La page des parents (Café N° 69)

Version imprimable Version imprimable

- A la Une : Violence scolaire : faire confiance aux parents

- Vie des établissements

- Vie des associations

- Les jeunes

- Société

Édition du 21-01-2006

- François Jarraud -

- A la Une : Violence scolaire : faire confiance aux parents    [ Haut ]

"Les politiques publiques contre les violences scolaires ne peuvent être simplement réactives à un événement. A chaque agression spectaculaire succèdent des annonces. J'ai vu l'affolement des cabinets ministériels face à de telles situations. Il y a là un manque de vision globale. A un problème complexe, on veut apporter une solution simple. Mais un plan national qui n'est pas relié aux acteurs de terrain a peu de chances d'aboutir". Dans Le Monde du 4 janvier, Eric Debarbieux, directeur de l'Observatoire international de la violence à l'école, critique l'exploitation politique de l'incident survenu à Etampes.

Ce qui ne l'empêche pas de signaler la montée de la violence. "Notre pays se distingue par une montée de la violence anti-institutionnelle plus forte qu'ailleurs. Une des impasses françaises réside également dans le fait que l'établissement scolaire est déconnecté de la communauté de voisinage. Or, la proximité de l'école par rapport au quartier est un des points forts de la lutte contre la violence scolaire. Nous sommes au contraire dans une crispation identitaire de l'institution, des enseignants. Plus qu'ailleurs, ceux-ci expriment une méfiance à l'égard des parents d'élèves. Au lieu d'avoir une action commune, on recherche un coupable. On se prive ainsi des meilleurs alliés possibles".
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3226,36-727193@51-722356,0.html
Rappel : un dossier du Café
http://www.cafepedagogique.net/dossiers/violence/index.php

- Vie des établissements    [ Haut ]

Les maths dominent toujours la réussite au bac
"Certaines épreuves, lorsqu’elles sont réussies, assurent une forte probabilité de succès. A l’inverse, lorsque le candidat obtient une note insuffisante dans une autre matière, sa probabilité d’échec peut être plus ou moins forte… Il apparaît que dans la spécialité sciences économiques et sociales de la série ES , un candidat qui a réussi l’épreuve de mathématiques a une probabilité de réussite supérieure à la moyenne (graphique 6 a)) : près de 90 % des candidats qui ont eu plus de 10 en mathématiques réussissent dès le premier groupe. C’est aussi le cas dans la spécialité mathématiques de la série S (96 %)…". L'étude ministérielle sur la docimologie du baccalauréat de la session 2003 permet ainsi d'identifier, pour chaque bac, les matières "à ne pas louper".

On pourra retenir de cette étude que, très souvent, les maths et les sciences déterminent la réussite, même quand elles n'ont pas un coefficient écrasant. Car à coefficient égal, la situation des matières peut différer. L'étude se situe également au moment où le ministère envisage un bac "allégé". C'était un projet de F. Fillon, gelé depuis les manifestations lycéennes. Ce bac continuerait à s'appuyer sur des épreuves traditionnelles mais moins nombreuses et donc coûteuses. Elle met en évidence ces matières incontournables.

Mais, dans l'immédiat, il apporte des informations et des perspectives de débats précieuses aux lycéens et à leurs enseignants.
http://www.education.gouv.fr/stateval/dossiers/listedossier[...]

Handicap et examens
Le B.O. n°3 publie le décret prévoyant des aménagements au bénéfice des candidats handicapés se présentant aux examens et concours de l'éducation nationale. Ce texte est applicable à compter du 1er janvier 2006.
http://www.education.gouv.fr/bo/2006/3/MENS0502560D.htm


L'école protège encore du racisme, mais…
Selon une enquête réalisée par l'IFEM pour le Mrap, "le milieu éducatif offre en apparence une protection (contre le racisme) par rapport à d'autres milieux". L'étude a été réalisée avant les troubles de novembre dernier. Elle montre qu'un élève sur deux perçoit le monde du travail comme raciste. La police est elle aussi accusée. L'enquête réalisée sur la discrimination dans le milieu scolaire cite comme premiers responsables du racisme les élèves eux-mêmes. Mais elle signale aussi le "mépris" des enseignants et des politiques scolaires discriminantes dans la constitution des classes, l'orientation, l'affectation dans les établissements scolaires.
http://www.mrap.asso.fr/enquete_discriminations/
http://www.humanite.presse.fr/journal/2005-12-24/2005-12-24[...]

