Histoire (Café N° 74)

Version imprimable Version imprimable

Pour le prof

Collège

Lycée

Bibliographie

Dossier spécial

Édition du 24-06-2006

- François Jarraud -

- A la Une : Dreyfus : le centenaire

2006 marque le centenaire de la réhabilitation du capitaine Dreyfus. Plusieurs événements le commémorent. Deux colloques, les 19 juin et 28 juin, étudient le fonctionnement de l'appareil judiciaire et les sources de l'affaire Dreyfus. Du 14 juin au 1er octobre, le Musée d'art et d'histoire du judaïsme organise une exposition " Alfred Dreyfus Le combat pour la justice". En suivant le capitaine Dreyfus depuis sa brutale arrestation du 15 octobre 1894 jusqu’à sa réhabilitation du 12 juillet 1906, grâce à de multiples documents, issus principalement du fonds Dreyfus du musée, on mesure pourquoi le combat d’Alfred Dreyfus est un exemple emblématique pour la démocratie : pour la première fois, un Juif a été défendu comme Juif, comme citoyen symbole de l’injustice, marquant ainsi le deuxième acte de l’intégration civique des Juifs de France. L’exposition se poursuit jusqu’à nos jours en présentant la difficile postérité de l’Affaire Dreyfus, depuis l’oubli du milieu du siècle jusqu’à l’ère de la commémoration.

Elle s'appuie sur le un important fonds familial offert par la famille Dreyfus au MAHJ en 1997. Plus de 3000 documents parmi lesquels l’inhumaine consigne de l’île du Diable qu’un gardien réussit à conserver, les autorisations données à Lucie de revoir son mari, l’original de la superbe lettre adressée par Dreyfus à son épouse, les galons de capitaine qui furent arrachés à Alfred Dreyfus lors de sa dégradation dans la cour de l’École militaire le 5 janvier 1895, les observations rédigées en prison par Dreyfus sur diverses dépositions du procès de Rennes.

Ce fonds a été mis enligne par le MAHJ. Il dispose d'un moteur de recherche qui permet de naviguer parmi une exceptionnelle collection de cartes postales et d'affiches. Le MAJH propose également une histoire de l'Affaire, une chronologie et promet prochainement un dossier sur les dreyfusards et antidreyfusards. On tient donc avec le site du MAHJ un bon support pédagogique. Reste, dans les établissements, à lui faire passer le crible des outils de filtrage…
http://www.mahj.org/fr/02_en_ce_moment/expo_dreyfus_alfred.[...]
http://dreyfus.mahj.org/docs/index.php
Rappel : L'excellent site de L. Boyer
http://www.ac-poitiers.fr/hist_geo/ressources/drey/index.ht[...]

Les 100 plus belles images de l'Affaire Dreyfus
"C'est un crime d'égarer l'opinion, d'utiliser pour une besogne de mort cette opinion qu'on a pervertie, jusqu'à la faire délirer. C'est un crime d'empoisonner les petits et les humbles, d'exaspérer les passions de réaction et d'intolérance, e s'abritant derrière l'odieux antisémitisme, dont la grande France libérale des droits de l'homme mourra si elle n'en est pas guérie. C'est un crime que d'exploiter le patriotisme pour des oeuvres de haine". Cet extrait du J'accuse ! de Zola situe l'objectif du livre de Raymond Bachollet.

En s'appuyant sur une sélection unique de caricatures de la presse française, R. Bachollet montre remarquablement comment s'est construite la campagne antisémite contre le capitaine Dreyfus. On voit comment le thème de l'officier juif traître s'est construit avant même que Dreyfus apparaisse. On suit ensuite les innombrables péripéties de l'Affaire à travers le crayon féroce des dreyfusards et des antidreyfusards. Trente périodiques ont été dépouillés et laissent voir les travaux d'une cinquantaine de dessinateurs : Caran d'Ache, Gill, Grandjouan, Jossot, Steinlein, Vallotton, Willette par exemple. Chaque dessin est situé dans son contexte et on a souvent l'occasion de voir comment les dessinateurs se reprenaient et se répondaient d'un camp à l'autre.

Pour l'enseignant ce petit livre est un trésor à la fois pour mieux connaître l'Affaire et pour y puiser des documents rares et magnifiques. L'ouvrage est aussi accessible aux lycéens qui voudraient travailler sur l'Affaire.

