Pédagogie (Café N° 49)

Version imprimable Version imprimable

Édition du 28-04-2004

- François Jarraud -

- A la Une : Internet fait évoluer les pratiques audiovisuelles des enseignants    [ Haut ]

Le ministère publie les résultats d'un sondage réalisé auprès de 800 enseignants sur leurs pratiques audiovisuelles. Elle établit que 39% des enseignants utilisent au moins une fois par mois un support audiovisuel. Près de 5% des productions audiovisuelles utilisées ont été obtenues en streaming ou téléchargées sur Internet. Un chiffre susceptible d'évoluer puisque 19% des personnes n'utilisant pas de support audiovisuel ont eu recours à Internet ou à un logiciel. On le voit : le développement du multimédia devrait sensiblement modifier l'utilisation de l'audiovisuel dans les classes. Une bonne nouvelle pour la web TV développée par France 5. France 5 est déjà classé second parmi les éditeurs de supports audiovisuels utilisés par les enseignants.
http://www.educnet.education.fr/actua/ht ml/arts/G20040322.htm
http://www.educnet.education.fr/res/audi o.htm

- Réflexion    [ Haut ]

Parents et enseignants, peuvent mieux faire..
"Comme on demande aux familles tout et son contraire, si elles se mêlent trop de ce qui bien souvent les regarde, on se plaint de leur intrusion, de leur interventionnisme inopiné et intempestif. Et on brandit une autre menace, celle du "consumérisme""... L'inconséquence ici, c'est de ne reconnaître leur action que lorsqu'elle arrange l'école. On l'apprécie quand il faut faire pression auprès de l'inspection académique pour obtenir des postes, mais ensuite, chacun doit rentrer chez soi..." Une nouvelle lettre du "Manifeste pour un débat public sur l'école", rédigé par un collectif de pédagogues (J. Beillerot, C. Lelièvre, G. Longhi, P. Meirieu, J.-F. Vincent etc.) lance le débat sur la place des parents à l'école. Rappelant l'inégalité des parents devant l'école elle appelle les enseignants à jouer la transparence sur la vie de l'établissement et le fonctionnement plus ou moins opaque du système. " Les professeurs apprécient que les parents soutiennent leurs demandes de postes ou de crédits, qu'ils soient attentifs aux questions de discipline. Mais cela ne va pas sans créer des droits en retour : dans l'organisation de l'établissement, les parents peuvent demander des explications sur la façon dont celui--ci essaie de régler les problèmes de comportement de leur enfant, et ils ont leur mot à dire..."
Contact : jf.vincent@occe.net

Royaume-Uni : L'école augmente la ségrégation
"On parle de parents blancs choisissant leur école. Mais on peut aussi parler de parents d'origine pakistanaise choisissant la leur". Selon le professeur Burgess, auteur d'une étude pour la Bristol University, la ségrégation ethnique est plus importante à l'école que dans les quartiers : l'école augmente la ségrégation. Il faudrait déplacer au moins la moitié des élèves pour rééquilibrer la répartition ethnique. La ségrégation est particulièrement forte en centre ville, là où le choix d'écoles est le plus grand et pour les personnes originaires d'Asie du sud (Pakistan, Inde etc.). Pour le professeur Burgess, "des groupes différents grandissent dans des communautés différentes et se rencontrent moins : ce n'est pas bon pour la cohésion sociale".
http://news.bbc.co.uk/1/hi/education/359 0957.stm

Le temps de l'école
"Aurai-je fini le programme à temps ?" C'est par cette question, qui taraude une bonne partie des enseignants en cette fin de trimestre !, que Jacques Nimier nous invite à réfléchir aux temps de l'école. " Faut-il traiter le programme en fonction de l'intérêt de la classe (son niveau...)?, en fonction de l'examen? en fonction d'une culture nécessaire à la vie ? d'une culture générale émancipatrice ? Autant de choix possibles que nous faisons en définitive plus ou moins consciemment. Allons-nous viser le court terme (le prochain devoir, le passage dans la classe supérieure), un programme comme contrainte de l'immédiat en quelque sorte; le moyen terme (le bac, l'entrée dans le supérieur) ou le long terme (la culture générale), un programme comme recherche du sens ?" La gestion du temps n'est pas la plus mince des prérogatives des enseignants. Jacques Nimier nous fait réfléchir à ce que représente cette gestion et à réfléchir à ce qu'est "un temps suffisant" : " un temps suffisant pour que l'élève construise ses connaissances,.. pour changer nos pratiques sans tout bousculer,... pour faire comprendre à un jeune et à ses parents qu'une orientation est préférable à une autre, ...pour nous former, .. pour faire évoluer nos attitudes à l'égard des élèves. Notre rapport au temps conditionne bien notre enseignement". Prenez le temps de lire l'éditorial de Jacques Nimier !
http://perso.wanadoo.fr/jacques.nimier

