Langues anciennes (Café N° 34)

Version imprimable Version imprimable

Collège

Dossier spécial

- Robin Delisle -

- A la Une : Entretien avec Jean-Noël Robert

Robin Delisle – Jean-Noël Robert, vous êtes conseiller pour les études classiques auprès de l’Union Latine. Pouvez-vous préciser ce qu’est exactement l’Union Latine ?

Jean-Noël Robert
L’Union Latine est une organisation intergouvernementale, fondée en 1954 par la Convention de Madrid, et qui n’a véritablement pris corps qu’en 1983. Sa vocation est d’œuvrer à la promotion des langues et cultures néo-latines, et elle regroupe ainsi à travers le monde plus de trente-cinq Etats membres, avec de nombreux bureaux et des experts (principalement des continents européen, américain et africain) qui développent des projets multilatéraux.
J’ajoute, à titre personnel, que ce caractère d’organisation internationale me semble particulièrement favorable pour mener à bien dans une totale impartialité un projet européen comme celui dont je suis chargé relativement à l’enseignement des langues et des cultures anciennes en Europe.


RD - Quelles sont aujourd’hui, à votre avis, les perspectives d’enseignement du latin dans le monde ?

Jean-Noël Robert
Contentons-nous modestement de l’Europe, c’est-à-dire des pays dont la culture trouve sa source dans celle de l’Antiquité classique, même s’il est curieux de voir que certains pays lointains sont persuadés (mieux que nous ?) de l’utilité du latin pour étudier nos langues occidentales. Savez-vous, par exemple, qu’à l’université de Pékin, l’apprentissage du latin est obligatoire à partir de la troisième année pour les étudiants qui se spécialisent en français ou en italien ?
Pour revenir à notre « vieille » Europe, je ne peux que constater, comme chacun, la désaffection que connaît globalement l’enseignement des langues classiques, tant au lycée qu’à l’université. Je vois deux principales raisons à cela :

- d’une part l’évolution extraordinaire qu’a connue notre civilisation depuis moins d’un siècle, plus rapide qu’en deux mille ans ! Les enjeux de l’éducation nationale ont changé, les motivations des jeunes aussi, et nous n’avons peut-être pas su leur montrer que nos disciplines jugées « passéistes » constituaient en fait un élément de formation essentiel pour « envisager » l’avenir. Car ce ne sont pas les idéaux qui vont nous sauver, mais la façon dont on les envisage ; et la culture classique est un des moyens d’apprendre à les envisager.
- d’autre part la marginalisation dans laquelle le pouvoir politique, pendant trop longtemps, a voulu sciemment confiner nos études pour mieux les étouffer, persuadé qu’il était de leur connotation élitiste et bourgeoise. Ce qui, aujourd’hui, ne veut plus rien dire : ce sont souvent les élèves d’origine étrangère dans nos collèges qui choisissent l’option latin parce qu’il y sont à égalité avec les autres et y ont trouvé une aide efficace pour s’intégrer.

Donc, pour répondre à votre question, si nous voulons que l’enseignement de nos langues classiques ait un avenir, il faut modifier les points de vue des jeunes et de leurs parents, et persuader nos politiques des réalités suivantes :
- il faut être conscient de la différence d’approche entre il y a un siècle et aujourd’hui : avant, les langues classiques étaient surtout l’occasion d’un exercice mental ; de nos jours, la finalité a changé : il s’agit de donner accès aux civilisations anciennes comme une clé pour déchiffrer notre monde, accéder à notre culture, et donner un sens à notre avenir.
- Mais il faut savoir qu’on ne peut connaître réellement une culture sans passer par la langue ; de même qu’on ne peut étudier la langue sans que le but soit de pénétrer la culture.
- Enfin, il faut se donner les moyens de démarginaliser l’enseignement du latin et du grec, c’est-à-dire lui rendre la place qui lui revient dans l’étude et la compréhension de toutes les disciplines auxquelles il donne, pour partie, leur sens : l’histoire, la philosophie, le droit, la littérature, les langues, et même certaines disciplines scientifiques comme la médecine.

