International (Café N° 56)

Version imprimable Version imprimable

Édition du 14-11-2004

- François Jarraud -

- A la Une : Education pour tous : objectif inaccessible selon l'Unesco    [ Haut ]

"Des classes surchargées, des enseignants peu qualifiés et des écoles sous-équipées disposant d’un matériel pédagogique insuffisant sont encore la réalité de nombreux pays". Selon le Rapport mondial de suivi de l'éducation pour tous (EPT) établi par l'Unesco, l'objectif de la scolarisation dans le primaire de tous les enfants en 2015 ne sera probablement pas atteint. Malgré les efforts, 103 millions d'enfants ne sont pas scolarisés, parmi lesquels 57% de filles. C'est mieux qu'en 1998 où ils étaient 107 millions. Mais à ce rythme là, le taux de scolarisation net devrait atteindre seulement 87% en 2015. L'achèvement du cycle primaire, absolument nécessaire pour l'apprentissage définitif de la lecture et de l'écriture, reste une source de préoccupations : le taux de survie en 5ème année du primaire n'atteint pas 75% dans 30 pays. Le rapport de l'Unesco met l'accent sur le déficit de qualité de l'enseignement. C'est lui qui met en danger le plan EPT. Ainsi, au Togo, seuls 2% des professeurs ont un diplôme du premier cycle de l'enseignement secondaire. Le rapport établit un "indice du développement de l'éducation pour tous" qui permet de déterminer dans quelle mesure les pays atteignent les objectifs du plan EPT : enseignement primaire universel, parité, alphabétisation et qualité de l'enseignement. Un tiers des pays, principalement développés, ont atteint les objectifs. Un autre tiers est loin de ls atteindre : il s'agit de pays d'Afrique subsaharienne mais aussi de pays très peuplés d'Asie comme l'Inde, le Bangladesh et le Pakistan. L'Unesco propose des mesures politiques pour soutenir le plan mais aussi appelle les pays donateurs à davantage d'effort financier.
Communiqué
http://portal.unesco.org/fr/ev.php-URL_I D=23451&URL_DO=DO_TOPIC&URL_SECTION=201.h tml
Rapport en français (pdf)
http://www.unesco.org/education/gmr_down load/fr_summary.pdf

- Canada    [ Haut ]

Scolarité jusqu'à 18 ans en Ontario
Pour lutter contre le décrochage scolaire, le gouvernement libéral de l'Ontario a décidé d'étendre la scolarité obligatoire de 16 à 18 ans. Un projet de loi sera déposé en ce sens début 2005.
http://lcn.canoe.com/lcn/infos/national/ archives/2004/11/20041107-113825.html

L'utilisation des logiciels à l'école
"Les logiciels sont encore très exploités en classe. Il est certain que leur emploi n’est pas toujours en lien étroit avec le courant socioconstructiviste émanant du programme de formation de l’école québécoise (utilisation libre, jeux, etc.)". Sur le site québécois du CRDI, en s'appuyant sur deux enquêtes, Yvan Lessard fait le point sur l'utilisation des logiciels dans le système éducatif québécois. Les traitements de texte, les navigateurs, les programmes d'exercices sont en tête bien avant les logiciels plus créatifs.
http://c-rdi.qc.ca/bibliotheque/aff_chro .asp?num=87

Droit d'auteur et enseignement
"En adoptant une loi équitable sur le droit d'auteur, en se penchant sur les besoins de la population étudiante et du corps enseignant, en favorisant un plus grand accès et en apportant d'autres mises à jour essentielles, le Canada a l'occasion exceptionnelle d'améliorer les possibilités d'apprentissage pour les générations à venir". Six organisations professionnelles de l'éducation, dont la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE) et l'Association canadienne des conseils/commissions scolaires, demandent une révision de la législation sur le droit d'auteur de façon à en exempter les applications éducatives.
http://www.gazette.uottawa.ca/article_f_ 529.html

- Etats-Unis    [ Haut ]

Quelle politique scolaire pour Bush II ?
Selon Edweek, le président Bush devrait persévérer dans l'application de la loi No Child Left Behind, une loi fédérale qui lie le versement des fonds fédéraux aux écoles à des garanties de résultats. Durant la campagne, le président a défendu l'idée de nouveaux examens visant les high schools. Jusque là le président n'avait pas obtenu du Congrès des fonds pour soutenir les programmes de libre choix de l'école. On s'attend à qu'il les obtienne. Les électeurs semblent acquis à l'idée de limiter les dépenses dans l'éducation.
http://www.edweek.org/ew/articles/2004/1 1/10/11prez.h24.html
http://www.edweek.org/ew/articles/2004/1 1/10/11initiatives.h24.html

