Pédagogie (Café N° 38)

Version imprimable Version imprimable

- François Jarraud -

- A la Une : Intégrer les TICE c'est changer le métier de prof    [ Haut ]

"Malgré les millions investis en matériel et logiciel, de nombreux enseignants ont du mal à utiliser les TICE en classe". Près des deux tiers des enseignants sortant d'un stage "nouvelles technologies" déclarent ne pas avoir le temps de les utiliser en classe. Partant de ce constat, deux chercheurs américains ont voulu comprendre les causes de cet échec. Leur enquête, publiée dans l'International Journal of Educational Technology, établit que les chefs d'établissement qui veulent favoriser l'apprentissage des élèves en s'appuyant sur les TICE, doivent d'abord accorder la priorité aux préoccupations des profs par rapport aux TICE. C'est seulement quand on aura répondu à leurs inquiétudes que les professeurs s'investiront pédagogiquement. L'échec de nombreux stages viendrait du fait qu'ils ont été conçus pour transmettre des connaissances informatiques, alors qu'ils devraient viser à transformer en profondeur le comportement des enseignants.
http://www.ao.uiuc.edu/ijet/v3n1/rakes/i ndex.html

- Réflexion    [ Haut ]

Les individus au centre de l'école
“ Quelle doit être aujourd'hui l'identité commune défendue par l'école si l'on ne veut pas laisser à la télévision le monopole de cette définition ? Il nous faut définir cette identité commune, mais cela ne suffit pas ”. Dans une tribune publiée par Libération le 20 août, le sociologue François Dubet appelle l'école à rester centrée sur l'élève. “ Devant les difficultés et les épreuves de l'école, beaucoup sont aujourd'hui tentés de rejeter cette orientation et de revenir vers les vieux principes, quand les normes et les règles de l'institution étaient le centre du système. Dès lors, on veut retourner aux anciennes disciplines, aux orientations précoces, aux bonnes vieilles méthodes, à la clôture du sanctuaire. On légiférera sur le voile, c'est-à-dire contre, on abandonnera les “chimères” pédagogiques centrées sur l'activité de l'élève, on sélectionnera plus fermement... Bref, on se protégera de toutes ces identités qui menacent l'école et, au-delà, la société elle-même. De cette manière, on se rassurera et on croira rassurer tous les enseignants qui ont manifesté leur désarroi au printemps dernier. Cette voie est une impasse car les identités ne sont pas des êtres, des natures, mais des tensions et du “travail”, celui que les individus réalisent sur eux-mêmes afin de se construire ”. Le rôle de l'école n'est pas de fabriquer des clones identiques mais d'aider les jeunes à se construire à travers des identités plurielles. “ De même que l'hôpital a progressivement appris à reconnaître les malades derrière leur maladie, l'école doit apprendre à reconnaître les élèves derrière leurs apprentissages et leurs performances. Elle doit aider chacun à produire son identité individuelle ”. C'est à dire, contrairement à l'analyse ministérielle, rester centrée sur l'élève.
http://www.liberation.fr/page.php?Articl e=131518

En attendant la réforme
C'est un constat unanime que font Le Monde et Libération ce 16 juin : la réforme de l'école devient urgente sous peine d'explosion. Mais est-elle possible ? Pour Luc Bronner, dans Le Monde, l'essentiel "réside dans la clarification des missions de l'éducation nationale, donc de celle des enseignants. Jusqu'où doit-aller l'enseignement obligatoire ? Quelle est la culture commune" minimale que l'école s'engage à transmettre ? Comment diversifier les parcours ? Doit-on maintenir l'objectif des 80 % d'une classe d'âge à mener au niveau du baccalauréat ?"
Pour Emmanuel Davidenkoff, dans Libération, les conditions d'un débat sur l'école ne sont pas réunies. "Cela ne tient pas au caractère hystérique des anathèmes échangés ces dernières semaines, mais bien plus au formidable mensonge sur lequel (sur)vit notre système éducatif depuis les années 60 : structurellement, l'école ne veut pas de tous les élèves, contrairement à la légende ânonnée depuis quarante ans". Il dénonce la double rupture instituée lors de la mise en place du collège unique : la volonté de démocratiser le système éducatif s'est heurtée au refus d'adapter la pédagogie et le métier d'enseignant en collège en le "primarisant". Au contraire on a fait des collèges des petits lycées ce qui a mis en place l'échec scolaire. "Si le mode de recrutement et les méthodes d'enseignement des professeurs de ce qui allait devenir le "collège unique" n'avaient pas été calqués sur ceux du lycée, la suite de l'histoire eût été différente. Le Snes prit alors la responsabilité historique de défendre un collège pour tous calé sur le modèle du lycée ; tout ramène à cette erreur originelle. Parachevant un mouvement engagé depuis le XIXe siècle, l'Etat exonère alors les enseignants du second degré de tout un pan de leurs missions, pour ne garder que l'essence du métier : l'enseignement, stricto sensu". Mais pour E. Davidenkoff, "aucun gouvernement ne semble prêt à s'attaquer à la question névralgique de la nature des connaissances que l'on transmet et à ses modes de transmission". Seul un référendum peut faire évoluer le système éducatif. Une analyse qui est proche de celle du Collectif pour le collège unique sur la réforme nécessaire du système mais qui oublie son existence. Ces forces qui existent en son sein pour sa mutation pèsent-elles si peu ?
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,323 2--324034-,00.html
http://www.liberation.fr/page.php?Articl e=117989
http://www.cafepedagogique.net/divers/co llectif/

