Primaire (Café N° 44)

Version imprimable Version imprimable

Édition du 17-12-2003

- Pierre-Marie Lasseron, Stéphanie Leschiera, Patrick Picard. -

- Actualités

Les résultats de l'évaluation en CE2
Les résultats des évaluations de rentrée en CE2 viennent d'être publiés. Il s'agit pour le moment des résultats bruts. Cependant ils témoignent du maintien d'un écart sensible entre établissements ZEP et hors ZEP. A noter également, en maths, le fort écart entre activités géométriques et numériques et la faiblesse des scores quand il s'agit de justifier une réponse ou d'analyser une démarche. Une faiblesse déjà mise en évidence l'an dernier.
http://evace26.education.gouv.fr/


Un instituteur reconnu coupable de la mort d'une élève
Le tribunal de Bobigny a reconnu coupable de la mort d'une fillette l'instituteur qui avait en charge la classe et l'a condamné à 5 mois de prison avec sursis et 120.000 euros d'indemnité. La fillette était tombée par la fenêtre pendant les heures de cours. Cette décision contredit la jurisprudence habituelle.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_031210134359.ykt81vdt.html
Les syndicats enseignants disent leur émoi et engagent une campagne de signatures
http://www.snuipp.fr/article1420.html

Un nouvel espace pour le développement des langues
Les initiateurs de ce nouveau site (entre autres, l'AGIEM, l'OFAJ, la Ligue de l'Enseignement, le SCEREN entendent mettre les TICE au service des enseignants et des équipes éducatives des écoles maternelles élémentaires des pays de l’Union européenne qui souhaitent avec leurs élèves mener des projets de correspondance scolaire et d’échanges interculturels sur internet :
• en créant des outils innovants de communication entre des enfants d’âge préscolaire
• en développant des méthodes actives d’apprentissage précoce des langues entre des enfants d’âge élémentaire
• en mettant à disposition des enseignants un parcours évolutif de formation en ligne sur l’utilisation des TIC au service des projets d’échanges scolaires
• en apportant une ouverture surl’interculturel par des informations diverses sur l’Europe et les pays européens.
http://www.europschool.net/
Voir également l'entretien du Café avec Annie Ysebaert
http://www.cafepedagogique.net/disci/pra tiques/

La protection des mineurs sur le net
La délégation aux usages de l'internet fait le point sur la politique gouvernementale en matière de protection des mineurs sur internet. Son site rappelle les dispositifs mis en place et les principes de l'action de l'Etat. Pour la délégation, la civilité sur le réseau doit être l'affaire de tous.
http://www.delegation.internet.gouv.fr/c ivilite/index.htm

Les enseignants, champions de l'utilisation des TICE ?
C'est ce que laisse entendre une note d'information du ministère qui annonce un chiffre étonnant d'enseignants déclarant intégrer les nouvelles technologies à leurs cours.
Note d’info sur l’utilisation des TIC par les enseignants
ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/d pd/noteeval/ne0301.pdf

Grand débat : réservé aux enseignants ?
Selon le journal "Le Monde", c'est surtout les enseignants qui ont malgré toutes leurs réticences fait l'effort de participer aux réunions insitutionnelles du grand débat pour l'Ecole.

Les sites associatifs enseignants, des colosses aux pieds d'argile ?
C'est l'avis de Caroline d'Atabekian sur le site du CNDP
http://www.cndp.fr/tice/dossiersie/tribu ne200312_2.htm

