La page des parents (Café N° 57)

Version imprimable Version imprimable

Édition du 14-12-2004

- François Jarraud -

- A la Une : Les parents unis contre la loi Fillon    [ Haut ]

C'est rare : les trois grandes organisations de parents d'élèves, la FCPE,la PEEP et l'UNAPEL, publient en commun une tribune dans Le Monde du 24 novembre. Ils dénoncent le "silence" sur les parents dans le projet de loi du ministre de l'éducation nationale, "l'immobilisme prétendument républicain" du texte de loi et son manque d'envergure. Pour les parents, " choisir une école sans parents, c'est choisir l'école du passé, c'est faire régresser la France en matière d'éducation, de culture et de cohésion sociale… Ce qui doit advenir, c'est une école qui place la personne de l'élève, et non une classe d'âge, au centre de ses préoccupations ; une école qui redise sa confiance à des enseignants soucieux de dispenser un savoir incarné dans le progrès humain, une école qui ne referme pas la porte de la crainte sur des parents plus désorientés que démissionnaires ; une école, enfin, qui, sans perdre sa spécificité, s'ouvre aux regards et aux richesses du monde extérieur".
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@ 2-3232,36-388261,0.html

- Vie des établissements    [ Haut ]

Une pétition initiée par le Café et le CRAP Cahiers pédagogiques
La pétition initiée par Le Café pédagogique et les Cahiers pédagogiques en faveur du maintien des TPE en terminale a réuni près de 12.000 signataires. De nombreuses organisations soutiennent notre initiative : l'AFEF (enseignants de français), le GFEN, Les Clionautes (professeurs d'histoire-géographie), le Snpden (personnels de direction), la Fadben (documentalistes), l'ICEM Freinet, le Foeven ont rejoint la FCPE, la FEP Cfdt, la Ligue de l'enseignement, l'OCCE, la PEEP, le SE-UNSA, le SGEN-CFDT, le CEPEC et Education & Devenir. Parmi les signataires, signalons Philippe MEIRIEU, directeur de l'IUFM de Lyon, qui commente ainsi sa signature : "Les TPE me semblent importants pour les nouveaux lycéens, d'une part, pour leur donner l'habitude de travailler à partir de recherches documentaires personnelles (essentiel pour la réussite en DEUG) et, d'autre part, pour les inciter à réfléchir de manière non strictement disciplinaire (crucial en sciences sociales)".
http://www.tpe-petition.net

Que faire quand le maître terrorise ?
Fessées, baillons de papier adhésif, harcèlement psychologique, humiliations, gifles, morsure, étranglement, abus sexuels : c'est le triste inventaire dressé par Nicole Baldet (inspectrice) dans son rapport sur les "brutalités et (le) harcèlement physique et psychologique exercés sur des enfants par des personnels du ministère de l'éducation nationale". Bien qu'interdits depuis 1887, les brutalités contre les enfants sont rares mais elles existent encore : N. Baldet a retrouvé 81 cas signalés par la hiérarchie. Elle dénonce le manque d'encadrement des instituteurs en matière disciplinaire et dans tous les cas l'absence d'accompagnement professionnel des maîtres qui ont dévié. N. Baldet relève également que "les enfants… en règle générale victimes réelles des adultes sont ignorés voire contestés la plupart du temps pendant la procédure administrative… Les parents doivent s'attendre, quand ils s'engagent dans (une) procédure, à être amenés à chercher un autre établissement scolaire pour leur enfant". Elle recommande une refonte de la réglementation pour l'amener à préciser les gestes interdits et à intégrer la Convention sur les droits des enfants, une modification des procédures d'enquête et surtout un effort de communication supplémentaire dans les établissements. Des recommandations éloignées des préoccupations ministérielles sur les punitions collectives…
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/b rp/notices/044000570.shtml

