International (Café N° 45)

Version imprimable Version imprimable

Édition du 19-01-2004

- François Jarraud -

- A la Une : Les voeux de l'UNICEF pour 2004    [ Haut ]

Le début de l'année c'est le moment des résolutions. L'Unicef a arrêté les siennes pour 2004. L'organisation décline ses attentes en 5 points : améliorer l'espérance de vie des enfants (11 millions d'enfants meurent de misère avant 5 ans), lutter contre le sida (en Afrique il a produit 11 millions d'enfants orphelins), protéger les enfants des guerres, de l'exploitation, obtenir plus d'investissement des états dans les besoins des enfants. Pour la directrice de l'Unicef, "en permettant à tous les garçons et toutes les filles d'obtenir une éducation de base... on donne à la génération prochaine une meilleure chance d'échapper à la pauvreté... En plaçant les enfants au centre des projets de développement on fera un monde meilleur".
http://www.unicef.org/media/media_18479. html

- International    [ Haut ]

Le projet euro-méditerranéen Medforist
Soutenu par la Communauté européenne, le projet Medforist regroupe 16 universités de 15 pays euro-méditerranéens. Il veut développer l'utilisation des TIC pour l'enseignement de l'économie, du commerce et de la gestion.
http://fr.allafrica.com/stories/20040109 0432.html

- Etats-Unis    [ Haut ]

Les effets pervers de la loi sur l'éducation
La loi "No Chlid Left Behind", adoptée par l'administration Bush, vise à augmenter le niveau de compétences des jeunes. Les écoles doivent impérativement améliorer leurs performances pour bénéficier de fonds fédéraux. Et cela leur pose de gros problèmes. Certaines réagissent en dérivant. Ainsi, EdBriefs, signale qu'à Chicago, 18% des élèves ont été exclus des écoles publiques en 2002. Ce taux nettement trop élevé s'explique par le souci des écoles d'atteindre les objectifs fédéraux. Elles ont tendance à exclure les élèves absentéistes ou faibles de façon à maintenir leurs performances. En Californie, certains districts scolaires payent des tuteurs privés à leurs élèves faibles dans le même objectif.
http://www.edbriefs.com

Les politiques locales brisent la fatalité de l'échec scolaire
"C'est la preuve que les grands districts urbains peuvent éduquer les jeunes aussi bien que d'autres secteurs. Mais c'est aussi un rappel du chemin que certains des nos districts urbains ont encore à faire pour réaliser le potentiel scolaire des enfants". Kati Haycock, directrice du centre d'étude Education Trust commente le principal acquis des tests nationaux NAEP 2003 (National Assessment of Educational Progress) réalisés par le ministère de l'éducation fédéral. Cette année l'enquête établit de fortes disparités entre les secteurs de centre-ville, traditionnellement plus populaires peuplés de minorités aux Etats-Unis. Alors que certains gardent de très mauvais résultats scolaires, d'autres, tel New-York, obtiennent des résultats très supérieurs. C'est la preuve de l'efficacité des politiques locales dans un pays où l'éducation est dirigée par les acteurs locaux. Mais l'enquête confirme également le fort écart entre les écoliers blancs, les afro-américains et les hispanos, même si, là aussi, il varie fortement d'un district à l'autre.
http://www2.edtrust.org/EdTrust/Press+Ro om/districts+matter.htm

Internet et violence scolaire
Pour une fille, ça a commencé par des messages instantanés répandant qu'elle avait attrapé le SRAS. Pour un garçon, c'est une photo de lui pendant qu'il se changeait dans les vestiaires de son école qui ont circulé sur Internet. A Calabasas, en Californie, c'est carrément un site qui véhiculait des rumeurs racistes et vicieuses sur toute une école. Le "cyberbullying" sévit outre Atlantique. Il reprend les vieilles méthodes des brimades classiques mais touche très facilement (il suffit souvent d'un clic) une population informatisée et branchée en permanence ce qui augmente son efficacité. Un article du Christian Monitor du 30 décembre attire l'attention sur les ravages qui peuvent être commis et propose une éducation à Internet.
http://www.csmonitor.com/2003/1230/p11s0 1-legn.html

