S.M.S. (Café N° 65)

Version imprimable Version imprimable

Pour le prof

Vie de la discipline

Lycée

Dossier spécial

Édition du 16-09-2005

- Martine Lemoine -

- A la Une : Regard sur le projet de réforme

Marie–Joëlle Gorisse est conseillère technique auprès de la Direction générale de l’action sociale depuis janvier 2005. Elle a travaillé dans différents secteurs, de l’entreprise aux collectivités locales en passant par celui des associations internationales. Ce parcours de terrain qui fut le sien avant d’entrer au service de l’Etat est un atout pour accompagner sans perdre sa hauteur de vue les dossiers qui lui sont confiés. Et parmi les chantiers qu’elle suit (mise en place du nouveau diplôme d’état d’assistant de service social, professionnalisation du secteur de la médiation sociale, développement social local, …) s’est glissée la réforme du baccalauréat SMS.
Marie–Joëlle Gorisse ne connaissait pas le baccalauréat sciences médico-sociales : c’est donc un regard neuf qui s’est ouvert sur notre section, porteur de la réflexion du ministère des affaires sociales. Elle a accepté de nous présenter son point de vue sur le projet de réforme.

« J’ai découvert le baccalauréat de sciences médico-sociales par l’intermédiaire du groupe de travail sur la réforme, composé d’enseignants, d’inspecteurs, et animé par Madame Ravary, inspectrice générale. J’ai beaucoup apprécié la qualité de la réflexion de ce groupe, son ouverture sur les problématiques sociales, et celle du pilotage, précis, constructif.
Le projet que nous avons construit ensemble est très exigeant, il va nécessiter des enseignants une posture particulière, un travail en partenariat avec les institutions de terrain. Je crois que c’est un bon projet.

Ce que je retiens comme ligne de force de ce projet ?
Je le déclinerai en cinq axes forts.

Le premier de ces axes est la préparation des élèves à un engagement citoyen, au travers de la transmission de valeurs humanistes, de la réflexion éthique. L’un et l’autre sont présents dans le référentiel que nous avons élaboré. Il s’agit de former de futurs adultes.
De plus, je crois qu’inscrire ces jeunes, futurs travailleurs sociaux pour une partie d’entre eux, dans la vie citoyenne est important : ils auront à travailler sur le lien social, ses fragilités, ses zones de ruptures. Qu’ils s’y engagent en conscience de la citoyenneté est essentiel.

C’est un projet qui tente aussi de répondre, dans le champ qui est le sien (la pédagogie), à une des dérives de notre société : la consommation passive et la tendance au zapping.
Ici, dans le projet que nous avons construit, les élèves sont engagés dans une coresponsabilité à l’égard de l’apprentissage. C’est leur affaire, pas seulement celle du professeur. Ce dernier va les engager dans une analyse critique d’ une situation, une problématique dont il s’agira de comprendre le sens en tenant compte des enjeux historiques (comprendre le mouvement qui s’est engagé à un moment précis de l’histoire) et des enjeux actuels (quel processus pour répondre à quelles difficultés, dans quel contexte, quel rapport de force, …). Cette réflexion doit les guider vers une position active, responsable.

Le travailleur social doit avoir une approche globale des problèmes : il ne s’agit plus seulement de lutter contre la pauvreté, mais de mener bataille contre la grande exclusion. Et celle-ci impose une lecture pluridisciplinaire des processus actifs, des facteurs agissants.
Des activités interdisciplinaires sont inscrites dans le projet de réforme et devraient aider à développer chez les élèves ce regard croisé si précieux pour l’analyse des problèmes sociaux.

Un quatrième axe fort de ce projet est le développement d’outils d’analyse transposables d’un champ, d’un groupe d’usagers, d’une situation à une autre. Il faut aider les futurs professionnels à s’approprier des outils efficaces, à être capables de les adapter, et le projet de référentiel engage les élèves dans ce travail de transposition. Cette lecture ne peut être rationnelle que portée, encadrée par une méthodologie précise.
Le projet de référentiel prend en compte cette exigence :
- La méthodologie de projet y est abordée.
- Le travail d’argumentation fait partie intégrante de l’étude des thèmes médico-sociaux.
Les activités prévues, la démarche attendue ont comme objectifs d’aider les élèves à développer l’esprit critique et la réflexion sur leur propre pratique.
Il s’agit bien d’aller vers une parole libérée, garante d’un travail social de qualité.

Et puis, pour finir, je crois que le référentiel que nous proposons est construit de manière à permettre de valider (ou non) le projet professionnel des élèves, voire de le suggérer pour ceux qui n’auraient pas envisagé dès le départ une trajectoire à visée professionnelle dans le domaine social et sanitaire.
Le projet de réforme est équilibré entre le secteur social et le secteur de la santé. Il nécessitera un travail de partenariat important avec les institutions de terrain pour que l’enseignement donné soit le plus proche possible de la réalité du fonctionnement des structures, des problématiques rencontrées afin d’éveiller les élèves, avec le plus de justesse possible, à ce que pourra être leur futur métier.