La réforme de l'école démontrée par l'OCDE
L'OCDE a déjà publié plusieurs études sur "l'école de demain" où l'organisation envisageait plusieurs scénarios d'évolution pour les systèmes éducatifs. Le nouvel ouvrage de l'OCDE, "L'école de demain. Réseaux d'innovation. Vers de nouveaux modèles de gestion des écoles et des systèmes" s'attache à montrer le rôle des réseaux et de l'innovation dans leur évolution. Il intervient au moment où, en France, l'école traverse une crise sérieuse et où toute réforme semble impossible.
L'ouvrage appelle à délaisser le modèle scolaire traditionnel pour un nouveau modèle "post-industriel, flexible et professionnalisé". Pour cela le premier effort doit porter sur la gouvernance du système éducatif et plus particulièrement sur celle des établissements scolaires. C'est là qu'interviennent les réseaux. Ils permettent d'ouvrir l'école sur la société environnante, ce qui aide à son évolution, "les réseaux intègrent les établissements d'enseignement aux sociétés qu'ils servent", et peuvent être des lieux de partage du savoir voir de construction d'une volonté collective. L'ouvrage donne des exemples et on voit bien en France, sur Internet, la constitution de communautés éducatives délocalisées, qui sont autant de lieux de partage de connaissance et de réflexion (cf. par exemple l'étude du PNER http://www.pner.org ). L'état doit encourager ces réseaux. Il doit aussi faire évoluer la gestion du système en engageant l'autonomie des établissements. Pour les auteurs, celle-ci n'est pas contradictoire avec un pilotage du système "les établissements ne peuvent jouir d'une grande autonomie que s'ils sont dotés d'un encadrement solide". Aujourd'hui on aurait pas de mal à trouver des exemples de systèmes éducatifs très centralisés et pourtant fort peu pilotés...
L'autonomie suppose une nouvelle direction des établissements. Non plus une direction reposant sur une soumission hiérarchique, mais une direction partageant ses décisions et capable d'impulsion. Pour l'OCDE, le bon chef d'établissement pratique le soutien individuel des enseignants, crée une atmosphère de confiance et de respect (particulièrement respect des élèves), oeuvre au consensus et incite à la réflexion et la formation. Tout cela serait voeux pieux, si l'ouvrage ne s'appuyait sur des études et des réalisations, par exemple le projet IQEA ou les écoles de la fondation Bertelsmann en Allemagne. Et ce n'est pas le moindre des intérêts de ce livre que de nous présenter des exemples réels de réformes, au Portugal (avec la réforme des programmes du primaire et le projet "Bonne Espérance"), en Hongrie, en Angleterre et aux Pays-Bas. Oui il est possible de réformer l'éducation. Certains pays l'ont fait.
http://www.cafepedagogique.net/disci/arc hives.php3?numero=10&discipline=actu
http://www.cafepedagogique.net/disci/arc hives.php3?numero=3&discipline=actu
http://www1.oecd.org/publications/e-book /9603042E.PDF

Prévenir l'illettrisme
EduScol publie les actes des Rencontres de la Desco de mai 2003 sur l'illettrisme. On notera particulièrement les comparaisons internationales apportées par ces actes avec des présentations des dispositifs de lutte dans un pays d'Europe du nord (l'Angleterre) et un pays d'Europe du sud (l'Espagne). Elles sont suivies de débats qui reviennent sur la perception du rôle des parents et des acteurs locaux. Sur le même sujet, on consultera avec profit le site "Bien lire avec les TIC" qui propose une première synthèse d'une enquête auprès des acteurs de la lutte contre l'illettrisme. "L'ordinateur ne se lasse pas de répéter et de corriger, ne se fâche jamais, ne laisse jamais l'élève sans réponse. L'élève ne se décourage pas, et peut refaire son exercice aussi souvent qu'il le désire. Certains élèves cherchent systématiquement les 100% de réussite. " dit l'un. "Malheureusement, il faut reconnaître que, en donnant la réponse juste, l'ordinateur permet un travail mécanique, que certains élèves décèlent rapidement. La présence active de l'enseignant est, dans ce cadre-là, indispensable pour éviter les dérives." rappelle un autre. L'enquête montre l'intérêt des TICE et la motivation des acteurs.
http://www.eduscol.education.fr/D0122/r_ illettrisme.htm
http://www.educnet.education.fr/previl/s ynthese.htm

