La page des parents (Café N° 62)

Version imprimable Version imprimable

- A la Une : L'Ecole priorité des Français

- Vie des établissements

- Les jeunes

- Société

Édition du 12-05-2005

- François Jarraud -

- A la Une : L'Ecole priorité des Français    [ Haut ]

Les Français sont attachés au service public d'éducation. Selon un sondage publié par La Tribune et France Inter, l'éducation est une priorité pour 42% des Français, en seconde place derrière l'emploi (49%). L'Ecole bénéficie d'un fort taux de satisfaction : 78% soit 81% pour les parents et 72% pour les élèves. Pour autant 39% des Français jugent l'Ecole pas assez performante. Pour BVA, qui a réalisé le sondage, "l'Education devient une préoccupation majeure et bénéficie d'une image plus mitigée (50% de bonnes opinions en progrès de "seulement " 3 points par rapport à juin 2004… Cette forte progression de l'image de ces services publics s'explique vraisemblablement plus par une crainte de les voir " sacrifiés " par le gouvernement, plutôt que par un réel sentiment d'amélioration de leur performance".
http://www.bva.fr/new/Services%20publics %20050413.pdf

- Vie des établissements    [ Haut ]

La France record du mal-être à l'école
"La France détient le record du mal-être à l’école avec 45% seulement des élèves se sentant à leur place en classe, contre 81% en moyenne dans les pays de l’OCDE. Un score qui en dit long sur le chemin qui reste à parcourir pour rendre notre école efficace, performante et plus juste". Commentant l'enquête PISA pour le Nouvel Observateur, Bernard Hugonnier, directeur adjoint de l'éducation de l'OCDE, plaide pour une école d'accompagnement et le collège unique et contre le redoublement. "Nous constatons que l’égalité des chances passe par un vrai brassage social, y compris géographique. Le problème est comment l’organiser alors que les évolutions sociologiques poussent au contraire. Mais si on veut une éducation républicaine, on ne peut se satisfaire d’une situation où les résultats de nos enfants dépendent pour beaucoup de l’école où ils vont".
http://www.nouvelobs.com/articles/p2109/ a266102.html

F. Fillon annonce des "assistants pédagogiques"
" J’ai l’intention de renforcer l’accompagnement des élèves dans les lycées qui ont d’importants besoins dans ce domaine. Pour cela, je vais mettre en place des assistants pédagogiques… Ce seront des étudiants qui se destinent aux métiers de l’enseignement et qui assureront des heures d’accompagnement méthodologique et de soutien scolaire, en lien avec les professeurs et le conseil pédagogique du lycée. Ces étudiants salariés seront formés à leurs nouvelles missions. Ils trouveront là un premier contact avec leur futur métier. Mon objectif à court terme, est de pouvoir concentrer les recrutements sur les 300 établissements les plus sensibles. Le décret sortira dans les prochains jours". Cette annonce a été faitre également devant le Conseil national de la vie lycéenne. Il a reçu une réponse un peu ironique de l'Union nationale des lycéens, le principal syndicat lycéen : " Trois ans après la suppression de dizaines de milliers d'étudiants-surveillants, nous nous réjouissons que le gouvernement paraisse comprendre que ce dispositif répondait à un vrai besoin, et que leur suppression n'a fait qu'accroître les difficultés des lycées". On ignore encore la portée exacte de cette annonce.
http://www.education.gouv.fr/actu/elemen t.php?itemID=20054893
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_050408133206.68912yzm.html

Les toilettes scolaires en accusation
"Un enfant doit uriner au moins cinq à six fois par jour, en vidant complètement sa vessie, car une vessie qui se vide mal est sujette à infections" affirme le professeur Averous, interrogé par l'AFP. "Peu de parents le savent, encore moins les enseignants… (et).. trop d'enfants sont obligés de se retenir d'uriner parce qu'ils n'ont pas le droit de sortir de classe ou parce que les toilettes sont sales". Ce chef de service hospitalier met en accusation les toilettes scolaires. Il demande d'inscrire dans les emplois du temps les pause pipi et un meilleur entretien des toilettes. Il rejoint les résultats d'une enquête effectuée en 2003 par la FCPE qui montrait que la moitié des enfants se retenaient. Outre le problème de santé, c'est el rapport au "propre" et à l'estime de soi qui est atteint.
http://actu.voila.fr/Depeche/ext--franca is--ftmms--emploieducation/050508103411.j i87r2k0.html
http://www.cafepedagogique.net/expresso/ index4a5c.php?express=259

