Histoire (Café N° 75)

Version imprimable Version imprimable

Pour le prof

Collège

Lycée

Bibliographie

Dossier spécial

Édition du 15-09-2006

- François Jarraud -

- A la Une : Wikipedia ou l'Histoire sans historiens

"Un travail historique sans propriétaires et avec de nombreux et anonymes auteurs est quelque chose d'inimaginable pour notre culture professionnelle… Pourtant en quelques années, Wikipedia est devenu le plus important travail d'écriture historique en ligne, le plus lu de tous les travaux historiques en ligne et la plus importante ressource historique sur le web". Dans un article du Journal of American History, Roy Rosenzweig, George Mason University, analyse l'impact de Wikipedia sur le rapport à l'histoire des Américains et des chercheurs.

Wikipedia est-il une bonne source historique ? Bien sûr, puisque tout le monde peut y écrire, l'encyclopédie en ligne brasse des erreurs parfois grossières, parfois issues du vandalisme. Et les efforts faits par l'encyclopédie pour y remédier n'arrangent pas toujours les choses. Ainsi R. Rosenzweig a beau jeu de montrer que les règles éditoriales élaborées par Wikipedia (chercher la neutralité, interdire les polémiques) renvoient à une conception arriérée, voire naïve, de l'Histoire. Cela encourage l'histoire la plus conventionnelle et la plus factuelle. Et c'est aggravé par l'absence de transparence dans les droits éditoriaux.

Wikipedia souffre aussi, selon R. Rosenzweig, de graves distorsions qui sont autant de fautes historiques. Les gens y écrivent sur les sujets qui les intéressent. Ainsi l'article sur le politicien Lyndon LaRouche compte deux fois plus de mots que celui sur Woodrow Wilson. Des personnages très secondaires ont de copieux articles dans Wikipedia alors que des pans entiers de l'histoire ne sont pas traités.

Faut-il condamner Wikipedia ? R. Rosenzweig ne le pense pas. "Les professeurs n'ont pas plus à craindre d'étudiants commençant un travail avec Wikipedia qu'avec n'importe quelle autre source classique. Ils ont beaucoup à craindre d'étudiants qui s'arrêteraient à Wikipedia" rappelle-t-il. Pour lui, Wikipedia s'oppose à la confiscation de l'Histoire par les états autoritaires, assure une liberté d'expression en Histoire et permet la construction d'une histoire populaire.

Alors les historiens doivent-ils seulement contempler le phénomène depuis l'Olympe universitaire ? Ce n'est pas l'avis de R. Rosenzweig. Pour lui Wikipedia offre un outil d'édition qui permet un retour sur investissement pour les citoyens. Puisqu'ils financent par leurs impôts l'édition historique pourquoi n'auraient-ils pas accès gratuitement au savoir historique ? Il invite donc les universitaires à s'emparer de l'outil et à construire collectivement un manuel d'histoire ou des recueils de documents historiques. Un beau projet qui pourrait se heurter à une des clauses éditoriales de Wikipedia : si les spécialistes sont officiellement bien venus, Wikipedia interdit les approches originales. Difficile de faire de l'Histoire sans historien.
Article du JAH
http://chnm.gmu.edu/resources/essays/d/42

Pour le prof    [ Haut ]
- La rentrée avec le Guide du Café

e Guide de rentrée du Café pédagogique fait le point sur la rentrée : programmes, concours, réflexions sur les pratiques.
http://www.cafepedagogique.net/dossiers/r2006/index.php

- Comment enseigner la Shoah ?

Le site académique de Versailles apporte deux types de réponses : d'une part les résultats d'une enquête, réalisée par les IPR Paul Stouder et Guy Lancelot, sur les pratiques des enseignants, d'autre part des comptes-rendus sur l'efficacité de voyages à Auschwitz.

Il faut d'abord souligner que la Shoah est enseignée aussi bien au collège qu'au lycée. Mais le volume horaire qui lui est consacré est parfois très faible. Pour presque la moitié des enseignants lycée, cela ne dépasse pas une heure, ce qui est le cas également pour un tiers des classes en collège.

