International (Café N° 59)

Version imprimable Version imprimable

Sortir

Édition du 11/02/2005

- François Jarraud -

- A la Une : Le monde cherche 30 Millions de profs    [ Haut ]

C'est pas moins de 30 millions d'enseignants qui seront nécessaires pour assurer l'Education pour tous d'ici 2015. Selon l'Unesco, le monde risque de manquer de professeurs. L'organisation condamne pourtant les états qui embauchent des enseignants peu formés et sous payés. "Sans des enseignants compétents, l'objectif de l'Education pour tous ne sera pas atteint. La qualité ne doit pas devenir otage de la quantité".
http://portal.unesco.org/education/fr/ev .php-URL_ID=37695&URL_DO=DO_TOPIC&URL_SEC TION=201.html

Sortir    [ Haut ]
- Afrique    [ Haut ]

Afrique : Mandela lance Des écoles pour l'Afrique
Alors que le nombre d'orphelins du sida en Afrique augmente rapidement (14 millions aujourd'hui), Nelson Mandela a lancé une campagne de collecte de fonds pour leur éducation.
http://www.lintelligent.com/gabarits/art icleAFP_online.asp?art_cle=AFP22714mandee uqirf0

Sénégal : L'Ecole peut faire reculer l'excision
"Cette étude qualitative des motivations sur l'excision des filles a révélé qu'il s'agit d'un fait culturel bien ancré dans la conscience collective de telle sorte que son abandon par les populations prendra du temps". Pour Ibrahima L. Diop et Mme Bâ Fatoumata Bèye, auteurs d'une étude sur l'excision, citée par Le Soleil de Dakar, l'école pourrait aider au recul de cette pratique. "La majorité des élèves sont contre cette pratique, mais la plupart d'entre eux ne sont pas disposés à s'engager dans la lutte pour l'abandon de l'excision à la fois par égard pour leurs parents et par crainte de représailles de leur groupe social". Aussi les auteurs recommandent d'intégrer la lutte contre l'excision dans les programmes d'enseignement du collège. Il ne s'agit pas " de les convaincre puisqu'ils le sont déjà, mais de les rendre plus dynamiques pour affronter leurs propres sociétés en vue de l'abandon de cette abomination qu'est l'excision des filles".
http://fr.allafrica.com/stories/20050207 0379.html

Madagascar : Alphabétisation : premiers bilans
Lancées par le gouvernement malgache avec le soutien des Nations Unies (Pnud, Unesco, Pam), les actions d'alphabétisation font l'objet d'une première évaluation très positive. Elle visaient des adultes, des adolescents à qui on tente également d'apprendre un métier, et des enfants non-scolarisés. Particularité de ces programmes : prendre appui sur les autorités et les ressources humaines locales, proposer des apprentissages ludiques, maîtriser les coûts. Ainsi la méthode employée permet d'alphabétiser un adulte pour 22 dollars seulement.
http://www.unesco.org/education/finalext raitprogramme.pdf

- International    [ Haut ]

Campagne mondiale pour l'éducation
Parce que près de 100 millions d'enfants, dont une majorité de filles, n'ont pas accès à l'éducation, Solidarité Laïque, Agir ici et Aide et Action, invitent les enseignants et les établissements à participer à la Campagne mondiale pour l'éducation. L'initiative est reconnue par le ministère et aura son point d'orgue lors de la semaine d'action mondiale pour l'éducation du 24 au 30 avril. Si la promotion de l'éducation, la solidarité internationale ou la promotion du droit des femmes vous interpellent, soutenez cette action.
http://www.solidarite-laique.asso.fr/dos siercme/index.htm

