Primaire (Café N° 59)

Version imprimable Version imprimable

Édition du 11/02/2005

- Pierre-Marie Lasseron, Stéphanie Leschiera, Patrick Picard. -

- A la Une : Les TICE à l'école primaire : où en est-on vraiment ?

Peu d'enquêtes sérieuses sur le développement des pratiques dans les écoles. Afin de sonder le réel, le Café a plongé son regard dans une ville moyenne, Auxerre, où des efforts importants sont faits pour équiper les écoles. Et dans les classes, qu'est-ce que ça donne ?


Initié par la municipalité précédente (d’un bord politique opposé), le plan d’informatisation des écoles arrive dans sa phase visible : 250 machines sont arrivées dans les écoles, l’ADSL est branché, et les réseaux sont en cours de finalisation. Budget : 600 000 euros. Et 40 000 chaque année en frais de renouvellement.

Pour Claude Delagoutte, personne-ressource informatique sur la circonscription, « c’est la première fois de ma carrière que je vois un projet démarré qui va jusqu’au bout. L’investissement de la ville a été efficace, d’autant plus qu’ils ont tenu compte des demandes faites par chaque école : certes, au sein de certaines écoles, la communication n’est peut-être pas toujours descendue jusqu’aux collègues, surtout avec les quelques directeurs qui ne se sentaient que peu concernés. Dans ces écoles, on a juste demandé une machine pour la direction, auquel les élèves n’ont pas forcément accès.
Mais dans l'ensemble, on a tenté du sur-mesure : chaque directeur a été rencontré, afin qu’il exprime ses besoins. Ici, on a demandé des machines dans chaque classe. Ailleurs, le choix s’est porté sur une salle dédiée. Dans les quartiers plus sensibles, la sécurisation rendue nécessaire a fait pencher la balance vers des salles spécifiques, protégées et sous alarme. »


Conséquence imprévue, et difficile à gérer : le personnel enseignants se renouvelle ! Et les nouveaux arrivants demandent parfois l’inverse de ce qui vient d’être installé… Ce qui ne va pas sans poser de problèmes à la mairie. Il faut dire que le pilote du projet, employé sur un CDD, est parti voler vers d’autres cieux. Il a fallu que les services « Education Jeunesse » reprennent le bébé. Avec bonne volonté, mais aussi bien d’autres tâches sur le dos…

Ici et maintenance…
Les sujets d’impatience ne manquent pas. Ce sont toujours les problèmes matériels qui occupent les conversations : « entre instits, on n’arrive pas à faire la maintenance technique du réseau, on est sans arrêt embêtés avec les imprimantes et les transferts de fichiers, les disques durs qui refusent de démarrer. Et quand ça ne marche pas, on rentre dans sa classe. » explique une directrice.

Il faut dire que la mairie a délégué la maintenance à la CAMIF, fournisseur des équipements informatiques, dans le cadre de la garantie triennale. Mais la hot-line a du mal à répondre : les sous-traitants se succèdent, et l’information ne passe pas toujours… Quelques écoles attendent encore la mise en réseau prévue depuis la Toussaint, certains modems restent muets…
Parfois, c’est tout bêtement la mise aux normes électrique qui pose souci : lorsque les écoles sont anciennes, les disjoncteurs s’affolent… Nombre d’enseignants souhaiteraient que la ville puisse mettre à disposition un technicien spécialisé pour répondre aux petites contingences. Mais en a-t-elle les moyens ?

Histoire de sous…

Le renforcement de l’utilisation des TICE crée de nouvelles dépenses : c’est désormais aux écoles qu’incombent les coûts d’impression des circulaires académiques ou des instructions municipales. Et il faut bien mettre sur papier pour faire passer l’info dans l’école. Les cartouches d’encre, au prix prohibitif, valsent, d’autant plus qu’en général, on n’a pas investi dans une imprimante laser au coût d’entretien bien inférieur.
Alors, sur quel budget prendre l’argent ? Les enseignants, habitués à se partager équitablement les crédits disponibles pour leurs dépensent de classe, rechignent à rogner sur leurs achats de classe pour mutualiser…

Mais qu’est-ce qu’il font vraiment ?