Qui aura le courage (suicidaire ?) de servir ces évidences et de combattre nos vieux (voire plus récents) démons ?


RD - Quel peut être, selon vous, l’action de l’Union Latine pour favoriser l’enseignement du latin en Europe ?

Jean-Noël Robert
Trois colloques récemment organisés par l’Union Latine sur ce sujet ont clairement fait apparaître l’isolement dans lequel se trouvent nos collègues, pour ne pas parler de leur dénuement dans certains pays, et de l’impuissance de tous à agir efficacement faute d’une connaissance de la situation dans les pays voisins et d’un soutien moral et matériel.
Notre projet consistait en la création d’une agence de coopération européenne pour l’enseignement des langues et de la culture classiques. Malheureusement, comme tel, il est irrecevable par la Commission de la Culture, à Bruxelles, parce qu’il n’épouse pas les programmes proposés par l’Union européenne. Il nous faut donc l’aborder à la fois différemment et plus modestement. C’est pourquoi nous allons tenter de réaliser ce qui constitue la base indispensable du projet : un site web qui s’organise autour de trois critères fondamentaux : informer, communiquer, échanger. Ces trois pôles devraient répondre aux besoins exprimés par nos collègues européens, faisant de ce site à la fois un réservoir de toutes les données essentielles, et le point de départ d’initiatives fédératrices.
Je précise que l’Union Latine n’agit pas seule, mais en s’associant avec des partenaires de divers pays européens, et en bonne entente avec les promoteurs d’autres projets similaires dans un esprit de collaboration et d’union.


RD - Des débats agitent actuellement le monde des langues anciennes : comment enseigner la langue latine, et faut-il l’enjamber pour donner des éléments de civilisation aux élèves ? Quel est votre avis sur ces questions ?

Jean-Noël Robert
Je veux seulement redire que l’objectif de l’enseignement aujourd’hui est de préparer les jeunes à la lisibilité de notre civilisation moderne. Les civilisations antiques sont un moyen d’y parvenir. Mais la manière de lire le monde dépend étroitement de la structure de la pensée, laquelle est liée à la structure de la langue et à son histoire. Voilà pourquoi les langues anciennes donnent du sens à notre monde. On ne peut séparer la langue de la culture.
La différence d’objectif de notre enseignement entre hier et aujourd’hui justifie que l’on n’attache plus la même importance aux connaissances grammaticales, et que l’on privilégie le contact avec les textes, porteurs de la réflexion que nous sollicitons. Mais l’enseignement de la langue ne doit jamais être sacrifié, non seulement parce que notre rôle n’est pas celui d’animateurs culturels, mais surtout parce que seule la langue permet de pénétrer intimement le sens d’un texte.


RD - A l’orée du XXIème siècle, comment vous représentez-vous un humanisme nouveau qui intégrerait la culture gréco-latine ?

Jean-Noël Robert
Tout d’abord, qu’on le veuille ou non, l’humanisme latin irrigue pour partie notre civilisation moderne, et seul peut le nier celui qui l’ignore, comme Monsieur Jourdain. Une réflexion sur l’humanisme de notre époque impliquerait donc une prise de conscience de sa vraie nature, de ses sources et de ce dont l’Antiquité peut encore l’enrichir. L’épanouissement de l’homme (en rapport avec le sens premier du mot humanisme) devra encore beaucoup aux enseignements d’Euripide ou de Sénèque, si tant est que nous voulions les solliciter. La science et la technologie ont accompli les avancées que l’on sait. A bien regarder le monde comme il va, je ne suis pas sûr que la sagesse antique ait fait les mêmes progrès dans l’esprit et le cœur des hommes. A nous d’agir, si l’on veut bien nous en accorder les moyens.