PISA révèle les inégalités nationales des systèmes éducatifs
L'Unesco a publié le 1er juillet de nouveaux résultats de l'étude internationale PISA menée conjointement par l'Unesco et l'OCDE dans 32 pays. Elle permet de mesurer l'efficacité des systèmes éducatifs pour les jeunes âgés de 15 ans. En tête de classement se trouvent certains pays asiatiques (Japon, Corée du sud, Chine) ainsi que des états de peuplement européen (Finlande, Irlande, Australie, Royaume-Uni, Suède). La France se place en position moyenne. Elle établit que "dépenser plus par élève tend à donner de meilleures performances mais ne le garantit pas" . Ainsi les Etats-Unis et la France dépensent nettement plus que la Corée pour chaque élève tout en ayant des résultats inférieurs. L'origine sociale joue également un rôle important dans les résultats des élèves mais certains pays ont réussi à développer des systèmes très égalitaires (Canada, Chine, Japon). Les écarts les plus forts se trouvent en Amérique latine. Plus profond semble le fossé entre les sexes : les filles sont partout meilleure en lecture et les garçons en maths.
http://www1.oecd.org/publications/e-book /9603071E.PDF

Colloque sur la culture technique
L'institut de recherche de la FSU organise en novembre à Paris un colloque européen sur la culture technique. Il s'agit de rassembler les analyses mais aussi de proposer des pistes concrètes pour construire une culture technique pour tous. L'institut lance un appel à contribution (date limite : 31 octibre).
http://www.institut.fsu.fr

Colloque sur l'éducation technologique
L'IUFM de Paris, Le STEF, l'AEET organisent en mars 2004 un colloque international sur l'éducation technologique. Il étudiera les finalités et évaluations de cette éducation, qu'il s'agisse des compétences des élèves ou de l'évaluation des professeurs. Un appel à contribution est lancé.
http://www.stef.ens-cachan.fr

Lettre du LIREST
Un nouveau numéro (59) de la Lettre du LIREST est paru. Au sommaire des comptes-rendus de thèses et d'interventions, de nouvelles ressources pédagogiques dans les domaines de l'énergie et de l'éducation pour la santé.
http://www.lirest.ens-cachan.fr/la_lettr e.html

Un nouveau numéro d'ALSIC
C'est un numéro spécial qu'ALSIC publie ce mois ci. Il est totalement consacré au colloque "Pluralité des langues et des supports dans la construction et la transmission des connaissances" organisé à l'ENS de Lyon en juin 2002. Au sommaire signalons, entre autres articles : une étude sur les "rédactions conversationnelles sur papier et sur ordinateur", "Du journal papier au cyberjournal", "La révision de l'écrit.., médiation humaine, médiation informatique", "L'accès aux ressources documentaires en situation d'autonomie", "L'apprentissage du français langue seconde par les forums électroniques", etc. On le voit un numéro particulièrement important.
http://alsic.u-strasbg.fr/Menus/frameder .htm

Les pédagogues en colloque virtuel
"La querelle entre les partisans de la relation interpersonnelle en éducation et ceux de la centration sur un savoir légitime est à son comble" René Barbier (groupe CRISE Paris 8) invitent les pédagogues à répondre aux "républicains" dans le cadre d'un colloque épistolaire. Philippe Meirieu, Elisabeth Bautier, Bernard Charlot, Jean-Yves Rocheix, Pascal Bouchard, Pascale Garnier, Jacques Gauthier, Jacques Ardoino, entre autres, participent de cet échange virtuel.
http://www.barbier-rd.nom.fr/ColloqueEdu cation.html

Les cultures juvéniles émergentes
Culture populaire et culture savante se sont toujours affrontés à l'école. Le dernier numéro de "VEI Enjeux" pose la question des cultures juvéniles, qui sont parfois des cultures étrangères, et de leur place dans les établissements et la culture scolaire. Au rejet traditionnel a succédé des positions plus nuancées et diverses. Ainsi la culture médiatique est celle des "jeunes" et s'arrange très bien avec la "world culture"; le marché en récupère des bribes; l'école elle-même s'ouvre à ces cultures "jeunes". Pour Bernard Bier, qui signe son dernier éditorial, "ce qui semble caractériser l'époque, c'est moins la tension entre des cultures populaires et ce qui serait la culture légitime,.. que des formes de fragmentation.. à l'oeuvre dans l'ensemble des espaces scolaires, urbains, médiatiques, esthétiques". Ce qui n'est pas sans poser la question de la citoyenneté.
http://www.cndp.fr/revueVEI/som133.htm

