International (Café N° 49)

Version imprimable Version imprimable

Édition du 28-04-2004

- François Jarraud -

- A la Une : L’éducation progresse dans le monde    [ Haut ]

« Partout dans le monde, les enfants passent plus de temps qu’avant à l’école mais de différences demeurent entre les pays et les régions ». A l’occasion de la publication de l’édition 2004 des Indicateurs mondiaux de l’éducation, l’Unesco dresse un bilan de la situation de l’école dans le monde. Certes on est encore loin de l’éducation pour tous, objectif qui reste fixé pour 2015. Mais la scolarisation progresse et particulièrement en Afrique. Ainsi aux Comores et en Ouganda la durée moyenne de la scolarité a augmenté de plus de 4 ans ! C’est en Europe que l’espérance de vie scolaire est la plus forte avec 12,4 ans, 15,4 ans avec l’enseignement supérieur. L’Afrique atteint la moitié de ce chiffre (7,8). Mais en Europe comme en Afrique, les écarts sont importants d’un pays à l’autre : 10 ans en Moldavie contre 18 en Finlande, 13 ans en Tunisie contre 3 au Niger. Des taux qui ne sont pas forcément liés au PIB nationaux : l’Ouganda par exemple a une espérance de vie scolaire de 11 ans. La parité est également loin d’être établie : un enfant sur trois vit dans un pays où l’accès à l’éducation primaire pour les garçons et les filles est inégal.
http://www.unesco.org/education/docs/FR_ GD2004_overview.pdf
http://www.unesco.org/education/docs/EN_ GD2004_v2.pdf

- International    [ Haut ]

L'éducation pour tous, selon quels critères ?
"On observe bien depuis 50 ans une tendance à la convergence des systèmes éducatifs". Dans une étude publiée par l'IREDU, François Orivel analyse les apports des études comparatives en matière d'éducation. Celles-ci se sont imposées devant la prise de conscience générale de l'importance de l'éducation dans un contexte de globalisation économique. Pour autant, pour F. Orivel, elles peinent à mettre en avant des critères d'efficacité des systèmes scolaires. Ainsi les effets liés à la réduction du nombre d'élèves par classe, aux moyens attribués à l'enseignement, à la décentralisation des systèmes ou à la formation des enseignants sont certains mais relativement. S'il est efficient de réduire le nombre d'élèves de 100 à 30, l'efficacité est moins évidente dans le cas d'une baisse de 30 à 25. Ce flou rend plus difficile le financement du programme de Dakar qui prévoit l'alphabétisation de tous les enfants en 2015 : faut-il contraindre les pays à suivre un modèle de gestion unique de leur système éducatif ? Selon la réponse apportée à cette question, le coût du programme varie du simple au quadruple pour les pays donateurs.
http://www.u-bourgogne.fr/IREDU/2003/030 90.pdf
http://www.adobe.fr/products/acrobat/rea dstep2.html

Les Etablissements français à l’étranger
Le B.O. du 22 avril publie la liste des établissements français à l’étranger.
http://www.education.gouv.fr/bo/2004/16/ MENE0400644A.htm

La pauvreté divisée par deux selon la Banque mondiale
« Il est vraisemblable que le premier des objectifs de développement pour le Millénaire qui vise à réduire de moitié la pauvreté dans le monde d’ici 2015 sera réalisé ». François Bourguignon, économiste de la Banque mondiale, nuance le propos : si 500 millions de pauvres ont disparu des statistiques en Asie depuis 1981 , la pauvreté a baissé beaucoup moins vite sur les autres continents. C’est ce que revèlent l’édition 2004 des Indicateurs mondiaux du développement édités par la Banque mondiale. Le PIB moyen des PVD a augmenté de 30% depuis 1981, il a triplé en Asie de l’est, réduisant d’autant le fossé nord-sud.
http://siteresources.worldbank.org/NEWS/ PressRelease/20194975/pr2004-309-fr.pdf
http://www.worldbank.org/data/wdi2004/in dex.htm

- Etats-Unis    [ Haut ]

