Italien (Café N° 77)

Version imprimable Version imprimable

Vie de la discipline

Pour le prof

Bibliographie

Dossier spécial

Édition du 12-11-2006

- Jean-Luc Bouko -

- A la Une : e-mondo : un monde virtuel pour les élèves italianistes.

Le projet e-mondo pourrait faire peur quand on voit l’expression « monde virtuel » , on peut avoir l’impression que les élèves vont être lâchés dans un univers entièrement virtuel et qu’ils vont échapper complètement à l’enseignant et en fait, il n’en est rien.

Le projet a très bien été pensé et conçu par Pascal Bégou. Il correspond bien à ce que nous faisons en classe avec les élèves. D’ailleurs si le monde virtuel est si bien conçu c’est parce qu’il a été créé par un enseignant d’italien et qu’il n’est nullement l’adaptation d’un jeu en anglais. Il s’inspire certes des mondes existants sur le Net mais il est original. Personnellement, il me fait plus penser à l’Immeuble de Francis Debyser (ou à d’autres ouvrage du même auteur comme les îles, le village…) et même au roman « La vie mode d’emploi » de Georges Perec mais avec une extension vers la ville italienne.

Le projet s’adresse à des élèves qui débutent l’apprentissage de l’italien, c’est clairement annoncé et les objectifs correspondent bien aux premiers niveaux du Cadre européen. Quand il est annoncé A1 ou A2, ce ne sont pas des lettres qui ont été mises au hasard pour être à la mode, loin de là !
L’élève doit accomplir de réelles tâches, il a des missions à faire et tout se fait sous la supervision de l’enseignant de la classe (et des autres enseignants qui sont inscrits au projet et qui peuvent « intervenir »)

En quoi consiste ce projet ?
Après inscription de la classe (ou des classes, on peut aussi bien sûr y inscrire des secondes LV3), chaque élève va pouvoir créer son personnage. Il va lui donner une identité (on révise donc sous une autre forme tout le lexique), lui créer un visage (le projet permet de modifier sa tête et de revoir le lexique du visage), le faire travailler (et oui ! Les élèves vont devoir affronter la dure réalité virtuelle et devront passer un entretien d‘embauche) et donc gagner de l’argent pour pouvoir s’acheter des objets, louer ou acheter une maison ou un appartement qu’ils iront visiter bien sûr (de Turin à Bari, avec des plans illustrés de ces mêmes villes).
Ils choisiront un animal magique (du putois au cheval ailé !) chaque animal ayant des propriétés spéciales mais ils ne peuvent utiliser ces pouvoirs qu’une fois par jour.
Ils vont posséder des objets de consommation (il va falloir se nourrir et s’habiller s’ils veulent survivre !). Ils vont aussi pouvoir les acheter et les vendre. Les élèves vont pouvoir agir sur le monde qui les entoure avec leur personnage. Ils vont même pouvoir jouer (ou lutter entre eux).
Ils pourront lire le journal virtuel et y écrire des articles, déposer des annonces….

En résumé, le projet e-mondo n’est pas qu’un jeu, il ne vient pas non plus se substituer au travail fait en classe mais c’est un excellent complément pour varier les supports (ce qui n’est pas toujours évident avec des débutants) et mettre les élèves dans une réelle démarche actionnelle. L'élève va utiliser ce qu’il a appris en classe pour faire quelque chose de concret et de différent. Ce support va donner du sens à ses acquis.


Vous trouverez toutes la documentation pour inscrire vos classes sur le site de e-mondo :
http://www.crdp.ac-grenoble.fr/i-mondo/

Vie de la discipline    [ Haut ]
- Appel à partager : sections européennes collège

Si vous êtes enseignant en collège avec une section euro, si vous pouvez proposer des fiches qui seraient mises en ligne sur le site Emilangues, vous pouvez me contacter, je vous donnerai des informations complémentaires et je transmettrai.
Courriel : jlblille@free.fr

Pour le prof    [ Haut ]
- Séminaire franco-italien.

