Pédagogie (Café N° 50)

Version imprimable Version imprimable

Édition du 18-05-2004

- François Jarraud -

- A la Une : Un collégien, un ordinateur : compte-rendu du Colloque de Miolets    [ Haut ]

"Depuis septembre 2002, le département des Landes vit une expérience originale : tous les collégiens de troisième (ils sont plus de 3000) reçoivent, à l'initiative du Conseil général, un ordinateur portable qu'ils emmènent au collège et ramènent à la maison. Qu'est ce qui se passe quand on équipe chaque élève d'un ordinateur ?" Vendredi 7 mai un colloque a accueilli enseignants et spécialistes pour faire le point sur cette expérience originale. Le Café publie un premier compte-rendu de cette journée particulièrement riche. L'expérience landaise semble bien partie et prometteuse. De nombreuses collectivités locales étaient venues observer ce département où le conseil général, sous la présidence d'Henri Emmanuelli, a osé permettre une mutation pédagogique. Sur ce plan là aussi, les Landes ouvrent une voie nouvelle.
http://www.cafepedagogique.net/dossiers/ landes04/index.php?page=cr1.htm

- Réflexion    [ Haut ]

Conseiller ou évaluer ?
"Conseiller, évaluer, voilà deux fonctions attribuées aux Inspecteurs… et à tous les enseignants (dans l'aide aux élèves et la notation des devoirs)". Jacques Nimier rappelle que souvent elles s'entremêlent ce qui pervertit la relation entre les intéressés alors même que les deux sont légitimes. "Doit-on chercher à mieux séparer les fonctions? Doit-on plutôt faire évoluer "l'évaluation" pour qu'elle devienne une véritable "aide" aux élèves, aux enseignants? La différenciation entre "évaluation sommative" et "évaluation formative" y tend, mais est-ce suffisant?" Jacques Nimier estime qu'il y a nécessité de formations au conseil et à la relation d'aide et nous invite à réfléchir à cette dernière.
http://perso.wanadoo.fr/jacques.nimier/c onseil_evaluation.htm

L'école que nous voulons
"Si l’on veut éviter que (la loi d'orientation sur l'école) ne tourne à un règlement de comptes des conservateurs avec les sciences de l’éducation et avec les conséquences fantasmées de mai 1968 ou ne se résume qu’à un texte sans odeur, ni saveur qui évite de faire des choix, il faut faire venir sur le devant de la scène celle qui apparaît , à ce jour, comme la grande absente : l’évaluation de la mise en oeuvre de la loi d’orientation sur l’éducation de juillet 1989 et de son accompagnement par les pouvoirs publics, car on ne peut rien construire sérieusement autrement". Voué au débat sur l'école, le site "L'école que nous voulons" reflète les orientations de la Ligue de l'enseignement et de certains partenaires (FCPE, Education & Devenir) sur l'avenir de l'école. Pour la Ligue, "l’Ecole a l’obligation d’offrir à tous les jeunes sur l’ensemble du territoire, dans un cadre de qualité, les moyens de réussir : gratuité, différenciation des parcours individuels, orientation choisie, … L’adaptation du système au plan des pratiques pédagogiques, des structures et du fonctionnement suppose de réfléchir à une plus grande autonomie des établissements dans le cadre d’objectifs, de programmes et de diplômes nationaux strictement définis et contrôlés".
http://www.ecolequenousvoulons.org/lalig ue/ecolequenousvoulons/index.html

Politique de la Ville et Education à Saumur
Après le vote de la loi d'orientation pour la ville en 2003 et la publication de la synthèse du Débat national sur l'école, un nouveau texte, la loi d'orientation sur l'éducation, doit être adopté fin 2004. Le Conseil National des Villes (CNV) et la Fédération des Maires des Villes Moyennes (FMVM) ont organisé à Saumur, les 29 et 30 avril 2004, un Forum national sur le Politique de la ville et l'éducation pour réfléchir aux articulations entre l'école, la politique de la ville et l'éducation. Le Café rend compte des deux journées du Forum. Elus locaux et spécialistes de l'école ont présenté des réalisations et imaginé l'école du futur et les politiques urbaines capables de l'accompagner.
http://www.cafepedagogique.net/dossiers/ saumur04/

Nouvelle Lettre du Lirest
Au sommaire de ce numéro d'avril, le compte-rendu du colloque "Finalités et évaluations en éducation technologique", ainsi que les rubriques habituelles : conférences, publications, appels.
http://www.stef.ens-cachan.fr/lirest/let tre_lirest.htm

