Pédagogie (Café N° 57)

Version imprimable Version imprimable

Édition du 14-12-2004

- François Jarraud -

- A la Une : PISA : Mention convenable    [ Haut ]

C'est officiel : mention "convenable" pour l'Ecole française selon l'enquête internationale PISA réalisée par l'OCDE dans une quarantaine de pays. Près de 5.000 élèves français âgés de 15 ans ont participé en 2003 à une vaste enquête internationale menée par l'OCDE dans 40 pays. PISA évalue les compétences (davantage que des connaissances) en mathématiques, compréhension de l’écrit, culture scientifique. Une première étude a eu lieu en 2000, centrée sur le Français, celle de 2003 l'est sur les mathématiques. Selon les résultats, la France se situe au dessus de la moyenne, proche du Danemark ou de la Suède. Alors que la moyenne des pays est à 500,la France est en « culture mathématique » à 511, avec un point fort en algèbre et en lecture de graphiques, et un point faible lorsqu’il faut prendre des initiatives ou utiliser la démarche « essai/erreurs ». Même évaluation en culture scientifique, où le point fort est ce qui est inscrit aux programmes, mais à nouveau moins bon lorsqu’il faut utiliser une démarche d’investigation ou de recherche. En résolution de problème la France est à 519. La compréhension de l’écrit reste en retrait (à peine supérieur à la moyenne).

On ne peut pas distinguer de réelles évolutions depuis 2000, si ce n’est une légère augmentation du groupe des élèves les plus faibles (de 4,2% à 6,2%) en compréhension de l’écrit, ceux qui ne savent pas utiliser la lecture comme outil pour apprendre et comprendre. Cette tendance sera à confirmer en 2006 car la variation est faible.

Les garçons sont toujours légèrement meilleurs en maths, alors que les filles sont franchement supérieures en Français…. Peu d’écart en revanche en culture scientifique.

La Finlande est toujours bien placée partout. La Suisse se situe dans le haut du tableau. L’Allemagne, dont les résultats 2000 avaient fait jaser, fait un peu mieux, proche de la moyenne. L’Espagne, les Etats-Unis ou l’Italie obtiennent des résultats inférieurs. Tunisie, Brésil et Indonésie ferment la marche

A l’intérieur de l’échantillon français, les écarts sont évidemment importants entre les différents élèves : les élèves de 2nde sont à 580, les 3èmes à l’heure à 540, les 2ndes pro à 490, les SEGPA et les élèves en retard autour de 480 (résultat moyen d’un pays comme la Thaïlande)

Le rapport de l’OCDE permet également de mesurer la dispersion des résultats entre les catégories les plus défavorisées et les plus favorisées, ce qui montre le caractère plus ou moins démocratique de chaque domaine. L’Allemagne se distingue négativement avec une dispersion supérieure à 110 quand la Finlande est inférieure à 55. Reste à savoir (ou à étudier) quelles sont les conditions pour qu’un système éducatif soit efficace… et juste !

Cependant on retiendra trois enseignements de cette étude. D'une part, le système éducatif français n'est pas mauvais, ses résultats sont honorables. D'autre part, les systèmes éducatifs qui ont, encore une fois en 2003, les meilleurs résultats (ont pour point commun d'orienter tardivement et de ne pas miser sur le redoublement pour remédier aux difficultés. Or la loi d'orientation renforce la sélection précoce et préconise le redoublement. Enfin, l'enquête PISA 2003 met en évidence une difficulté majeure des jeunes français :" la phase d'investigation, de recherche et de formulation d'hypothèses dans une démarche scientifique pose problème aux jeunes français". Gageons que la suppression des TPE et la disparition programmée des IDD ne vont pas améliorer la situation.
http://www.pisa.oecd.org/document/55/0,2 340,en_32252351_32236173_33917303_1_1_1_1 ,00.html
http://www.education.gouv.fr/stateval/no teeval/listne2004.html

- Réflexion    [ Haut ]

Quel socle commun pour l'Ecole du 21ème siècle ?
Les auteurs du "Manifeste pour un regard public sur l'école" publient une nouvelle note qui aborde la question de la définition du "socle commun de connaissances" prévu par le rapport Thélot. Pour eux, "la façon dont les élèves apprennent est aussi importante que ce qu'ils apprennent". Aussi , en traçant les contours de ce socle commun, ils appellent à changer les pratiques pédagogiques, "une nouvelle manière de concevoir les programmes".
http://www.occe.coop/federation/files/pu blication/manifeste/note6.pdf
http://www.adobe.fr/products/acrobat/rea dstep2.html