- Actualités et référencements

Jacques Julien met en ligne sa page de nouveautés du mois d'avril sur le site de l'académie de Versailles :
http://www.ac-versailles.fr/pedagogi/Let tres/classics_04_2003.htm

- Conférences

En ligne

Sur le site Canal-U, en sélectionnant Les Amphis de France 5 puis littérature dans la liste des disciplines et enfin conférences sur la littérature on peut trouver la conférence de Jacqueline de Romilly L'actualité des études grecques . L'émission dure 53 minutes. Il est possible de découper la conférence en parties et d'en avoir un résumé. On ne peut que recommander sur la même chaine les conférences dans la section histoire qui comprennent tout de même les conférences suivantes :
Boire avec Dinoysos : une analyse à travers les vases de la place du vin dans les banquets ainsi que de la présence de Dionysos à Athènes par François Lissarrague. Conférence absolument passionnante !!!
Une conférence de Jean-Pierre Vernant sur la Grèce antique et nous.
En explorant quatre grands thèmes : le corps, les autres, l'esclave et le gladiateur, Florence Dupont (Professeur à Nancy 2 et chercheur au Centre Louis Gernet) nous révèle une Rome toute dépoussiérée, éclatante de chair et de vie dans Rome, si proche et si lointaine
.
Apollon un mauvais garçon ? Telle est la thèse de Marcel Detienne dans Apollon, le bel assassin de Delphes.
Enfin une passionnante lecture à deux voix de la célèbre fresque de la villa dite des mystères à Pompéi dans Antiquité sexe, mystère et religion.
En résumé, cette chaîne en ligne est à visiter tant elle regorge de ressources prodigieuses.
http://www.canal-u.education.fr/

Colloques
Pierre-Louis Malosse signale le colloque « Traduire le Code Théodosien : diversité des approches et nouvelles perspectives » (Paris X-Nanterre, vendredi 23 et samedi 24 mai)Programme et informations :
http://web.mae.u-paris10.fr/that/theodos ien.html

- Archéologie

A Pompéï des parfums antiques renaissent. Les conservateurs du site ont ouvert une "maison du parfumeur" où le visiteur peut découvrir 15 fragrances élaborées à la suite de dix années de recherches. Lys, rose, basilic ou encore fenouil ont semble-t-il stimulél'imagination des habitants de l'Italie antique, rapporte Anna Maria Ciarallo, qui dirige les recherches biologiques à Pompéi."Finalement, sur la base de recherches scientifiques, nous pouvons rendre à Pompéi certains de ses parfums", explique-t-elle. Ces essences, souvent composées d'épices importées d'Egypte et des Indes mélangées aux plantes locales, sont présentées jusqu'au 2 juin sur le site, de même que des copies de fioles en bronze, en pâte de verre ou d'albâtre.
http://fr.news.yahoo.com/030415/85/35cqe .html

- Associations

La Revue des Etudes Grecques dispose d'un site qui sétoffe de plus en plus : on y trouve notamment une base de données conséquente.
http://www-reg.montaigne.u-bordeaux.fr/

- Médecine

Le traité d'Alexandre de Tralles sur l'épilepsie est en ligne en grec ancien sur le site Asklepios :
http://www.chez.com/asklepios/Alex_Trall es/index.htm

La collection Medic@ de la Bibliothèque interuniversitaire de médecine (BIUM Paris) vient de s'enrichir des nouveaux titres suivants, accessibles à l'adresse www.bium.univ-paris5.fr/histmed :

* Paul d'Egine :
- The seven books of Paulus Aegineta. Trans. by Francis Adams
London : Sydenham Society of London, 1844, 3 vol.
- La chirurgie de Paul d'Egine. Ed. de René Briau
Paris : Masson, 1855

* Pline l'Ancien :
Introduction par M.-E. Boutroue (IRHT, Paris)

- Historiae mundi libri XXXVII. Ed. de Jacques Dalechamps
Genève : Samuel Crespin, 1615
- Historiae naturalis
Parme : Andrea Portilia, 1481
- C. Plinii Secundi historiae naturae historiarum libri XXXVII
Venise : B. Benali, 1497
- C. Plinii Secundi historiae natruralis libri XXXVII. Ed. d'Alessandro Benedetti
Venise : J. et B. Bubei, 1507
- C. Plinii Secundi historiae mundi libri XXXVII
Bâle : Froben, 1539
- C. Plinii Secundi historiae mundi libri XXXVII
Lyon : Antoine Vincent, 1553
- C. Plinii Secundi historiae mundi libri XXXVII. Ed. de jacques Dalechamps
Lyon : B. Honorat, 1587
- Histoire naturelle. Ed. d'Emile Littré
Paris : Dubochet, 1848-1850. 2 vol.