Raymond Bachollet, Ls Cent plus belles images de l'Affaire Dreyfus, Paris, Kharbine – Tapabor, 2006, 112 pages.

Pour le prof    [ Haut ]
- Histoires croisées

102 groupes inscrits (63 gr. français et 39 gr. québécois, soit 306 élèves et 78 tuteurs différents), 35 équipes franco-québécoises formées (111 équipiers et 59 tuteurs différents), 16 sites déposés : la neuvième édition d'"Histoires croisées" est un succès. Le concours franco-québécois s'adresse aux élèves de 3ème et de 2de. Il consiste en la production de pages web sur un sujet à caractère historique. Il mobilise des compétences en français, en histoire et en TICE.

Cette année trois projets sont récompensés : "De la Maurienne au Québec, du Québec à la Maurienne", un travail réalisé par la Polyvalente de Matane (Matane, Qc) et le collège Maurienne (Saint Jean de Maurienne, Fr); "1960 : Destins Côte à Côte" réalisé par le Collège de Montréal (Montréal ,Qc) et le lycée Mariette (Boulogne sur Mer, Fr), "Entre la guerre et la note" du Séminaire Salésien (Sherbrooke ,Qc) et du lycée Alain-Colas (Nevers, Fr).

Leurs travaux sont en ligne. Ils marient bandes sonores, vidéos et recherche historique. Visitez-les !
http://concours2006.educationquebec.qc.ca/

- Utiliser des films en histoire

Franck Lefeuvre publie régulièrement, sur le site académique de Dijon, des fiches pédagogiques pour le collège et le lycée. Ainsi l'utilisation de la Jeanne d'Arc de Besson en 5ème ou de Il faut sauver le soldat Ryan en 3ème. Pour le lycée, il propose par exemple une utilisation d'Austerlitz d'Abel Gance en seconde ou des Sentiers de la gloire en première. A noter plusieurs fiches destinées aux lycées professionnel : Titanic en 1ère pro, M. Smith au Sénat en terminale pro par exemple.

Rappelons, sur le même sujet, le site Ciné Hig qui propose plus d'une centaine de fiches pédagogiques pour tous les niveaux.
http://webpublic.ac-dijon.fr/pedago/histgeo/Cine/cine1.htm
http://www.cinehig.clionautes.org/

- Université d'été de la Shoah

Du 9 au 13 juillet, le Mémorial de la Shoah organise une université d'été sur l'enseignement de l'histoire de la Shoah. Elle s'adresse aux professeurs de collèges et lycées (toutes disciplines confondues) ainsi qu'aux documentalistes. Le génocide des Juifs est un événement historique à enseigner comme tel mais c'est souvent un enseignement difficile. Comment la pédagogie, au collège et au lycée, doit-elle traiter ces problèmes ? L'université d'été fait le point des connaissances et transmet un précieux savoir-faire.
http://www.memorialdelashoah.org/b_content/getContentFromNu[...]

- Marc Bloch bientôt au Panthéon ?

Le Conseil de Paris soutient la démarche de 17 historiens (J.-.P. Azéma, A. Becker, B. Gerermek, J. Le Goff, R. Rémond, M. Ozouf etc.) demandant le transfert des cendres de Marc Bloch au Panthéon.

Fondateur, avec Lucien Febvre, de l'école des Annales, qui a ouvert des champs nouveaux à l'histoire, Marc Bloch a également été un grand résistant et un intellectuel important. Il a été fusillé par la Gestapo près de Lyon en 1944.
Article du Figaro
http://www.lefigaro.fr/debats/20060612.FIG000000065_marc_bl[...]
Dépêche AFP
http://actu.voila.fr/Depeche/ext--francais--ftmms--emploied[...]
Biographie de M. Bloch sur Encarta
http://fr.encarta.msn.com/encyclopedia_761589327/Bloch_Marc[...]

- 1917, les mutineries : le colloque du CRID

"La question de l’obéissance est au centre des interrogations sur le premier conflit mondial. Comment expliquer l’obéissance d’une majorité de contemporains durant l’essentiel du conflit, et, inversement, quel sens donner aux désobéissances collectives lorsqu’elles surviennent ?" Le Crid reprend l'offensive dans le combat qu'elle mène pour une certaine lecture de la première guerre mondiale et organise, du 9 au 11 novembre 2007, un colloque sur " Obéir/Désobéir. Les mutineries de 1917 en perspective".