Langues : Deux milliards d'apprentis anglophones
En 2000, un milliard d'élèves apprenaient l'anglais. En 2010, ils devraient être deux milliards si l'on en croit une étude réalisée par le British Council. Cette croissance se fera aux dépens du français, l'allemand connaissant une expansion certaine en Asie. Pour l'auteur du rapport, "le fait que le monde apprenne l'anglais n'est pas une bonne nouvelle pour les personnes dont c'est la langue maternelle et qui ne connaissent aucune autre langue". Rappelons qu'en France un véritable débat a lieu sur la place de l'anglais au primaire, la commission Thélot préconisant son apprentissage comme langue internationale.
http://news.bbc.co.uk/1/hi/education/408 0401.stm
http://www.cafepedagogique.net/expresso/ index081204.php

Les droits des enfants et l'Ecole
Dans son rapport annuel, la Défenseure des droits des enfants souligne la croissance des plaintes concernant l'Ecole : celles-ci se situent à la seconde place. Il s'agit de refus de scolarisation d'enfants handicapés, de déscolarisations brutales d'enfants "difficiles", de mauvais traitements de la part d'enseignants. Une mission d'inspection a été diligentée à sa demande. Mais la Défenseure dénonce une lacune grave du système français : "il n'y a plus aujourd'hui de politique de l'enfance au niveau national.. Il manque donc dans notre pays un outil d'audit et de coordination des politiques départementales de l'enfance et d'alerte sur les éventuels dysfonctionnements que seule uns institution indépendante peut être en mesure d'accomplir". C. Brisset demande que ses services en soient chargés.
http://www.defenseurdesenfants.fr/defens /index4.htm

Provocation antisémite dans un collège alsacien
Le "dialogue interreligieux" annoncé au collège de Bourtzwiller a tourné court. A peine arrivé dans l'établissement, un rabbin a été copieusement insulté par des collégiens. L'académie a réagi en mettant en place une "réunion de sensibilisation" avec les délégués des élèves. Mais cet incident témoigne une nouvelle fois de l'effervescence antisémite dans la région. L'Alsace a la particularité d'avoir une législation religieuse spéciale et de nombreux renvois d'élèves en application de la loi sur la laïcité. Le conseil régional d'Alsace et l'académie de Strasbourg ont décidé la semaine dernière une opération exceptionnelle : "Le mois de l'Autre" qui veut amener les lycéens et les apprentis alsaciens à se découvrir mutuellement afin de mieux vivre ensemble.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_041208163348.v9pzkdej.html
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_041207170742.y9sqmvb2.html
http://www.cr-alsace.fr/V2001/alsace/fr/ actualites/communiques/mois_de_autre/mois _autre.htm

200 références pour l'orientation
L'éducation à l'orientation est une tâche difficile mais prioritaire pour les enseignants. Avec cette nouvelle brochure, l'inspection académique de la Sarthe met à notre disposition un outil très utile pour en comprendre les enjeux et se former. Elle recense les meilleurs ouvrages, revues, outils et sites pour s'informer et aider les élèves à construire leur projet personnel. Par exemple, le chapitre sur les ressources en ligne signale les fiches action "grande pauvreté et réussite scolaire" de l'académie de Lille ou l'excellent site de Montpellier. Une brochure qui rendra service toute l'année.
On rapprochera cette brochure de la publication des statistiques 2003 de l'orientation. Elles permettent de mesurer le devenir des élèves à chaque niveau et de l'écart entre les attentes des familles et l'orientation des jeunes. Ainsi en troisième, le taux de redoublement est déjà le double de celui des demandes.
http://www.ac-nantes.fr/ia72/commun/tele chargements/EduSarthe/ressources/centref2 004.pdf
http://www.adobe.fr/products/acrobat/rea dstep2.html
http://eduscol.education.fr/D0119/defaul t.htm

- Les jeunes    [ Haut ]

Les jeunes et l'industrie
Développé par le ministère de l'industrie et les fédérations industrielles, un nouveau site veut réconcilier les jeunes avec les métiers de l'industrie. Avec le soutien de M6, des jeux et des lots, il veut faire découvrir les métiers du secteur aux jeunes. Le site annonce prochainement des documents pour les enseignants.
http://www.industrie-jeunes.fr/

- Société    [ Haut ]

5.000 enfants sans toit dans le 93
"Sans toit décent, l'enfant est exposé à tous les dangers. Sans domicile définitif, c'est l'éclatement familial, la déscolarisation". Selon l'association départementale de sauvegarde de l'enfance et de l'adolescence de Seine-Saint-Denis, près de 5.000 enfants erreraient sans toit dans le département.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_041208164710.61vfdjfn.html