La FFR favorise l'intégration de jeunes autistes
"Un club, un autiste". Le partenariat entre l'Unapei et la Fédération française de Rugby permet à une trentaine de jeunes autistes de participer à la vie des clubs sportifs et de démontrer que leur intégration est possible et profitable. La FFR a également collecté 61 000 euros au profit de l'Unapei et de la FFSA.
http://www.unapei.org/presse/virtual/presse_com/e-docs/00/0[...]

Pas d'exam le jour de l'Aïd
"L’institution scolaire et universitaire, de son côté, doit prendre les dispositions nécessaires pour qu’aucun examen ni aucune épreuve importante ne soient organisés le jour de ces grandes fêtes religieuses". Selon l'AFP, le ministère de l'éducation nationale a confirmé que les dispositions de cette circulaire de mai 2004 sont toujours en vigueur. L'Aïd el-Kébir a lieu le 11 janvier. C'est une fête religieuse reconnue par l'Education nationale.
http://actu.voila.fr/Depeche/ext--francais--ftmms--emploied[...]
http://www.education.gouv.fr/bo/2004/21/MENG0401138C.htm
http://www.education.gouv.fr/bo/2005/46/MENA0502664C.htm

Mon enfant au collège
"Comment fonctionne un collège ? Quels sont le rôle et la place de chacun des intervenants : adolescents, enseignants et parents ? Comment frapper à la bonne porte ?... Comment accompagner l'adolescent tout au long de son parcours ?" L'ouvrage de Francine Saucier et Veronique Gaspard est plus qu'un guide du collège. C'est aussi un guide du parent d'ado.

Les auteurs ont des compétences différentes. L'une a été enseignante et principal de collège. Elle s'oriente maintenant vers la médiation scolaire. L'autre est infirmière scolaire et dirige un espace d'accompagnement pour les parents et les adolescents.

L'ouvrage apprend beaucoup sur le collège, son fonctionnement, ses acteurs, ses structures, ses programmes. Les parents y découvrent les emplois du temps des classes, la gestion des retards, la sectorisation et ses détours, les classes à horaires aménagés, l'évaluation, les bases de l'orientation, etc. Mais il va au-delà en anticipant sur les interrogations des parents. Il apporte des conseils précieux pour mieux dialoguer avec les enseignants, apprendre à déchiffrer un bulletin trimestriel, utiliser le carnet de correspondance, bref décrypter les usages et les codes de communication du monde de l'Ecole. C'est là un apport important de l'ouvrage.

Les deux derniers chapitres concernent directement le "métier de parent". Les auteurs font réfléchir à ce qu'est une place de parent et apportent des conseils pour faire face aux turbulences de l'adolescence et accompagner le travail scolaire. Le dernier chapitre est consacré au capital santé des enfants : l'équilibre alimentaire, la puberté, le sommeil, le sport : autant de points qui peuvent faciliter et l'épanouissement et la réussite du collégien.

Moins spécialisé que d'autres ouvrages présentés par le Café, il trouve un bon équilibre entre le manuel du parent d'élève et celui du parent tout court. Il est rédigé de façon claire. Il oriente vers des sites Internet ou des ouvrages de référence. Il s'appuie sur des témoignages d'acteurs. Il propose un index. Voilà un ouvrage simple, utile, raisonnable qui aidera les parents à accompagner leur enfant durant ces 4 années ou il devient un adolescent.

Francine Saucier, Véronique Gaspard, Mon enfant au collège, Paris, Hachette Education, 2005, 237 pages.
Sommaire et extraits
http://www.enseignants.hachette-education.com/siteseducatio[...]
Rappel : Le Guide du parent délégué
http://www.cafepedagogique.net/expresso/index071205.php
Rappel : Le Guide du système éducatif
http://www.cafepedagogique.net/expresso/index040705.php

La défenseure des enfants demande une formation pédagogique des enseignants
"Notre société continue de s'interroger constamment sur le rôle de l'école : est-elle avant tout un outil de transmission du savoir ? Ou bien un lieu d'éducation, au sens large du terme ? Sur cette question, soyons clairs. Le débat devrait être tranché depuis quinze ans, depuis que la France a ratifié la Convention internationale sur les droits de l'enfant, qui précise très clairement dans ses articles sur l'éducation que cette dernière doit viser à "favoriser l'épanouissement de la personnalité de l'enfant et le développement de ses dons". Si on l'ose écrire, la messe est dite : l'école est certes un lieu de transmission du savoir, mais aussi un lieu d'éducation". Au moment où le ministre en envisage la réforme, Claire Brisset, défenseure des enfants, appelle à une professionnalisation de la formation des enseignants.