* Oribase :
Introduction par Alessia Guardasole (CNRS-Paris IV Sorbonne)

- Oeuvres complètes avec texte grec et traduction française établie par les docteurs Daremberg et Bussemaker
Paris : Imprimerie nationale, 1851-1876. 6 vol.

* Theophranès Nonnos :
- Theophranis Nonnis Epitome de curatione morborum graece
ac latine. Ope codicum manuscriptorum recensuit notasque adjecit I.O. Steph. Bernard
Gothae : C.W. Ettinger, 1794. 2 vol.

* Celse :
- De medicina libri octo. Ed. de Ch. Daremberg
Leipzig : Teubner, 1859
- Johannes Hilberg : A. Cornelius Celsus und die Medizin in Rom
Leipzig : Tebner, 1907

* Priscianus :
- Theodor MEYER : Theodorus Priscianus und die römische Medizin
Iéna : Gustav Fischer Verlag, 1909

* Rufus d'Ephèse :
- Oeuvres de Rufus d'Ephèse. Ed. de Ch. Daremberg et Emile Ruelle
Paris : Imprimerie nationale, 1879

* Philostrate :
- Traité sur la gymnastique. Ed. de Ch. Daremberg
Paris : Firmin Didot, 1858

* Alexandre de Tralles :
- Alexander von Tralles : original-Text und übersetzung nebst einer Einleitenden Abhandlung
Wien : Wilhelm Braumüller, 1879. 2 vol.

* Ch. Daremberg :
Introduction par D. Gourevitch : "Charles Victor Daremberg (1817 - 1872) et une histoire positiviste de la médecine"
30 textes [essais ("Etat de la médecine entre Homère et Hippocrate", "Galien considéré comme philosophe", etc.), leçons au Collège de France...)

* L. Leclerc :
- Histoire de la médecine arabe
Paris : Ernest Ledoux, 1876. 2 vol.
2. Futures éditions électroniques :
toutes vos suggestions, remarques et propositions sont les bienvenues
contact : H. Ferreira-Lopès : ferreira@bium.univ-paris5.fr
3. Reprints :
Sont maintenant en vente, aux Editions De Boccard, les reprints des oeuvres d'Hippocrate (éd. Littré ; 10 vol.) et de Galien (éd. Kühn ; 20 vol. en 44 tomes).
Coût :
Hippocrate : 600 euros TTC
Galien : 1 300 euros TTC
Commande en ligne : www.deboccard.com
4. Colloque :
Nous vous rappelons que le colloque international "Editer les médecins grecs à la Renaissance" se tiendra à l'université René Descartes Paris 5 les 19 et 20 septembre 2003.
Renseignements : V. Boudon : medecine.grecque@paris4.sorbonne.fr
Programme : www.bium.univ-paris5.fr/amn/

- Actualités des forums de langues anciennes

Latin

news:fr.lettres.langues-anciennes.latin
Recherches sur un blason. Des "colles" amusantes tirées d'une oeuvre d'un poète latin du XVIIème siècle posées par une usagère des forums. Traductions de maximes. Discussion sur les grammaires latines.

Grec

news:fr.lettres.langues-anciennes.grec
Long fil sur une traduction : la vie de Protagoras d'Abdère par Philostrate. Remarques sur une traduction de l'Iliade.

news://news.ac-versailles.fr/ac-versaill es.disciplines.langues-anciennes.grec
Remarques sur l'alphabet grec et les cas.