"Rompant avec les lectures simplistes, les explications monocausales et la fausse alternative de la « contrainte et du consentement », nous souhaitons mettre au centre de ce colloque la complexité des phénomènes d’obéissance et de désobéissance, et du rapport dialectique qui les relie. Pour cela, on envisage une nouvelle lecture des mutineries de 1917 comme des autres désobéissances collectives survenues durant la Grande Guerre, appuyée sur une réflexion épistémologique et méthodologique de fond".
http://www.crid1418.org/espace_scientifique/colloque07/accu[...]

- Les traites, les esclavages

Du 21 au 24 juin, le RTP Esclavages, avec le soutien de l'éducation nationale, du CNRS et de l'EHESS, organise à Paris un important colloque sur "les traites, les esclavages". Parmi les thèmes abordés : comment enseigner l'histoire de l'esclavage et de la traite, quels liens entre recherche et société, les traites,les esclavages, les héritages politiques et culturels de l'esclavage.
http://actualites.ehess.fr/nouvelle1774.html
http://actualites.ehess.fr/download.php?id=344

- Angleterre : Le "come back" de l'histoire ou de la mémoire ?

"Nous devons trouver le bon équilibre entre le jugement individuel et professionnel des enseignants et la demande légitime que nos enfants sortent de nos écoles avec des connaissances de base sur l'histoire de la Grande-Bretagne et du monde". Les conservateurs britanniques souhaitent rendre obligatoire l'enseignement de l'histoire jusqu'à 16 ans, alors qu'il nel'est actuellement que jusqu'à 14 ans.
http://education.guardian.co.uk/policy/story/0,,1798251,00.html
http://news.bbc.co.uk/1/hi/education/5080746.stm

- Encarta en ligne gratuitement

Depuis quelques semaines, les habitués de MSN ont le privilège d'accéder gratuitement à certaines notices d'Encarta, l'encyclopédie en ligne de Microsoft. En interrogeant le moteur de recherche Msn Search en langage naturel (par exemple : "capitale du Pérou", "biographie de Pétain") on tombe directement sur les articles de l'encyclopédie. On peut ainsi faire faire des recherches sérieuses tout en restant dans un univers bien connu des adolescents.
http://search.msn.fr

Collège    [ Haut ]
- 6ème : Le bélier d'Antaka, une leçon d'archéologie

Comment se passe une fouille archéologique ? Quelles méthodes utilisent les archéologues ? Quels outils ? "Le bélier d'Antaka" utilise les travaux de la mission française à Mahastan (Bangla Desh) pour faire découvrir la civilisation locale quelques siècles avant Jésus-Christ et vivre une fouille archéologique. Les élèves apprennent à lire une stratigraphie, découvrent les ateliers des archéologues et suivent le trajet d'une pièce jusqu'à sa description et son étude.

Le site est d'un maniement aisé et parfaitement adapté à l'univers des collégiens. Attention ! Il pourrait susciter des vocations !!
http://www.truelles-pixels.mom.fr/
http://www.laclasse.com/pls/public/!page.groupes?p_env_id=1074

- 6ème : La romanisation dans la Sarthe

Jean-François Loistron utilise les ressources archéologiques locales (Le Mans en l'occurrence) pour aborder la romanisation avec ses élèves.
http://www.ac-nantes.fr:8080/peda/disc/histgeo/pedago/romanisation/index.htm

- 5ème : Humanisme et Renaissance

C'est 10 heures de cours que propose Francesco Belcastro pour l'étude de la Renaissance, l'Humanisme et des temps modernes : des activité s destinées aux élèves, un cours, une évaluation rapide et finalement un travail de type brevet.
http://www.ac-strasbourg.fr/sections/enseignements/secondai[...]

- 4ème : Les Lumières

Laurence Pierre propose une séquence utilisant le vidéoprojecteur en classe. Sont distribués aux élèves les extraits de textes accompagnés d’un questionnaire. En classe, les extraits sont lus par les élèves, et par une réflexion collective, ils cherchent la réponse aux questions. Un diaporama est projeté au fur et mesure et propose une réponse rédigée.
http://www.ac-poitiers.fr/hist_geo/ressources/laurpdeclarat[...]