Le soutien scolaire : industrie à risque
Au moment du dernier effort vers le bac, Libération publie un article d'analyse du soutien scolaire. Il s'appuie sur une étude à paraître réalisée par D. Glasman pour le Haut conseil de l'évaluation de l'école. Le soutien scolaire connaîtrait une croissance rapide, creusant l'inégalité sociale face à l'Ecole. Celle-ci est mise en accusation : " Le principal carburant de la demande demeure l'incapacité du service public à assurer ses missions : l'insuffisance des dispositifs de soutien gratuits et le manque d'attention porté aux élèves au fur et à mesure qu'ils progressent dans le cursus… Se faire réexpliquer ce que l'on n'a pas compris n'est pas possible dans les conditions normales de fonctionnement de la classe, ça l'est dans le cours particulier".
http://www.liberation.fr/page.php?Articl e=292561
http://www.liberation.fr/page.php?Articl e=292564
http://www.cafepedagogique.net/disci/art icle/60.php

Quel impact pour les cours à domicile ?
Les cours à domicile servent-ils à quelque chose ? Une étude du London University of Education montre un impact assez faible au niveau bac, particulièrement pour les filles. Par contre les cours particuliers signent une appartenance à une famille bourgeoise.
http://education.guardian.co.uk/schools/ story/0,5500,1454718,00.html
http://image.guardian.co.uk/sys-files/Ed ucation/documents/2005/04/07/tutoring.pdf

Le congrès de la PEEP
La Peep se rapproche d'un ministre mal-aimé des parents. Cette année encore la PEEP, seconde association de parents d'élèves française, a ouvert son congrès annuel par la publication d'une enquête menée auprès des parents. Un exercice qui permet de mesurer les attentes des parents et leur positionnement face à la politique ministérielle. Cette année il est très clair : 3% seulement des parents jugent la loi Fillon très bonne, 28% en ont une image positive contre 42% pour qui elle est mauvaise ou très mauvaise. L'enquête montre également l'inquiétude des parents face à la drogue (67% jugent leur enfant exposé au cannabis), à la violence, aux difficultés scolaires. François Fillon, venu inaugurer le congrès, a vigoureusement défendu sa loi. Il a au moins entendu une des critiques des associations de parents en promettant que des décrets leur feraient une place que le texte législatif a oublié. " En matière d'éducation, chacun sait à quel point il est important de conjuguer l'action de l'école et celle de la famille, dont les rôles sont complémentaires et solidaires… Quant au rôle des fédérations représentatives de parents dans l'expression des familles, il sera reconnu sans ambiguïté dans les décrets d'application". En attendant la majorité des parents ne connaissent aucune instance représentative dans les établissements scolaires. C'est peut-être un record européen.
http://www.peep.asso.fr/documents/conten u/20obs.pdf
http://www.education.gouv.fr/actu/elemen t.php?itemID=200554195

Congrès de crise pour la Peep
Une présidente huée, un rapport d'activité rejeté, des élections empêchées. Le congrès national de la Peep s'est terminé le 7 mais sur des altercations entre représentants des parents d'élèves. Les opposants à la direction nationale de l'association ont bloqué l'accès à la salle où devait se faire le renouvellement du bureau. D'après Le Monde, c'est la position de la Peep sur la loi Fillon qui divise l'association entre partisans d'un soutien prononcé au gouvernement et opposants à la loi. Révélée lors du congrès, l'enquête annuelle de la Peep montrait qu'une large majorité de parents sont opposés au texte. Mais la crise peut venir de plus loin : le congrès 2004 avait été secoué par la révélation de dérapages financiers dans plusieurs sections locales. Dans un communiqué, la présidente de la Peep "s’élève solennellement contre (des) comportements inacceptables, dévastateurs pour notre mouvement et qui nous éloignent de notre seul objectif, l’intérêt des enfants".
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@ 2-3226,36-647594@51-628807,0.html
http://www.peep.asso.fr/actualite.php?id _actu=50&PHPSESSID=64d92f9082e46c164bc419 9eb3c4bb87
http://www.cafepedagogique.net/disci/par ents/51.php

La FCPE demande le respect des droits des élèves
La FCPE "s'indigne des sanctions prononcées à l'encontre de certains élèves pour avoir manifesté et des brimades diverses telles que obligation de réinscription pour les élèves après fermeture de l'établissement, exclusion ou menace d'exclusion de l'internat, refus d'accepter les justificatifs d'absence signés par les parents". L'association de parents d'élèves rappelle que les lycéens ont le droit d'expression collective et de réunion et elle demande aux proviseurs "d'être garants du respect des droits de leurs élèves, de lever toutes les sanctions prises pour motif d'engagement dans le mouvement de protestation… d'engager le dialogue et la concertation dans chaque lycée".
http://www.fcpe.asso.fr/article.aspx?id= 433