Le second souffle des IUFM
" Quand on regarde le métier de l'enseignant, tel qu'il s'exerçait voici plusieurs décennies, on observe que ce que le maître " savait " était transmis aux générations d'élèves, durablement, pendant plusieurs années… Aujourd'hui, avec notamment les nouvelles technologies de l'information et de la communication, les élèves s'approprient des connaissances, à partir de sources diverses. Le maître devient un expert et doit valider, ou invalider, ce que les élèves ont appris. Dans un univers surabondant d'informations diverses, il faut trier le grain de l'ivraie et donner du sens aux apprentissages ; c'est l'un des aspects de ces nouvelles situations qu'il faut maîtriser. Un second défi tient à l'environnement technologique lui-même. Le professeur des écoles, formé en 2004, exercera toujours en 2040. Face à l'évolution rapide de ces technologies, il y a fort à parier que l'Ecole et les pratiques d'enseignement seront caractérisées par des changements notables. Comment apprendre autrement dans un bureau virtuel, comment travailler efficacement avec des méthodes d'enseignement à distance, comment transformer la sacoche de l'écolier en un véritable cartable électronique ? La formation des futurs professeurs doit leur apporter les connaissances et les outils nécessaires pour développer les compétences pédagogiques adaptées". Jacques Durand, président de la conférence des directeurs d'IUFM, analyse les nouveaux défis de l'éducation et envisage une réforme des IUFM.
http://www.amue.fr/ActU/Actu.asp?Id=849& Inst=AMUE

Clavarder sans s'égarer
Le "clavardage", joli formule inventée par les Québécois, c'est aussi ce que nos élèves appellent le "chat", c'est-à-dire le dialogue en direct sur Internet par clavier entre individus. Au terme de 5 ans de recherche, Hélène Legault montre dans un document comment s'y prendre avec les élèves et quels pièges éviter. Pour elle, le clavardage "permet de développer son esprit critique dans l'utilisation du langage…, de développer l'imaginaire, de travailler en concertation, de développer la patience, de pratiquer le respect.., de développer le savoir-être". En France, Jackie Pouzin a mis en valeur l'apport du chat à l'enseignement du débat. Le "chat" renouvelle la correspondance scolaire promue par Freinet.
http://station05.qc.ca/clavarder/clavard er.htm
http://www.ac-nantes.fr/peda/disc/histge o/outice/tchat/index.htm

Que faire quand le maître terrorise ?
Fessées, baillons de papier adhésif, harcèlement psychologique, humiliations, gifles, morsure, étranglement, abus sexuels : c'est le triste inventaire dressé par Nicole Baldet (inspectrice) dans son rapport sur les "brutalités et (le) harcèlement physique et psychologique exercés sur des enfants par des personnels du ministère de l'éducation nationale". Bien qu'interdits depuis 1887, les brutalités contre les enfants sont rares mais elles existent encore : N. Baldet a retrouvé 81 cas signalés par la hiérarchie. Elle dénonce le manque d'encadrement des instituteurs en matière disciplinaire et dans tous les cas l'absence d'accompagnement professionnel des maîtres qui ont dévié. N. Baldet relève également que "les enfants… en règle générale victimes réelles des adultes sont ignorés voire contestés la plupart du temps pendant la procédure administrative… Les parents doivent s'attendre, quand ils s'engagent dans (une) procédure, à être amenés à chercher un autre établissement scolaire pour leur enfant". Elle recommande une refonte de la réglementation pour l'amener à préciser les gestes interdits et à intégrer la Convention sur les droits des enfants, une modification des procédures d'enquête et surtout un effort de communication supplémentaire dans les établissements. Des recommandations éloignées des préoccupations ministérielles sur les punitions collectives…
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/b rp/notices/044000570.shtml