Une fois balayées toutes ces réticences préalables, pas facile de savoir exactement ce que les élèves font avec les machines… Evidemment, très variable d’une classe à l’autre. Pour Claude Delagoutte, qui navigue dans les écoles, on a incontestablement passé un cap. « Les ordinateurs tournent, d’autant plus que les machines sont stables. Pour moi, un enseignant sur deux utilise peu ou prou l’informatique avec ses élèves. Les salles infomatiques permettent de travailler à demi-groupe, ce qui peut être attractif pour les collègues au moment où ils disposent d’un intervenant, en langue par exemple.

Les activités des élèves sont centrées sur quelques dominantes :
- recopier des textes pour la mise au propre, mais sans forcément qu’il y ait de valorisation de la production. La production d’écrit directe sur ordinateur reste marginale, comme l’utilisation des correcteurs orthographiques et dictionnaires de synonymes.
- l’utilisation des logiciels ludo-éducatifs, comme ceux qui sont sur les distributions « KitEcole » de Pragmatice.
- les logiciels d’entraînement à la lecture, comme Lecthème ou Lectra (même en édition limitée). Mais les évaluations de ce que fait l’élève restent marginales. Seuls quelques mordus de la pédagogie investissent du temps dans les logiciels plus exigeants, comme Idéographix.

Et Internet ?
Les élèves commencent à naviguer sur Internet, ce qui pose le problème de la sécurisation des réseaux : même sans volonté malveillante, une requête sur un mot anodin renvoie des sites pornographiques. « C’est pourquoi nous avons demandé aux enseignants de limiter l’usage de Google, au profit de Spinoo, Takatrouver ou Kartoo » explique Cl. Delagoutte. « Evidemment, on a moins de références, mais c’est plutôt une bonne chose. Nous n’avons toujours pas de solution magique pour protéger les réseaux d’école. Sans doute allons nous aller vers les « listes blanches » qui n’autorisent que l’accès à certains sites. Mais c’est très lourd en utilisation ».

Certains collègues ne sont d’ailleurs pas convaincus qu’il faille y passer du temps. Anne en doute :« Internet, est-ce bien utile au primaire ? Pour faire des recherches ? Mais ne devrait-on pas déjà mieux leur apprendre à se débrouiller avec un dictionnaire et une encyclopédie, que ce soit sur papier ou sur CD-ROM ? »

La jungle des logiciels
A part les mordus, la masse des enseignants se sent un peu perdue dans l’immensité de l’offre.
« Il faudrait qu’on puisse mutualiser les comptes-rendus des logiciels. On est noyés sous les offres de logiciels, mais on ne sait pas ce qui vaut quoi. » explique Jean, directeur d’école.
Chantal ne sait pas trop ce que font ses collègues des autres écoles.
Pierre, nouveau directeur, a récupéré beaucoup de vieilles machines pour equiper les classes faire du traitement de texte. Il attend maintenant la mise en réseau des machines pour favoriser les échanges entre les classes. Il faut juste que le mairie finisse de faire passer les cables.

Sophie, en cycle III, aime bien Mobiclic et ses dossiers documentaires. Ses élèves utilisent aussi le traitement de texte « quand ils ont fini leur travail », ou Lectra, « économique et efficace ». « Certains élèves du groupe d’adaptation s’y intéressent beaucoup. Si tu les mets devant un écran, ils sont déjà investis, même s’ils sont en difficulté. Ils arrivent à trouver, ils cherchent… même mieux que moi ».

Chez Philippe, nourri à la pédagogie Freinet, chaque machine est allumée du matin au soir, dédiée maths, lecture ou traitement de texte… « Dans le plan de travail individuel, chaque quinzaine, j’indique ce que je veux qui soit fait. Ils font quand ils ont un moment. Chaque gamin est environ ¾ h par jour devant l’ordinateur, à son rythme. Pour moi, l’intérêt, c’est de développer l’autonomie, mais aussi de pouvoir faire des exercices répétitifs de manière plus ludique. Sans oublier la présentation et la valorisation de leurs productions ».
Même dans son école de centre-ville, tous les enfants ne sont pas à égalité de familiarisation avec l’outil. Quant à évaluer ce que ça change vraiment, il est dans le doute… : « Ce n’est sans doute pas très différent de l’exercice papier. A ceci près (et je le déplore) que beaucoup d’élèves utilisent systématiquement les aides disponibles, ce qui ne favorise pas les progrès. Ils cherchent à contourner l’effort, là comme ailleurs ».
Pour ce qui est du développement des technologies nouvelles, il est convaincu qu’elle ne peut être que le fruit d’investissements personnels : « On le voit bien dans les écoles de la ville, ça s’est développé lorsqu’il y avait au moins une personne-ressource chez les enseigants de l’école. C’est comme l’installation de la BCD : ou on s’y met, ou rien ne bouge."



