La page des parents (Café N° 48)

Version imprimable Version imprimable

Édition du 25-03-2004

- François Jarraud -

- A la Une : La misère des toilettes dénoncée par la FCPE    [ Haut ]

Tout a commencé au début de l'année scolaire : une enquête poussée de la FCPE de Paris démontrait l'état de saleté et d'inconfort des toilettes des établissements parisiens. Un fort pourcentage d'enfants refuse de les utiliser ce qui pose "un véritable problème de santé publique". Cette situation avait suscité un bel article de Philippe Meirieu qui montrait comment elle affectait l'estime de soi et finalement la scolarité et le rapport à la culture des jeunes. Libération du 18 mars descend dans cet enfer et donne des exemples tant à Paris qu'en province. La FCPE demande des mesures immédiates : du papier, des verrous, du savon dans les toilettes. Ca semble un minimum.
http://www.liberation.fr/page.php?Articl e=186986
http://www.liberation.fr/page.php?Articl e=186987

- Vie scolaire    [ Haut ]

88% des élèves aiment leurs manuels.. surtout avec un cédérom
Selon un sondage réalisé par la Sofres pour les éditions Nathan, 88% des élèves, 91% des parents et 89% des enseignants jugent les manuels scolaires utiles. Et 85% des parents, les deux tiers des élèves et des enseignants aimeraient les voir complétés par des cédéroms. Les élèves plébiscitent les nouvelles technologies, en tête des disciplines recherchées. Mais un élève sur deux se plaint de la vétusté de son manuel.
http://www.nathan.fr/default.asp

Des parents expulsés par la police dans les Hauts-de-Seine
Venues rencontrer l'inspecteur d'académie, deux représentantes FCPE d'une école de Nanterre ont été expulsées par la police des locaux de l'inspection. La FCPE des Hauts-de-Seine dénonce la méthode utilisée et plaide pour le respect des droits des parents d'élèves.
http://cdpe92.dnsalias.org/index.php?p=h st&archiv=n

L'Etat responsable d'un défaut de scolarisation ?
Exclu de son collège pour violence, Ali est resté sans affectation pendant un an. L'Etats est-il responsable d'un "défaut de scolarisation" et doit-il verser 60.000 euros à Ali et sa mère en dédommagement ? Le tribunal répondra le 6 avril et sa décision pourrait peser lourd.
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@ 2-3226,36-357813,0.html

La France a les plus faibles performances en anglais
"Les résultats de cette enquête interrogent le système éducatif français sur ses choix de politique et sur ses pratiques en matière d'enseignement de l'anglais". En effet, une enquête européenne portant sur le niveau en anglais des adolescents de 15 ans classe la France comme lanterne rouge de 7 pays européens (Suède, Espagne, Finlande, Norvège, Pays Bas, Danemark, France). Dans toutes les compétences, l'écart de niveau avec nos voisins est important. Ainsi en production écrite, la moyenne des jeunes français est de 15 quand celle des pays nordiques est entre 45 et 55. En compréhension de l'écrit l'écart est de 57 à 80. Pire encore, les résultats de nos collégiens sont inférieurs en 2002 à ceux de 1996 ! Comment expliquer cela ? L'enquête relève des errements dans les pratiques pédagogiques : "alors que les programmes affirment que l'accent doit être mis sur les situations de communication,.. sur les activités permettant de créer un maximum de liens pour accéder au sens du texte, et non pas sur la correction grammaticale de phrases, il semblerait que ces instructions soient peu prises en compte dans la pratique des classes". Mais d'autres éléments entrent en jeu. D'une part dans les autres pays européens, l'anglais est enseigné dès l'école primaire. D'autre part, les élèves français "déclarent n'avoir aucun contact avec la langue anglaise en dehors du collège". Ils n'écoutent pas de films en anglais, ne lisent rien en anglais, ne le parlent pas. C'est aussi le manque d'ouverture des français aux cultures étrangères qui est questionné par cette étude.
ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/d pd/noteeval/eva0401.pdf
http://www.adobe.fr/products/acrobat/rea dstep2.html

