°16 - n°17 - n°18 - n°19 - n°20 - n°21 - n°22 - n°23 - n°24 - n°25 - n°26 - n°27 - n°28 - n°29 - n°30 - n°31 - n°32 - n°33 - n°34 - n°35 - n°36 - n°37 - n°38 - n°39 - n°40 - n°41 - n°42 - n°43 - n°44 - n°45 - n°46 - n°47 - n°48 - n°49 - n°50 - n°51 - n°52 - n°53 - n°54 - n°55 - n°56 - n°57 - n°58 - n°59 - n°60 - n°61 - n°62 - n°63 - n°64 - n°65 - n°66 - n°67 - n°68 - n°69 - n°70 - n°71 - n°72 - n°73 - n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78 -

 

L'association des Clionautes

indispensables

Dossier Bac et Brevet : préparation, entraînement, auto-évaluation

Le point pour la rentrée 2006

  La rubrique Histoire dans les archives :
 • Les dernières éditions du Café :
n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78
 • Les archives complètes


 • Géographie
 • ECJS
 • Actualité professionnelle
 • Actualité pédagogique
 • IDD, TPE, PPCP


 • Envoyer une info
 • Nous écrire


 • S'abonner à cette rubrique
 • Nous connaître
 • Nous aider
 • Version imprimable