Quels sont les effets de l'école ?
Jean Baudelot et François Leclercq signent une étude sur " les effets de l'éducation ". Le sujet est immense et, en 200 pages, ils font le point sur les effets de socialisation : l'école fournit une culture commune, elle interagit avec les préjugés et les normes sociales. L'école a aussi un rendement économique et des effets politiques. En conclusion, les auteurs estiment l'efficacité spécifique de l'école faible : " elle protège les plus diplômés du chômage mais son impact sur la croissance est difficile à mesurer et dépend du contexte institutionnel de chaque pays... Les rendements de l'éducation ne sont pas un paramètre homogène pour l'ensemble de la population, mais (sont) fondamentalement hétérogènes ". Une analyse à méditer au moment où se pose la question de l'équilibre entre égalité et diversité dans le système éducatif.
http://www.recherche.gouv.fr/appel/2004/ baudelot.pdf

Langues régionales : un dossier explosif des Cahiers pédagogiques
« Notre ambition dans ce numéro est d’informer les enseignants sur ces langues, autres qu’étrangères, parlées par des communautés de France : langues immigrées, langues dites régionales, langues de communautés moins connues comme celle des Sourds ou des « Gitans ». Mais surtout, nous voulions poser la question : face à ce plurilinguisme qui n’est plus un mystère pour personne, quel est, quel pourrait être le rôle de l’École ? ». L’éditorialiste des Cahiers pédagogiques le reconnaît : ce numéro dérange, y compris au sein de l’équipe, où il rompt le consensus parce qu’il attaque un domaine éminemment politique dans un pays qui, depuis deux siècles, a associé la langue française et l’unité nationale. C’est d’ailleurs le sens de l’avertissement qu’adresse un des auteurs : « activité culturelle, très bien ; militantisme de rupture, non ». Derrière la culture régionale, il y a toujours la crainte du séparatisme. Le numéro alimente le débat en témoignant de la montée en puissance des langues « régionales » en Europe et de leur importance en France.
http://www.cahiers-pedagogiques.com

Selon l’Unesco, l’éducation progresse dans le monde
« Partout dans le monde, les enfants passent plus de temps qu’avant à l’école mais de différences demeurent entre les pays et les régions ». A l’occasion de la publication de l’édition 2004 des Indicateurs mondiaux de l’éducation, l’Unesco dresse un bilan de la situation de l’école dans le monde. Certes on est encore loin de l’éducation pour tous, objectif qui reste fixé pour 2015. Mais la scolarisation progresse et particulièrement en Afrique. Ainsi aux Comores et en Ouganda la durée moyenne de la scolarité a augmenté de plus de 4 ans ! C’est en Europe que l’espérance de vie scolaire est la plus forte avec 12,4 ans, 15,4 ans avec l’enseignement supérieur. L’Afrique atteint la moitié de ce chiffre (7,8). Mais en Europe comme en Afrique, les écarts sont importants d’un pays à l’autre : 10 ans en Moldavie contre 18 en Finlande, 13 ans en Tunisie contre 3 au Niger. Des taux qui ne sont pas forcément liés au PIB nationaux : l’Ouganda par exemple a une espérance de vie scolaire de 11 ans. La parité est également loin d’être établie : un enfant sur trois vit dans un pays où l’accès à l’éducation primaire pour les garçons et les filles est inégal.
http://www.unesco.org/education/docs/FR_ GD2004_overview.pdf
http://www.unesco.org/education/docs/EN_ GD2004_v2.pdf

