International (Café N° 53)

Version imprimable Version imprimable

Édition du 08-09-2004

- François Jarraud -

- A la Une : L'Afrique a besoin d'1 million d'enseignants    [ Haut ]

Pour atteindre l'objectif de l'éducation pour tous, l'Afrique devra scolariser 55 millions d'enfants d'ici 2015 et pour cela recruter 1,3 million d'enseignants. Ce chiffre moyen cache de fortes inégalités : dans les pays de l'Afrique de l'ouest (CEDEAO), comme le Sénégal,le Mali,le Niger, il faudra doubler le budget de l'éducation. Est-ce possible ? Il faudra également améliorer la performance du système éducatif : actuellement seulement un enfant sur deux termine l'école primaire. Un écolier sur trois décroche au primaire.
http://fr.allafrica.com/stories/20040630 0382.html
http://fr.allafrica.com/stories/20040630 0380.html

- Afrique    [ Haut ]

La parité est mal partie
Selon une étude de la FAWE, 14 pays africains n'arriveront pas à réaliser la parité filles garçons dans la scolarisation en 2005 ni l'éducation pour tous en 2015. Il s'agit notamment du Burkina Faso, du Bénin, du Tchad, de Madagascar, du Sénégal, et du Togo. Des progrès ont été réalisés : ainsi au Burkina Faso, le taux de scolarisation des filles est passé de 41 à 47% de 2002 à 2003. Mais le programme rencontre des résistances : retards de versement des partenaires bailleurs de fonds, manque de confiance des populations, refus d'accueillir les jeunes filles enceintes.
http://fr.allafrica.com/stories/20040625 0762.html

Les ministres se soucient des TICE
Réunis à Abuja (Nigéria) du 28 au 30 juillet, les ministres de l'éducation africains recommandent l'intégration rapide des TIC dans l'éducation. Un vœu qui rencontre de nombreux obstacles, ne serait-ce que l'inégalité d'accès à l'énergie. Fait intéressant, des entreprises africaines proposent des solutions informatiques et d'accès Internet à coût réduit.
http://www.burkina-ntic.org/actu1.php3?i d_article=323
http://fr.allafrica.com/stories/20040804 0370.html

Burkina-Faso : 22.604 candidats au bac
Ils ne sont que 22.604 nous dit Le Pays, à se présenter au bac burkinabé. Mais ils n'étaient que 16.185 en 2001. Le nombre de candidats augmente de 10% chaque année.
http://fr.allafrica.com/stories/20040702 0700.html

Burkina Faso : Fraude et formation sous le feu des syndicats
Vente de sujets, substitution de copies, notes de complaisance : le SYNTER,un des syndicats d'enseignants burkinabé, décrit tous les chemins de la fraude. Ce bilan intervient après que de nouvelles fuites ("le pétrole") aient entaché le Bepc et le bac. Le synter dénonce l'impunité dont bénéficient les fraudeurs. Une autre organisation, le SNEA-B, s'inquiète du manque de formation des enseignants du primaire : "les enseignants peu qualifiés sont les plus nombreux (58,65%)… A l'allure où nous allons aujourd'hui avec les 6 mois de formation, si dans 10 ans ceux que nous considérons comme qualifiés vont à la retraite, les choses vont empirer".
http://fr.allafrica.com/stories/20040716 0355.html
http://fr.allafrica.com/stories/20040715 0586.html

Cameroun : Examens : c'est la cata !
Avec 63% d'échec au bac et 82% au Bepc, c'est une nouvelle mauvaise année pour le Cameroun. Pour le quotidien Mutations, les causes sont aussi à chercher dans la culture scolaire du pays. " Nos enfants ne sont pas des cancres, ils deviennent très souvent des majors ailleurs, dans des pays où le système d'évaluation est moins répressif" affirme le directeur de l'office du baccalauréat. Chaque année certaines épreuves seraient de vraies embuscades.
http://fr.allafrica.com/stories/20040804 0635.html

Sénégal : Grande Nuit de la craie
La Grande Nuit de la craie a récompensé les meilleurs enseignants de l'académie de Kaolack sous la présidence du ministre de l'éducation.
http://fr.allafrica.com/stories/20040714 0421.html

Sénégal : A Diara le lycée de la solidarité internationale
Le Soleil de Dakar rend hommage au partenariat qui lie le village de Diara avec le Lycée de la solidarité internationale (académie de Paris). A l'initiative du français Philippe Taburet le partenariat permet de soutenir l'agriculture et l'école du village et de faciliter la scolarisation de jeunes exclus du Nord et du Sud.
http://fr.allafrica.com/stories/20040628 0461.html
http://lvpe-li.scola.ac-paris.fr/qui_lsi .html

Sénégal : Progrès et limites du secondaire
Engagé comme d'autres pays du Sud dans l'Education pour tous, le Sénégal voit ses effectifs d'élèves dans le primaire augmenter (taux de scolarisation de 63%) et par suite ceux du secondaire. Selon Le Soleil, le taux de réussite au bac en 2004 est de 46%, soit 6 points de plus qu'en 2002. Une bonne nouvelle que "Le Sud" tempère : au total il n'y a que 15.205 bacheliers. 26% seulement des jeunes accèdent au lycée. Le collège compte seulement 98.000 filles pour 163.000 garçons.
http://fr.allafrica.com/stories/20040728 0112.html
http://fr.allafrica.com/stories/20040728 0495.html