Lycée    [ Haut ]
- Des sujets d'oraux pour le bac général

Franck David et Cécile de Joie proposent, sur le site des Clionautes, des pistes de sujets de géographie et d'histoire pour l'oral de contrôle du bac général.
http://www.lycee.clionautes.org/article.php3?id_article=237
http://www.lycee.clionautes.org/article.php3?id_article=236

- L'épreuve du bac général

Cette année, la géographie était l'épreuve dominante. En série S, les candidats ont eu à choisir en géographie entre deux composition "l'Asie orientale, une aire de puissance en expansion", "l'espace méditerranéen, frontière ou trait d'union entre le Nord et le Sud ?" et une étude documents sur "les Etats-Unis, quel rôle dans la mondialisation ?" En histoire, ils choisissaient entre deux documents sur une allocution radio du Général De Gaulle en 1962 ou une note de la CIA de 1964 analysant la situation en Asie.

En L et ES, les compositions portaient sur "l'Asie orientale, une aire de puissance en expansion" et "contrastes de développement dans les sud". L'étude de documents portait sur "l'espace rhénan: quelles caractéristiques et quelle place en Europe ?" En histoire, deux documents, dont celui sur l'Asie dans les années 1960 et un discours de de Gaulle sur la Résistance.

Des enseignants de l'académie de Toulouse publient leur corrigé des épreuves d'histoire-géographie du bac général.
http://pedagogie.ac-toulouse.fr/histgeo/bac/bac06/bac06.htm

- 2de : La Méditerranée au XIIème

Hugues Marquis propose un dossier documentaire (avec webographie) sur ce thème. Ce nouveau dossier complète un premier travail d'H. Marquis.
http://www.ac-poitiers.fr/hist_geo/ressources/hmmedit/index[...]
http://www.ac-poitiers.fr/voir.asp?p=hist_geo/ressources/me[...]

- 2de : Renaissance : la Cène

Quels sont les rapports entre une image et le texte ? Comment l'artiste élabore-t-il son œuvre ? F. Picaud publie une proposition d'activité en module à propos de la Cène de L. de Vinci.
http://www.ac-nantes.fr:8080/peda/disc/histgeo/pedago/vinci/index.htm

- 2de : Les expériences politiques 1789-1848

Les animations de Bernard Jacquet ont souvent été citées par le Café et, par exemple, sur un sujet proche, son travail sur Presse, caricature et censure de 1789 à 1881. Ici B. Jacquet nous offre une approche des différents régimes politiques de 1789 à 1848 à travers des schémas institutionnels accompagnés de question. Un bon support pour un travail autonome des élèves.
http://artic.ac-besancon.fr/histoire%5Fgeographie/BJacquet/Cours/expolfr/index.htm

- 1ère : Les archives de Vichy en ligne

" Les mesures de regroupement et de refoulement prises à l'égard des Juifs étrangers, ont provoqué un remous très net dans l'opinion. Un bon nombre de Préfets signalent à cet égard, des réactions de sympathie compatissante de la part du public. Il semble bien que tout le monde s'accorde à rejeter la responsabilité de ces mesures sur les autorités allemandes. Toutefois ces arrestations massives, largement exploitées par l'opposition ont soulevé, dans certains départements, une désapprobation non dissimulée. Dans d'autres régions, par contre, ces opérations de police ont été accueillies avec une indifférence à peu près totale ou même avec soulagement." L'institut historique allemand et l'Institut d'histoire du temps présent, sous la houlette de Marc Olivier Baruch et Stefan Martens, viennent de mettre en ligne un important fonds d'archives concernant Vichy et l'occupation. Il comprend les rapports du haut commandement militaire allemand en France et les synthèses des rapports des préfets de Vichy, d'où est tiré cet extrait (zone libre août 1942).