International : L'éducation pour tous, selon quels critères ?
"On observe bien depuis 50 ans une tendance à la convergence des systèmes éducatifs". Dans une étude publiée par l'IREDU, François Orivel analyse les apports des études comparatives en matière d'éducation. Celles-ci se sont imposées devant la prise de conscience générale de l'importance de l'éducation dans un contexte de globalisation économique. Pour autant, pour F. Orivel, elles peinent à mettre en avant des critères d'efficacité des systèmes scolaires. Ainsi les effets liés à la réduction du nombre d'élèves par classe, aux moyens attribués à l'enseignement, à la décentralisation des systèmes ou à la formation des enseignants sont certains mais relativement. S'il est efficient de réduire le nombre d'élèves de 100 à 30, l'efficacité est moins évidente dans le cas d'une baisse de 30 à 25. Ce flou rend plus difficile le financement du programme de Dakar qui prévoit l'alphabétisation de tous les enfants en 2015 : faut-il contraindre les pays à suivre un modèle de gestion unique de leur système éducatif ? Selon la réponse apportée à cette question, le coût du programme varie du simple au quadruple pour les pays donateurs.
http://www.u-bourgogne.fr/IREDU/2003/030 90.pdf
http://www.adobe.fr/products/acrobat/rea dstep2.html

Lycée : Les lycées performants et les autres
La publication des indicateurs de performance des lycées est un événement attendu par les enseignants, dont elle reconnaît le travail, et par les parents, en quête de "bons lycées". Rappelons que ces indicateurs ne se limitent pas au taux de réussite au bac. Ils prennent en compte la "valeur ajoutée" propre à chaque établissement en comparant le taux de réussite à l'examen au taux "attendu" compte tenu de l'âge et de la composition sociale des élèves. Il montrent également la capacité du lycée à accompagner ou non au bac une grande partie d'une tranche d'âge. Ainsi ces statistiques donnent un aperçu sur l'efficacité scolaire de chaque établissement pour chacune de ses filières.
Plus globalement, ils permettent aussi d'évaluer l'efficacité totale des lycées français et leur typologie. On peut ainsi reconnaître quatre types d'établissements. D'abord les plus performants qui représentent 40% des 1483 lycées. Ce sont ceux qui apportent à la fois un bon taux de réussite et un fort taux d'accès au bac. Inversement la France compte 13% de lycées peu performants. Il y a aussi ceux qui obtiennent de bons résultats en sélectionnant leurs élèves : ce sont les "sélectifs" : 22% des établissements. Enfin ceux qui gardent leurs élèves plus que la moyenne grâce à des redoublements efficaces et finalement emmènent au bac un fort pourcentage d'élèves entrés en seconde : ce sont les accompagnateurs. A ces quatre profils d'établissements correspondent, selon une étude ministérielle, des profils d'élèves et d'enseignants particuliers. Ainsi les établissements performants sont aussi ceux qui ont le plus fort pourcentage de lycéens favorisés. Cela confirme que l'absence de mixité sociale est malheureusement un facteur important de réussite scolaire. Ces lycées sont aussi ceux qui comptent le plus fort taux d'agrégés et les enseignants les plus âgés. On ne s'étonnera pas de retrouver des caractères inverses dans les établissements les moins performants. Plus intéressante est la situation des lycées "accompagnateurs" : il se distinguent par un fort pourcentage d'enfants de milieux défavorisés et par des enseignants plus jeunes que la moyenne.
Ces indicateurs ont sans doute un impact important sur les choix des familles les mieux informées c'est à dire qu'ils reflètent, plus qu'ils ne renforcent sans doute, la sélectivité sociale des lycées performants. Et cela même si certaines informations utilisées pour calculer les classes d'établissements au niveau national restent inaccessibles aux familles, comme le profil social des élèves qui fréquentent le lycée ou la qualification des enseignants. Enfin les récents travaux des sociologues de l'éducation montrent qu'il serait intéressant de voir si l'ethnicisation de certains établissements est en rapport avec leurs performances et leur sélectivité. On peut penser que le développement des ENT pourrait bientôt poser différemment la question de la transparence des établissements. Un sujet brûlant. Enfin les stratégies pédagogiques des établissements performants, et particulièrement des "accompagnateurs", restent dans l'ombre.
http://www.education.gouv.fr/actu/elemen t.php?itemID=20043151728
http://indicateurs.education.gouv.fr/
ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/d pd/noteeval/eva0403.pdf

Mais jusqu'où la transparence des lycées ?
Par comparaison, les indicateurs accessibles aux parents en Ecosse et à New-York vont beaucoup plus loin : informations sociales, ethniques etc.
http://www.parentzonescotland.gov.uk/
http://maps.nycboe.net/