La lecture au cycle des approfondissements
"Si la littérature n’est pas vraiment un nouvel objet, les textes officiels demandent de la considérer d’une manière neuve, à la fois comme le lieu d’instauration d’une culture commune, comme un lieu ouvert d’exploration active, de partage et d’échange des fruits de l’exploration, comme un lieu de mise en forme de l’expérience humaine. Cet objet, j’appellerais aussi pour ma part à le considérer comme un objet artistique". En conclusion des Actes de l'université d'automne sur la lecture et la culture littéraire au cycle des approfondissements, Catherine Tauveron montre le changement de perspective attendu des maîtres pour lutter contre l'illettrisme. Mis en ligne par la Desco, ces Actes font réfléchir sur la lecture littéraire et la lecture en réseaux. Pour C. Tauveron, "Intéresser les maîtres à l’aventure du langage au-delà de l’aventure des personnages, développer chez eux une attention esthétique, celle qu’ils accorderaient naturellement à une peinture, me paraît être un objectif majeur de la formation : c’est sur ce point qu’ils sont manifestement le plus démunis".
http://www.eduscol.education.fr/D0126/le cture_litteraire_actes.htm

Une remarquable synthèse sur les inégalités à l'école
"Les inégalités à l'école sont perçues comme particulièrement intolérables.. ébranlant singulièrement l'idéologie méritocratique". Marie Duru-Bellat (Université de Bourgogne) publie sur le site de l'Observatoire des inégalités une synthèse remarquable sur les inégalités à l'école. Elle fait le point sur leur genèse et propose des modèles pour les comprendre, mettant l'accent sur les travaux de Boudon : " le principal facteur d’inégalité est donc la différenciation, en fonction de la position sociale, des champs de décision des acteurs" par exemple des choix des familles, lui-même guidé par des réalités sociales. Ainsi pour M. Duru-Bellat, " les seuls pays où une certaine démocratisation des carrières scolaires a été observée (Pays-Bas ou Suède) sont ceux où se sont réduites les inégalités sociales de niveau de vie et de sécurité économique, dont on sait qu’elles pèsent sur la sensibilité au risque, et donc sur les inégalités de choix scolaires… Plus que des réformes éducatives, la modification des inégalités de vie entre des groupes sociaux qui utilisent l’école en fonction de stratégies et sur la base de ressources différentes serait un vecteur efficace de démocratisation… Il faudrait donc ré-évaluer, sans doute à la baisse, la fonction de l’école et la portée des politiques scolaires dans la reproduction des inégalités. " . Pour autant les politiques éducatives gardent une portée effective dans la réduction des inégalités. Et là l'avantage st aux systèmes éducatifs les moins élitistes : " l’ampleur des inégalités sociales apparaît d’autant plus forte qu’on passe des systèmes entièrement indifférenciés (tels les pays scandinaves), aux pays ayant conservé des filières (l’Allemagne ou le Luxembourg), sans que cela obère d’ailleurs le niveau moyen des élèves, au contraire". Un texte remarquable au moment où se décide une nouvelle loi d'orientation.
http://www.inegalites.org/article.php3?i d_article=235

L'hétérogénéité freine l'inégalité sociale à l'école selon M. Duru-Bellat
"Plus les systèmes scolaires maintiennent un niveau élevé d'hétérogénéité (peu de redoublements, tronc commun long, établissements peu différenciés) moins les inégalités sociales de réussite entre élèves sont importantes". Dans deux études publiées par l'IREDU, Marie Duru-Bellat, Nathalie Mons et Bruno Sochaut analysent les résultats de l'enquête internationale PISA pour en tirer quelques éclairages. D'autre part, pour eux, "une organisation en filières non seulement n'améliore pas les performances des élèves, mais de plus elle ne permet pas de dégager une élite plus fournie". L'enquête, qui démontre l'intérêt de la sélection tardive, pourrait éclairer les décisions à propos de la réforme du collège.
http://www.u-bourgogne.fr/IREDU/notes/no te042.pdf
http://www.u-bourgogne.fr/IREDU/cahier66 .pdf
http://www.adobe.fr/products/acrobat/rea dstep2.html