Collège    [ Haut ]
- -Un projet sur Pythagore

La lettre d'European Schoolnet diffuse l'appel d'un enseignant grec pour monter un projet européen autour de Pythagore, sa philosophie et ses travaux sur la musique ou les maths.
Contact : amario@ath.forthnet.gr

- Histoire

Les actualités du site Itinera Electronica proposent l'utilisation en classe des romans de Steven Saylor, en particulier Meurtre sur la voie Appia :
http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/itinera /actualites/nouvelles.cfm?num=123
On complétera par deux fiches pédagogiques, une sur l'Etreinte de Nemesis :
http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/itinera /travaux/saylor_nemesis.htm
et une autre sur l'Enigme de Catilina :
http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/itinera /travaux/saylor_Catilina.htm

news:fr.soc.histoire.antique

Fil sur la navigation antique
Fil sur l'armée romaine.
Des références intéressantes sur les relations entres Scythes et Celtes
http://perso.wanadoo.fr/spqr/intr_scythe s.htm
http;// www.univ-corse.fr/labiana/documents/LESSC YTHES.pdf
http://www.cgb.fr/monnaies/vso/v16/gb/mo nnaiesgb6e7b.html?depart=149&nbfic=2000
http://fr.encyclopedia.yahoo.com/article s/ni/ni_2561_p0.html

- Séquences de cours

Tags, publicités et inscriptions diverses …de Pompéi (séquence 4e, adaptable en 3e), par Christine Tasin-Séva (académie de Dijon)
http://webpublic.ac-dijon.fr/pedago/lett res/espapro/pedago/langanc/col/pompei/pom pei.htm

Les Saturnales à Rome : séquence de Christine Tasin-Séva, adaptable en 5e, 4e ou 3e
http://webpublic.ac-dijon.fr/pedago/lett res/espapro/pedago/langanc/col/saturnal/s aturnal.htm

Rallye cinquième 2002 (Académie d'Orléans-Tours)
http://www.ac-orleans-tours.fr/lang_anci ennes/rallye/cinq2002.htm Rallye quatrème 2002 (Académie d'Orléans-Tours)
http://www.ac-orleans-tours.fr/lang_anci ennes/rallye/quatre2002.htm Rallye troisième 2002 (Académie d'Orléans-Tours) :
http://www.ac-orleans-tours.fr/lang_anci ennes/rallye/trois2002.htm

Dossier spécial    [ Haut ]
- Ressources néo-helléniques

- Cours en ligne

Le meilleur site, sans doute : 3 niveaux de cours, avec enregistrement audio et possibilité de s'enregistrer, et suivi bénévoole par des professeurs d'université chypriote. Les cours vont de l'anglais vers le grec. Ce site est une bénédiction. Il a en outre été rénové récemment, et son ergonomie singulièrement améliorée.
http://didymos.kypros.org/LearnGreek/

Freelang propose un dictionnaire grec-français assez élaboré et récemment mis à jour. Associé à ce dernier, on trouve en outre un service d'aide à la traduction bénévole :
http://www.freelang.com/freelang/diction naire/grec.html

Anglais-grec : 5 leçons seulement. Phrases en audio, éléments de grammaire. Dialogues
http://www.greece.org/gr-lessons/gr-engl ish/lessons.html

Les forums news:fr.lettres.langues-anciennes.grec et news://news.wallonie-en-ligne.net/nzn.fr. langue.grecque prévoient explicitement dans leur charte que l'on y aborde aussi le grec moderne.


- Cours gratuits

L'ambassade de Grèce propose des cours de grec moderne gratuits, pour préparer le bac, mais aussi pour initier adultes et enfants.
http://www.amb-grece.fr/presse/grece_en_ france/cours.htm

- Expertises

Assimil-on-line : grec moderne

La célèbre méthode Assimil propose depuis quelques temps des cours de langue en ligne, dont le grec moderne. Assimil utilise une nouvelle technologie de traitement de la voix sur internet, développée par la société Wimba. Il est ainsi possible pour l'étudiant de s'enregistrer en ligne, de se réécouter et de comparer sa diction à celle du texte. On retrouve dans les modules tout ce qui fait la force d'Assimil dans les versions papiers et Cd-audio. La fonctionnalité est évidemment bien supérieure puisqu'il est possible de revenir sur chaque phrase prise isolément sans devoir "réembobiner" une cassette ou rechercher une plage sur un CD-audio. Il est également possible d'écrire en grec aussi bien via un émulateur que via le clavier, ce qui est appréciable.