Les parents à la tête des écoles ?
Le gouvernement fédéral vient d'approuver le projet du maire de New York de remplacer les conseils de gestion des écoles par de nouveaux "conseils de parents". Ils assisteront les chefs d'établissement et approuveront la carte scolaire. Ce système rompt avec la tradition des conseils élus par la population, souvent mêlés aux luttes politiques municipales.
http://www.nytimes.com/2003/12/31/educat ion/31SCHO.html

Comment lutter contre la mal bouffe ?
Un tiers des enfants et adolescents américains mangent au fast food chaque jour ce qui n'est pas sans rapport avec l'épidémie d'obésité qui sévit dans le pays. Déjà 15% des jeunes Américains souffrent d'obésité. L'Académie américaine de Pédiatrie recommande de retirer des écoles les distributeurs de sodas. Une mesure qui est également envisagée en Grande-Bretagne. Aussi comment lutter contre la mal bouffe ? Il s'appelle Joseph Godzik, et CNN nous apprend qu'il a osé interdire un jour par semaine les frites, les pizzas et les burgers des repas servis dans les écoles de Cohasset (Massachusetts). Sa croisade contre la graisse rencontre l'opposition des chefs d'établissement. En effet, supprimer les mets les plus populaires chez les jeunes, met en danger la gestion des cantines. D'autre part les subventions fédérales soutiennent plutôt des produits agricoles peu diététiques pour complaire aux lobbys agricoles. Aussi, selon les experts, le chemin vers une nourriture plus saine passe par l'éducation alimentaire des enfants. Le chemin de la "bonne" cantine passe par la salle de classe. C'est ce qu'a réussi l'école d'Huntington dans le Vermont.
http://edition.cnn.com/2004/EDUCATION/01 /05/no.sodas.ap/index.html
http://edition.cnn.com/2004/HEALTH/paren ting/01/05/fast.food.ap/index.html
http://education.guardian.co.uk/schools/ story/0,5500,1116216,00.html
http://edition.cnn.com/2003/EDUCATION/12 /11/school.lunch.ap/index.html

Une jeunesse plus chaste ?
"Ce qui a fait chuter le nombre de jeunes filles enceintes c'est le développement de la chasteté et aussi de la contraception chez les jeunes". Le New York Times du 23 décembre interroge la responsable d'une association de contrôle de la natalité. C'est que le nombre de grossesses chez les adolescentes américaines a diminué de 30% dans les années 1990 et même de 50% chez les jeunes noires. Les associations qui prêchent l'abstinence revendiquent ce succès. Mais il semble que les causes soient plus complexes. Certes le sexe n'est plus à la mode : 43% des lycéennes américaines ne seraient plus vierges : elles étaient 51% en 1991. Mais parallèlement 57% des lycéens utilisent des préservatifs. Ils n'étaient que 46% en 1991. Contraception et chasteté progressent ensemble. Les jeunes Américains prendraient-ils davantage leur destin en mains ?
http://www.nytimes.com/2003/12/23/health /23TEEN.html

- Québec    [ Haut ]

Le Québec choisit les enseignements civilisationnels
" Les domaines généraux de formation nous incitent à revoir les pratiques enseignantes pour permettre à l'élève de saisir de quelle façon les objets d'apprentissage sont des clés pour comprendre le monde dans lequel il vit. À travers leurs intentions éducatives et leurs axes de développement, ils touchent à l'être humain dans sa globalité en tenant compte de toutes ses dimensions, en créant des liens entre les diverses finalités des apprentissages disciplinaires et le développement de l'intégralité de la personne. Les domaines généraux de formation (DGF), tels qu'ils ont été développés, invitent les membres de l'équipe-école à évoluer davantage vers la construction d'une réelle communauté d'apprentissage qui prend sa force dans une interdisciplinarité émergente". Le nouveau numéro de la revue québécoise "Vie pédagogique" nous plonge au coeur d'une réforme fondamentale du système scolaire local qui vise à redonner du sens aux enseignements. Il s'agit de faire travailler les élèves sur des grandes questions contemporaines qui relient plusieurs disciplines. Il s'agit aussi de transmettre aux élèves des valeurs, de créer un lien intergénérationnel et de les armer pour leur vie d'adulte, bref d'éduquer. La revue analyse plusieurs exemples d'applications. mais elle donne aussi la parole à Edgar Morin qui, dans "Les sept savoirs nécessaires l'éducation du futur" appelait à ces enseignements "civilisationnels". A lire également l'article de C. Laberge, C. Humel et T. Laferrière sur "les communautés d'apprenants". Il montre comment Internet peut être utilisé pour développer une culture de réseau et éduquer à la citoyenneté active. " En faisant virtuellement tomber les murs de l'école pour permettre à la vie communautaire d'occuper une place privilégiée dans les apprentissages que font les élèves, le modèle des communautés d'apprenants interreliées pave la voie à des modèles encore plus généraux, comme celui de la " cité éducative " qui, à l'initiative de Barcelone, rassemble déjà plus de 200 villes et qui se développe essentiellement à partir des valeurs très " citoyennes " de l'UNESCO". . Ce numéro de "Vie pédagogique" donne une idée de l'ampleur des réformes dans le système québécois... et de la largeur de l'Atlantique....
http://www.viepedagogique.gouv.qc.ca/num eros/129/numero129.asp