La PEEP a réuni 20.000 euros pour l'Asie
L'association de parents d'élèves remettra à l'Unicef 20.000 euros collectés au bénéfice des victimes du tsunami.
http://www.peep.asso.fr/actualite.php?id _actu=45

16 Mai : la Peep hésite
Quels élèves seront présents le lundi de Pentecôte, nouveau jour travaillé imposé par le gouvernement. La FCPE a clairement invité les parents à ne pas envoyer leurs enfants à l'école. La Peep hésite. Dans un communiqué elle rappelle : " la PEEP considère que, dès l’instant où ce jour est dit jour de classe par le ministère, les enfants sont tenus d’être présents. Toutefois, pour l’an prochain, on peut se poser la question de l’utilité de la présence des enfants sur les bancs de l’Ecole, le caractère de cette journée ne concernant que les salariés". La Peep invite le ministère à utiliser cette journée pour des stages de formation.
http://www.peep.asso.fr/actualite.php?id _actu=42&PHPSESSID=d0de5102c14a017fb413e8 b7887d657f
http://www.fcpe.asso.fr/article.aspx?id= 430

Dossier Bac Brevet 2005
Comment utiliser Internet pour se préparer au bac et au brevet ? Dans les différentes disciplines, ce nouveau dossier du Café apporte des pistes pour réviser, s'évaluer, s'entraîner aux épreuves. Il conduit vers des ressources gratuites, accessibles sur Internet et sélectionnées par l'équipe de professeurs du Café pédagogique. Si seul un travail régulier tout au long de l'année scolaire peut permettre une réussite aux examens, ces ressources peuvent aider à compléter des notes, à revoir ses méthodes, à s'auto-évaluer, à mieux connaître les épreuves.
http://www.cafepedagogique.net/dossiers/ bb2005/index.php
L'affichette pour faire connaître le dossier
http://www.cafepedagogique.net/dossiers/ bb2005/bb2005aff.pdf

Des parents à la tête d'un lycée catholique ?
Menacé de fermeture, le lycée de Combrée, Maine-et-Loire, revivra-t-il grâce à ses parents ? Constitués en association, les parents envisagent de reprendre la gestion de l'établissement. Ne pouvant faire face à des travaux de mise aux normes, l'organisme gestionnaire a déposé le bilan.
http://actu.voila.fr/Depeche/ext--franca is--ftmms--culture/050422181849.5w55257d. html

- Les jeunes    [ Haut ]

Les jeunes et Internet
Libération du 28 avril publie le compte-rendu d'une table ronde organisée par le Forum des droits sur l'Internet sur les usages du net par les enfants. Aux inquiétudes des parents, Isabelle Bréda répond par la nécessité d'éduquer les jeunes. " Les filtres, finalement, servent surtout à protéger les enseignants. Ça leur permet de faire comme si les sites choquants n'existent pas. Mais c'est encore pire si l'enfant découvre ces sites par hasard, à la maison, sans être prévenu. Ce qu'il faut, c'est privilégier l'analyse critique, la discussion".

C'est à cette conclusion qu'arrive également l'étude UK Children Go Online, publiée par l'Economic and Social Research Council britannique. Basée sur une enquête auprès de 1511 jeunes et 906 parents, elle montre d'abord la réalité de la fracture numérique. Si 92% des jeunes ont accès à Internet à l'école, 75% seulement l'ont à la maison et les 16% qui utilisent peu Internet viennent des milieux défavorisés. Internet est devenu quotidien pour la moitié des jeunes britanniques et un sur cinq dispose d'un accès personnel dans sa chambre. Second enseignement :les parents sous estiment les risques. 31% des jeunes ont reçu sur le net des sollicitations sexuelles alors que seulement 4% des parents pensent que leur enfant a pu en être victime. La moitié des jeunes (46%) divulguent des informations personnelles. 8% ont rencontré une personne physiquement après un échange sur le net. L'étude établit un parallèle entre l'éducation à Internet et la résistance aux dangers d'Internet. Celle-ci est bien incontournable.
http://www.liberation.fr/page.php?Articl e=292765
http://news.bbc.co.uk/1/shared/bsp/hi/pd fs/28_04_05_childrenonline.pdf

Gardes à vues et occupation
Quatre jeunes ont été déférés devant le parquet du 94 et cinq lycéens sont engarde à vue suite aux incidents survenus lors des manifestations le 12 avril. Le 13, une centaine de lycéens ont occupé l'inspection académique d'Alençon.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_050413155349.78zymvqy.html
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_050413085313.opfwyloq.html


- Société    [ Haut ]

Le rapport Hisrch interroge l'Ecole
Le rapport de la Commission Familles, vulnérabilités, pauvreté pour le ministre des solidarités aboutit à 15 résolutions. Certaines concernent directement l'Ecole. En effet le rapport fixe comme premier objectif l'éradication de la pauvreté des enfants en 2020, ce qui suppose un redéploiement des aides.