On dispose là d'une base documentaire importante pour un travail sur Vichy et la France sous l'occupation. Elle est accompagnée "d'explications" qui mettent en perspective le fonds. Un moteur de recherche permet d'intéressantes recherches thématiques.
http://www.ihtp.cnrs.fr/prefets/cadre_prefets.html

- 1ère : Des lycéens de Vienne à Mauthausen

"Le 3 mai 2005, nous, élèves de première L1 et première ES 1 sommes partis en Autriche. Ce voyage est la consécration de notre enrichissant travail portant sur ce pays de l’Europe des vingt-cinq ayant un passé historique marqué par le nazisme. Ce pays porte dans son paysage la trace de la barbarie nazie ainsi que le prouve l’impressionnant camp de Mauthausen, une des plus grandes usines de mort après Auschwitz- Birkenau. Le 8 mai 2005, nous posons les pieds, pour la première fois, dans ce cimetière géant. L’émotion nous envahit peu à peu". Un important travail des lycéens de Camille Saint-Saëns (Rouen). Dans le cadre des TPE, avec leurs professeurs d'histoire, de français et de SES ils se sont préparés à participer aux cérémonies du 60ème anniversaire de la libération du camp. Les élèves ont réalisé des recherches et des travaux sur la déshumanisation dans les camps (les femmes, les jeunes etc.).

Au lycée Queneau d'Yvetot, les lycéens ont travaillé, avec leurs professeurs de français, d'histoire et la documentaliste, là aussi dans le cadre des TPE, à cette commémoration à travers un important travail de préparation.
http://lycees.ac-rouen.fr/stsaens/accueil/mauthausen/autric[...]%20sommaire.htm
http://lycees.ac-rouen.fr/queneau/autriche/

- Bep : Le sujet 2006

Le sujet 2006 du Bep.
http://www.lettres-histoire.ac-versailles.fr/article.php3?i[...]

Bibliographie    [ Haut ]
- Le gaullisme

"Il est difficile de définir le gaullisme à priori. Le général de Gaulle ne s'est jamais soucié de formuler ses vues politiques en termes doctrinaux… Pour autant on ne saurait réduire le gaullisme à un simple pragmatisme, dans la mesure où il a constitué durant la seconde moitié du XXème siècle une des cultures politiques majeures de la France contemporaine, et ce bien longtemps après la mort de Charles de Gaulle". Serge Berstein, dans ce numéro de la Documentation photographique réussit à sortir du destin exceptionnel pour définir ce qu'est le gaullisme et comment il a pu survivre à son fondateur.

On connaît la formule de la Documentation photographique : une synthèse (15 pages) suivie d'un dossier documentaire qui se décline en 23 fiches.
Serge Berstein, Le gaullisme, La Documentation photographique, n°8050.
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/revues-collections/d[...]

- Au bureau des affaires juives

Tal Bruttmann est chercheur auprès de la Commission d'enquête de la ville de Grenoble sur les spoliations de biens juifs. Au bureau des affaires juives" éclaire un angle peu connu de la politique antisémite en France : celui de la bureaucratie. Spécialiste de l'Isère, T. Bruttmann a acquis une véritable culture bureaucratique qui lui permet de restituer le fonctionnement de la machine bureaucratique préfectorale dans le traitement des affaires juives.

Car "en quelques semaines, une administration jusque là au service de l'Etat républicain se met au service d'un nouveau régime, l'Etat français, et des nouvelles valeurs qu'il porte. Rapidement la politique antisémite… est intégrée au travail administratif et appliquée sans guère d'atermoiements ni de difficultés". C'est ce basculement de l'appareil bureaucratique, indispensable à l'exécution du projet génocidaire, que T. Bruttmann arrive à rendre parfaitement transparent.

Et ça commence dès 1940 où il est confondant de voir les administrations appliquer avec zèle le nouveau statut des juifs. C'est le cas par exemple dans l'éducation nationale où si quelques inspecteurs déclarent ignorer "s'il y a dans ma circonscription des instituteurs ou institutrices visés parla loi du octobre", d'autres n'hésitent pas à étendre le champ d'application de la loi par exemple aux cours privés ou à indiquer des collègues d'autres circonscriptions.

Car, globalement, l'administration a participé en Isère avec zèle à la politique antisémite. Ainsi la justice qui trouve des excuses aux Alsaciens qui ont des faux papiers mais pas aux juifs. Ainsi la police qui lors de la rafle du 26 août 1942 arrête au-delà de ce qu'on lui demande, y compris des non-juifs alors même qu'elle n'a pas d’illusion : "pour eux tout est perdu". Dés 1940 Vichy a légitimé une vision raciste de la société qui déferle sur les administrations. A plusieurs reprises celles-ci innovent. Ainsi quand en juillet 1940 la SNCF interdit le passage de la ligne de démarcation aux noirs et aux métis là où l'interdit allemand ne vise que les juifs.