La France "continue à penser que pédagogie et psychologie de l'enfant et de l'adolescent ne doivent occuper qu'une place marginale dans la formation des futurs enseignants… De tous les pays industrialisés, la France est le seul à maintenir cette position dont on mesure à quel point elle peut placer les enseignants, notamment les plus jeunes, en très grande difficulté. Cela me semble être un point essentiel : la psychopédagogie doit trouver une place centrale dans la formation de tout enseignant, et un véritable tutorat des jeunes professionnels par les plus anciens doit être restauré".
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3232,36-723457,0.html

- Vie des associations    [ Haut ]

La Fcpe publie un guide d'usage du téléphone mobile
"Lorsqu’on les interroge sur le téléphone mobile, parents et enfants font un bilan positif de ce que le téléphone mobile a apporté dans leurs relations. Ils déclarent également que le téléphone mobile contribue à l’autonomie des enfants et qu’il procure aux parents d’enfants équipés d’un mobile un sentiment de sécurité. Nous voulons qu’il continue d’en être ainsi". Mais, pour la FCPE, cela passe aussi par un meilleur usage du mobile et une formation des parents et des enfants.

Pour cela la FCPE propose en téléchargement gratuit un très utile guide de 48 pages qui fait le tour des problèmes. "Constat que parents et enfants font des usages très différents de leur mobile. Les enfants ont une grande capacité à exploiter les nouvelles fonctions et à se repérer dans l’univers du multimédia mobile. Conviction que les parents ont un rôle à jouer dans l’apprentissage du téléphone mobile par leurs enfants. Comment en faire une utilisation responsable ? Comment se préserver des utilisations malveillantes ?"
http://www.fcpe.asso.fr/article.aspx?id=475
http://www.afom.fr/guideparents/Guide_Enfance_20051004.pdf

Zep : Réforme ratée pour la Fcpe
"Le gouvernement ne s’attaque pas à un problème fondamental, celui de la mixité scolaire. Il enferme dans des ghettos les élèves moyens ou en difficulté sans espoir d’avenir". Pour la Fcpe, le plan annoncé par G. de Robien le 13 décembre ne répond pas aux besoins. "Une mesure est inquiétante et scandaleuse : celle qui prévoit de permettre aux bons élèves des collèges « Ambition réussite » de contourner la carte scolaire pour aller dans de « bons lycées », c’est d’une part reconnaître officiellement que tous les lycées ne sont pas d’égale valeur et d’autre part conforter une situation qu’il faut au contraire changer. N’a-t-on pas entendu la jeunesse des banlieues ?" Pour l'association de parents d'élèves, le plan "ne s’inscrit pas dans la perspective d’une égale école pour tous mais dans celle du tri méritocratique des élèves".
http://www.fcpe.asso.fr/article.aspx?id=469
http://www.cafepedagogique.net/expresso/index141205.php

La FCPE contre la démagogie ministérielle
"Le ministre de l’Education nationale, en panne de solutions, réinvente la présence des policiers dans les établissements scolaires. Mais il s’est bien gardé de condamner la disparition de la police de proximité, qui seule peut établir et tisser des liens durables avec le quartier". Les mesures sécuritaires envisagées par G. de Robien font réagir la FCPE.

L'association de parents d'élèves oppose les mesures proposées par les spécialistes, tel Eric Debarbieux, et celles du gouvernement. "Former les enseignants, les préparer à travailler en équipe, prendre conscience que la violence à l’Ecole c’est aussi leur affaire. Mais le ministère préfère démanteler les IUFM… Ouvrir l’établissement scolaire aux habitants du quartier, au tissu associatif, aux parents d’élèves. Mais le gouvernement étrangle financièrement les associations et ne laisse aux parents qu’un strapontin. Faire de l’éducation à la citoyenneté, de l’apprentissage de la démocratie, de la prise de responsabilités, le dénominateur commun de toutes les activités scolaires. Mais Gilles de Robien, lui, préfère le coefficient « binette » de la note de vie scolaire qui relève d’une conception caporaliste de la vie scolaire".
http://www.fcpe.asso.fr/article.aspx?id=479

L'Ecole est gratuite pas les vacances !
Aujourd'hui un enfant sur trois ne part pas en vacances. La Jeunesse au Plein Air lance sa campagne de solidarité pour permettre à tous les enfants de partir en vacances. On peut donner en ligne ou acheter un timbre. Les fonds collectés sont redistribués sous forme de bourses par les comités départementaux de la JPA. En 2005, 20 000 enfants ont bénéficié d'aides au départ.
http://www.jpa.asso.fr/

La FCPE critique "le vertige des annonces"
"Après une circulaire ubuesque sur les méthodes de lecture… voilà que le ministre prétend « alléger » les programmes scolaires". Pour la FCPE, ces annonces médiatiques à répétition donnent le tournis et nuisent à la vie scolaire.