- Afrique    [ Haut ]

Afrique : Echec de la parité dans l'enseignement
Selon le quotidien Wal Fadjri (Dakar), 16 pays d'Afrique subsaharienne "sauf sursaut, n'atteindront pas l'objectif fixé en avril 2000 par le Forum mondial sur l'éducation", en l'occurence la parité dans l'accès à l'école. Dans ces pays, 23 millions de filles sont encore exclues de l'école. Soit elles travaillent pour leur famille, soit elles sont mariées précocement, parfois à partir de 7 ans.
http://fr.allafrica.com/stories/20040105 0037.html

Afrique : Le sida frappe l'école dans le sud du continent
Deux articles publiés sur All Africa soulignent les effets du sida sur les systèmes scolaires africains. Au Swaziland, pays fortement touché par l'épidémie et où l'espérance de vie est passée de 46 à 39 ans, le sida a multiplié les orphelins au point de diminuer le nombre d'écoliers. "Le sida emmène les parents. Les enfants vivent avec des membres de leur famille qui peuvent les nourrir et les habiller... mais n'ont pas d'argent pour payer l'école". En 2010, on estime que près d'un enfant sur sept aura perdu ses parents du fait du sida. Au Kenya, les enfants rencontrent un autre obstacle : 72 enfants atteints du sida ont du aller en justice pour obtenir le droit de s'inscrire à l'école. Sous des prétextes divers, les établissements refusaient les enfants.
http://allafrica.com/stories/20040112087 4.html
http://allafrica.com/stories/20040111004 7.html

Côte d'Ivoire : La cantine soutient l'école
Fraternité Matin, quotidien d'Abidjan, nous emmène au village d'Iguela. Là, les femmes de la coopérative Dawony cultivent 3 hectares de terre et réservent une partie de la récolte pour la cantine scolaire. Celle-ci bénéficie également du soutien du gouvernement et du Programme Alimentaire Mondial. C'est que "ventre affamé n'a point d'oreille" et qu'il faut nourrir les enfants pour qu'ils puissent suivre les cours. C'est par la garantie d'un repas quotidien que l'école attire les enfants. 3600 cantines fonctionnent dans le pays.
http://fr.allafrica.com/stories/20031219 0322.html

Côte d'Ivoire : 30 milliards pour la rentrée dans les zones rebelles
Selon Fraternité Matin, c'est pas moins de 30 milliards de francs qui seront nécessaires pour assurer les examens pour 46.000 enfants et la rentrée dans les écoles des zones rebelles. La nouvelle année scolaire devrait commencer le 3 février dans la zone rebelle. Outre des infrastructures à réhabiliter, il faut recruter 4000 nouveaux enseignants. La France participera à l'effort pour un milliard de F CFA (soit 1,5 million d'euros).
http://fr.allafrica.com/stories/printabl e/200401070344.html

Nigéria : Les enfants travaillent pour s'offrir l'école
Selon l'ONU, près de 15 millions d'enfants nigérians de moins de 14 ans travaillent. Parmi eux, 8 millions vont à l'école et peinent pour payer les frais de leur scolarité. Ils sont agriculteurs ou chasseurs à la campagne ou vendeurs des rues et apprentis artisans en ville.
http://allafrica.com/stories/20031229008 6.html

Sénégal : Des parcelles pour les syndicats
"Il s'agit pour nous de travailler à l'amélioration de l'environnement social des enseignants" Le gouvernement sénégalais vient d'accorder 2100 parcelles de terrain aux coopératives créées par les syndicats d'enseignants. Ces parcelles devraient permettre la construction de logements pour les enseignants. Chacune bénéficie de l'eau et de l'électricité.
http://fr.allafrica.com/stories/20031222 0455.html