Des CIVIS en renfort
C’est bien à partir de ce constat que depuis quelques mois, la ville d’Auxerre a décidé d’accéder à la demande des écoles, assez démoralisées après la disparition des aides-éducateurs qui intervenaient dans les écoles : 4 jeunes ont été recrutés, sur les dispositifs « CIVIS ». Leur profil : niveau bac, débrouillées en informatique, BAFA. Leur mission : intervenir dans les écoles (à temps partagé) pour aider les enseignants, mais aussi animer les ateliers hors-temps scolaire, lorsque les directeurs d’école ont donné leur accord. Une animation pédagogique a été prévue, pour les enseignants volontaires, afin de faire le point, mais aussi de prendre le temps de faire connaissance.

Julie intervient en fonction de la demande des enseignants : « Dans une école, je travaille surtout avec CP, les enfants viennent au fond de la classe avec moi, deux sur chacun des deux postes. Je travaille sur des logiciels de lecture avec Lecthème. Dans une autre, je fais du traitement de texte en salle informatique, par demi-classe. J’essaie de voir avec chaque maître ce qu’il veut faire »

Alison, qui travaille en maternelle, utilise des logiciels pour leur apprendre à manipuler. Dans l’école où intervient Emmanuelle, on a décidé de travailler par cycle d’apprentissage : sur 6 à 7 semaines, entre deux vacances, elle intervient toujours avec le même groupe d’élèves, pour avoir un enseignement continu et leur permettre de faire un grand pas..
Ludivine, elle, fonctionne par petits groupes, pour faire de la recherche sur Internet ou du traitement de texte. "Sur le temps de cantine, j’en prends aussi, en petit groupes ».

Leur arrivée ne va pas sans faire souci. Pour Anne, enseignante, « les collègues n’avaient pas l’habitude de travailler avec quelqu’un d’autre dans la classe, ça peut déranger. C’est une question d’habitude pédagogique. »

Habitudes pédagogiques.
C’est bien ce que souligne Claude, avec le recul de plusieurs années d’expérience de personne-ressource en informatique. « On demande aux collègues de « faire de l’informatique ». Mais ils ne voient pas forcément QUOI faire, ils ont du mal à savoir quels logiciels peuvent leur apporter quoi, en fonction de leur cohérence pédagogique.
C’est comme pour la formation : on ne peut pas trouver des réponses à des questions qu’on ne se pose pas.
Les emplois-jeunes, c’est bien, mais ça comporte toujours le risque que ça devienne les spécialiste, comme des gens qui vont répondre à la place des enseignants.
Il y a un besoin de mettre en commun. Mais comme on n’est pas habitué à le faire, même pour des fichiers ou des livres de lecture. Donc, on est un peu démuni. Certes, il y a sûrement des besoins de temps de concertation. Mais même quand on a du temps, on ne sait pas forcément quoi faire… On a du mal à s’emparer de ce qui est possible… l’accompagnement n’est pas facile. »



- Actualités

Les maîtres surnuméraires
Les maîtres surnuméraires ont-ils un effet positif sur les scolarités ? Fenêtres sur cours, la revue du Snuipp, analyse positivement le déploiement de maîtres surnuméraires dans les écoles maternelles et élémentaires. "C‚est un grain de sable qui oblige à modifier les pratiques pédagogiques (on travaille différemment à deux ou trois ) et améliore la compréhension des élèves par le croisement des regards portés sur eux. Et d‚ailleurs ˜on a posé la question˜ aucune école ne préfèrerait voir sacrifier ces postes pour faire diminuer ses effectifs par classe. Tout le monde a expérimenté qu‚on est plus intelligent à plusieurs !" affirme Evelyne Collin-Rovélas, inspectrice. L'enquête ministérielle, évoquée dans Le Café n°49, montre la difficulté à évaluer ses effets.
http://www.snuipp.fr/IMG/pdf/Fsc266.pdf
http://www.cafepedagogique.net/disci/pri maire/49.php
http://www.adobe.fr/products/acrobat/rea dstep2.html

Réforme des IUFM : inquiétudes
http://www.unsa-education.org/modules.ph p?name=News&file=article&sid=183
http://snuipp.fr/article2130.html

