Pratiques pédagogiques (Café N° 28)

Version imprimable Version imprimable

Les sites mutualistes ne meurent jamais

- Franck Sauvage -

-
Les sites mutualistes ne meurent jamais    [ Haut ]

A propos de "Doc pour docs"    [ Haut ]


"Doc pour docs", ce site créé par Alain Gurly, aurait pu disparaître, avec son départ à la retraite. C'était sans compter sur la solidarité des documentalistes. Nicole Boubée, Edith Boulo, Ghislain Chasme et Jacqueline Valladon ont repris le flambeau pour développer un nouveau web.

Nous avons demandé à son auteur de nous retracer l'histoire de cette aventure et à la nouvelle équipe de nous présenter ses projets.



Entretien avec Alain GURLY

FS- Quand a débuté le site et quelles ont été vos motivations pour le créer?

AG- J'ai commencé le site DocpourDocs à l'été 1998. A vrai dire, j'avais déjà constitué dans mon collège une ébauche suffisamment étoffée de liens que je devais appeler plus tard, le Portillon ! Il faut dire que dans mon collège, nous étions en réseau d'ordinateurs (autre que le célèbre nanoréseau) depuis 1990, et qu'il n'y avait peut être pas un usage constant, mais une habitude du réseau. On avait installé deux machines dans la salle des Profs, puisque le collège était câblé depuis 97. Ces deux machines avaient été reliées par mes soins à Internet. Alors cette ébauche de portillon, j'en ai vu l'utilité tout de suite vis à vis de mes collègues de discipline, qui s'en sont beaucoup servi !

D'autre part, j'étais depuis longtemps, formateur dans l'Académie de Montpellier. Et, à ce titre, j'avais accumulé des quantités importantes de notes et de documents. C'est avec ça que j'ai pu rapidement rédiger un mode d'emploi de BCDI, qui fut, avec le Portillon, le premier vrai contenu de mon site.

Quant à mes motivations, parlons-en ! D'abord j'avais juré mes grands dieux que je ne mettrais jamais plus le nez dans du code de programmation. J'en ai soupé, du basic, du logo, du Dbase et même du Pascal. J'ai écrit des programmes pendant des week-ends entiers, et je m'étais dit : "plus jamais ça !". Donc, j'ai attendu qu'il existe un éditeur Wysiwyg gratuit avant de me mettre au boulot. Je savais que ça arriverait forcément et c'est arrivé !
Et puis, je l'avais écrit sur la page de présentation du site, j'ai fait ça pour essayer d'être utile. J'arrivais sur ma fin de carrière et j'ai eu la fatuité de croire que mon expérience pouvait servir à d'autres collègues. Internet m'a paru un outil merveilleux pour cela... Je suis content que cela ait marché, et d'avoir réellement été utile, ce qui, au départ, n'était pas évident.

FS- As-tu été toujours le seul webmestre ?

AG- Ah ! tout seul, comme un grand, et chez moi, je souligne, parce qu'on me l'a (insidieusemnt) demandé.. !! Quant au temps passé, je n'en sais rien, je n'ai jamais compté.. mais beaucoup de temps.. bien sûr. Je peux dire que j'y ai passé tous les jours disons de 4h30 à 7h30 minimum, les jours de classe; beaucoup plus les autres jours...

FS- As-tu eu des périodes de découragement ?

AG- Oui mais rarement. Je citerai deux cas précis. Le premier, au tout début, quand je me demandais s'il y aurait quelqu'un qui viendrait un jour voir mon site, et que les stats de visiteurs étaient au plus bas ! Et si je travaillais pour rien ? Et puis la deuxième fois, quand on ne fut pas loin de m'accuser d'usurpation de propriété intellectuelle.... mais je préfère oublier cette histoire...qui m'a beaucoup chagriné à l'époque. Et puis j'ai travaillé parce que la fréquentation de DocpourDocs et les messsages que je recevais m'ont démontré que je ne travaillais pas pour rien.

FS- Quelle a été l'attitude de l'institution par rapport à ce travail ?

AG- J'ai quitté l'institution, mais je ne me sens pas pour autant autorisé à l'accabler. L'institution est l'institution, avec ses lourdeurs administratives, ses qualités et ses défauts.. Sa lenteur aussi, qui, lorsque on travaille sur Internet, est un handicap majeur. Il faut réagir vite sur le web et sur les listes. On n'a pas le temps de faire valider, contre valider, vérifier et contresigner, car le travail ou la contribution sont périmés lorsqu'ils arrivent en ligne. Ce qui nécessite une discipline d'expression, mais c'est une autre histoire ! Vis à vis de moi, l'institution a commencé par m'ignorer, c'est bien normal. Mais, plus tard, elle m'a donné des signes très nets d'encouragement, en particulier au niveau des CRDP... tout en faisant souvent bien remarquer que DocpourDocs était un site personnel qui n'engageait que son auteur. Ce que je trouvais évident et que je n'avais pas pensé à souligner.
Et puis il y a quelqu'un que je ne citerai pas nominativement ici, qui m'a continuellement soutenu et encouragé...
Cela a été très important pour moi. La plupart d'entre ceux qui me lisent le reconnaîtront !