Le niveau scolaire monte
"De 1990 à 2000 les lycéens ont obtenu de meilleurs résultats aussi bien dans les matières fondamentales (maths, sciences, anglais, etc.) que dans les autres. Le National Center for Education Statistics (NCES) publie une étude sur le niveau des lycéens. Elle témoigne d'une amélioration générale du niveau. Cependant celle-ci ne touche pas identiquement toutes les minorités. Les asiatiques ont mieux réussi que les blancs, les noirs et les hispaniques et les filles mieux que les garçons..
http://nces.ed.gov/pubsearch/pubsinfo.as p?pubid=2004455

Les hussards de la pédagogie
Comment amener les « bonnes pratiques » dans la classe ? Le gouvernement américain a peut-être trouvé la solution en envoyant des enseignants former leurs collègues à travers le pays. Appelée Teacher-to-Teacher, on attend de l’opération qu’elle fasse boule de neige.
http://www.cnn.com/2004/EDUCATION/04/22/ teacher.to.teacher.ap/index.html

Les marques envahissent l’école
C’est la dernière tendance selon CNN. Les écoles américaines s’associent à de grandes marques. Ainsi l’école Alice Costello dans le New Jersey a carrément mis son nom aux enchères sur eBay. Elle portera le nom de la marque la plus offrante. Il est vrai que sa bibliothèque et son gymnase ont déjà été rebaptisés du nom d’un supermarché.
http://www.cnn.com/2004/EDUCATION/04/21/ name.this.school.ap/index.html

Le gouvernement fédéral autorise le voile à l'école
"Aucun élève ne devrait avoir à choisir entre suivre sa foi et recevoir les bénéfices d'une éducation publique". Selon CNN, le gouvernement fédéral américain a décidé de soutenir la défense d'une jeune fille de l'Oklahoma chassée de son école parce qu'elle porte le voile. CNN souligne que cette position s'oppose à celle prise par le gouvernement français.
http://www.cnn.com/2004/LAW/03/30/us.sch ool.headscarves/index.html

A Denver les indicateurs entrent dans la paie des profs
1000$. C'est ce que devrait rapporter de bons résultats scolaires aux enseignants de Denver. Les enseignants de cette ville ont accepté qu'une partie de leur salaire dépende de leur "mérite". Ainsi un professeur qui passe un concours ou qui accepte de travailler dans une école défavorisée obtient un sur-salaire compris entre 3 et 9% Dépasser le taux de réussite moyen rapporte 3% de paie supplémentaire, soit les fameux 1000$ annuels pour un débutant. Comme les avantages peuvent s'accumuler, la municipalité y voir un moyen d'inciter les "meilleurs" enseignants à venir travailler dans les établissements difficiles. Au prix moyen de 5000$ chaque.
http://www.csmonitor.com/2004/0330/p11s0 1-legn.html

Les Hispaniques et la loi Bush sur l'éducation
" Actuellement, seulement 17% des écoliers hispaniques (CM1) sont au niveau en lecture et le pourcentage est encore plus faible en maths ". Pour M. Hernandez Ferrier, de l'administration fédérale de l'éducation, la loi No Child Left Behind instaurée par le président Bush donne une chance réelle d'améliorer cet état de fait. La loi évalue l'efficacité de chaque établissement, par exemple en estimant les résultats de chaque groupe ethnique. Quand l'école obtient de mauvais résultats, le district scolaire doit donner aux parents la possibilité d'envoyer leur enfant dans une autre école ou mettre en place des moyens éducatifs supplémentaires. M. Hernandez Ferrier souligne le coût de cette politique scolaire : le budget fédéral de l'éducation de 2005 est en hausse de 3% et atteint un niveau record. Un milliard supplémentaire est accordé pour les enfants de milieux défavorisés. Pour M. Hernandez ferrier, "la loi No Child Left Behind instaure un nouveau concept : l'éducation est un droit civil. Il ne suffit plus que nos enfants s'assoient dans une salle de classe. Ils ont droit maintenant à une éducation de même qualité que les autres enfants ".
http://www.hispanicprwire.com/news_in.ph p?id=2034&cha=6&

14 états se rebellent contre la loi No Child Left Behind
C'est un coup dur pour la loi fédérale No Child Left Behind. Quatorze états, et parmi eux la Californie et le Connecticut, demandent des dérogations à l'application de la loi fédérale. Celle-ci fixe des critères très sévères aux établissements scolaires pour pouvoir bénéficier de subventions fédérales. Par exmple l'exigence de progrès pour tous les groupes ethniques de l'établissement.
http://www.nytimes.com/2004/03/25/educat ion/25CHIL.html