Cela n'est que partiellement compensé par "la fécondité des initiatives" prises par les enseignants. Au collège, on signale de nombreuses démarches pluridisciplinaires, principalement avec le français. Les enseignants font largement appel aux films, aux intervenants (déportés) et aux visites. Cependant on observe des décalages surprenants. Ainsi c'est le Mémorial de Caen qui est de loin la visite la plus prisée : ce n'est peut-être pas la plus adaptée au sujet. Pour les films, "Nuit et brouillard" est utilisé par 72 professeurs, Shoah par seulement 3. La situation est similaire au lycée. Il semble que la mémoire de la déportation soit davantage transmise que celle de l'extermination.

Les visites à Auschwitz restent rares et on sait qu'elles peuvent être inadaptées. Mais le site académique signale de démarches intéressantes. Ainsi Cédric Mouyen, professeur au L.P. de Villiers-le Bel, rend compte avec verve du voyage effectuée par une classe de Terminale BEP bois. Un peu gouailleuse durant la projection du Pianiste, la classe a accroché au projet à travers le cours de français (bivalence oblige). C. Mouyen explique très concrètement comment il s'y est pris pour financer totalement un voyage qui aurait du coûter 400 euros par personne. On fera bien de s'inspirer dès maintenant de ses conseils si on souhaite projeter ce voyage cette année. On apprend ainsi "qu'il est inutile de s’adresser directement aux cabinets ministériels (nous avons tenté cette démarche sans jamais obtenir de réponse claire), on vous répondra que c’est un très beau projet et on vous souhaitera bon courage".

Le voyage est-il utile ? "La réponse est, selon nous, sans équivoque : « OUI », et nous en avons pris conscience très rapidement lors de la visite. L’attitude des élèves (d’habitude très chahuteurs et moqueurs) fut pleine de respect, d’humilité face à la souffrance qui émanait de ce lieu tragique et ils montraient une réelle curiosité face à son fonctionnement (notre guide nous en a d’ailleurs fait la remarque). Ce n’était vraiment plus la classe qui m’avait tellement indigné lors de la projection du film, Le pianiste."
http://www.histoire.ac-versailles.fr/article.php3?id_ar[...]
En L.P.
http://www.lettres-histoire.ac-versailles.fr/article.ph[...]

- L'antisémitisme en France

Une sélection de textes littéraires réalisée par Cliotexte, tirés de mémoires, qui évoque l'antisémitisme dans la France de la IIIème République et de Vichy.
http://hypo.ge.ch/www/cliotexte/html/france.antisemitis[...]

- Le génocide arménien oublié des manuels ?

C'est ce que déplore le site arménien Yevrobatsi dans un dossier qui passe en revue les manuels de première. " La présentation du fait génocidaire reste inégale… mais reste liée au fait national abordé lors de la crise balkanique… L'histoire de l'immigration arménienne en France est quasi absente". Un seul manuel consacre une double page au génocide arménien.
http://www.yevrobatsi.org/st/item.php?r=6&&id=1718
L'Echeg travaille également sur le génocide arménien
http://ecehg.inrp.fr/ECEHG/enseigner-les-sujets-controv[...]

- Enseigner les questions sensibles

"L’historien affronte en permanence le danger. Le même Marc Bloch se souvient d’un mot « étonnant » que prononça son maître, Charles Seignobos : « Il est très utile de poser des questions, mais très dangereux d’y répondre ». C’est dire que les sujets difficiles ont toujours existé, qu’ils changent d’une époque à l’autre et d’un pays à l’autre. L’histoire est une discipline subversive". En décembre 2005, André Kaspi a ouvert le séminaire national "Quelles pratiques pour enseigner des questions sensibles" en rappelant le caractère sensible de l'enseignement de l'histoire. Les actes de cet important colloque sont maintenant publiés par EduScol.

Car si l'historien a toujours du se garder de choquer, "il n’empêche que la question revêt aujourd’hui une acuité particulière". André Kaspi relève "trois sujets difficiles" : la religion, les Etats-Unis et la Shoah. Une enquête réalisée par l'APHG confirme ces thèmes auxquels elle ajoute la colonisation et le Proche Orient. L'enquête apporte de nombreux témoignages qui montrent la montée des extrémismes dans certaines régions (région parisienne, sud-est) et particulièrement la progression de l'antisémitisme.