Le palmarès des lycées est-il truqué ?
Dans Le Monde du 30 novembre, Luc Bronner rend compte d'une étude de Georges Felouzis (Bordeaux II) sur la fiabilité du palmarès des lycées publié par le ministère de l'éducation nationale. Celui-ci avantagerait les lycées réputés capables d'attirer les meilleurs élèves en seconde. .Une critique déjà évoquée en 1999 dans un numéro de la revue Pénombre : "Les taux attendus sont établis sur la base de moyennes nationale ou académique. Or sur un territoire donné, on peut imaginer qu'il existe une certaine polarisation. On trouvera d'un côté un ou quelques établissements "réputés", ayant la possibilité de pratiquer une sélection à l'entrée s'appuyant sur des éléments plus pertinents que l'origine sociale et le retard scolaire, ou sur des éléments qui les complètent pour évaluer le niveau scolaire des élèves et leur chance de réussite au bac et au-delà. De l'autre, des lycées accueillant les refusés des lycées sélectifs. Dans cette situation, on peut penser qu'à retard scolaire et recrutement social égaux, les lycées sélectifs auront un potentiel de réussite supérieur".
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@ 2-3226,36-389045,0.html
http://www2.unil.ch/penombre/hors_serie/ hs99.htm
http://www.cafepedagogique.net/disci/art icle/49.php

Enseigner selon Jacques Salomé
"Enseigner aujourd'hui ne peut se résumer à transmettre un savoir codifié ou des connaissances nouvelles". Jacques Salomé, formateur, appelle les enseignants à enseigner autrement : "cela s'avère de plus en plus nécessaire, de proposer aussi un enseignement à du savoir être, du savoir créer, du savoir devenir, c'est-à-dire de poser les bases d'une relation à soi et aux autres pouvant déboucher sur des ancrages pour une socialisation durable, pour permettre aux enfants de développer une sensibilité citoyenne,et de favoriser ainsi une intégration dans le monde qui est le nôtre et qui sera avec quelques changements… le leur."
http://perso.wanadoo.fr/jacques.nimier/s alome6_enseigner_quoi.htm

Peut-on réformer le bac ?
Le Figaro du 29 novembre pose la question à deux chercheurs. Pour Georges Solaux (Iredu) : "le bac est un dispositif national et historique. Ajouter du contrôle continu… c'est introduire une évaluation locale. Cela va conduire inévitablement à opposer ceux qui se revendiquent de l'idéal républicain à ceux porteur d'une idéologie décentralisatrice". Pour Claude Lelièvre, " c'est l'opposition historique entre le public et le privé. Les enseignants du public ne peuvent admettre que le privé délivre un diplôme". En 1996, une étude de Jean-Pierre Jarousse, Alain Mingat et David Oget (Iredu), concluait : " les résultats montrent que le recours aux notes de contrôle continu doit être considéré avec prudence. Des possibilités plus nettes dans ce cadre existent dans la réduction du nombre des matières soumises à examen ; une réduction de moitié du nombre de matières apparaît envisageable ; il conviendrait sans doute de considérer des groupes de matières avec tirage au sort au moment de la passation pour cumuler les avantages du nombre réduit de celles-ci et du maintien des incitations au travail pour les professeurs et élèves dans les différentes composantes du programme. Ceci conduirait à un allègement sensible de l'institution du bac sans perte appréciable d'efficacité interne de la certification". F. Fillon semble déterminé à aller dans ce sens. Le 29 novembre au soir, il déclarait : "Je prendrai peut-être quelques mois de plus mais j'ai l'intention de faire cette réforme".
http://www.lefigaro.fr/france/20041129.F IG0227.html
http://www.lefigaro.fr/france/20041129.F IG0233.html
http://www.u-bourgogne.fr/IREDU/notes/no te965.pdf

L'estime de soi soutient l'apprentissage
"La confiance que l'enfant place dans ses performances, la façon dont il se projette dans son avenir professionnel sont des facteurs déterminants pour sa motivation". Le Monde du 1er décembre interroge des spécialistes sur le lien entre affectivité et apprentissage. Pour Delphine Martino, enseignante-chercheuse au laboratoire de psychologie sociale et cognitive de Clermont-Ferrand, "selon la composition d'une classe, ou des groupes de travail au sein de cette classe, les plus fragiles se sentiront plus ou moins en situation de réussite, et donc plus ou moins motivés à faire des efforts.". Le quotidien présente plusieurs recherches qui mettent en avant l'importance de l'estime de soi et du soutien psychologique dans les apprentissages.
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@ 2-3238,36-389082,0.html