Cela amène donc à deux questions assez fondamentales. Quelle force explique le relatif succès de ces politiques ? Un demi-siècle après l'affermissement de la République, les valeurs républicaines n'étaient-elle, pour les agents de l'Etat, qu'un simple vernis recouvrant un antisémitisme profond ? Dans quelle mesure la vision bureaucratique déforme-t-elle la réalité ? Par définition, les actes clandestins, les lenteurs volontaires, les sabotages ne rentrent qu'exceptionnellement dans les cartons de la préfectorale.

Tal Bruttmann, Au bureau des affaires juives, L'administration française et l'application de la législation antisémite 1940-1944, Paris, La Découverte, 288 pages.

Dossier spécial    [ Haut ]
- Nouveau programme, nouvelle épreuve en STG

Tale : Le projet de programme de terminale STG
Le projet de programme d'histoire et de géographie de terminale STG a été présenté au Conseil supérieur de l'éducation du 18 mai. Les textes sont disponibles sur le site de Sud Education. " Ces programmes comportent, en histoire comme en géographie, trois thèmes généraux traités chacun en deux temps : un développement général obligatoire de la question (A) ; un sujet d’étude à choisir parmi deux propositions (B). Le professeur décide de l’ordre dans lequel il aborde les étapes A et B, le sujet d'étude pouvant être traité en préalable ou en approfondissement. Dans le premier cas de figure il peut choisir de le traiter selon la démarche pédagogique de l’étude de cas, en histoire comme en géographie".

Le programme de géographie concerne la mondialisation, les pôles et aires de puissance et "uniformisation et fractures du monde". En histoire, les trois thèmes retenus sont "les relations internationales depuis 1945", la décolonisation et les mutations de la France depuis 1945. Ces programmes, applicables à la rentrée 2007, alternent études de cas et cours. Ils paraîtront lourds pour un horaire maintenu à 2 heures hebdomadaires.
http://www.sudeducation.org/IMG/pdf/20-4_Annexes_programme_[...]
http://www.sudeducation.org/IMG/pdf/20-3_Annexe_Programme_G[...]
http://www.sudeducation.org/IMG/pdf/20-5_Annexe_Programme_H[...]

Les épreuves de STG au bac
Elles sont définies ainsi dans un document de l'académie de Montpellier : " Elles sont à l'écrit et seront mises en oeuvre en 2008. 1° partie: 6 à 8 questions portant sur toutes les questions obligatoires ( A ). 2° partie: travail sur document avec 2 sujets portant sur un thème d'étude en histoire ( B) et 2 sujets portant sur un thème d'étude en géographie: le candidat en choisit un parmi les quatre. Durée de l'épreuve: 2.5 heures".. Le Café 73 a mis en évidence quelques différences d'appréciation d'une académie à l'autre, en attendant le texte officiel.
http://pedagogie.ac-montpellier.fr/hist_geo/references/form[...]
http://www.cafepedagogique.net/disci/histoire/73.php#246

1ère STG : Esclavage et colonisation
Anne Simon-Tirard, professeur de français, et Ludovic Deswelle, professeur d'histoire, ont travaillé ensemble sur le thème de l'esclavage et de la colonisation à travers des textes littéraires et politiques. Une expérience de travail interdisciplinaire qui met en évidence ses difficultés : " la correction des copies a montré combien les élèves pouvaient être gênés par un travail transdisciplinaire. Ainsi, durant l’épreuve elle-même, plusieurs élèves se sont interrogés sur la nature de certaines questions posées (questions relevant du Français ou de l’Histoire ?). Et lorsque les élèves ont identifié une question comme relevant d’abord du cours d’Histoire, nous avons pu noter que leur expression écrite se relâchait très nettement ! Enfin, sur le fonds, ils ont éprouvé beaucoup de difficultés à associer les deux enseignements pour enrichir leur argumentation. Bref, ce travail a mis en lumière la difficulté des élèves à décloisonner les enseignements". A noter, sur le même site académique de Rouen, la publication de chronologies très riches sur la traite et les révoltes d'esclaves.
http://hist-geo.ac-rouen.fr/site/article.php3?id_article=50[...]

1ère : Créteil : premières séquences pour le programme de STG
Le nouveau programme de première STG entrera en application à la rentrée 2006. L'académie de Créteil propose une première aide à sa mise en œuvre, en publiant des contributions concrètes pour les 6 thèmes du programme histoire et géographie).