Semaine d'action contre les racismes
Comme chaque année, un collectif d'association édite des outils pour en parler dans la classe
http://www.laligue.org/laligue/rubriques /champs/edu/citoyen/racism/05sem.htm

Prix Main à la Pâte
F. Fillon a remis le 1er février les prix Main à la pâte à 8 écoles élémentaires et maternelles. Elles ont mené des activités scientifiques expérimentales selon les objectifs de la Main à la Pâte. Initié par G. Charpak, la Main à la pâte promeut une initiation à la démarche scientifique à l'école primaire.
http://www.education.gouv.fr/actu/elemen t.php?itemID=2005211021
http://www.inrp.fr/lamap/

L'ICEM dénonce l'instrumentalisation de l'école par la police
"L'école que défend l'ICEM ˆ Pédagogie Freinet est celle où chaque enfant est accueilli quelle que soit son histoire, dans le respect de la Convention des Droits de l'Enfant. Nous appelons tous les professionnels de l'enfance à vérifier auprès des services judiciaires adéquats qu'il s'agit de mesures de protection avant de répondre à des demandes de l'institution". L'ICEM entend protester contre l'utilisation de l'école par les services de police dans des affaires d'immigration ou de lutte anti-terroriste.
http://freinet.org/icem/actualite/Vigila nce.html

ZEP : du nouveau avec la loi Borloo ?
L'Observatoire National des ZEP (OZP), association indépendante, fait le point
http://www.association-ozp.net/article.p hp3?id_article=508
http://www.association-ozp.net/article.p hp3?id_article=501
Pour un répertoire de liens sur les ZEP, voir
http://www.scolasite.com/pages/ed_priori taire.htm

Evaluation des académies : Toulouse et Dijon
Sur le site de l'Inspection Générale, deux nouveaux rapports à télécharger si vous vous savoir ce que les évaluateurs disent des académies de Toulouse et de Dijon.
http://www.education.gouv.fr/syst/igaen/ rapports.htm

Un portail pour l'intégration scolaire
Développé par une équipe d'enseignants spécialisés, @ideeleves.net fait partie de ces sites qui illustrent l'effet positif de la mutualisation. Il offre aussi bien des mémoires professionnels que des outils pour l'enseignement spécialisé ou des projets pédagogiques. Il tient ses visiteurs informés de l'actualité de l'adaptation et propose bibliographies et liens vers des textes théoriques. Ouvert aux parents, doté de correspondants et d'outils d'échange, @ideeleves est un véritable portail pour l'intégration scolaire.
http://www.aideeleves.net/

Les instits sauvent Maziamo
Maziamo est ce petit garçon angolais de 10 ans qui était menacé d'expulsion avec son frère. Les démarches effectuées par les enseignants et les parents de l'école P. Larousse de Paris (14ème) ont porté leurs fruits : le frère aîné devrait obtenir des papiers et Maziamo rester dans sa classe.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emp loi_050119154831.2qp2vh1x.html
http://www.cafepedagogique.net/expresso/ index100105.php

Ethnologues de quartier
L'association ethnologues en Herbe anime le site des Ethnokids et les ateliers "jeunes Ethnologues". Des classes du primaire, des collèges et des lycées, de tous les continents, participent en réalisant une enquête sur leur quartier. Plusieurs centaines d'ethnographies sont en ligne. En textes, photos, dessins chacune des classes est invitée à décrire son environnement, ses loisirs, son école, les rues, les commerçants...
www.ethnokids.net


Semaine de la presse
Quelques liens qui donnent des pistes de travail avec les élèves
les origines de la presse française :
http://site.voila.fr/SAGAPRESSE1/index.j html
Des fiches pédagogiques utilisant la presse ancienne :
http://site.voila.fr/pedagopresse1/index .jhtml
http://site.voila.fr/REVOLUPRESSE1/index .jhtml
naissance de la presse régionale :
http://sagapresse2.monsite.wanadoo.fr
-> le Café vous recommande la lecture des annonces d'époque à
http://sagapresse2.monsite.wanadoo.fr/pa ge5.html

signalé par J-Pierre.Boudet@ac-toulouse.fr

Concours Printemps des poètes
PrimLangues, le site de l'enseignement des langues vivantes dans le premier degré, s'associe au 7ème Printemps des Poètes et lance un concours intitulé "Le Printemps des poètes en langues étrangères". Réservé aux classes du cycle 3, le concours invite les écoliers à enregistrer et à illustrer un poème ou une comptine en langue étrangère. Date limite : le 31 mars.
http://www.primlangues.education.fr