Cette réforme, si elle aboutit, ce que je souhaite, nécessitera un accompagnement important des enseignants en termes de formation. Elle implique une rupture à la fois dans le contenu, les objectifs, la construction didactique et dans la posture pédagogique.
C’est un projet ambitieux, qui a du sens pour la formation de futurs professionnels du champ médico-social.

Vous m’avez demandé comment je pourrais définir la culture médico-sociale dans l’objectif de pouvoir mieux cerner ce qui est le centre de la formation de vos élèves, afin d'aider à ce que soit mieux identifiée la section médico-sociale, à favoriser sa promotion.
Je ne crois pas que le terme de « culture » soit le plus adapté. C’est une approche trop enfermante.
Je parlerais plutôt de la présence dans le domaine médico-social de valeurs éthiques fortes : le respect de la personne, la promotion des différences, de toutes les différences. Il s’agit de faire avec la personne, elle doit être au centre de notre action. Le professionnel n’est qu’un outil au service de son projet. Et ces valeurs, nous les trouvons tout autant dans le secteur social que dans celui de la santé, du côté des concepts de la santé publique, et particulièrement de la santé communautaire.
C’est cette posture qu’il faudra transmettre, valoriser chez vos élèves. Et je crois que le projet que nous avons élaboré est un cadre tout à fait adapté pour cela. »


S’il va être difficile d’attendre sans impatience que reprenne le mouvement de réforme et que nous soyons consultés sur le projet de référentiel, ce que Marie–Joëlle Gorisse nous a exposé est enrichissant de multiples manières :
- il nous permet d’avancer dans la connaissance du projet et nous en avions faim ;
- il est stimulant :
un tel projet, ainsi qu’il nous est décrit, répond à beaucoup de nos attentes : engager les élèves dans un travail d’analyse et de réflexion, leur donner des outils méthodologiques transférables, les préparer à une étude critique tant des possibilités de réponses que de leur propre pratique, …
- et enfin, il nous donne la possibilité de réfléchir au sens de notre enseignement, de la formation que nous voulons donner à nos élèves :
s’il est indispensable que nous soyons consultés sur le projet de référentiel et que nous en discutions, la valeur de la réforme tiendra d’abord, c’est notre avis, au sens que nous saurons donner à la formation de nos élèves : quels adultes et quels professionnels du champ sanitaire et social souhaitons nous pour demain ?


Tous mes remerciements à Marie-Joëlle Gorisse pour sa disponibilité et la richesse de son analyse. ML

Pour le prof    [ Haut ]
- La citoyenneté dans les institutions sanitaires et sociales

Un nouveau dossier est en ligne sur le site du Centre de Ressources en SMS d'Île-de-France. Il est composé des documents diffusés lors du stage de mars 2005 sur La citoyenneté dans les institutions sanitaires et sociales.
On y trouve une présentation des structures ayant pour mission l’orientation, l’hébergement et le logement temporaire des personnes en situation d’exclusion et d'un ensemble de documents concernant les droits des usagers dans les institutions sanitaires et sociales.
http://www.ac-creteil.fr/sms/idf/formation/stage05/welcome.[...]

Vie de la discipline    [ Haut ]
- Innovation pédagogique en SMS

Le site de l'académie d'Amiens présente parmi les projets innovants (dispositif Valorisation des Innovations Pédagogiques) deux expériences menées en sciences médico-sociales :
- la première concerne l'analyse de situations de communication du secteur médico-social
- et la seconde sur l'axe de la citoyenneté.
Ces expériences sont très intéressantes pour la démarche suivie et le questionnement engagé.
http://www.ac-amiens.fr/formations/soutien/bilanintermediairedoc/60L[...]
http://www.ac-amiens.fr/formations/soutien/bilanintermediairedoc/60L[...]
http://www.ac-amiens.fr/formations/soutien/ecritsdefinitifspdf/80L[...]