- Les recommandations du PIREF

C'est une contribution importante à la pédagogie de la lecture et de l'écriture que publie le PIREF. L'Expresso du 10 décembre a attiré l'attention sur les conférences du PIREF qui ont vu les chercheurs venir présenter leurs travaux à des groupes de travail constitués d'environ 300 enseignants. A l'issue de ces conférences, un jury a rédigé des "recommandations" qui synthétisent les apports des chercheurs sur la pédagogie de la lecture et de l'écriture utilisables par les enseignants. En premier lieu, "le jury a constaté que plusieurs méthodes d'enseignement sont compatibles avec les acquis de la recherche. La seule méthode qu'on doive écarter est la méthode dite " idéo-visuelle ", parce qu'elle refuse le travail systématique sur la correspondance phonème/graphème dont les recherches disponibles indiquent sans ambiguïté qu'elle est indispensable à la reconnaissance des mots". Le jury pose aussi la question des progressions, pour laquelle les experts " partisans d'une progression claire n'en tirent pas pour autant un découpage en phases strictement définies". Ils insistent sur l'absolue nécessité d'une automatisation de la reconnaissance des mots : sans elle il n'y a pas de travail sur le sens possible. Pour eux, "il est important de mener simultanément des activités sur le code et sur le sens. Les activités de lecture dans le cadre scolaire doivent s'inscrire en effet dans la perspective, pour chaque élève, d'entrer dans la culture écrite". Ils recommandent 4 types d'activité : la familiarisation avec les textes écrits ou acculturation, la production de textes, la compréhension de textes, et l'identification et la production de mots (connaissance graphique et phonologique). Un autre apport important est la mise en évidence par les chercheurs de la nécessité d'enseigner la compréhension. " Plusieurs travaux attestent que l'enseignement de ce que les chercheurs appellent les processus métacognitifs de la compréhension (contrôle et connaissance) améliore les performances des élèves dans ce domaine". Et le jury va jusqu'à proposer des pistes pour enseigner la compréhension, par exemple la confrontation de points de vue sur un texte. Le jury s'est intéressé aux élèves "en difficulté" pour en établir une typologie. Il propose des démarches pour les aider. Ainsi le PIREF réussit, par cette contribution qui les associe en partenaires, à bâtir un pont entre les chercheurs et les enseignants. Une construction remarquable. Nous invitons les enseignants à l'emprunter.
http://www.bienlire.education.fr/01-actu alite/document/recommandations.rtf
http://www.bienlire.education.fr/01-actu alite/c-En-parle06.asp
http://www.cafepedagogique.net/expresso/ index.php3?express=266

- Témoignage : débuter en maternelle

Maternelle
Stéphanie LESCHIERA


Henda ZINE, jeune professeur des écoles de 24 ans, a choisi pour sa première année d’enseignement de travailler en cycle 1. Elle a accepté de témoigner ici, et de nous raconter les joies et les difficultés de son premier trimestre à l’école maternelle.

S.L. : Quel a été votre parcours avant cette rentrée 2003 ?

H.Z. : Après un bac scientifique puis un DEUG MASS (Mathématiques Appliquées aux Sciences Sociales), j’ai eu une expérience professionnelle en tant que vendeuse tout en faisant de l’aide aux devoirs (primaire, collège et lycée). Puis j’ai obtenu une licence pluridisciplinaire à dominante Sciences de l’Education ce qui m’a menée directement à l’IUFM (PE1, concours à la fin de la première année puis PE2).

S.L. : A la fin de vos deux années d’IUFM, vous sentiez-vous prête à prendre une classe en main ?

H.Z. : Ma formation initiale a été globalement satisfaisante. J’ai eu de la chance car cela dépendait des groupes. L’enseignement du français occupe le plus gros volume horaire. Nous avons bénéficié de l’intervention d’une IMF (maître formateur) qui nous a apporté beaucoup de pistes concrètes ce que rechignent à faire certains professeurs de l’IUFM. Je veux dire par là que sans nous donner des fiches de préparation " prêtes à l’emploi " elle illustrait ses propos de nombreux exemples, de choses qui paraissent évidentes aux enseignants qui ont un peu plus d’expérience mais auxquelles les débutants ne pensent pas. Cela m’a simplifié la tâche.

Mais cette année de PE2 est bizarre. Les périodes de stage sont les seuls moments très actifs. Le reste du temps, les professeurs veulent nous faire réfléchir sur nos pratiques (je pense particulièrement au mémoire que l’on doit rendre en fin de deuxième année). Or, c’est une année où on a " le nez dans le guidon " et pour ma part je n’étais absolument pas mûre pour analyser ma pratique.