Festival et concours de poésie
A l'occasion de la traditionnelle fête catalane de la Sant Jordi (le 23 avril), déclarée par l'UNESCO journée mondiale du livre, l'Association la Plume en couleurs organise son 5ème festival de poésie pour enfants en partenariat avec le Conseil Général des Pyrénées Orientales.
Toutes les informations nécessaires pour participer (livres et CD-ROM aux participants) :
- un cadre pour écrire et illustrer les poésies,
- une fiche de renseignements contenant les dates importantes.
http://laplumeencouleurs.s ite.voila.fr/> http://laplumeencouleurs.site.voila.fr/

- Mémoire toujours


Journée de la Shoah
SI vous avez laissé passer la journée de la Shoah, il est encore temps de se rattrapper. Le site du Café propose des pistes pédagogiques pour les différents niveaux.
http://www.cafepedagogique.net/dossiers/ shoah05/index.php

Le grenier de Sarah
Comment sensibiliser les enfants à l'histoire de la Shoah ? Peut-être en leur racontant, avec les mots de leur âge, l'histoire d'enfants de leur âge, cachés, pourchassés, aidés aussi parfois. C'est ce que propose "Le grenier de Sarah". Conçu pour être utilisé facilement par les enfants, le site évoque le destin authentique de cinq enfants juifs en mêlant témoignage sonore, documents d'époque et de belles animations. Ainsi découvre-t-on l'histoire de Francine déportée, d'Irène cachée, d'Albert le jeune maquisard, de Rachel cachée et d'Anne Frank. L'univers visuel est celui des ouvrages pour enfants mais ponctué de documents authentiques et accompagné d'un récit sonore. Ainsi l'enfant s'identifie à l'enfant pourchassé et partage ses sentiments tout en gardant son intelligence éveillée par les documents. Les histoires font découvrir la réalité de la Shoah et apportent les explications dont l'enfant a besoin. Un "épilogue" clôt l'histoire. Les autres parties du site donnent de façon très ludique des clés de compréhension de la culture yiddish terriblement laminée par la Shoah. Un espace documentaire est ouvert aux enseignants où ils peuvent télécharger les récits. Ce site développé par le Mémorial de la Shoah, avec le soutien du ministère, est absolument remarquable. A découvrir et à faire découvrir.
http://www.grenierdesarah.org/
http://www.cidem.org/cidem/parcours/parc ours_civiques/27_jan/2005/pdf/lettre_fill on.pdf
http://www.cafepedagogique.net/disci/his toire/58.php#55


L'Ecole et la Shoah
"Que répondrons-nous à ceux qui, par le doute, par la haine, misant sur l‚oubli, voudront nier la réalité des crimes nazis ? Nous ne leur répondrons pas par le silence. Nous ne leur répondrons pas par le mépris. Nous tournerons contre eux la force de la mémoire". A Drancy, à l'occasion du 60ème anniversaire de la libération des camps de concentration et d'extermination, F. Fillon a rappelé l'importance du travail de mémoire. Un dossier de presse ministériel rappelle l'effort entrepris par l'Education nationale pour transmettre l'histoire de la Shoah. Pourtant cet enseignement est interrogé par les médias.
http://www.education.gouv.fr/actu/elemen t.php?itemID=20051251255
http://www.education.gouv.fr/actu/elemen t.php?itemID=20051251234


Histoire : Mémoire de la Shoah
Comment les Français ont-ils découvert la Shoah et comment elle a pris place dans la mémoire collective ? Une réflexion d'Annette Wieviorka et Serge Klarsfeld dans Libération qui analysent des extraits vidéo des actualités filmées ou télévisées. Un cours vivant à montrer aux lycéens de terminale.
http://www.liberation.fr/page.php?Articl e=269553

- Ressources thématiques

Pierre-Marie Lasseron, François Jarraud

Français
- Français Langue Etrangère : Assises professionnelles
" Il n’y jamais eu de débat au Parlement sur l’avenir de notre langue ni sur le destin des autres langues parlées en France. Malgré une réduction constante de la diversification des langues enseignées dans l’enseignement secondaire, aucune réflexion n’a été engagée sur le Contrat d’Accueil et d’Intégration (CAI) et encore moins sur la reconnaissance statutaire et institutionnelle du métier d’enseignant en FLE/FLS". Chantal Forestal organise le 26 janvier à Paris (ENS rue d'Ulm) des "Assises du FLE" sur le thème des statuts et des perspectives pour cet enseignement. De nombreux partenaires, syndicats, associations, institutions, participent à cet événement.
http://fle.asso.free.fr/forestal/index.h tm