Que faire ? Les actes invitent le professeur à maintenir le programme et à éveiller la réflexion et l'esprit critique. Malheureusement l'enquête met aussi en évidence le manque de fermeté de l'administration ici ou là…
Les actes
http://eduscol.education.fr/D0217/questions_sensibles_a[...]
Rappel : comptes-rendus signalés par le Café 72
http://www.cafepedagogique.net/disci/histoire/72.php

- Enseigner les sujets controversés

" Les objectifs de ESCHE sont d’élaborer des réponses à un problème mal identifié dans la recherche en éducation et porteur d’une demande sociale croissante : comment transmettre une connaissance objectivée des drames du dernier demi-siècle (colonisation, Shoah, première guerre mondiale…), sans éluder leurs dimensions subjectives (mémoires meurtries, et éventuellement en concurrence) ?" L'équipe réunie autour de Benoît Falaize, Corinne Bonafoux et Sophie Ernst propose des ressources sélectionnées et des mises au point sur certains sujets : colonisation décolonisation, histoire de l'esclavage, histoire de l'immigration, déportation et extermination, génocide arménien, communismes. Une adresse à retenir.
http://ecehg.inrp.fr/ECEHG/enseigner-les-sujets-controv[...]
Voir aussi : Enseigner des questions sensibles
http://www.cafepedagogique.net/disci/histoire/72.php

- L'Université d'automne des Clionautes

Le thème de cette université est géographique : l'aménagement du territoire rural, les systèmes d'information géographique. Mais l'université aborde également la gestion du patrimoine (Vézelay). Elle aura lieu du 26 au 28 octobre à Clamecy (Nièvre). Attention il n'y a que 25 places !
http://www.clionautes.org/spip.php?article1019

- Indigènes, le cinéma et la mémoire

Le film de Rachid Bouchareb sort le 27 septembre. Il raconte l'histoire d'une unité de troupes coloniales françaises de 1943 à 1944, d'Italie à la défense du sol français en Alsace. Ce faisant, il intervient puissamment sur les mémoires et apporte un puissant message politique.

La mémoire restituée est celle des 130 000 soldats coloniaux qui ont combattu dans les rangs de la nouvelle armée française reconstituée à partir de 1943. C'est dire que le film intervient dans le débat sur le colonialisme français. Il soutient un "appel pour l'égalité des droits" en faveurs des retraits et pensions des militaires originaires des anciennes colonies.

Des projections en avant-première sont organisées pour les enseignants, un peu partout en France, le 24 septembre. Un dossier pédagogique est disponible pour les élèves de troisième et première en histoire et pour les secondes et terminales en Ecjs.
http://www.zerodeconduite.net/indigenes/
http://www.agence-cinema-education.fr/indigenes-dossier[...]
http://tadrart.com/tessalit/indigenes/home.html
Rappel : le dossier spécial du Café : Colonisation, histoire et mémoire
http://www.cafepedagogique.net/disci/histoire/69.php#70

- Cinéma et histoire

Le site CinéHig s'est considérablement enrichi cet été avec des fiches pédagogiques couvrant tous les niveaux du collège et du lycée. Ainsi l'utilisation de "Germinal" à ces deux niveaux, "Princesse Mononoké" ou "Le gône du Chaaba" en 6ème, "Marion" en 4ème, "Le pianiste", "Le dictateur" ou "La vie est belle" en 3ème; "No man's land" en terminale ou "Les temps modernes" en 1ère. .

L'association Mémoire 2000 organise à Paris un festival sur l'engagement à travers l'œuvre (et sous le parrainage) de Costas Gavras. Des projections mensuelles déclinent ses films: L'aveu, Z, Section spéciale etc. Chaque année un millier d'élèves franciliens accompagnés de leurs enseignants assistent à des projections-débats sur les thèmes du racisme et des droits de l'homme, en présence d'un invité qualifié.
http://cinehig.clionautes.org
http://www.memoire2000.asso.fr/indexnew.htm

- Histoire et mémoire : la première guerre mondiale

Deux initiatives montrent comment Internet peut être un outil de construction d'une mémoire collective ici autour de la première guerre mondiale. " 1916 - 2006 : sur les traces de la Grande Guerre" est un projet départemental qui réunit des écoles et des collèges de la Meuse dans une recherche d'histoire locale. Les élèves s'approprient l'histoire locale en visitant les champs de bataille, en collectant des objets en écoutant également les souvenirs des anciens. Il s'agit d'une véritable construction collective.