De plus, le cycle 1 est vraiment le parent pauvre de la formation. On passe beaucoup plus de temps sur les deux autres cycles. Je n’ai par exemple reçu aucune formation en Arts Plastiques (ni en PE1, ni en PE2, ni en stage de trois semaines " d’accompagnement de l’entrée dans le métier ") ce qui est un comble lorsqu’on enseigne dans un cycle où on a la possibilité de laisser une grande place à la créativité.

S.L. : Avez-vous choisi d’être en maternelle pour cette première année sur le terrain ?

H.Z. : J’avais demandé uniquement des postes en maternelle mais je n’ai rien obtenu au mouvement. J’ai donc été mise à disposition de la circonscription de Pierrefitte-Villetaneuse (Seine-Saint-Denis). J’avais pas mal d’appréhension à la veille de cette rentrée car c’est une circonscription réputée difficile sur laquelle sont nommés de nombreux débutants qui ne restent pas les années suivantes. Finalement j’ai eu la chance de pouvoir choisir un poste en maternelle. J’ai une classe de 25 élèves (9 petits et 16 moyens) dans une école de 5 classes qui n’est pas classée ZEP (contrairement aux autres de la ville).

S.L. : Comment avez-vous été accueillie dans votre école ?

H.Z. : Bien. Il y a eu une ouverture de classe dans l’école et nous sommes deux nouvellement nommés. L’équipe était divisée l’an dernier et nous avons été accueillies chaleureusement dans l’espoir que ce " sang neuf " effacerait les anciens conflits. J’ai eu quelques conseils d’un ou deux collègues, mais dans l’ensemble les enseignants de l’école ne sont pas spécialement motivés pour travailler en équipe, ou ne s’entendent pas assez pour cela. C’est dommage.

S.L. : L’idée que vous vous faisiez de la maternelle était-elle en adéquation avec la réalité que vous avez vécu durant ce premier trimestre ?

H.Z. : Dans l’ensemble, oui. J’ai eu la chance d’observer de nombreuses classes de maternelle (entre les différents stages en licence et à l’IUFM, j’ai vu 5 maternelles différentes dont certaines pendant 1 mois), je savais donc à quoi m’attendre.
Notamment je savais que j’aurai beaucoup de travail de préparation (je n’avais pas cette idée préconçue qu’à la maternelle il y a moins à faire).
Par contre le fait d’avoir " ma " classe avec la responsabilité entière des enfants m’a effrayé. J’imagine que c’est une angoisse fréquente chez les débutants, celle de ne rien apprendre aux enfants… et d’avoir du coup des comptes à rendre à leurs parents ! !

S.L. :Quelles sont vos principales difficultés dans votre classe ?

H.Z. : Comme je débute, je ne suis pas forcément sûre de mes choix pédagogiques, et le fait qu’ils soient parfois différents de ceux de mes collègues de l’école est perturbant. Ma peur de ne rien apprendre à mes élèves reprend alors le dessus …et je n’ai pas la force de l’expérience pour la combattre ! !

Par exemple, pour le travail en ateliers, je n’ai pas mis de système de couleur en place comme mes collègues. L’accès aux ateliers est pour l’instant libre dans ma classe et à partir de janvier il y aura un système d’inscription par les enfants pour l’accès aux ateliers. L’organisation de mes collègues étant beaucoup plus " cadrée " j’avais l’impression d’être trop souple, trop fouillis. Lorsqu’en début d’année, je comparais ce que je proposais aux moyens de ma classe avec ce que proposait ma collègue de la classe de MS/GS je culpabilisais car mes élèves vivaient des activités de manipulation, de création alors que ma collègue faisait faire beaucoup plus de " travail écrit " sous forme de fiches à ses élèves.