Eclairages contradictoires sur l'effet des ordinateurs et PISA
"Les performances des élèves sont meilleures avec des examens extérieurs à l'établissement, et une autonomie dans le choix des manuels… Les élèves réussissent mieux dans des écoles privées". Basée sur les données de l'enquête internationale Pisa, l'étude de Thomas Fuchs et Ludger Woessmann (université de Munich) arrive à des résultats sensiblement différents des premiers travaux publiés par l'OCDE. Ainsi les chercheurs ont corrélé la présence d'ordinateur avec les résultats scolaires. A première vue l'effet des ordinateurs est positif sur les résultats scolaires : les jeunes ayant accès à l'informatique sont meilleurs. Mais, selon eux, si l'on prend en compte le fait que les familles disposant d'un ordinateur à la maison, sont généralement aisées, le facteur ordinateur change de sens. "Les étudiants ont des performances plus mauvaises en maths et en lecture quand ils ont un ordinateur à la maison". Pour les auteurs cela vient du fait que l'ordinateur peut poursuivre d'autres buts que le travail scolaire. Un travail qui relance le débat…
http://ideas.repec.org/p/ces/ceswps/_123 5.html
http://www.cesifo.de/pls/guestci/downloa d/CESifo+Working+Papers+2004/CESifo+Worki ng+Papers+July+2004/cesifo1_wp1235.pdf
http://www.adobe.fr/products/acrobat/rea dstep2.html

L'enseignement spécialisé aux Cahiers pédagogiques
"Anormaux, arriérés, inadaptés, handicapés.. Les variations du vocabulaire, à travers l'histoire de l'Ecole témoignent de la difficulté à faire face, et d'abord à poser la question du handicap… Si l'histoire montre que la question des enfants handicapés reste marginale dans les préoccupations de l'enseignement pour les "normaux", elle montre aussi que les pionniers de l'enseignement pour les inadaptés ont souvent été à l'origine d'idées et de pratiques de l'éducation nouvelle : Séguin, Itard, Bourneville, Decroly, Montessori etc." Au début de ce nouveau numéro des Cahiers pédagogiques consacré à l'enseignement spécialisé et à l'intégration scolaire, Jacques George met en perspective "le défi de l'intégration". Un premier chapitre présente l'état actuel de l'AIS sous ses différentes formes. Une deuxième partie invite à changer de regard : "imaginons que les IME deviennent des établissements publics et que les élèves aillent ici aussi à l'école au lieu de s'intégrer à part" propose Bernard Dubreuil. La dernière partie s(intéresse aux enjeux professionnels : formation, parcours professionnels etc. Ce dossier, coordonné par Kristel Godefroy, montre la richesse humaine et pédagogique d'un secteur encore méconnu.
http://www.cahiers-pedagogiques.com/nume ro.php3?id_article=1224

Bientôt l'éducation à la consommation ?
Ce n'est pas prévu dans le rapport Thélot mais proposé par le député UDF Philippe Folliot à l'Assemblée nationale. " Au même titre que l'éducation à la santé et à la sexualité, que l'enseignement de la sécurité routière, que l'enseignement d'éducation civique, il est aujourd'hui fondamental de sensibiliser les élèves du 1er et du 2e cycle aux problèmes liés à la consommation. Ce nouvel enseignement permettra aux jeunes de se familiariser avec les mécanismes de l'assurance (décryptage des conditions générales) ou du crédit (ex. : différence entre les taux nominaux et les taux effectifs globaux - TEG), afin de leur donner les moyens d'éviter les pièges du surendettement, les règles de base de gestion d'un budget familial, de savoir lire les étiquettes des produits concernant leur prix, mais également leurs composants (notamment avec ou sans OGM...) et leur qualité (ex. : appellation d'origine contrôlée...)". Des perspectives intéressantes du coté du matériel scolaire…
http://www.assemblee-nationale.fr/12/pro positions/pion1809.asp