Il n'en reste pas moins quelques défauts techniques qui gagneraient à être corrigés : sur la partie "exercices", des "erreurs 500" (problème interne au serveur) se produisent de temps à autre. Les mots grecs sont parfois si rapprochés les uns des autres que l'on ne parvient pas à les distinguer nettement, et il y a quelques coquilles çà et là (oublis de mots, par exemple). On regrette également l'absence de tuteur et surtout de ne pouvoir joindre facilement le service technique en cas de problèmes. Cette méthode n'en a pas moins le mérite d'exister, et d'être la seule actuellement en français.
http://www.toutapprendre.com/select.asp? cmd=mod&idm=efa

Euro-talk Interactive : Apprenez le grec
La société Eurotalk Interactive édite des CD-roms consacrés à l'apprentissage de la langue, avec trois niveaux : initiation, intermédiaire, et avancé. Nous n'avons pu tester que le niveau "initiation" en grec moderne.

Le support est constitué essentiellement de séries d'images, par thèmes (premiers mots, couleurs, corps, temps, nationalités, achats, phrases, aliments). Devant chaque icône le mot s'affiche en caractères grecs, et le mot est prononcé en grec en cliquant sur l'image d'un homme ou d'une femme. On peut s'enregistrer en comparant ensuite le résultat à la bonne prononciation, faire défiler les mots par groupe de 4 , 8 ou 10. Des jeux amusants permettent d'établir un score déterminant que que l'utilisateur est censé avoir appris. Le CD-rom doit comporter 400 mots environ.

On déplore néanmoins l'absence de toute référence à la grammaire de la langue, ainsi que l'absence d'alphabet ! Très clairement, ce cd-rom peut être utilisé pour s'amuser avec un enfant et lui apprendre quelques mots, mais il est très clair qu'il est parfaitement inefficace pour quelqu'un qui souhaite apprendre sérieusement le grec moderne.
http://www.eurotalk.co.uk/ETWebPages/Pro ducts/TalkNowF.html

- Littérature

Une sélection d'oeuvres et d'auteurs néo-helléniques majeurs :
http://users.hol.gr/~sarbonne/NeaEllinik a.html

Des oeuvres en grec ancien avec traduction en grec moderne sur Mikros Apoplous.
http://www.mikrosapoplous.gr/

- Histoire

Le site de J.F. Bayard récapitule l'histoire grecque de la chute de Constantinople jusqu'à la révolution de 1821 de manière remarquable.
http://francoib.chez.tiscali.fr/index.ht m

- Medias

Le site de I Kathimerini le journal de référence en Grèce
http://www.kathimerini.gr/

ERT 3 une radio grecque
http://www.ert3.gr/

[ Haut ]

Archives de la rubrique Langues anciennes :

Café  n°1 - n°2 - n°3 - n°4 - n°5 - n°6 - n°7 - n°8 - n°9 - n°10 - n°11 - n°12 - n°13 - n°14 - n°15 - n°16 - n°17 - n°18 - n°19 - n°20 - n°21 - n°22 - n°23 - n°24 - n°25 - n°26 - n°27 - n°28 - n°29 - n°30 - n°31 - n°32 - n°33 - n°34 - n°35 - n°36 - n°37 - n°38 - n°39 - n°40 - n°41 - n°42 - n°43 - n°44 - n°45 - n°46 - n°47 - n°48 - n°49 - n°50 - n°51 - n°52 - n°53 - n°54 - n°55 - n°56 - n°57 - n°58 - n°59 - n°60 - n°61 - n°62 - n°63 - n°64 - n°65 - n°66 - n°67 - n°68 - n°69 - n°70 - n°71 - n°72 - n°73 - n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78 -

 
 • La sélection des meilleurs sites
 • Dossier Bac et Brevet : préparation, entraînement, auto-évaluation
 • Le point pour la rentrée 2004
  La rubrique Langues anciennes dans les archives :
 • Les dernières éditions du Café :
n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78
 • Les archives complètes


 • Envoyer une info
 • Nous écrire


 • S'abonner à cette rubrique
 • Nous connaître
 • Nous aider
 • Version imprimable