Heureusement, la conseillère pédagogique qui est venue me visiter m’a aidée à affirmer mes choix en me rassurant et en m’expliquant que les apprentissages chez les jeunes enfants mettaient du temps à se construire et que nous ne devions pas " brûler " des étapes. Elle m’a aussi beaucoup aidée en apportant des réponses à mes innombrables questions ainsi que des " petits trucs " qui facilitent la vie dans la classe.

La lecture de certains sites internet comme Matern’ailes de Christine Colomer ou le site de l’école maternelle Julie Daubié des Lilas (93), m’a permis de me sentir moins seule dans les choix pédagogiques que j’avais fait et m’a encouragée à continuer dans ce sens.

Mais je suis encore bien souvent noyée dans l’organisation de mon travail : comment gérer cette masse de choses à concevoir, penser, préparer, que dois-je privilégier, comment mettre en place un vrai projet, comment et surtout quand évaluer mes élèves? Autant de questions que je me pose depuis le début de l’année et qui n’ont pour l’instant pas de réponses. Pour tenter d’y remédier, j’ai trouvé quelques pistes sur internet et je travaille avec deux collègues, T1 (titulaire première année) comme moi.
Nous avons eu aussi un stage de 3 semaines en fin de ce trimestre, appelé " stage d’accompagnement de l’entrée dans le métier ". Nous avions une grande attente par rapport à ce stage et nous avons été déçus… ce ne fut que quelques séances parachutées sans aucun lien entre elles… une perte de temps, nécessaire sans doute pour que nous libérions nos classes afin que les PE2 puissent effectuer leur stage sur le terrain.

S.L. : Souhaitez-vous continuer à travailler en maternelle ? Pourquoi ?

H.Z. : Mon stage en cycle 3 m’avait beaucoup plu mais la maternelle est vraiment mon élément et j’aimerai y continuer mon cheminement pendant quelques temps. J’aime cette liberté d’action que nous laissent encore les programmes, le temps qu’on peut se donner et offrir aux enfants pour être à l’écoute de leurs besoins même si les pressions structurelles et institutionnelles sont parfois lourdes (nombre d’enfants dans les classes, évaluations…).

J’ai choisi d’enseigner en Seine-Saint-Denis auprès de populations parfois en grande difficulté car je crois au rôle de la maternelle notamment pour contribuer à réduire les inégalités face aux savoirs…
J’apprécie aussi le contact privilégié avec les familles qui n’existe plus en élémentaire. Nous les voyons tous les jours et lorsqu’il y a problème nous sommes immédiatement en contact, ce dialogue permettant de faire avancer les choses plus vite (même s’il y a parfois des situations compliquées plus délicates que d’autres).
En résumé, au bout de ce premier trimestre sur le terrain et malgré les difficultés que j’ai rencontrées, j’ai gardé mon enthousiasme et suis persuadée que l’école maternelle joue un rôle essentiel dans la " carrière " scolaire des enfants… à nous de faire en sorte que ce soit un bon départ !


Quelques sites offrant des " pistes " pour débuter en maternelle :

http://maternailes.net/ de Christine COLOMER

http://www.ac-creteil.fr/innovalo/PNI4/j daubie.htm le site de l’école maternelle Julie Daubié

http://crdp.ac-bordeaux.fr/cddp33/attire lire/somatirelire.htm pour travailler avec certains albums de jeunesse.

http://www.livrjeun.tm.fr/ un site d’informations sur la littérature de jeunesse

http://www.edp.ipbhost.com le forum du site " enseignants du primaire ".