Langues
- Des hauts et débat…
Le CNDP et son homologue allemand le FWU ont signé un accord de partenariat, nous apprend Educnet. Il permettra de promouvoir des projets éducatifs innovants et devrait favoriser l'enseignement de l'allemand en France. Voilà pour le haut. Une tribune de Jean Mondot, université de Bordeaux III, dans Libération, montre les bas dans une académie. Coté allemand, l'Institut Goethe de Bordeaux réduit ses activités. L'organisme préfère se développer en Asie où l'allemand progresse rapidement. Coté français, 60 classes vont fermer. "Comment comprendre de telles mesures négativement convergentes alors que les communiqués officiels des autorités de nos deux pays ne cessent de réaffirmer cette volonté de favoriser la diffusion de la langue et de la culture du partenaire".
http://www.educnet.education.fr/aef/arti cles/html/aef-49620.htm
http://www.liberation.fr/page.php?Articl e=270641

- Une brochure pour l'enseignement de l'allemand
A l'occasion de la Semaine franco-allemande, du 17 au 22 janvier, le ministère diffuse dans les écoles et les collèges une brochure pour promouvoir l'apprentissage de cette langue. Une initiative qui fait suite aux décisions des deux gouvernements français et allemand, de renforcer le couple franco-allemand. Mais comment faire passer cette décision politique sur le terrain dans le contexte de baisse des moyens ?
http://www.cafepedagogique.net/disci/all emand/58.php
http://www.eduscol.education.fr/D0156/jo urneefrancoallemande.htm
http://www.sceren.fr/franco-all/


Sciences
- Prix Main à la Pâte
F. Fillon a remis le 1er février les prix Main à la pâte à 8 écoles élémentaires et maternelles. Elles ont mené des activités scientifiques expérimentales selon les objectifs de la Main à la Pâte. Initié par G. Charpak, la Main à la pâte promeut une initiation à la démarche scientifique à l'école primaire.
http://www.education.gouv.fr/actu/elemen t.php?itemID=2005211021
http://www.inrp.fr/lamap/

- Un cédérom sur les animaux
L'ICEM Freinet publie "Animaux et milieux de vie", un cédérom qui regroupe de nombreux documents sur les animaux provenant des numéros de BTJ. Equipé d'un moteur de recherche, le CD il permet la recherche autonome. Il est accompagné d'un livret pédagogique.
http://www.icem-freinet.info/scripts/8_g en/rubrique.asp?idRub=13&idSousRub=44

- la ferme pédagogique de Boucagny
Au cœur du Parc Naturel du Vexin Français, dans un cadre naturel préservé, la ferme de Boucagny est une ferme traditionnelle, ouverte et pédagogique (agréée D.D.J.S et Inspection Académique) au fonctionnement associatif. Nous produisons des fromages de chèvre et distribuons d’autres produits du terroir. Organisant nous-même, régulièrement , différentes journées à thème ou manifestations artistiques et culturelles, nous accueillons tout groupe d’adultes désirant organiser fêtes, réunions ou toute autre manifestation en gestion libre. Artisanale, culturelle, notre ferme est également pédagogique ; en effet, nous accueillons des groupes d’enfants (classes découvertes, centres de loisirs) pour des séjours modulables (2,3,5 jours…) et dans ce cadre animons une série d’interventions pédagogiques centrées sur la vie de la ferme et sur la culture amérindienne.
http://boucagny.chez.tiscali.fr


Education civique
- L'Ecole et la Shoah
"Que répondrons-nous à ceux qui, par le doute, par la haine, misant sur l’oubli, voudront nier la réalité des crimes nazis ? Nous ne leur répondrons pas par le silence. Nous ne leur répondrons pas par le mépris. Nous tournerons contre eux la force de la mémoire". A Drancy, à l'occasion du 60ème anniversaire de la libération des camps de concentration et d'extermination, F. Fillon a rappelé l'importance du travail de mémoire. Un dossier de presse ministériel rappelle l'effort entrepris par l'Education nationale pour transmettre l'histoire de la Shoah. Pourtant cet enseignement est interrogé par les médias.
http://www.education.gouv.fr/actu/elemen t.php?itemID=20051251255
http://www.education.gouv.fr/actu/elemen t.php?itemID=20051251234
http://www.cafepedagogique.net/dossiers/ shoah05/index.php