L'Ecole aux Pays-Bas, un modèle pour la France ?
" Aux Pays-Bas, l’école accueille un enfant ; il y a des jeux dans les couloirs, un toboggan dans la cour. Pas de clefs aux portes, pas de grilles autour des bâtiments. Les parents sont très présents dans l’école, ils aident les enseignants, ils sont chez eux. L’élève a du temps ; on ne le presse pas comme chez nous ; il a peu de travail et son cartable est léger. Et pourtant, à 14h30, tout le monde est parti. Les enfants jouent dehors l’après-midi". L'école néerlandaise serait-elle le paradis recherché par une école française en crise ? Ce n'est pas si sur ! Serge Pouts-Lajus rend compte du Colloque organisé vendredi 14 mai par l'Institut néerlandais et Le Monde de l'Education.
http://www.cafepedagogique.net/dossiers/ fnl2004/index.htm

Eduquer à la démocratie avec Prisme
L'association Prisme annonce dans sa lettre électronique la réunion d'une université d'été du 7 au 9 juillet sur "l'éducation à la démocratie, les pratiques sociales, le projet éducatif". La Lettre publie également le compte-rendu de l'intervention de P. Meirieu le 7 avril ainsi qu'un texte de Pierre Franckowiak "Une charte pour fonder le projet d'école" qui appelle à un vrai débat pour l'éducation avec les familles.
http://spip.prisme-asso.org/article.php3 ?id_article=94

Le redoublement en CP… et ses dégâts
"Solution injuste, inefficace sur le plan pédagogique et coûteuse", le redoublement concerne pourtant 1 élève sur 20 au C.P. Thierry Troncin (IREDU) étudie le phénomène et s aperception par les enseignants, les parents et les enfants. Bien que les études internationales établissent que les pays où le redoublement n'existe pas (Europe du nord, Japon) sont ceux où les résultats sont les meilleurs, le redoublement continue à jouir d'un véritable statut dans le système scolaire français. L'étude de T. Troncin établit que "les redoublants de CP resteront plus faibles que leurs pairs" tout au long de leur scolarité : seulement 1 sur 10 obtiendra un bac technologique ou général. La majorité des enseignants de CP, les familles croient encore en ses vertus. Le redoublement s'affiche encore comme une solution. En CP, la notion de cycle a du mal à passer.
http://www.u-bourgogne.fr/IREDU/sem18054 .pdf
http://www.adobe.fr/products/acrobat/rea dstep2.html

Un numéro des Cahiers Pédagogiques pour travailler en groupe
"Pour sortir du modèle transmissif standard, pour différencier la pédagogie et rendre les élèves acteurs de leurs apprentissages, il faut maîtriser la problématique du travail de groupe". En préface à ce numéro de mai des Cahiers, Raoul Pantanella rappelle l'enjeu de la pédagogie de groupe. Pourtant force est de constater que celle-ci a du mal à entrer dans les classes ! Philippe Meirieu donne quelques explications : le cours magistral garde une dimension narcissique si prenante, tout en restant fonctionnel… Pour faire bouger les choses, les "Cahiers" proposent un véritable guide pour se lancer dans la pédagogie de groupe en publiant à la fois des conseils méthodologiques, parfois très concrets comme l'organisation de la salle de classe, des exemples de pratiques pédagogiques dans de nombreuses disciplines et des articles pour penser sa pratique. C'est donc un numéro un peu particulier. Il repose sur l'énorme expérience d'une équipe investie depuis longtemps dans cette pédagogie. Il est aussi très militant. Et, peut-être, un rien désabusé : depuis la publication en 1997 d'un numéro sur le même sujet, peu de choses ont changé.
http://www.cahiers-pedagogiques.com/

Choix d'établissement : stratégies et débrouilles familiales..
"Même très républicains, les parents sont de plus en plus nombreux à vouloir échapper aux contraintes de l’Education nationale, telles que la carte scolaire… Le plus piquant, c’est que ces mêmes parents, un brin schizophrènes, sont ceux qui crient le plus fort aux vertus de l’égalitarisme et du mélange. Déchirés entre un amour immodéré de la mixité sociale et la trouille de l’avenir, ils préfèrent, tout bien réfléchi, être bons parents que bons citoyens". Le Nouvel Observateur du 13 mai publie une savoureuse enquête sur la débrouille des parents pour échapper à la carte scolaire et diriger leurs enfants vers les "bons " établissements. Le magazine décrit tous les trucs : choix d'options, vrai ou faux déménagement, voir "colonisation" concertée d'établissement par des commandos de parents angoissés. Ces récits parfois cocasses font quand même réfléchir sur l'évolution du système éducatif. Bien tolérées quand elles n'étaient utilisées que par une élite, les stratégies de contournement de la carte scolaire gênent peut-être davantage maintenant parce qu'elles sont utilisées beaucoup plus démocratiquement par des ménages plus modestes, ce qui accélère la ségrégation scolaire. Il reste maintenant à inventer des solutions qui répondent aux angoisses des parents.
http://www.nouvelobs.com/articles/p2062/ a240945.html
http://www.cafepedagogique.net/disci/art icle/