L'Unicef a besoin de 763 M $
L'Unicef s'attaque aux "crises oubliées". En publiant le rapport "Action humanitaire 2005", l'Unicef a estimé ses besoins pour l'année 2005 à 763 millions de dollars, soit 200 millions de plus qu'en 2004. Ces sommes sont nécessaires pour aider les enfants des "crises oubliées" : ceux de Tchétchénie en Europe, surtout les enfants d'Ouganda, du Darfour, de Somalie, de la R.D. du Congo, d'Afghanistan, de Haïti par exemple. 33 pays réclament une aide d'urgence alors que les fonds collectés pour l'Asie du sud sont suffisants. Ainsi près de 20 millions d'enfants ont été chassés de chez eux par la guerre ou les crises locales.
http://www.unicef.org/french/media/media _24932.html
http://www.unicef.org/french/emerg/3737_ HAR.html

Enfants et guerres
Depuis 1990, deux millions d'enfants sont morts, six millions ont été blessés, 22 millions se sont réfugiés et 300.000 ont été enrôlés de force. Les 11 et 12 févriers, l'ONG Médecins du monde organise un colloque sur le thème "Enfants et guerres". Il réunira de nombreux spécialistes pour aborder les questions des dispositifs d'aide, de la protection internationale, de la justice et permettre un échange de pratiques. La Défenseure des enfants participera à cette manifestation.
http://www.medecinsdumonde.org/agenda/pr ogr%20coll%20enf%2005.pdf

Europe-Asie : pour l'éducation d'urgence
A l'issue de leur réunion samedi 22 janvier, les ministres de l'éducation européens ont décidé de mieux coordonner leurs travaux pour assurer une re-scolarisation rapide des enfants des zones touchées par le tsunami. Ils appuieront les actions de l'Unicef. Plus sur le fond, ils ont décidé "d'engager une réflexion sur l'éducation d'urgence". Rappelons que le récent rapport de Martine Storti, inspectrice générale, dénonce la faiblesse de l'engagement français pour l'éducation d'urgence.
http://www.education.gouv.fr/actu/elemen t.php?itemID=20051221633
http://www.education.gouv.fr/ecole_asie/ default.htm
http://www.cafepedagogique.net/expresso/ index170105.php

- Etats-Unis    [ Haut ]

Comment changer les lycées ?
Selon Edweek, les chiffres sont là : un tiers des lycéens n'obtiennent aucun diplôme. Dans certains centres villes c'est la moitié. Pour ceux qui vont en enseignement supérieur, la moitié doit suivre des cours de remise à niveau. L'Amérique veut retaper ses lycées. Mais comment faire ? Faut-il imposer un "socle commun" de connaissances ? Mais avec quel contenu ? Faut-il y inclure une éducation comportementale ? Pour Michael W. Kirst, professeur en sciences de l'éducation à Stanford, "Personne ne sait quoi faire".
http://www.edweek.org/ew/articles/2005/0 1/26/20high.h24.html

Quelle place pour la religion à l'école ?
Stephen Williams, enseignant, a porté plainte contre son district scolaire parce qu'il lui a interdit d'utiliser des écrits religieux dans son cours d'histoire. Ailleurs c'est une école qui refuse la demande de parents de concevoir un cours sur la bible. Selon The Christian Science Monitor, les questions religieuses posent problème aux chefs d'établissements publics qui préfèrent généralement éviter le sujet.
http://www.csmonitor.com/2005/0127/p11s0 1-legn.htm

Le créationnisme évolue peu…
Selon un sondage publié par Education Week, 25% des professeurs de biologie d'Oklahoma croient modérément dans le créationnisme, la théorie qui veut que dieu ait créé le monde, quand 48% l'affirment avec force. En Louisiane des professeurs de biologie demandent l'enseignement du créationnisme. Une situation qui correspond à la demande de la société américaine où 65% des adultes souhaitent que les deux théories, créationnisme et évolution, soient enseignées.
http://www.edweek.org/ew/articles/2005/0 2/02/21science.h24.html

Le web lie l'école et les parents
Grâce à Internet les écoles américaines peuvent sonder en permanence la satisfaction des parents. "Que pensez-vous de la courtoisie de l'équipe ? Et du service rendu par l'école ? " Edweek signale l'utilisation du web par les districts scolaires, pour garder le contact avec les parents et recevoir leurs attentes et leurs plaintes. Il est vrai que de nombreux postes éducatifs sont électifs. Internet ouvre de nouvelles possibilités. Mais ces tests en ligne ont aussi leurs limites par exemple l'irruption de personnes étrangères aux établissements.
http://www.edweek.org/ew/articles/2005/0 1/26/20tech.h24.html
http://www.greenville.k12.sc.us/district /survey.asp