Histoire
- Le grenier de Sarah
Comment sensibiliser les enfants à l'histoire de la Shoah ? Peut-être en leur racontant, avec les mots de leur âge, l'histoire d'enfants de leur âge, cachés, pourchassés, aidés aussi parfois. C'est ce que propose "Le grenier de Sarah". Conçu pour être utilisé facilement par les enfants, le site évoque le destin authentique de cinq enfants juifs en mêlant témoignage sonore, documents d'époque et de belles animations. Ainsi découvre-t-on l'histoire de Francine déportée, d'Irène cachée, d'Albert le jeune maquisard, de Rachel cachée et d'Anne Frank. L'univers visuel est celui des ouvrages pour enfants mais ponctué de documents authentiques et accompagné d'un récit sonore. Ainsi l'enfant s'identifie à l'enfant pourchassé et partage ses sentiments tout en gardant son intelligence éveillée par les documents. Les histoires font découvrir la réalité de la Shoah et apportent les explications dont l'enfant a besoin. Un "épilogue" clôt l'histoire. Les autres parties du site donnent de façon très ludique des clés de compréhension de la culture yiddish terriblement laminée par la Shoah. Un espace documentaire est ouvert aux enseignants où ils peuvent télécharger les récits. Ce site développé par le Mémorial de la Shoah, avec le soutien du ministère, est absolument remarquable. A découvrir et à faire découvrir aux élèves pour la Journée du 27 janvier.
http://www.grenierdesarah.org/
http://www.cidem.org/cidem/parcours/parc ours_civiques/27_jan/2005/pdf/lettre_fill on.pdf
http://www.cafepedagogique.net/disci/his toire/58.php#55


Arts plastiques
- L'art ça s'apprend !
L'art ça s'apprend, l'art ça s'enseigne ! Le Snes et le Snep FSU organisent les 3 et 4 février à Paris un colloque sur les enjeux des enseignements artistiques et la loi d'orientation. Au programme des tables rondes, des ateliers, des points de vue d'universitaires, de chercheurs et d'artistes (E. Pignon-Ernest par exemple).
http://www.snes.edu/clet/rubrique.php3?i d_rubrique=94


Pédagogie
- Un portail pour l'intégration scolaire
Développé par une équipe d'enseignants spécialisés, @ideeleves.net fait partie de ces sites qui illustrent l'effet positif de la mutualisation. Il offre aussi bien des mémoires professionnels que des outils pour l'enseignement spécialisé ou des projets pédagogiques. Il tient ses visiteurs informés de l'actualité de l'adaptation et propose bibliographies et liens vers des textes théoriques. Ouvert aux parents, doté de correspondants et d'outils d'échange, @ideeleves est un véritable portail pour l'intégration scolaire.
http://www.aideeleves.net/

[ Haut ]

Archives de la rubrique Primaire :

Café  n°1 - n°2 - n°3 - n°4 - n°5 - n°6 - n°7 - n°8 - n°9 - n°10 - n°11 - n°12 - n°13 - n°14 - n°15 - n°16 - n°17 - n°18 - n°19 - n°20 - n°21 - n°22 - n°23 - n°24 - n°25 - n°26 - n°27 - n°28 - n°29 - n°30 - n°31 - n°32 - n°33 - n°34 - n°35 - n°36 - n°37 - n°38 - n°39 - n°40 - n°41 - n°42 - n°43 - n°44 - n°45 - n°46 - n°47 - n°48 - n°49 - n°50 - n°51 - n°52 - n°53 - n°54 - n°55 - n°56 - n°57 - n°58 - n°59 - n°60 - n°61 - n°62 - n°63 - n°64 - n°65 - n°66 - n°67 - n°68 - n°69 - n°70 - n°71 - n°72 - n°73 - n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78 -

 
 • La sélection des meilleurs sites
 • Dossier Bac et Brevet : préparation, entraînement, auto-évaluation
 • Le point pour la rentrée 2004
  La rubrique Primaire dans les archives :
 • Les dernières éditions du Café :
n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78
 • Les archives complètes


 • Envoyer une info
 • Nous écrire


 • S'abonner à cette rubrique
 • Nous connaître
 • Nous aider
 • Version imprimable