La PEEP ne s'associe pas à la grève du 12 mars
"Notre fédération reste extrêmement vigilante quant à l'évolution des dotations horaires dans les établissements et en particulier celles concernant les zones rurales où la limitation de l'offre repose la question des internats et des transports scolaires. Elle est très attentive à ce que les moyens réellement affectés permettent d'organiser les aides aux plus fragiles... La PEEP attend également des mesures fortes sur le problème récurrent, que nous venons à nouveau de dénoncer, du remplacement des professeurs absents qui pénalise très durement les élèves". Pour autant l'association de parents d'élèves ne se joint pas à la journée d'action du 12 mars. La PEEP entend aussi défendre les TPE, les IDD et les options.
http://www.peep.asso.fr/Flash04/flash10. htm

- Les jeunes    [ Haut ]

Les jeunes et les médias
Selon un sondage réalisé par Médiamétrie et le Clemi, 62% des 11-20 ans ne croient pas aux informations des médias. Les plus âgés seraient les plus critiques. Des chiffres que l'on peut compléter avec le rapport Mechéri - Brossia qui estime que 69% des jeunes considèrent que tous les quotidiens disent la même chose.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_040322154342.nou3uu7a.html
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/b rp/notices/044000125.shtml

Un rapport préconise l'éducation à Internet
"Il ne pourra y avoir de développement équilibré de la société de l'information sans déploiement généralisé des usages familiaux et sociaux de l'Internet, sans s'appuyer sur les interactions entre l'école, les familles et leur environnement, et entre les générations". Le rapport réalisé par Hervé Mechéri et Louis de Brossia pour le ministère de la famille étudie de près l'utilisation des médias par les jeunes et reconnaît l'importance d'Internet. 87% des 15-24 ans surfent sur le net, 61% quotidiennement, et 72% le font à l'école (contre 40% à la maison). Les principaux usages concernent les messageries instantanées, les chats, le téléchargement de musique. Ils font une confiance quasi aveugle aux ressources du réseau. Aussi le rapport préconise une éducation à l'Internet qui ne peut se faire qu'à l'école. Il demande d'utiliser les compétences techniques des jeunes pour favoriser la formation des adultes : Internet deviendrait ainsi un lien intergénérationnel, d'où le nom du projet : "Net-générations". Restent à trouver les moyens de cette politique.
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/b rp/notices/044000125.shtml

Favoriser l'engagement des jeunes
Un second rapport réalisé dans le cadre de la Conférence de la famille, s'intéresse à l'engagement des jeunes. Il souhaite améliorer l'information des jeunes sur les métiers et la vie politique. Il préconise la création d'un Parlement des adolescents et la valorisation des expériences associatives ou professionnelles des jeunes.
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/b rp/notices/044000127.shtml

Le CSA, le CIEM, les jeunes et les radios
"Peut-on tout dire à la radio ? Il y a aujourd'hui dans la société de marché une confusion entretenue entre la liberté commerciale du diffuseur qui vise à être sans limites parce que présentée comme une relation individuelle entre le média et son public (avec son pendant, la liberté du consommateur qui vise la même absence de limites) et les libertés telles que garanties par la constitution et la déclaration universelle des droits de l'homme qui ne prennent sens que dans un équilibre des libertés en interaction avec d'autres valeurs : égalité, dignité, solidarité." C'est pourquoi le CIEM, un regroupement d'associations qui promeut la socialisation de l'enfant, approuve la délibération du CSA demandant "qu'aucun service de radiodiffusion sonore ne doit diffuser entre 6 h et 22h30 des programmations susceptibles de heurter la sensibilité des auditeurs de moins de 16 ans".
http://www.fcpe.asso.fr/article.aspx?id= 347