Jusqu'où la transparence de l’école ?
Les indicateurs accessibles aux parents à New-York vont beaucoup plus loin qu’en France : informations sociales, ethniques etc.
http://maps.nycboe.net/

- Canada    [ Haut ]

Québec : De nouveaux moyens pour l'éducation
"Ces nouveaux crédits nous permettront de poursuivre nos efforts pour maintenir et développer au Québec un des meilleurs systèmes d'éducation au monde et de favoriser la réussite de tous les élèves". Pierre Reid, le ministre de l'éducation du Québec a annoncé le 1er avril une hausse de 2,7% du budget de l'éducation et de 3,4% pour le primaire et le secondaire. Les 234 millions de dollars ajoutés cette année seront utilisés pour développer l'aide aux devoirs, considérée comme un moyen efficace de lutte contre l'échec scolaire, renforcer le corps enseignant et améliorer les transports scolaires.
http://www.meq.gouv.qc.ca/CPRESS/cprss20 04/c040401.htm

Colombie : L'école de la délation
"Il ne s'agit pas de petits rats qui vendent leurs camarades. C'est plutôt qu'ils sentent que les jeunes doivent être responsables de leurs actes" affirme le proviseur. Mais ils prennent quand même les dollars ! Selon Canoë, l'école Esquimalt High, située à Victoria en Colombie britannique, récompense financièrement les élèves qui dénoncent les méfaits de leurs camarades. La prime varie de 10 à 50 dollars. 75% des délits auraient été résolus.
http://www2.canoe.com/infos/quebeccanada /archives/2004/03/20040326-140553.html

- Afrique    [ Haut ]

Kenya : Le sida détruit le système éducatif
" Si le sida et le taux de mortalité des enseignants ne reculent pas, leur rôle social va diminuer". L'épidémie de sida tue chaque jour de 4 à 6 enseignants sur les 235.000 que compte le Kenya. Un nombre plus important de professeurs est malade et ne peut enseigner. Pour le ministre de l'éducation, la lutte contre le sida passe maintenant prioritairement par l'école.
http://allafrica.com/stories/20040404001 2.html

Côte d'Ivoire : Test de l'apprentissage en langue maternelle
Fraternité Matin rend compte de l'expérience du "Projet Ecole Intégrée". Une dizaine de localités du pays proposent l'enseignement en langue locale. Les écoliers reçoivent également des cours de formation aux métiers ruraux (agriculteurs, pêcheurs etc.). Cet "enseignement intégré" vise certes à faciliter les apprentissages à l'école. Mais il souhaite aussi lutter contre l'exode rural et améliorer la formation des paysans.
http://fr.allafrica.com/stories/20040415 0657.html

Burkina-Faso : La pédagogie est au bout du bâton
"Lorsque l'élève est bon, c'est lui qui est intelligent. S'il ne vaut rien, c'est le maître qui est mauvais. Cette situation renforce davantage la maxime qui dit que l'enseignement est un métier noble mais ingrat". Au nom de la difficulté du métier, le Syndicat national des travailleurs de l'éducation de base burkinabé appelle les enseignants à manifester leur solidarité avec une enseignante condamnée à 3 mois de prison pour avoir rossé une de ses élèves. Pour le Synateb, "Il est vrai que "la pédagogie du bâton" relève de la vieille école et est proscrite par les textes en vigueur. Qu'a-t-on proposé à la place du bâton quand on sait qu'on attend toujours du maître de bons résultats ? On oublie du même coup les textes régissant le recrutement dans les écoles (65 élèves maximum par classe). Que peut faire un pauvre enseignant face à plus d'une centaine d'élèves si les bases élémentaires de l'éducation ne sont pas acquises en famille ? D'ailleurs, aucun maître n'a l'intention de blesser un élève en le corrigeant."
http://fr.allafrica.com/stories/20040407 0151.html

Sénégal : 34.000 bacheliers en 2004
Selon Le Soleil, « L’Office du Baccalauréat semble fin prêt ». Cette année 33.854 candidats se présentent au bac sénégalais, dont deux tiers de littéraires. Les filles restent minoritaires (40%) même si leur pourcentage augmente régulièrement depuis 4 ans. Comme en France, elles sont rares dans la filière scientifique.
http://fr.allafrica.com/stories/20040426 0170.html