A Denver les indicateurs entrent dans la paie des profs
1000$. C'est ce que devrait rapporter de bons résultats scolaires aux enseignants de Denver. Les enseignants de cette ville ont accepté qu'une partie de leur salaire dépende de leur "mérite". Ainsi un professeur qui passe un concours ou qui accepte de travailler dans une école défavorisée obtient un sur-salaire compris entre 3 et 9% Dépasser le taux de réussite moyen rapporte 3% de paie supplémentaire, soit les fameux 1000$ annuels pour un débutant. Comme les avantages peuvent s'accumuler, la municipalité y voir un moyen d'inciter les "meilleurs" enseignants à venir travailler dans les établissements difficiles. Au prix moyen de 5000$ chaque.
http://www.csmonitor.com/2004/0330/p11s0 1-legn.html

Royaume-Uni : Exigences pédagogiques renforcées sur les écoles
Comment évaluer les établissements ? A cette question, en France, on répond depuis quelques années par une batterie d'indicateurs des lycées dont l'édition 2004 est attendue justement ce 30 mars. Des données qui restent sans conséquences puisque d'un coté les parents sont "tenus" par la carte scolaire, de l'autre l'administration se borne à un diagnostic sans apporter apporter de soutien particulier aux établissements en difficultés. La philosophie est très différente en Angleterre où le service d'inspection des écoles vient de relever les barèmes de réussite pédagogique : de mauvais résultats sur 10% des matières entraîne sanction : le déclassement de l'école ce qui générera une réaction des parents, l'intervention des responsables et le risque d'une mutation pour le chef d'établissement et une partie du personnel. Le SHA, Secondary Heads Association, syndicat des chefs d'établissement, s'inquiète, dans un article de BBC News, de ce relèvement prévu pour septembre 2004 et s'insurge contre ce qu'il définit comme une ingérence bureaucratique. Il demande à ce que les exigences soient relevées "dans un climat qui encourage l'innovation, la décentralisation et l'autonomie. Ils acceptent la nécessité du contrôle mais dans un système moins lourd".
http://news.bbc.co.uk/1/hi/education/357 4105.stm

Le soutien paternel paie à l’école
« On devrait encourager les pères à jouer un rôle plus actifs dans la vie de leurs enfants ». Selon le professeur Gregg, Bristol University, cité par The Guardian, les écoliers suivis de près par leur père ont de meilleurs résultats que les autres enfants.
http://education.guardian.co.uk/higher/r esearch/story/0,9865,1202066,00.html

Attention télé !
" Nous avons appris des études menées sur les rats nouveau-nés que si vous les exposez à différents niveaux de stimulation visuelle, l'architecture de leur cerveau est très différente". Du coup, selon l'AFP, le professeur D. Christakis (hôpital de Seattle) part en guerre contre la télévision, accusée de "surstimuler" le cerveau des petits et de créer "des habitudes du cerveau nocives à terme". Selon lui, le risque d'avoir des problèmes d'attention à 7 ans augmenterait de 10% chez les enfants regardant la télévision une heure par jour entre 1 et 3 ans. Son étude s'appuie sur un échantillon de 1345 enfants.
http://permanent.nouvelobs.com/etranger/ 20040405.FAP2970.html?1616

Meirieu : L'école en rapport organique avec la démocratie
" Il faut renouveler qualitativement le corps enseignant ". Invité par l'association Prisme à présenter son nouveau livre, Philippe Meirieu a montré les enjeux sociaux et politiques de l'évolution de l'école. Si " l'école doit être son propre recours ", elle doit veiller à aider les jeunes en difficulté ce qui implique une redéfinition du service des enseignants. Cela l'amène également à poser la priorité des ZEP. Mais comment l'assurer dans un système où les enseignants les plus expérimentés se retrouvent dans les établissements sans problèmes ? Pour P. Meirieu, un dernier défi se présente à l'école : celui du recrutement des enseignants. En 2010, compte tenu de l'évolution démographique, pour se maintenir à niveau l'éducation nationale devrait recruter 40% des titulaires d'une licence, une proportion double du chiffre actuel et... impossible. La seule solution sera d'ouvrir le métier à des " professeurs associés " venus de la société civile. C'est sans doute un moyen, pour P. Meirieu, de conjuguer ouverture démocratique et éducation nationale.
http://www.prisme-asso.org