Bilan positif des portables Apple dans les écoles
"Ca rend les cours plus intéressants" Katie Kubacki, une collégienne de Oak-Land, juge positivement le prêt de portables Apple. Au bout de 5 années d'utilisation, le principal estime que cela a augmenté l'implication des élèves et fait diminuer les actes d'incivilité.
http://www.twincities.com/mld/twincities /living/education/10763209.htm?1c

SIF une norme pour les écoles
Pourquoi ressaisir les données concernant un élève quand il change d'établissement ? Roger Saxton, chef du district scolaire de Holmen (Wisconsin), a pu alléger les tâches de son équipe en utilisant des logiciels respectant la norme SIF. L'interopérabilité facilite la gestion des transports scolaires, des bibliothèques, des cantines et l'administration des établissements. Selon Edweek, 250 districts utiliseraient SIF créant un vaste réseau d'écoles en interopérabilité.
http://www.edweek.org/ew/articles/2005/0 2/02/21software.h24.html
http://www.sifinfo.org/index.asp

Echec scolaire et expansion économique
"Si nous sommes idiots, pourquoi sommes-nous si riches ?" Anthony P. Carnevale pose cette intéressante question dans Education Week. Relevant les résultats moyens du système scolaire américain lors des enquêtes internationales, il se demande comment les Etats-Unis arrivent à avoir une économie si développée. "Nous n'avons pas le meilleur capital humain, mais nous en avons davantage et notre agilité économique nous permet de mieux l'utiliser". Le système scolaire produirait la plus forte masse de scientifiques au monde et le système économique les utiliserait au mieux. D'où des inquiétudes pour l'avenir qui devraient pousser à améliorer l'Ecole. D'une part la construction européenne pourrait permettre à cette dernière de faire masse. D'autre part, des générations déclinantes se profilent à l'avenir. Le baby boom est décalé mais existe aussi là-bas. "Si nous voulons rester en tête de l'économie mondiale, nous devrons faire prospérer notre capital humain. Eventuellement supprimer l'écart éducatif entre nous et nos compétiteurs"..
http://www.edweek.org/ew/articles/2005/0 2/02/21carnevale.h24.html

Du jardin d'enfant à la maternelle
L'Amérique passe du jardin d'enfant à la maternelle. EdWeek nous emmène dans une école de Californie où les enfants apprennent à compter, à reconnaître et nommer des figures géométriques. Toutes tâches nouvelles mises en place depuis le passage du jardin d'enfants à mi-temps à la journée complète à l'école. Une révolution qui gagne peu à peu plusieurs états américains : l'Arizona, l'Indiana, le Massachusetts devraient suivre. Pour le gouverneur de l'Arizona, "nos enfants seront mieux préparés à apprendre, ils décrocheront moins du lycée et ils auront un meilleur niveau si on démarre sur une base plus solide". Une tendance qui contrarient certains milieux conservateurs pour lesquels les enfants de 5 ans ont d'abord besoin de leurs parents.
http://www.edweek.org/ew/articles/2005/0 1/26/20fullday.h24.html

- Québec    [ Haut ]

Une semaine pour les profs
Une semaine durant laquelle les élèves et les parents sont invités à décorer l'école, à remercier les profs ou à leur composer un poème. Mieux encore : 7 jours durant lesquels les chefs d'établissement préparent un goûter pour leurs enseignants et embauchent des surveillants pour les décharger. Incroyable, non ? Du 6 au 12 février, le Québec fête "la Semaine des enseignantes et des enseignants".
http://www.meq.gouv.qc.ca/dftps/interieu r/semaine2005.html