La scolarisation dès deux ans a un impact positif
"La scolarisation avant 6 ans.. améliore le développement de l'enfant. Ses effets sur le développement social et intellectuel de l'enfant sont évidents durant les premières années de l'école primaire". Cet avis tranché résulte d'une étude menée auprès de 3000 enfants par l'Institut d'Education de l'université de Londres. Pour les chercheurs, plus la scolarisation est précoce meilleurs sont les résultats, même si elle s'effectue à temps partiel. Ils mettent en évidence des gains pour l'apprentissage de la lecture et des maths et ils démentent tout effet négatif sur les comportements. Cette étude intervient au moment où le débat est vif entre partisans et adversaires. Ainsi L'Expresso du 25 novembre signalait l'avis de psychiatres français. Deux conceptions s'opposent. D'une part ceux qui voient dans la scolarisation précoce une forme de mal-traitance pénalisant le développement social, affectif et intellectuel de l'enfant. D'autre part, ceux qui y voient un instrument de socialisation et de développement intellectuel. Ajoutons que le débat n'est pas qu'intellectuel. Le rapport diagnostic du Haut conseil d'évaluation de l'Ecole donnait à penser que les sommes attribuées à cet enseignement conflictuel pourraient bénéficier à d'autres niveaux d'enseignement comme l'université.
http://k1.ioe.ac.uk/schools/ecpe/eppe/in dex.htm
http://www.cafepedagogique.net/expresso/ index241104.php
http://cisad.adc.education.fr/hcee/docum ents/rapport_Hardouin.pdf

La Londe, capitale pédagogique
Fenêtres sur cours, la revue du Snuipp, publie les actes de l'université d'été de La Londe des Maures. Bruno Sochaut, André Ouzoulias, Françoise Lorcerie, Rémi Brissiaud, Gérard Chauveau, Philippe Meirieu, et encore bien d'autres chercheurs (ils sont 40, impossible de les citer tous !) : l'université d'été a mis en contact des enseignants avec la recherche pédagogique. Parmi les thèmes évoqués : les apprentissages, le langage en maternelle, l'autorité, l'inspection, la différence culturelle. Un recueil d'une grande richesse : à déguster !
http://www.snuipp.fr/article1905.html


- Projets    [ Haut ]

Projets Socrates
Le B.O. du 2 décembre publie une circulaire qui précise les conditions de participation aux projets Socrates, Comenius, Arion et Grundtvig initiés par la Commission européenne.
http://www.education.gouv.fr/bo/2004/44/ MENC0402524C.htm

Architecture et éducation
Parce que l'architecture influe sur la qualité et l'éthique de l'éducation, le CEMEA, avec le soutien de la région Ile-de-France et de la ville de Paris, organise le 19 janvier un colloque sur les enjeux économiques, politiques et éducatifs de l'architecture scolaire. Au programme, une conférence de Marie-Claude Derouet-Besson, des tables-rondes, des ateliers.
http://www.cemea.asso.fr/

Prix de l'éducation
Proposé aux lycéens, le Prix de l'éducation récompense des jeunes qui réussit à lier un bon niveau général, un palmarès sportif et un engagement personnel au service de la collectivité. Le B.O. du 9 décembre fixe les conditions d'inscription et d'attribution du prix.
http://www.education.gouv.fr/bo/2004/45/ MENE0402658C.htm

L'Ecole et l'Europe
Quel projet commun pour l'Ecole en Europe ? Comment la notion de "socle commun" est-elle comprise en Europe ? Ces deux thèmes seront abordés lors du colloque organisé à Paris le 17 janvier par l'association Education & Devenir, en partenariat avec les Cemea, le CRAP, la FCPE et la Ligue de l'enseignement.
http://education.devenir.free.fr/senat20 05.htm

Histoire de l'enseignement technique
Organisé par le Service d'histoire de l'éducation de l'INRP, ce séminaire veut faire connaître les résultats des recherches sur l'enseignement technique français et resserrer les liens entre chercheurs. Une quinzaine de rendez-vous qui passionneront les collègues intéressés.
http://www.inrp.fr/she/seminaire_ens_tec hnique.htm

Le Parlement des enfants
Tous les ans, cette manifestation contribue à faire connaître la démocratie par les plus jeunes. Cette année, le Parlement se réunira le 11 juin. Mais la circulaire autorise les inspecteurs à désigner les classes qui participeront obligatoirement au Parlement…
http://www.education.gouv.fr/bo/2004/42/ MENE0402484C.htm

Les défis de l'Oise
Vous voulez que vos élèves se mesurent à d'autres ? Le Cddp de l'Oise propose son service "défis" qui permet de monter des concours pédagogiques avec une quinzaine de classes de CM2 du département. C'est évidemment par Internet que cela se passe…
http://crdp.ac-amiens.fr/cddpoise/defis_ cddp60/presentation_classe.php3

- Ressources    [ Haut ]