Sénégal : Les maths et le sida
Le Sénégal souffre, comme la France, d'une baisse sensible des formations scientifiques : alors que la moitié des bacheliers sénégalais se destinaient au sciences, actuellement ils ne sont plus que 28%. Dans un article de Sud Quotidien, le professeur Marie Tieuw Niane montre l'impact de cette baisse sur la société tout entière. Lors d'une conférence, organisée avec des scientifiques canadiens, des spécialistes venus de 15 pays africains ont utilisé leurs compétences pour étudier des problèmes de développement. Ainsi le rapport entre le paludisme et l'épuration des eaux, "une technologie à notre portée dès lors que nous mettons un cours de mathématiques sur ces questions". Les maths ont été également sollicitées pour mieux comprendre la diffusion du sida : "ce que les maths ont pu montrer c'est que la différence d'âge entre les partenaires est le principal moteur de développement de la pandémie. C'est un élément très important dans la mesure où, chez nous, cette question de différence d'âge est essentielle dans les couples hétéro-sexuels".
http://fr.allafrica.com/stories/printabl e/200312270205.html

Sénégal : Le gouvernement distribue un million de manuels
En pleine rentrée scolaire, c'est un acte symbolique qu'accomplit, selon Sud Quotidien, le gouvernement sénégalais en distribuant 1.300.000 manuels de géographie et de lecture dans la région de Dakar. Cela porte à 7 millions le nombre de manuels scolaires en circulation. Pour le ministre, "la gratuité des manuels.. permet de venir en aide aux parents souvent démunis".
http://fr.allafrica.com/stories/20040108 0494.html

Sénégal : Sans salaires les maîtres décrochent
" Mes enfants n'ont pas travaillé ce matin ". L'étonnement de ce parent de la région de Kolda (Sénégal) s'explique. Selon Wal Fadjiri, des dizaines de maîtres contractuels restent sans salaire depuis plus d'un an, victimes des retards de l'administration. Résultat : les maîtres abandonnent les classes et les élèves.
http://fr.allafrica.com/stories/20040109 0659.html

Algérie : L'enseignement réformé
La Tribune d'Alger présente les grands traits de la réforme qui, depuis la rentrée 2003, bouleverse le système scolaire algérien. L'enseignement primaire est réduit à 5 ans et enseigne la langue française à partir de la deuxième année. Le collège (le "moyen") est allongé d'un an et introduit l'anglais dès sa première année. L'enseignement de l'informatique est obligatoire dès le primaire. L'Etat perd le monopole de la confection des manuels scolaires.
http://fr.allafrica.com/stories/20031230 0575.html
http://fr.allafrica.com/stories/20031230 0573.html

Cameroun : L'école à l'heure de la corruption
Le Cameroun a longtemps été classé en tête des pays les plus corrompus. Pour Le Quotidien Mutations de Yaoundé, l'école n'échappe pas à ce fléau. "La pratique est devenue tellement récurrente dans les établissements secondaires et supérieurs, que certains tarifs bien précis sont même connus... D'autres pratiques sont aussi connues: la vente des places lors des inscriptions, l'achat des diplômes, la "correction" des bulletins de notes, la sollicitation des faveurs des enseignants ou encore les détournements des frais de scolarité par les enseignants".
http://fr.allafrica.com/stories/20040113 0714.html

Cameroun : Succès des écoles bilingues
"Il est question pour (les parents) de s'arrimer à la mondialisation et leurs enfants ne le feront qu'en maîtrisant certes le français mais l'anglais davantage encore". Ce directeur d'école privée d'Akwa Nord, un quartier favorisé de Douala, s'en félicite : son établissement bilingue ne désemplit pas. A Douala, les écoles maternelles et primaires bilingues privées accueillent chaque jour des milliers d'élèves dont les parents tiennent à ce qu'ils maîtrisent l'anglais et le français dès leur plus jeune âge.
http://fr.allafrica.com/stories/20040108 0633.html