Les D.I.E. sont en ligne !
Désormais, à part les 4 derniers numéros, tous les articles des Dossiers de l'Ingénieurie Educative du CNDP sont accessibles gratuitement en ligne. Les enseignants ont ainsi accès à une importante bibliothèque pédagogique. Voici quelques-uns des titres archivés : Communautés en ligne, Des outils pour les langues, Les TPE, Les TICE et l'école, Des outils pour les lettres, Des outils pour les SVT etc. Chaque numéro est construit autour d'un thème central et comprend de nombreux articles qui soit posent les problématiques du thème abordé, soit l'illustrent à travers des témoignages sur les pratiques.
http://www.cndp.fr/DossiersIE/accueil.as p?menu=sdl

D.E.I. France dénonce les violences à l'école
" Quelles que soient les difficultés actuelles du métier d'enseignant, et même s'il ne s'agit à l'évidence que de cas relativement isolés, rien ne peut justifier que des enfants aient à subir encore aujourd'hui des maltraitances physiques et psychologiques graves au sein de l'école et dans leurs classes". S'appuyant sur certains cas récents, l'association Défense des enfants international France dénonce la montée des maltraitances à l'école et la loi du silence qui reste trop souvent de mise : soit les administations locales couvrent les faits, soit, versant dans l'excès inverse, signalent aux autorités judiciaires des comportements qui devraient ne relever que du disciplinaire". Pour DEI France, "il devient de plus en plus urgent que, comme pour les autres métiers du social, un code de déontologie soit enfin élaboré par et pour la fonction enseignante... L'immense majorité des enseignants qui font leur métier dans des conditions parfois très difficiles ne pourraient que s'en trouver confortés dans leur action éducative".
http://www.globenet.org/enfant

- Projets    [ Haut ]

Cassiopée, des Landes aux Andes
Améliorer l'expression, découvrir les langues dans une situation de communication, échanger entre pairs et, en plus, développer le goût des sciences, c'est ce que permet le projet Cassiopée. Journal scientifique électronique, il relie des écoles élémentaires et maternelles des Landes et d'Amérique latine. Les enfants y échangent leurs travaux scientifiques : étude du petit déjeuner, des fossiles, des secours par exemple. Mais le journal relie également les enseignants. Ils y échangent des documents pédagogiques , par exemple un dossier sur l'éducation à la santé ou un autre sur un "rallye sciences". Une aventure pédagogique doublée d'une aventure humaine où se rejoignent les classes.
http://crdp.ac-bordeaux.fr/ac/cassiopee/ index.htm

Omar-le-Chéri et ses petits reporters
Comment inviter ses élèves à développer leur expression écrite ? Par exemple en en faisant des reporters et en les faisant participer à un magazine international. Plusieurs établissements français, de Vaulx-en-Velin à Istanbul ou Libreville ont fait le choix de s'adresser à "Omar-le-Chéri", une association qui publie les "aventures d'Omar". L'association apporte un support pédagogique dans les établissements et met les jeunes en situation d'échange avec des adultes ou leurs pairs.
http://www.omarlecheri.net/

Résultats d'Histoires croisées
Connaissez-vous l'histoire de Sin, Africain déporté de Martinique au Québec ? Et celle de l'exploration du Mississippi par l'intendant Jean talon ? Ce sont deux des trois récits multimédias primés au concours "Histoires croisées" organisé par les ministères de l'éducation français et québécois. Chaque site a été réalisé en commun par des collégiens et lycéens français et québécois qui ont su organiser et partager le travail par dessus l'Atlantique. Le concours continue en 2004...
http://concours2003.educationquebec.qc.c a/

Succès d'un projet du CNDP
Lancé par le CRDP de Paris, mais ouvert à toute la France, le concours "Le mystère de la chambre jaune" a réuni près de 400 classes du CM1 à la 5ème qui pendant 6 semaines ont mené une enquête "à la Rouletabille". Chaque semaine les élèves ont reçu des documents et ont du utiliser l'informatique et internet pour continuer la traque aux indices. Les lauréats ont gagné une séance de cinéma bien méritée et ont pu voir le film de Bruno Podalydès.
http://www.sceren.cndp.fr/actualites/que stion/mystere/mystere.htm
http://chambre-jaune.scola.ac-paris.fr/c ontrole.asp

- Ressources    [ Haut ]