- Ressources thématiques

Maths
Des ressources intéressantes qui rendront services aux jeunes collègues (et aux autres ?)
(préparation du concours et quelques séquences toutes faites...)
http://www.bretagne.iufm.fr/ress-peda_do c.htm

SUr Educlic, une petite compil intéressantes pour creuser
http://www.educlic.education.fr/Plan.asp ?Noeud=13

Une autre ressource sur le site d’un nouvel éditeur :
http://noe-education.org/D1111.php3



Français
Un site un peu touffus, mais qui parlera à beaucoup de collègues qui se construisent leur culture pédagogique au gré de leurs découvertes sur le web...
http://membres.lycos.fr/chrismoulin/


Lecture
"Bien Lire" - Un nouveau venu parmi les sites insitutionnels
La construction et l'évolution du site sont définies par un groupe de pilotage composé des représentants de :
- ANLCI (Agence nationale de la lutte contre l'illettrisme)
- CDIUFM (Conférence des directeurs d'IUFM)
- CNDP (Centre national de documentation pédagogique)
- CNED (Centre national d'enseignement à distance)
- DESCO (Direction de l'enseignement scolaire)
- DJEPVA (Direction de la jeunesse, de l'éducation populaire et de la vie associative)
- DT (Direction de la technologie)
- ENS (Ecole normale supérieure)
- IGEN (Inspection générale de l'éducation nationale)
- INRP (Institut national de la recherche pédagogique)
- ONL (Observatoire national de la lecture)

Ce site rend notamment compte de la première "conférence de consensus sur la lecture" organisée par le PIREF (Programme incitatif de recherche en éducation et formation) qui demande à des enseignants de questionner les chercheurs puis de rédiger des recommandations professionnelles destinées aux enseignants. Les conclusions du jury ont été publiées le 15 décembre.

Parmi les thèmes abordés : les processus mis en oeuvre dans l'apprentissage de la lecture, la planification de l'enseignement de la lecture et de l'écriture, la compréhension des textes, les obstacles rencontrés par les élèves. Les communications, à la fois très riches et très brèves (jamais plus de 15 minutes), font le point sur la recherche en science de l'éducation.

http://www.bienlire.education.fr
http://www.bienlire.education.fr/01-actu alite/c-En-parle06.asp


Citoyenneté : Eduquer contre la haine
Tout est parti de l'air du temps et du message d'une mère de famille adressé au Café : " Face à des propos de moqueries, d'intolérance et de racisme échangés dans la cour de l'école primaire et maternelle, il nous semble urgent à nous parents d'ouvrir les yeux à nos chérubins. Nous recherchons des idées pour aborder ces sujets sous une forme simple voire ludique dans le but de présenter nos "recherches" aux instits et pouvoir travailler ensemble". Le développement du racisme, de l'antisémitisme, du machisme, nous l'avons tous constaté dans nos établissements. Certains ont su mettre en place des dispositifs éducatifs pour y faire face. D'autres cherchent encore. Le Café pédagogique ouvre un forum pour échanger sur nos pratiques d'éducation contre la haine. Faites connaître vos expériences et aidez-nous à défendre les valeurs démocratiques à l'école.
http://www.cafepedagogique.net/forums/lu tte/
http://www.media-awareness.ca/francais/e njeux/haine_sur_internet/index.cfm
http://www.cp.asso.fr/querbes/eedpr/inde x.htm

Citoyenneté : 27 janvier : Journée de la mémoire de l'holocauste
" Cette journée de la mémoire devra faire prendre conscience que le mal absolu existe et que le relativisme n'est pas compatible avec les valeurs de la République". Alors que l'antisémitisme fleurit dans les cours de récréation, c'est le 27 janvier que sera commémorée la Journée européenne de la mémoire de l'Holocauste. A cette occasion, le Café pédagogique mettra en ligne des ressources pédagogiques. Faites connaître dès maintenant vos projets pourcette journée sur notre forum spécial !
http://www.cafepedagogique.net/forums/lu tte/
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/46/ MENE0302682N.htm



Siences et Technologies

L'expérience d'un enseignant qui utilise les TICE, racontée dans les moindres détails (mise en place, organisation concrète...)
http://perso.wanadoo.fr/ecole.chabure/ma itres/utilisationTICE.htm