Le Conseil général de la Meuse nourrit également un autre projet autour de la bataille de Verdun. Le public peut y échanger souvenirs et documents et construire un site qui participe lui aussi de l'identité locale.
http://14-18.lecrivainpublic.net/scripts/login.php
http://www.bataille-de-verdun.fr

- Colloque de Gaulle

Organisé parla Fondation Charles de Gaulle, ce colloque réunit les historiens sur la notion de l'état de droit dans la France Libre, le rassemblement des résistances, la politique algérienne etc.
http://www.charles-de-gaulle.org

- Révolution française

Ce site collaboratif, animé par Marc Bélissa, Françoise Brunel, Marc Deleplace, Jacques Guilhaumou, etc., "articule les problématiques de la recherche historique et les préoccupations du temps présent". Il invite à découvrir l'actualité de la Révolution française.
http://revolution-francaise.net

- La ville médiévale ressuscitée par un sig

La Queen's University de Belfast et l'Archeology Data Service ouvrent un atlas digital des villes nouvelles crées par Edouard 1er. On accède aisément aux informations sur les monuments et le plan d'urbanisme de ces villes.
http://ads.ahds.ac.uk/catalogue/resources.html?atlas_ah[...]
http://www.timemap.net/
Voir également :
http://www.cafepedagogique.net/disci/histoire/69.php

- Géohistoire

Hugo Billard, professeur d'histoire géographie, propose sur son blog de marier géographie et histoire et même un peu plus. Un site accueillant pour découvrir un auteur, un lieu…
http://lejardindesretours.lewebpedagogique.net/

- Les monuments historiques sont insuffisamment entretenus

"Déjà en 2005, de l'aveu du ministère de la culture, au moins 80 chantiers déjà engagés qui avaient dû être interrompus et 170 opérations importantes avaient dû être différées. La situation s'est encore dégradée en 2006, où ce sont quelque trois cents chantiers qui sont déjà interrompus ou différés, au risque de menacer la stabilité de monuments importants, d'alourdir à terme le montant global de travaux nécessaires, et, enfin, de provoquer des pertes de savoir-faire irréparables en acculant au dépôt de bilan certaines entreprises spécialisées dans la restauration des bâtiments anciens". La mission sénatoriale d'information sur l'entretien et la sauvegarde du patrimoine architectural adresse "une sévère mise en garde" au gouvernement et demande une remise à niveau des crédits.
http://www.senat.fr/presse/cp20060705.html

- Le patrimoine numérique

Mille descriptions de collections et de fonds patrimoniaux numérisés sont maintenant accessibles sur un nouveau site du Ministère de la culture. Ce catalogue "Patrimoine numérique" recouvre tous les types d'institutions en France : nationales, régionales et locales, associations, fondations, etc.

Ainsi le site propose 75 collections pour l'antiquité historique, 443 pour les Temps modernes, 795 pour le contemporain. On peut également accéder aux collections par région. Le catalogue en ligne du patrimoine culturel numérisé décrit les collections numérisées et les productions multimédia associées (site internet, dévédérom, cédérom...). Chaque fiche décrit la collection ou le projet, indique son état de réalisation et son accès. Le catalogue est le volet national du projet européen Michael.
http://www.numerique.culture.fr/mpf/pub-fr/index.html
http://www.culture.gouv.fr/culture/mrt/numerisation/

Collège    [ Haut ]
- 6ème : Une webographie sur l'Egypte

Claudine Vidal, Crdp de Nice, offre une importante webographie sur l'Egypte ancienne : histoire, société, vie quotidienne, religion, sciences, pédagogie.
http://www.crdp-nice.net/bouquet/ressources.php?rub_id=[...]

- 6ème : Arles antique

Découvrez la ville romaine, le théâtre, les spectacles, la redécouverte de la vile antique au 19ème à travers un site réalisé par la classe patrimoine du collège Van Gogh d'Arles.
http://www.histgeo.ac-aix-marseille.fr/p/arles/01-entre[...]

- 5ème : Un IDD sur la cathédrale de Reims

Construire une cathédrale n'est pas une mince affaire. Christine Galopeau de Almeida a emmené ses élèves du collège de Dormans à la découverte de l'architecture médiévale en lien avec le professeur de français. Les élèves ont produit des panneaux d'exposition et un récit imprimé sous forme d'un petit fascicule.
http://www.college.clionautes.org/article.php3?id_artic[...]

- 4ème : Un IDD sur la traite négrière

Cet IDD réunit les professeurs d'histoire, de français et la documentaliste. Sur le thème de l'esclavage, les élèves découvrent les méthodes de la recherche documentaire ainsi que celle du commentaire historique.
http://hist-geo.ac-rouen.fr/site/article.php3?id_articl[...]