FS- Y-a-t-il eu des étapes dans l'évolution du site ? Est-ce que par exemple, tu as créé les rubriques, les dossiers au fur et à mesure avec le courrier, ou avec l'air du temps ?

AG- J'ai été formateur, je l'ai dit, ab urbe condita. Dès le début de la formation à Memolog j'avais été contacté pour ce boulot parce que j'étais un des rares docs de l'Académie à avoir fait un stage informatique "lourd" : deux trimestres complets. D'une part, j'avais écrit un logiciel de gestion documentaire, en Dbase3+, ça dira quelque chose aux anciens, et j'avais un certaine expérience de ce type d'outil. Je gérais déjà mon fonds sur ordinateur avec mes propres programmes, dès avant Memolog ! D'autre part, en 98, quand je mets mon site en ligne, j'ai plusieurs années d'expérience derrière moi, en matière de pédagogie de la recherche documentaire appliquée.
J'avais commencé ce travail avec collègues et classes depuis 1989. Donc j'avais de quoi. Il m'a bien fallu presque trois ans pour faire le tour de ce vaste sujet sur DocpourDocs, et il y a encore et toujours de la place maintenant pour ceux qui ont des choses plus récentes à dire ! Et puis, l'appétit venant en mangeant, je passais mon temps de travail à essayer de trouver des méthodes modernes pour initier les enfants à la recherche documentaire intelligente et organisée, ce que je continuerai toujours à considérer comme la pierre de touche de notre métier.

FS- Quand ont démarré les contributions et quel a été l'apport d'E-doc?

AG- Nicole Boubée sait bien que je n'étais pas chaud au début pour qu'elle crée E-Doc. J'avais peur que cela sème la zizanie parmi une corporation qui n'est pas assez nombreuse, ni assez reconnue, pour se payer ce luxe.
Je me suis trompé, et vous m'en voyez ravi. Les contributions ont démarré le jour où je l'ai demandé !!

En effet, je m'étais aperçu, dans mes journées de formation au quatre coins de mon académie, et par la lecture de listes de discussion, que les documentalistes font des quantités de choses remarquables dans leurs établissements, mais que la modestie, ou la peur de l'inspecteur, ou bien la peur de se mettre en lumière font qu'ils gardent tout ça dans leurs tiroirs; de ce fait chacun redécouvre la roue tout seul dans son coin. De plus et souvent, ils n'étaient pas chauds pour mettre cela en ligne sur les sites officiels, à cause de l'appréhension du qu'en dira t-on de l'autorité supérieure Alors, j'ai compris que la vocation ultime d'un site comme DocpourDocs était de mutualiser le plus facilement possible les efforts de chacun.. Vous trouverez peut être que c'est une bien grande ambition.
Hé bien, oui. C'en est une !!

FS- Quand as tu songé à la continuité de ce travail ?

AG- Il y a au moins deux ans, sinon plus. Au départ, je m'étais dit, à la retraite, tu fermeras le site. Mais cela me chagrinait. Je considère toujours que cela aurait été une perte sèche de travail. J'ai horreur du gaspillage, c'est peut être mon atavisme cévenol qui veut ça. Alors, un jour, j'ai lancé un appel aux collègues, sur les listes de diffusion. Et, petit à petit certains se sont laissés convaincre que je n'étais pas du tout un phénomène, ni un surhomme, et que des collègues de bonne volonté pouvaient continuer à faire vivre le site, surtout si la communauté des docs participait à son enrichissement.

Vous me voyez très heureux de ce qui arrive maintenant. Et je souhaite que, toujours, comme c'était son ambition au départ, DocpourDocs continue à être UTILE, et j'en profite pour remercier, encore une fois les collègues qui ont beaucoup bossé pour pérenniser le site ! Bon vent à tous !!
"La fin est, dans tous les cas, le commencement. D'autre chose."


Entretien avec la nouvelle équipe de Doc pour docs

DpD- Nous sommes tous enseignants-documentalistes en poste en collège, lycée ou IUFM dans des académies différentes, Brest, Dijon, Rouen et Toulouse. Nous avons fait connaissance par listes de discussion interposées depuis presque quatre ans pour certains d'entre nous.

FS- Comment s'est décidé la volonté de poursuivre l'activité du site créé par Alain Gurly ?

DpD- Au fil des ans, le site d'Alain était devenu indispensable à la profession. Véritable île au trésor, nous y trouvions des informations sur tous les aspects du métier, trucs et astuces informatiques, réflexions et trouvailles sur les usages des TICE au Cdi...accompagnés de commentaires savoureux. Certes, c'était le site d'une seule personne. Mais, Alain avait su généreusement l'ouvrir en nous offrant un espace pour nos travaux et en nous incitant à collaborer à l'ensemble du contenu. Compte tenu de l'évolution de Doc pour Docs, comment accepter la disparition d'un tel outil ?