Les Hispaniques et la loi Bush sur l'éducation
" Actuellement, seulement 17% des écoliers hispaniques (CM1) sont au niveau en lecture et le pourcentage est encore plus faible en maths ". Pour M. Hernandez Ferrier, de l'administration fédérale de l'éducation, la loi No Child Left Behind instaurée par le président Bush donne une chance réelle d'améliorer cet état de fait. La loi évalue l'efficacité de chaque établissement, par exemple en estimant les résultats de chaque groupe ethnique. Quand l'école obtient de mauvais résultats, le district scolaire doit donner aux parents la possibilité d'envoyer leur enfant dans une autre école ou mettre en place des moyens éducatifs supplémentaires. M. Hernandez Ferrier souligne le coût de cette politique scolaire : le budget fédéral de l'éducation de 2005 est en hausse de 3% et atteint un niveau record. Un milliard supplémentaire est accordé pour les enfants de milieux défavorisés. Pour M. Hernandez ferrier, "la loi No Child Left Behind instaure un nouveau concept : l'éducation est un droit civil. Il ne suffit plus que nos enfants s'assoient dans une salle de classe. Ils ont droit maintenant à une éducation de même qualité que les autres enfants ".
http://www.hispanicprwire.com/news_in.ph p?id=2034&cha=6&

Peut-on lutter contre les inégalités scolaires ?
" Comment une société aussi inégalitaire que la nôtre, affectée qui plus est par une véritable désagrégation du tissu social, pourrait-elle se doter d'une école égalitaire ?" Dans un article publié sur le web, Jean-Pierre Terrail (université de Versailles-Saint-Quentin) appelle les enseignants à lutter contre les inégalités scolaires. Il dénonce " la propension des enseignants à adapter leur démarche pédagogique aux ressources de leurs élèves telles qu'ils les anticipent : face à un public populaire, ou d'élèves réputés faibles... une grande majorité d'enseignants renoncent aux ambitions qu'ils auraient avec d'autres classes, acceptant de ne traiter qu'une partie du programme... Pétrie le cas échéant des intentions les plus démocratiques, cette adaptation anticipée aux capacités intellectuelles présumées des élèves contribue activement elle aussi à creuser les écarts".
http://www.inegalites.org/article.php3?i d_article=226

Les filles réussissent mieux à l'école... chez les chimpanzés
C'est un point commun inattendu aux chimpanzés et aux humains que révèle S&T USA du 16 avril. Selon Elizabeth Lonsdorf et son équipe de l'Université du Minnesota, les jeunes femelles chimpanzés apprennent plus vite que les jeunes mâles, plus facilement distraits. Cette différence d'attitude liée au sexe rappelle la différence de comportement à l'école entre jeunes humains.
http://www.france-science.org

Plus d’un Français sur dix a des difficultés face à l’écrit
Selon l’Insee, 12% des Français éprouvent des difficultés face à l’écrit. Un chiffre important mais qui ne concerne « que » 4% des 18-24 ans et 7% des personnes nées en France et de langue maternelle française. Pour Marie-Thérèse Geffroy, directrice de l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme, la lutte contre l’illettrisme passe par le monde professionnel. « Le pari de l’Agence c’est de réunir pour mieux agir. Nous fédérons les moyens affectés par l’Etat, les collectivités locales et les entreprises ».
http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/IP95 9.pdf
http://www.lefigaro.fr/france/20040424.F IG0009.html

- Projets    [ Haut ]

Inscrivez-vous au Colloque Landes interactives
Depuis plusieurs années, le département des Landes est pionnier dans la généralisation de l'usage des TICE au collège. Le 7 mai, un colloque rendra compte des usages pédagogiques développés autour du cartable électronique et des développements vers un ENT. De nombreux enseignants feront part de leurs pratiques. Le programme définitif du colloque est en ligne.
http://www.cafepedagogique.net/dossiers/ landes04/index.php

Collège unique ou différenciation, un colloque franco-néerlandais
Comment assurer l’égalité des chances ? Par le tronc commun du collège unique ? Par une différenciation précoce des parcours ? C’est devenu la question centrale du débat sur l’école. L’Institut néerlandais et Le Monde de l’Education proposent le 14 mai à Paris un colloque international où se croiseront les expériences, si différentes, de la France et des Pays-Bas. Parmi les intervenants : Claude Lelièvre, Agnès Van Zanten, Jacqueline Costa-Lascoux ainsi que des chercheurs et responsables néerlandais autour de tables rondes sur les politiques de l’éducation, le collège, la violence scolaire et son traitement.
http://www.institutneerlandais.com/fr/so ciete.html