-

"J’ai des troisièmes pour la première fois cette année et découvre un programme que je n’ai pas fait depuis la terminale. Pour la séquence d’introduction, on nous conseille d’utiliser moultes cartes du monde actuel "pour montrer, à partir d’exemples choisis par les enseignants, comment l’histoire et la géographie peuvent conjointement aider à le comprendre. Quels exemples utilisez-vous ? Et surtout, comment introduisez-vous ce premier cours ?" Les Clionautes ont échangé sur leurs pratiques. On découvre que l'actualité sert souvent de point de départ au programme ainsi cette année : " Comment introduire son cours à partir de l’exemple de la guerre au Liban en 2006 ?" .
http://www.clionautes.org/spip.php?article1093

Lycée    [ Haut ]
- 2de : Enseigner l'histoire des sciences en interdisciplinarité

"Alors que les possibilités institutionnelles d’un travail interdisciplinaire ont tendance à se réduire, les TPE n’existant plus qu’en première, il me semble intéressant de faire connaître aux professeurs de lycée de l’académie de Versailles une expérience de travail commun à l’histoire et aux sciences physiques, en classe de seconde". Annick Mellina, IPR, attire l'attention sur une expérience pédagogique intéressante. Au lycée de Massy-Villegénis, des professeurs d'histoire, de physique et de philosophie présentent aux élèves des cours d'histoire des sciences suivis d'une visite du musée des Arts et métiers. "A l’origine il s’agissait, dans l’esprit des initiateurs, de répondre aux difficultés rencontrées par certains élèves pour aborder l’enseignement scientifique. L’approche par l’histoire des sciences ne serait-elle pas une voie possible pour donner plus de sens à l’étude de certains théorèmes ?"
http://www.histoire.ac-versailles.fr/article.php3?id_ar[...]

- Le programme de terminale STG est publié

Le Journal Officiel du 12 septembre publie le programme d'histoire-géographie de terminale STG. Le texte est annoncé au B.O. du 5 octobre. Il entre en vigueur à la rentrée 2007.
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnTexteDeJorf?numj[...]

Bibliographie    [ Haut ]
- Vingtième Siècle : Consommer en masse

Le chariot de supermarché, le téléviseur, l'eau en bouteille : autant d'objets devenus banals qui illustrent l'histoire de la consommation de masse en France. Un numéro qui n'oublie pas que consommer est aussi politique.
http://www.sciences-po.fr/edition/revues/vingsie.html

Dossier spécial    [ Haut ]
- L'Histoire en première STG

Le document d'accompagnement de 1ère STG
"Les élèves de cette série font preuve à la fois de maturité et d’ouverture aux grandes questions du monde contemporain. Toutefois, alors que les élèves de terminale, bien installés dans la série, sont mobilisés par le souci de réussir l’examen du baccalauréat et par la perspective de poursuite d’études, les élèves sortant de la seconde de détermination découvrent, avec le début de l’année de première, les caractères de la série STG et l’importance des enseignements technologiques. Il importe de leur montrer que les enseignements généraux et, pour ce qui nous concerne l’histoire et la géographie, ne sont pas à l’écart de leur projet de formation, mais qu’au contraire ils en sont une composante indispensable…. Les professions auxquelles conduisent naturellement la série STG sont, pour une part importante, des métiers de contact et de communication ; aussi convient- il de diversifier et d’articuler autant que faire se peut les formes, écrites, orales, graphiques, de travail
et d’évaluation. Le passage d’un langage à l’autre renforce la maîtrise de chacun d’entre eux et contribue ainsi à la préparation des élèves aux exigences de l’épreuve, désormais écrite, du baccalauréat".


Ce n'est pas seulement le programme d'histoire – géographie qui change à la rentrée 2006 en 1ère STG, mais également l'épreuve du bac. De nouvelles compétences et un niveau d'investissement plus élevé (en tous cas plus scolaire) sont attendus des lycéens. EduScol publie le document d'accompagnement des programmes. Il explique l'organisation du programme en première et le commente.

Rappelons que le Café propose un dossier spécial qui propose des pistes pour aborder le programme : exemples de progressions, de séquences etc.
Le document d'accompagnement (pdf)
http://eduscol.education.fr/D0012/Hist-Geo-STG1-DOCDAC.[...]
Le dossier spécial du Café
http://www.cafepedagogique.net/disci/histoire/74.php#11[...]