A surveiller le BO spécial pour les formations à l'étranger (fin novembre-début décembre). Le séminaire franco-italien à Vietri sul mare (Salerno)15-29 juillet 2006. Chaque année, les enseignants d'italien mais aussi les professeurs des écoles et les enseignants de DNL peuvent postuler à un des deux stages de formation à l'étranger : Perugia ou le séminaire pédagogique franco-italien (qui a lieu une année en France et l'autre en Italie). Ces deux stages sont annoncés chaque année dans un BO spécial intitulé « formations à l'étranger », généralement fin novembre-début décembre. Pour postuler, c'est très simple, il suffit de s'inscrire avec le formulaire que l'on trouve sur Internet (le site du CIEP sera donné dans le BO) et votre administration transmettra au Rectorat de Lille qui fera suivre à M. Fontier.

Voici un témoignage d'une collègue de l'académie de Nice qui a participé au Stage de Vietri cette année. "Certes c’est de l’implication et du travail mais c’est aussi beaucoup de plaisir, le plaisir de la recherche partagée, de l’échange, de la confrontation, de la mise en commun d’expériences conduites souvent en " solo " et parfois dans le doute . Le séminaire est une pépinière d’idées, un aggiornamento pédagogique mais aussi culturel des plus intéressants qui soit. Et surtout ne redoutez pas l’exposé car personne ne vous attend au tournant, personne n’attendra de vous autre chose que la relation d’un moment de votre quotidien d’enseignant, pas même, et surtout pas les Inspectrices qui impulsent toujours, avec la plus grande des courtoisies, un échange d’idées qui nourrira indubitablement votre réflexion pédagogique. Pour y avoir participé à trois reprises je ne saurais trop vous recommander de surveiller le B.0 afin de postuler pour la session de 2007 qui sera l’année du cinquantenaire de cet échange franco italien". Marie-Claude Ipert-Bresson

Bibliographie    [ Haut ]
- Des nouveautés

- Giochi e parole (1 et 2) :
Apprendre et réviser le vocabulaire italien en s'amusant. Chez Ellipses.

- Bled italien 4e : 13/14 ans et Bled italien 3e : 14/15 ans
de Gabrielle Kerleroux. Chez Hachette.

- In Bocca al lupo - Dans la gueule du loup : Mille et une expression et façon de dire pour apprendre l'italien. De Bernard Chevalier et Gilles Macagno. Chez Ellipses.

Dossier spécial    [ Haut ]
- Evaluations à l'entrée en 6ème et en fin de 3ème

Académie de Nice (6ème) et de Strasbourg (3ème). Evaluation à l'entrée en 6ème
Tout le dossier peut être téléchargé : cahier de l'élève + fichiers son sur le site de l'Académie de Nice.
http://www.ac-nice.fr/anglais/articles.php?lng=fr&pg=36[...]

Certes, ces évaluations ont le mérite d'exister et d'être mises à la disposition des enseignants mais il y a quand beaucoup à dire sur ce type d'évaluation ! Je ne sais dans quelles conditions elles ont été crées (dans l'urgence probablement comme d'habitude) mais on ne peut émettre que des réserves quant à l'utilité de ce genre de test ou de quiz (je ne veux employer un autre mot).
Il y a une grande différence entre l'évalution de Nice et celle de Strasbourg qui est un modèle de référence !
L'évaluation de Nice saucissonne la langue en segments privés de sens et ne propose aucun lien entre les parties du test. On teste l'élève comme un cobaye. Avec une batterie d'activités déconnectées entre elles, on a l'impression que l'on fait le tour de ce qui a été vu en primaire mais c'est juste une impression !
C'est une conception de l'évaluation complétement archaïque et inutile. On aura tout intérêt, à l'avenir, à construire, à bâtir un projet pour que l'élève ne soit pas mis dans une situation digne de « Questions pour un champion ».
On pourrait par exemple proposer un projet, une mission du type :
« Ton école organise une sortie d'une journée en Italie.
Tu vas écouter la météo(et on relie les activités météo) ; tu dois ramener un cadeau à Hélène qui n'a pas pu venir : tu sais ce qu'elle aime et ce qu'elle n'aime pas...(les couleurs/ le piace...).