Rencontre Desco : L’accueil des élèves handicapés en Europe
Comment répondre aux besoins éducatifs des élèves en situation de handicap ? La France semble avoir accumulé du retard dans l’accueil des handicapés à l’école et la question est une des priorités de F. Fillon. Les pays européens ont développé des structures et des politiques différentes. La Direction de l’enseignement scolaire du ministère de l’éducation nationale organise à Paris, le 14 mai, de 10 à 12h30, un débat entre Anne Flaatten (hôpital de Kirkenes, Norvège), Charles Gardou (Lyon 2) et Marie Antonia Casanova Rodriguez (Madrid) sur les solutions et les difficultés à leur mise en œuvre.
http://www.eduscol.education.fr/D0122/pr og-14-05-04.htm

Journée nationale de l'OZP le 8 mai
C'est aux acteurs des ZEP, à leur identité et à leurs pratiques que sera consacrée cette journée du 8 mai organisée au collège Poquelin à Paris. L'association OZP propose à cette occasion une conférence de J. Beillerot sur le travail en ZEP et plusieurs ateliers : éduquer et enseigner (J.-M. Zakhartchouk), Travailler en équipe 'P. Wera), Apprendre à travailler en ZEP (M. Esterle-Hedibel), Travailler sur l'image ( A. Bourgarel).
http://www.association-ozp.net

Succès du concours de "Unes" de Créteil
Avec 3690 jeunes participants, le concours de Unes organisé par le CRDP de Créteil a rencontré le succès. 169 classes, représentant 48 écoles, 72 collèges et 49 lycées situés dans l'académie, en France , voir à l'étranger (Belgique, Espagne, Etats-Unis, Gabon, république tchèque etc.), ont contribué à ce succès. Le concours invite chaque classe à réaliser une première page de journal avec l'actualité du jour et, pour cela, à utiliser le courrier électronique et le traitement de texte. Grâce à Internet ,le concours a pu quitter les murs du CDDP du 93 et investir le cyberspace.
http://crdp.ac-creteil.fr

Les coccinelles, le maire et l'administration
Depuis 1998, Daniel Jaubert, un instit corrézien, mène une aventure pédagogique unique. Dans une salle de son école, il a développé un élevage de coccinelles qui permet d'initier les enfants à la vie de ces petits animaux, à leur reproduction ainsi qu'à la lutte écologique contre les insectes : la coccinelle consomme jusqu'à 150 pucerons par jour ! Le Monde du 29 mars nous apprend que cet atelier est menacé : l'administration a décidé de supprimer le poste-projet de Daniel Jaubert. Or l'entretien de l'élevage nécessite un travail quotidien augmenté des visites d'élèves (une quarantaine de classes chaque année) ce qui n'est pas compatible avec un poste normal d'instit. Le projet bénéficie de la reconnaissance et d'un important soutien financier de la mairie de Brive qui est attachée au maintien de D. Jaubert sur son poste. Une pétition est ouverte : contact : crts.jules.ferry@wanadoo.fr
http://www.lemonde.fr/txt/article/0,1-0@ 2-3238,36-358998,0.html
http://www.coccinelles.com

Succès des Jeunes citoyens reporters
Plus d’un millier de lycéens, provenant de la France entière, ont participé au concours « jeunes citoyens reporters » organisé par le Clémi, Public Sénat, une chaîne de télévision politique, et le ministère de l’éducation nationale. Ils ont réalisé près d’une centaine de reportages couvrant des actions de solidarité et mettant en valeur l’engagement des jeunes. Une réussite qui témoigne de l’intérêt des jeunes pour ces valeurs. 17 reportages seront diffusés sur Public Sénat.
http://www.publicsenat.fr/jeunes_citoyen sreporters/

Sciences en ligne
Animé par Claudette Balpe et Stéphane Respaud, Sciences en ligne aide les enseignants à mettre en œuvre les pratiques préconisées dans le Plan de rénovation de l’enseignement des sciences. Des classes de cycle 2 et 3 ont travaillé sur l’air, l’électricité, la respiration, la lumière. Leurs travaux sont en ligne.
http://www.sciencesalecole.com/educascie nces/sciences_en_ligne/