Royaume-Uni : Les résultats du GSCE
Le GSCE est un peu le brevet des collèges britannique. Il est passé à 16 ans et porte au minimum sur cinq matières obligatoires : maths, anglais, sciences, technologie et langue vivante étrangère. Les meilleurs élèves peuvent se tester sur d'autres matières. Les résultats 2003 viennent d'être publiés et montrent la supériorité des résultats des filles : 62% de niveau moyen ou plus contre 54% pour les garçons en maths, sciences et technologie; 67 contre 52 en anglais. Cependant les garçons dominent en sciences. Mais le GSCE est contesté. D'abord par ceux qui le trouvent trop facile ou trop sélectif. La critique la plus forte porte sur sa finalité même : à quoi sert-il alors que la quasi-totalité des jeunes poursuivent leurs études jusqu'à 18 ans ? Aussi le gouvernement travaille-t-il à un projet de cycle 14-19 ans qui aboutirait à un diplôme final, plus large que le A Level actuel, se rapprochant de notre bac. Dans cette perspective le GSCE risque de disparaître ou de descendre au niveau de l'épreuve anticipée.
http://news.bbc.co.uk/1/hi/education/316 9585.stm
http://education.guardian.co.uk/gcses200 3/story/0,13395,1026550,00.html
http://education.guardian.co.uk/gcses200 3/story/0,13395,1026537,00.html

Une étude américaine réévalue l'impact éducatif d'Internet
On savait que les TICE réussissaient aux enfants des milieux favorisés. Selon Az Central, une étude de l'université du Michigan établit que les enfants des milieux populaires qui passent plus de 30 minutes chaque jour sur Internet améliorent leurs résultats scolaires particulièrement en lecture. Internet inciterait les enfants des classes populaires à lire.
http://www.azcentral.com/news/articles/0 728netkids-ON.html

Diffuser la culture technique avec Oasis TV
" La connaissance scientifique ne peut plus rester le monopole d'une élite. Elle mérite d'être démocratisée. Devant la complexité croissante de notre monde environnant et la difficulté à prendre des décisions, il devient urgent de donner aux citoyens les éléments fondamentaux pour intervenir de façon éclairée dans les débats contemporains". Pour cela le service formation continue de l'Université de Nantes et le CNAM Pays de la Loire lancent Oasis-TV. Le site diffuse des interviews ou des conférences de spécialistes. Les questions abordées concernent la complexité, l'éducation, les questions d'éthique, des thèmes qui intéressent tout citoyen.
http://www.oasis-tv.net/

La bosse des langues cartographiée
Selon le B.E. Allemagne du 2 juillet, deux scientifiques de Hambourg (RFA) viennent de découvrir une région du cerveau jouant un rôle essentiel dans l'apprentissage des langues. C'est la Broca régionale gauche qui serait sollicitée lors de l'apprentissage des langues étrangères. Selon le même numéro de Nature neuroscience de juillet, la même région est également sollicitée pour l'apprentissage de la musique.
http://www.be.adit.fr/allemagne
http://www.nature.com/cgi-taf/dynapage.t af?file=/neuro/journal/v6/n7/index.html

Les maths en contexte bilingue
Dans le dernier numéro du "Marque page", le bulletin de l'Institut français d'Istanbul, Yaprak Bener mène une réflexion sur l'enseignement des maths dans un contexte bilingue. Enseigner les maths en français à des élèves qui ne sont pas de langue maternelle française amène les enseignants à faire plus attention à la compréhension.
http://membres.lycos.fr/lemarquepage/sci ence/media/3math/math.htm

Nouvelles données sur la fracture numérique
Une étude québécoise apporte de nouveaux éclairages sur la fracture numérique dans une société où pourtant Internet et l'ordinateurs sont extrêmement présents. Aussi ce qu'établit ce rapport c'est que la fracture numérique ne montre pas tant la fréquence d'utilisation des TIC que "leurs modèle d'utilisation". Ainsi plus un milieu est favorisé ou masculin plus l'usage de l'ordinateur se fait pour des intérêts personnels et plus l'ordinateur est utilisé pour communiquer. De la même façon, les garçons sont nettement plus nombreux à considérer que l'usage de l'ordinateur est très important. L'étude apporte un éclairage intéressant sur le rôle de l'école. En effet elle établit que, si les enfants de milieu aisé sont les premiers utilisateurs de l'ordinateur à l'école, l'école joue un rôle important pour l'initiation des jeunes à l'informatique dans le monde rural.
http://www.statcan.ca/francais/research/ 81-597-XIF/81-597-XIF.pdf
http://www.adobe.com/Acrobat/readstep.ht ml

Utiliser un PDA en classe
Palm Pilot ou Pocket PC, les assistants personnels (PDA), au petit prix et au point de rencontre de l'informatique et des télécommunications, connaissent une diffusion rapide au point qu'ils commencent à arriver en classe. Plutôt que les ignorer, un article récent de l'International Journal of Educational Technology, une publication des universités de l'Illinois (E-U) et de Western Australia , nous invite à les utiliser en classe. L'article passe en revue différentes utilisations dans le secondaire : utilisation du traitement de texte, consultation d'Internet, travaux de groupe, création de graphiques etc. L'article défriche les utilisations pédagogiques de ce nouvel outil en nous proposant des démarches pédagogiques. Chacun pourra adapter et compléter en s'appuyant sur les particularités des PDA (par exemple la possibilité d'y adjoindre un GPS). Il se termine par une webographie d'outils logiciels éducatifs ou utilitaires.
http://www.ao.uiuc.edu/ijet/v3n1/ray/ind ex.html