Un autre très branché sciences en classe
http://cm1cm2.ceyreste.free.fr/

La partie sciences du site du CNDP s'enrichit (démarches, fiches, CD-ROM)
http://www.cndp.fr/ecole/sciences/accuei l.htm
un dossier intéressant de DIE (dossiers de l'Ingénierie éducative) sur les sciences et les TICE
http://www.cndp.fr/DOSSIERSIE/40/som40.a sp?menu=sdl
et le compte-rendu d'une formation ministérielle sur la question en 2000
http://www.eduscol.education.fr/index.ph p?./D0033/uescience_acte.htm



Histoire
Des démarches intéressantes et concrètes pour enseigner l'Histoire à
http://histoireenprimaire.free.fr/textes /inddemarches.htm
Des documents tout à fait étonnants pour aider à enseigner en pluridiscilinaire (histoire, français, sciences...) sur le site de Jean-Paul Jourdan
http://www.inforoutes-ardeche.fr/encre-s ur-toile/pedagogie/doc_classe.htm
Attention, il peut être difficile de se déconnecter de ce site tant il est passionnant et foisonnant...



Musique
Une page qui compile de nombreuses ressources pour vous aider à trouver les chansons de vos rêves
http://dpernoux.free.fr/DP078096.htm



EPS
C'est le moment ideal pour réviser vos fondamentaux. L'hiver est le moment idéal pour le déouvrir... Le rugby, bien sûr...
Une page qui vous permettra de ne plus rien ignorer d'un des sports collectifs les plus porteurs à l'Ecole primaire, pour les garçons comme pour les filles (si, si...)
http://v1.rugby-engine.com/cgi-bin/react eur.pl?partenaire=22&mot1=EPS%20%C3%A0%20 l'%C3%A9cole



Divers

La démarche expérimentale avec Cassiopée

Projet pédagogique et revue électronique reliant des écoles des Landes et d'Amérique du sud, Cassiopée publie son numéro 6. Chaque école a travaillé sur un thème scientifique. Ainsi l'école de Montevideo (Uruguay) propose un travail expérimental sur l'eau propre. Celle de Labatut a travaillé sur les facteurs qui facilitent la croissance des plantes. Les jeunes élèves et leurs maîtres sont aidés dans leurs travaux par des dossiers pédagogiques sur la démarche scientifique. On appréciera particulièrement l'article d'André Giordan sur la démarche expérimentale. Cassiopée propose aussi la découverte d'un auteur de documentaires animaliers à travers filmographie, interview et extraits vidéos. Enfin la revue lance deux concours pour les jeunes auteurs. Une initiative réussie !
http://crdp.ac-bordeaux.fr/ac/cassiopee/

[ Haut ]

Archives de la rubrique Primaire :

Café  n°1 - n°2 - n°3 - n°4 - n°5 - n°6 - n°7 - n°8 - n°9 - n°10 - n°11 - n°12 - n°13 - n°14 - n°15 - n°16 - n°17 - n°18 - n°19 - n°20 - n°21 - n°22 - n°23 - n°24 - n°25 - n°26 - n°27 - n°28 - n°29 - n°30 - n°31 - n°32 - n°33 - n°34 - n°35 - n°36 - n°37 - n°38 - n°39 - n°40 - n°41 - n°42 - n°43 - n°44 - n°45 - n°46 - n°47 - n°48 - n°49 - n°50 - n°51 - n°52 - n°53 - n°54 - n°55 - n°56 - n°57 - n°58 - n°59 - n°60 - n°61 - n°62 - n°63 - n°64 - n°65 - n°66 - n°67 - n°68 - n°69 - n°70 - n°71 - n°72 - n°73 - n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78 -

 
 • La sélection des meilleurs sites
 • Dossier Bac et Brevet : préparation, entraînement, auto-évaluation
 • Le point pour la rentrée 2004
  La rubrique Primaire dans les archives :
 • Les dernières éditions du Café :
n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78
 • Les archives complètes


 • Envoyer une info
 • Nous écrire


 • S'abonner à cette rubrique
 • Nous connaître
 • Nous aider
 • Version imprimable