- Projets    [ Haut ]

Les Assises du multimédia à Versailles
Moment fort de l'académie de Versailles, les Assises du multimédia auront lieu le 26 mai à Versailles. Trois tables rondes organisent la journée. Le matin, élus locaux, ministère, recteur et entreprises échangeront sur les partenariats entre entre prises, collectivités locales et éducation nationale. On sait que l'enjeu est de taille : l'avenir des ENT par exemple en dépend. Les Espaces numériques de travail sont l'objet d'une seconde table ronde, l'après-midi. Le conseil régional, la Caisse des dépôts, le CNDP et Education et territoires feront un tour d'horizon du développement des projets actuels. Notons également une troisième table ronde, organisée par le ministère de la culture, sur les Espaces culture multimédia. Les enseignants apprécieront comme chaque année les ateliers disciplinaires présentant des applications avec les TICE.
http://www.crdp.ac-versailles.fr/assises /

Hourtin 2004 : Avant-programme
Carrefour de réflexion, lieu d'échanges et de partage des savoirs, l'Université d'Eté de la Communication d'Hourtin a acquis une véritable légitimité, avec la participation de plus de 6.000 participants en 2003, la présence de 200 journalistes pour couvrir l'événement, et la collaboration de 120 partenaires. Le CREPAC d’Aquitaine a présenté hier les orientations de l'édition 2004, une édition anniversaire, dont le mot d’ordre est « Territoires ». Du 23 au 26 août, cinq grands parcours thématiques structureront les échanges : « Médias, information », « Collectivités, État, administration, citoyens en réseaux », « Éducation, jeunesse, recherche », « Communication publique des entreprises et des associations » et « Télécoms, industrie, économie. » De nombreuses collectivités sont attendues autour du thème des Territoires et, parce que celui-ci est pris au sens large, il s’étendra à l’Europe et à l’international avec, comme invité d’honneur, l’Allemagne. Les inscriptions seront ouvertes à partir du 1er juin sur le site du Crépac. Dès la semaine prochaine, l’avant-programme pourra être consulté en ligne. Cet été comme en 2003, le Café pédagogique rendra compte de cet événement et vus y donne rendez-vous.
http://www.crepac.com
http://www.cafepedagogique.net/divers/ho urtin2003/

Les Cahiers pédagogiques débattent au café
Les Cahiers pédagogiques vous invitent au café des Phares, place de la Bastille à Paris, samedi 5 juin à 15h pour débattre de la place de la culture à l'école. Alors qu'on parle de revenir aux "fondamentaux", les pratiques culturelles ne risquent-elles pas d'être réservées à quelques uns ?
http://www.cahiers-pedagogiques.com

Europe : 4èmes prix eLearning
European Schoolnet, le réseau des ministères de l’éducation des états européens, lance la 4ème édition des prix eLearning. Ils récompensent des exemples d’utilisation des TICE.
http://elearningawards.eun.org

Rendez-vous européen dans la Drôme
Du 3 au 8 mai, Luc-en-Dios (Drôme) accueillera des enfants de 4 classes européennes (polonais, italiens, espagnols et français). Ils apprendront à mieux se connaître et prolongeront des échanges commencés dans le cadre d’un projet Comenius. Le projet est organisé par l’association Rendez-Vous européen.
http://perso.wanadoo.fr/rve3

Des lycées du Nord et des Landes remportent le concours Jeunes citoyens reporters
Organisé par la chaîne télévisée "Public Sénat", le Clemi et le ministère de l'éducation nationale, le concours Jeunes citoyens reporters invitait les lycéens à réaliser un reportage de 3 à 6 minutes sur le thème de la solidarité. Près de 200 équipes ont participé au concours. Jeudi 13 mai, les lycées Emile Zola de Wattreloos et Jean-Baptiste Corot de Douai ont reçu le premier prix. Le lycée Cassaigne de Saint-Pierre-du-Mont (Landes) obtient le prix spécial du jury. L'opération sera reconduite en 2005 a promis le ministre.
http://www.public.senat.fr