Internet et enseignement de l'histoire
Jean-Pïerre Meyniac est un "vieux" pionnier des TICE et un des animateurs de l'association des Clionautes. Il nous propose, sur le site associatif, une réflexion sur Internet et l'enseignement de l'Histoire, sous l'angle de deux problématiques : les TIC induisent-elles des changements de pratiques d'enseignement, l'Histoire n'influence-t-elle pas notre pratique des TIC ? A la première question, J.-P. Meyniac répond par la négative : " Internet est largement utilisé dans le cadre de l'enseignement de l'histoire (bien plus que ne l'ont jamais été les outils multimédia ou les programmes conçus pour enseigner l'histoire. Cet usage se fait encore largement dans des cadres pédagogiques et une pratique relativement conventionnels alors qu'Internet devrait, au contraire, susciter des pratiques fondées sur le projet et l'autonomie. Il y a donc des blocages dont on peut voir qu'ils sont moins du coté des outils que dans les structures actuelles de l'enseignement et dans la perception de cet enseignement qu'en ont aussi bien les élèves que les enseignants". Si l'informatique "n'induit pas en lui-même des pratiques innovantes", voir renforce l'enseignement frontal, les TICE peuvent aussi faciliter des pratiques innovantes. Pour J.-P. Meyniac, " la clef d'une intégration raisonnée et raisonnable d'Internet dans sa pratique passe par la mise en réseau des enseignants... en utilisant Internet".
http://www.clionautes.org/spip/article.p hp3?id_article=219

Aider les élèves en difficulté
L'académie de Versailles dispose d'un espace de mutualisation animé par des enseignants de L.P. et de collège qui testent avec leurs élèves en difficulté des logiciels et des sites Internet. Ils nous proposent de nombreuses fiches pédagogiques pour utiliser les TICE dans un objectif de remédiation : utilisation du traitement de texte, logiciels d'aide à la lecture ou l'écriture, logiciels de maths (Cabri etc.) mis en oeuvre dans ce contexte particulier, outil de production multimédia. Chaque fiche s'accompagne d'exemple d'utilisation.
http://www.ac-versailles.fr/pedagogi/gep -eed/

Europe : Statistiques éducatives
Eurostat publie quelques statistiques comparatives entre les 28 états membres ou candidats à l'Union européenne. Ces données, très partielles, montrent de grandes différences entre les pays. D'abord dans la scolarisation : à 18 ans, un quart des jeunes ne sont plus scolarisés mais ce taux va de 84% en Turquie, de 45% au Royaume-Uni à 5% en Suède et 11% en Finlande. Même hétérogénéité en ce qui concerne l'apprentissage des langues étrangères au collège qui oscille entre 2 langues ou plus dans les pays scandinaves, en Grèce, en Estonie et à peine une en Albanie, République tchèque ou Bulgarie ou le nombre d'élèves par classe .
http://europa.eu.int/comm/eurostat/Publi c/datashop/print-product/FR?catalogue=Eur ostat&product=KS-NK-03-013-__-N-FR&mode=d ownload

Innovation et communauté de pratiques
Internet permet-il le développement de réelles communautés de pratiques ? Celles-ci peuvent-elles être d'efficaces outils de formation ? Un nouvel ouvrage, dirigé par les britanniques Paul Hildreth et Chris Kimble, analyse de nombreux cas et montre l'impact de leur développement aussi bien dans les entreprises que dans le secteur éducatif. L'ouvrage se penche aussi sur la disparition de ces communautés.
http://www.cs.york.ac.uk/mis/KNICOP/Chap ters/Introduction.html

Les bacheliers en année sabbatique
C'est une pratique qui est partie de Grande-Bretagne et qui gagnent maintenant les Etats-Unis. Selon un article de PRWeb, un bachelier sur 8 en Grande-Bretagne choisirait de remplacer sa première année d'université par une année sabbatique. D'ailleurs un nombre croissant de "colleges" exige de leurs futurs étudiants cette rupture dans leur scolarité. Ils leurs demandent d'utiliser cette année pour voyager à l'étranger, travailler ou étudier ailleurs avant de se lancer dans des études universitaires. Le jeune s'étofferait ainsi, gagnant en expérience individuelle et en maturité. L'université relaie ainsi avec la tradition du "Tour" et montre son intérêt pour l'épanouissement personnel des étudiants.
http://www.prweb.com/releases/2003/8/prw eb75049.php