Le patrimoine meusien
Une vingtaine d'établissements de la Meuse, 11 écoles, 8 collèges, soit près de 400 jeunes, ont travaillé sur le patrimoine de la Meuse. En utilisant un outil collaboratif, ils ont appris à mettre en ligne des contenus réalisés à l'occasion d'enquêtes sur le terrain avec l'objectif de "construire son identité culturelle de futur citoyen responsable d'un héritage. Le projet a bénéficié du soutien de l'IUFM et du Conseil général de la Meuse. Un travail d'inventaire qui jette un pont entre les générations.
http://www3.ac-nancy-metz.fr/cddp-meuse/ defi/login.php

- Ressources    [ Haut ]

Sciences : Le ministère ouvre un portail éducatif
Comment rendre la science attractive auprès des jeunes ? Comment faire connaître les résultats de la recherche ? Le ministère de la Recherche ouvre un nouveau portail, science.gouv.fr, qui recense les ressources scientifiques accessibles au grand public dans les différents domaines scientifiques. Ainsi la sélection de ce mois rend compte de l'actualité scientifique (maths, astronomie, SVT etc.). On trouvera également sur ce site une sélection de ressources en sciences humaines et sociales.
http://www.science.gouv.fr

Dossier bac brevet 2004
Comment utiliser Internet pour se préparer au bac et au brevet ? Le Café pédagogique met en ligne un nouveau dossier consacré au bac et au brevet. Il apporte des pistes pour réviser, s'évaluer, s'entraîner aux épreuves. Il conduit les lecteurs vers des ressources sélectionnées par l'équipe de professeurs du Café pour les principales disciplines présentes dans ces examens. Un dossier que nous espérons utile .
http://www.cafepedagogique.net/dossiers/ bb2004/

L’éducation en questions
Réalisée par le CNDP, « L’éducation en questions » propose à travers 13 vidéos de découvrir 13 grands pédagogues : Montessori, Oury, Freinet, Itard, Pestallozi etc. Le CRDP de Nancy-Metz présente la collection et l’enrichit de guides pédagogiques et de liens vers des sites spécialisés. Ainsi Internet emmène le visiteur questionner ces ombres pédagogiques pour répondre aux questions d’aujourd’hui.
http://crdp.ac-nancy-metz.fr/cddp57/peda goguesfinal.htm

Comment instituer la parité dans les sciences ?
Quels projets peuvent réellement promouvoir la parité dans l'enseignement scientifique ? Le problème ne se pose pas qu'en France. L'Association américaine des femmes universitaires (AAUW) milite depuis plus de 10 ans pour la parité dans les sciences. Elle publie une étude synthétisant près d'un millier de travaux et de projets. Elle suggère quelques pistes pour renforcer la part des filles dans les sciences. Elle recommande d'appuyer davantage l'enseignement des sciences sur des activités professionnelles et de rendre l'enseignement des maths en classe plus actif.
http://www.aauw.org/research/microscope. cfm

Colloque sur l'éducation à l'environnement
L'éducation à l'environnement et au développement durable (EEDD) est appelée non seulement à prendre une part plus importante dans les programmes scolaires mais aussi à favoriser des approches pluridisciplinaires. Un colloque international a réuni à Paris les 14 et 15 avril des enseignants et des formateurs sur les questions liées à la généralisation de cet enseignement.
http://www.environnement.gouv.fr/actua/c om2004/avril/9-colloque_education.htm

Nouvelle Lettre du Lirest
Au sommaire de ce numéro 62 de la Lettre du Lirest : les comptes-rendus d'ouvrages en sciences de l'éducation, les thèses, les colloques à venir.
http://www.stef.ens-cachan.fr/lirest/let tre_lirest.htm

Que faire des décrocheurs ?
Chaque année, ils sont 150.000 à quitter l’école sans aucun diplôme. Luc Bronner, dans Le Monde du 27 avril, présente plusieurs dispositifs mis en place pour scolariser ces élèves qui, pour des raisons très variables, s’excluent de l’école. Ainsi à Clisthène (33) le collège accueille une centaine de décrocheurs. Et pour cela les collégiens assument différents rôles éducatifs dans et hors l’établissement. Le principal cherche « à susciter la motivation des élèves pour réduire l'échec scolaire, à mener une prévention efficace de la violence et à permettre un réel apprentissage de la démocratie ». Mais ces établissements expérimentaux n’accueillent un nombre de jeunes sans rapport avec les besoins.
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@ 2-3226,36-362659,0.html
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@ 2-3226,36-362660,0.html
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@ 2-3226,36-362661,0.html