- Mise en place : la note aux professeurs : (extraits)
Avec la mise en place des groupes de compétences, une évaluation bilan des acquis en italien lors de la scolarité à l'école élémentaire s'avère plus que jamais indispensable. Nous proposons donc un petit cahier comprenant des activités d'évaluation de compétences qui ont été ébauchées au Cycle Trois, et qui correspondent au niveau A1 du Référentiel européen des langues, ainsi qu'aux Instructions Officielles du B.O. spécial N°4 du 29 août 2002. Ces activités doivent être proposées aux élèves de Sixième lors des
premières semaines de classe (...) Cette évaluation constituant un outil de travail pour l'enseignant et pour l'équipe pédagogique, on se gardera bien de céder aux demandes de certains parents en communiquant le résultat de cette évaluation sous forme d'une note chiffrée (sur 20 par exemple …) entrant dans la moyenne du premier trimestre. Le résultat de ce travail figurera sous la forme d'un pourcentage de réussite qui pourra être communiqué aux enfants à la fin du premier trimestre par exemple, afin que chacun puisse apprécier les progrès effectués par rapport à son niveau de départ..

- Les activités
I. Oral
a. Discrimination auditive (les fichiers son peuvent être téléchargés)
Des séries de 3 mots, deux mots ont le même son et l'élève doit cocher le mot qui ne contient pas le même son. Exemples : sono/sonno/nonno (mais ne va-t-il pas cocher nonno?) oche/cena/amiche ; Pisa/piazza/tazza ; laghi/giro/ghiro
b. Accentuation
Des mots de 2 ou trois syllabes, l'élève doit cocher là où se trouve la syllabe accentuée.
Exemples : papa/papà/Milano...
c. Intonation
10 phrases, l'élève doit reconnaître celles qui sont des questions.
d. Compréhension de l'oral : les couleurs
L'élève entend les couleurs et il doit colorier avec le bon crayon (en espérant qu'il n'aura pas oublié sa boîte de couleurs et qu'elle est bien complète !)
e. compréhension de l'oral : les nombres
L'élève entend deux numéros de téléphone, il doit les écrire (en chiffre ou en lettres?)
f.compréhension de l'oral : acquisition des séries : mois et saisons
Cinq phrases l'élève doit cocher si la proposition est vraie ou fausse .
Exemple : Aprile è in inverno. Agosto è in estate.
g. compréhension d'un message oral
Des messages qu'un élève entrant en 6ème n'a jamais entendus ; la situation donnée aurait pu être différente ; dans une gare par exemple mais pas un aéroport !
L'élève entend des annonces dans un aéroport il doit relier les messages aux bonnes portes
1- I signori passeggeri del volo EZ-8361 a destinazione di Roma, sono pregati di presentarsi alla porta C-15.
2- I passeggeri del volo AF-4606, sono attesi alla porta B-11.
3- Attenzione. Ultima chiamata per il volo BA-1492 in partenza per Palermo, alla porta B-21.
h. compréhension orale globale.
5 messages radiophoniques, l'élève doit les relier au type de message : pubblicità, meteo...
i. compréhension orale : localiser, reconnaissance des prépositions .
L'élève entend des phrases à propos d'un ballon (è sotto la finestra) et il doit retrouver sur le dessin où se trouve le ballon (on aurait pu donner à l'élève un dessin de meilleure qualité ! S'il y a ambiguité sur le dessin , comment peut-il placer correctement son ballon ?)
j. Compréhension de l'oral : comprendre les goûts d'autrui.
L'élève entend des phrases sur les goûts d'Elena, il doit indiquer par un coeur ou un coeur barré sous les images ce qu'elle aime et n'aime pas.
k. Compréhension de l'oral : la météo.
5 villes et 5 temps différents, l'élève doit relier.
l. Compréhension de l'oral : in classe.
L'élève entend un série de phrases, il doit écrire dans quel cas il peut les entendre.
Exemple : Grazie signora professoressa (il y a même signor professore !)