Bilan positif pour No Child Left Behind
Bush a-t-il réussi sa politique scolaire ? Les premiers résultats de la loi fédérale No Child Left Behind sont publiés à quelques jours du scrutin présidentiel. La loi est très critiquée pour les charges qu'elle impose aux pouvoirs locaux puisque ceux-ci ont des obligations de résultats pour bénéficier des aides fédérales. Une étude publie de premiers résultats qui semblent particulièrement positifs en terme de lutte contre les discriminations. Ainsi, dans la quasi-totalité des états, le niveau en lecture s'est amélioré, parfois très sensiblement. Particulièrement, les écarts de niveau entre les groupes ethniques et les classes sociales se sont réduits.
Article d'Edweek
http://www.edweek.org/ew/articles/2004/1 0/20/08edtrust.h24.html
Rapport (en pdf)
http://www2.edtrust.org/edtrust/images/M easuredProgress.doc.pdf

Quand les lycéens se font entendre…
Les jeunes sont capables d'améliorer eux-mêmes leur école. C'est le message qu'a réussi à faire passer What Kids Can Do, une organisation charitable américaine. Plus de 6000 lycéens de 5 grandes villes américaines ont participé l'an dernier à une enquête dirigée par leurs pairs sur leur vie scolaire. Premier enseignement : les lycéens apprécient leurs professeurs mais veulent plus de contact avec eux. Un quart des jeunes estiment n'avoir aucun adulte à qui parler dans leur école. 87% pensent qu'un peu plus d'attention de la part de leurs maîtres les aiderait à réussir. 40% déclarent avoir souvent besoin d'aide mais 68% affirment que leurs professeurs ne leur parlent jamais de leurs résultats scolaires. L'enquête ne s'en est pas tenu là. Elle a permis de faire entendre les demandes jeunes. Ainsi, une école de Saint Louis a mis en place une demi-heure de rencontre quotidienne profs – élèves.
http://www.whatkidscando.org/studentalli es/studentalliesintro.html

Enseignement : Un système immobile ?
Selon une étude du National Center for Education Statistics (NCES), le système scolaire secondaire américain n'a pas amélioré ses performances en matière d'exclusion ces dernières années. Près de 4 millions de jeunes Américains de 16 à 24 ans ont quitté le lycée sans qualification, ce qui représente un taux de 10,7%. Le taux d'achèvement des études secondaires qui avait augmenté dans les années 70, plafonne depuis aux alentours de 86%. L'écart entre les groupes ethniques stagne lui aussi : le taux d'achèvement est de 91% pour les Blancs contre 66% pour les Hispaniques.
http://nces.ed.gov/pubsearch/pubsinfo.as p?pubid=2005046

L.A. choisit les petites écoles
Après Chicago, Los Angeles décide à son tour de réduire la taille des établissements secondaires. Avec des établissements ne dépassant pas 500 élèves, Selon Edweek, Los Angeles espère réduire l'anonymat et finalement augmenter le taux de réussite aux examens.
Article de Edweek
http://www.edweek.org/ew/articles/2004/1 0/13/07la.h24.html
A Chicago
http://www.cafepedagogique.net/disci/dis ci64f2.php?discipline=inter

Philadelphie appelle les églises à l'aide
"Il y a de gros problèmes sociaux et économiques dans nos écoles et nous avons besoin de toutes les aides. C'est l'argument utilisé par le responsable des écoles de Philadelphie pour appeler à l'aide les églises. 85% des élèves de Philadelphie bénéficient des programmes sociaux fédéraux. Pour M. Vallas, les groupes religieux pourraient soutenir des activités de tutorat et d'études dirigées. Il sollicite les églises chrétiennes mais aussi les mosquées et les synagogues. Des juristes sont chargés de veiller à la séparation entre religion et état.
http://www.edweek.org/ew/articles/2004/1 1/10/11philly.h24.html

- Afrique    [ Haut ]

Une école à plusieurs vitesses
Le slogan de "L'éducation pour tous" ne peut cacher de fortes disparités sociales dans l'accès à l'école affirme Alain Mingat, expert de la Banque mondiale. En 10 ans, l'éducation a fait de grands progrès en Afrique subsaharienne. Ainsi le taux brut de scolarisation est passé de 71 à 77% dans 8 pays de la zone. Un chiffre qui occulte une réalité plus sombre. D'une part seule une minorité des jeunes achève l'enseignement primaire, condition absolument nécessaire pour une maîtrise réelle de la lecture. De 1990 à 2000, le taux d'achèvement est passé de 27 à 37% seulement. Un taux qui descend à seulement 28% chez les filles. Les ruraux auraient un taux inférieur de moitié à la moyenne.
Rapport sur le site F.A.O.
http://www.fao.org/sd/dim_kn2/kn2_041001 a1_fr.htm