Les auteurs, Michel Héron, et Azzouz Rachid, IPR, Alexandre Boza, professeur, ont travaillé sur les sujets d'étude de type B qui accompagnent chacun des 3 thèmes d'histoire. Ils ont conçu soit une mise au point (par exemple sur le pacifisme), soit une séquence complète (sur l'affaire Dreyfus ou l'immigration).

Un travail identique est également en ligne pour chacun des 3 points du programme de géographie. Danielle Champigny, IPR, Nathalie Chadefaud et Elisabeth Grimaud, professeurs, proposent des séquences qui intègrent largement les TICE et particulièrement Internet, pour des recherches sur la localisation des activités, le territoire régional ou les réseaux de transport (par exemple un joli jeu de réalisation d'un réseau dans l'esprit du célèbre jeu des réseaux urbains).

L'ensemble constitue un dossier fort utile pour préparer la prochaine rentrée.
L'aide à la mise en oeuvre
http://ww3.ac-creteil.fr/hgc/spip/rubrique.php3?id_rubrique[...]
Rappel : les programmes
ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/bo/2005/hs7/hist-geo.pdf

1ère STG : Progression et mise en place des programmes de première
Le site académique parisien met enligne un important dossier sur le programme de première STG. Il s'ouvre sur une lecture des programmes par Claude Prudhomme (université Lumière Lyon) qui donne des consignes claires et oriente vers une bibliographie et une webographie. Un travail doublé par une animation Powerpoint des IPR.

Le dossier est complété de plusieurs séquences en histoire et en géographie qui montrent comment traiter la partie B en étude de cas d'amont (avant le cours) ou en aval. En histoire, c'est Vichy et la Résistance qui sont mis ainsi en articulation avec la partie de cours (partie A)
http://hg.scola.ac-paris.fr/inspection/progmstg.htm

1ère : Les progressions du lycée Jean Moulin de Roubaix
Comment mettre en place le programme de 1ère STG ? F. Da Rocha, J. Valengin, J. B. Gardon et F. Vandevyver nous offrent chacun leur progression. Il ne s'agit pas de travaux validés par l'inspection mais de réflexions personnelles construites par des enseignants. J'en ai retenu trois choses. D'abord la qualité : les 4 documents sont appuyés sur une culture et une réflexion pédagogique solides. Ensuite la précision : les auteurs montrent précisément quels documents ils comptent utiliser, dans quel but, parfois en lien avec les notions du programme. Enfin la variété des approches : elle met en évidence l'espace de liberté qui demeure dans ce programme. C'est dire que chaque enseignant se sentira plus ou moins proche de telle ou telle démarche.
http://www2.ac-lille.fr/jmoulin/bactechno.htm#Le%20baccalauréat%20STG%20:


[ Haut ]

Archives de la rubrique Histoire :

Café  n°1 - n°2 - n°3 - n°4 - n°5 - n°6 - n°7 - n°8 - n°9 - n°10 - n°11 - n°12 - n°13 - n°14 - n°15 - n°16 - n°17 - n°18 - n°19 - n°20 - n°21 - n°22 - n°23 - n°24 - n°25 - n°26 - n°27 - n°28 - n°29 - n°30 - n°31 - n°32 - n°33 - n°34 - n°35 - n°36 - n°37 - n°38 - n°39 - n°40 - n°41 - n°42 - n°43 - n°44 - n°45 - n°46 - n°47 - n°48 - n°49 - n°50 - n°51 - n°52 - n°53 - n°54 - n°55 - n°56 - n°57 - n°58 - n°59 - n°60 - n°61 - n°62 - n°63 - n°64 - n°65 - n°66 - n°67 - n°68 - n°69 - n°70 - n°71 - n°72 - n°73 - n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78 -

 

L'association des Clionautes

indispensables

Dossier Bac et Brevet : préparation, entraînement, auto-évaluation

Le point pour la rentrée 2006

  La rubrique Histoire dans les archives :
 • Les dernières éditions du Café :
n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78
 • Les archives complètes


 • Géographie
 • ECJS
 • Actualité professionnelle
 • Actualité pédagogique
 • IDD, TPE, PPCP


 • Envoyer une info
 • Nous écrire


 • S'abonner à cette rubrique
 • Nous connaître
 • Nous aider
 • Version imprimable