Dès 2001, Alain avait commencé sur les listes E-Doc et Cdidoc à évoquer la reprise. En février 2002, l'heure de la retraite approchant, l'équipe s'est définitivement formée. Alain nous connaissait bien et a décidé de nous confier à tous les quatre les clefs du site. Il est certain que la liste E-Doc a joué un rôle dans la reprise et la constitution de l'équipe ! La non-modération et la nature non institutionnelle de la liste ont contribué à fonder une vraie communauté d'enseignants-documentalistes attachés à promouvoir leur métier et favorisé la création de liens amicaux entre nous tous.

FS- Quelles ont été dans, dans un premier temps, les orientations dans la conception et la réorganisation du site ?

DpD- Dès le départ s'est posée une question pratique et cruciale : comment fonctionner à plusieurs sur un site, sans qu'une seule personne soit obligée de tout centraliser, et de faire l'essentiel du travail. C'est pour cela que nous avons rapidement opté pour une conception de site dynamique, permettant à plusieurs administrateurs d'intervenir, sur n'importe quelle machine.

L'interface de PHP-Nuke nous convenait globalement, et a plus ou moins orienté la réorganisation du site : des rubriques (articles - liens - téléchargement - brèves) nettement démarquées les unes des autres, la possibilité, pour des utilisateurs enregistrés, de faire des propositions de contribution.

Evidemment, ça n'a pas été sans mal. Il a fallu se mettre au php pour modifier pas mal de choses qui ne nous convenaient pas : les sites faits à partir de php-nuke fonctionnent souvent comme des forums, et ce n'est pas ce que nous voulions. Et le fait de passer à ce système impliquait de tout reprendre et d'entrer toutes les données une par une dans la base de données ; il fallait également réorganiser les rubriques, le cadre étant nécessairement moins souple qu'un ensemble de pages html.

Mais, nous avions déjà l'architecture générale du nouveau site, qui nous convenait à tous, le reste a été objet de discussions sur tel ou tel point, avec toujours le souci de se mettre d'accord (nous avons échangé plus de 800 messages depuis le début...).

Nous avons privilégié l'accès rapide aux articles contenus dans les rubriques au détriment d'un classement plus hiérarchique de l'ensemble. Notre souci a été de permettre leur lecture en un minimum de clics. Mais, le plus délicat a été de définir formes et couleurs. Fort heureusement, une amie et collègue d'Arts Plastiques a mis la main à la pâte ! Petit à petit, l'architecture actuelle a vu le jour, et chacun s'est mis à travailler au transfert du site d'Alain, en fonction des choix retenus. Actuellement, tous les fichiers de la rubrique "mutualisation" sont disponibles, quasiment tous les liens ; quant aux articles de fond, ça avance à grands pas.

FS- Vos projets ?

DpD- D'abord, continuer à alimenter le site, en terminant le transfert des documents disponibles sur docpourdocs (l'original). Certains d'entre eux doivent faire l'objet d'une actualisation et l'ensemble doit être mis dans un format en phase avec la ligne graphique de la nouvelle interface. Ce travail reste une priorité, parce que nous ne souhaitons pas perturber les habitudes de nos internautes. Bref, du changement mais dans la continuité. Ensuite, établir un nouveau type de relation avec les collègues, en leur proposant une lettre d'information régulière. Au sommaire de cette "newsletter", les nouveautés du site bien sûr, mais aussi quelques informations utiles à l'enseignant documentaliste glanées çà et là. Pour recevoir cette lettre, chacun doit s'inscrire sur le site.

Enfin, pour rester fidèle à l'idée d'Alain Gurly, notre maître mot reste la mutualisation. Autrement dit, mettre à disposition de tous les réalisations et les idées de chacun. A ce sujet, certains collègues nous ont déjà fait une offre de collaboration aussi active que régulière. Ainsi, l'idée d'une Foire aux questions relative à notre métier est en train d'être étudiée. Savoir partager, quoi !


Propos recueillis par Franck Sauvage

Doc pour docs : http://docsdocs.free.fr/


[ Haut ]

Archives de la rubrique Pratiques pédagogiques :

Café  n°1 - n°2 - n°3 - n°4 - n°5 - n°6 - n°7 - n°8 - n°9 - n°10 - n°11 - n°12 - n°13 - n°14 - n°15 - n°16 - n°17 - n°18 - n°19 - n°20 - n°21 - n°22 - n°23 - n°24 - n°25 - n°26 - n°27 - n°28 - n°29 - n°30 - n°31 - n°32 - n°33 - n°34 - n°35 - n°36 - n°37 - n°38 - n°39 - n°40 - n°41 - n°42 - n°43 - n°44 - n°45 - n°46 - n°47 - n°48 - n°49 - n°50 - n°51 - n°52 - n°53 - n°54 - n°55 - n°56 - n°57 - n°58 - n°59 - n°60 - n°61 - n°62 - n°63 - n°64 - n°65 - n°66 - n°67 - n°68 - n°69 - n°70 - n°71 - n°72 - n°73 - n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78 -

 
  La rubrique Pratiques pédagogiques dans les archives :
 • Les dernières éditions du Café :
n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78
 • Les archives complètes


 • Envoyer une info
 • Nous écrire


 • S'abonner à cette rubrique
 • Nous connaître
 • Nous aider
 • Version imprimable