"On avait promis aux parents d’élèves des dédoublements de classes pour les langues en terminale : les parents cherchent encore. On avait promis la mise en place de PPRE (programmes personnalisés de réussite éducatif) elle est repoussée sans grand espoir de voir le jour avec les nouvelles suppressions de postes d’enseignants. On promet qu’avec l’abandon de la méthode globale, à peu près inemployée depuis 30 ans, au profit de la seule méthode syllabique on va garantir l’accès à la lecture de tous les enfants dès la fin du CP, alors qu’il est avéré qu’il faut combiner les approches pour que tous les enfants accèdent à la lecture ! Comment s’y retrouver, Monsieur le ministre ?"
http://www.fcpe.asso.fr/article.aspx?id=476

Occupation de l'I.A. 93
Selon l'AFP, des parents de la FCPE ont a nouveau occupé le 7 janvier l'Inspection académique du 93. Ils protestent contre le manque de remplaçants dans les écoles de Saint-Denis.
http://actu.voila.fr/Depeche/ext--francais--ftmms--emploied[...]


- Les jeunes    [ Haut ]

Les quartiers bourgeois plus enclins aux stupéfiants que les milieux populaires
"C'est dans les arrondissements du sud-ouest (de Paris) que la consommation de drogues est la plus fréquente chez les jeunes… 33% des adolescents du sud-ouest parisien fument quotidiennement des cigarettes et 15% boivent de l'alcool, contre 24% dans le nord-est et seulement 7% de consommateurs réguliers d'alcool" Selon Stéphane Legleye, Observatoire français des drogues, interrogé par Libération, les jeunes des quartiers populaires consomment moins de drogues que la jeunesse dorée des beaux quartiers.
http://www.liberation.fr/page.php?Article=352367
http://www.liberation.fr/page.php?Article=352252

- Société    [ Haut ]

Un projet de loi aggrave le contrôle sur les élèves et leur famille
Le Monde du 19 janvier dévoile le "plan de prévention de la délinquance" qui sera présenté au conseil des ministres le 20 janvier. Plusieurs mesures concernent l'Ecole. D'abord la création de "conseils pour les droits et les devoirs des familles" dans les communes et la possibilité pour les maires de saisir les caisses d'allocations familiales afin que les allocations soient mises sous tutelle. Le texte prévoit également que les agents de la PMI participeront à l'école primaire " au dépistage précoce des enfants présentant des troubles du comportement et des signes de souffrance psychique".

Cette mesure applique les recommandations d'un rapport très controversé de l'Inserm qui concevait une nouvelle maladie " le trouble des conduites" et demandait un suivi précoce des enfants et des familles. Ce rapport inquiétant pourrait aboutir à une médicalisation des problèmes comportementaux et à un fichage massif des familles et des enfants. L'autre mesure à fait également l'objet de vives critiques puisqu'elle supprime le droit aux allocations familiales, un acquis social essentiel.
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3226,36-732388@51-732504,0.html
http://www.cafepedagogique.net/expresso/index230905.php

Expulsions : pas de trêve de Noël
"Education sans frontière" réagit à l'expulsion le 24 décembre de Ramil Akzamov, kirghize père de deux enfants scolarisés à Angers.
http://www.educationsansfrontieres.org/


[ Haut ]

Archives de la rubrique La page des parents :

Café  n°1 - n°2 - n°3 - n°4 - n°5 - n°6 - n°7 - n°8 - n°9 - n°10 - n°11 - n°12 - n°13 - n°14 - n°15 - n°16 - n°17 - n°18 - n°19 - n°20 - n°21 - n°22 - n°23 - n°24 - n°25 - n°26 - n°27 - n°28 - n°29 - n°30 - n°31 - n°32 - n°33 - n°34 - n°35 - n°36 - n°37 - n°38 - n°39 - n°40 - n°41 - n°42 - n°43 - n°44 - n°45 - n°46 - n°47 - n°48 - n°49 - n°50 - n°51 - n°52 - n°53 - n°54 - n°55 - n°56 - n°57 - n°58 - n°59 - n°60 - n°61 - n°62 - n°63 - n°64 - n°65 - n°66 - n°67 - n°68 - n°69 - n°70 - n°71 - n°72 - n°73 - n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78 -

 
Le point pour la rentrée 2006

Dossier Bac et Brevet : préparation, entraînement, auto-évaluation

  La rubrique La page des parents dans les archives :
 • Les dernières éditions du Café :
n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78
 • Les archives complètes


 • Envoyer une info
 • Nous écrire


 • S'abonner à cette rubrique
 • Nous connaître
 • Nous aider
 • Version imprimable