La professionnalisation en question
EduScol, le site de la Desco, publie les actes de la conférence débat tenue en décembre 2002 sur "la formation professionnelle en Europe". Elle compare la situation dans 4 pays européens : la Grande-Bretagne, l'Allemagne; l'Espagne et la France. L'enseignement professionnel et la formation professionnelle rencontrent les mêmes problèmes dans ces pays, y compris la question du partage des rôles entre Etat et région.
http://www.eduscol.education.fr/D0122/r_ professionnel.htm

Les communautés éducatives virtuelles à Guéret
Du 5 au 7 juin, la ville de Guéret a accueilli un colloque international intitulé "Les communautés éducatives virtuelles éducatives. Pour quelle éducation ? Pour Quelle(s) culture(s) ?" Pendant trois jours, de nombreux universitaires français, québécois, mauriciens se sont succédés pour effectuer des communications et participer
à des ateliers. Il apparaît que, dans ce domaine, les régions subissant une forte influence anglo-saxonne soient en avance dans la réflexion concernant ce domaine précis, parfois aussi en fonction de contraintes propres : isolement géographique, éloignement, contraintes du froid. La mise en place d'une communauté éducative virtuelle fait émerger ou renforce certains modes d'apprentissage centrés le plus souvent sur l'élève indépendamment de son âge. Cela nécessite une connaissance et une maîtrise des modalités de l'apprentissage et l'ensemble des communications souhaitait répondre à ce vaste domaine au coeur de la pédagogie. On peut penser que l'évolution future du système éducatif ne sera pas hermétique à ces types d'actions et il est fort probable que des pratiques comme les IDD, les TPE permettraient de mettre en place des collaborations entre établissements distants pendant un temps limité. En ce sens ce colloque témoigne d'expériences déjà menées sur l'hexagone
(notamment dans le Primaire) mais permet aussi de penser d'autres actions dans le Secondaire.
http://www.pedagogies.net
http://www.cafepedagogique.net/divers/gu eret2003/

Un guide pour l'examen
Il nous vient de Genève, où il a été conçu pour les étudiants. Mais, tel quel, il est à faire lire aux jeunes qui vont se présenter au bac : travaillez toute l'année, mais aussi apprenez à dormir, à vous détendre, arrivez à l'heure le jour J, n'oubliez ni nourriture ni mascotte, etc. Une série de conseils simples, efficaces, que certains connaissent mais qui manquent souvent aux jeunes des milieux défavorisés. Cette éducation là entre aussi dans les "nouvelles compétences" des profs.
http://www.unige.ch/presse/archives/unes /2003/pdf/fute.pdf
http://www.adobe.com/Acrobat/readstep.ht ml

Enseigner, quelles compétences ?
Quelles nouvelles compétences sont nécessaires aux enseignants ? Quels choix cela entraîne t-il du point de vue politique, technique et pédagogique ? L'ANAE organise le 15 octobre, à Artigues, un colloque sur les évolutions du métier qui sera accompagné d'ateliers sur les compétences relationnelles, l'éducation citoyenne, les nouveaux outils. Un programme particulièrement riche.
http://www.acteurs-ecoles.org/EVENEMENTS /ACTIONS%20EVENEMENTS%20006.htm

L'ordinateur outil pédagogique
Samedi 21 juin, France Culture a donné la parole à Bruno Devauchelle et Georges-Louis Baron sur l'apport de l'ordinateur dans l'enseignement comme outil pédagogique. Une émission à découvrir sur le site de France Culture.
http://www.radiofrance.fr/chaines/france -culture2/science_frictions/index.php?emi ssion_id=30060141

Un colloque sur la préadolescence
Médecins, endocrinologues, sociologues et éducateurs se penchent sur une nouvelle catégorie sociale : les préadolescents. Libération analyse le phénomène et relève que la préadolescence n'existe pas. "C'est une invention sociale. Biologiquement il y a l'enfance, l'adolescence puis l'âge adulte".
http://www.liberation.fr/page.php?Articl e=119387

Rapport positif pour les cartables landais
Educnet fait connaître de premiers éléments du rapport de l'Inspection générale sur les cartables électroniques landais ainsi que du rapport du conseiller TICE de l'académie de Bordeaux. L'enquête de l'Inspection établit que les élèves ont profité du cartable électronique pour améliorer leur niveau de maîtrise en informatique. Pour les enseignants, "de nombreuses pistes de travail ont été explorées. Certains sont pertinents et débouchent d'ores et déjà sur des pratiques de terrain fortement enrichies par l'apport de l'outil informatique. Citons plus particulièrement la possibilité offerte aux enseignants d'utiliser des outils de communication aussi performants que le vidéo projecteur ou le tableau numérique ou la possibilité pour les élèves d'accéder à des ressources documentaires aussi riches que diversifiées". Mais les cartables ont aussi créé des "barrières d'écrans" et nui à la communication dans certains cours. "De nombreux élèves ont tendance à aller voir ailleurs". L'enquête du CATICE de l'académie établit que les ordinateurs portables ont d'abord été utilisés en cours pour faire des exercices, ensuite pour de la recherche documentaire. Cette première année d'utilisation laisse augurer de nouvelles applications à l'avenir.
http://www.educnet.education.fr/actua/ht ml/arts/G20030631.htm