Progressions et séquences
Le dossier de rentrée du Café a présenté une sélection de progressions et de séquences pour le nouveau programme de première STG qui entre en application rentrée 2006. De nouveaux documents viennent d'être publiés.

Le site académique de Nancy-Metz publie une "proposition de programmation" en histoire et en géographie. Le dossier est issu d'un stage de formation académique. Les progressions sont accompagnées de dossiers documentaires sur plusieurs sujets d'étude, par exemple le pacifisme, sans que soient bien distingués s'ils sont en amorce ou en conclusion d'un chapitre. A voir également un présentation Powerpoint sur les totalitarismes bien adaptée à ces élèves.

L'immigration italienne bénéficie d'un remarquable dossier pédagogique d'Olivier Golliard (à Versailles). Partant des incidents d'Aigues Mortes (1893), il restitue la géographie et les conditions de vie des immigrés italiens à la fin du 19ème siècle et établit le lien avec l'industrialisation. " Il y a un enjeu de mémoire dans cette étude ; elle est celle d’une communauté, les Italiens, qui ont connu un parcours original. Le but n’est pas d’exalter l’identité plurielle de la France devant des élèves de STG souvent « issus de l’immigration », mais de démontrer que l’immigration est un problème historique ; cela peut permettre à ces derniers de se situer dans une histoire de l’immigration plus récente : comblant ce que G. Noiriel appelle le « non lieu de mémoire »".

Une webographie pour le programme d'histoire est proposée par Hugues Marquis sur le site poitevin : pour chaque thème d'étude il propose une sélection de ressources utilisables en classe. Une page pratique à inclure dans vos favoris.
Dossier de rentrée du Café
http://www.cafepedagogique.net/dossiers/r2006/hist.php
Dossier de Nancy-Metz
http://www.ac-nancy-metz.fr/enseign/Hist-Geo/Index.htm
Animation Powerpoint
http://www.ac-nancy-metz.fr/enseign/Hist-Geo/EspacePeda[...]
Le pacifisme
http://www.ac-nancy-metz.fr/enseign/Hist-Geo/Index.htm
L'immigration italienne
http://www.histoire.ac-versailles.fr/article.php3?id_ar[...]
Webographie
http://www.ac-poitiers.fr/hist_geo/ressources/hm1stg/in[...]

L'affaire Dreyfus
21 juillet 1906 : le commandant Dreyfus est décoré dans la cour de l'Ecole militaire de Paris, 12 ans après le début de l'Affaire. EduScol revient sur ce centenaire en rappelant la place de l'Affaire dans les programmes scolaires et en proposant quelques ressources documentaires, principalement le colloque organisé par l'EHESS du 23 au 25 janvier 2006. On trouvera dans le Café 74 des ressources pour la classe.
Sur Eduscol
http://eduscol.education.fr/D0157/dreyfus-comm.htm
Dans le Café 74
http://www.cafepedagogique.net/disci/histoire/74.php

[ Haut ]

Archives de la rubrique Histoire :

Café  n°1 - n°2 - n°3 - n°4 - n°5 - n°6 - n°7 - n°8 - n°9 - n°10 - n°11 - n°12 - n°13 - n°14 - n°15 - n°16 - n°17 - n°18 - n°19 - n°20 - n°21 - n°22 - n°23 - n°24 - n°25 - n°26 - n°27 - n°28 - n°29 - n°30 - n°31 - n°32 - n°33 - n°34 - n°35 - n°36 - n°37 - n°38 - n°39 - n°40 - n°41 - n°42 - n°43 - n°44 - n°45 - n°46 - n°47 - n°48 - n°49 - n°50 - n°51 - n°52 - n°53 - n°54 - n°55 - n°56 - n°57 - n°58 - n°59 - n°60 - n°61 - n°62 - n°63 - n°64 - n°65 - n°66 - n°67 - n°68 - n°69 - n°70 - n°71 - n°72 - n°73 - n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78 -

 

L'association des Clionautes

indispensables

Dossier Bac et Brevet : préparation, entraînement, auto-évaluation

Le point pour la rentrée 2006

  La rubrique Histoire dans les archives :
 • Les dernières éditions du Café :
n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78
 • Les archives complètes


 • Géographie
 • ECJS
 • Actualité professionnelle
 • Actualité pédagogique
 • IDD, TPE, PPCP


 • Envoyer une info
 • Nous écrire


 • S'abonner à cette rubrique
 • Nous connaître
 • Nous aider
 • Version imprimable