Mozambique : Un million d'enfants sans école
Malgré tous ses efforts le gouvernement mozambicain a du laisser un million d'enfants sans école. Le nombre d'enfants scolarisés augmente mais, après plusieurs années qui a laissé de nombreux analphabètes, la demande scolaire est colossale. Ainsi il accueillera en CP plus de 700.000 enfants alors que le pays ne compte que 547.000 jeunes de 6 ans. Pour faire face à cet afflux il faudrait construire 10.000 classes et former des milliers de maîtres. D'autant que, second chantier, le gouvernement veut réduire le nombre d'élèves par classe enle ramenant de 64 aujourd'hui à un maximum de 50.
http://allafrica.com/stories/20040108048 2.html

Congo : Epuration des facs privées
" Ca ne sert à rien d'avoir un diplôme sans avenir ". Le ministre de l'enseignement supérieur du Congo Kinshasa a décidé de fermer 126 établissements d'enseignement supérieur privé. Il s'agit d'éliminer des établissements peu sérieux qui exploitent la crédulité des familles. " Comment prétendre former des médecins quand on n'a ni infrastructures, ni laboratoires, ni bibliothèques, et moins encore des Professeurs qualifiés ".
http://fr.allafrica.com/stories/20040109 0711.html

- Asie    [ Haut ]

Chine : 80 millions d'internautes
Avec 79,5 millions d'internautes, Internet progresse rapidement en Chine. En un an, annonce le quotidien gouvernemental, le nombre d'internautes a progressé de 20 millions de personnes. Le pays compterait 31 millions d'ordinateurs connectés. La Chine connaît un autre record qui est passé sous silence par le quotidien : celui des cyber-dissidents. La croissance des internautes chinois pourrait s'accompagner de celle de la liberté d'expression.
http://fpeng.peopledaily.com.cn/200401/1 5/eng20040115_132711.shtml

Inde : La méthode globale et les TIC pour vaincre l'illettrisme
Plus d'un tiers de la population indienne est analphabète ce qui pénalise grandement son développement. La firme Tata, un des plus grands groupes indiens, vient de mettre au point une méthode qui permettrait d'alphabétiser un adulte en 10 semaines pour 2 dollars seulement par personne. La méthode s'appuie sur un programme informatique qui associe images et mots. Pour ses concepteurs, les êtres humains savent particulièrement bien reconnaître des images et chaque mot est enseigné comme une image". C'est seulement après cette méthode globale, rejetée en France, que l'alphabet est enseigné.
http://news.bbc.co.uk/1/hi/education/336 5465.stm

Moyen-Orient : La difficile modernisation de l'enseignement
Selon des dépêches AFP, le renouvellement des manuels scolaires est au coeur de polémiques en Jordanie et en Arabie Saoudite. Amman et Ryad envisagent de retirer les références au Jihad dans leurs manuels scolaires. Pour le ministre de l'éducation jordanien, il s'agit "d'introduire des valeurs internationales et des notions de droits de l'homme et de paix dans les programmes scolaires" . Ce qui est dénoncé par les conservateurs qui y voient une pression occidentale.
http://infos.aol.fr/info/ADepeche?id=237 312&cat_id=3
http://infos.aol.fr/info/ADepeche?id=237 235&cat_id=3

[ Haut ]

Archives de la rubrique International :

Café  n°1 - n°2 - n°3 - n°4 - n°5 - n°6 - n°7 - n°8 - n°9 - n°10 - n°11 - n°12 - n°13 - n°14 - n°15 - n°16 - n°17 - n°18 - n°19 - n°20 - n°21 - n°22 - n°23 - n°24 - n°25 - n°26 - n°27 - n°28 - n°29 - n°30 - n°31 - n°32 - n°33 - n°34 - n°35 - n°36 - n°37 - n°38 - n°39 - n°40 - n°41 - n°42 - n°43 - n°44 - n°45 - n°46 - n°47 - n°48 - n°49 - n°50 - n°51 - n°52 - n°53 - n°54 - n°55 - n°56 - n°57 - n°58 - n°59 - n°60 - n°61 - n°62 - n°63 - n°64 - n°65 - n°66 - n°67 - n°68 - n°69 - n°70 - n°71 - n°72 - n°73 - n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78 -

 
  La rubrique International dans les archives :
 • Les dernières éditions du Café :
n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78
 • Les archives complètes


 • Envoyer une info
 • Nous écrire


 • S'abonner à cette rubrique
 • Nous connaître
 • Nous aider
 • Version imprimable