Les liens formations – métiers
Que deviennent les diplômés ? De quelle formation viennent les jeunes qui exercent tel ou tel métier ? Le nouveau numéro des Dossiers de la DEP (ministère de l'éducation nationale) aborde la question des liens entre formations et métiers. Une enquête fort intéressante qui permet d'avoir une vue précise des chemins à prendre pour un métier précis et des résultats de telle ou telle formation. Par exemple, elle met en évidence la concurrence entre diplômés de l'enseignement professionnel (niveaux IV et III) et diplômés de l'enseignement général de niveau supérieur pour les postes d'employés administratifs. Cette radiographie des formations permettra de mieux conseiller les élèves pour leur orientation.
http://www.education.gouv.fr/stateval/do ssiers/dossiers.htm

Quelle autorité à l'école ?
Au moment où le ministre rétablit les punitions collectives, Le Crap – Cahiers pédagogiques a organisé à Paris les 25-26 octobre un colloque qui réunissait des enseignants, un sociologue, un psychologue et des pédagogues sur la question de l'autorité. Découvrez en ligne les premiers échos des conférences et des ateliers.
http://www.cahiers-pedagogiques.com/arti cle.php3?id_article=1041

Google lance un moteur de recherche scolaire
"Tenez-vous sur les épaules des géants". Google, le plus célèbre des moteurs de recherche lance un nouveau service : Google Scholar. Ce nouveau moteur de recherche s'adresse aux étudiants et scolaires. Il permet une recherche dans les publications scientifiques et culturelles. Testé par le Guardian, Google Scholar s'avère parfois peu performant : c'est souvent le cas pour la littérature affirme le quotidien britannique. Le moteur s'intéresse pour le moment aux œuvres anglophones mais des interrogations en français sont déjà possibles.
http://www.scholar.google.com/scholar/ab out.html
http://education.guardian.co.uk/elearnin g/story/0,10577,1356819,00.html

200 références pour l'orientation
L'éducation à l'orientation est une tâche difficile mais prioritaire pour les enseignants. Avec cette nouvelle brochure, l'inspection académique de la Sarthe met à notre disposition un outil très utile pour en comprendre les enjeux et se former. Elle recense les meilleurs ouvrages, revues, outils et sites pour s'informer et aider les élèves à construire leur projet personnel. Par exemple, le chapitre sur les ressources en ligne signale les fiches action "grande pauvreté et réussite scolaire" de l'académie de Lille ou l'excellent site de Montpellier. Une brochure qui rendra service toute l'année.
On rapprochera cette brochure de la publication des statistiques 2003 de l'orientation. Elles permettent de mesurer le devenir des élèves à chaque niveau et de l'écart entre les attentes des familles et l'orientation des jeunes. Ainsi en troisième, le taux de redoublement est déjà le double de celui des demandes.
http://www.ac-nantes.fr/ia72/commun/tele chargements/EduSarthe/ressources/centref2 004.pdf
http://www.adobe.fr/products/acrobat/rea dstep2.html
http://eduscol.education.fr/D0119/defaul t.htm


[ Haut ]

Archives de la rubrique Pédagogie :

Café  n°1 - n°2 - n°3 - n°4 - n°5 - n°6 - n°7 - n°8 - n°9 - n°10 - n°11 - n°12 - n°13 - n°14 - n°15 - n°16 - n°17 - n°18 - n°19 - n°20 - n°21 - n°22 - n°23 - n°24 - n°25 - n°26 - n°27 - n°28 - n°29 - n°30 - n°31 - n°32 - n°33 - n°34 - n°35 - n°36 - n°37 - n°38 - n°39 - n°40 - n°41 - n°42 - n°43 - n°44 - n°45 - n°46 - n°47 - n°48 - n°49 - n°50 - n°51 - n°52 - n°53 - n°54 - n°55 - n°56 - n°57 - n°58 - n°59 - n°60 - n°61 - n°62 - n°63 - n°64 - n°65 - n°66 - n°67 - n°68 - n°69 - n°70 - n°71 - n°72 - n°73 - n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78 -

 
  La rubrique Pédagogie dans les archives :
 • Les dernières éditions du Café :
n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78
 • Les archives complètes


 • Envoyer une info
 • Nous écrire


 • S'abonner à cette rubrique
 • Nous connaître
 • Nous aider
 • Version imprimable