L'hypermédia outil didactique
Une dizaine d'enseignants d'histoire-géographie de l'académie de Nantes publient le résultat de deux années de réflexion sur l'hypermédia comme outil didactique. Ce travail s'appuie sur leur expérience mais aussi sur des enquêtes auprès des enseignants et des élèves. Elle apporte des exemples de "bonnes pratiques" et en dresse une typologie, mais aussi un regard critique sur les démarches mises en oeuvre et, finalement, des conseils pour les enseignants qui veulent utiliser internet ou des cédéroms. Ainsi l'enquête montre que l'utilisation de l'hypermédia facilite les démarches personnelles des élèves, apporte une plus grande interactivité dans la classe, améliore les relations avec le professeur et permet d'en apprendre beaucoup sur les élèves. "C'est un formidable révélateur des talents mais aussi des difficultés des élèves". Le bilan global est positif : "mettre l'élève en activité, mettre tous les élèves en activité, faire écrire, faire réfléchir, rendre l'élève plus attentif sur divers supports, associer des documents complémentaires, enseigner des compétences difficiles etc., dans tous ces objectifs, l'hypermédia apparaît plutôt performant". Un document à découvrir.
http://www.ac-nantes.fr/peda/disc/histge o/pedago/hypermed/index.htm

La mission générale d'insertion
"L'attention au décrochage et à l'abandon scolaires, tant au collège qu'au lycée et l'accompagnement vers la qualification professionnelle constituent les deux grands axes de priorités". EduScol publie un dossier sur la Mission générale d'insertion. Cette structure est sur le front scolaire puisqu'elle s'intéresse aux décrocheurs. Elle vise à les repérer, les accueillir et les former. Pour cela la Mission propose des ressources et fait connaître son dispositif.
http://www.eduscol.education.fr/D0105/de fault.htm

Le Billet du bilingue
Créé par le CIEP , "Le billet du bilingue" est une lettre électronique qui sélectionne des informations pour les enseignants des sections bilingues francophones en discipline non-linguistique. Le Billet vient de passer la barre des 1000 abonnés.
http://www.ciep.fr/bibil/index.php3

"Homeschooling is Safe Schooling"
L'enseignement par la famille connaît un développement rapide aux Etats-Unis. On sait qu'il s'appuie sur l'essor des TIC. Mais il résulte également de la crise des établissements scolaires et particulièrement de la violence qui s'y produit. "L'éducation à la maison est toujours préférable. Il n'y a pas de camarade pour proposer de la drogue à mes enfants. Il n'y a pas de risque de viol à la maison. Il n'y a pas de policier armé dans mon salon. Pas de détecteur de métal dans mon entrée. Et les écoliers arrivent sans arme à mon école" écrit un défenseur de l'éducation à la maison. Celle-ci bénéficie d'un site portail qui offre aux parents cet argumentaire et des matériaux pour monter les cours.
http://www.athomeinamerica.com/index.php


[ Haut ]

Archives de la rubrique Pédagogie :

Café  n°1 - n°2 - n°3 - n°4 - n°5 - n°6 - n°7 - n°8 - n°9 - n°10 - n°11 - n°12 - n°13 - n°14 - n°15 - n°16 - n°17 - n°18 - n°19 - n°20 - n°21 - n°22 - n°23 - n°24 - n°25 - n°26 - n°27 - n°28 - n°29 - n°30 - n°31 - n°32 - n°33 - n°34 - n°35 - n°36 - n°37 - n°38 - n°39 - n°40 - n°41 - n°42 - n°43 - n°44 - n°45 - n°46 - n°47 - n°48 - n°49 - n°50 - n°51 - n°52 - n°53 - n°54 - n°55 - n°56 - n°57 - n°58 - n°59 - n°60 - n°61 - n°62 - n°63 - n°64 - n°65 - n°66 - n°67 - n°68 - n°69 - n°70 - n°71 - n°72 - n°73 - n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78 -

 
  La rubrique Pédagogie dans les archives :
 • Les dernières éditions du Café :
n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78
 • Les archives complètes


 • Envoyer une info
 • Nous écrire


 • S'abonner à cette rubrique
 • Nous connaître
 • Nous aider
 • Version imprimable