Les TICE en vidéo avec Did@cWeb
Des points de vue sur les TICE, des exemples de pratiques, des liens : Did@cWeb propose des vidéos où des IPR, des représentants d’associations, des chercheurs parlent des TICE.
http://webvideo.scola.ac-paris.fr/didacw ebindex.html

La scolarisation à deux ans et la Maternelle en ZEP
Partout la maternelle vise à "permettre une scolarisation réussie". Mais en ZEP sans doute est-elle davantage utile pour remédier aux inégalités culturelles. Le CNDP nous propose un remarquable dossier qui apporte de nombreux éléments au débat sur la scolarisation à deux ans et l'école maternelle en général. Il s'articule en 4 grandes parties. La première propose une série de témoignages français et étrangers sur l'école maternelle : recherches universitaires, point de vue d'élu etc. Elle est renforcée par une sélection d'articles sur ces sujets qui permet d'approfondir la réflexion particulièrement sur la scolarisation à 2 ans. Suit une sélection de fiches pédagogiques sur l'accueil des enfants de 2 ans et les activités en maternelle. Le dossiers e clôt sur une riche webographie. Un remarquable travail, vivement recommandé !
http://www.cndp.fr/zeprep/maternelle/fra meset.asp?Rub=1

Cela vaut-il la peine de faire une prépa ?
La question s'impose, et pas seulement au niveau individuel : un étudiant en classe préparatoire aux grandes écoles coûte presque le double d'une étudiant en université. Noël Adangnikou et Jean-Jacques Paul, de l'IREDU, aboutissent à une conclusion. "Le premier résultat de notre investigation est qu'aujourd'hui... les classes préparatoires ne conduisent qu'un élève sur dix vers une école qui leur est spécifiquement destinée. Les autres poursuivent dans des écoles qui accueillent également des titulaires de diplômes universitaires ou de brevets de techniciens supérieurs dans des proportions variables... On peut dès lors s'interroger sur le fait de savoir si pour ceux qui transitent par une école à recrutement mixte, le passage .. marque la trajectoire de l'individu... Il apparaît que la très grande majorité des anciens élèves atteignent rapidement le statut de cadre.. En deuxième lieu, le passage par une classe prépa semble conférer un léger avantage en terme de rémunération, qui se révèle significatif tant dans la procédure d'appariement que dans le modèle de gains. Cet avantage correspond, d'après nos données et trois ans après la sortie du système éducatif, à 3,6 % de rémunération".
http://www.u-bourgogne.fr/IREDU/sem30034 .pdf
http://www.adobe.fr/products/acrobat/rea dstep2.html

TICE : Ressources numériques pour la formation
Educnet ouvre un nouveau dossier consacré aux ressources numériques pour la formation. Il vise à aider les formateurs qui souhaitent développer des ressources numériques. Pour cela il signale des ressources sur la question des normes, la mutualisation des ressources, les outils.
http://www.educnet.education.fr/dossier/ formation-ressources/default.htm

[ Haut ]

Archives de la rubrique Pédagogie :

Café  n°1 - n°2 - n°3 - n°4 - n°5 - n°6 - n°7 - n°8 - n°9 - n°10 - n°11 - n°12 - n°13 - n°14 - n°15 - n°16 - n°17 - n°18 - n°19 - n°20 - n°21 - n°22 - n°23 - n°24 - n°25 - n°26 - n°27 - n°28 - n°29 - n°30 - n°31 - n°32 - n°33 - n°34 - n°35 - n°36 - n°37 - n°38 - n°39 - n°40 - n°41 - n°42 - n°43 - n°44 - n°45 - n°46 - n°47 - n°48 - n°49 - n°50 - n°51 - n°52 - n°53 - n°54 - n°55 - n°56 - n°57 - n°58 - n°59 - n°60 - n°61 - n°62 - n°63 - n°64 - n°65 - n°66 - n°67 - n°68 - n°69 - n°70 - n°71 - n°72 - n°73 - n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78 -

 
  La rubrique Pédagogie dans les archives :
 • Les dernières éditions du Café :
n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78
 • Les archives complètes


 • Envoyer une info
 • Nous écrire


 • S'abonner à cette rubrique
 • Nous connaître
 • Nous aider
 • Version imprimable