Concours Initiatives jeunes
Le ministère de l'éducation nationale souhaite promouvoir l'esprit d'entreprise. Pour cela il lance, avec le secrétariat d'Etat aux PME, le concours Initiatives jeunes chargé de récompenser les meilleurs projets de création d'entreprise virtuelle ou réelle lancés par des lycéens ou des apprentis. Un seul projet sera retenu par académie.
http://www.education.gouv.fr/bo/2004/19/ MENE0400927C.htm

- Ressources    [ Haut ]

La communication à l'école selon La Vie pédagogique
Le nouveau numéro du magazine pédagogique québécois comprend un important dossier sur la communication. Communiquer est une compétence importante à développer à l'école puisqu'elle se retrouve dans toutes les disciplines et qu'elle contribue à la construction de l'estime de soi. Pourtant la communication est peu enseignée à l'école. Les articles alternent témoignages sur les pratiques d'établissement et réflexions universitaires.
http://www.viepedagogique.gouv.qc.ca/num eros/131/numero131.asp

Qui réussit à Sciences-Po ?
Berceau des énarques, Sciences-Po a lancé récemment un partenariat avec des lycées de ZEP et une politique de discrimination positive qui est unique en France. L’école fait un pas de plus dans l’ouverture en publiant une étude réalisée par le Cevipof sur son concours d’admission. Quel est le portrait robot de l’étudiant de Sciences Po ? C’est un Parisien issu de milieu favorisé. Une femme non parisienne, et venue d’un milieu moins élevé à 5 fois moins de chances d’être reçue au concours. Si l’origine géographique est le critère le plus déterminant cela confirme la faible mobilité sociale dans nos agglomérations.
http://www.lefigaro.fr/education/2004042 8.FIG0174.html

Pratiques et regards croisés sur le décrochage et le raccrochage
Le décrochage scolaire n'a pas les mêmes conséquences d'un pays européen à l'autre. La Revue internationale d'éducation de Sèvres propose des analyses des politiques de lutte contre le décrochage chez nos voisins européens : Italie, Portugal, Belgique, Allemagne etc. Tus visent à une réelle démocratisation de l'éducation. A Berlin cela passe par l'élaboration de parcours alternatifs. En Italie c'est la valeur de certaines formations qui est remise en question.
http://www.ciep.fr/ries/

Un jeune sur vingt proche de l'illettrisme
"Près de 10% de l'ensemble des jeunes évalués ont des difficultés réelles de compréhension et la moitié d'entre eux sont dans une situation qui pourrait déboucher sur l'illettrisme". Une étude ministérielle étudie les résultats des tests réalisés lors de la Journée d'appel et de préparation à la défense (JAPD), suivie maintenant par tous les jeunes de 17 ans. Elle trace le portrait de ces 4,6% de jeunes en graves difficultés. Les deux tiers sont des garçons et les régions du Nord Pas-de-Calais et de Picardie sont fortement représentées. Rappelons que la JAPD ne concerne que les citoyens français ce qui pousse les chiffres plutôt vers le bas.
ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/d pd/noteeval/eva0407.pdf
http://www.adobe.fr/products/acrobat/rea dstep2.html

[ Haut ]

Archives de la rubrique Pédagogie :

Café  n°1 - n°2 - n°3 - n°4 - n°5 - n°6 - n°7 - n°8 - n°9 - n°10 - n°11 - n°12 - n°13 - n°14 - n°15 - n°16 - n°17 - n°18 - n°19 - n°20 - n°21 - n°22 - n°23 - n°24 - n°25 - n°26 - n°27 - n°28 - n°29 - n°30 - n°31 - n°32 - n°33 - n°34 - n°35 - n°36 - n°37 - n°38 - n°39 - n°40 - n°41 - n°42 - n°43 - n°44 - n°45 - n°46 - n°47 - n°48 - n°49 - n°50 - n°51 - n°52 - n°53 - n°54 - n°55 - n°56 - n°57 - n°58 - n°59 - n°60 - n°61 - n°62 - n°63 - n°64 - n°65 - n°66 - n°67 - n°68 - n°69 - n°70 - n°71 - n°72 - n°73 - n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78 -

 
  La rubrique Pédagogie dans les archives :
 • Les dernières éditions du Café :
n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78
 • Les archives complètes


 • Envoyer une info
 • Nous écrire


 • S'abonner à cette rubrique
 • Nous connaître
 • Nous aider
 • Version imprimable