Cameroun : Fraude et clientélisme
Quelques semaines après la rentrée, la presse camerounaise publie des articles très critiques sur son système éducatif. Ainsi, Cameroon Tribune dénonce la fraude massive dans un centre de BEPC : les sujets ont sans doute été diffusés et les correcteurs ont été très indulgents au point d'obtenir 100% de reçus… ce qui a motivé une enquête administrative. Dans Le Messager, un parent d'élèves se plaint du racket exercé par des enseignants du secondaire. "La plupart des établissements ont chacun une technique d'escroquerie qui lui est propre".
http://fr.allafrica.com/stories/20041102 0088.html
http://fr.allafrica.com/stories/20041103 0442.html

Côte d'Ivoire : Des écoles françaises attaquées
Le lycée français d'Abidjan, une école de Yamoussoukro auraient été attaqués et partiellement détruits par des manifestants. Nous avons peu d'informations sur les conditions de sécurité des enseignants français sur place.
http://story.news.yahoo.com/news?tmpl=st ory&cid=578&e=2&u=/nm/20041106/ts_nm/ivor ycoast_dc

Kenya : L'éducation pour tous oublie les enfants travailleurs
Près de 2 millions d'enfants âgés de 5 à 17 ans échappent à la scolarisation primaire obligatoire décrétée par le gouvernement kenyan. Il s'agit, selon Inter Press Service, des enfants travailleurs qui, pour nombre d'entre eux, sont employés comme domestiques et ne sont pas à l'abri d'abus. Une situation qui divise la société kenyane.
http://fr.allafrica.com/stories/20041105 0695.html

Sénégal : La difficile route de l'enseignement en langue maternelle
Suivant les recommandations de l'Unesco, en 2002-2003, le Sénégal a testé l'introduction de la langue maternelle, en l'occurrence le mandingue, dans quelques écoles qui utilisaient jusque là comme langue scolaire le français. Deux ans plus tard les maîtres font un premier bilan qui fait apparaître des difficultés. Premier problème : le manque de matériel didactique pour une langue qui n'a jamais été langue d'enseignement au primaire. Mais le plus gros obstacle reste "le mépris des parents". Les parents retirent leur enfant des écoles mandingues pour les inscrire dans des écoles "françaises", d'autant que l'entrée en sixième est conditionnée par un examen d'entrée.. en français. L'école mandingue risque de n'être que l'école des paysans. Une problématique qui concerne d'autres pays.
http://fr.allafrica.com/stories/20041109 0575.html

Sénégal : Tourisme et école buissonnière
"En 200 le taux de réussite aux examens était de 95%. Cette année on est tombé à 31%. C'est inadmissible". Le directeur de l'école élémentaire de Gorée se lamente, selon le quotidien Wal Fadjri. Le responsable serait.. le touriste. Les enfants feraient l'école buissonnière pour guider les touristes et entretenir leur famille.
Article de Wal Fadjri
http://fr.allafrica.com/stories/20041020 0469.html

- International    [ Haut ]

Congrès de l'OCDE sur les enseignants
"De bons enseignants sont essentiels à la réussite des systèmes éducatifs mais ils ne sont pas toujours faciles à trouver ni à retenir." Alors qu'un fort pourcentage d'enseignants partira en retraite dans les prochaines années dans l'ensemble des pays développés, l'OCDE réunit les responsables éducatifs des pays membres les 18 et 19 novembre à Amsterdam. Le congrès publiera les résultats d'une étude sur les politiques à l'égard des enseignants menée dans 25 pays.
http://www.oecd.org/document/26/0,2340,f r_2649_201185_33875674_1_1_1_1,00.html
http://www.minocw.nl/congres_ocw-oecd/

[ Haut ]

Archives de la rubrique International :

Café  n°1 - n°2 - n°3 - n°4 - n°5 - n°6 - n°7 - n°8 - n°9 - n°10 - n°11 - n°12 - n°13 - n°14 - n°15 - n°16 - n°17 - n°18 - n°19 - n°20 - n°21 - n°22 - n°23 - n°24 - n°25 - n°26 - n°27 - n°28 - n°29 - n°30 - n°31 - n°32 - n°33 - n°34 - n°35 - n°36 - n°37 - n°38 - n°39 - n°40 - n°41 - n°42 - n°43 - n°44 - n°45 - n°46 - n°47 - n°48 - n°49 - n°50 - n°51 - n°52 - n°53 - n°54 - n°55 - n°56 - n°57 - n°58 - n°59 - n°60 - n°61 - n°62 - n°63 - n°64 - n°65 - n°66 - n°67 - n°68 - n°69 - n°70 - n°71 - n°72 - n°73 - n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78 -

 
  La rubrique International dans les archives :
 • Les dernières éditions du Café :
n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78
 • Les archives complètes


 • Envoyer une info
 • Nous écrire


 • S'abonner à cette rubrique
 • Nous connaître
 • Nous aider
 • Version imprimable