- Maghreb    [ Haut ]

Maroc : Généralisation de l'enseignement à 6 ans
Selon Le Matin, une large campagne de sensibilisation sera lancée à la rentrée pour généraliser l'inscription de tous les enfants de 6 ans à l'école. Au programme : distribution de cartables et ouverture de cantines. Le quotidien ne signale pas de mesures particulières pour les filles.
http://www.lematin.ma/journal/article.as p?id=regio&ida=37166

Maroc : 54% d'échec au bac 2004
Selon L'économiste, le taux d'échec au bac devient catastrophe nationale : "sur les 122.198 redoublants (public et privé confondu), seuls 25 à 30% pourront ou voudront repasser leur baccalauréat... Les autres devront chercher d’autres voies de recours: chômage et/ou formation professionnelle ou école privée pour ceux qui en ont les moyens… A cela s’ajoute le facteur démographique qui contribuera à gonfler le nombre d’élèves au secondaire qualifiant (actuellement de 574.000) pour le porter à 1 million en 2009 et 1,5 en 2013). Rien qu’aujourd’hui, près de 24% des classes du secondaire sont en surnombre". Le quotidien relève que le nouveau bac exige des élèves de sortir du par cœur et se demande si la réforme est correctement appliquée.
http://www.leconomiste.com/article.html? a=57073

Maroc : Philo partout !
La philosophie entrera dès l'année prochaine dans le cursus de toutes les années du baccalauréat, c'est-à-dire du second cycle du secondaire. Dès la rentrée 2004 la philosophie sera enseignée en première année du bac. Pour cela l'éducation embauchera 400 professeurs supplémentaires.
http://fr.allafrica.com/stories/20040625 0678.html

Algérie : Restructuration du secondaire en 2005
En redéfinissant les filières de l'enseignement secondaire (elles passeraient de 15 à 7), en retardant la spécialisation à la dernière année de lycée, l'Algérie entreprend une réforme de l'enseignement secondaire qui fait suite à celle de l'enseignement "moyen" (collège). Pour le gouvernement il s'agit à la fois "d'adaptation du système éducatif aux nouvelles exigences de la mondialisation" et de mettre un terme à un système qui génère un fort taux d'échec. Au bac 2004, seulement 42% des candidats ont été reçus, dont nombre de filles (112.000 pour 63.000 garçons).
http://www.lematin-dz.net/quotidien/lire .php?ida=21853&idc=9&taj=1&refresh=1
http://80.88.0.236/stories.php?story=04/ 07/17/7628600
http://fr.allafrica.com/stories/20040721 0209.html

Algérie : Déperdition scolaire massive
La Tribune d'Alger lance un cri d'alarme. " Deux élèves sur trois ont échoué dans leurs études dans ce pays qui s'enorgueillit d'avoir 70% de jeunes pour une population de plus de 30.000.000 d'habitants. Un petit calcul approximatif donne à l'échec le chiffre effarant de 14.000.000 sur les 21.000.000 de jeunes Algériens. Un tel résultat ne peut être qualifié que de catastrophique".. Une chose est sure : cette année seulement 36% des candidats ont obtenu le BEF qui donne accès au lycée. Dans ces conditions, de plus en plus de jeunes quittent l'école pour aller travailler : il y aurait déjà 1.300.000 enfants au travail dont 700.000 filles. C'est le développement économique du pays qui est menacé.
http://fr.allafrica.com/stories/20040705 0634.html
http://fr.allafrica.com/stories/20040706 0520.html

Algérie : Nouveaux programmes et ouverture au privé
En Algérie, la rentrée a lieu le 11 septembre et le système scolaire algérien connaît cette année encore une importante réforme. Elle est marquée par l'introduction de l'enseignement du français en 2ème année du primaire. L'amazighe sera également introduit dès l'école primaire en 2005. Enfin l'Algérie institutionnalise officiellement l'enseignement privé.
http://www.jeune-independant.com/display .php?articleId=9897

- Etats-Unis    [ Haut ]

Davantage d'enfants nourris gratuitement à l'école
Républicains et Démocrates ont adopté une loi qui prolonge de 5 ans le programme alimentaire à l'école. Elle permettra de faire bénéficier de repas gratuits à la cantine les enfants dont les parents reçoivent des bons alimentaires. Le programme fédéral nourrit 27 millions d'enfants chaque jour. 11 millions d'entre eux bénéficient également d'un petit déjeuner et d'un goûter. Le nouveau programme simplifie les procédures et augmente le nombre de bénéficiaires. Il coûte 16 milliards de dollars.
http://www.cnn.com/2004/EDUCATION/06/25/ school.lunch.reut/index.html