Mais le rapport relève également que "les familles françaises ayant des enfants de moins de trois ans sont d'autant plus aidées que leurs revenus sont élevés". Il demande donc la création d'un service public de la petite enfance qui permettrait aux familles pauvres d'avoir une solution de garde pour leurs enfants.

Enfin, le rapport Hirsch s'attaque aux discriminations dans l'éducation. Pour cela il fait plusieurs propositions concrètes. D'abord il demande une politique en faveur de la mixité scolaire accompagnée d'une d'aide massive pour les établissements ZEP. Il suit en cela les recommandations de T. Piketty qu a lié faible effectif et réussite scolaires. Ensuite, relevant qu'un tiers des enfants qui n'ont pas une pièce pour faire leurs devoirs au calme sortent sans diplôme du système éducatif, il souhaite une politique de lutte contre le surpeuplement des logements. Ce qui peut aussi passer par des internats de réussite éducative. Il dénonce l'échec du redoublement au primaire et demande sa réduction. Enfin le rapport Hirsch souhaite voir mises en place des incitations financières au maintien dans le système éducatif. Une politique que le gouvernement Blair a mise en place en Angleterre.

Plusieurs de ces recommandations avaient été retenues par la Commission Thélot avant d'être écartées de la loi d'orientation sur l'école. Sensée lutter contre l'échec scolaire, celle-ci privilégie le redoublement, évacue toute question sociale et analyse l'échec en terme de mérite individuel. On mesure le décalage.
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/b rp/notices/054000264.shtml

L'Europe aura sa bibliothèque numérique
" Nos bibliothèques, nos films, notre mémoire télévisuelle et sonore, doivent non seulement être sauvegardés, mais mieux exploités, à des fins de culture, d’éducation, d’information, de recherche… La numérisation de ce patrimoine est aussi une formidable chance à saisir par notre industrie !". Viviane Reding, commissaire européenne en charge de la société de l'information, a annoncé que l'Europe financerait, à hauteur de 60 millions, un programme de numérisation du patrimoine écrit européen. Cette annonce fait suite à l'initiative prise par 6 chefs d'état européens inquiets de l'initiative de numérisation du patrimoine anglo-saxon prise par Google. A noter que le site The European Library donne déjà accès, avec beaucoup de célérité, au catalogue de 43 bibliothèques nationales européennes.
http://europa.eu.int/rapid/pressReleases Action.do?reference=IP/05/528&format=HTML &aged=0&language=FR&guiLanguage=fr
http://www.theeuropeanlibrary.org/portal /index.htm


[ Haut ]

Archives de la rubrique La page des parents :

Café  n°1 - n°2 - n°3 - n°4 - n°5 - n°6 - n°7 - n°8 - n°9 - n°10 - n°11 - n°12 - n°13 - n°14 - n°15 - n°16 - n°17 - n°18 - n°19 - n°20 - n°21 - n°22 - n°23 - n°24 - n°25 - n°26 - n°27 - n°28 - n°29 - n°30 - n°31 - n°32 - n°33 - n°34 - n°35 - n°36 - n°37 - n°38 - n°39 - n°40 - n°41 - n°42 - n°43 - n°44 - n°45 - n°46 - n°47 - n°48 - n°49 - n°50 - n°51 - n°52 - n°53 - n°54 - n°55 - n°56 - n°57 - n°58 - n°59 - n°60 - n°61 - n°62 - n°63 - n°64 - n°65 - n°66 - n°67 - n°68 - n°69 - n°70 - n°71 - n°72 - n°73 - n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78 -

 
Le point pour la rentrée 2006

Dossier Bac et Brevet : préparation, entraînement, auto-évaluation

  La rubrique La page des parents dans les archives :
 • Les dernières éditions du Café :
n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78
 • Les archives complètes


 • Envoyer une info
 • Nous écrire


 • S'abonner à cette rubrique
 • Nous connaître
 • Nous aider
 • Version imprimable