II. Ecrit
a. adéquation questions/réponses.
Réponses à relier à leurs questions.
b. description d'un personnage.
Un petit texte : description d'un Martien (sans commentaire). L'élève doit le dessiner et le colorier.
c. production écrite : l'activité la plus incompréhensible, la plus irréaliste ou surréaliste (mais je ne pense que l'on soit dans une activité d'écriture créative ou humorisitique)
Ecrire une carte postale pour décrire sa chambre à un correspondant italien ! Mais qui fait faire cela à ses élèves ?

III. Prodution orale
En continu : l'élève doit parler de lui, de sa famille et de sa maison
En interaction : l'élève est au restaurant, il lit le menu et commande au serveur joué par le professeur.Le menu est donné par le professeur.

_______________________________________________________________________________

Evaluation en fin de 3ème

Il y a deux dossiers : l'évaluation de 2005 et celle de 2006. Ils sont accompagnés des fichiers sons.
http://www.ac-strasbourg.fr/sections/enseignements/seco[...]

Les évaluations de Strasbourg proposent, quant à elles, un vrai parcours pédagogique. C'est un dossier très bien fait, intelligemment structuré. Tout a un sens pour l'élève. L'évaluation ne peut être ressentie comme un test mais comme un grand jeu; c'est un réel projet pédagogique qui met l'élève au centre d'une activité, il doit mobiliser ses connaissances et ses acquis pour atteindre un objectif. La langue lui sert à quelque chose ! Toutes les activités ont un sens, elles sont concrétes et correspondent à des choses que l'élève peut être amené à rencontrer. Ce sont des situations authentitiques et dignes d'intérêt : quand on demande à l'élève d'écrire une carte postale c'est vraiment une carte postale qui pourrait être écrite par un élève... mais qui a déjà écrit une carte postale pour décrire sa chambre ? C'est quand même ce que l'on a demandé aux petits niçois !

L'évaluation de 2005 proposait un voyage à Venise et toutes les activités étaient reliées à ce projet : activités orales et écrites sur Casanova, Marco Polo, le Musée Correr, la ville de Venise, la nourriture, le plan de la ville...

Quand on demande d'écrire aux élèves il y a une vraie cohérence :
- écrire une lettre : A votre retour, rédigez en italien un texte dans lequel vous racontez la plus belle journée de votre séjour (40 mots environ). Utilisez le passé composé.

Ces évaluations sont conformes au CECR et elles ne l'utilisent pas comme un vain mot ou pour être à la mode.

Les concepteurs de ces dossiers ont vraiment fait un énorme travail qui a en plus le mérite d'être agréable à lire.

[ Haut ]

Archives de la rubrique Italien :

Café  n°1 - n°2 - n°3 - n°4 - n°5 - n°6 - n°7 - n°8 - n°9 - n°10 - n°11 - n°12 - n°13 - n°14 - n°15 - n°16 - n°17 - n°18 - n°19 - n°20 - n°21 - n°22 - n°23 - n°24 - n°25 - n°26 - n°27 - n°28 - n°29 - n°30 - n°31 - n°32 - n°33 - n°34 - n°35 - n°36 - n°37 - n°38 - n°39 - n°40 - n°41 - n°42 - n°43 - n°44 - n°45 - n°46 - n°47 - n°48 - n°49 - n°50 - n°51 - n°52 - n°53 - n°54 - n°55 - n°56 - n°57 - n°58 - n°59 - n°60 - n°61 - n°62 - n°63 - n°64 - n°65 - n°66 - n°67 - n°68 - n°69 - n°70 - n°71 - n°72 - n°73 - n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78 -

 
indispensables

Dossier Bac et Brevet : préparation, entraînement, auto-évaluation

Le point pour la rentrée 2006

  La rubrique Italien dans les archives :
 • Les dernières éditions du Café :
n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78
 • Les archives complètes


 • Envoyer une info
 • Nous écrire


 • S'abonner à cette rubrique
 • Nous connaître
 • Nous aider
 • Version imprimable