Cameroun : Eduquer contre le sida
Comment préserver les jeunes contre le sida ? Au Cameroun, le gouvernement estime que 115.000 élèves et enseignants sont déjà porteurs du virus. Les adolescents de 15 à 24 ans sont directement menacés et le gouvernement se soucie de préserver "l'ilôt de l'espoir" : les 5-14 ans. Pour cela une première campagne va former 18.000 élèves chargés d'éduquer leurs camarades.
http://fr.allafrica.com/stories/20040331 0462.html

- Asie    [ Haut ]

Afghanistan : Succès de la campagne de scolarisation
L'Afghanistan compte aujourd'hui plus d'écoliers qu'il n'en a jamais eu avec près de 5,5 millions de jeunes scolarisés, soit 1,4 millions d'élèves supplémentaires. L'UNICEF est particulièrement satisfait de la progression du nombre de filles : elles représentent maintenant 30% des élèves. Mais 1 million de fillettes ne vont toujours pas à l'école.
http://www.un.org/apps/news/story.asp?Ne wsID=10141&Cr=afghanistan&Cr1=

Chine : Le gouvernement investit dans l'éducation
"Ces dernières années, le PIB chinois a maintenu une croissance rapide et l'augmentation des crédits et de l'investissement dans l'éducation sur le plan national a été relativement importante. Cependant l'investissement est loin d'être suffisant en comparaison avec la position stratégique du développement prioritaire de l'éducation dans l'économie nationale et l'édification moderne". Zhou Ji, le ministre chinois de l'éducation, a annoncé un nouvel effort pour l'éducation. Sa part dans le PIB est passée ces dernières années de 2,45 à 3,41% du PIB. L'objectif fixé est maintenant 4%. Rappelons qu'avec une croissance beaucoup plus lente, la France consacre 6,9% de son PIB aux dépenses d'éducation (6,1% pour la formation initiale).
http://www.china.org.cn/french/107534.ht m
ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/d pd/etat13/etat01.pdf

La Chine lauréate des trophées de la répression sur le net
A l'occasion de la Fête de l'Internet, l'ONG Reporters sans frontières a décerné ses "trophées de la répression sur le net". Ces "prix" "récompensent" les états les plus répressifs en matière d'Internet. C'est la Chine qui obtient la Palme d'Or avec "60 cyberdissidents emprisonnés, des centaines de milliers de sites Internet filtrés et une surveillance implacable des courriers électroniques" selon RSF. Les autres prix ont été attribués à l'Arabie Saoudite, qui censure plusieurs centaines de milliers de sites, au Viêt Nam, qui maintient en prison 7 internautes, à Cuba, qui a réussi à contrôler entièrement le réseau dans l'ile, aux Maldives et à la Syrie, pour la détention d'internautes. Nicole Fontaine n'est sans doute pas fière de faire partie des lauréats : RSF lui reproche la loi sur l'économie numérique, "un texte dangereux pour la liberté d'expression des internautes".
http://www.rsf.fr/article.php3?id_articl e=9658

[ Haut ]

Archives de la rubrique International :

Café  n°1 - n°2 - n°3 - n°4 - n°5 - n°6 - n°7 - n°8 - n°9 - n°10 - n°11 - n°12 - n°13 - n°14 - n°15 - n°16 - n°17 - n°18 - n°19 - n°20 - n°21 - n°22 - n°23 - n°24 - n°25 - n°26 - n°27 - n°28 - n°29 - n°30 - n°31 - n°32 - n°33 - n°34 - n°35 - n°36 - n°37 - n°38 - n°39 - n°40 - n°41 - n°42 - n°43 - n°44 - n°45 - n°46 - n°47 - n°48 - n°49 - n°50 - n°51 - n°52 - n°53 - n°54 - n°55 - n°56 - n°57 - n°58 - n°59 - n°60 - n°61 - n°62 - n°63 - n°64 - n°65 - n°66 - n°67 - n°68 - n°69 - n°70 - n°71 - n°72 - n°73 - n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78 -

 
  La rubrique International dans les archives :
 • Les dernières éditions du Café :
n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78
 • Les archives complètes


 • Envoyer une info
 • Nous écrire


 • S'abonner à cette rubrique
 • Nous connaître
 • Nous aider
 • Version imprimable