Lycée    [ Haut ]
- Les personnes âgées

La rubrique Personnes âgées du dossier Faits et chiffres de l'INSEE vient d'être actualisée : démographie, confort du domicile, hébergement, motif de consultation, ... des données récentes.
http://www.insee.fr/fr/ffc/recherche_tab.asp?rempli=oui&b_n[...]%3A8&ok=Rechercher&nbdoc=0&nbtab=8

Dossier spécial    [ Haut ]
- Les métiers du secteur sanitaire et social

Le projet de réforme tel qu'il est décrit par Marie-Joëlle Gorisse a clairement pour objectif de donner aux élèves de section SMS les connaissances et surtout l'approche et la méthodologie nécessaires à une formation professionnelle de qualité dans le domaine sanitaire et social.
Il n'est en aucun cas question au niveau baccalauréat de former des travailleurs sociaux ou des soignants. Il s'agit de construire, pour les élèves et avec eux, un socle de connaissances, de valeurs et de questionnement qui permette aux écoles de former des professionnels ouverts, conscients des enjeux de notre société, possédant les valeurs éthiques indispensables à l'approche de problèmes médico-sociaux et à l'accompagnement des publics visés.
C'est ensemble, de manière complémentaire, qu'il nous faut travailler.
La formation des professionnels du champ médico-social et social est en mouvement. Voici les références des derniers textes parus sur ce sujet :

Circulaire DGAS/4 A no 2005-249 du 27 mai 2005 relative aux modalités de la formation préparatoire au diplôme d’Etat d’assistant de service social et à l’organisation des épreuves de certification
http://www.sante.gouv.fr/adm/dagpb/bo/2005/05-07/a0070031.h[...]

Arrêté du 25 janvier 2005 relatif aux modalités d’organisation de la validation des acquis de l’expérience pour l’obtention du diplôme professionnel d’aide soignant
http://www.sante.gouv.fr/adm/dagpb/bo/2005/05-02/a0020024.h[...]

Voir aussi :
- les références des textes concernant le baccalauréat professionnel spécialité “services de proximité et vie locale” et la mention complémentaire Aide à domicile sur le site du Réseau National de Ressources en SMS
http://www.ac-creteil.fr/sms/sms_pro/welcome.html
- le dossier des ministères sur les professions du social et de la santé
http://www.social.gouv.fr/htm/pointsur/travail_soc/index.ht[...]
http://www.sante.gouv.fr/htm/pointsur/metier_sante/sommaire[...]
- le dossier des Actualités Sociales Hebdomadaires sur les métiers du social
http://www.ash.tm.fr/front/metiers.php

- Le social et le médico-social (Etude Ministère du travail)

Cette brochure en ligne de la délégation Générale à l'Emploi et à la Formation professionnelle (Ministère du travail, Collection Synthèse prospective formation emploi) présente les secteurs d'emploi, les activités, l'emploi, les stratégies d'évolution et propose des recommandations pour l'évolution du secteur qui font raisonnance avec certains points du projet de réforme :
- Renforcer l’identité et la reconnaissance
- Développer des systèmes de conseil (outils d’accès aux évaluations et projets associatifs, ...)
- Emplois : répondre aux besoins de renouvellement
- Clarifier le système de formation
(Etude de janvier 2004)
http://www.travail.gouv.fr/publications/picts/Titres_partic[...]

- Formations aux métiers du secteur sanitaire et social en Île-deFrance

Ce rapport de février 2002 sur l’étude de la filière des formations aux métiers du secteur sanitaire et social du Conseil Régional d'Île-de-France concluait déjà sur la nécessité d'une meilleure articulation du baccalauréat SMS avec les formations spécifiques et sur l'importance de la concertation avec les partenaires.
La participation de représentants des ministères santé/affaires sociales au projet de réforme va tout à fait dans ce sens.
Rapport intégral et synthèse au format pdf (Merci à Florence F. pour l'information)
http://lycees.iledefrance.fr/web_prov/telechargement/etudes[...]
http://lycees.iledefrance.fr/web_prov/telechargement/etudes[...]

[ Haut ]

Archives de la rubrique S.M.S. :

Café  n°1 - n°2 - n°3 - n°4 - n°5 - n°6 - n°7 - n°8 - n°9 - n°10 - n°11 - n°12 - n°13 - n°14 - n°15 - n°16 - n°17 - n°18 - n°19 - n°20 - n°21 - n°22 - n°23 - n°24 - n°25 - n°26 - n°27 - n°28 - n°29 - n°30 - n°31 - n°32 - n°33 - n°34 - n°35 - n°36 - n°37 - n°38 - n°39 - n°40 - n°41 - n°42 - n°43 - n°44 - n°45 - n°46 - n°47 - n°48 - n°49 - n°50 - n°51 - n°52 - n°53 - n°54 - n°55 - n°56 - n°57 - n°58 - n°59 - n°60 - n°61 - n°62 - n°63 - n°64 - n°65 - n°66 - n°67 - n°68 - n°69 - n°70 - n°71 - n°72 - n°73 - n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78 -

 
indispensables

Dossier Bac et Brevet : préparation, entraînement, auto-évaluation

Le point pour la rentrée 2006

  La rubrique S.M.S. dans les archives :
 • Les dernières éditions du Café :
n°74 - n°75 - n°76 - n°77 - n°78
 • Les archives complètes


 • Envoyer une info
 • Nous écrire


 • S'abonner à cette rubrique
 • Nous connaître
 • Nous aider
 • Version imprimable