La France entre soi
"La société française est une société de l’entre-soi. Les classes sociales se regroupent, on le constate en observant les profils sociologiques des quartiers. Il y a une défiance générale vis-à-vis des Français qui se situent juste en dessous: les salariés aisés fuient les classes moyennes supérieures, qui esquivent les professions intermédiaires, qui refusent de se mélanger avec les employés… jusqu’aux ouvriers qui fuient les chômeurs immigrés. Chacun de nous est plus ou moins complice, plus ou moins actif dans ce processus de morcellement". Dans le Nouvel Observateur, Eric Maurin, CNRS, montre comment la société française éclate géographiquement. Il insiste sur la place de l'Ecole. " Les familles sont tout à fait conscientes de l’importance de la réussite scolaire. Elles savent qu’un échec à l’école entraîne des processus irréversibles de déclassement social, d’enfermement dans des destins de second choix. Elles cherchent donc à offrir à leurs enfants le meilleur environnement possible, dans la mesure de leurs moyens financiers: les meilleures écoles, mais aussi les camarades de classe les plus motivés, l’environnement culturel le plus porteur. Cette stratégie explique l’implacable sélectivité des choix résidentiels... Et en partie les hausses des prix du logement… Les tarifs du mètre carré, pour des appartements équivalents, suivant qu’ils sont d’un côté ou de l’autre d’une même rue, varient notablement en fonction de leur école de rattachement".
http://www.nouvelobs.com/articles/p2091/ a257830.html

Les liens formations – métiers
Que deviennent les diplômés ? De quelle formation viennent les jeunes qui exercent tel ou tel métier ? Le nouveau numéro des Dossiers de la DEP (ministère de l'éducation nationale) aborde la question des liens entre formations et métiers. Une enquête fort intéressante qui permet d'avoir une vue précise des chemins à prendre pour un métier précis et des résultats de telle ou telle formation. Par exemple, elle met en évidence la concurrence entre diplômés de l'enseignement professionnel (niveaux IV et III) et diplômés de l'enseignement général de niveau supérieur pour les postes d'employés administratifs. Cette radiographie des formations permettra de mieux conseiller les élèves pour leur orientation.
http://www.education.gouv.fr/stateval/do ssiers/dossiers.htm

La culture mobile des cadres
Le Monde du 24 novembre analyse le dernier ouvrage du sociologue Bernard Lahire. Celui-ci montre que les pratiques culturelles des Français sont devenues beaucoup plus mobiles avec la diffusion des nouvelles technologies. Les cadres associeraient des pratiques culturelles élitistes avec des éléments populaires. La thèse de Bourdieu sur les héritages serait-elle caduque ?
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@ 2-3232,36-388266,0.html

[ Haut ]

Archives de la rubrique La page des parents :

Café  n°1 - n°2 - n°3 - n°4 - n°5 - n°6 - n°7 - n°8 - n°9 - n°10 - n°11 - n°12 - n°13 - n°14 - n°15 - n°16 - n°17 - n°18 - n°19 - n°20 - n°21 - n°22 - n°23 - n°24 - n°25 - n°26 - n°27 - n°28 - n°29 - n°30 - n°31 - n°32 - n°33 - n°34 - n°35 - n°36 - n°37 - n°38 - n°39 - n°40 - n°41 - n°42 - n°43 - n°44 - n°45 - n°46 - n°47 - n°48 - n°49 - n°50 - n°51 - n°52 - n°53 - n°54 - n°55 - n°56 - n°57 - n°58 - n°59 - n°60 - n°61 - n°62 - n°63 - n°64 - n°65 - n°66 - n°67 - n°68 - n°69 - n°70 - n°71 - n°72 - n°73 - n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78 -

 
  La rubrique La page des parents dans les archives :
 • Les dernières éditions du Café :
n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78
 • Les archives complètes


 • Envoyer une info
 • Nous écrire


 • S'abonner à cette rubrique
 • Nous connaître
 • Nous aider
 • Version imprimable