Mario s’en va : c’est poche, …
Beaucoup de directeurs quittent leur école en fin d’année scolaire. C’est le cas de Mario Asselin qui dirigeait depuis sept ans une école canadienne, l’Institut Saint-Joseph à Québec. C’est une petite nouvelle ? Non, c’est une grande et triste nouvelle pour tous ceux qui suivaient au jour le jour une captivante aventure pédagogique grâce aux carnets Web des élèves, des profs et du directeur. Et puis, c’est surtout triste pour les élèves et leurs parents qui commentent cette annonce : c’est poche, il était gentil…
http://cyberportfolio.st-joseph.qc.ca/ca rriere/
http://cyberportfolio.st-joseph.qc.ca/ma rio/
http://www.haypocalc.com/quebec/glossair e/

La religion reste à l'Ecole
Invité à choisir entre un cours d'enseignement du fait religieux et le maintien des enseignements religieux catholique et protestant, le gouvernement québécois va probablement choisir la continuité, annonce Le Devoir. Fortement marqué par la religion, le système scolaire québécois a commencé à se laïciser en supprimant les commissions scolaires confessionnelles en 1998. L'enseignement religieux concerne trois élèves sur quatre à hauteur d'une heure hebdomadaire.
http://www.ledevoir.com/2005/01/25/73341 .html

L'enseignement religieux en débat
L'Expresso du 27 janvier le signalait : le Québec débat en ce moment du maintien de l'enseignement religieux dans les établissements scolaires. Luc Benoit nous permet de suivre ce débat en nous offrant un solide dossier où s'affrontent les avis des évêques, de la Coalition pour la déconfessionnalisation, des parents etc.
http://www.csdeschenes.qc.ca/diplome/cla use/
http://www.cafepedagogique.net/expresso/ index270105.php

Le CSE contre la religion à l'Ecole
Un nouveau pas vers la laïcité ? C'est une prise de position importante que le Conseil supérieur de l'éducation du Québec vient de prendre en demandant au gouvernement de supprimer l'enseignement religieux dans les établissements scolaires publics. Réuni le 28 janvier, le CSE "recommande au ministre de l’Éducation de ne pas renouveler la clause dérogatoire à la Charte canadienne des droits et libertés", clause qui permet le maintien de l'enseignement religieux, "d’adopter dans les meilleurs délais un programme d’enseignement non confessionnel de la religion destiné à l’ensemble des élèves". Le CSE a estimé que "en privilégiant les seuls catholiques et les seuls protestants, le régime actuel d’enseignement confessionnel de la religion constitue de fait une option minoritaire à laquelle souscrivent au plus 20 % de la population". Il estime qu'un "enseignement non confessionnel de la religion contribuera à faire participer l’ensemble des enfants du Québec, quelles que soient leurs origines, au patrimoine religieux québécois qui fait partie de l’identité nationale".
http://www.cse.gouv.qc.ca/f/pub/avis/avi s.htm

[ Haut ]

Archives de la rubrique International :

Café  n°1 - n°2 - n°3 - n°4 - n°5 - n°6 - n°7 - n°8 - n°9 - n°10 - n°11 - n°12 - n°13 - n°14 - n°15 - n°16 - n°17 - n°18 - n°19 - n°20 - n°21 - n°22 - n°23 - n°24 - n°25 - n°26 - n°27 - n°28 - n°29 - n°30 - n°31 - n°32 - n°33 - n°34 - n°35 - n°36 - n°37 - n°38 - n°39 - n°40 - n°41 - n°42 - n°43 - n°44 - n°45 - n°46 - n°47 - n°48 - n°49 - n°50 - n°51 - n°52 - n°53 - n°54 - n°55 - n°56 - n°57 - n°58 - n°59 - n°60 - n°61 - n°62 - n°63 - n°64 - n°65 - n°66 - n°67 - n°68 - n°69 - n°70 - n°71 - n°72 - n°73 - n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78 -

 
  La rubrique International dans les archives :
 • Les dernières éditions du Café :
n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78
 • Les archives complètes


 • Envoyer une info
 • Nous écrire


 • S'abonner à cette rubrique
 • Nous connaître
 • Nous aider
 • Version imprimable