Deux études du Céreq sur les parcours des jeunes
Le Céreq publie deux études sur les parcours des jeunes après l'école. La première s'intéresse au déclassement salarial. 14% des jeunes connaissent un emploi stable mais déclassé. Ce sont plus fréquemment des femmes, des enfants d'ouvriers, des titulaires du seul bac. La seconde concerne les bacheliers technologiques et professionnels et leur devenir. S. Moullet établit que les résultats de son travail "suggèrent d'inciter les bacheliers technologiques à poursuivre des études quel qu'en soit l'issue" : en effet après le bac, la poursuite des études améliore le salaire même quand le diplôme n'est pas obtenu. "En revanche, ils prônent une plus grande vigilance à l'égard des poursuites post-bac professionnel".
- la poursuite d'études jusqu'au niveau III et sa rentabilité salariale en début de vie active
http://www.cereq.fr/pdf/Net-Doc-2.pdf
- Parcours des jeunes à la sortie du système éducatif et déclassement salarial
http://www.cereq.fr/pdf/Net-Doc-1.pdf

Pourquoi Jackass ?
" On ne veut pas se comporter comme des gens normaux. Je voudrais toujours garder cet esprit-là : ne pas me prendre au sérieux". C'est par ces mots qu'un adolescent explique sa participation à des "exploits" aussi stupides que masos inspirés de l'émission "Jackass". Le Figaro en cite d'autres : ceux là se lancent des fusées dans le derrière, mettent le feu à leur bras ou leur tête en expliquant "on est pas suicidaires mais il faut prendre quelques risques sinon on ne sera pas dans les meilleurs". Selon le journal, l'émission est devenue un modèle pour des adolescents de plus en plus nombreux qui utilisent Internet pour leurs compétitions. Mais qu'est ce qui les pousse ?
http://www.lefigaro.fr/france/20040317.F IG0289.html
http://www.lefigaro.fr/france/20040317.F IG0290.html

- Société    [ Haut ]

Appel contre la gangrène antisémite
Quatre prix Nobel, le président de l'académie des sciences, une ancienne rectrice lancent un appel contre la multiplication des incidents antisémites. "Gravement inquiets, nous nous adressons solennellement aux enseignants, aux chefs d'établissement, aux surveillants des écoles, collèges et lycées de France : ne laissons pas l'antisémitisme gangrener l'école républicaine. Nous les appelons... à s'organiser pour dénoncer collectivement et punir publiquement les actes et propos antisémites dont ils seraient les témoins;... à ne rien céder dans les enseignements, à quiconque et sous aucun motif, de la mémoire de la Shoah, qui est aussi la mémoire nationale ; mais au contraire à transmettre avec une vigueur redoublée sa douloureuse leçon;... à faire respecter chaque élève, quelles que soient ses origines, sa nationalité, sa religion ou ses opinions, au sein de la République française".
http://www.liberation.fr/page.php?Articl e=184770

[ Haut ]

Archives de la rubrique La page des parents :

Café  n°1 - n°2 - n°3 - n°4 - n°5 - n°6 - n°7 - n°8 - n°9 - n°10 - n°11 - n°12 - n°13 - n°14 - n°15 - n°16 - n°17 - n°18 - n°19 - n°20 - n°21 - n°22 - n°23 - n°24 - n°25 - n°26 - n°27 - n°28 - n°29 - n°30 - n°31 - n°32 - n°33 - n°34 - n°35 - n°36 - n°37 - n°38 - n°39 - n°40 - n°41 - n°42 - n°43 - n°44 - n°45 - n°46 - n°47 - n°48 - n°49 - n°50 - n°51 - n°52 - n°53 - n°54 - n°55 - n°56 - n°57 - n°58 - n°59 - n°60 - n°61 - n°62 - n°63 - n°64 - n°65 - n°66 - n°67 - n°68 - n°69 - n°70 - n°71 - n°72 - n°73 - n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78 -

 
  La rubrique La page des parents dans les archives :
 • Les dernières éditions du Café :
n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78
 • Les archives complètes


 • Envoyer une info
 • Nous écrire


 • S'abonner à cette rubrique
 • Nous connaître
 • Nous aider
 • Version imprimable