Le débat électoral n'oublie pas l'école
Faut-il réduire le nombre d'élèves en classe ou miser sur l'évaluation des établissements ? C'est un peu sur ces termes que le débat électoral américain oppose le président Bush et le candidat Kerry. Le président sortant peut mettre en avant l'augmentation des subventions fédérales à l'école (+ 41%) et le suivi drastique des établissements par la loi No Child Left Behind.
http://www.edicom.ch/news/international/ 040821110949.sa.shtml

Explosion du e-learning en 2004 ?
L'enseignement à distance américain va-t-il franchir le cap du million d'étudiants en 2004 ? Selon CNN, le secteur connaîtrait une croissance de 38% cette année. "Vous n'êtes plus limité par le temps ou la géographie. Les gens ne vous jugent plus que sur vos idées. C'est très démocratique" affirme le président de l'université de Phoenix. C'est au nom de la démocratisation et de l'intégration que l'administration fédérale soutient le développement du e-learning.
http://www.cnn.com/2004/EDUCATION/08/13/ b2s.elearning/index.html

L'Etat contesté dans son rôle éducatif
"Ces enfants n'appartiennent pas à César. Ils appartiennent à Dieu. Mon mari est celui que Dieu a chargé de ces enfants". D'après The Christian Monitor, au nom de la liberté religieuse, de nombreux parents qui instruisent eux-mêmes leurs enfants réfutent tout contrôle de l'Etat. Le nombre d'enfants dans ce cas va croissant : il aurait augmenté de 250.000 depuis 1999 et atteindrait 1,1 million. Certains états ont adopté une loi de protection de la liberté religieuse et des parents vont en justice en utilisant cette loi pour contester tout contrôle public.
http://www.csmonitor.com/2004/0831/p14s0 2-legn.html

- Canada    [ Haut ]

Québec : L'école publique en chute
Rentrée morose au Québec où l'école publique voit ses effectifs baisser de 7% au bénéfice du privé. La violence, un encadrement insuffisant sont les arguments les plus fréquemment avancés par les parents pour expliquer cette fuite.
http://www2.canoe.com/infos/dossiers/arc hives/2004/08/20040816-095145.html

- Asie    [ Haut ]

Maurice : Allongement de la scolarité à 16 ans
"Il ne s'agit pas de mettre les parents en prison parce qu'ils n'envoient pas leur enfant à l'école.. Nous devons faire un travail d'accompagnement pour ceux quine peuvent pas le faire, pour des raisons de pauvreté notamment". Le gouvernement mauricien a décidé l'allongement de la scolarité à 16 ans en 2005. Cela pose un autre problème : l'accueil des enfants nécessite des investissements.
http://fr.allafrica.com/stories/20040714 0369.html

Chine : Réforme et tradition
"En classe, prendre la parole en classe, boire de l'eau, aller aux toilettes, choisir librement une place à côté d'un camarade... tout cela est considéré comme contrevenant à la discipline scolaire selon la tradition mais est devenu « les droits et intérêts » des élèves d'une école de Shanghai". La Chine expérimente de nouveaux rapports entre enseignants et élèves. "Respecter les enfants est une condition préalable au développement normal de l'éducation ; l'éducation a besoin de la réforme pour se conformer à la situation courante. C'est une réalité indiscutable. Mais est-il approprié que la réforme abandonne à la légère la tradition nationale ? Est-il obligatoire de « s'aligner sur les habitudes internationales » pour avoir une éducation moderne ?" Le débat est lancé…
http://www.china.org.cn/french/123327.ht m

Inde : Quand les profs pimentent les repas…
Deux enseignants d'une école publique indienne ont voulu faire partager leur passion à leurs jeunes élèves de 5 à 11 ans. Pour pimenter la ration quotidienne servie par la cantine, ils ont imaginé un curry spécial mélangeant alcool et cannabis aux légumes servis aux élèves.
http://news.bbc.co.uk/2/hi/south_asia/39 31131.stm

[ Haut ]

Archives de la rubrique International :

Café  n°1 - n°2 - n°3 - n°4 - n°5 - n°6 - n°7 - n°8 - n°9 - n°10 - n°11 - n°12 - n°13 - n°14 - n°15 - n°16 - n°17 - n°18 - n°19 - n°20 - n°21 - n°22 - n°23 - n°24 - n°25 - n°26 - n°27 - n°28 - n°29 - n°30 - n°31 - n°32 - n°33 - n°34 - n°35 - n°36 - n°37 - n°38 - n°39 - n°40 - n°41 - n°42 - n°43 - n°44 - n°45 - n°46 - n°47 - n°48 - n°49 - n°50 - n°51 - n°52 - n°53 - n°54 - n°55 - n°56 - n°57 - n°58 - n°59 - n°60 - n°61 - n°62 - n°63 - n°64 - n°65 - n°66 - n°67 - n°68 - n°69 - n°70 - n°71 - n°72 - n°73 - n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78 -

 
  La rubrique International dans les archives :
 • Les dernières éditions du Café :
n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78
 • Les archives complètes


 • Envoyer une info
 • Nous écrire


 • S'abonner à cette rubrique
 • Nous connaître
 • Nous aider
 • Version imprimable